L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le français de nos régions : enquête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mardikhouran

avatar

Messages : 2921
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 20:51

Une de mes profs strasbourgeoise, avec son équipe de recherche, a lancé une enquête en ligne sur les usages linguistiques (mots et expressions) propres aux variétés régionales du français en France, Belgique et Suisse. Il s'agit de dire quelles sont les expressions, parmi les proposées, qui vous semblent les plus naturelles.
Il y a aussi un test sur la prononciation, visiblement, je vais voir ça !

_________________
We ohi hin-ganan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Atíel

avatar

Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:04

Citation :
et ceux qui mangent « un pain au chocolat » ou « une chocolatine »

Personne ne dit "petit pain" ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Silvano



Messages : 12555
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:05

Et pas le Québec?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:24

...


Dernière édition par odd le Lun 20 Juil 2015 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran

avatar

Messages : 2921
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:28

Atíel a écrit:
Citation :
et ceux qui mangent « un pain au chocolat » ou « une chocolatine »

Personne ne dit "petit pain" ici ?
Bien sûr que si ! Enfin, "chocolatine" est-il seulement français ? Razz

Dans les première questions portant sur l'origine géographique, je crois que le Québec est sous "Autres"...

_________________
We ohi hin-ganan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:30

...


Dernière édition par odd le Mar 21 Juil 2015 - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18272
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Mer 10 Juin 2015 - 21:49

Mardikhouran a écrit:
Bien sûr que si ! Enfin, "chocolatine" est-il seulement français ? Razz

Dans les première questions portant sur l'origine géographique, je crois que le Québec est sous "Autres"...
Saintongeais, si mes souv'nirs sont bons.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 8:57

Je confirme ! C'est effectivement poitevin-saintongeais (mais ce n'est pas pour autant du parlanjhe...)
Revenir en haut Aller en bas
PatrikGC

avatar

Messages : 2489
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 9:38

Atíel a écrit:
Citation :
et ceux qui mangent « un pain au chocolat » ou « une chocolatine »

Personne ne dit "petit pain" ici ?

Dans mon coin, un petit pain n'a pas forcément de chocolat en lui, il est souvent nature.
D'où le fait de dire : petit pain au chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Balchan-Clic

avatar

Messages : 767
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 11:22

Atíel a écrit:
Personne ne dit "petit pain" ici ?

Je me contenterai de "pain au chocolat'. Depuis un certain cours de sociolinguistique, je connais aussi "chocolatine", mais je ne l'avais jamais entendu avant.
Et si j'entends "petit pain", je pense à un ... petit pain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4372
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 11:38

j'ai fait le test de prononciation !

oh mon dieu, je distingue très bien brun de brin,

mais je ne distingue absolument pas patte de pâte, mètre de maître, piqué de piquait ou encore peau et pot !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Balchan-Clic

avatar

Messages : 767
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 11:51

Pour moi seuls piquet [pike] et piquait [pikɛ] sont différents.
J'entends la différence entre patte/pâte et brin/brun mais ce n'est pas distinctif. Je veux dire les deux prononciations pourraient correspondre aux deux mots.
Et j'entends à peine la différence entre mètre/maitre et peau/pot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4372
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 11:57

Balchan-Clic a écrit:
Pour moi seuls piquet [pike] et piquait [pikɛ] sont différents.
J'entends la différence entre patte/pâte et brin/brun mais ce n'est pas distinctif. Je veux dire les deux prononciations pourraient correspondre aux deux mots.
Et j'entends à peine la différence entre mètre/maitre et peau/pot


j'entends les différences de tous, mais je veux dire que je les prononce de la même manière !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18272
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 12:15

bedal a écrit:
j'ai fait le test de prononciation !

oh mon dieu, je distingue très bien brun de brin,  

mais je ne distingue absolument pas patte de pâte, mètre de maître, piqué de piquait ou encore peau et pot  !!!

Pour "patte" et "pâte", chez moi, une différence essentielle : le A est antérieur dans le premier et postérieur dans le deuxième, de plus, le deuxième est plus long, plus long même que dans "pas" [pɑ:] vs [pɑ], à côté de /pat/.

Pour "mètre", et maître", c'est un peu plus ténu. Seuls ceux qui font la distinction long/court voient la différence : [mɛtʁ] vs [mɛʁ]

Le E de piquet (comme le digramme AI de "piquait", mais pas celui de "piquai" : va comprendre !) est plus ouvert ([ɛ]) que celui de "piqué" ([e]).

Pour' "peau", parait qu'y en a une (longueur du phonème), moi, j'la distingue pas : c'est un [o] court pour les deux. Par contre, entre "port" et "pot", c'est flagrant !


Mais bon, pour en r'venir au A, en français, y a pas vraiment de règle pour prononcer À COUP SÛR un [a] ou un [ɑ]. L'accenjt circonflexe ? Même pas. Les  des verbes conjugués au passé simple de l'oindicatif et à l'imparfait du subjonctif ne sont pas postériorisés : /vuzɛ.mat/. C'est sans doute la raison qui m'a poussé à en créer une pour l'aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Jeu 11 Juin 2015 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 12:31

bedal a écrit:
oh mon dieu, je distingue très bien brun de brin,  
mais je ne distingue absolument pas patte de pâte, mètre de maître, piqué de piquait ou encore peau et pot  !!!
Exactement l'inverse pour moi, je les distingue tous sauf brun qui équivaut à brin Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18272
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 12:35

Pomme de Terre a écrit:
Exactement l'inverse pour moi, je les distingue tous sauf brun qui équivaut à brin Laughing
Moyen mnémonique. À brun, pense à "brune". Pour "brin", pense au... lapin et à à dame lapine.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1126
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 12:50

Anoev a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
Exactement l'inverse pour moi, je les distingue tous sauf brun qui équivaut à brin Laughing
Moyen mnémonique. À brun, pense à "brune". Pour "brin", pense au... lapin et à à dame lapine.
Je voulais dire que ne les distingue pas en parlant, mais j'entends bien la différence. Et pour le coup l'autre prononciation de brun est une des rares qui ne me choqueraient pas parmi toutes les versions alternatives à la mienne que j'ai entendues.
Il y a beaucoup de moments où j'ai été dérouté, notamment des mots comme maître, personnellement non seulement c'est plus long que mètre, mais c'est aussi plus bas, et cette seconde caractéristique n'apparaissait pas alors je me suis contenté d'une longueur exagérée et d'une trop grande hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balchan-Clic

avatar

Messages : 767
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 12:55

Anoev, tu as d'autres oppositions de longueur ?

Chez moi je n'en n'ai aucune.
En français parisien, il n'y a que 13 voyelles :
[i.], [y], [u], [e], [ø], [o], [ɛ], [œ], [ɔ], [a]
[ɑ̃], [ɔ̃], [œ̃]

Le [ɛ̃] et le [œ̃] ont fusionnés en [œ̃] dans tous les cas. Brin = brun.
Le [a] et le [ɑ(ː)] ont fusionnés en [a] dans tous les cas. Patte = pâte.
Le [ɛ] et le [ɛː] ont fusionnés en [ɛ] dans tous les cas. Mètre = maitre.
Le e caduc, quand il est prononcé, est réalisé [ø]. Je = jeu.

Il y a également la perte de distinction entre [e] et [ɛ] en dehors de la fin des mots. On prononcera [e] dans une syllabe ouverte et [ɛ] dans une syllabe fermée.
Destin [dɛs.tœ̃] mais presser [pre.se].
Même chose pour [o]/[ɔ] et [ø]/[œ] :
Avocat [a.vo.ka] et otage [o.taʒ] mais objet [ɔb.ʒɛ].
Peur [pœʁ] mais peureux [pø.ʁø].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18272
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 13:26

Balchan-Clic a écrit:
Anoev, tu as d'autres oppositions de longueur ?
À bien réfléchir, comme ça, j'aurais tendance à prononcer plus longs les digrammes quand ils sont suivi d'une consonne NON MUETTE dans la même syllabe. Mais, bon... c'est mes p'tites habitudes (serais-je influencé par l'aneuvien ? va savoir !).

Peur : /pœ:ʁ/, mais peureux /pøʁø/, peureuse /pøʁø:z/.

Fête : /fɛt/, mais faîte (haut du toit) /fɛ:t/, par contre (parce qu'il y a des "mais" : même chez moi, le français reste le français ! Shocked Rolling Eyes ), (elle a été) faite : /fɛt/. Comme quoi...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djingpah

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 14:24

Balcha-Clic a écrit:
Le [a] et le [ɑ(ː)] ont fusionnés en [a] dans tous les cas. Patte = pâte.

C'est vrai que on ne fait plus vraiment la différence... Après j'ai constaté que ma grand-mère réalisait bien pâtes [pɑ] et avait tendance à prononcer les -ée [e:] Ex : elle est tuée donne /ɛl e tµe:/.

Anoev a écrit:
À bien réfléchir, comme ça, j'aurais tendance à prononcer plus longs les digrammes quand ils sont suivi d'une consonne NON MUETTE dans la même syllabe. Mais, bon... c'est mes p'tites habitudes (serais-je influencé par l'aneuvien ? va savoir !).

Non non! Je me retrouve dans ce que tu dis, même si je ne prononce jamais comme ça... Encore une fois ça me rappelle plus la prononciation "parfaite" de ma grand-mère Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Silvano



Messages : 12555
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 15:33

bedal a écrit:
j'ai fait le test de prononciation !

oh mon dieu, je distingue très bien brun de brin,  

mais je ne distingue absolument pas patte de pâte, mètre de maître, piqué de piquait ou encore peau et pot  !!!

Moi et tous les Québécois faisons clairement toutes ces distinctions, sauf la dernière.
Ma blonde se moque souvent de la manière dont je prononce le nom du boulevard Taschereau, en allongeant et diphtonguant clairement la première voyelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djingpah

avatar

Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 19:33

Silvano a écrit:
Moi et tous les Québécois faisons clairement toutes ces distinctions, sauf la dernière.

Alors moi, en bon parisien je ne fais absolument aucune distinction entre brin et brun, ni entre pâte et patte d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Nemszev
Admin
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 22:13

Citation :
Malgré la pluie, elle va aller faire un tour de vélo.

Malgré qu'il pleut, elle va aller faire un tour de vélo.

Malgré qu'il pleuve, elle va aller faire un tour de vélo.
On ne dit pas "un tour à vélo" ? Suspect

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18272
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   Jeu 11 Juin 2015 - 23:02

Oui, plutôt ; et puis "malgré qu'il pleutve", quel que soit le mode, c'est pas vraiment classe... Si on tient à "malgré", y vaut mieux mettre un substantif.

Un tour en vélo, à l'extrême rigueur ; mais pour une monture (on n'est pas "dedans"), on dit plutôt "à vélo, à moto, à cheval, à dos d'âne"...

Pour les aficionados de la proposition subordonnée, y a ça :

  • Alors qu'il plut, elle partit à vélo.
  • Bien qu'il plût, elle partit à vélo.





*À quad ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le français de nos régions : enquête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le français de nos régions : enquête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le français de nos régions : enquête
» Enquête "le français de nos régions"
» Dans Télérama, Xavier Lacavalerie descend l'enseignement français de la musique... et cite la Fabrique du crétin.
» ENQUÊTE en ligne sur la PRÉCARISATION dans l'Éducation nationale ; merci d'y participer et de diffuser cette initiative !
» enquête stocks céréales 2011 sur les fermes françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: