L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tu sais que tu crées des langues quand...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Tu sais que tu crées des langues quand...   Jeu 25 Déc 2008 - 0:52

Tu sais que tu crées des langues quand... Razz

- tu ne parles correctement que ta langue maternelle, mais tu as des notions de base de tas de langues

- lorsque tu parles de ta passion à des personnes extérieures, on dit soit de toi que tu fais des choses extraordinaires, soit que tu es fou à lier

- tu étais certain(e) de pouvoir créer une langue que tu parlerais en cachette à ton/ta meilleur(e) ami(e), qui semblait motivé(e) pour ça à la base

- ensuite tu as eu droit à des excuses comme "je n'ai pas le temps, mais ça a l'air très intéressant" ou "c'est trop compliqué pour moi, désolé"

- tu trouves aussi que dire "conlang" en français, ça fait con(!)

- on trouve tes idées loufoques, mais au final, elles fonctionnent (presque) toujours

- tu as créé ta première langue en mélangeant du germanique avec du roman

- tu es "un(e) éternel(le) incompris(e) qui se réfugie dans son monde pour fuir la réalité"

- on t'assimile aux geeks parce que tu passes ta vie chez toi, mais toi au moins c'est pour faire quelque chose de constructif

- tu as l'impression de faire une sorte de coming-out quand tu dévoiles ta passion, c'est tellement bizarre à avouer

- tu as souvent eu droit à la réflection "créer une langue, ça ne sert à rien, en apprendre une, ça c'est utile!"

- tu as pourtant l'impression d'avoir un bagage linguistique aussi conséquent que tous tes profs de langue

- tu n'as pas une vie sociale très développée

- tu ne sais jamais si les gens te trouvent barbant quand tu en parles ou s'ils s'y intéressent, ça dépend des moments en fait

- tu adores piocher des éléments de grammaire d'une langue en te disant "c'est chouette, je vais l'ajouter dans ma langue!"

- le but d'une langue est de communiquer, mais tu es sans doute le/la seul(e) locuteur(rice) de ta langue

- tu as commencé par essayer d'apprendre une langue construite, mais tu as fini par te dire que c'est toi qui allais créer une langue qui te correspondrait

- tu n'en es pas à ton premier essai de langue

- ...
(Vous pouvez en rajouter!)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Jeu 25 Déc 2008 - 18:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Jeu 25 Déc 2008 - 1:49

Qu'est-ce qu'on je comprends. A mon premier essai de langue, on me prenait vraiment pour un fou, d'ailleurs les autres ne savaient meme que des langues construites ça existait.

Tu crées des langues quand...

- tu fais de la poésie linguistique

- tu inventes des suites de sons harmonieux pour ta future langue

- tu pleures face au lexique qui t'attend

- tu ne te dis pas que le nom du forum "atelier philologique" rend mauvais son référencement

- tu crées une culture imaginaire qui aura besoin de communiquer à un moment ou à un autre

- tu veux exprimer tes sentiments à voix haute pour te défouler en voulant que tu sois le seul à comprendre

- lorsque tu crées une langue... (ah bon ? Oo)

- tu te rends vraiment compte qu'aucune de tes créations ne te correspondent

- tu confies tes secrets à un journal que seul toi et lui peuvent comprendre...

- tu as le pouvoir de donner du sens à ce qui semble être du charabia

- tu crois vraiment qu'un jour on pourra vraiment briser la barrière linguistique

(soit on veut s'étendre, soit on veut se renfermer...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Je me suis retrouvé...   Jeu 25 Déc 2008 - 2:29

...dans bon nombre de ces hypothèses!

LOOD NÀTYV!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Jeu 25 Déc 2008 - 18:07

Traduction? (Joyeux Noël?)

Citation :
- tu ne te dis pas que le nom du forum "atelier philologique" rend mauvais son référencement
Est-ce une façon détournée de me dire de changer mon nom de forum? Laughing

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Jeu 25 Déc 2008 - 22:21

Je ne te cache pas que j'y aie pensé, mais après tout, mais si j'aimerais que ce forum soit avec plus de membres, ce n'est pas vraiment mon problème... Juste que quelqu'un qui recherche des sites sur la philologique n'attend peut-être pas ce forum... Mais je tenais pas à ce que cette ligne soit citée (non non je vous jure !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Noël   Ven 26 Déc 2008 - 0:36

Nemszev a écrit:
Traduction? (Joyeux Noël)


Oui.

Traduction littérale: Bon Noël.

Eg ospe ùt lood kœnads jàren ni ose: Je vous souhaite une bonne fin d'année

(je souhaite une bonne fin d'année à vous).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16299
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Un mot pour les passionnés dévorés   Ven 26 Déc 2008 - 11:42

Nemszev a écrit:
- on t'assimile aux geeks parce que tu passes ta vie chez toi, mais toi au moins c'est pour faire quelque chose de constructif

Un mot que je ne connaissais pas et dont j'ai appris l'existence grâce à ce forum!


Vite-vite-vite! j'vais l'mettre dans ma langue dans la signification approximative de

mordu, fondu, passionné à l'excès: żhiyk (adj), żhikdu, żhikdak, żhikkad (nom).

Merci à l'Atelier qui enrichit mes vocabulaires français et aneuvien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 27 Déc 2008 - 16:30

Ces listes sont trés intéressantes, elles me font penser à celle que j'avais écrit juste avant de concevoir l'Elko. J'avais alors posé la question suivante à des dizaines de personnes de mon entourage :

"Serais-tu prêt(e) à apprendre une langue inventée ?"



J'ai ensuite recueillis les diverses réponses sous forme de listing contenant une vingtaine de réponses (les plus proches ont été regroupées entre elles). Mon défi a ensuite été de concevoir une idéolangue capable de contrecarrer ces réponses et de prendre en considération toutes les critiques qui ont été faites. C'est ainsi qu'est d'ailleurs né l'Elko.

C'est pour ces raisons que je me reconnais dans bon nombre des items cités dans ces listes. santa

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 27 Déc 2008 - 16:34

Si j'avais comencé à snder les gens, on m'aurait encore plus ri au nez alors j'évite Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 27 Déc 2008 - 19:07

Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Une passion passagère?   Mar 30 Déc 2008 - 16:27

J'écris ce topic dans le même esprit que celui de "Tu sais que tu crées des langues quand...".
J'ai remarqué qu'on reçoit sur ce forum beaucoup de membres qui ont l'âge d'aller au collège ou au lycée, et c'est d'ailleurs, pour beaucoup, l'âge des premières créations de langues. Les membres de cet âge-là sont souvent très actifs sur ce forum tout un temps, mais malheureusement, beaucoup d'entre eux cessent d'envoyer des messages au bout d'une période assez courte.

J'ai donc envisagé plusieurs causes probables à ces départs précipités:

- L'idéolinguistique (création de langues) est quelque chose entre l'art et la linguistique. Cette activité est très peu représentée, parfois brimée (beaucoup n'en voient pas l'intérêt). Il n'y a pas (ou peu) de "Clubs (physiques) de créateurs de langue" comme il y a des clubs de passionnés d'ornythologie par exemple. Ce qui décourage assez bien les idéolinguistes.

- Un certain sentiment de solitude est lié à cette activité, vu qu'on la pratique rarement en groupe, et que c'est donc seul devant son ordinateur/ses feuilles de papier que l'on l'exerce. On a tendance, comme dans beaucoup de passions, à s'isoler chez soi, à oublier qu'on a aussi une vie. Personnellement, il y a quelques temps, j'étais persuadé que ma vie se résumait aux langues et à leur création, mais j'en ai fait une partie de ma vie à côté de tas d'autres passions, de ma vie sociale, familiale, etc.

- Cette activité mélangeant donc l'art et la théorie linguistique, ses adhérants ont souvent des points de vue très différents les uns des autres (des artistes les plus intuitifs aux scientifiques les plus théorisants). Certains ont peut-être du mal à s'identifier à ce milieu.

- On fait souvent face à un certain manque de temps. Par exemple, moi, je me consacrais beaucoup plus aux idéolangues quand j'étais au lycée que maintenant à la fac, parce que la quantité de travail est beaucoup plus conséquente, mais ça ne m'empêche pas d'avoir gardé cette passion - peut-être parce que j'y étudie les langues et la linguistique et que ça renforce mon intérêt dans ce domaine...

- On est souvent déçu de ses créations, ce qui nous pousse à recommencer, encore et encore, tester de nouveaux outils et processus linguistiques (même si certains se fixent sur une langue qu'ils changent à la longue). On est plus souvent spectateur des créations des autres ou des langues naturelles (comme un peintre observe les oeuvres de ses congénaires en y trouvant parfois l'inspiration), d'ailleurs le passage quasi obligé pour créer une langue, c'est d'en connaître d'autres pour pouvoir s'en inspirer.

Voilà quelques causes que j'ai trouvées. Si vous en avez d'autres à proposer, n'hésitez pas!

Qui sait? Peut-être que des topics de ce genre nous aideront à améliorer notre condition d'idéolinguiste.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mar 30 Déc 2008 - 17:10

Au collège ou au lycée (surtout au collège), il est vrai que des fois (souvent surtout les garçons, j'avoue) les adolescents ont un peu tendance à jeter par moisn se soucier de leurs études, à moins s'intéresser à certaines choses... Donc un adolescent créateur de langues est souvent plus perçu comme quelqu'un d'étrange qui n'a rien d'autre à foutre, plus que chez un vieux adulte... Et je suis bien placé pour le dire, d'ailleurs personne n'est au courant de mon deuxième essai à part ce forum (pour mon premier essai je travaillais dessus en permanence parfois (permanence, dans le sens de l'étude, pas dans le sens de tout le temps bien sûr) au collège des fois alors ça s'est su...)

une autre cause, qui m'a fait interrompre mon premier essai (enfin c'est la cause principale) :

-face au lexique qui t'attend, on se sent un peu ... croulant sous le travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mar 30 Déc 2008 - 23:23

À vrai dire, je ne me sens pas bien intégrée dans la moindre communauté d'idéolinguistique; c'est-à-dire sur les deux que je connais: le ZBB et l'Atelier. Physiquement, c'est encore pire, puisque je ne connais personne qui s'intéresse un peu juste à la linguistique... mais je continue depuis plus d'un an \o/

Je pense que l'investissement demandé peut être trop élevé. Ça demande du temps, surtout pour faire des recherches. Beaucoup de patience aussi car "terminer" une idéolangue, c'est long. C'est vraiment décourageant (pour moi en tout cas) de ne pas parvenir au bout. Et c'est d'autant plus décourageant que, étant donné la nature individuelle de la forgelangue, il n'y a pas vraiment quelqu'un derrière soi pour dire: "Allez, courage!", les autres étant soit occupés à leur propre idéolangue ou à se demander pourquoi quelqu'un créerait une langue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mer 31 Déc 2008 - 1:05

Je crois bien que le découragement est bien le pire fléau qui laisse une idéolangue inachevé. A vrai dire, on début on s'amuse et pusi on s'en lasse. Des fois, je m'imagine le résultat et d'autres fois je me demande pourquoi je fais ça... d'ailleurs c'est parfois lié à mon humeur du jour... Surtout quand tu connais personne avec qui partager ta passion, pu même quelqu'un qui pourrait créer une langue avec toi (même si je suis assez "solo")... Et personnellement, moi qui me lance dans des trucs que j'ai l'habitude de finir en plan, j'ai bien peur que la velimel man puisse s'arrêter en cours de route, comme plein d'autres de mes essais futurs...

A vrai dire, j'adorerais connaître des gens comme vous dans mon entourage, mais malheureusement ce n'est pas le cas... Espérons qu'un jour je rencontre une personne avec qui je pourrais converser sur le sujet... C'est bien une des raison qui m'ont poussé à m'inscrire ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mer 31 Déc 2008 - 1:46

Opera a écrit:
À vrai dire, je ne me sens pas bien intégrée dans (...) l'Atelier.
C'est vrai? C'est bien triste tout ça... Crying or Very sad

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mer 31 Déc 2008 - 3:04

Nemszev a écrit:
C'est vrai? C'est bien triste tout ça... Crying or Very sad
Pardon, je ne voulais pas le dire comme ça... J'espère que ça n'a pas été trop pénible à lire! En tant qu'admin, je veux dire, ç'a pas dû te faire plaisir :/

Hum, disons que... J'ai toujours peur qu'on ne me réponde pas et, quand ça arrive, ça me bloque. C'est égoïste et franchement pas intelligent, cela dit. J'aimerais bien poster plein de trucs sur les langues que j'invente mais je me dis que je ferais mieux de les mettre sur Idéopédia mais je me dis que je ne le ferais que quand j'aurais "du lourd" mais je finis toujours par faire autre chose... tu vois où ça mène, je suppose.

Faut croire que je suis intégré quand même, sinon je ne serais plus là depuis belle lurette, tu ne crois pas? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Mer 31 Déc 2008 - 18:18

C'a m'a souvent fait ça dans des gros forums rpg avec plusieurs centaines de membres... Je me sentais comme un boulet parmi :
-ceux qui avait bien fait évoluer leur perso
-ceux qui écrivaient super bien
-les plus anciens du forum
Souvent les trois étaient confondus je dois dire, et je sentais une petite bande se formait et je me sentais un peu comme un membre de ce forum (pas au sens de membre dans forum, mais "membre" d'une communauté) qui n'e était pas tellement un, qu'on laissait un peu derrière, alors qu'ne fait ce n'est pas du tout le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 3 Jan 2009 - 14:04

J'ai commencé à créer des langues artificielles à 13 ans, et maintenant j'en ai 52, cela fait donc... eh oui, 39 ans que je crée des langues Smile

Je n'avais jamais entendu parler de langues artificielles auparavant (à part l'espéranto, que j'ai étudié comme un hobby à 16 ans), sauf dans un article du journal que lisaient mes parents : dans une rubrique qui s'appelait "C'est pourtant vrai", consacrée à des petits faits surprenants mais vrais, un journaliste avait raconté en quelques lignes l'histoire d'un fou interné dans un hôpital psychiâtrique, qui inventait des langues artificielles, chacune avec un vocabulaire de 1000 ou 1500 mots, mais qui parlait très mal sa langue maternelle...

Inutile de dire que j'étais très discret sur mes propres activités Smile

La période réellement créative a subi des éclipses, parfois pendant plusieurs années, mais j'ai toujours utilisé au moins deux de mes langues construites dans mon journal, que je continue de tenir à jour également depuis l'âge de 13 ans.

Ma grand-mère m'avait offert un agenda pour mes treize ans, et je m'en suis servi pour tenir un journal. Comme je n'avais pas envie qu'il soit lu par d'autres personnes, j'ai inventé ma première langue construite, que j'ai d'ailleurs écrit pendant quelques temps dans le syllabaire cherokee.

Je tiens à dire que créer des langues et des alphabets ne m'a pas empêché de choisir une profession active, de faire du sport, de me marier et d'avoir trois enfants. Peut-être même au contraire : la création de langues stimule l'activité cérébrale et amène à s'intéresser à d'autres sujets, comme l'informatique. Je pense aussi que la création de langues stimule la créativité. C'est donc un excellent hobby, qui présente aussi l'avantage d'être à la portée de toutes les bourses Smile

Evidemment, comme tous les loisirs, il ne doit pas déborder sur la vraie vie, mais nous aider à l'aborder dans de meilleures conditions.

Les gens réellement performants, qui réussissent dans la vie, ont souvent des loisirs solitaires qui sortent de l'ordinaire : Jacques Chirac est un spécialiste de l'art chinois et japonais (il en sait autant que certain experts professionnels); Valéry Giscard d'Estaing a appris le chinois et étudié la psychanalyse. Nicolas Sarkozy et Georges Bush... euh... il y a des exceptions Smile

Encore que Bush pratique la pêche à la ligne et l'élaguage des arbustes dans son ranch, deux activités qui lui permettent de prendre du recul par rapport à la politique.

J'ai lu il y a longtemps un livre qui s'appelait "Comment devenir PDG" ou quelque chose comme ça. L'auteur donnait quinze conseils importants, dont celui d'avoir un loisir "austère et solitaire". Comme par exemple apprendre à jouer d'un instrument de musique ou connaître à fond le théâtre classique. Cela incite à se discipliner, permet de voir le monde sous un autre angle que celui des affaires (un bon PDG doit avoir l'esprit large), et donne le sentiment de faire partie d'une élite. Je pense que les langues construites font partie de ces loisirs "austères et solitaires".

Ceci étant, je ne suis pas devenu PDG pour autant. J'aurais peut-être dû tenir compte des quatorze autres conseils Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 3 Jan 2009 - 14:40

Citation :
Les gens réellement performants, qui réussissent dans la vie, ont souvent des loisirs solitaires qui sortent de l'ordinaire : Jacques Chirac est un spécialiste de l'art chinois et japonais (il en sait autant que certain experts professionnels); Valéry Giscard d'Estaing a appris le chinois et étudié la psychanalyse. Nicolas Sarkozy et Georges Bush... euh... il y a des exceptions

Nicolas sarkozy fait du footing Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudius



Messages : 6
Date d'inscription : 09/03/2008
Localisation : Bucarest

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 17 Jan 2009 - 12:14

Je me disais aussi qu'une des raisons pourrait être la mienne : il y a peut-être des gens comme moi qui commencent quelque chose et ne le finissent jamais, parce qu'entre temps ils commencent autre chose et ainsi de suite Very Happy En général je ne finis pas mes conlangs parce que soit j'en commence une autre soit je me plonge dans une autre activité (que je ne finirai pas non plus). Enfin, un jour ou l'autre ça va me repiquer et je vais me remettre à bosser sur ma dernière conlang en date !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://merdumilieu.forum-actif.net/index.htm
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 17 Jan 2009 - 13:23

@ Vilko

Ton post était vraiment intéressant, si vrai. Un très beau témoignage plein de sincérité.

En dehors du Saiwosh, du Tazatta et du Dibadien, y a-t-il d'autres langues que tu aies inventé ? Je serais intéressé de connaître ton parcours linguistique et ta glossographie, cela doit être passionnant !

Dommage que tu n'est pas créer de page sur Idéopédia, j'aurais été la consulter de suite ! cheers


[quote="Claudius]Je me disais aussi qu'une des raisons pourrait être la mienne : il y a peut-être des gens comme moi qui commencent quelque chose et ne le finissent jamais, parce qu'entre temps ils commencent autre chose et ainsi de suite En général je ne finis pas mes conlangs parce que soit j'en commence une autre soit je me plonge dans une autre activité (que je ne finirai pas non plus). Enfin, un jour ou l'autre ça va me repiquer et je vais me remettre à bosser sur ma dernière conlang en date ! [/quote]

Dans ma nature je suis un peu pareil, d'ailleurs nombre des langues du Projet ELKO sont inachevées. Ce que j'ai fait pour m'en sortir c'est me fixer des objectifs et m'interroger sur ce que je voulais vraiment : ma réponse ?

Etre moins flasque et créer une langue facile et rapide à apprendre qui aurait toutefois une structure riche en signification"


Alors je me suis mis au sport et j'ai créé l'Elko Razz

Avant de créer cette langue j'ai planché pendant près de deux ans à la structure en faisant la liste de tout ce que je voulais ou pas pour cette langue en cherchant des structures grammaticales ou des graphies intérressantes dans d'autres langues... C'est d'ailleurs dans cet optique que j'ai fait le sondage

Pour ne pas me disperser, je me suis fixer l'Elko comme ligne droite et les autres langues du projet comme terrain de jeux, ainsi à chque fois je revenais à l'essentiel et je n'influençait pas l'Elko des nouvelles lubies linguistiques ou des nouvelles influences que j'aurais piqué à droite ou à gauche. Cette technique m'a permis d'approndir l'Elko et de donner naissance à une vingtaine d'autres langues. Ainsi linguistiquement, je peux m'éparpiller sans m'empêcher d'avancer...

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 17 Jan 2009 - 19:00

ziecken a écrit:
En dehors du Saiwosh, du Tazatta et du Dibadien, y a-t-il d'autres langues que tu aies inventé ? Je serais intéressé de connaître ton parcours linguistique et ta glossographie, cela doit être passionnant !
Passionnant est peut-être un peu exagéré...

Tout a commencé par une langue qui a porté des noms divers, au fil des années : Bongo, Karnblaandh, Katablaa. Inutile de dire qu'elle a connu beaucoup de dialectes différents... Mes créations oscillaient toujours entre deux pôles, le sanscrit et les langues amérindiennes, surtout le Cherokee. J'avais une vraie passion pour l'Indo-Européen restitué, à cette époque. Ensuite il y a eu le Gomidé / Gomdé, à la phonologie vaguement amérindienne. Le syllabaire cherokee étant vraiment peu pratique, j'ai créé mon propre alphabet, phonétique et pouvant donc convenir à un grand nombre de langues. J'utilise toujours cet alphabet pour certains écrits personnels.

J'avais créé une pasigraphie, le Gomidé: k pour ce qui est vertical, h pour ce qui est horizontal, etc; ako = végétal-vertical-grand = arbre). J'avais remarqué qu'en mélangeant les langues-sources (par exemple, Gomidé + Sanscrit + etc) on obtenait une langue dont la complexité et la variété se rapprochaient de celles des langues naturelles : le Karnblaandh, que j'ai longtemps utilisé pour écrire mon journal.

Le Gomidé avait tous les phonèmes que je connaissais, une soixantaine, et chacun d'eux avait une signification particulière : c'était une "nooblang" dans toute sa splendeur ! A l'usage, le nombre de phonèmes s'est très fortement réduit, et le Gomidé est devenu le Gomdé. Pour améliorer une langue construite, il n'y a rien de mieux que de s'en servir pour écrire des textes, surtout des dialogues : les défauts et les lacunes apparaissent rapidement.

Le vocabulaire de mes premières langues construites se retrouve en partie dans le Dibadien, comme "ako" déjà cité ou le suffixe de pluriel "da" et des mots comme "quokhag" (mais/pourtant). Le vocabulaire du Saiwosh, par contre, est entièrement issu de langues naturelles.

Ensuite pendant une vingtaine d'années mon loisir "langues construites" a été un peu mis de côté, et je me suis plutôt concentré sur l'anglais, que j'aime écrire en IPA, ou, sur ordinateur, dans un alphabet phonémique de mon invention (c'était avant Internet et le X-SAMPA).

J'ai toujours créé des mondes imaginaires et écrit des histoires qui s'y déroulaient. Ecrire des histoires, même si on les garde pour soi, est un exercice qui m'a toujours plu : on s'entraîne à rédiger, ce qui sert toujours (je connais des gens pour qui écrire un compte-rendu ou même une simple lettre est une corvée) et on est amené à se documenter sur beaucoup de choses (urbanisme, transports, monnaie, agriculture, etc).

En 1989 / 1990 j'ai étudié le Tlingit, qui me permettait d'oublier un peu l'ambiance détestable de mon lieu de travail de l'époque. J'avais été attiré par cette langue parce qu'elle n'a pas de labiales. Mon enthousiasme est retombé lorsque j'ai appris que l'absence de labiales était due au port de labrets : les Tlingits se perçaient les lèvres et y mettaient des bijoux d'os qui les empêchaient de fermer la bouche, et donc de prononcer des labiales. La rareté des labiales en Cherokee est probablement due à la même cause.

En 2000, avec l'Internet, j'ai découvert l'existence de nombreux sites consacrés aux langues construites, et mon intérêt a été renouvelé. Le Saiwosh, le Tazatta et le Dibadien ont suivi.

Le premier brouillon de la phonologie du Tazatta est né le 20 décembre 2004 dans une chambre d'hôtel à Berlin. Andrew Leventis ("Soap" du ZBB) m'avait envoyé un tableau des fréquences de phonèmes de sa langue construite, le Pabappa, et je l'avais imprimé et emmené dans mes bagages. Ce soir-là j'avais cherché la série télé "Derrick" parmi les chaînes allemandes (gratuites) sur le téléviseur de ma chambre, sans succès. J'avais alors réfléchi à une langue issue du Pabappa mais débarrassée de ses labiales, beaucoup trop fréquentes. Ces quelques pages d'équivalences phonétiques ont été le premier jet de la phonologie du Tazatta.

Pendant ce temps, dans la chambre d'à côté, le collègue qui était en mission avec moi zappait sans discontinuer entre les chaînes, à la recherche (vaine) d'un programme en français.

Le lendemain, lorsque nous avons quitté l'hôtel, il a dû payer 15€ de plus parce qu'il avait visionné une chaîne por*no. Tout était enregistré sur l'ordinateur de l'hôtel. Mon collègue a protesté : "Mais je n'ai regardé cette chaîne que quinze secondes !" En vain : la jeune et blonde réceptionniste berlinoise est restée intraitable (et un peu ironique). Mon collègue a dû verser l'argent...

En fait, c'est le contribuable français qui a payé, vu que nous étions des fonctionnaires en mission. Mais quand même... où vont nos impôts !

Comme quoi, non seulement la création de langues artificielles permet de passer une soirée tout seul dans une chambre d'hôtel sans s'ennuyer, mais en plus elle permet de faire des économies et de rester vertueux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Dim 18 Jan 2009 - 1:13

Vilko a écrit:
En 1989 / 1990 j'ai étudié le Tlingit, (...) parce qu'elle n'a pas de labiales. Mon enthousiasme est retombé lorsque j'ai appris que l'absence de labiales était due au port de labrets : les Tlingits se perçaient les lèvres et y mettaient des bijoux d'os qui les empêchaient de fermer la bouche, et donc de prononcer des labiales. La rareté des labiales en Cherokee est probablement due à la même cause.
Laughing Un mythe qui s'effondre...

Citation :
Ce soir-là j'avais cherché la série télé "Derrick" parmi les chaînes allemandes (gratuites) sur le téléviseur de ma chambre, sans succès.
Dire que parfois, je zappe sur ma télé en espérant trouver une chaîne où l'on passe autre chose que Derrick (à certaines heures, il est diffusé sur 2 télés en même temps en Belgique).

Citation :
Le lendemain, lorsque nous avons quitté l'hôtel, il a dû payer 15€ de plus parce qu'il avait visionné une chaîne por*no. Tout était enregistré sur l'ordinateur de l'hôtel. Mon collègue a protesté : "Mais je n'ai regardé cette chaîne que quinze secondes !" En vain : la jeune et blonde réceptionniste berlinoise est restée intraitable (et un peu ironique). Mon collègue a dû verser l'argent...
Ca arrive!... Je me souviens qu'à Berlin, j'avais regardé une chaîne en russe... une grande première!

En tout cas, j'aimerais vraiment connaître des langues améridiennes, mais je n'en ai eu que des aperçus en cours de sémio... Comment les as-tu connues?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Dim 18 Jan 2009 - 1:40

Nemszev a écrit:
En tout cas, j'aimerais vraiment connaître des langues améridiennes, mais je n'en ai eu que des aperçus en cours de sémio... Comment les as-tu connues?
Avant l'Internet, par le livre de Franz Boas, Sapir, etc, "Handbook of American Indian Languages", en plusieurs volumes, qui doit toujours se trouver à la Bibliothèque du Centre Georges Pompidou à Paris (l'accès était gratuit, à l'époque). Le livre date de 1911 et date un peu. L'auteur, par exemple, ne s'était pas rendu compte que le Tlingit est une langue tonale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Lun 19 Jan 2009 - 11:48

C'est bien ce que je dis, c'est passionnant. J'adore connaître le cheminement linguistique qui a mener quelqu'un a ce qu'il crée aujourd'hui et en connaître toutes les étapes successives.

cheers

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Aujourd'hui à 8:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu sais que tu crées des langues quand...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu sais que tu crées des langues quand...
» SPORT.
» SOUS LOUER UN LOGEMENT QUE L'ON OCCUPE PARTIELLEMENT EN NAS
» Je ne sais plus quoi penser
» Je ne sais pas parler à ma prof !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: