L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Origine commune de certains mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Origine commune de certains mots   Jeu 14 Mai 2015 - 13:53

En fur'tant un peu partout (je cherchais comment traduire "imploser, implosion" dans nos idéolangues, et entre autres, beeen sûûr, en aneuvien), je m'suis rendu compte (mais peut-être le saviez-vous déjà ?) que exploser et applaudir ont une origine commune : PLAVDERE. Alors pourquoi -O- d'un côté et -AU- de l'autre ? V'là une énigme à la c... que je suis vraiment pas près de résoudre ! Et vous ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Jeu 14 Mai 2015 - 14:10

En général, certains verbes latins subissent une réduction vocalique dès qu'ils sont munis d'un préfixe.

Ex: "claudere" (fermer) mais "includere", "concludere".....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Sam 16 Mai 2015 - 18:21

Anoev a écrit:
En fur'tant un peu partout (je cherchais comment traduire "imploser, implosion" dans nos idéolangues, et entre autres, beeen sûûr, en aneuvien), je m'suis rendu compte (mais peut-être le saviez-vous déjà ?) que exploser et applaudir ont une origine commune : PLAVDERE. Alors pourquoi -O- d'un côté et -AU- de l'autre ? V'là une énigme à la c... que je suis vraiment pas près de résoudre ! Et vous ?
Je pense que la différence de traitement du phonème radical reprend la différence entre  la voie vulgaire d'une part , qui fait dériver le premier cité de EXPLAUSARE/ --> -OSARE, et la voie "savante" qui respecte l'étymologie et qui régit l'orthographe du second qui aurait pu être donné comme: applodir ; et justement pourquoi n'y aurait-il pas de "vulgaire" et dialectal ( du trésor de la langue d' oïl, qui est une famille pluridialectale) comme : aplouir ?

J'ai renoncé à trancher pour le méhien, le verbe "racine" du latin PLAUDERE, m'a inspiré : Ploit avec ses deux formes de "nominal" ploso et plodo, qui signifie : produire un bruit d'éclat, et dans le sens d 'applaudir il est intransitif: Ploit ayqiedif: applaudir quelqu'un en concurrence avec Ovat, qui est transitif, tout droit pompé à l 'anglo-latin et franglais "ovation".
Il a ses composés, tous intransitifs: Esploit: exploser, Enploit: imploser , Risoploit: éclater de rire. Tous ces verbes ont leurs "dérivés:"
les substantifs de degré zéro, en -oy, ( c'est la "loi" du groupe verbal en -oit): esploy: éclat, explosion et les factitifs en
-`œgat: Èsplœgat: faire exploser > esplœ(ga-)dia/-y: détruit par explosition, Risòplœgat: faire éclater de rire etc...
les déverbaux:
ploš/plosio: applaudissement; risoploš/-sio: éclat de rire; esplodimenta: (effet d'une) explosion etc...
Par ailleurs,  j'ai fait dériver de AUDIRE : Oit/ odo: entendre , qui rappelle l'espagnol oir, et le vieux français ouir; mais du verbe AUDERE: oser , dérive , en toute fidélité,  Audet, et sa "famille" àudoç/-ocio: audace, audosca/-e: audacieux, audit'h: acte d'oser, à ne pas confondre avec odit'h/_tio: audition, ouïe.
Enfin , quant à CLAUDERE, je ne pouvais que lui donner un dérivé méhien proche du vieux français clore: Cloit/closo ou clodo: fermer , avec même son "opposé": Dicloit/ dicloso: ouvrir .
L'envie de développer ce groupe verbal de la deuxième conjugaison, basé sur la diphtongue /oï / m'a incité à préférer la mutation AU=>O
Par ailleurs, il faudrait parler du gascon: on y aime plus la diphtongue "au" , comme dans d'autres dialectes d' oc.
Aussi les mots latins précités vont donner respectivement: APLAUSIR, ESPLAUSAR, AUSIR, GAUSAR, CLÀUSER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Dim 17 Mai 2015 - 2:40

SATIGNAC a écrit:
Je pense que la différence de traitement du phonème radical reprend la différence entre  la voie vulgaire d'une part , qui fait dériver le premier cité de EXPLAUSARE/ --> -OSARE, et la voie "savante" qui respecte l'étymologie et qui régit l'orthographe du second qui aurait pu être donné comme: applodir ; et justement pourquoi n'y aurait-il pas de "vulgaire" et dialectal ( du trésor de la langue d' oïl, qui est une famille pluridialectale) comme : aplouir ?
J'dois r'connaîtres que j'ai impudemment transformé des AU originels en O, sans pourtant faire prononcer AU : [o] ou [ɔ]. En fait, voici, en quelques exemples, comment je m'y suis pris :

Haus (all) → hoos°(maison)
LAVDARE (lat.) → lood (bon)
AVDIRE (lat.) → ădía (subj. passé du verbe audj).

Pour ce dernier, j'm'en suis tiré par un tour de passe-passe en décrétant que le ˘ au d'ssus du A était en fait le U qui avait "déménagé" pour prendre moins d'place sur la ligne, et du coup, j'en ai "déduit" une modification du [e] en [ɔ]*. Un peu capillotracté, mais on a d'jà vu pire ailleurs.

°Ce qui m'a donné la chouette valise# hipoos (écurie) qu'on ne confondra pas avec l'accusatif (hippos) de hippo (cheval).
*Mais des variantes peuvent en assouplir la prononciation !
#La charnière ? ben : le H au début du mot.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Mer 20 Mai 2015 - 19:42

Anoev a écrit:
En fur'tant un peu partout (je cherchais comment traduire "imploser, implosion" dans nos idéolangues, et entre autres, beeen sûûr, en aneuvien), je m'suis rendu compte (mais peut-être le saviez-vous déjà ?) que exploser et applaudir ont une origine commune : PLAVDERE. Alors pourquoi -O- d'un côté et -AU- de l'autre ? V'là une énigme à la c... que je suis vraiment pas près de résoudre ! Et vous ?

Dans certaines langues, le caractère écrit A se prononce "o" comme dans "colle".
Tout le monde peut vérifier la proximité de ce "o" avec le son "a" en prononçant ces deux voyelles l'une avec l'autre, sans transition.
En chant (bel canto, art lyrique) on utilise cette proximité pour corriger les voyelles "a" des paroles pour leur donner une allure plus lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Mer 20 Mai 2015 - 20:27

Greenheart a écrit:
Dans certaines langues, le caractère écrit A se prononce "o" comme dans "colle".
Tout le monde peut vérifier la proximité de ce "o" avec le son "a" en prononçant ces deux voyelles l'une avec l'autre, sans transition.
En chant (bel canto, art lyrique) on utilise cette proximité pour corriger les voyelles "a" des paroles pour leur donner une allure plus lyrique.
C'est vrai surtout pour le A postérieur qui, même non arrondi ([ɑ]) est très ouvert et peut le faire ressembler à un [ɔ] (ils sont voisins dans l'trapèze des voyelles)°. C'est moins vrai pour le A antérieur [a] qui, lui, est complèt'ment d'l'ôôt'côté. Mais bon, dans "applaudir" et "imploser", c'est d'un O fermé qu'il s'agit ([o])*.


°D'autres phonèmes vach'ment voisins, qu'on peu confondre : le [ʌ] qui est la version non arrondie du [ɔ], allophone anglo-américain du [ɐ] (U anglais), et le [ɒ], version arrondie du [ɑ] et à-peine plus ouvert que le [ɔ] ; tout-ça dans l'coin sud-est du trapèze.
*Sauf, peut-être, pour les méridionaux.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Jeu 21 Mai 2015 - 19:19

Par curiosité, que pensez-vous de la prononciation anglaise du mot "cloud" ("nuage") ?

Personnellement j'entends et je prononce "kla-ô-d(eu)", dans lequel O sonne comme un a fermé / o ouvert de "colle", U sonne comme un ô fermé (de "tôt") et la voyelle d'appui du D final non écrite sonne comme le groupe "eu" de "peu".

Et je prononce le "a et le ô" d'une traite, le temps d'une seule voyelle longue, avec un accent dessus.

Un peu comme les anglais prononcent en latin le début du nom "Claudius".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origine commune de certains mots   Aujourd'hui à 2:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Origine commune de certains mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Origine commune de certains mots
» transcription de certains mots vannetais sévéno olier parler de Moréac
» L'origine du poisson d'avril !!
» Définir certains mots/expressions non-reconnus
» origine commune pour la schizophrénie et le trouble bipolaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: