L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Moyens de transport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Bedal

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: transports en chine au mnar et en france   Mer 2 Aoû 2017 - 15:45

Anoev a écrit:
Il n'est pas nécessaire d'être chinois pour être stupide. Nos gares de tégévées, construites en pleine pampa (le mot est de Pierre Mauroy, qui a bataillé ferme pour que Lille-Europe soit en peine ville, et non battue par les vents quelques part entre Bergues et je n'sais z'où) en sont, malheureusement, une preuve concrète. La gare tégévé-Picardie en est un exemple flagrant, encore plus flagrant que ça, encore ! Desservie par une diligence au départ d'Amiens, et c'est tout !

La gare entre Metz et Nancy ne vaut pas mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18913
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Moyens de transport   Mer 2 Aoû 2017 - 16:36

En Aneuf, on a fait le maximum pour que les dessertes fussent assurées en centre-ville : du coup, les lignes à grande vitesses étaient relativement courtes et les vitesses des trains étaient loin d'atteindre celles réalisées en France. Mais la desserte y gagnait (un peu ce qu'y s'passe en Allemagne, si on réfléchit bien). Cependant, il y eut un problème avec la Transversale des Santes : à l'ouest, il y avait une fourche d'où partaient deux lignes : celle devant desservir Trolans (Hælle & Sorne) et celles devant aller vers Asknerat (Rænge, Sanpaz, Kroze & Paan). Celle du Sud-ouest ne posait pas vraiment de problème (Mieux : contrairement aux prévisions, Pyval serait desservie, la convergence entre la LGV et la ligne traditionnelle se situerait en amont), par contre, celle de l'ouest posait problème : si on voulait desservir à tout prix Asknerat*, il fallait faire une espèce de décrochement en S, le temps de parcours aurait été à peine meilleur qu'avec la tradiligne, le tout pour un prix de chantier phénoménal. Bref : pour que la ligne en question fût à peu près rectiligne, et donc suffisamment intéressante, il fallait la faire passer au sud d'Asknerat, puis couper la tradiligne et enfin lui faire rejoindre une ligne qui venait de Lahal*. Bref, construire deux gares hors centre ville : une pour Asknerat et une pour Rænge. Celle de Rænge (Alfazie) ne serait vraiment pas loin de la ville, et serait desservie tant par un train IK que par les bus urbains de la ville. Pour Asknerat, ce fut un peu plus épineux. Un premier projet, rectiligne et très économique, devait complètement ignorer Asknerat : rejeté en bloc. Un deuxième devait couper la ligne Asknerat-Pyval un peu au sud de la première ville. Déjà meilleur. Seulement, la desserte de la gare par les transports régionaux et locaux ne devait pas être rédhibitoire, autrement dit, comme pour Rænge, en plus de l'IK Zhylaan-Asknerat-Pyval-Trolans, il devait y avoir aussi une desserte pas trop longue par les bus de la ville. On arriva à une solution négociée : d'une part, la gare de de Swelza-Asknerat ne serait guère éloignée de la grande ville, et d'autre part, la régie des transports de l'agglo d'Asknerat prolongerait deux de ces lignes pour desservir la fameuse gare. Une belle gare routière (accueillant également Utibus, Interbus et Povogda Pandyr Bussyr) les y accueillerait.

Les esprits chagrins déclarèrent tout de même que ces gares excentrées d'Asknerat et de Rænge risquaient de créer un précédent pour les futures lignes, et que la fréquentation des trains Interciv (civ comme cité) risquaient d'en souffrir. S'y savaient c'qu'y s'passe en France, y s'raient horrifiés !


*Les cartes datent d'avant le projet de construction de la ligne.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 2786
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Moyens de transport   Lun 28 Aoû 2017 - 14:28

Il y a beaucoup de parkings à Hyltendale, alors que le nombre de voitures particulières est relativement réduit, surtout pour des raisons financières. L'essence est chère au Mnar, vu les sanctions dont le pays fait l'objet, et le pouvoir d'achat de la population n'est pas très élevé, même à Hyltendale, malgré de nombreuses exceptions.

C'est pourquoi les fembotniks utilisent souvent leur gynoïde, qui est un robot humanoïde, comme un moteur pour faire avancer leur tricycle à passager ou leur vélo avec side-car. C'est après avoir vu une vidéo, dans laquelle un bricoleur expliquait comment équiper un vélo d'un side-car, que Zhaem décida de se motoriser. Le "moteur" du vélo étant bien sûr la gynoïde Isane, chargée de pédaler, pendant que Zhaem prenait place dans le side-car.



Zhaem, qui n'avait rien d'un bricoleur, fit réaliser le vélo avec side-car dans un atelier de mécanique. Isane, sous la direction de l'intelligence artificielle à laquelle son cerveau cybernétique est connecté en permanence, participa à la fabrication de l'engin, dont le prix était modeste.

Il restait à trouver un endroit pour le garer. Zhaem était propriétaire de deux cabanes de vingt mètres carrés, rue Sellaggeg à Tomorif. L'une d'elles, aux murs de brique, lui servait d'habitation, et l'autre, en bois verni, de rangement. Entre les deux cabanes, il y avait un espace de deux mètres de large et six mètres de long, où Zhaem avait installé une table de jardin et deux chaises, pour y profiter du beau temps avec Isane. Il restait assez de place pour y garer le vélo et son side-car, à condition de transformer en double porte grillagée la clôture qui séparait cet espace de la rue. La nuit, le vélo était recouvert d'une bâche, et attaché par un antivol à un anneau de métal fixé dans le sol.

Isane s'aperçut qu'un vélo avec side-car, c'est difficile à conduire. Lorsqu'on accélère, l'engin tourne à droite. Lorsqu'on freine, il tourne à gauche. Même en ligne droite, il faut sans arrêt tourner le guidon à droite ou à gauche pour ne pas dévier. Dans la circulation, ce n'est pas pratique du tout, d'autant plus qu'un vélo avec side-car occupe presque autant de surface au sol qu'une petite voiture.

Zhaem et Isane utilisaient le vélo avec side-car pour faire leurs courses au centre commercial. Mais pour les achats volumineux, tels que les caisses d'eau minérale, Isane se déplaçait seule, et mettait les achats dans un baquet qui remplaçait le siège du side-car.

En revanche, ils n'utilisaient pas le vélo pour aller à Zodonie, parce que les districts de Zodonie et Fotetir Tohu (le quartier du port) sont les seuls d'Hyltendale où l'on ne trouve pas de parkings gratuits, signalés par des statues de dieux-démons sur des piliers. À Zodonie et Fotetir Tohu, ils sont tous installés en sous-sol, et payants.

Zhaem trouvait le side-car pratique pour se déplacer à l'intérieur d'Hyltendale. En tant qu'étranger, il n'avait d'ailleurs pas le droit de quitter les limites de la ville.

Lorsqu'il ne connaissait Hyltendale que comme touriste, Zhaem trouvait que les vélos avec side-car et les tricycles à passager, ça faisait pauvre. Mais depuis qu'il était devenu hyltendalien, il avait changé d'avis. Pour un fembotnik et sa gynoïde, un vélo avec side-car, c'est bien suffisant, et c'est à la fois économique, écologique et silencieux. Une frêle gynoïde est une machine assez puissante pour faire rouler le vélo jusqu'à quarante kilomètres-heure, même avec un passager dans le side-car. Au-delà de cette vitesse, les problèmes de stabilité deviennent difficiles à gérer.

Bien sûr, il y a des contraintes. À Hyltendale, un casque est obligatoire pour tout être humain qui utilise un véhicule sans carrosserie. Zhaem avait acheté un casque de cycliste. Lorsqu'il pleut ou qu'il fait froid, des bottes, une cagoule et un imperméable descendant jusqu'aux chevilles sont nécessaires. En cas de verglas ou de neige, évènements d'ailleurs rarissimes à Hyltendale, il vaut mieux s'abstenir d'utiliser un vélo avec side-car.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18913
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Moyens de transport   Lun 28 Aoû 2017 - 19:43

C'est sûr que ça doit terriblement lui changer du véhicule avec lequel il entrait au parking de la société Somýropa, une Kljajus Vener, un peu l'équivalent de la Mercedes 300 SL (pas celle avec les portes en papillon : un coupé plus classique), noir brillant, aux intérieurs cuir beige. Ses anciens collèges roulaient (et roulent encore) :
Natàli vient (d'assez loin) en Kærtham 520 (l'équivalent d'une Clio)
Agàth vient  à bord d'une petite moto 80 cm3
La cylindrée de la moto du patron est déjà plus importante : 450 cm3
Le (plutôt trouble) responsable du service financier vient à bord d'une Kljakus Uranus (la taille juste en d'ssous la limousine).
Pour les autres, c'est assez variable. Ça peut aller du vélo (monté à bord d'un train IK, éventuellement) à la petite voiture. Peu de covoiturage. Non par égoïsme, mais c'est que les employés sont rarement voisins, même si Wynex n'est pas ce qu'on appeler une grande ville.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18913
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: L'adieu des Rapides   Sam 16 Sep 2017 - 0:56

... aux voitures traditionnelles (26,4 m, deux bogies par voiture).

Le dernier rapide à rouler avec cette composition est arrivé hier au soir (23:50) à la gare de Nellede. Ces voitures ont roulé pendant plusieurs décennies tant dans des syvstrægene (rapides) que des interciv (intercités, en fait, au niveau fréquence et confort, plus proche des Intercity allemands). Ils vont être remplacés petit à petit par des rames articulées, composées de deux trois ou quatre éléments indéformables (sauf en atelier) de quatre voitures, à motorisation répartie, et à la composition variable (contrairement à nos tégévés, pour un type donné). Une partie des voitures libérées iraient droit au chalumeau du ferrailleur, ce seraient notamment les voitures type Noblix (sauf deux qui iraient au musée), trop compliquées et trop coûteuses à remettre au niveau du confort du XXIe siècle et... à désamianter. Les autres iraient moderniser les express et le IK (intekeptiv) et express (non sacrifiées en Aneuf, contrairement aux express français et interregio allemands). Les voitures appelées à un deuxième service seraient repeintes, et voisineraient avec de nouvelles commandes.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 856
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Moyens de transport   Sam 16 Sep 2017 - 9:40

Je ne sais si vous avez lu ma nouvelle dans ma diégèse du Galoco (Ma galoche), mais dedans j'envisage un nouveau moyen de transport.
C'est inspiré du principe de levitation magnétique, comme le Mag-Lev, mais inversé.
C'est à dire que le train aurait la forme du vaisseu d'Ulysse 31 (et peut être cette forme se retrouve dans d'autres oeuvres Sci-Fi) où la partie centrale est une pile à combustible, donc nucléaire afin de générer des courants électriques très puissants, diffusés via un réseau de super conducteurs dans le train-vaisseau.
Ceci, pour:
1- générer un champs électrique très puissant (c'est indispensable)
2- qui en l'orientant permettrait de léviter par rapport aux champs magnétiques existant. Pour la lévitation il faut que le champ électrique soit très puissant.
J'y définis trois utilisations:
1- un train ascensionnel gravitationnel pour se mettre en orbite et attendre un astroport orbital, site d'observation et touristique, base au moins de départ scientifique, quai de train pour d'autres types de train, chantier orbital
2- l'un des autres types de train serait un ou plusieurs circumnaviguants autour de la terre reliant ces astroport orbitaux (ça permettrait peut être aussi de faire le ménage)
3- Mais surtout serait construit des trains quasiment du même type en orbite, rendant donc les astroport des lanceurs, dont le but exclusivement spatial, serait de se déplacer via les champs magnétique dans le système solaire et donc de relier des astroports entre les planètes telluriques et les satellites des planètes gazeuses.
Tout ceci rendrait la conquête du système solaire possible.

PS: J'espère ne pas m'être trompé de fil, le cas échéant, dites-le moi, et je demanderais la modification.


Dernière édition par Velonzio Noeudefée le Sam 16 Sep 2017 - 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18913
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Moyens de transport   Sam 16 Sep 2017 - 10:04

T'es bien sur le bon fil : celui des moyens d'transports, quels qu'il soient : réels/actuels, futuristes, anciens, fantasy etc.


Suite de mon inter précédente :

Ces nouvelles commandes étant composées surtout de voitures de seconde classe à couloir central (illustration) mais aussi de quelques voitures dem-klem et dem-æstam, pour remplacer les plus anciennes, alors que d'autres ne subiraient que des transformation (transformation du type de restauration, notamment) et une décoration nouvelle (type IK). L'intérieur ne changerait pas beaucoup en apparence, mais l'équipent en prises électrique et en wifi serait au rendez-vous, bien entendu.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moyens de transport   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moyens de transport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
 Sujets similaires
-
» Moyens de transport
» Sondage : Moyens de transport pour venir à la fac
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» transport de médocs par avion : comment faites-vous ?
» [Salon] FILLIERE :: Gestion Logistique & Transport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: