L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tu sais que tu crées des langues quand...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Comparons nos habitudes d''idéolinguistes   Ven 15 Mai 2009 - 16:44

Voici quelques affirmations en fonction des particularités de votre/vos idéolangues.
Ce n'est pas forcément vrai, mais c'est parfois amusant de comparer nos habitudes.
Vous pouvez répondre en citant la liste et en disant si chaque affirmation est vraie ou fausse... Répondez en fonction de ce que vous avez fait comme langue?

Idéolangue de manière générale:
- Lorsque vous apprenez une langue, vous voyez directement ce qui peut vous "servir" dans une idéolangue que vous créez.
- Vous passez des nuits blanches à réfléchir à votre création...
- Lorsque vous travaillez, vous pensez à votre idéolangue et il vous arrive de vous "déconnecter" sans le vouloir de ce que vous faites pour y penser un peu plus...
- Vous vous demandez inlassablement si une forme grammaticale, un mot ou une graphie peut être changée dans votre idéolangue et si on ne va pas la confondre avec une autre.
- C'est une passion qui prend une part importante dans votre vie
- ...mais vos proches ont l'impression que vous "jouez"...
- ...que vous n'aimez pas sortir de chez vous
- ...mais garder trop longtemps en tête une bonne idée peut ruiner vos soirées de toute façon... il faut que ça sorte!
- L'inspiration vient parfois de manière fulgurante et occasionnelle...
- Vous vous considérez donc comme un artiste de la langue et vous revendiquez cet art.
- Votre passion est née d'une frustration
- ...celle de ne pas être bilingue
- ...celle d'avoir essayé d'apprendre une langue jolie sans succès (car trop compliquée)
- Lorsqu'on vous parle de langues éteintes ou en danger, ça éveille votre intérêt ou vous avez un pincement au coeur
- Vous vous opposez souvent aux gens qui ne voient que le côté utile de la langue et qui ne veulent apprendre que l'anglais...
- Vous vous opposez également aux gens qui ne voient pas l'intérêt d'apprendre une langue étrangère puisqu'ils veulent rester dans leur pays.
- Vous avez soif de liberté et votre langue/monde construit est votre exotisme.
- Quand vous lisez des grammaires d'autres idéolangues, vous avez l'impression qu'on vous pique pleins d'idées...

Idéolangue artistique/fictive:
- Vous voulez faire une langue "spéciale" qui vous caractérise.
- Le nom de votre langue ne veut pas dire grand chose ou est tiré d'une métaphore.
- Votre grammaire est longue ou assez désordonnée.
- Vous auriez du mal à enseigner votre langue.
- Vous ne la parlez que très peu, mais vous savez vous en servir avec votre lexique.
- Vous utilisez beaucoup de diacritique pour donner un aspect compliqué ou "décoré" aux textes.
- Vous créez vos mots de manière un peu arbitraire... de toute façon le peuple fictif qui la parle pense comme vous!

Idéolangue auxiliaire:
- Le nom de votre langue signifie quelque chose comme: langue du monde, de la paix, l'amour, l'espoir, les hommes, de tout le monde...
- L'espéranto, vous l'avez appris et il vous a inspiré.
- Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière.
- Vous vous préoccupez surtout de l'internationalité de votre grammaire ou de votre vocabulaire.
- Vous vous basez surtout sur des langues très répandues (anglais, espagnol...)
- Vous vous demandez si un africain, un asiatique ou un austronésien arriverait à parler votre langue
- ...ça vous tracasse beaucoup.
- Vous appréciez les langues auxiliaires
- ...mais vous trouvez qu'elles se ressemblent toutes.
- ...vous vous dites qu'elles ont parfois un succès injustifié et que vos idées à vous mériteraient le détour.
- Vous vous amusez à traduire votre nom, des noms de gens célèbre ou de votre famille, des villes, etc. dans votre idéolangue.
- Quand on vous demande de citer des langues qui vous ont inspiré, vous vous dites que votre liste pourrait être très longue et difficile à faire.
- Vous prononcez sans cesse des phrases de votre langue pour voir si "elles sonnent bien, naturel"...

Voilà. Je vais peut-être rajouter d'autres listes d'affirmations, mais vous pouvez déjà faire celles-ci. (Moi je n'ai pas besoin de le faire, elles sont toutes vraies chez moi...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Sam 16 Mai 2009 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Ven 15 Mai 2009 - 19:45

Nemszev a écrit:
Voici quelques affirmations en fonction des particularités de votre/vos idéolangues.
Ce n'est pas forcément vrai, mais c'est parfois amusant de comparer nos habitudes.
Vous pouvez répondre en citant la liste et en disant si chaque affirmation est vraie ou fausse... Répondez en fonction de ce que vous avez fait comme langue?

- Lorsque vous apprenez une langue, vous voyez directement ce qui peut vous "servir" dans une idéolangue que vous créez.
Oui, souvent.

- Vous passez des nuits blanches à réfléchir à votre création...
Non. La création de langues est un hobby, pas une obsession. Même si l'inspiration peut venir à tout moment, même la nuit...

- Lorsque vous travaillez, vous pensez à votre idéolangue et il vous arrive de vous "déconnecter" sans le vouloir de ce que vous faites pour y penser un peu plus...
Oui.

- Vous vous demandez inlassablement si une forme grammaticale, un mot ou une graphie peut être changée dans votre idéolangue et si on ne va pas la confondre avec une autre.
Peut-être pas "inlassablement"...

- C'est une passion qui prend une part importante dans votre vie
En fait, oui. Mais raisonnablement et pas exclusivement (je suis marié, père de famille, j'ai un emploi, etc)

Je n'ai jamais réussi à cesser de créer ou d'améliorer des idéolangues depuis l'âge de 13 ans, même pendant mon service militaire.

- ...mais vos proches ont l'impression que vous "jouez"...
Je préfère qu'ils le pensent Smile

- ...que vous n'aimez pas sortir de chez vous
Si, mais les idéolangues et la diégèse sont un hobby qui permet de se sentir bien partout. Par exemple, il m'arrive de noter des idées dans un carnet en faisant la queue au supermarché (ce qui énervait mes enfants quand ils faisaient les courses avec moi).

- ...mais garder trop longtemps en tête une bonne idée peut ruiner vos soirées de toute façon... il faut que ça sorte!
Oui.

- L'inspiration vient parfois de manière fulgurante et occasionnelle...
Oui.

- Vous vous considérez donc comme un artiste de la langue et vous revendiquez cet art.
Non. Je suis un amateur, un hobbyiste. Il m'arrive, rarement, de parler de ce hobby autour de moi. Mais je ne me considère pas comme un artiste.

- Votre passion est née d'une frustration
Pas que je sache.

- Lorsqu'on vous parle de langues éteintes ou en danger, ça éveille votre intérêt ou vous avez un pincement au coeur
Parfois. Surout lorsqu'il me semble qu'il y a une harmonie parfaite entre un peuple, un paysage, un mode de vie et une langue ou un dialecte.

- Vous vous opposez souvent aux gens qui ne voient que le côté utile de la langue et qui ne veulent apprendre que l'anglais...
Pas du tout, je suis partisan de l'anglais comme langue universelle.

- Vous vous opposez également aux gens qui ne voient pas l'intérêt d'apprendre une langue étrangère puisqu'ils veulent rester dans leur pays.
Cela me paraît étroit d'esprit, en effet.

- Vous avez soif de liberté et votre langue/monde construit est votre exotisme.
Au contraire. Mon monde construit me permet, entre autres, de me libérer de mes pensées les plus sombres.

- Quand vous lisez des grammaires d'autres idéolangues, vous avez l'impression qu'on vous pique pleins d'idées...
Non. J'aimerais que mes idéolangues soient une source d'inspiration pour d'autres créateurs de langues.

- Vous voulez faire une langue "spéciale" qui vous caractérise.
Peut-être.

- Le nom de votre langue ne veut pas dire grand chose ou est tiré d'une métaphore.
Non.

- Votre grammaire est longue ou assez désordonnée.
J'essaye de faire des grammaires aussi riches que celles des langues naturelles. Souvent elles s'enrichissent de manière presque organique.

- Vous auriez du mal à enseigner votre langue.
Non. Je pourrais enseigner celles qui sont abouties.

- Vous ne la parlez que très peu, mais vous savez vous en servir avec votre lexique.
Oui. Mais je peux écrire des textes simples en saiwosh et en dibadien sans avoir recours au lexique.

- Vous utilisez beaucoup de diacritique pour donner un aspect compliqué ou "décoré" aux textes.
Non.

- Vous créez vos mots de manière un peu arbitraire... de toute façon le peuple fictif qui la parle pense comme vous!
Non.

- Le nom de votre langue signifie quelque chose comme: langue du monde, de la paix, l'amour, l'espoir, les hommes, de tout le monde...
Dans mon adolescence j'ai créé plusieurs idéolangues dont le nom signifiait "langue des humains" (gomide, gomde, katablaa...)

- L'espéranto, vous l'avez appris et il vous a inspiré.
Oui.

- Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière.
Non.

- Vous vous préoccupez surtout de l'internationalité de votre grammaire ou de votre vocabulaire.
Non.

- Vous vous basez surtout sur des langues très répandues (anglais, espagnol...)
Non.

- Vous vous demandez si un africain, un asiatique ou un austronésien arriverait à parler votre langue
Parfois.

- Vous appréciez les langues auxiliaires
Oui.

- ...mais vous trouvez qu'elles se ressemblent toutes.
Non.

- ...vous vous dites qu'elles ont parfois un succès injustifié et que vos idées à vous mériteraient le détour.
Non.

- Vous vous amusez à traduire votre nom, des noms de gens célèbre ou de votre famille, des villes, etc. dans votre idéolangue.
Oui.

- Quand on vous demande de citer des langues qui vous ont inspiré, vous vous dites que votre liste pourrait être très longue et difficile à faire.
Non.

- Vous prononcez sans cesse des phrases de votre langue pour voir si "elles sonnent bien, naturel"...
Oui.


Dernière édition par Vilko le Ven 15 Mai 2009 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Questionnaire idéolinguistique   Ven 15 Mai 2009 - 19:52

Idéolangue de manière générale:
- Lorsque vous apprenez une langue, vous voyez directement ce qui peut vous "servir" dans une idéolangue que vous créez. Pas vraiment, mais si ça sert, tant mieux.
- Vous passez des nuits blanches à réfléchir à votre création... Ça m'arrive.
- Lorsque vous travaillez, vous pensez à votre idéolangue et il vous arrive de vous "déconnecter" sans le vouloir de ce que vous faites pour y penser un peu plus... Ça m'arrive aussi.
- Vous vous demandez inlassablement si une forme grammaticale, un mot ou une graphie peut être changée dans votre idéolangue et si on ne va pas la confondre avec une autre. Oui, j'essaie aussi de rendre la nouvelle version compatible avec l'ancienne: Pas de césure brute!
- C'est une passion qui prend une part importante dans votre vie
- ...mais vos proches ont l'impression que vous "jouez"...
Pas plus que ça, mais ça ne les intéresse pas trop
- ...que vous n'aimez pas sortir de chez vous Non: ça ne m'empêche pas de sortir... des fois assez loin de chez moi pour puiser l'inspiration pour mon idéomonde (l'Aneuf), puisque celui-ci est terrestre.
- ...mais garder trop longtemps en tête une bonne idée peut ruiner vos soirées de toute façon... il faut que ça sorte! Mais des fois, je sais abandonner une idée quand, même bonne (du moins à mon idée), elle tranche trop avec l'ancienne version.
- L'inspiration vient parfois de manière fulgurante et occasionnelle... Oui
- Vous vous considérez donc comme un artiste de la langue et vous revendiquez cet art. Non:je n'aurai pas cette prétention. Malgré tout le temps que ça me prend, c'est un passe temps. Prenant certes...
- Votre passion est née d'une frustration
- ...celle de ne pas être (vraiment) bilingue
Oui
- ...celle d'avoir essayé d'apprendre une langue jolie sans succès (car trop compliquée) Problèmes d'adaptation avec certaines règles grammaticales de plusieurs langues, en fait.
- Lorsqu'on vous parle de langues éteintes ou en danger, ça éveille votre intérêt ou vous avez un pincement au cœur Non pour les langues mortes, oui pour celles en danger.
- Vous vous opposez souvent aux gens qui ne voient que le côté utile de la langue et qui ne veulent apprendre que l'anglais... OUI
- Vous vous opposez également aux gens qui ne voient pas l'intérêt d'apprendre une langue étrangère puisqu'ils veulent rester dans leur pays. OUI
- Vous avez soif de liberté et votre langue/monde construit est votre exotisme. Oui
- Quand vous lisez des grammaires d'autres idéolangues, vous avez l'impression qu'on vous pique pleins d'idées... Non, au contraire: je m'dis, c'est dommage que je n'y aie pas pensé plus tôt, et p'is après tout, l'aneuvien n'est pas déposé à l'INPI.

Idéolangue artistique/fictive:
- Vous voulez faire une langue "spéciale" qui vous caractérise. Qui me caractérise, oui; spéciale, je ne sais pas. Il y a beaucoup de racines latines & européennes dans l'aneuvien. Donc...
- Le nom de votre langue ne veut pas dire grand chose ou est tiré d'une métaphore. C'est vrai.
- Votre grammaire est longue ou assez désordonnée. Non (du moins, je l'espère)
- Vous auriez du mal à enseigner votre langue. Oui, car il y a des microchangements.
- Vous ne la parlez que très peu, mais vous savez vous en servir avec votre lexique. Oui et, effectivement, mis à par des expressions courantes, j'ai besoin du dico
- Vous utilisez beaucoup de diacritique pour donner un aspect compliqué ou "décoré" aux textes. Oui, il y a des diacritiques mais ceux-ci sont le fruit d'une "nécessité".
- Vous créez vos mots de manière un peu arbitraire... de toute façon le peuple fictif qui la parle pense comme vous! Y a du vrai en ce qu concerne les mots "racine".

Idéolangue auxiliaire: Je peux répondre? même si l'aneuvien n'a pas la prétention d'être une langue auxilliaire?
- Le nom de votre langue signifie quelque chose comme: langue du monde, de la paix, l'amour, l'espoir, les hommes, de tout le monde... Non
- L'espéranto, vous l'avez appris et il vous a inspiré. Oui, pour le côté agglutinant de certains mots
- Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière. Par certains côtés seulement
- Vous vous préoccupez surtout de l'internationalité de votre grammaire ou de votre vocabulaire. Pour la grammaire, pas vraiment, je la désire assez logique, c'est tout. Pour le vocabulaire, c'est le ménage à trois de la logique, l'arbitraire et des racines connues.
- Vous vous basez surtout sur des langues très répandues (anglais, espagnol...) Pour l'à-postériori, oui.
- Vous vous demandez si un africain, un asiatique ou un austronésien arriverait à parler votre langue. Non. Certains sons comme le [y] sont typiquement européens, du moins, je pense.
- ...ça vous tracasse beaucoup. J'vais être honnête: non. Et pourtant, l'Aneuf est en plein Pacifique. Toutefois, l'aneuvien cohabite avec d'autres langues (imaginaires), sur lesquelles je ne me suis pas trop penché.
- Vous appréciez les langues auxiliaires OUI
- ...mais vous trouvez qu'elles se ressemblent toutes. NON: y a qu'à voir la différence entre l'Espéranto,le Volapük et le Kotava.
- ...vous vous dites qu'elles ont parfois un succès injustifié et que vos idées à vous mériteraient le détour. Je n'aurais pas cette prétention... mais je défends toutefois mes idées.
- Vous vous amusez à traduire votre nom, des noms de gens célèbre ou de votre famille, des villes, etc. dans votre idéolangue. Oui, toutefois, mon nom de famille serait imprononçable en aneuvien!
- Quand on vous demande de citer des langues qui vous ont inspiré, vous vous dites que votre liste pourrait être très longue et difficile à faire. Pas tant que ça: surtout des langues de pays où je suis allé (j'ai pas quitté l'Europe, mis à part le Québec)
- Vous prononcez sans cesse des phrases de votre langue pour voir si "elles sonnent bien, naturel"... Ça m'arrive. Certaines "sonnent" pas tropmal; pour d'autres, je m'raccroche aubranches en m'disant qu'il faudrait être Aneuvien pour prononcer un tel charabia!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Ven 15 Mai 2009 - 21:46

::Idéolangue de manière générale::

Arrow Lorsque vous apprenez une langue, vous voyez directement ce qui peut vous "servir" dans une idéolangue que vous créez.

Oui, c'est vrai, j'ai d'ailleurs un petit calepin qui ne me quitte jamais, sur lequel je note tout ce qui pourrait me servir. Mais les langues que j'apprends ne sont pas les seules à m'inspirer, celles que j'utilisent au quotidien et le français surtout me sont les plus prolifiques.

Arrow Vous passez des nuits blanches à réfléchir à votre création...

Oui ça arrive, parfois même j'en rêve. Le plus drôle et que je suis conscient parfois qu'il s'agit d'un rêve et je rechercherche des améliorations. Les shagas par exemples me sont venus en rêve ! Wink

Arrow Lorsque vous travaillez, vous pensez à votre idéolangue et il vous arrive de vous "déconnecter" sans le vouloir de ce que vous faites pour y penser un peu plus...

Oui, je note tout dans le calepin et je me remet au travail. Je suis plus créatif lorsque je ne suis pas libre. De la frustration naît l'imagination...

Arrow - Vous vous demandez inlassablement si une forme grammaticale, un mot ou une graphie peut être changée dans votre idéolangue et si on ne va pas la confondre avec une autre.

Non, pas vraiment. J'essaye d'être le plus simple et le plus logique, mais comme j'ai un esprit tordu ce n'est pas toujours évident.

Arrow C'est une passion qui prend une part importante dans votre vie...

Oui, je passe en moyenne6 heures par jour à faire de l'elko, et tout le reste de la journée à y penser... Razz

Arrow mais vos proches ont l'impression que vous "jouez"...

Je n'ai pas cette impression. Je leur ai déjà parlé de ma passion, ils me comprennent. J'ai surtout beaucoup travaillé pour que l'elko ne soit pas qu'un simple terrain de jeu, mais plus une expérience et le moyen de concrétiser et d'unir toutes mes passions. Je voulais surtout que l'elko serve à qqchose.

Arrow ...que vous n'aimez pas sortir de chez vous

C'est une critique qui m'était souvent faite au début. Maintenant ils comprennent. Quand je sort j'emmène toujours des notes, dans les bars, les soirées et même en boîte, mes amis sont habitués, ils ont même appris quelques mots, je pense que cela prouve qu'ils acceptent.

Arrow ...mais garder trop longtemps en tête une bonne idée peut ruiner vos soirées de toute façon... il faut que ça sorte!

C'est pour cela que j'utilise un calepin.

Arrow L'inspiration vient parfois de manière fulgurante et occasionnelle...

Le pire c'est quand je conduis. Souvent je chante mon idée sur la musique pour ne pas l'oublier (oui je sais c'est bête), ou je m'arrête dès que je peux pour la noter, j'ai pas beaucoup de mémoire. Pour tout dire c'est déjà arrivé de ne plus savoir pourquoi je me suis arrêté ! Razz

Arrow Vous vous considérez donc comme un artiste de la langue et vous revendiquez cet art.

J'ai oeuvré dans mon coin pendant tellement longtemps, que je n'évoque le sujet que lorsque l'on me demande ce que je fais.

Arrow Votre passion est née d'une frustration

Pour plusieurs raisonss j'ai toujours été un peu (mis) à part. Je me suis construit mon univers pour me réfugier.

Arrow ..celle de ne pas être bilingue

De ne pas pouvoir un jour parler toutes les langues. De savoir qu'il ya des langues que je n'aurais jamais le temps d'apprendre ou d'approfondir l'apprentissage.

Arrow ..celle d'avoir essayé d'apprendre une langue jolie sans succès (car trop compliquée)

Non Very Happy

Arrow Lorsqu'on vous parle de langues éteintes ou en danger, ça éveille votre intérêt ou vous avez un pincement au coeur

Pincement au coeur

Arrow Vous vous opposez souvent aux gens qui ne voient que le côté utile de la langue et qui ne veulent apprendre que l'anglais...

J'argumente en leur montrant à quel point ils se trompent.

Arrow Vous vous opposez également aux gens qui ne voient pas l'intérêt d'apprendre une langue étrangère puisqu'ils veulent rester dans leur pays.

J'argumente en leur montrant à quel point ils se trompent. Wink

Arrow Vous avez soif de liberté et votre langue/monde construit est votre exotisme.
Quand vous lisez des grammaires d'autres idéolangues, vous avez l'impression qu'on vous pique pleins d'idées...


Non pas vraiment, en fait je ne me suis jamais vraiment poser la question. Car le résultat final n'est pas du tout la même chose. Tant que ce n'est pas du plagiat c'est pas gênant.

::Idéolangue artistique/fictive::

Arrow Vous voulez faire une langue "spéciale" qui vous caractérise.

Une langue spéciale oui, mais surtout explorer des domaines qui n'ont pas encore été approfondis.

Arrow Le nom de votre langue ne veut pas dire grand chose ou est tiré d'une métaphore.

Il vient de l'une des caratéristique de sa morphologie. "elko" signifie langue des dieux ou plus exactement, "langue qui vient des dieux". Cela fait référence à 'étymologie hiéronymique utilisé pour l'elko.

Ce nom possède une ambiguité car il signifie aussi "langue idéale" car depuis 1996 je suis à la recherche d'une langue que je trouverais idéale, je n'ai alors cessé d'inventer des langues que j'ai regroupé sous le nom de pr"projet ELKO" pour Ensemble de Langues Codées (c est devenu K) Occultes".

Arrow Votre grammaire est longue ou assez désordonnée.

Je fais tout pour que cela ne soit pas le cas. Je tend vers une simplification

Arrow Vous auriez du mal à enseigner votre langue.

Non, au contraire cela me plaît et m'amuse.

Arrow Vous ne la parlez que très peu, mais vous savez vous en servir avec votre lexique.

Non je l'utilise par petit bouts au quotidien. Mon ami souhaite l'apprendre, et on projete de devenir de parfait elkophones pour voir si la langue fonctionne. De bons moments de rigolade en perspective ! Razz

Arrow Vous utilisez beaucoup de diacritique pour donner un aspect compliqué ou "décoré" aux textes.

Pas d'accent en elko.

Arrow Vous créez vos mots de manière un peu arbitraire... de toute façon le peuple fictif qui la parle pense comme vous!

Chaque locuteur construit ses mots selon sa propre vision du monde c'est toute l'originalité de l'elko. Pas de mots imposés.

::Idéolangue auxiliaire::

Arrow Le nom de votre langue signifie quelque chose comme: langue du monde, de la paix, l'amour, l'espoir, les hommes, de tout le monde...

presque : langue qui vient des dieux (voir explications plus haut)

Arrow L'espéranto, vous l'avez appris et il vous a inspiré.

j'y ai jeteté un coup d'oeil car tout le monde m'en parlait. Il m'a influencé dans le sens de tendre vers une simplicité et une logique rendant l'apprentissage d'une langue plus ludique.

Arrow Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière.

Je n'ai pas ce sentiment

Arrow Vous vous préoccupez surtout de l'internationalité de votre grammaire ou de votre vocabulaire.

Non, je n'y ai pas pensé. Toutefois, j'ai un jour rouvé un document appellé " Charte des langues internationales" qui donnait les conditions pour qu'une langue candidate ait tout pour pouvoir prétendre au rand de langue auxiliaire. Cette base a servit de trame à l'élaboration de l'elko. Mais l'elko n'a pas de vocation internationale, c'est avant une expérience sur le langage, une langue expérimentale et artistique.

Arrow Vous vous basez surtout sur des langues très répandues (anglais, espagnol...)

Ce serait plutôt le contraire : Langue des signes, hiéroglyphes, indonésien,...

Arrow Vous vous demandez si un africain, un asiatique ou un austronésien arriverait à parler votre langue

Je pense que cela ne poserais pas trop de problèmes, j'ai essayé de ne pas penser comme un français mais de manière logique. Pour que chaque locuteur du monde ait le même effort à fournir pour apprendre et utiliser cette langue.

Arrow ...ça vous tracasse beaucoup.

Non Cool

Arrow Vous appréciez les langues auxiliaires

Oui Cool

Arrow ...mais vous trouvez qu'elles se ressemblent toutes.

Je trouve que seul l'espéranto à vraiment innové. Les autres se tirent dans les pattes.

Arrow ...vous vous dites qu'elles ont parfois un succès injustifié et que vos idées à vous mériteraient le détour.

Je n'aurais pas cette prétention.

Arrow Vous vous amusez à traduire votre nom, des noms de gens célèbre ou de votre famille, des villes, etc. dans votre idéolangue.

C'est surtout les gens qui me demandent de le faire pour eux et qui s'amusent à le faire une fois qu'ils ont compris le truc.

Arrow Quand on vous demande de citer des langues qui vous ont inspiré, vous vous dites que votre liste pourrait être très longue et difficile à faire.

Oui est non, j'ai surtout voulu faire une langue qui me paraissait logique et qui répondait à mes attentes plutôt que du patchwork. Razz

Arrow Vous prononcez sans cesse des phrases de votre langue pour voir si "elles sonnent bien, naturel"...

Ca arrive, mais pour moi, lecontenu prime sur les apparences.

De plus, il a des mots que je trouve jolis, alors que d'autres trouve qu'ils ne sonnent pas bien. Je ne préfère donc pas m'appuyer sur ça.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Ven 15 Mai 2009 - 22:28

Eh bien, je sens que je vais garder un calepin dans ma veste, vu que ça a l'air de revenir souvent, cette pratique... Razz

Quand je dis "sans cesse", c'est un peu exagéré. Personnellement, quand je dors, j'ai tendance à penser à des choses récurrentes. Une fois que je pense à la langue que je crée (souvent c'est par période, il y a des période sans) et ça m'empêche d'entrer dans le sommeil parce que je réfléchis trop...

Pour les idées qu'on m'aurait piquées, j'ai eu cette impression avec le Dunia Bahasa, parce que même le nom était quasi identique celui de ma langue (ba gai dun = bahasa guy dunya en abrégé) et que beaucoup de choses étaient similaires. Mais j'avoue que je préfère ma langue, plus facile à prononcer... Wink J'ai eu également ça avec d'autres langues pour qui j'ai trouvé des projets forts similaires sur la Toile, mais jamais complétement identiques.

ziecken a écrit:
Arrow Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière.

Je n'ai pas ce sentiment
Il faut avouer qu'il y a certaines influences, ne serait-ce qu'au niveau des suffixes: -i pour le verbe, -e l'adverbe, -a l'adjectif, -o le nom...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 16 Mai 2009 - 0:29

Nemszev a écrit:
Il faut avouer qu'il y a certaines influences, ne serait-ce qu'au niveau des suffixes: -i pour le verbe, -e l'adverbe, -a l'adjectif, -o le nom...

Cette remarque m'est faite régulièrement. En Urque (l'ancêtre de l'elko) pas de problèmes, pas d'affixe. Mais en elko il existe 6 voyelles affixales dont 4 sont assez proches de celles utilisées en espéranto. Pourtant les affixes utilisés en elko ne viennent pas de l'espéranto puisqu'il ne s'agit pas d'une langue a posteriori.

Les affixes (préfixes, infixes, suffixes et circonfixes) proviennent tous et sans exception de clés. Et plus exactement de la voyelle de corps de ces clés.

En effet, au début, on placait des clés en fin de mot pour préciser quelle fonction avait le mot (adjectif, adverbe, verbe,...) le problème vite rencontré était que ces clés se confondaient avec les classificateurs. Pour éviter la confusion on a réduit la clé à sa voyelle centrale, les affixes sont donc des clés réduites :

-a (adjectif) vient de RAM (vertu, qualité)
-e (adverbe) vient de BEG (manière)
-i (verbes) vient de DIW (activité)
-o (nom) vient de POM (mailllon, mot)

de plus ces affixes n'ont pas exactement les même valeur qu'en espéranto, leur sens est plus général. C'est ce qui explique pourquoi ces quatre voyelles traduisent aussi les prépositions, les participes, les pronoms,...

Pronoms qui utilisent "i" (comme les verbes !?) en espéranto je crois et "o" (comme les noms) en elko.

Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 16 Mai 2009 - 12:16

Ah bon, je pensais que c'était délibérément repris de l'espéranto. Razz

(J'ai changé le titre du sujet parce qu'il se prête plus à ce que je voulais faire...)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 16 Mai 2009 - 17:16

Encore un thread hautement intéressant! Inspiré, Nemszev, en ce moment Very Happy

Avant de répondre, je vais préciser que je suis nouveau venu dans le monde des idéolangues (Décidément, ce mot va très bien pour les langues artistiques et auxiliaires, construites, dans le monde francophone. C'est un néologisme de qualité et j'éspère, ce que je crois, qu'il va prendre valeur de loi).

Je n'en ai pas encore créé, je travaille sur ma(es) première(s) depuis que j'ai découvert ce petit monde. Ca m'avais effleuré l'esprit auparavant, mais, n'étant jusqu'ici pas du tout dans le monde de la linguistique, ça me semblait un doux rêve lointain, pas vraiment réalisable, je n'avais donc jamais vraiment penser franchir le cap, avant de m'appercevoir que non seulement c'est tout à fait réalisable, mais en plus beaucoups l'avaient déjà fait et le faisaient encore.

Bon, donc, il y a probablement des assertions auxquelles je ne répondrait pas, par manque d'expérience.

Bref. Une grande découverte. Merci à tout l'Atelier pour celà, d'ailleurs, et sans oublier à Ziecken, mon point d'entrée!

Idéolangue de manière générale:
- Lorsque vous apprenez une langue, vous voyez directement ce qui peut vous "servir" dans une idéolangue que vous créez.
Euh... Je pense qu'on peut dire ça. Jusqu'à maintenant, à chaque fois que je repère quelque chose qui me semble très pertinent, très cohérent, dans une langue ou une autre, même si je ne l'apprends pas nécessairement, ni ne la maitrise, je cherche un moyen de l'incorporer dans la mienne (d'ailleurs plus ça va plus je doute qu'il n'y en ait qu'une).

- Vous passez des nuits blanches à réfléchir à votre création...

Ca c'est clair. Ca m'arrive pour tout ce pourquoi je me passionne par ailleurs. Parfois, aavant de m'endormir, me vient une idée. J'éssaie de ne pas la noter car il est déjà deux ou trois heures, et que demain je me lève tôt, mais, impossible de m'endormir tant que ce n'est pas fait. J'allume, et je note donc. Et comme une idée en entraine une autre, me voilà parvenu à 7, 8 heure, encore en train de gribouiller, de noter, de taper, etc. Et hop, une nuit est passée.

- Lorsque vous travaillez, vous pensez à votre idéolangue et il vous
arrive de vous "déconnecter" sans le vouloir de ce que vous faites pour
y penser un peu plus...

Idem...

- Vous vous demandez inlassablement si une
forme grammaticale, un mot ou une graphie peut être changée dans votre
idéolangue et si on ne va pas la confondre avec une autre.

Me suis jamais encore posé la question. Je ne pense pas. Je fais comme je le sens, on verra après pour les détails.

- C'est une passion qui prend une part importante dans votre vie
C'es de plus en plus vrai. Et je crois que ça va aller crescendo.

- ...mais vos proches ont l'impression que vous "jouez"...
Mes proches ne se préoccupent plus, je crois, depusis un certain moment déjà, de mes passions "bizarres"...

- ...que vous n'aimez pas sortir de chez vous
Sisisisisi, j'aime bien sortir de chez moi, mais quand ça ne m'empêche pas de prendre mes notes... Et c'est vrai que j'aime bien aussi rester chez moi tranquillement à bosser sur mes projets.

- ...mais garder trop longtemps en tête une bonne idée peut ruiner vos soirées de toute façon... il faut que ça sorte!
Ca, à 100%

- L'inspiration vient parfois de manière fulgurante et occasionnelle...
Oui

- Vous vous considérez donc comme un artiste de la langue et vous revendiquez
cet art.

Pas vraiment, non. Je pense que c'est effectivement un art (ou parfois une science peut-être, ou à la limite des deux), mais je suis bien loin d'être un artiste. Et puis quand bien même j'aurais finalisé une langue, ce ne serait pas à moi de juger sur ce point.

- Votre passion est née d'une frustration
Pas vraiment, sauf si on considère la frustration de l'absence d'une langue parfaite en tout point de vue est reçevable...?!

- ...celle de ne pas être bilingue

ah, peut-être un peu, oui, ou même sextulingue

- ...celle d'avoir essayé d'apprendre une langue jolie sans succès (car trop compliquée)
Disons sans succès immédiat Smile suis assez impatient parfois

- Lorsqu'on vous parle de langues éteintes ou en danger, ça éveille votre intérêt ou vous avez un pincement au coeur
Oui

- Vous vous opposez souvent aux gens qui ne voient que le côté utile de la langue et qui ne veulent apprendre que l'anglais...
Non, pas vraiment, comme ils veulent, mais ca peut être dommage.

- Vous vous opposez également aux gens qui ne voient pas l'intérêt
d'apprendre une langue étrangère puisqu'ils veulent rester dans leur
pays.

Pareil, ils font comme ils veulent, mais je trouve ça très bête et étroit. Ce n'est pas que je m'y oppose, plutôt que je ne comprends pas.

- Vous avez soif de liberté et votre langue/monde construit est votre exotisme.
Je pense que oui

- Quand vous lisez des grammaires d'autres idéolangues, vous avez l'impression qu'on vous pique pleins d'idées...

Non, par contre ça m'aide beaucoup de voir comment les autres s'y sont pris, tout en essayant de ne pas plagier leurs idées

Idéolangue artistique/fictive:
- Vous voulez faire une langue "spéciale" qui vous caractérise.
Oui

- Le nom de votre langue ne veut pas dire grand chose ou est tiré d'une métaphore.
N/A

- Votre grammaire est longue ou assez désordonnée.
Je ne pense pas que ce sera le cas

- Vous auriez du mal à enseigner votre langue.
N/A

- Vous ne la parlez que très peu, mais vous savez vous en servir avec votre lexique.
N/A

- Vous utilisez beaucoup de diacritique pour donner un aspect compliqué ou "décoré" aux textes.
Non, je n'aime pas bien les diacritiques, donc même si je pars sur un alphabet ou un syllabaire, il n'y aura pas, ou peu de diacrituques

- Vous créez vos mots de manière un peu arbitraire... de toute façon le peuple fictif qui la parle pense comme vous!

Oui et non... Oui car a un moment donné il y a toujours des décisions plus ou moins arbitraire a prendre, mais j'essaie de limiter ça dans le cadre de mon projet actuel et de suivre une ligne directrice en cours de définition.

Idéolangue auxiliaire:
- Le nom de votre langue signifie quelque chose comme: langue du monde, de la paix, l'amour, l'espoir, les hommes, de tout le monde...
N/A

- L'espéranto, vous l'avez appris et il vous a inspiré.
Non

- Votre idéolangue est un peu l'espéranto revu et corrigé à votre manière.
N/A

- Vous vous préoccupez surtout de l'internationalité de votre grammaire ou de votre vocabulaire.
J'essaie, surtout au niveau phonologique

- Vous vous basez surtout sur des langues très répandues (anglais, espagnol...)
Non (enfin, oui) mais j'essaie plutôt de me baser sur des langues relativement répandues et parlées et éloignées linguistiquement

- Vous vous demandez si un africain, un asiatique ou un austronésien arriverait à parler votre langue
Oui (j'ajouterais "facilement" à "parler")

- ...ça vous tracasse beaucoup.
Oui

- Vous appréciez les langues auxiliaires

Je n'en connais pas, mais j'apprécie le concept

- ...mais vous trouvez qu'elles se ressemblent toutes.

Non

- ...vous vous dites qu'elles ont parfois un succès injustifié et que vos idées à vous mériteraient le détour.
N/A (pas encore Smile )

- Vous vous amusez à traduire votre nom, des noms de gens célèbre ou de votre famille, des villes, etc. dans votre idéolangue.
N/A

- Quand on vous demande de citer des langues qui vous ont inspiré, vous
vous dites que votre liste pourrait être très longue et difficile à faire.

N/A (mais c'est probable)

- Vous prononcez sans cesse des phrases de votre langue pour voir si "elles sonnent bien, naturel"...
N/A (mais c'est probable que ce sera le cas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Sam 16 Mai 2009 - 17:56

cebelab° a écrit:
Encore un thread hautement intéressant! Inspiré, Nemszev, en ce moment Very Happy
Merci! En ce moment, mon cerveau fonctionne à plein régime pour mes examens, mais du coup pleins d'idées me viennent...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu sais que tu crées des langues quand...   Aujourd'hui à 14:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu sais que tu crées des langues quand...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tu sais que tu crées des langues quand...
» SPORT.
» SOUS LOUER UN LOGEMENT QUE L'ON OCCUPE PARTIELLEMENT EN NAS
» Je ne sais plus quoi penser
» Je ne sais pas parler à ma prof !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: