L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Isulas-Romanas (Iles-Romanes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 23 Juil 2015 - 18:10

Voici une nouvelle diégèse servant de support à ma langue romane, la LRE, que je pense rebaptiser Romanese (Romanais)

J'ai hésité : est-ce que je crée un pays ex-nihilo comme l'Aneuf, la Sivélie, la Cataline etc... ou est-ce que je reprends un territoire existant mais avec un nouveau pays... comme le Moschtein ?

Eh bien j'ai fait les deux, comme vous pouvez le voir ci-après :

Iles-Romanes (République des) / Republica de las Isulas Romanas

Superficie : 55317 km²
Population : 8.48 millions d'habitants (recensement de 2014)
Densité : 153 hab/km²

Capitale : Superbia : 522 000 hab, 1 million environ dans l'agglo.

Villes importantes :

-Carales (Sard.  200 000 hab, 500 000 dans l'agglo)
- Albarote (RM. 150 000 hab)
- Ducile (RM. 100 000 hab), Sasaro (Sard. 150 000 hab), Resila (RM. 90 000 hab)

Régime : République parlementaire

Langue : Romanais (ex-LRE)

Drapeau :





Il englobe donc la Sardaigne, appelée Sardenia (24090 km²) ainsi que deux îles inventées, dites Romania Majora (29 300 km²) et Petisula (1920 km²)

La plus peuplée est Romania Majora avec 6.3 millions d'habitants  car peu montagneuse, contrairement à la Sardaigne peuplée de 2.2 millions d'habitants.
Petisula est peu peuplée, environ 80 000 hab.



La capitale, située sur Romania Majora est Superbia (522000 hab, 1 M d'hab dans l'aggl).


Le pays est une République, membre de l'UE et de la zone euro.


Economie :

le pays vit du tourisme, des services mais dispose aussi d'une agriculture performante (vin, agrumes, olive) et d'une industrie très dynamique, basée sur un tissu de PME mais aussi de grands groupes industriels, notamment dans la chimie, l'automobile et l'énergie.

Le pays a également d'importantes sources minières : mines de métaux et de charbon de Sardaigne et Romania Majoria, hydrocarbures en Mediterranée.

Côté richesse, on peut plus la comparer au Nord de l'Italie qu'à la Sicile ou à Naples... bien que la Sardaigne soit plus pauvre que la Romania Majoria.

PIB : 278 milliards d'euros

PIB/hab : 32700 €/hab


Dernière édition par bedal le Ven 20 Mai 2016 - 16:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 23 Juil 2015 - 18:10

Résumé de l'histoire du pays :

L'histoire de ce pays est très mouvementée :

Déjà, la Sardaigne ne vient que plus tard dans l'histoire du pays, elle y est rattachée vers les années 1000

Romania Majoria par l'intermédiaire de sa ville principale Kartana du phénicien "Qart Anat" (ville d'Anat) est soumise à la colonisation phénicienne puis indépendante malgré le fait d'être courtisée par Carthage et Rome lors des guerres puniques...

Elle est finalement conquise par Rome et la ville devint nommée Urbs Superba (la ville Orgueilleuse), dans la province des Iles Romanes (Corse, Sardaigne et Romanie-Majeure).  
Elle survit aux invasions barbares, aux raids arabes et échappe à la domination byzantine (même si dans les faits elle acquiert un statut de "protectorat" face à l'influence arabe.  Mais elle finit par devenir complètement indépendante et devint un Etat, la République Maritime de Superbia.

L'Etat était divisé en deux provinces : Sardenia et Romania-la-Isula

Cet Etat fit rude concurrence à Pise et Gênes .

Gênes et Superbia ecrasèrent Pise mais ne purent se vaincre mutuellement et se partagèrent finalement la Mediterranée pendant de longs siècles (avec Venise) : Corse pour Gênes, Sardaigne pour Superbia sans parler des innombrables colonies.

Par la suite Superbia mate les Aragonais qui étaient les ennemis communs des deux cités maritimes.

La République devint une monarchie aux alentours du 17e siècle, dit Royaume de Grande-Romanie , avec une idée fixe devenir le nouvel empire Romain et se débarrasser de ses deux rivaux génois et vénitiens.

Il gagna en puissance puisqu'il réussit à battre Gênes et annexe la Corse, la Ligurie et la Toscane et menace les Etats Pontificaux...

Dans le même temps, le pays décide de se débarrasser de la Corse, révoltée en la vendant à la France en 1763 (!) et en échange d'un traité d'amitié de 99 ans.

La Révolution Française va chambouler la région puisque le pays va passer sous domination Napoléonienne : République Ligurienne, Toscane sont séparées de la Grande-Romanie... qui devient la République de Romanie-Sardaigne.

A la Restauration, Gênes passe définitivement au Piémont, la Toscane retrouve son indépendance...

La Grande-Romanie redevient définitivement un royaume.

Le pays est intimement lié au Risorgimiento : alors que le Piémont investit la Toscane, et lorgne sur le royaume de Naples, notre pays aide fortement à l'expédition des Mille qui aboutit à l'annexion de la Sicile et du Sud de l'Italie par les deux pays :

Le Piémont acquiert la partie continentale tandis que la Grande-Romanie acquiert la Sicile en 1860.

Le Pays change alors de nom en s'appelant Royaume des Iles-Romanes.

Lors de la guerre austro-prussienne, le pays reste neutre mais voit d'un oeil favorable l'annexion par l'Italie de la Vénétie.

Après la défaite de Napoléon III, le pays aide l'Italie à annexer les Etats Pontificaux mais s'approprie une large bande côtière au Sud-Ouest de Rome , annexée par l'Italie mais sur laquelle il lorgne :

cela aboutit à la guerre italo-romane (1872-1875) perdue par le Royaume des Iles-Romanes qui doit céder le Latium puis la Sicile. Le Risorgimiento prend fin au traité de Rome (1875) actant l'unification du Royaume d'Italie.

Mais le Royaume des Iles-Romanes garde sa souveraineté.

Seulement, il devient une Monarchie constitutionnelle sur le modèle anglais puis après la 1ère Guerre Mondiale, durant laquelle le pays est neutre, il devient une République.

Enfin, en 1939, le pays est annexé par l'Italie de Mussolini(sur le modèle de l'Anschluss allemand) mais libéré en 1943 par les Alliés.

Il retrouve son indépendance, aide à renverser le régime fasciste italien et aide les troupes Alliées.

Depuis 1945 :

-entrée dans l'OTAN en 1949 (traité de l'Atlantique Nord)

-entrée dans la CEE en 1973 : 1er élargissement avec la Norvège qui a refusé par référendum, le Danemark, le RU et l'Irlande.

Le pays était candidat dès 1963 mais l'exclusion du RU par de Gaulle fit abandonner la procédure, par soutien avec les Britanniques.

-adoption de l'euro dès le début.


Dernière édition par bedal le Jeu 23 Juil 2015 - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Mardikhouran



Messages : 2433
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 23 Juil 2015 - 18:22

C'est une histoire cohérente !
Petite précision : "ville orgueilleuse" est, ou OPPIDVM SVPERBVM, ou VRBS SVPERBA ; si ta ville n'a pas débuté comme camp fortifié, je te conseille la deuxième traduction.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 23 Juil 2015 - 18:28

Mardikhouran a écrit:
C'est une histoire cohérente !
Petite précision : "ville orgueilleuse" est, ou OPPIDVM SVPERBVM, ou VRBS SVPERBA ; si ta ville n'a pas débuté comme camp fortifié, je te conseille la deuxième traduction.

heureusement que c'est cohérent Razz

pas envie de remodeler l'Italie, ou de refaire le Monde ^^

par contre faut que j'explique l'évolution du romanais...

j'ai de la chance car comme le sarde (qui est d'ailleurs encore parlé en Sardaigne certes, mais s'efface en très grande partie face au Romanais en provenance de l'île voisine), c'est une île donc il y a eu un conservatisme vis à vis du latin et l'adoption d'un cas régime... (par contre la ligne Rimini-la Spezia ... hum hum)...


pour le nom de la ville, OK je préfère Urbs superba... j'édite (je connais très mal le latin ^^ dur quand on veut faire une langue romane !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mar 26 Avr 2016 - 17:44

Politique dans les Iles Romanes


La République des Iles Romanes (Republica de las Isulas Romanas) est une république démocratique parlementaire depuis 1919.
Mais, dans les faits, la Constitution de 1919 n'a pas énormément changé depuis celle de 1874 établissant la monarchie constitutionnelle, le gouvernement ayant l'essentiel du pouvoir exécutif, et le roi au poste honorifique ayant laissé la place à un président élu, mais  aux pouvoirs limités.

Le pouvoir exécutif :

-le président de la République (le Presidente de la Republica)

Elu pour un mandat de six ans, renouvelable une fois. Il est élu au suffrage universel direct, lors des élections dites présidentielles.

Il est le garant de l'unité nationale, nomme le premier ministre , censé avoir réuni la majorité au Parlement lors des élections générales. Il doit également approuver toute désignation de ministre de la part du PM, et de facto son accord est nécessaire pour former le gouvernement.
Enfin, il peut destituer un gouvernement et dissoudre le Parlement (révision de 1962).

Il est le chef de l'armée, a le droit de grâce et promulgue les lois. Par contre il ne peut pas proposer de lois, ni avoir aucune influence sur leur vote (pas de droit de veto) Il est le représentant de l'Etat à l'étranger et peut signer des traités internationaux, soumis à ratification au parlement.

- le premier ministre et le gouvernement (le Primare Ministre e le Governamento)

Le premier ministre nomme et dirige les ministres (les Ministres). Il dirige la politique générale du gouvernement et en est responsable.
Le gouvernement peut être destitué par le président ou le Parlement.

Il y a douze ministères (los ministerios) officiels auxquels s'ajoutent des secrétaires d'Etat et des ministres délégués.

Affaires Etrangères, Défense, Economie & Finances, Justice,  Intérieur & Immigration, Education & Recherche, Industrie & Transports, Energie & Environnement, Travail & Logement, Agriculture, Santé, Culture & Sports

Le pouvoir législatif :

Le Parlement (Parlamento) est élu pour cinq ans au suffrage universel direct, suivant un mode de scrutin proportionnel.
Il est composé de 550 députés (deputatos).

Il vote les lois, peut en proposer et a un droit de contrôle du gouvernement : il peut le soumettre à une motion de défiance et en cas de vote positif, le destituer.
C'est le Parlement qui ratifie les traités.

Le pouvoir judiciaire

Les institutions supérieures sont la Cour Suprême Romane et le Conseil Constitutionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 11:59

Voici les principaux partis politiques du pays :

Gauche (La Sinistra)

Parti Communiste Romanais (Partito Comunisto Romaneso PCR) : fondé en 1921 à peine deux ans après l'Internationale Communiste)

Front socialiste (Fronte Socialiste FS) : socialistes marxistes non communistes, issu de la scission du PSR en deux (FS et PSDR)

Parti Social-Démocrate Romanais (Partito Socialisto Democratico Romaneso PSDR) : socialistes modérés et sociaux-démocrates, créé en 1894 sous le nom de PSR de l'union de différents groupes socialistes disparates.

Les Verts Romanais (Les Verdes Romaneses VR) : Parti écologiste romanais


Centre (Le Centre)

Mouvement Socialiste-Libéral (Movemento Socialisto Liberalo MSL): centre-gauche, issu d'une scission avec le PSDR

Parti Radical-Centriste (Partito Radicalo Centristo PRC) : radicaux centristes

Ligue Démocrate Unie (Liga Democratica Unita LDU) : démocrates-chrétiens de centre droit.

Droite (La Dreita)

Droite Libérale (Dreita Liberala DL) : droite libérale et modérée.

Parti Républicain Romanais  (Partito Rebublicano Romaneso PRR) : droite républicaine, dure, parti le plus ancien du pays, fondé en 1882.

Extrême droite (Estrema Dreita)

Mouvement National Romanais (Movemento Nacionalo Romaneso MNR) extrême droite nationaliste et anciennement issu de la mouvance monarchisto-fasciste (de Marco Ruso, qui avait collaboré avec Mussolini)

Sardaigne Libre : (Sardena Libera) mouvement autonomiste sarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Silvano



Messages : 11687
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 15:20

Je trouve dommage que le seul mouvement autonomiste soit de droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 16:52

Silvano a écrit:
Je trouve dommage que le seul mouvement autonomiste soit de droite.

j'ai mis "principaux partis" 

il y a de petits partis en plein boom ces dernières années, des mouvements trotskistes ouvriers "Ligue Ouvrière",des autonomistes de gauche "Parti de la Nation sarde" , des unionistes : "Mouvement pour l'unification Italienne" (!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 18:02

Y a-t-il des partis "atypiques" ? Je veux dire par là :

D'une part pour la liberté des mœurs, mais pro-patronaux et anti-syndicaux ? où, à l'inverse, pour la défense des droits des travailleurs, mais rigoristes et traditionalistes côté famille ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 19:22

Anoev a écrit:
Y a-t-il des partis "atypiques" ? Je veux dire par là :

D'une part pour la liberté des mœurs, mais pro-patronaux et anti-syndicaux ?

sans aller jusqu'à le pro-patronal pur, le MSL prône une gauche ouverte, tolérante, solidaire, familiale et une économie par contre libérale (donc assez pro-patronale)




Citation :
où, à l'inverse, pour la défense des droits des travailleurs, mais rigoristes et traditionalistes côté famille ?

de l'autre côté, non pas d'exemple, les plus rigoristes sont également de la droite conservatrice et pro-patronale....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 27 Avr 2016 - 20:04

bedal a écrit:
Le MSL prône une gauche ouverte, tolérante, solidaire, familiale et une économie par contre libérale (donc assez pro-patronale).
Bref : un peu comme le PS chez nous, quoi. C'est un peu également le cas de l'ex-SPA aneuvien, qui a volé en éclats, dont la partie droite a rejoint le SdPA pour former le LPA (làopreset partet Anoeven : parti travailliste aneuvien), tandis que la partie gauche a rejoint le SPS (sosjeset partet skerden : parti socialiste de gauche), qui fait alliance avec l'UAK* et d'autres petites formations au sein de l'ASA (anoeven sosjeset alkáṅvynd : alternative socialiste aneuvienne).




*L'UAK est le nouveau nom (provisoire, déjà !) de l'AKP (rien à voir avec la formation turque, justement : il s'agissait de l'Anoeven konserteset partet, autrement dit le parti communiste aneuvien). Depuis le changement de nom, la formation perd des adhérents. Le défunt Alban Gonterg, ancien leader historique se retourne, plusieurs fois par jours, dit-on, dans sa sépulture au petit cimetière d'Arfadne (Sanflod, Roenyls).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 11:30

Avant de passer aux actualités, (dont peut-être les relations avec la Sivélie, l'Aneuf et le Moschtein ?)

je dois décrire quelques noms ...

Le président actuel (depuis 2013) est Alesandro Adiamanti, ancien président du Parlement sous le gouvernement Quercio.  Il appartient au MSL.

Le Premier Ministre est , depuis les élections de 2012, Richardo Pontes du PSDR.

Le gouvernement est une coalition de centre-gauche : PSDR (32%), MSL (10%), VR(12%) et le PRC (5%) atteignant 59% du Parlement.

La LDU (centre droit, 4%) et le FS (gauche dure, 8%) n'ont pas voulu intégrer la coalition, à cause de divergences notables sur certains points du programme politique...

La droite n'a du se contenter que de 22 % des sièges ! (DL 4% et PRR 18%) ... l'extrême droite et les communistes occupant le reste (4%  et 3% respectivement).

De plus en plus le gouvernement Pontes essaie de séduire le centre en amorçant un virage libéral ... dans un contexte difficile de sortie de crise ... la frange la plus à gauche grince des dents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 12:07

L'extrême droite plus importante en suffrage que les communistes ? Ça change pas beaucoup de chez nous, on dirait.

Des relations diplomatiques avec l'Aneuf sont tout-à-fait envisageables : y a des places disponibles à Kesna pour y installer une ambassade. Pour les consulats, on verra plus tard.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 12:25

Anoev a écrit:
L'extrême droite plus importante en suffrage que les communistes ? Ça change pas beaucoup de chez nous, on dirait.

Des relations diplomatiques avec l'Aneuf sont tout-à-fait envisageables : y a des places disponibles à Kesna pour y installer une ambassade. Pour les consulats, on verra plus tard.

ça marche pour les ambassades ^^

En tous cas, pour les communistes, ils connaissent la même déliquescence que le reste de l'extrême gauche européenne... mais avec 16 députés, ils s'en sortent pas trop mal...

Un "Front de Gauche" Romanais est à l'étude, alliant le PCR, le FS, et quelques partis anticapitalistes, ouvriers ou trotskistes... il pourrait être crédité de 10 à 15% des voix aux prochaines législatives (2017) toujours hors de toute coalition qui appliquerait des principes capitalistes et trop libéraux...

l'extrême droite, avec 22 sièges est également en train de s'installer, mais son influence est plus limitée que dans d'autres pays européens... pourtant l'immigration, et sa position méditerranéenne aurait pu laisser penser le contraire.



Au fait voici le diagramme montrant l'hémicycle des élections de 2012.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 14:57

Il n'y a pas de parti religieux (parti catholique dans cette région du monde je suppose) ?  (d'ailleurs, j'ai hâte que tu aborde le sujet de la religion, vu la position de ton pays, plusieurs confessions doivent s'y mélanger ! )

En tout cas, ta description est très réaliste : on a vraiment l'impression de découvrir un vrai pays, dans le contexte géo-politique actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Pomme de Terre



Messages : 1043
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 15:14

bedal a écrit:
Avant de passer aux actualités, (dont peut-être les relations avec la Sivélie, l'Aneuf et le Moschtein ?)

Ca peut se faire, merci d'avoir pensé à moi Wink Et si jamais une collaboration pour une petite histoire t'intéresse je suis preneur. Ca fait un moment que l'idée d'un petit échange (étudiants par exemple) entre deux idéopays m'intéresse, histoire de faire découvrir les pays de l'intérieur ; j'en avais parlé il y a un moment avec Atíel mais ça n'a jamais abouti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 15:36

djingpah a écrit:
Il n'y a pas de parti religieux (parti catholique dans cette région du monde je suppose) ?  (d'ailleurs, j'ai hâte que tu aborde le sujet de la religion, vu la position de ton pays, plusieurs confessions doivent s'y mélanger ! )

En tout cas, ta description est très réaliste : on a vraiment l'impression de découvrir un vrai pays, dans le contexte géo-politique actuel.

Merci Smile

le LDU démocrate-chrétien est l'héritier de la démocratie chrétienne, bien que le PRR conserve des positions sociales conservatrices.
Mais il n' y a pas d'autre parti imposant si ce n'est deux groupuscules catholiques rattachés au PNR : le Groupe National-Catholique et le Movemento Catolico Superbo.

Côté musulmans, assez nombreux dans le pays (320 000 soit 4%), certains ont récemment formé un petit parti, à visée sensibilisatrice, qui avait fait grand bruit dans le pays, et était une quasi-première en Europe.

Le parti, l'Union Musulmane-Démocrate Romanaise (UMDR) est fondé en 2013 et s'inspire de la tradition du LDU.
Il prône un islam romanais modéré, "compatible" avec les valeurs démocratiques romanaises.
Son leader, Amine Mecheri se défend de toute dérive radicale.
En effet, dans un contexte très sensible, le but n'est pas d'imposer des revendications, mais bien d'engager un dialogue au niveau local et national, et de montrer un visage positif de la religion musulmane dans le pays.

Politiquement, il n'est pas très classable, mais est plutôt de gauche.


Dernière édition par bedal le Jeu 28 Avr 2016 - 15:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 15:38

Pomme de Terre a écrit:
Ca peut se faire, merci d'avoir pensé à moi Wink Et si jamais une collaboration pour une petite histoire t'intéresse je suis preneur. Ca fait un moment que l'idée d'un petit échange (étudiants par exemple) entre deux idéopays m'intéresse, histoire de faire découvrir les pays de l'intérieur ; j'en avais parlé il y a un moment avec Atíel mais ça n'a jamais abouti.

Oui ça m'intéresse, car le masicosme me manque ^^

du coup je préfère faire des choses dans le monde réel, avec nos propres idéopays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 28 Avr 2016 - 16:25

Le feuilleton des migrants

à Superbia, la crise des migrants de l'UE exaspère. Notamment la mauvaise volonté affichée par ses partenaires européens.

Le pays, dont les migrants viennent exclusivement via la Mediterranée de Tunisie et de Libye, peut se targuer d'une collaboration avec l'Italie très efficace. Les patrouilles maritimes effectuent une surveillance et un contrôle des bateaux transportant des réfugiés ou de migrants avant de renvoyer ceux qui ne sont pas éligibles au droit d'asile.

Mais ce qui fait grincer des dents, c'est que les Iles Romanes ont bien avancé dans l'accueil des réfugiés prévus par les quotas de 2015. Sur les 3200 prévus, 1500 ont été accueillis. 1000 sont en cours d'accueil.
Loin des autres pays qui avancent à pas de fourmi, hors Allemagne.

De plus, Superbia a accepté la semaine dernière de désengorger l'Italie en acceptant 800 réfugiés supplémentaires dont la demande d'asile a été acceptée de la part de son voisin.
En effet l'Italie a peur de se retrouver submergée, suite à la fermeture de la route des Balkans , voire celle imminente de la frontière autrichienne après celle française...

Enfin, les Iles-Romanes ont tendu la main à la Grèce dans son processus de gestion de la crise, notamment en depêchant une cinquantaine de policiers maritimes, militaires, experts en droit d'asile, traducteurs.

Mais le ministre de l'Intérieur et de l'Immigration Romano Lento peste : "La Grèce est livrée à elle-même pour gérer une crise qui concerne toute l'Europe. Une coopération plus étroite est nécessaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mar 3 Mai 2016 - 17:46

La saga des entreprises romanaises

1) La SIRP Societa Italiana-Romanesa de Petrolea : Compagnie d'hydrocarbures Italo-Romanaise (Etats italiens et romanais actionnaires à 25% chacun)

L'île de Romanie Majeure possédait un des premiers grands gisements de pétrole.
Dès 1890, en même temps que d'autres pays européens, la monarchie crée la Societa Regala de Petrolea Romanesa et exploite ses gisements près de Resila.

Suivant son ADN de pays marchand, le pays va acheter des concessions à Bakou et surtout lorgne dans le Moyen-Orient, secteur où les "7 sœurs" règnent.

Pourtant, la SRPR réussit à tirer son épingle du jeu par des petites participations à plusieurs concessions notamment à Mossoul, damant le pion aux Britanniques.
Après la 1ere GM, et les accords de Sykes-Picot, les Français et les Anglais se partagent la zone et la toute puissante Anglo-Iranian Oil Company rafle les concessions d'Irak.
Et Mossoul est occupée par les Britanniques ainsi que les concessions romanaises, "violées".

En 1920, lors de la Conférence de San Remo (les Iles-Romanes y participent de part leurs intérêts dans la région) la France "vend" la zone de Mossoul en échange de 25% des parts de la TPC.
Les Iles Romanes, ambitieuses, ne lâchent pas le morceau et réussissent à garder leurs concessions à Mossoul.

Puis pendant 10 ans d'âpres négociations, l'Iraq Petroleum Company comprend Exxon Mobil, Shell, BP et Total à 20 % et un consortium Italo-Roman (Agip-SRP) détient 15%, à la grande joie italienne, qui aurait été laissée pour compte sans la pugnacité romanaise.

La compagnie reste néanmoins en retrait face au cartel anglo-saxon, et suit un développement plus indépendant.
En 1931, SRP rachète les parts d'Agip dans l'IPC, qui souffrait du krach de 1929 et devient la 5e compagnie du Golfe Persique.
Elle échoue à obtenir des concessions en Albanie, battu par Agip, mais rafle celles de Roumanie.

Après une terrible 2e GM où elle est fusionnée à Agip, elle est de nouveau souveraine en 1945, mais a perdu ses concessions dans l'IPC (comme Total).
Par la suite, la compagnie se concentre sur sa production locale à Resila, Albarote et Ducile, sa construction de raffineries (Superbia, Albarote), tout en se lançant dans l'aventure de la Caspienne, seule compagnie tolérée par les Soviétiques de par le statut globalement neutre du pays (bien que membre de l'OTAN)

Dans les années 50, l'alliance ENI-SRP renait et lance des prospections conjointes en Libye, Egypte et Tunisie ainsi que des accord préférentiels avec l'URSS, l'Iran et l'Egypte.

Les années 70, celles des chocs pétroliers vont être celles de la fusion d'ENI et SRP en la SIRP compagnie biétatique qui peut alors se consolider fortement et se développer sereinement dans les deux pays et à l'international dans les années 80 et 90, profitant des relations privilégiées des deux pays :
Libye, Tunisie, Egypte (Italie), Roumanie, Mer du Nord, Caspienne (Iles Romanes), puis Nigeria, Angola ...

La société est privatisée à 50 % en 1998.

Durant son histoire elle acquiert des entreprises chimiques puis se diversifie dans la production d'énergie et d'électricité.

Actuellement, elle le 4e groupe pétrolier mondial, devant Total.

Divisions (en Romanais) : SIRP Esploracion & Producion/ SIRP Chemia/ SIRP Energia/ SIRP Distribucion/ SIRP Trading
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16254
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 4 Mai 2016 - 1:34

Si j'ai bien lu la carte, la Sardaigne n'est pas intégrée à l'Italie, mais aux Isulas ?

Pour le drapeau, j'avais pas fait attention au vrai et j'avais imaginé soit le drapeau inversé de la Hongrie, mais il était déjà pris, soit le drapeau inversé de l'Italie : bref : du vert-blanc-rouge.

Qu'as-tu fait de l'île d'Elbe ? Chez moi, j'ai failli annexer l'île de Pâques (Pasquaneset), mais tout compte fait, elle n'est qu'à 250 milles marins de l'archipel de Lakùr ; la zone fut fortement militarisée durant la guerre (froide) entre le Chili et l'Aneuf. En 1978, l'armée aneuvienne fit flotter une embarcation contenant à son bord la reproduction d'une des fameuses statues de l'île chilienne bourrée d'explosifs et la fit sauter par un missile lancé depuis le Malyr. Trois mois plus tard, une embarcation semblable avec à son bord une maquette représentant le palais de la Moneda explosa au large de Valparaiso. Suite aux protestations véhémentes de la junte et des menaces de représailles, le ministre aneuvien de la Défense envoya un message à son homologue chilien : « maintenant, vous connaissez la précision de nos tirs de missiles ; prenez ça comme un avertissement. En cas de pépin, les originaux pourraient subir le même sort ».

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mer 4 Mai 2016 - 2:36

c'est ça.

Et l'ile d'Elbe ? ben euh elle est italienne (mais a été possession romanaise un temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Jeu 19 Mai 2016 - 17:47

2) EREGA (Empresa Romanesa de Electricita Gas e Aqua)

Anciennement conglomérat national de production et de distribution d'électricité, de gaz et d'eau, fondé en 1951 à partir de la fusion de nombreuses entreprises nationalisées en une seule compagnie.

Il a été partiellement privatisé en 1999 (l'Etat romanais en détient toujours 80%).

Aujourd'hui EREGA malgré la petite taille du pays, est une grande compagnie européenne, à force d'acquisitions, et se débrouille face aux gros EDF, ENEL, Engie, EON, RWE...

EREGA a dû, comme tous les énergéticiens européens faire face à la concurrence de nouveaux entrants.
Les principaux sont SIRP (Gaz et Electricité), EDF et ENEL.

Plus petite que ses concurrents européens, EREGA s'est lancée dans une gigantesque série d'opérations depuis 2000 pour accroitre sa taille et ses marchés à l'international

Branches de l'entreprise:

EREGA Power gère la production d'électricité et les centrales électriques (thermique, hydro, nucléaire)  

EREGas gère toute la chaîne du gaz dans le pays (sauf le réseau de distribution)

EREGA Aqua gère le traitement et la distribution de l'eau

EREGA Renewable Energy, créée en 2006, gère la production et le développement d'énergies renouvelables...(solaire,éolien, hydraulique, géothermie)

2 filiales sont nées de la scission des activités de transport et de distribution.

EREGA Transporte de Electricita distinct d'EREGA depuis 2004 (détenue à 100% par EREGA)

EREGA Distribucion distinct d'EREGA depuis 2005, gère la distribution d'électricité et de gaz dans le pays (2 divisions différentes : EREGA Gas Distribucion, EREGA Electricita Distribucion)

EREGA possède également de très nombreuses participations et filiales à l'étranger :

-Grèce/Turquie
-Espagne (EREGA Espania)
-France (EREGA France qui a acheté SNET à EON)
-Italie (EREGA Italia de longue date et plus récemment les activités d'EON en Italie rachetées en 2014)
-Roumanie (EREGA Romania dont 30% du réseau de distribution roumain)
-Pays-Bas/Belgique (EREGA Nord Europa qui a racheté le néerlandais Nuon et pris des participations dans des centrales belges)
-USA (EREGA America, créée en 2009 : plusieurs centrales)
-Afrique (EREGA Africa présent)



Ces dernières années, malgré les bons résultats (surtout de EREGA RE), le groupe s'endette énormément et souffre de la chute des prix de l'énergie.
EREGA a résisté à une OPA d'ENEL en 2008. Mais ENEL continue de vouloir fusionner avec EREGA (du moins les activités électriques et gaz), pour faire du groupe le numéro 1 européen de l'électricité.
EDF s'est également montré intéressé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Ven 20 Mai 2016 - 21:22

Quelles sont les proportions de chaque énergie dans la consommation totale du pays ? C'est pas très vert tout ça Razz

Et le drapeau, je l'ai déjà vu quelque part non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Ven 20 Mai 2016 - 22:45

Atíel a écrit:
Quelles sont les proportions de chaque énergie dans la consommation totale du pays ? C'est pas très vert tout ça Razz

Et le drapeau, je l'ai déjà vu quelque part non ?

je pense changer le drapeau ^^ (c'était celui du RUG en effet, bonne mémoire)


Pour l'énergie, les ENR représentent 35% de la production d'électricité (biomasse 2%, hydraulique 3%, éolien 11%, solaire 18%, géothermie 1%) .

Le nucléaire 15% (une centrale à Superbia et une à Calares), le thermique 50% (gaz 40%, charbon 9% et fioul 1%)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Aujourd'hui à 3:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Isulas-Romanas (Iles-Romanes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Isulas-Romanas (Iles-Romanes)
» masacre des dauphins sur les iles Féroé
» Géologie des Iles britanniques
» Projet intercompréhension en langues romanes (lycée)
» Vague d'ovnis des Iles canaries 74/79

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: