L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Isulas-Romanas (Iles-Romanes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Sam 21 Mai 2016 - 0:53

Politique étrangère des Iles-Romanes


Pour connaître les arcanes de la diplomatie romanaise, il faut d'abord se plonger dans l'histoire du pays, notamment à partir de l'an 1000, et connaître les territoires qui sont et ont été sous domination romanaise.

Superbia asseoit sa domination en Sardaigne entre 1080 (début de la lutte d'influence avec Gênes et Pise) et 1170 (prise totale de l'île)
Du coup Superbia s'érige en puissance méditerranéenne et accumule les conquête, voici la liste des possessions :

-Sardaigne (1170- auj)

-île d'Elbe (1256-1799), Palerme (1240-1270), Malte (1236-1284), Tripoli (1109-1551) et comptoirs permanents (jusqu'au 16e siècle) à Marseille, Tunis, Athènes, Alexandrie, Tyr, St Jean d'Acre, Constantinople, Antioche...

-Dans la guerre contre l'Aragon : conquête des Iles Baléares (1305-1486) et de Malte (1301-1503).

Superbia devenant Royaume de Grande Romanie, il se lance dans :

-guerre contre Gênes (16e siècle): Corse (1520-1763), Chios et Lesbos (1518-1567) Ligurie (1530-1799)

-Expansion italienne : Modène et Pise (1543- 1799) , Toscane (1550-1799).

En 1815, le royaume de Grande Romanie est ramené à la Sardaigne et à Superbia.

Durant le 19e siècle, le pays va se montrer très actif, malgré sa petite taille.

Acquisition de la Sicile (1860-1875) et du Latium (1865-1874), de la Crète (1840-1918) et de Chypre (1854-1918)

Enfin, lors de la colonisation de l'Afrique, les Romanais investissent Tripoli et conquièrent une grande partie de la Tripolitaine (1844-1939), entérinée par la Conférence de Berlin, damant le pion aux Italiens, qui auront le reste de la Libye en 1911.

Ils se mesurent aussi aux Français et réussissent à garder un petit territoire en Tunisie : le Cap Bon et Djerba (1881-1945), rendues aux Français en 1945.


De ses possessions méditerranéennes, les Iles-Romaines ont conservé une enclave tunisienne sur le Cap-Bon (Clubea, 60 000 hab), et une enclave à Chypre (Déméria, 30 000 hab), coincée entre Famagouste et la base anglaise.


De ce bref historique, il ressort que les Iles-Romanes ont eu une très grande influence en Méditerranée et continuent d'en avoir.

Les Iles-Romanes depuis 1945

Au Traité de Paris (1947), les Iles-Romanes font partie des Alliés car ils ont largement aidé à la capitulation de l'Italie (et aussi à la libération de la France) et formé une résistance contre l'occupation italienne.
Néanmoins ils cèdent définitivement la Tripolitaine, mais récupèrent la souveraineté de leurs possessions tunisiennes et chypriotes.

Ils reçoivent des réparations de la part de l'Italie, ainsi que l'île d'Elbe qu'ils rendront néanmoins à l'Italie en 1952 après le traité d'amitié Italo-Roman de 1951.

Ils deviennent membres de l'ONU en 1947, de l'OECE en 1948, membres fondateurs de l'OTAN en 1949.

Ainsi, ils renoncent à leur neutralité de la première guerre mondiale, et s'inscrivent dans le bloc occidental, notamment en rejoignant l'Union de l'Europe Occidentale (8 pays).
Enfin, il fera partie des membres fondateurs du Conseil de l'Europe en 1949 également.

N'étant pas empêtré dans les processus de décolonisation, le pays aura les coudées franches pour jouer la carte diplomatique et commence à tisser des relations avec certains pays nouvellement indépendants.

Lors de l'indépendance de la Tunisie, le Cap-Bon et Djerba lui sont rattachées (par référendum), à l'exception de Clubea.

Le pays gardera une influence en Tunisie (avec la France), en Libye et en Mediterranée Orientale.


En termes de construction européenne : le pays ne va pas suivre l'Italie dans la CECA en 1951 et du coup ne signe pas le Traité de Rome en 1957.

Il va changer d'avis en 1961, mais face au refus français de la candidature anglaise à la CEE, le pays la retire en 1963.

Lors de la seconde candidature anglaise, toujours refusée, en 1967 cette fois les Iles-Romanes ne retirent pas leur candidature (changement de 1er ministre, plus francophile) et après référendum, rejoignent la CEE en 1968.
Il s'agit du 1er élargissement.

Ils sont membres de la zone Euro dès 1999 (l'euro remplaçant le ducat)

Enfin réunis aux "frères" Italiens et aux "cousins" Français, les Iles Romanes vont aligner leur politique sur celles de ces 2 pays.

Ils sont un membre actif du processus de Barcelone puis de l'UPM : comme la France, l'Espagne et l'Italie, le partenariat avec les pays riverains de la Mediterranée est primordial.

Des partenariats plus étroits sont noués avec la Tunisie, la Libye, la Turquie et l'Egypte.

Ainsi, le pays n'est pas pro-américain notoire, mais participe ardemment à la construction européenne.
Il axe sa politique étrangère en direction de l'Afrique et du Moyen-Orient.

Un virage a été amorcé lors de la sortie du commandement intégré de l'OTAN en 2003, rejoignant la France (sortie en 1966). Le pays amorce un virage et une autonomisation vis-à-vis des USA, ce qui choqua en Italie.

C'était la première étape pour un rapprochement (relatif) avec la Russie, la Turquie et la Chine.

Faits marquants :

Guerre en Irak 2003:
Ayant participé à la coalition internationale lors de la guerre du Golfe, elle se range du côté de la France, de l'Allemagne lors du refus de la guerre en Irak et ne fait donc pas partie de la coalition menée par les USA.

Palestine :

En novembre 2012, les Iles-Romanes reconnaissent la Palestine officiellement et y nomment un ambadassadeur.
Ils votent aussi pour la résolution qui reconnait la Palestine comme Etat observateur de l'ONU.

Kosovo

En 2008, le pays reconnaît l'indépendance du Kosovo


Turquie

Un sondage montrait que 60 % des Romanais étaient favorables à l'adhésion de la Turquie en 2014.

Intervention en Libye

Ayant refusé d'intervenir en Irak, la crise libyenne fait figure d'épreuve pour le pays, traditionnellement influent dans ce pays, comme l'Italie.

Il reconnaît finalement le CNT libyen et après avoir hésité, ne fait pas partie de la coalition qui intervient en Libye. (Mais il apportera un soutien logistique et l'utilisation de ses bases aériennes, notamment Petisula et Rivalde)


Crise ukrainienne

Le Parlement des Iles-Romanes a adopté une résolution pour la levée des sanctions économiques contre la Russie, et son ministre des Affaires Etrangères Luca Riviere a milité pour "revoir" la position européenne avec la Russie, timidement soutenu par... l'Italie et la France.

Personne n'est dupe, le groupe italo-roman SIRP (ex- SRP-ENI) est un gros partenaire de Gazprom...


Syrie et Irak :

Le pays participe néanmoins aux combats contre Daesh, en fournissant 5 avions Tornado et une frégate à la coalition.

Cette intervention est la première du pays depuis l'intervention en Afghanistan (dans le cadre de l'OTAN)



(si vous avez d'autres faits où vous voulez savoir l'implication romanaise, faites moi le savoir ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6627
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Sam 21 Mai 2016 - 4:20

Juste une question idiote, mais comme c'est pas précisé : S'agit-il d'une uchronie ou de la réalité ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Sam 21 Mai 2016 - 15:50

Ziecken a écrit:
Juste une question idiote, mais comme c'est pas précisé : S'agit-il d'une uchronie ou de la réalité ?

ce pays n'existe pas... c'est une uchronie... mais très réaliste : j'ai fait l'histoire telle que je l'imagine en rajoutant une république maritime supplémentaire en Italie au Moyen-âge...

j'avoue ne pas comprendre ta question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 2810
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Sam 21 Mai 2016 - 17:13

bedal a écrit:
Un virage a été amorcé lors de la sortie du commandement intégré de l'OTAN en 2003, rejoignant la France (sortie en 1966). Le pays amorce un virage et une autonomisation vis-à-vis des USA, ce qui choqua en Italie.

La France est revenue dans le commandement intégré de l'OTAN en 2009. Les Îles Romanes font-elles cavalier seul depuis lors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Sam 21 Mai 2016 - 18:47

Vilko a écrit:
bedal a écrit:
Un virage a été amorcé lors de la sortie du commandement intégré de l'OTAN en 2003, rejoignant la France (sortie en 1966). Le pays amorce un virage et une autonomisation vis-à-vis des USA, ce qui choqua en Italie.

La France est revenue dans le commandement intégré de l'OTAN en 2009. Les Îles Romanes font-elles cavalier seul depuis lors ?

la question se pose depuis la participation à la coalition de lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak...

Mais le pays se refuse à réaliser une intervention conséquente, ni à emmener des troupes au sol.
Le gouvernement actuel est du même parti que celui qui a fait sortir les pays du commandement intégré en 2003.
D'ailleurs, grâce à cela, le pays ne se sent pas obligé de participer aux interventions de l'OTAN (en Afghanistan, il ne fournira qu'une participation limitée)

Mais les partis de droite conservateurs ainsi que certains à gauche, militent pour y revenir.

Certains disent cyniquement que c'est pour faire bonne figure devant la Russie et la Chine que le pays veut soi-disant rester en dehors du commandement intégré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6627
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Dim 22 Mai 2016 - 1:09

bedal a écrit:
Ziecken a écrit:
Juste une question idiote, mais comme c'est pas précisé : S'agit-il d'une uchronie ou de la réalité ?

ce pays n'existe pas... c'est une uchronie... mais très réaliste : j'ai fait l'histoire telle que je l'imagine en rajoutant une république maritime supplémentaire en Italie au Moyen-âge...

j'avoue ne pas comprendre ta question...

Very Happy Tu viens pourtant d'y répondre.

Tu présentes les Îles Romanes comme si elles existaient vraiment sans phrase d'introduction du type " je vous présente ma nouvelle diégèse, il s'agit d'une Uchronie..."

Du coup, pour les nuls en géographie et histoire comme moi j'ai longtemps pensé en lisant le post que tout était réel. qu'il n'y avait rien d'inventé dedans, alors je cherchais l'intérêt de ce cours d'histoire géo. Maintenant que je sais que c'est fictif, cela a tout son intérêt.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Dim 22 Mai 2016 - 1:20

Ziecken a écrit:
bedal a écrit:
Ziecken a écrit:
Juste une question idiote, mais comme c'est pas précisé : S'agit-il d'une uchronie ou de la réalité ?

ce pays n'existe pas... c'est une uchronie... mais très réaliste : j'ai fait l'histoire telle que je l'imagine en rajoutant une république maritime supplémentaire en Italie au Moyen-âge...

j'avoue ne pas comprendre ta question...

Very Happy Tu viens pourtant d'y répondre.

Tu présentes les Îles Romanes comme si elles existaient vraiment sans phrase d'introduction du type " je vous présente ma nouvelle diégèse, il s'agit d'une Uchronie..."

Du coup, pour les nuls en géographie et histoire comme moi j'ai longtemps pensé en lisant le post que tout était réel. qu'il  n'y avait rien d'inventé dedans, alors je cherchais l'intérêt de ce cours d'histoire géo. Maintenant que je sais que c'est fictif, cela a tout son intérêt.

euh mon tout premier post du fil n'était pas assez clair ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6627
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Dim 22 Mai 2016 - 1:27

J'ai posé la question car ce n'était pas précisé. La page est aujourd'hui éditée donc la question ne se pose plus. Tout est rentré dans l'ordre ! Wink

C'est comme les gens qui traduisent en idéolangue sans préciser le nom de la langue ni sans mettre la traduction, ce n'est pas évident pour tout le monde, je suis sans cesse en train de faire un rappel au règlement, mais cela est mon boulot de modérateur ! Twisted Evil

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Ven 10 Juin 2016 - 13:55

Aujourd'hui l'Euro commence en France, et les Iles-Romanes sont concernées.

La ministre de la Culture et des Sports, Valeria Micheles a souhaité une "excellente compétition à l'équipe romanaise, ainsi qu'aux supporters qui se déplaceront en France."

Elle a aussi souhaité que cela soit une grande fête (malgré les grèves) et qu'il n'y ait aucun débordement de supporters pour respecter l'esprit de la compétition en insistant sur les liens forts avec le peuple français.

Le ministre des Affaires Etrangères Luca Riviere a conseillé aux supporters "la plus grande vigilance au risque d'attentat", tout en affirmant qu'il avait confiance aux autorités françaises pour que la compétition se déroule sans incident.



Les Iles-Romanes seront engagées dans le groupe A, celui de la France, avec la Roumanie et l'Albanie*

Le 1er match sera le samedi 11/06/2016 contre l'Albanie au Stade Félix Bollaert de Lens.

Les Blancorubios° joueront ensuite la Roumanie au Parc des Princes le 15/06 et enfin pour ce qui sera un grand match, ils défieront le pays organisateur, l'équipe de France à Lille à le 19/06.

Le pays compte déjà 5 participations à l'Euro (1988, 1992, 2000, 2008, 2012), ce sera donc sa sixième.

Finissant 2e de leur groupe de qualif derrière l'Angleterre, ils comptent faire mieux que demi-finaliste, un niveau qu'ils avaient atteint en 1992.

Ils pourront compter sur leur buteur Sandro Dedace qui a fini 3e meilleur buteur du championnat italien sous les couleurs du Milan AC.

Citons aussi le prometteur milieu offensif Younès Majri (Romano-tunisien), qui a crevé l'écran à la Fiorentina (Série A), et l'ailier Igli Xhaka d'origine albanaise, qui commence à s'imposer au VfB Stuttgart (Allemagne)

La "muraille chevelue" Patrice Andrato le gardien de but du Superbia FC, le grand club local sera le rempart, bien aidé par sa défense de fer.



*dsl pour la Suisse, je l'ai mise ailleurs.
° rouge et blanc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Ven 10 Juin 2016 - 16:50

3) Romanica


Romanica est un conglomérat romanais spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la mécanique.

Son histoire est intimement liée à 3 entreprises romanaises SMR, Deciave et Estela.


Like a Star @ heaven SMR : Elle naît historiquement sous le nom de Societa Mecanica Romanesa en 1926 qui produit des équipements mécaniques, automobiles et ferroviaires. (elle-même issue de la fusion de petites sociétés du secteur).

La SMR a une division automobile (SMR Motore),qui concurrence le constructeur automobile historique Eras (cf 4) et une division d'équipement ferroviaire et mécanique (SMR Mecalec).

SMR Mecalec
est un leader dans les composants mécaniques et va se lancer dans la fabrication de composants énergétiques, notamment de centrales en s'associant à Erega.

Au début des années 90, SMR est en grave dificulté et doit vendre sa branche automobile à Eras, option locale favorisée malgré l'intérêt de Fiat (1991)
SMR Mecalec se recentre ainsi sur sa composante mécanique et électrotechnique : turbines, équipements et moteurs ferroviaires et de navires, pompes, compresseurs, roulements à bille, générateurs électriques...

En 1995, il change son nom en Mecalec.




Like a Star @ heaven Deciave : Durant l'entre deux guerres, les Iles-Romanes entrent dans une phase nationaliste et sont désireuses de développer une industrie de défense et d'aéronautique.

l'Etat fonde alors une société aéronautique en 1932, unissant le motoriste Deciuta et la compagnie aéronautique AvetoreDeciave

Cette compagnie est dédiée exclusivement à l'aviation militaire, développant des avions de combat pour l'armée romanaise.

Deciave participe aux projets européens Tornado et Eurofighter, et prend une participation dans EADS

Like a Star @ heaven Estella

Cette compagnie est aussi issue du complexe militaro-industriel romanais : elle produisait missiles et systèmes de défense et de sécurité depuis la seconde guerre mondiale, en achetant les activités d'électronique de défense, et la conception d'équipements de radiocommunications à CRT (Télécoms).

Elle récupère les activités navales militaires de Ronava (construction navale, cf 5) en 1998, qui désirait se recentrer sur les navires marchands et de croisière.

Via sa filiale "Estella Space" (surtout satellites météo et d'observation militaire) elle crée une coentreprise avec Alenia (It) et Thalès (Fr) :  la TAE Space en 2007 , leader européen des satellites.

De même Estella et Alenia fusionnent leurs activités missiles en 1996, le consortium Estella Alenia Defensa fusionne à son tour avec Marconi en 1999.

En 2001 MBDA le missilier européen naît de la fusion des activités de missiles de différents constructeurs européens dont EA Defensa.


En 2008, l'Etat romanais, qui possède 60 % d'Estella annonce sa fusion avec l'avionneur militaire Deciave (Etat actionnaire à 30%) et avec GRAT (armement terrestre) dans une compagnie romanaise exclusivement dédiée à la défense (armement naval terrestre et aérien, chars, avions et navires) et la sécurité : GAT-Destella.

En 2012, GAT-Destella annonce l'acqusition de Mecalec au nez et à la barbe de Siemens pour former Romanica, devenu le 1er groupe industriel romanais, devant Erega, Eras et Sirp;




Les activités du groupe Romanica : cinq branches (total 10 M€ de CA)



Romanica Defense and Security. (CA : 5 M€)

- 15% de MBDA, le 1er missilier européen

Comprend les activités des anciennes sociétés :

-Estelec : électronique de défense, sécurité
-Estella Defensa Navala (EDN) : artillerie navale, torpilles
-GRAT : armement terrestre : chars, et artillerie terrestre, fusils etc...

Romania Aviation (CA 1 M€)



ex-Deciave : avions militaires.

Participe à Eurofighter et Panavia

Romanica Space (CA : 200 m€)



Thales Alenia Estella Space, détenue à 25 %.


Romanica Transport (1,3 M€)



Activités ferroviaires de Mecalec Transport : trains (électriques, diesel), signalisation, métros, tramways.

Romanica Power (2.5 M€)



Ex Mecalec Power : Construit les équipements mécaniques des centrales électriques : pompes, turbines, compresseurs, mais aussi alternateurs, turbines éoliennes, chaudières de centrales.

Achat de Pratt and Whitney Power Systems (2013)
Rolls-Royce Energy (2014)


Dernière édition par Bedal le Mar 3 Oct 2017 - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
SATIGNAC



Messages : 1037
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Tiens cela ressemble à ma Tyrrhénie ( Tirenia)   Dim 12 Juin 2016 - 0:15

bedal a écrit:
Mardikhouran a écrit:
C'est une histoire cohérente !
Petite précision : "ville orgueilleuse" est, ou OPPIDVM SVPERBVM, ou VRBS SVPERBA ; si ta ville n'a pas débuté comme camp fortifié, je te conseille la deuxième traduction.

heureusement que c'est cohérent Razz

pas envie de remodeler l'Italie, ou de refaire le Monde ^^

par contre faut que j'explique l'évolution du romanais...

j'ai de la chance car comme le sarde (qui est d'ailleurs encore parlé en Sardaigne certes, mais s'efface en très grande partie face au Romanais en provenance de l'île voisine), c'est une île donc il y a eu un conservatisme vis à vis du latin et l'adoption d'un cas régime... (par contre la ligne Rimini-la Spezia ... hum hum)...


pour le nom de la ville, OK je préfère Urbs superba... j'édite (je connais très mal le latin ^^ dur quand on veut faire une langue romane !)

J'avais imaginé dans une version "imaginologique" du monde , une vaste île étendue sur la méditerranée occidentale , que j'aurais appelée la Tyrrhénie , qui aurait constitué une "fusion" Sardaigne+ Sicile , respectant la Corse (ou la réduisant à une de ses péninsules septentrionales ) . La Tyrrhénie, Tvrenia en méhien,  serait la "Tyrrhénide "des paléogéographes "préwegenériens" ( ceux qui ne comprenaient pas la tectonique des plaques) , effondrée, selon eux,  durant l'ère secondaire (ou tertiaire) pour laisser place au bassin occidental de la Méditerranée, laissant ses traces granitiques jusqu'aux littoral provençal (Massif des Maures)  mais que, dans mon monde fictif,  je laissais émergée quasi entière.
Son nom serait venue des Tyrrhènes les "Proto-Etrusques" , qui ont eux dans la vraie histoire nommé en fait une mer.
Une histoire mouvementée à l'interface du continent sud méditerranéen, Felida ou Lybique ( <=> L' Afrique), et de la péninsule occidentale de la Boréide  qu'on appelle  Animia ' <=> L' Europe , et marqué par le voisinage avec la Dalnatie , qui tient la place de la péninsule italienne , état qui se partage politiquement l'île avec une république indépendante ( à moins que ce soit un royaume, j'hésite encore car il y a longtemps que j'ai lâché l'" imaginologie "
géographique et historique...Le tout baigné de soleil, formé de montagnes sauvages aux villages de fiers et faméliques
insulaires, opposés à un "réseau" de plaines "latifundiques" : 2 Siciles+ 1 Sardaigne +/- 1 Corse. Sa capitale : Gonçalva ( ce nom me revient sans cesse, sans je puisse me dire d'où je le sors, si ce n'est des récit des guerres, historiquement réelles, franco-espagnoles sur le théatre italien au XVI-ème siècle de notre ère), un village "typique" Gastibellezzu ( d'où je sors cela ... ? ) dont je n'ai pas encore établi l'histoire romanesque "à la Mérimée" ou la "T. di Lampedusa".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Dim 12 Juin 2016 - 0:34

SATIGNAC a écrit:
un village "typique" Gastibellezzu ( d'où je sors cela ... ? )

Sans doute le village où est née Gastibelza...

https://www.google.com.br/?gws_rd=ssl#q=brassens+gastibelza
Revenir en haut Aller en bas
SATIGNAC



Messages : 1037
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Dim 12 Juin 2016 - 23:59

Patrick Chevin a écrit:
SATIGNAC a écrit:
un village "typique" Gastibellezzu ( d'où je sors cela ... ? )

Sans doute le village où est née Gastibelza...

https://www.google.com.br/?gws_rd=ssl#q=brassens+gastibelza

Peut-être bien , mais je ne sais rien de ce personnage que ce que j'ai entendu dans la fameuse chanson de Brassens, et qui m'en resté dans la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Lun 13 Juin 2016 - 0:07

Cette idée de Tyrhénnie est intéressante Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mar 3 Oct 2017 - 17:58

Actualités en Iles-Romanes :

Arrow Economie :   

Janvier 2017 (extrait de Economia Actuala)

Coup de tonnerre dans le secteur de l'énergie. Après GE-Alstom en 2014, une autre restructuration est en cours dans le secteur de l'énergie.

Romanica rachète Ansaldo Energia, le turbinier et fabricant de centrales italien. Ansaldo Energia dispose d'une capacité électrique d'environ 175 GW dans plus de 90 pays et d'un savoir-faire reconnu dans la production de turbines à gaz, turbines à vapeur et générateurs. Il s'agissait du numéro 5 mondial et concurrent direct de Romanica Power  - le duo étant loin derrière les GE, Siemens et Mitsubichi.

L'Italien était plus gros que le Romanais. Mais il était en grave difficultés et voyait son chiffre d'affaire (1.3 M€ en 2015) fondre comme neige au soleil, alors que celui de Romanica lui était en pleine expansion après avoir absorbé Pratt and Whitney Power Systems au nez et à la barbe de Mitsubishi en 2013 et les activités énergie de Roll Royce en 2014 en pointant autour de 2.5 milliards en 2016. Rappelons que Romanica, outre son marché domestique, est présent en Italie, Turquie, en Tunisie , en Pologne et en Russie et va pouvoir dominer désormais 75 % du marché italien, et s'implanter en Espagne, en Suisse, en Egypte, en Roumanie, en Afrique du Sud et en Argentine.

Ansaldo Energia est à 45 % détenu par l'Etat italien, à 40 % par Shanghai Group et à 15% par Leonardo. Romanica a fait une offre nette de 1 milliard d'euros pour acquérir les parts du Chinois et de Leonardo et sa participation montera donc à environ 60% de l'entreprise. L'Etat Italien, via son Fonds d'Investissement, passe donc à 40% et maintient un droit de regard sur les activités les plus sensibles, notamment nucléaires.

DU côté italien, on est plutôt satisfait car les Italiens et les Romanais ont l'habitude de s'associer voire de fusionner comme c'est le cas pour la SIRP (fusion de SRP et ENI) ou Eras racheté par Fiat en 2006. Romanica étant très présent en Italie, on a préféré accepter l'offre pour s'assurer du maintien des près de 3000 salariés italiens plutôt que de tergiverser et céder à Siemens qui veut depuis longtemps dévorer Ansaldo. Du côté romanais,  Romanica craint d'être le nouveau Alstom et cherche-t-elle à s'agrandir et a enclenché la mise en route de plusieurs fusions-acquisitions pour atteindre une masse critique.

Le nouvel ensemble (Romanica Power) pèserait alors 4 milliards d'euros de CA et 5000 salariés, alors que l'entreprise Romanica dépasserait la barre des 12 milliards pour 25 000 salariés.



Octobre 2017 : (extrait de la Rebublica Superba)

Romanica ne veut pas se faire avaler et essaie de grossir pour résister à ses concurrents dans un secteur en pleine reconcentration.


Romanica annonce le rachat de GE/Alstom Hydro pour 500 millions d'euros et s'engage à maintenir l'ensemble des emplois sur le site de Grenoble, en France (800 salariés, 300 millions de chiffre d'affaire).  Ce rachat s'inscrit dans la volonté de l'entreprise romanaise d'atteindre une masse critique dans le secteur de l'énergie, 10 mois après avoir annoncé l'achat d'Ansaldo, qui devrait être effectif en janvier 2018. Romanica cherche à s'implanter dans l'hydroélectricité, GE ne voulant plus trop de cette filiale, fleuron français de l'hydro, et l'Etat Français a trouvé un repreneur sérieux pour le site sans augmenter le chômage. Tout le monde est gagnant.

Dans le même temps, Romanica voit d'un oeil très inquiet la fusion ferroviaire Alstom-Siemens, devenu le nouveau numéro 2 du secteur.  Devant l'ogre chinois CRRC, le directoire de la branche transport (Romanica Transport, 1.5 M€ de CA) se méfie de ses concurrents qui pourraient décider de l'avaler tout cru. Ils ne veulent pas subir le sort de son cousin AnsaldoBreda acquis par Hitachi ou de Skoda acquis par CRRC.

Menacés également, Bombardier et GE seraient tout disposés à démanteler Romanica murmure-t-on.

Ainsi, le groupe basé à Superbia est donc décidé à passer à une très forte offensive et la meilleure défense c'est l'attaque. Effectivement, nullement rassasié par ses différentes acquisitions, le premier groupe industriel du pays est en négociations très avancées avec le Suisse Stadler (2 M€ de CA) pour une fusion. SI cela se confirmait, Romanica Transport pèserait plus de 3.5 M€ ( que le groupe espère porter à 4 en 2018)., au sein d'un conglomérat qui pèserait alors presque 15 milliards de chiffre d'affaire et 30 000 salariés. Une taille suffisante estime le PDG de Romanica, Luca Andreto. Les petits mangent les petits pour survivre face aux gros, mais jusqu'à quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bedal

avatar

Messages : 4788
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   Mar 3 Oct 2017 - 21:31

Arrow Politique


25 Septembre 2017 : La Republica Superba

Les anciennes pays colonisateurs de la Libye reprennent la main.

Tout s'est déroulé dans la plus grande discrétion. Le lundi 25 septembre le maréchal Khalifa Haftar, le chef Est-Libyen se trouvait à Superbia. Le commandant de l’Armée nationale libyenne s’est entretenu avec le ministre des Romanais des Affaires Etrangères Luca Rivere et la ministre Italienne de la Défense italienne Roberta Pinotti. Au programme stabilisation du pays et surtout lutte contre le terrorisme et contrôle des flux migratoires.

Rome et Superbia soutiennent tous deux les efforts de réconciliation nationale afin de régler le conflit qui oppose Haftar au au gouvernement de Tripoli, seul reconnu par la communauté internationale. La protection des sites du groupe énergétique SIRP, très implanté dans la région, a également été évoquée.

Cette visite du maréchal reste un joli coup diplomatique réalisé par les Iles Romanes, surtout d'avoir réussi à convaincre son voisin de s'entretenir avec Haftar. En effet l’Italie refusait de le considérer comme un interlocuteur, lui l'homme fort de la Cyrénaïque, la partie libyenne qui avait été colonisée par l'Italie et qui est traditionnellement hostile à l’influence italienne. Superbia, pragmatique, avait déjà amorcé des contacts avec le maréchal depuis un an environ.

Mais tout fut chamboulé lorsque la France avait réussi le tour de force de réunir à Paris, Haftar et Faïez Sarraj, le chef du gouvernement Libyen. Cela avait complètement choqué en Italie, qui s'en était offusquée publiquement de l'ingérence française dans le "pré carré italien".  Superbia, également très actif en Libye, l'avait également mal pris, mais avait préféré prendre la nouvelle de manière proactive et de surfer sur cette initiative de Paris pour prendre le bon virage, avec son partenaire Italien, l'ancien rival dans la région.

Car les deux Etats méditerranéens travaillent désormais de concert sur la question libyenne. Début aout, les deux pays avaient réussi à conclure un accord très controversé avec le gouvernement libyen pour permettre aux navires des deux pays d'entrer en eaux libyennes afin de lutter contre les passeurs et l'immigration clandestine. En ménageant Haftar et en lui donnant un rôle incontournable, qui avait critiqué cet accord, les Iles-Romanes essaient de réunir Paris et Rome dans un cadre diplomatique commun, dans l'optique de créer un front européen dans l'optique d'une aémlioration de la situation libyenne, que ce soit pour faire tenir cet accord fragile - mais efficace - ou pour parvenir à mettre fin au blocage et à la division dans ce pays dévasté depuis la chute de Kadhafi.


2 Octobre 2017

Les Iles-Romanes soutiennent le gouvernement espagnol mais appellent à la négociation et à l'arrêt des violences.

Le Premier Ministre Richardo Pontes a été l'un des premiers dirigeants européens à réagir sur la situation en Catalogne. Ce lundi, il a déclaré dans un communiqué : "son attachement à l'unité de l'Espagne, un pays dont la solide démocratie ne saurait être mise à mal d'un côté comme de l'autre."  

Il a rappelé que "le respect de la Constitution Espagnole devrait être primordiale, et que toute revendication qui ne la respectait pas n'était pas légale et ne saurait être reconnue par les Iles-Romanes", tançant en cela la Generalitat de Catalogne.

Cependant, à la fin du texte, il regrette "l'excès dans la réaction" du gouvernement et appelle au "calme" précisant que "la négociation devrait toujours primer sur la violence" et qu'il "est nécessaire que Madrid tende la main à Barcelone et renoue avec le dialogue, pour le bien de tout le peuple espagnol."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isulas-Romanas (Iles-Romanes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isulas-Romanas (Iles-Romanes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Isulas-Romanas (Iles-Romanes)
» masacre des dauphins sur les iles Féroé
» Géologie des Iles britanniques
» Projet intercompréhension en langues romanes (lycée)
» Vague d'ovnis des Iles canaries 74/79

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: