L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 22:46

Salut à tous,

Je vous présente une nouvelle langue parlée sur Hepdi : le Smedjertné. Il s'agit de la langue utilisée dans le territoire Tmedjerké et ce, depuis la préhistoire, les Tmédjerka étant un peuple autochtone.

Le dialecte présenté ici est la langue classique, basé sur la variante occidentale de la langue durant l'Antiquité finissante. Il présente d'importantes différences avec le dialecte apkhalerke, par exemple.

En voici donc la transcription latine (le système d'écriture de la langue est mixte) et la prononciation en X-SAMPA, puis en API :

Les bilabiales :

m : /m/, /m/
w et sa variante combinatoire, j : /w/ et donc : /j\/, /ʝ/
p : /p/, /p/
v : /B_o/, /β/

labiodentales :

ps : /p_d/, /p̪/ 

dentales :

tn : /tn/, /tn/
tz : /tz/,/tz/
dz : /dz/, /dz/
t : /t/, /t/
tw et sa variante tj : /tw/ et /tj\/, soit /tw/ et /ɟ͡ʝ/

Alvèolaires :

s : /s/, /s/
dh : /dh/, /dʰ/
d : /d/, /d/
l : /l/, /l/
r : /r/, /r/

palatales :

c : /ts\/, /t͡ɕ/
dj : /dj\/, /dʝ/

rétroflexes :

dn : /d'~/ rètroflexe nasalisè /ɳ͡ɖ/
cn : /c'/ occlusive sourde, palatale et rétroflexe, plus ou moins : /cɖ/

vélaire :

k : /k/, /k/
kh : /kh/, /kʰ/
gh : /gh/, /gʰ/

uvulaire :

qh : /qh/, /qʰ/
rg : /R/, /ʁ/

Laryngalisées :

Les consonnes considérées comme "simples" (non-aspirées, non-affriquées etc.) ont une variante laryngalisée, soit comme si elle était suivie d'un 'ayn arabe :

r' : /r?\/ donc : /rʕ/
rg' : /R?\/, /ʁʕ/
w' : /w?\/, /wʕ/
k' : /k?\/, /kʕ/
t' : /t?\/
p' : /p?\/, /tʕ/
l' : /l?\/, /lʕ/
ps' : /p?\/, /p̪ʕ/
cn' : /c'?\/ , /cɖʕ/
m' : /m?\/, /mʕ/

Le système vocalique est particulier, car le Smedjertné n'a qu'une seule véritable voyelle : e /@/

Pardon, Anoev.

Cela dit, cette voyelle connait de nombreuses variantes : après une consonne laryngalisée, elle devient "o"
Et surtout, elle peut recevoir un accent grave ou aigu qui change sa prononciation : è fait /E/ et é fait /e/
elle se transforme parfois en "a" ou en "i" ("u" après une laryngale), et peut aussi recevoir un accent.

Voici le tableau des voyelles :


Voy.
API
Voy.
API
Voy.
API
e
ə
è
ɛ
é
e
a
ɑ
à
a
á
'a
i
ɯ
ì
ɨ
í
ɪ
o
ɵ
ò
ɞ
ó
ø
u
u
ù
ʉ
ú
ʏ

Mais le róle de cette voyelle est avant tout morphologique : en effet, les racines des mots Smedjertné sont biconsonnantiques : "m.l" pour "bien", ou encore "dn.k" pour la pluie...

Voici une phrase : 

Tzèkas tmèdjarkapem smedjertné


Elle signifie : "le smedjertné est la langue des Tmédjerka"


Comment la transcrivez-vous en phonétique ? (API ou X-SAMPA, comme vous voudrez !)

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires et remarques (et autres), j'en posterai davantage bientót !


Dernière édition par Der industrielle Mensch le Sam 5 Sep 2015 - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 23:13

Der industrielle Mensch a écrit:
Le système vocalique est particulier, car le Smedjertné n'a qu'une seule véritable voyelle : e /@/


Tzèkas tmèdjarkapem smedjertné

(...)


Comment la transcrivez-vous en phonétique ? (API ou X-SAMPA, comme vous voudrez !)

Le problème, c'est que s'il n'y a que le [@] ([ə], en API, si j'goure point), comment va-t-on pouvoir retranscrire les "voyelles" présentes dans cette phrase ?

Tzèkas tmèdjarkapem smedjertné

Moi, j'ai pas d'soluce.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 23:19

l'accent en change la prononciation, comme je l'ai marqué juste après : "è"  est réalisé /E/ tandis que "é" se prononce /e/
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 23:38

Et le A ?


Pour le È et le É, j'me sens un peu "comme à la maison".

Pour les consonnes, c'est beaucoup plus exotique ; compliqué encore par le X-SAMPA auquel je n'arrive vraiment pas à me familiariser.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 23:47

J'essaierai d'ajouter l'aPI demain, pour l'instant je ne peux pas.

a fait /A/
à fait /a/
á fait /a/ mais plus tonique
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mer 2 Sep 2015 - 23:57

Der industrielle Mensch a écrit:
J'essaierai d'ajouter l'aPI demain, pour l'instant je ne peux pas.

a fait /A/
à fait /a/
á fait /a/ mais plus tonique
D'après ce que j'ai trouvé, on, a

[ɑ] pour le A (comme en volapük, en finnois et en suédois)
[a] pour le À (comme en français, en catalan, en italien, en uropi, et en aneuvien)
Pour le Á, je sèche. Ça signifie-t-il que cette lettre est un ['a] (sous accent tonique) ?*

Le ́est-til le seul diacritique à symboliser l'accent tonique ? É est-il donc lui aussi une voyelle tonique ?


*Pour les A on est un poil (oh ! pas beaucoup) plus éloigné que pour les E, puisque j'ai :
A qui fait [ɐ] (6 en X-Sampa) ou ['ɐ] (si en première syllabe)
́Á qui fait toujours ['ɐ] (il n'est jamais en première syllabe)
À qui fait ['a] où qu'il soit (attention, toutefois, mais la prononciation, elle, n'est pas mise en cause ! ouf !).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Jeu 3 Sep 2015 - 9:48

Je viens de créer une ébauche du smedjertné sur Idéopédia. N'hésites pas à la compléter, à l'enrichir ou à la modifier.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Jeu 3 Sep 2015 - 10:42

Tableau des voyelles, avec transformations dues aux accents:

Voy.
API
Voy.
API
Voy.
API
e
ə
è
ɛ
é
e
a
ɑ
à
a
á
'a
i
ɯ
ì
ɨ
í
ɪ
o
ɵ
ò
ɞ
ó
ø
u
u
ù
ʉ
ú
ʏ






Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Jeu 3 Sep 2015 - 11:23

Der industrielle Mensch a écrit:
Le système vocalique est particulier, car le Smedjertné n'a qu'une seule véritable voyelle : e /@/

(...)


Tableau des voyelles, avec transformations dues aux accents:

Voy.
API
Voy.
API
Voy.
API
e
ə
è
ɛ
é
e
a
ɑ
à
a
á
'a
i
ɯ
ì
ɨ
í
ɪ
o
ɵ
ò
ɞ
ó
ø
u
u
ù
ʉ
ú
ʏ

Avec un tel tableau, on est main'nant loin de la voyelle unique ! J'aim'mieux ça !

Y a des sons que je n'ai pas, comme le [ʉ], le [ɵ] et le [ɞ]. Le [ɯ], je l'ai, mais en tant qu'allophone (variante dialectale) du [ɨ], pareil pour le [ʏ] comme variante du [y].

Sinon, le système est aussi étendu que le système aneuvien. Chose étrange, y a pas de [і] ni de [ɔ], mais bon... ils sont remplacés (et ça donne une "couleur" unique à la langue) respectiv'ment par le [ɪ] et le [ɞ] ; pareil pour le [ʏ] qui remplace le [y].

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Ven 4 Sep 2015 - 0:47

@Ziecken : Merci ! J'attendrai d'avoir un vrai ordinateur pour compléter tout cela !

@Anoev : héhé ! Et pourtant... toutes dérivent bien du seul schwa... mais je vais m'en expliquer de suite...
Je l'aime bien aussi, ce système vocalique, finalement. Puis, comme il s'agit d'une langue non-terrienne, on peut se permettre de sortir des phonologies classiques ! Mais pas trop non plus, parce que sinon, la transcription risque d'être une énorme galère...

INFORMATIONS GENERALES


Les mots sont "accentués" à la manière du dialecte mexicain : la voyelle principale est longue plutôt que tonique.

C'est toujours la pénultième qui est accentuée.

Ainsi, smedjertné se prononce /sm@dj\@:rtne/

Du point de vue morphologique :

Les racines sont toutes composées de deux consonnes uniquement. Les voyelles du smedjertné ont un rôle morphosyntaxique, pas sémantique. On les note :
m.l : bien, bon
m.dj : lhorópah
gh.rp : être poursuivi

Les racines ont un sens soit statif, soit passif/médio-passif. Le sens actif est ultra-minoritaire

Le nom typique smedjertné a une structure CCVCV(C)CV

La langue a une morphologie trés classificatrice. La premiére lettre catégorise l'énoncé. Ainsi, un t- désigne un ensemble humain, tandis qu'un w'- désigne un territoire.

la langue a une facilité pour créer des mots composés : smedjertné est ainsi composé du classificateur de discours/culture s-, suivi de la racine principale m.dj, puis de la racine secondaire r.tn, qui désigne ce qui est dit.
"smedjertné", c'est donc ce qui est dit par les ""medj"" et qui fait parti de leur discours : leur langue. 

La langue distingue le singulier et le pluriel, mais pas le masculin/féminin

En ce qui concerne la syntaxe

Les énoncés de ce parler ont une structure soit passive, soit stative. 

L'ordre classique est VAP : verbe, agent, patient
On peut aussi avoir un ordre PVA

Il existe un nombre fini de schèmes vocaliques qui ont une vocation morphosyntaxique.

Dans la phrase :

Tzèkas tmédjarkapem smedjertné
"Le smedjertné est parlê par les tmedjarka"


le verbe s'accorde en nombre avec le patient : il prend un schème verbal (ici : verbe transitif aoriste singulier)
il s'accorde en classe avec le patient : tzéka-s

le complément d'agent s'accorde en schéme avec le verbe : tzèkas tmèdjarkapem
seule la voyelle de fin -qui marque le nombre- reste inchangée par rapport á la forme "patient", qui est donc la forme de base du mot.
il prend également une marque modale-émotive qui vient préciser le verbe, un peu entre l'auxilliaire et l'adverbe. -pem est typiquement un modalisateur de caractéristique -équivalent au "ser" espagnol.

le patient a un schème spécifique et ne s'altère pas.


Voilà pour ce soir ! J'attends vos commentaires ! Mon introduction est-elle claire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Ven 4 Sep 2015 - 23:35

Exercice phonétique

Comment transcrivez-vous ces énoncés ?


Dnàk'àrp (il va pleuvoir)

Twemtyimi ck'uptiwé agékhip (mon frère est le meilleur)

Tzighit'ú málarp scethertné tmadjérki w'k'ùdjéksi (le parler des peuples de l'ouest est plus doux)
Revenir en haut Aller en bas
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Sam 5 Sep 2015 - 10:14

Spoiler:
 

Je te conseille vivement de refaire la présentation de tes consonnes en les organisant mieux dans le premier message, car c'est très difficile de suivre. Un tableau sertait le bienvenu au vu du grand nombre de phonèmes. Profites-en aussi pour mettre le tableau des voyelles juste en-dessous, comme ça toutes les informations seront au même endroit. Enfin, l'exercice aurait plus facile si ça avait été le cas.

Sinon, je me pose quelques questions sur la phonologie :
   - /tz/ ? Pas /ts/ ?
   - /dʝ/ et /ɟʝ/ ne sont pas allophones (il me faudra un peut d'entraînement, mais c'est intéressant), mais pourquoi écrire ˂dj˃ et pas ˂dy˃ pour /dʝ/ ?
   - Pourquoi ˂tn˃ est /tn/ mais ˂dn˃ est /ɳɖ/ (inversion + rétroflexion) ?
   - Le phonème /cɖ/ me pose des soucis, au vu de la description j'aurais plutôt dit /ʈʲ/ (du moins, je pense arriver à produire ce son, mais je ne suis pas sûr de sa transcription).

Sinon, riche catalogue de phonèmes, et je serais curieux d'en connaître plus sur les voyelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Sam 5 Sep 2015 - 15:37

Merci de ton commentaire et de tes remarques, j'en ai tenu compte. Effectivement, je me disais aussi que c'ètait le bordel dans ma présentation... j'ai corrigé et réuni voyelles et consonnes dans un même poste.

Finalement, je garde dj et je change y en j et ty en tj.

j'ai aussi changé rp en rg, qui me parrait plus logique

le reste des incohérences apparentes dans la transcription a une cause historique : tn a perdu son caractère rétroflexe à une époque récente

Pour ces sons exotiques, comme il s'agit d'une langue non-terrestre, je me permets de mettre des phonèmes que j'invente, mais pas trop exotiques non plus, car sinon ils deviennent impossibles à transcrire.

Par exemple, dn n'est pas prénasalisé, mais nasalisé... mais je n'arrive pas à le transcrire en API ! (par contre, il est bien transcrit en X-Sampa)

pour l'exo : parfait, sauf la dernière voyelle !

Merci encore, et que veux-tu savoir au niveau des voyelles ?

PS : j'aborde très bientôt les schèmes nominaux et verbaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Dim 6 Sep 2015 - 20:16

Schèmes nominaux

En Smedjertné, les racines des mots ne comprennent pas de voyelle.
Celles-ci ont un rôle morphosyntaxique, puisqu'elles permettent de former les 40 schèmes de la langue. 


Un schème, en Smedjertné, 'est donc la manière dont sont organisées les voyelles à l'intérieur d'un mot. Il indique à la fois sa nature, sa fonction, et son nombre (singulier ou pluriel, ici).

La langue établit une différence fondamentale entre schèmes verbaux (2 voyelles) et schèmes nominaux. Ceux-ci ne sont pas prédictibles.

Par défaut, un mot est donné avec son schème patient-singulier.

1- Les schèmes su groupe-patient


Il y en a six :


Le patient-singulier : e / e / é
Le patient pluriel : é / e / a

exemple : Tmedjerké (membre du peuple Tmedjerké) au singulier, Tmèdjerka au pluriel 

Le complément du nom singulier : a / á / ì
Le complément du nom pluriel : a / é / i

L'épithète singulier : è / ì / í
L'épithète pluriel : ì / é / i

L'épithéte s'accorde en nombre avec le nom qu'il qualifie, pas le complément du nom. 

Exercice :

Dans l'exemple suivant, signifiant : "le parler des hommes de l'ouest", nous avons un groupe-patient  faisant intervenir trois schèmes :

En vous fiant à l'analyse des schèmes, quel est, selon vous, la traduction de chaque mots ?

 tmadjérki w'k'ùdjéksi scethertné
Revenir en haut Aller en bas
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Dim 6 Sep 2015 - 21:13

Tiens, je viens de remarquer que je n'avais pas répondu à ta question.

À propos des voyelles, ce que je ne saisis pas, c'est : la voyelle /ə/ "versus" les 15 voyelles engendrées avec l'utilisation des accents. Enfin, à l'heure actuelle, ta langue a, pour moi, 15 voyelles. Faudra que tu m'expliques cette "dérivation" du schwa au reste.

Sinon, pour ton mini-exercice, je dirais :
   tmadjérki w'k'ùdjéksi scethertné
   hommes ouest parler

Mais pourquoi ce ù ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Dim 6 Sep 2015 - 23:40

Pour la correction :

des hommes (CDN pluriel) occidentaux (épithète pluriel) parler

En ce qui concerne les voyelles, c'est une question de phonétique historique :

Dans l'évolution de la langue Smedjertné, le "e" est la voyelle qui engendre toutes les autres. A partir d'une variation que je pense pour l'instant être de hauteur, le "e" finit par donner "a" et "i".
Ces voyelles de base ont été accentuèes au départ, de manière tonique, et le "á" en a conservé la trace (avant, les voyelles transcrites "á", "é", "í" étaient toutes trois toniques). Idem pour les voyelles avec accent grave.
En ce qui concerne le "ù", il est du à la présence d'une laryngalisée -k'- qui la fait s'arrondir. Tous les trois "e" deviennent les trois "o" après une laryngalisée, et les "i" deviennent des "u". Seuls les "a" ne sont pas soumis à ce phénomène.
Et on arrive á notre système à 15 voyelles, toutes des variations morphologiques du /@/ initial.

Le reste est une question de point de vue. Il y a 1t voyelles en smedjertné, mais toutes ne font qu'une  (avec des considérations dans ce genre, la linguistique a très tôt acquis une portée philosophique et métaphysique chez les Tmèdjerka !)
C'est assez similaire á l'arabe, dans le principe (ainsi qu'á ce que j'ai pu lire de l'indo-européen (PIE) reconstitué). 
L'arabe á trois voyelles de base (plus, dans les faits), mais qui ne jouent pas de rôle au niveau du sens de la racine : les schèmes de l'arabe sont composés de prèfixes, infixes et plus rarement suffixes, ainsi que de dispositions vocaliques qui transmettent du sens et de la morphologie :  ?alama, c'est "savoir", accompli, mais mu?allim, c'est celui qui fait savoir (le prof).
Les schèmes du smedjertné sont purement vocaliques et sont morphosyntaxiques, et non pas morphosémantiques. Et il n'y a pas de semi-voyelles en smedjertné, donc moins d'irrégularités !

J'espère que tout cela t'apparait clair et cohérent ! J'apprécie toujours les commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 21:59

Donc certaines voyelles n'existent que dans des environnements bien définis, si j'ai bien compris. Par contre, quand tu parles de "variation" (du e vers le a et le i), c'est là où je saisis moins : c'est une variation~évolution au cours du temps, c'est-à-dire que la phonologie à voyelle unique /ə/ est quelque chose qui a existé (mais plus maintenant), ou cette "variation" n'a pas du tout ce sens ?

Bon, après y'a sûrement des choses qui m'échappent, probablement à cause du vocabulaire : quand je vois des mtos comme "morphosyntaxiques" ou "morphosémantiques", là, j'dois dire que j'm'y perds un peu. En gros, les changements phonétiques ne concernent que les voyelles, et dépendent de la fonction du mot dans la phrase (nom, adjectif...), et pas de son étymologie/sens (comme en arabe) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 22:35

Der industrielle Mensch a écrit:
C'est assez similaire á l'arabe, dans le principe (ainsi qu'á ce que j'ai pu lire de l'indo-européen (PIE) reconstitué). 
L'arabe á trois voyelles de base (plus, dans les faits), mais qui ne jouent pas de rôle au niveau du sens de la racine : les schèmes de l'arabe sont composés de prèfixes, infixes et plus rarement suffixes, ainsi que de dispositions vocaliques qui transmettent du sens et de la morphologie :  ?alama, c'est "savoir", accompli, mais mu?allim, c'est celui qui fait savoir (le prof).
Dans ton dernier exemple, c'est bien le sens qui est modifié ! L'arabe n'est pas aussi régulier que le gelota, où toutes les racines ont le même schème de base pour le nom et qu'ensuite la dérivation en modifie les voyelles tout aussi régulièrement ; les schèmes nominaux agenrés sont dans cette dernière langue CeCoC- (la dernière place est pour la voyelle de la déclinaison, comme en arabe), sans exception. Mais en arabe, comme noms non-dérivés masculins, il y a kalb "chien" (CaCC), walad "enfant" (CaCaC), dont les schèmes aux singulier ne correspondent pas, et au pluriel non plus (respectivement CiCāC et ʔaCCāC).

Ton analyse en moins que 15 voyelles, je la comprends. Mais je ne la considérerais de 1 voyelle que si la variation de "hauteur" qui a donné [a] et [ i] est toujours présente dans la langue.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 22:49

moins régulier que le mernien ou la langue rouge aussi Smile

mais sinon j'aime ta nouvelle langue car j'apprécie les langues gabaritiques en général ^^


Dernière édition par bedal le Mar 8 Sep 2015 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 23:04

Les langues gabaritiques, je commence à comprendre un peu le fonctionnement. En fait, si on comprend (avec R = radical = a affixe) que ce type de langue ne fonctionne pas comme ça :
RRRaa

mais comme ça :

RaRaR,

on comprend que ce qu'on prend pour un radical irrégulier (parce que les voyelles sont différentes) est en fait tout à fait régulier, parce qu'on a les consonnes du radical (gabarit) qui ne changent pas, comme dans "iSLaM" & "muSuLMan". C'est grâce à Idéopédia (et la page du kelep : merci Ziecken) que j'ai pigé l'principe.


_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 23:08

oui c'est ça, après dans une idéolangue gabaritique, tu peux faire une régularité très (trop?) forte des schèmes pour couvrir toutes les dérivations de noms, verbes, adjectifs à partir de la racine...en sélectionnant tes "a" , en mettant des préfixes-suffixes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 23:32

J'aurais connu l'principe des langues gabaritiques plus tôt, j'aurais peut-être fait un thub gabaritique. Main'nant, c'est trop tard ! Encore qu'y me reste l'akrig, un alphabet créé pour une langue fictive sur laquelle je n'ai jamais rien fait (le type d'alphabet s'y prêterait bien, en plus !). Mais bon ! J'ai d'jà pas mal à faire ailleurs !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Mar 8 Sep 2015 - 23:44

@ Atiel et Mardikhouran : C'est ça ! On aura o/ò/ó ainsi que u/ù/ú après les consonnes laryngalisèes, mais jamais après les non-laryngalisèes. 
qela veut dire que les syllabes "k'o", "r'u" ou encore "s'ò" sont, par exemple, possibles, mais que "*kho", "*ru", ou "*sò" sont impossibles en smedjertné classique. On aura "khe", "ri" et "sé".
La variation e/a/i est effectivement une évolution historique à partir d'un système à voyelle unique. La distinction de ton aura encore cours dans des dialectes méridionaux, mais pas en langue classique -qui est celle que je présente ici-.
J'essaie toujours de me faire une vue d'ensemble de l'histoire de la langue quand je la crée, j'imagine que c'est pour cela que j'ai un certain mal à me détacher de ma vision à une seule voyelle ! Mais bon, c'est pas bien grave... Enfin, si : pour les Tmédjerka (pluriel de Tmedjerké, je le rappelle : on voit bien la différence de schème vocaliquela question de considérer ou non l'unicité des voyelles a des implications métaphysiques...
Passons.
Je parle de schème morphosyntaxique (morphologie : la formation des noms/adjectifs/verbes/etc., mais ausi le genre, le nombre, la conjugaison etc. - syntaxe : la place et la fonction qu'ils occupent dans la phrase) car un schème vocalique donne à la fois la nature du mot, son nombre et sa fonction (je vais développer tout cela peu à peu). Je faisais la différence avec les schèmes de l'arabe, que j'ai nommé "morphosémantiques" (morphologie et sens) parce qu'ils indiquent la nature du mot, son nombre ainsi que des variations de sens, comme dans l'exemple "?alama/mu?allim, qui est assez typique : l'un est un verbe, l'autre est un nom, l'un est actif, l'autre est factitif, etc.

@Anoev : oui, c'est exactement ça ! En smedjertné, un mot se compose typiquement ainsi : CCeCeCCe... si je veux être plus précis, c'est plutót comme cela :
C-R1-e-R1-e-R2R2-e

ou C est la consonne classificatrice, R1 la racine principale, et R2 la racine annexe : en effet, la plupart des noms en smedjertné sont des noms composés de deux radicaux :

Le mot "pmedjeghw'ó" -village- est donc composè du classificateur P (idée de communauté), de la racine principale M.DJ qui désigne l'être et de la racine annexe GH.W' qui exprime la localisation. 
De plus, il reçoit ici un schème vocalique qui indique sans èquivoque qu'il s'agit d'un nom, singulier dont la fonction est : patient.

@Bedal : Merci ! J'ai encore tant de choses à présenter sur cette langue ! Avant de passer á d'autres langues, non-gabaritiques... C'est un systéme qui -je trouve- permet de musicaliser une langue et de la rendre propice à la poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Dim 13 Sep 2015 - 8:04

SCHEMES CIRCONSTANCIELS

Intéressons-nous à présent aux autres schèmes nominaux, ceux qui ne sont pas directement dans le groupe-patient.

On a quatre schèmes de compléments circonstanciels en smedjertné :

le CC de caractéristique : Sing. : è / à / í - Plur. : ì / è / à

Le CC de transition : Sing. : à / i / a - Plur. : e / a / a

Le CC de résultat : Sing. : i / ì / á - Plur. : é / é / i

Le CC de localisation : Sing. : a / á / i - Plur. : è / á / è

Ces catégories circonstancielles ne sont pas tout à fait équivalentes aux habituelles. Dans le cas le plus simple la localisation exprime à la fois l'espace et le temps, car l'usage systématique des classificateurs rend inutile une distinction lieu/temps. Si je dis : w'tzaráksi, cela signifie "dans le fleuve Tzer" : le w'- initial suffit à indiquer qu'il s'agit d'une région.

Le CC de résultat exprimera toute circonstance résultante d'une série de causes. Son champ d'usage est assez vaste en smedjertné, répondant en cela caractère déterministe de leur idéologie. Il ne s'agit pas que de la conséquence.

Le CC de transition est, comme son nom l'indique, l'expression privilégiée des étapes d'un processus. Il permet d'exprimer le moyen, notamment, mais également certaines causes, du moment qu'elles sont vues comme les plus proches, les plus directes.

Lla caractéristique propre est une chose rare, mais importante, en smedjertné. Elle st exprimée par son propre schème et rend compte des causes les plus profondes, des aspects les plus essentiels et les plus déterminants d'une situation.

Ces schèmes seront au besoin accompagnés de post-positions précisant leur sens.

Je poste des exemples plus tard, là, le temps me manque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: P   Lun 21 Sep 2015 - 13:57

¡ Cecaparg !

Aujourd'hui, une nouvelle notion :

LES VERBES ET LES TEMPS


1- le statif


Il y a quatre temps en smedjertné, qui sont très classiques, pour le coup : Passé, présent, aoriste (plutôt une valeur générale) et futur.
Le sens des verbes est soit passif, soit statif. Chaque temps et chaque nombre possède un schème qui lui est propre. Contrairement aux noms, les schèmes n'ont que deux voyelles.
Un verbe statif it l'enclise du pronom à la fin. Dans dnakarg, on a la racine dn.k (pluie) et le pronom prèsentatif -rg (ça, ce). 
Voici les 8 formes du statif dnakarg : il pleut.



SingulierPluriel
Passédnèkargdnákàrg
Présentdnakargdnàkarg
Aoristednekérgdníkerg
Futurdnàkàrgdnákárg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.   Aujourd'hui à 19:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Smedjertné : une autre langue Lhorópah.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Coran dans une autre langue que l'arabe
» Elle sort du coma en parlant une autre langue
» Invoquer dans une langue autre que l’arabe
» Khoutba : sermon du vendredi en une autre langue...
» Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. — Gen. 11:1.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: