L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 El velimel man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 19:32

El velimel man = La langue inutile (ou encore "Velimel man" pour "Une langue inutile"). Voilà comment j'ai appelé ma future langue construite car je ne termine jamais mes projets. Mais je vais bien m'amuser à créer cette langue (et puis mon journal intime sera indéchiffrable aux autres XD). Elle me correspondra, pas comme l'autre qui était latine et germanique en même temps. Je vais aire de la poésie linguistique. Bref, je vais commencer par le commencement.

L'alphabet et l'accentation

El velimel man utilise vingt-cinq lettres de notre alphabet mais ne comporte aucun accent. Chaque lettre n'a qu'un son et chaque son une seule lettre. Une lettre ne peut pas reproduire deux sons à la fois tel le x français. Les lettres en gras sont celles qui montrent le prononciation de la lettre dans el velimen man.

A arbre
B babouin
C cheminée
D dune
E édifice ou élève
F flamme
G gare
H (toujours aspiré)
I idée
J journal
K complément
L limace
O connexion ou horloge
P platane
R risque
S sauce
T tumeur
U jour
V volume
W Zimbabwé
X la jota espagnole
Y yoyo
Z zèbre


Le y remplace le i et le w remplace le u quand il y a une diphtongue. C'est-à-dire que non seulement deux voyelles côte-à-côte ne doivent pas être prononcé à la française mais aussi les deux voyelles doivent prononcer distinctement. Quand vous dites "aï", c'est comme si le ï était un y en velimel man et non un i. Une langue comme l'esperanto rend également chaque voyelle distincte.

Quand l'on veut réciter l'alphabet, on rononce la voyelle en elle-même pour les voyelles. Pour les consonnes, on prononce la consonnes et on rajoute le son e (é français) et c'est tout.

En ce qui concerne l'accentuation, elle sert à intensifier la syllabe, elle se fait toujours sur l'avant-dernière syllabe, sans aucune exception. Les mots monosyllabiques ne sont pas accentués. On peut tout de même décider d'accuenter des mots d'une syllabe importants pour insister : la négation, le suffixe de genre, etc. mais seulement si on veut insister dessus.

C'est tout pour l'instant.


Dernière édition par engine le Sam 27 Déc 2008 - 14:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro



Messages : 237
Date d'inscription : 30/06/2008
Localisation : Quimper

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 19:44

Ça me paraît intéressant ! au niveau phonologie c'est assez simple ce qui rend ton projet accessible a tous...
J'ai hâte de voir la suite! Smile
Aussi bienvenue a toi sur ce forum! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 19:53

Merci beaucoup de t'intéresser, si tu as une langue construite je suis également interessé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shrykull



Messages : 260
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 20:00

Pour l'alphabet c'est comme le Kotava en gros bounce

Sauf le R, si j'ai bien compris il est prononcé à la française ? Ou comme on veut ?

Pour l'instant on ne peut pas dire grand chose, quels sont les principes de base de la langue (hors-mis le fait qu'elle soit inutile Laughing ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 20:18

[J'ai oublié le X dans l'alphabet, allez voir je l'ai rajouté.]

Ecrire les noms propres étrangers

Déjà, un nom qu'il soit commun ou propre ne peut pas se terminer par une voyelle (a,e,i,o,u), ce sera précisé dans les leçons suivantes. Donc on enlèvera la voyelle finale s'il y en a une pour la transcription. De plus, on enlèvera tous les accents des noms propres étrangers.

Un problème se pose souvent. Il faut savoir qu'en Velimen Man, aucun nom propre étranger n'est traduit, même pas les noms de pays. Dans ce cas, on n'a deux solutions :

La prononciation de la Velimen Man permet de proononcer ce mot, dans ca cas, on va modifier l'écriture. Quelques exemples (ça veut vous paraître bizarre mais c'est comme ça). Entre paranthèses seront toujours mis la prononciation française):


Sheakspeare = Cekspir (Checkspire)
Eiffel = Efel (èfèl)
Cataluña = Catalun (cataloun)
Guadalajara = Gwadalaxar (gouadalarar, avec le premier r prononcé du fond de la gorge)

Lorsque dans un mot, une lettre donne un son impossible à prononcer avec la prononcation Velimen Man, on laisse l'écriture telle quelle et on prononce comme le ferait El Velimen Man :

France = Franc (Franeche)
España = Espan (Espagne, sans contracter le g et le n)


Dernière édition par engine le Lun 22 Déc 2008 - 10:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 20:20

Oui, j'aime bien le kotava mais n'y connaît rien, à part l'alphabet XD. L'alphabet est également le même (t'avais même vu que j'avais oublié le x en plus) mais le r se prononce à la française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: El velimel man   Dim 21 Déc 2008 - 22:36

Salut Engine, bienvenu parmi nous !

Tous les projets linguistiques sont les bienvenus, des plus sérieux aux plus farfelus. Quoi qu'il en soit je suis impatient d'en savoir plus sur le Velimen Man !

Moi aussi j'ai commencé à créer des langues pour crypter des écrits persos, depuis c'est devenu une passion et même pour décorer trousses et cahiers avec les réponses des interros ! cheers

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Lal Behi



Messages : 156
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 0:25

Bienvenue !
En quoi cette idéolangue est-elle plus (ou moins) inutile que celles que nous créons tous ? Laughing
J'attends la suite ...

ps : désolé si j'ai l'air ignare, mais que signifie XD ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 10:30

Bonjour ziecken ! je serais au courant pour les reponses d'interros ! Je vais l'utiliser pour mon roman, cette langue sera utilisé comme un code pour pas que les ennemis comprennent.

Bonjour Lai Behi ! XD = lol c'est vrai que c'est moins connu. Cette langue est inutile parce qu'elle ne sert qu'à moi, comme beaucoup de conlangs d'ailleurs, et parce qu'il fallait bien lui trouver un nom. Quand j'aurais développé un lexique plus conséquent, je la renommerais.

Sinon, j'ai modifié : Espagne se dit Espan et non pas Espagn car on doit prend le pays d'où vient le nom d'origine. Allez voir la modification.


Dernière édition par engine le Sam 3 Jan 2009 - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 11:04

Les verbes et le présent

Pas besoin d'expliquer ce qu'est un verbe je pense. lee et fulce (être et avoir dans l'ordre) en sont. Je prendrais ces deux exemples pour montrer comment les conjuguer au présent. Tout d'abord, on désigne un verbe par son infinitif, qui est constitué de : radical + e sans exception (tout verbe est régulier en Velimen Man).
Ex :
Lee = Le+e
Fulce = Fulc+e
Ce mode est très utilisé dans les propositions infinitives.

Voyons ici comment tout verbe sans exception se conjugue au présent.

Em lei = je suis------------------------------------------------Em fulci = j'ai
Los lei = tu es-------------------------------------------------Los fulci = tu as
Ful lei = il est--------------------------------------------------Ful fulci = Il a
Men lei = elle est----------------------------------------------Men fulci = Elle a
Cef lei = il/elle est pour un objet----------------------------Cef fulci = il/elle a pour un objet
Zom lei = Nous sommes-------------------------------------Zom fulci = Nous avons
Sulf lei = Vous êtes-------------------------------------------Sulf fulci = Vous avez
Dik lei = ils/elles sont-----------------------------------------Dik fulci = Ils ont

Formation du présent de l'indicatif = radical du verbe + i (Le+i et Fulc+i)

Assez simple me direz-vous. Vous avez raison les pronoms personnels sont je vous l'accorde un peu biscornus (ça se dit ça ?) et c'est chiant de les apprendre. Même moi je ne les connais pas encore par coeur.

El velimen man lei velimen man. = La langue inutile est une langue inutile. (sans blague... lol)

Un peu de vocabulaire (mais je ne bourre jamais là-dessus). Les verbes les utilisés de la langue française :

lee = être
fulce = avoir
deme = faire
sole = pouvoir
silve = prendre
xelfe = trouver
lame = donner
falikele = parler

Pour vous entraîner, passer trois heures à enlever le e de l'infinitif pour le remplacer par un i me semble guère très utile, mais un essai sur un verbe du vocabulaire peut-être fait. Plus fastidieux sera l'apprentissage des pronoms personnels. Quand vous les saurez en tant que sujet, il sera simple de les apprendre quand ils occupent d'autres fonctions.


Dernière édition par engine le Mar 23 Déc 2008 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 14:12

La classification des mots (trois classes mais il y a les autres, de plus nous avons déjà vu les verbes.)

Comme dans une écrasante majorité de langues, on trouvera diverses classes de mots. Je vais vous en présenter seulement trois, car les autres seront abordés plus tard.

A. Les noms

Les noms désignent des choses, des personnes, des sentiments. Voilà ce que fait un nom, qu'il soit commun ou propre. Un nom se terminent forcément par une consonne (w et y en sont). Voici quelques exemples :

man = langue (que l'on parle)

fulec = possession

lam = don, donation

sol = pouvoir (nom commun)

falikel = parole

lexigerel = fin

(Vous pouvez pour vous entraîner dire : "Je parle une langue inutile" en sachant que une ne se traduit pas.

Vous remarquerez que ces noms dérivent des verbes déjà appris. En ce qui concerne la suppression du e dans fulec et falikel, j'en parlerais dans la sous-partie des familles de mots de cette leçon.

B. Les adjectifs

Un adjectif caractérise et donne des informations sur le nom qu'il accompagne. Il donne des précisions. il peut être
- qualificatif
- déterminatif
- numéral
Nous nous interesserons qu'aux adjectifs qualificatifs ici.

fulcel = possessif

falikelel = oral

manel = linguiste, qui se rapporte au domain des langues

lexigerel = final

Tous les adjectifs (l'article défini également d'ailleurs) portent la finale -el.

C. Les adverbes

Un adverbe est invariable, en français comme en Velimen Man. Il a le rôle d'adjectif sur un adjectif, un verbe ou bien un adverbe. On distingue deux types d'adverbes :
- les adverbes originels : Ils ne viennent d'aucune famille de mots. Leur finale peut petre n'importe quoi et ne sont en général pas très long.
- les adverbes dérivés : Ils viennent d'adjectifs et font pari d'une famille de mots. Ils se terminent normalement par le suffixe -ment en français.

falikeliaz = oralement

fulciaz = possessivement (prononcez-le, si c'est fait correctement vous irez aux toilettes lol [c'est vaseux n'est-ce pas])

lexigeriaz = finalement

Le suffixe est -iaz. Attention, ce suffixe ne concerne que les adverbes dérivés !

D. Les familles de mots

Récapitulons :

Noms : aucun suffixe
Adjectifs : suffixe -el
Adverbes : suffixe -iaz


Les mots peuvent changer de classe grammaticale grâce aux suffixes :

lexiger : fin
lexiger + el = lexigrel : final
lexiger + e = lexigre : finir
lexiger + iaz = lexigriaz : finalement

Exception, le mot lexiger en est une ! : Tout les mots ayant un radical (sous leur forme de nom) se terminant par : e + consonne, voit le "e" disparaître à chaque fois qu'un suffixe est ajouté ! Les mots faisant partie de cette exception seront construits afin que la voyelle avant et après le e soit prononçable à la suite lors d'une suppression de ce "e". Aboli !!!!!!!!!!!!


Dernière édition par engine le Mar 23 Déc 2008 - 11:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16234
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Des tas d'possibilités!   Lun 22 Déc 2008 - 16:05

Le vélimien (on peut dire ça en français?) est vraiment une langue intéressante, notamment au niveau grammatical:

Em lexigri = je finis

donc, on change le -e de l'infinitif pour -i de l'indicatif présent, ce qui laisse des tas de supputations possibles (et c'est bien! j'attends la bonne) pour

-les autres temps (passé, imparfait, futur)
-les autres modes (subjonctif, imératif, conditionnel...)
-les voix; tournures (passive; négative, interrogative)

supposer (par exemple, c'est pas forcément ça: vous nous direz la bonne solution) que...

ful lexigori = (qu')il finisse. -o- =(?) subjonctif, -i = présent


Y a un truc qui m'a un peu étonné, quand même:

que sol=potence donne sole=pouvoir

Ou bien sol=potence alors sole=pendre, ou bien sole=pouvoir alors sol=puissance. Ou bien vous prenez le terme potence sans son ancienne acception (celle q'on retrouve dans "impotent" ou l'italien "potenza").

J'ai hâte d'en savoir plus!

Yn lomir! (à bientôt!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 18:15

Moi, créer une langue intéréssante ? Ca me fait bizarre qu'on me dise. Pour le présent oui c'est ça.

En ce qui concerne subjonctif :

- Jamais ça ne pourrait être cela car mis à part l'exception rencontré ci-dessous, le radical restera toujours intact.
- Le subjonctif sera assez particulier avec l'impératif mais j'ai encore besoin de faire des recherches avant.

Donc effectivement ça ne sera jamais ça.

En ce qui concerne le mot potence, je m'étais référé au mot omnipotence qui veut dire avoir tous les pouvoirs, c'est pourquoi je ne comprend qu'il s'agisse de pendre, bref, le temps que je fasse des recherches là-dessus, traduisons par le pouvoir ou comme tu dis la puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Lun 22 Déc 2008 - 19:32

Réforme


Les adjectifs numéraux cardinaux possèdent désormais un radical brut et ne sont pas affectés du siffixe -el, réservé aux ordinaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16234
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: El velimel man   Mar 23 Déc 2008 - 1:12

engine a écrit:
En ce qui concerne subjonctif :

- Jamais ça ne pourrait être cela car mis à part l'exception rencontré ci-dessous, le radical restera toujours intact.
- Le subjonctif sera assez particulier avec l'impératif mais j'ai encore besoin de faire des recherches avant.

Donc effectivement ça ne sera jamais ça.

Aïe! j'ai pris un mauvais exemple avec (lexiger, lexigri): effectivement, le radical (si j'me gourre pas) est "lexigr-" et non pas "lexig-" ce qui donnerait lexigroi; mais ça donnerait bizarre ave des verbes réguliers: "leoi" pour "lee". Effectivement, je comprends ta réticence!

Par ailleurs (mais ce n'est qu'un avis de ma part, t'es pas obligé d'en tenir compte), ne fusionne pas (trop) le subjonctif avec l'impératif. À mon avis, ce sont des modes qui ont chacun leur spécificité.

Citation :
En ce qui concerne le mot potence, je m'étais référé au mot omnipotence qui veut dire avoir tous les pouvoirs, c'est pourquoi je ne comprend qu'il s'agisse de pendre, bref, le temps que je fasse des recherches là-dessus, traduisons par le pouvoir ou comme tu dis la puissance.

Effectivement, j'ai vu que tu as remplacé "potence" (pour omni-) par "pouvoir" (nom), ce qui est tout de suite beaucoup plus compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mar 23 Déc 2008 - 11:02

Le radical est lexiger ! pas lexigr. mais vois les modifications que je fais ci-dessous.

Réformes

- inutile se dit velimel et non velimen, je ne sais pas où j'ai eu la tête tout ce temps, donc le non de la langue va forcément un tout petit changer...

-l'exception de l'ajout de suffixes sur les radicaux se terminant par e + consonne est abolie !!!!

Donc :
final = lexigerel
finir = lexigere
finalement = lexigeriaz

J'édite tout ça.

--------------------------------------------------------------------------

Anoev tu as raison à propos du subjonctif, mais je vais étudier tout ce qu'il peut exprimer.

Sinon, je risque dene pas poster de cours pendant quelque temps. Je dois développer mon système de préfixes et de suffixes pour ne pas inventer des radicaux en trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16234
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Réformes & modifs   Mar 23 Déc 2008 - 13:44

engine a écrit:

Donc :
final = lexigerel
finir = lexigere
finalement = lexigeriaz

J'édite tout ça.


Je comprends tout à fait ta position et tes modifs (j'aurais mauvaise grâce à faire le contraire, au vu des minimes, mais nombreuses, retouches que j'adapte à laneuvien). L'essentiel étant

-de s'y retrouver soi-même
-que les éventuels "apprenants" s'y retrouvent aussi.

Donc, sauf erreur de ma part, on n'a plus

Em lexigri, mais Em lexigeri pour "je finis".

Do æt cem nep kœnaden. (mais ce n'est pas fini)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mar 23 Déc 2008 - 16:08

Le passé et le futur de l'indicatif

Le passé désigne des actions dans la passé et le futur des actions dans l'avenir. Comme le présent que l'on a vu, ils ne désignent pas des actions instantanés mais plutôt : des descriptions, des actions de second plan, des actions qui durent un peu... La conjugaison ne possède aucun exception. En vérité on ne fait que de la conjugaison pour l'instant car il me faut encore développer mon système d'agglutination...

Passé de l'indicatif

lee = être, fulce = être

Em leeri------------------El fulceri
Los leeri----------------Los fulceri
Ful leeri----------------Ful fulceri
Men leeri---------------Men fulceri
Cef leeri---------------Cef fulceri
Zom leeri--------------Zom fulceri
Sulf leeri---------------Sulf leeri
Dik leeri----------------Dik fulceri

Futur de l'indicatif

Le futur désignent le même types d'action que le passé ou le présent, mais cette fois-ci dans l'avenir.

Em leomi------------------El fulcomi
Los leomi----------------Los fulcomi
Ful leomi----------------Ful fulcomi
Men leomi---------------Men fulcomi
Cef leomi---------------Cef fulcomi
Zom leomi--------------Zom fulcomi
Sulf leomi---------------Sulf leomi
Dik leomi----------------Dik fulcomi

C'est moche mais ça a le mérite de l'être moins que le volapük !!!

--------------------------------------------

Très simple, il est donc maintenant temps que vous connaissiez bien vos pronoms personnels si vous avez des trous de mémoires.

En bref, pour faire la conclusion de tout ce qu'ona vu en conjugaison.

radical + e = infinitif présent
radical + i = indicatif présent
radical + om + i = indicatif futur
radical + er + i = indicatif passé


La finale d'un verbe donne donc son mode et non son temps. Il faudra juste intercaler un espèce de suffixe pour avoir le temps. Le présent n'en a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mar 23 Déc 2008 - 18:48

Notion et principaux affixes

[inspiré du kotava]

Définiton d'affixe = L'affixe est un petit groupes de lettres (commençant en velimel man par une voyelle pour les suffixes) ervant à changer le sens des mots. Il viennent se coller au radical. Les affixes se mettent soit avant (préfixes) ou bien après (suffixes).

Suffixes permttant de changer la classe gramaticale, il se mettent toujours à la fin, après les autres suffixes :

- suffixe d'adjectif : -el
ex : lim = utilité, lim+el = utile
- suffixe de verbes (à l'infinitif) : -e
ex : lime = utilité, lim+e = utiliser, user de
- suffixe d'adverbe : -iaz
ex : limiaz = utilement

Préfixes et suffixes principaux :

- absence, contraire : ve-
ex : lim : utilité, velim = inutilité
- masculin : -uf
- féminin : -aed
- idée augmenter, ou bien de renforcer : -is
limisel = très utile, voire indipensable
- idée méliorative : ni-
- excessif : -exf
ex : limexfel : trop utile
- refaire : du-
dudeme = refaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mer 24 Déc 2008 - 17:33

D'autres affixes

-ek : désigne un métier. (instruire -> institeur)
-ij : désigne une activité. (billard -> joueur de billard)
heli- : l'action vient juste de commencer (dormir -> s'endormir)
fri- : l'action de termine juste (vous auriez un exemple ?)
-ut : ce qu'a donné l'action (couper -> coupure)
fer- : celui ou ce qui fait l'action (gouter -> gouteur)
li- : celui qui subit l'action (éxécuter -> comdamné (à l'éxécution))
ti- : celui qui porte la caractérisque (blanc -> quelque chose/quelque de blanc)
-uc : habitat (chien -> niche)
-ix : lieu ou l'on réalise l'action (manger -> salle à manger, cantine...)
-ew : celui qui habite, qui partie de quelque chose, d'un lieu (Françe -> français)
-ehiy : celui qui est pour quelque chose ou quelqu'un (socialisme -> socialiste)
-iliud : celui qui aime (sagesse -> philosophe, livre -> bibliophile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mer 24 Déc 2008 - 19:29

Le subjonctif

Le subjonctif est un mode, comme l'indicatif par exemple. Il s'emploie en Velimen Man en généralement dans les propositions subordonées circonstancielles, mais pas dans toutes évidemment. Le subjonctif permet d'exprimer des actions qui ne sont pas des faits, elles ne sont pas réellement produites. on emet une hypothèse dessus, ou bien on exprime son désir qu'elle se produire, mais on est en aucun cas sûr et convaincu de ce que l'on affirme. Contrairement au français, tous les temps de l'indicatif existe au subjonctif. L'attraction modale n'existe pas en Velimen man

Formation du subjonctif = radical + suffixe de temps + a

Présent du subjonctif = Em lea : que je sois
Passé du subjonctif = Em leera : que j'ai été / que je fusse / que j'eusse été
Futur du subjonctif = Em leoma : aucune traduction française

Le futur du subjonctif est quelque chose qui ne vient pas tout de suite à un français. Vous aurez sûrement tendance à employer le présent quand il faut du futur, tout simplement parce que : le futur du subjonctif n'existe pas en français et est remplacé par le présent.

Ex : Je veux que tu sois beau pour la fête = Je demande ceci : tu seras beau pour la fête

Voici un moyen de comprendre.

Je n'ai pas mis les conjugaisons entières car c'est de toute façon pareil à toutes les personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16234
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Futur   Mer 24 Déc 2008 - 20:09

engine a écrit:
Le futur du subjonctif est quelque chose qui ne vient pas tout de suite à un français. Vous aurez sûrement tendance à employer le présent quand il faut du futur, tout simplement parce que : le futur du subjonctif n'existe pas en français et est remplacé par le présent.

Ex : Je veux que tu sois beau pour la fête = Je demande ceci : tu seras beau pour la fête

Voici un moyen de comprendre.

Je n'ai pas mis les conjugaisons entières car c'est de toute façon pareil à toutes les personnes.

Effectivement, pas de futur du sub' en français... mais il suffit de franchir les Pyrénées pour en trouver un! Les Espagnols ont le subjonctif au futur aussi. Utilisé (à ma connaissance) plutôt dans le domaine juridique que dans la vie courante.

Ton idée de subjonctif futur est tout-à-fait louable! Je n'avais pas osé le mettre en aneuvien alors que c'aurait été pourtant facile:

Er mir kome = nous viendrons
Da waad tep er kom = il attend que nous venions (là, maintenant).
Da waad tep er mir kom = il attend que nous venions (bien plus tard).

Bon, j'vais pas corriger l'tir! ça tournerait au plagiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Mer 24 Déc 2008 - 21:28

Ajoute-le si tu veux (je t'en donne la permission, non je deconne, tu n'en a pas besoin pour le faire, fais comme tu veux), tu sais moi j'ai toujours trouvé bizarre que le futur n'existe qu'a l'indicatif en français, c'est un peu illogique quand on y pense. Je savais qu'il xistait ene spagnol mais je ne le connais pas. Trouvant bizarre qu'il n'existe aps en français, je le mettrais pour tous les modes en velimel man. Le futur désigne des actions dans l'avenir, quelque soit le mode et je veux éviter les exceptions alors voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Ven 26 Déc 2008 - 13:33

Le conditionnel

Le conditionnel est un mode qui permet d'expimer l'éventualité qu'une action se produise, même cette fois-ci par rapport à une autre action.
Ex : Si le mal n'avait pas sa place sur Terre, on ne pourrait plus définir le bien.
En français, l'action dépendante de la condition (pourrait) est au conditionel et la condition (avait) est à l'imparfait. En velimel Man, la condition et l'action qui en dépend se mettent toutes deux au conditionnel.
Sinon, le conditonnel peut exprimer un souhait ou un regret ou un conseil, mais ni l'hypothèse simple (sans condition) ni le politesse.

attention !!! : Cependant, il ne peut pas exprimer le futur dans le passé.


Formation du conditionnel : radical + suffixe de temps + u

le + u = em leu = je serais
le + er + u = em leeru = j'aurais été
le + om + u = em leomu = aucune traduction possible


Là encore, pas de futur en français... qui sera traduit par le présent du conditonnel présent. Pour le trouver, essayer de mettre un marqueur de temps.

Ex :
Si mes parents me voyaient, ils seraient fiers de moi.
Plus tard, si mes parents me voyaient, ils seraient fiers de moi.
Maintenant, si mes parents me voyaient, ils seraient fiers de moi.

On voit la nuance. Traduire pas le présent ou le futur change tout de suite le sens. Quand aucun marqueur de temps n'est indiqué, pour traduire une phrase comme cela en velimel man, on s'aide du contexte (comme avec le subjonctif).

Petit rappel des pronoms personnels sujets :

1ère p.s. : Em
2ème p.s. : Los
3ème p.s :
masculin : Ful
féminin : Men
neutre : Cef
1ère p.p. : Zom
2ème p.p : Sulf
3ème p.p : Dik
_____________________________________________________________________________________

La négation (ne... pas seulement) et l'interrogation (globale seulement)

La négation : ne... pas

La négation indique l'action désigne ne va pas se réaliser, ou peut ne pas se réaliser, suivant le mode... En français, il est indiqué toujours par le petit mot "ne", avec un autre mot négatif dans la phrase (pas, jamais, personne, aucun...). ici nous allons comment traduire la forme la plus simple : ne... pas.

Il suffit d'attacher au verbe le suffixe -kale.

Exemples :
Em leikale : je ne suis pas
Sulf demomikale : Vous ne ferez pas

L'interrogation globale

L'interrogation globale est un type de question à laquelle on ne répond que par oui ou par non. La question posée peut soit en français :
- commencer par "Est-ce que"
- avoir le sujet et le verbe inversé.

En velimel Man, on collera au verbe le suffixe -neje

Los leineje ? : Est-ce que tu es ? : Es-tu ?
Zom fulceruneje : Aurions-nous eu ? : Est-ce que nous aurions eu ?

Pour ne pas avoir des formes verbales très longues, le suffixe de l'interro-negatif sera : -kaje

Los leikaje : Ne suis-je pas ?, Est-ce que je ne suis pas ?


Dernière édition par engine le Sam 27 Déc 2008 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: El velimel man   Sam 27 Déc 2008 - 15:21

D'autres affixes

-en : idée de petitesse, ou bien d'atténuement
fa- : préfixe péjoratif
-ert : pas assez, insuffisant...
-act : nombre d'années (cent -> siècle)
-eik : nombre de mois (six -> semestre)
-ayz : nombre de jours (sept -> semaine)
-ueg : maladie (poumon -> pneumonie)
-uil : cancer (peau -> cancer de la peau)
-ikal : science (vie - > biologie)
-exom : nombre de côtés (cinq -> pentagone)
-itew : nombre de faces (trois -> triangle)
dali- : partie, constituant (sel -> grain de sel)
erfe- : ensemble (personne -> peuple)
-uted : doctrine (communauté -> communisme)
ref- : traitement (hormone -> hormonothérapie)
-ad : le petit, le descendant (cheval -> poulain)
gaz- : lieu de vente (viande -> boucherie)
-imav : la phobie (araignée -> arachnophobe)
-olf : qui se nourrit (végétal -> phytophage)
dane- : ce, celui qui possède (cheveu -> "chevelu")
odu- : ce, celui qui est dépourvu (cheveu -> chauve)
-yem : fête, fêter... (nation -> fête nationale)
-arb : contenant (sel -> salière)
-uk : contenu (bouche -> bouchée)
-emin : assassinat (frère -> fratricide)
de- : chef (royaume -> roi)
-nama : suffixe d'intransitivité
-id : qualité (beau -> beauté)

Pfiouuuu ! Je vais peut-être en ajouter d'autre, mais ce n'est pas sûr.


Dernière édition par engine le Ven 2 Jan 2009 - 23:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: El velimel man   Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
El velimel man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: