L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Batailles étymologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 14:17

Là où chacun expose par mots l'étymologie des mots qui compose son idéolangues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 14:46

Je commence avec le mot worbon weʒoṣē (radical weʒoṣe).
On le décompose d'abord à partir du suffixe -se, qui forme des noms d'agents à partir des verbes à suffixe -si qui signifie à peu près "faire". On obtient le verbe weʒoṣi.
Ensuite, on remarque le préfixe verbal we- signifiant "à l'avant". La racine du verbe est ʒor, provenant du mot ʒoro voulant dire "groupe"*.
Ainsi :
ʒor "groupe" + we- "à l'avant"
weʒor (pas un vrai mot) "à l'avant du groupe" + -si "agir"
weʒoṣi (remarquez la fusion r+s) "agir à l'avant du groupe" + métaphonie
weʒoṣe (ergatif -ē) "celui qui agit à l'avant du groupe" c'est à dire...
"Chef, leader dans une partie de chasse".

*retrouvé dans le pronom de 2pp ʒorem.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Brontë



Messages : 416
Date d'inscription : 27/10/2014
Localisation : La Rochelle, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 16:28

En siscan pour le mot "chef, leader" j'ai hostẽe [hɔstɛ̃ɪ] qui vient du verbe hoste "diriger, gouverner" avec le suffixe ẽe fréquent pour les noms de métier ou relatifs à des personnes. Autrefois, il s'écrivait hosteie puis il est devenu hostei avant de devenir hostẽi (graphie morderne avec un -e) ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaturedelamort.e-monsite.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 16:39

J'ai réalisé peu de travail sur l'étymologie des mots en yarawã, mais le nom lui même peut être décomposé :

Yara = forêt
-wã = nominalisateur pour les humains, ou les groupes d'humains.

Yarawã signifie donc "ceux de la forêt". Pour désigner la langue il faudrait utiliser gahã’ai, lui même dérivé de gahã, "parler" et nominalisé avec 'ai. La langue des yarawã est donc yarawã gahã’ai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 17:17

en algardien pour "chef, leader" j'ai hózekor

en nardar j'ai iskar

en nurménien j'ai arösk

ces mots sont monolithiques : ils n'ont pas de préfixe ou de suffixe particulier (si ce n'est -or et -ar, courants pour des noms)

place à l'étymologie maintenant:

tout part du leryen : le chef (du village, du groupe) est uskar

( à différencier de "ejdir" (maître) et "naejdir" (roi) )

Mais ce mot s'est assez rapidement déformé dans les différentes langues-filles :

Laméen : huzkar : s -> z et u-> hu.

Vieux-Nardar : iskar : u-> i qui est resté en nardar (mais d'autres mots vieux-nardar ont plus évolué que ça!)

Nurménien ancien (pré-Nordique) : öska perte du r et u->ö


puis la déformation a continué en:

Bas-Laméen (langue matrice de l'algardien) : hozekar : u-> o et voyelle e entre z et k

nurménien : influence syrélienne ("arös") a donné aröska puis le a est devenu muet puis a disparu.


Enfin hozekar a donné hozekor : toutes les terminaisons en -ar et -ir du Leryen sont devenues -or ou -er en algardien



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 18:08

Brontë a écrit:
Là où chacun expose par mots l'étymologie des mots qui compose son idéolangue !
Ça rejoint plus ou moins les batailles lexicales où, là bas aussi, on explique la construction des mots.

Voulez-vous quand même garder ce fil (qui fait double emploi avec BL5) ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 18:17

Je sens que je vais aimer ce fil Very Happy (même si je ne suis pas sûr d'y participer, je lirai vos explications attentivement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 18:27

Kotave a écrit:
Je sens que je vais aimer ce fil Very Happy
Alors je l'fusionne pas.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 18:36

Anoev a écrit:
Kotave a écrit:
Je sens que je vais aimer ce fil Very Happy
Alors je l'fusionne pas.

c'est un peu différent puiqu'on explique les variations étymologiques à partir d'une langue-mère etc...

1 exemple avec l'aneuvien à partir du ptahx? ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 18:56

bedal a écrit:
1 exemple avec l'aneuvien à partir du ptahx? ^^
Sylma, pour "bouche", mais il y a aussi ryln pour "beau", dyla pour "tendre" (adj).

Sinon, il y a, pour apùgtyn/agúftyn, un retournement de radical à la mode akrig. L'akrig, langue morte (dans la diégèse, mais que je n'ai jamais vraiment mis au point dans la réalité) qui a donné entre autres à l'aneuvien l'adjectif très évocateur : i pour "fin".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 21:59

Pourriez-vous changer le titre pour Batailles étymologiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 22:07

Silvano a écrit:
Pourriez-vous changer le titre pour Batailles étymologiques ?
Oui, main'nant j'viens d'm'en rend'compte : la majuscule et l'manque de diacritique font bizarre...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11714
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Dim 17 Mai 2015 - 22:17

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Pourriez-vous changer le titre pour Batailles étymologiques ?
Oui, main'nant j'viens d'm'en rend'compte : la majuscule et l'manque de diacritique font bizarre...

Mersi byin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Lun 18 Mai 2015 - 22:19

une règle en Alek moyen se dit miz-lof

miz vient du verbe mizen signifiant mesurer
le tiret permet d'indiquer que le nom est formé à partir d'un verbe, on retire également la terminaison "en"
lof signifie trait

Ainsi, miz-lof c'est le "trait à mesurer"

Pas très original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotave



Messages : 1591
Date d'inscription : 02/03/2012
Localisation : Face aux Anglais

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Lun 18 Mai 2015 - 23:05

Création du jour, encore une fois sous la douche (circonstance décidément propice à la glossopoïèse et, comme beaucoup d'autres, aux réflexions métaphysiques les plus poussées), le verbe varsel (toujours dans ma langue sans nom et sans description stable, par conséquent, ce mot est potentiellement éphémère).

Varsel est composé de deux éléments. Le premier est l'adjectif var, qui s'inspire de l'anglais worse/worst (varer/varst chez moi) et de quelques autres étymons personnels, que je me trimballe depuis le chilloïen. Son sens est donc celui de "mauvais", dans un sens absolu, conceptuel ou philosophique. On l'utilisera par exemple pour parler d'Éthique, mais pour dire "c'est pô mal Rolling Eyes", on utilisera plutôt pel (imaginons nepel'zt Rolling Eyes). Son antonyme est yu (absolument bon), et l'antonyme de pel est ben (au sens mélioratif assez vague donc).

Le deuxième élément est sel, qui forme le futur des verbes (forme préconsonnantique sul- : sulm je -rai, suls tu -ras, sult il -ra ; le L est souvent amuï). Suivi du subjonctif (formes en -am, -as, -at, -a), il indique un futur incertain (exemple : elu selo jeva ils aimeront). Suivi de l'indicatif (formes en -em (prononcé [ə] pour faire simple), -s, -t, -o), il indique un futur immédiat, presque présent, quasi certain (exemple : sult ed il va manger).
Auparavant, ce sel signifiait "devenir, changer" (l'allemand werden est donc une inspiration pour l'auxiliarisation, la racine germanique dans l'anglais shall, le néerlandais zullen ou le danois skulle pour la sonorité). Il est aussi issu du grec selênê (Lune), qui donne d'ailleurs l'elko SEL (changer).
Ce sens de "se changer" s'est donc maintenu dans des dérivés, ou il équivaut donc au latin verto (tourner, changer).

Par conséquent, varsel signifie tout simplement "per-vertir" (et son antonyme yusel quelque chose comme "améliorer").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Mar 19 Mai 2015 - 0:02

Pour "pervers", j'ai deux mots, tirés tous deux de dool (mauvais, l'antonyme-anacyclique de lood = bon ; mais aussi LE mal).

Le premier est plutôt abstrait, puisqu'on le trouve plutôt dans l'expression dólan edfàk = effet pervers.

Le deuxième, c'est un nom : lajdooldu, tiré de
làjden = aimer
dool : cf ci d'ssus
du = personne, individu.

J'en ajouterais bien un, non prévu à la base et hors-sujet ici : mentrúmdu, avec
men = esprit, psychisme
trœm = trouble.
qui traduit aussi "psychopathe" (dangereux, c'là va sans dire !).

Pour "pervertir" (que j'ai évidemment oublié, vous l'aurez d'viné, raison pour laquelle j'me suis un peu étalé sur les autres), y aurait dooldor, bien sûr, avec dor : "faire", mais pas forcément dans le sens de fàk, mais plutôt "rendre" : ici, rendre mal.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Mar 19 Mai 2015 - 4:45

le mal en algardien, c'est naral qui donne nerakure (pervertir = "devenir mauvais").

En nardar, c'est respectivement njɛr et njørise


Dès lors, côté étymologique, on a la même construction "devenir mauvais" en leryen:

mal,mauvais est la racine "nar(i)" à opposer à "shar(i)" (bien).

Ce terme serait issu de la négation de shar : nashar -> nar

En Leryen, "devenir qqch" = translatif, était donné par "adj+isu", ainsi pervertir se dit narisu


Le terme nardar a conservé cette structure ,

puisqu'en vieux-nardar c'est njarisu ([n] --> [nj] ) évoluant en njørise en nardar moderne

En laméen, seul la racine nar s'est conservée, puisque le mot s'est formé par une autre manère que le suffixe translatif :
agglutination avec le verbe kore "devenir", issu de kworu ( "transformer, changer" en leryen):

narkore devenu nerakure en algardien

mais je vous ai parlé des dialectes, n'est-ce-pas? et bien en algardien de l'est, on dit "nerise" , le mot leryen étant conservé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Mar 19 Mai 2015 - 22:41

kajy est un mot d'argot signifiant "pantoufle", c'est en effet la contraction du mot kazaxy (ou kaza'xy dans les manuels) avec z+x = j et suppression de la voyelle brève entre les deux consonnes
kazaxy est formé de la même manière que le français et signifie chausson c'est-à-dire, les chaussures de maison
kazaxy = kaza signifiant habitation (donc pas tout à fait le même sens que le "casa" portugais à cause du a final marquant l'abstrait) et xy signifiant chaussure et venant de l'allemand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Sam 23 Mai 2015 - 18:58

magzeten signifie s'interposer
Ce mot est constitué du verbe zeten signifiant mettre (ou mettre/poser, dans le sens de put +toutpleindeparticules en anglais) et de la particule verbale mag ayant plus ou moins le sens de -inter en français ; PS: de la préposition spatiale māng.

exemple : Je m'interpose entre un chat et une armoire Laughing = Magzeta une katu, uny xkaf n.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Sam 23 Mai 2015 - 19:21

Etsyhtéma a écrit:
exemple : Je m'interpose entre un chat et une armoire Laughing = Magzeta une katu, uny xkaf n.
Quel est le cas utilisé après le verbe pour les compléments ? Est-ce toujours le même avec les verbes pourvus d'une telle particule spatiale ? Que signifie le n ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Sam 23 Mai 2015 - 19:39

chez moi, dans de nombreuses langues (alg, nar,syr, LR) ce serait le locatif, en mernien le datif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Etsyhtéma



Messages : 117
Date d'inscription : 01/11/2014

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Sam 23 Mai 2015 - 20:26

Mardikhouran a écrit:
Etsyhtéma a écrit:
exemple : Je m'interpose entre un chat et une armoire Laughing = Magzeta une katu, uny xkaf n.
Quel est le cas utilisé après le verbe pour les compléments ? Est-ce toujours le même avec les verbes pourvus d'une telle particule spatiale ? Que signifie le n ?
Les explications qui suivent ne seront peut-être pas très claires, mais c'est parce que l'exemple est grammaticalement... orginal et que je n'ai pas peut-être pas le vocabulaire pour les rendre simples.

Cette phrase ne sera jamais écrite en bon Alek, mais Magzeta une katy, uny xkaf n est équivalent à Zeta qas une katu māng uny xkaf.

1) les cas n'existent que pour les pronoms, comme en français, dans la langue standard (dite Alek moyen) - il en existait des spécifiques pour les noms avant -
2) En tant normal, n signifie "et" (bien que le sens soit plus restreint) mais ici, il a une fonction syntaxique, il délimite quand la particule cesse de faire effet. Personnellement, je visualise ça comme des parenthèses en mathématiques : Je me mets [(le chat et l'armoire)entre les deux]. On peut le voir également autrement, Je m'interpose entre le chat et, l'armoire et.. Le et remplace les mots barrés qui n'apportent finalement aucune information.
3) māng se place justement entre les deux mots localisés. Ainsi, māng est attiré par le verbe qui le fait devenir une particule et n sert à savoir quand l'action de la particule cesse.

Toutes les particules ne nécessitent pas son utilisation : uniquement pour les verbes à particules qui nécessiterait l'utilisation du xirif (réflexif ?)

PS : Cela va peut-être au-delà de tes questions, mais il est difficile de réellement comprendre si je t'avais dit "bah y'a n parce que c'est comme ça qu'on fait en Alek".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Jeu 9 Juil 2015 - 16:25

Je viens d'avoir une idée pour donner à ce fil un intérêt et un but différent de Batailles lexicales :

Je vous propose un mot, que je décompose dans ma langue en ses éléments constitutifs, et vous essayerez de suivre avec un mot qui n'a pas forcément la même signification, mais dont les éléments les plus petits collent à peu près aux miens. Exemple :

Arrow knáoviznoɣnik "météorologue" en ɣu, se décompose comme suit :
3. knáoviznoɣni "climat" + -ak, "suffixe d'agent/d'occupation/de métier"
2. knao "frontière, limite" + víznoɣni "météo"
1. viz "flot, courant" + nóɣni nuage

Cela est quatre éléments ; si l'on les colle ensemble dans vos langues (dans ce sens précis), quel sera le sens du mot obtenu ?

EDIT : et cela même si vos langues sont moins agglutinantes, voir carrément isolantes ; ce pourrait une phrase comme "personne qui fait la limite du flot des nuages" ou que sais-je encore.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Jeu 9 Juil 2015 - 17:00

déjà en algardien : météorologue c'est : klifoþalyo

 de klifoþalis : "météorologie" et -yo : suffixe de métier, d'agent.

(klifoþalis se décompose lui-même en klifoþ ("temps", climat, atmosphère) et  alis (théorie, étude)


mais pour ton exercice dans l'autre sens...

ramia (courant, flux) + sahan (nuage) => sahaniram (courant, circulation atmosphérique ?)

(tu veux l'autre sens , mais chez moi l'agglutination se fait dans les sens caractérisant-caractérisé

dans ton sens exact ça donne : ramisahan qui ne veut rien dire a priori Neutral )

hafél (limite, bord) + sahaniram = hafél sahaniramte ("limite des courants atmosphériques", d'ailleurs je comprends pas ta propre définition de météo !)

si je rajoute un suffixe d'agent...

hafél sahaniramyote => (ramyo = verseur) => "la limite du verseur de nuages"  Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Emanuelo



Messages : 1216
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Jeu 9 Juil 2015 - 17:07

Avec :

| limite + courant + nuages + profession
| leboha + venota + hāloca-ṙekoha + co-

Je peux faire colebiha venotā hālocā-ṙikohā, "douanier de vents nuageux", c'est poétique, mais ça ne veut pas dire grand chose ^^. À la limite je peux en faire une épithète divine.

Météorologiste se dirait : Cosivetira de co- professionnel, si- science et vetora temps (au sens météorologique, au sens durée c'est kerosa).

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Batailles étymologiques   Aujourd'hui à 14:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Batailles étymologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chronologie des combats et des batailles de 1809 (Autriche)
» Napoléon, sa vie, ses batailles, son empire
» Sites NAPOLEON, les grandes Batailles
» Les trente batailles du sergent Denis Moreau
» Forum d'ordres de batailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia :: Jeux-
Sauter vers: