L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi : réformes et vocabulaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 6 Nov 2015 - 12:31

Doj-pater a écrit:
Tu as tout à fait raison, et c'est encore plus vrai avec le néer: he(m)el Very Happy . En fait il y a tout un tas de raisons qui mènent à hel: j'en ai encore rajouté qqs unes ci-dessus
Je ne connaissais pas du tout le terme néerlandais, que j'aurais plutôt découpé comme ça h]em[el ou he]me[l, sinon le mot uropi aurait été heel, à moins que tu choisisses de concentrer les deux E en un seul, comme je fais pour certaines imbrications aneuviennes. Mais bon, c'est pas beeen grave, l'essentiel, c'est que l'idée soit là.








Ah... au fait, j'ai rien trouvé pour la saumure. Est-ce que salitivod pourrait convenir ou bien y a un terme à-postériori direct d'après une langue ou un groupe spécifique ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 6 Nov 2015 - 14:49

Anoev a écrit:

Ah... au fait, j'ai rien trouvé pour la saumure. Est-ce que salitivod pourrait convenir ou bien y a un terme à-postériori direct d'après une langue ou un groupe spécifique ?

Je me demande si on ne devrait pas dire ici : salten vod = eau salée (à laquelle on a ajouté du sel), plutôt que salti vod = eau salée (naturellement), ou alors, comme tu dis, saltivod, mot composé exprimant le concept d'une solution saline ...

Ce qui est marrant c'est que le mot saumure est étymologiquement un pléonasme : du (bas) latin sal,-is + muria, "muria" signifiant déjà "saumure" (muriaticus = mariné dans la saumure)
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 6 Nov 2015 - 15:04

elBab a écrit:
Ce qui est marrant c'est que le mot saumure est étymologiquement un pléonasme : du (bas) latin sal,-is + muria, "muria" signifiant déjà "saumure" (muriaticus = mariné dans la saumure)
Smile
C'est dire si la solution est fortement salée !

elBab a écrit:
ou alors, comme tu dis, saltivod, mot composé
Ben oui, justemment : agglutiné, pour bien spécifier que c'est un mot en lui-même. Salti vod, c'est de l'au saline (la mer), bref : de l'eau dans laquelle le sel, issu des sédiments, est un élément naturel ; salten vod, c'est encore de l'eau (vod séparé) mais salée (l'eau des pâtes). Dans saltivod, il n'y a plus vod tout seul. C'est encore une solution aqueuse, mais ce n'est plus vraiment de l'eau : boire une tasse dans la méditerranée, c'est pas trop agréable, mais bon, ça reste supportable. Faire boire de la saumure à quelqu'un tiendrait davantage du supplice qu'on inflige à un martyr.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 6 Nov 2015 - 21:55

Anoev a écrit:
Je ne connaissais pas du tout le terme néerlandais, que j'aurais plutôt découpé comme ça h]em[el ou he]me[l, sinon le mot uropi aurait été heel,

Oui, désolé j'ai laissé un e en trop. Embarassed

elBab a écrit:
Je me demande si on ne devrait pas dire ici : salten vod = eau salée (à laquelle on a ajouté du sel), plutôt que salti vod = eau salée (naturellement), ou alors, comme tu dis, saltivod, mot composé exprimant le concept d'une solution saline ...

Casse-tête chinois ! Entre salti vod et saltivod, il n'y a qu'un espace visuel qu'on n'entend pas à l'oral (même prononcé par une Finlandaise Wink )
Salten vod, c'est bien de l'eau à laquelle on ajoute du sel… donc l'eau des pâtes… qui n'est pas de la saumure…

J'ai fait mon tour d'horizon linguistique: partout on a salt, mais pas forcément vod… admirez au passage les langues finno-ougriennes, plus indo-européennes que les langues i-e, puisqu'on a soolvesi (est), suolavesi (fin), sósvíz (hong)… sel + eau dans tous les cas. Décidément, ils sont sympas ces "finnos"  Wink

Une autre possibilité, c'est d'avoir "solution" à la place d'eau, comme en russe solianoï rastvor à côté de rassol = lit. "dissalt", mais c'est bien compliqué: salti dislùz > saltiluz ?

J'avais bien pensé aussi à marinad, marinen marinade, mariné, mais ça ne résout rien.
Je me demande, s'il ne faut pas oser salvòd ? (on a bien salnitra pour le salpêtre)… et puis, ça correspondrait à la tendance qui préfère des mots courts: al Sole au lieu de Satzwasser, russe rassol, sr, cr rasol
Et puis il faut bien marquer la différence entre l'eau de mer marivod, saltivod, l'eau des pâtes: salten vod et la saumure dont le goût a changé à cause des trucs qui ont mariné dedans.
Ano apporte de l'eau (encore !!!!!) à mon moulin:
Citation :
C'est encore une solution aqueuse, mais ce n'est plus vraiment de l'eau : boire une tasse dans la méditerranée, c'est pas trop agréable, mais bon, ça reste supportable. Faire boire de la saumure à quelqu'un tiendrait davantage du supplice qu'on inflige à un martyr.

Est-ce qu'on peut aller jusqu'à survòd ? "eau aigre, eau acide" (c'est le lituanien sūrymas, saumure qui m'y a fait penser)… comme on a surkàul = choucroute (chou aigre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Silvano



Messages : 11684
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 6 Nov 2015 - 22:05

En fait, la saumure n'est au départ pas acide. L'acidité vient d'une réaction chimique avec les aliments, ce qui engendre de l'acide lactique. Quand on n'a pas le temps, on imite cette acidité avec du vinaigre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 2:40

Bien sûr, salvòd me comblerait d'aise (un calque de l'aneuvien, y compris pour l'accent pour l'élément (lexical) aqueux). Mais je ne voudrais pas influencer Dopa, même si ça résoudrait le problème de l'homophonie en se trouvant distinct de salti vod.

Survòd ne marche pas : Comme dit Silvano, l'acidité n'est pas intrinsèque à la saumure et dépend du corps qu'on y plonge.

La solution (c'est l'cas d'le dire !) saltiluz* me paraît bien séduisante, d'autant plus que c'est un mot-valise (pardon !) dont la charnière (ben oui ! voilà pourquoi j'aime utiliser c'mot) est le S initial : commun à salti et à sluz. C'est une soluition (encore !) que je n'aurais pas pu utiliser pour l'aneuvien, parce que chez moi, "solution" (chimique), c'est inpỳgtyn.


*Y aurait bien l'hypercondensé saltuz, mais je ne suis pas sûr que ce soit vraiment dans l'esprit uropi.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Sam 7 Nov 2015 - 3:09, édité 2 fois (Raison : oubli de parenthèse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 2:45

solution chez moi c'est déjà salzayla...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 13:04

On utilise la saumure pas seulement en cuisine ou pour la conservation des aliments , mais aussi pour le déneigement ou le transfert de chaleur.

En fait la saumure n'est plus vraiment une solution, chimiquement parlant, étant donné la concentration importante de sel qui empêche une dissolution complète. C'est pratiquement un "sirop de sel".

Autres propositions pour saumure :
- saltiflùid ou saltifluid ( j'ai encore un peu de mal avec ce type de diphtongue  Embarassed )
- saltenad, inspiré par saltad (salaison), plus osé et moins convaincant, car ça réduit un peu la saumure au domaine de conservation des aliments ou à la cuisine,
- saltisiròp, mais c'est un peu long (salsiròp  Question )
- fluidi salt : sel liquide Question ... comme fluidi al Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 13:54

elBab a écrit:
saltisiròp, mais c'est un peu long (salsiròp  Question )
... ou même saltiròp, avec le S...I en guise de charnière entre
salti = salant
siròp = sirop.

Un sirop salant, quoi !

Là non plus, je ne me suis pas inspiré de l'aneuvien, puisque "sirop" chez moi se dit lukýd et ne se prète guère à ce type d'imbrication.



_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 16:29

Silvano a écrit:
En fait, la saumure n'est au départ pas acide. L'acidité vient d'une réaction chimique avec les aliments, ce qui engendre de l'acide lactique. Quand on n'a pas le temps, on imite cette acidité avec du vinaigre.

Tout dépend si on prend la saumure au départ (saltivod) ou à l'arrivée où ce serait plutôt survòd, ou au milieu du processus de marinage où ce serait "saltivòd vidan sur"

Bedal a écrit:
solution chez moi c'est déjà salzayla...

Tu peux nous expliquer la fin du mot: "zayla" ou "ayla" ? Est-ce que c'est simplement une terminaison comme en tch, pol solanka, slo slanica ? Ou est-ce que ça a un sens particulier ?

Anoev a écrit:
Bien sûr, salvòd me comblerait d'aise (un calque de l'aneuvien, y compris pour l'accent pour l'élément (lexical) aqueux). Mais je ne voudrais pas influencer Dopa, même si ça résoudrait le problème de l'homophonie en se trouvant distinct de salti vod.

J'avoue que, comme Anoev, j'ai un faible pour salvòd (la technique aneuvienne) Wink .
D'abord parce que dans toutes les langues examinées (sauf en anglais: brine), il y a "sel" dans le mot saumure; suivi ensuite de l'équivalent de "vod" qui arrive loin devant "solution"

Ensuite parce que dans la racine i-e pour sel: *seha-(e)l-, il n'y a pas de t: celui-ci est rajouté après en germanique et en grec (alati); il n'est donc pas si grave que le t tombe.
Enfin parce cela reste un mot court, distinct de saltivod, mais qui évoque cependant assez clairement le sel et l'eau; ce qui n'est pas le cas de saumure

Ce qui n'est pas non plus le cas des autres propositions (mots longs): saltiluz (luz, luzo veut dire lâcher, relâcher, libérer) > c'est ambigu; saltifluid /flujd/ c'est vague, salsiròp, c'est pas mal, sauf que sirop évoque plutôt qqch de sucré:

Citation :
Un sirop salant, quoi !

C'est vraiment du sucré-salé ! Laughing
on aurait pu penser aussi à saltibruj (bouillon de sel)… j'avais même pensé à marinadi vod (qui a l'avantage d'être très précis… mais on ne peut pas faire un peu plus long ?  Rolling Eyes )

elBab a écrit:
- saltenad, inspiré par saltad (salaison), plus osé et moins convaincant, car ça réduit un peu la saumure au domaine de conservation des aliments ou à la cuisine

saltenad, ça fait penser à solenad (solitude) ou à putenad (pourriture). Les noms en -ad indiquent l'état ou l'action (selon le verbe): état de ce qui est salé ??? La saltitude, comme dirait Ségolène Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 19:02

Doj-pater a écrit:


Bedal a écrit:
solution chez moi c'est déjà salzayla...

Tu peux nous expliquer la fin du mot: "zayla" ou "ayla" ? Est-ce que c'est simplement une terminaison comme en tch, pol solanka, slo slanica ? Ou est-ce que ça a un sens particulier ?


hum, le "salz" est a posteriori, mais l'algardien est globalement une langue a priori ^^

du coup j'ai les mots "salz" (sel) et "ayla" (eau).

salzayla a donc les significations de :

-saumure

-eau où on a dissous n'importe quel Sel (au sens alchimique), qui est l'équivalent d'une solution ionique


il ne faut pas confondre avec salzi ayla (eau salée) ou ayla salzente (eau de soude = NaOH )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 19:03

Doj-Pater a écrit:
J'avoue que, comme Anoev, j'ai un faible pour salvòd (la technique aneuvienne) Wink

Et ça se rapproche assez de "saumure", où sau- est une "contraction" de sal, un peu comme ici avec salvòd (sal- < salt).

A un moment, j'ai cru que muria avait un rapport, même étymologique avec mare (= mer, eau de mer), sans doute à cause de murex (= coquillage) ... Saumure, eau de mer, coquillages et crustacés, sur la plage abandonnés, on n'est pas loin Cool


Ajout :
Est-ce qu'on pourrait dire alors, par exemple : u salvodi pic, pour un poisson mariné, ou bien plutôt u salvoden pic, ou peut-être les deux avec un sens légèrement différent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Sam 7 Nov 2015 - 21:29

Doj-Pater a écrit:
J'avoue que, comme Anoev, j'ai un faible pour salvòd (la technique aneuvienne) Wink
Je peux donc valider salvòd dans Idéolexique ?

Citation :
ou à l'arrivée où ce serait plutôt survòd...
Là, j'ai rien, je n'ai que les adjectifs :

un à-postériori direct : agàr pour "aigre",
un postériori indirect, dosig (acide) formé du suffixe adjectif  -ig derrière dos, ambigramme (toupie) de sop (base), tirée de l'anglais soap (savon).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 8 Nov 2015 - 14:20

elBab a écrit:
Et ça se rapproche assez de "saumure", où sau- est une "contraction" de sal, un peu comme ici avec salvòd (sal- < salt).

C'est bien à ça que je pensais Very Happy

Citation :
A un moment, j'ai cru que muria avait un rapport, même étymologique avec mare (= mer, eau de mer), sans doute à cause de murex (= coquillage) ... Saumure, eau de mer, coquillages et crustacés, sur la plage abandonnés, on n'est pas loin

En fait (Pokorny dixit), muria viendrait plutôt d'une racine i-e *meu- = humide, moisi… (> Ur. muj, mofi) qui donne Nd mooi = joli, rus myt' = laver, lat mundus = propre, gr mudos = humidité, pourriture, lat muria = saumure… etc. Mais qui sait si un proto-proto-i-e ne ferait pas la jonction avec "mar" ? (la moitié des termes qui signifient "marécage" viennent de cette racine, l'autre de la racine *mori = mer).

Citation :
Est-ce qu'on pourrait dire alors, par exemple : u salvodi pic, pour un poisson mariné, ou bien plutôt u salvoden pic, ou peut-être les deux avec un sens légèrement différent ?

Les 2 mon capitaine ! Mais n'oublions pas que les mots marino, marinad, marinen sont absolument inter-européens (incluant l'estonien, le finnois, le japonais: marinade suru, et le coréen: mali neideu… seul le hongrois se distingue)… de toute façon, on reste dans l'eau salée. Wink

Bedal a écrit:
hum, le "salz" est a posteriori, mais l'algardien est globalement une langue a priori
du coup j'ai les mots "salz" (sel) et "ayla" (eau).
salzayla a donc les significations de :

sel + eau pour saumure, c'est en droite ligne ce qui se passe dans la plupart des L. européennes, donc ce n'est pas si a priori que ça… sauf peut-être ayla pour eau ?

Anoev a écrit:
Je peux donc valider salvòd dans Idéolexique ?

je pense que oui, s'il n'y a pas d'autres objections ou propositions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 8 Nov 2015 - 15:32

Ça y est ! C'est fait.

Main'nant, j'aimerais savoir si "saumâtre" peut être traduit en saltuji ou bien par la compression saluji*, l'interfixe péjoratif remplaçant purement et simplement le -T-.

Dopa, quel est ton avis/opinion/sentiment ?



*Chez moi, une compression aussi, mais de type extrêmement différent, puisque la péjoration est exprimée par un préfixe (issu de næch = mouche, pour nechàlon ; on y reviendra dans le fil adéquat). Je suppose que -uj- (on reste dans l'uropi) vient (entre autres) du français "-ouill-" de "crachouiller, mâchouiller, tripatouiller, fripouille".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 8 Nov 2015 - 17:51

Doj-pater a écrit:

Les 2 mon capitaine ! Mais n'oublions pas que les mots marino, marinad, marinen sont absolument inter-européens (incluant l'estonien, le finnois, le japonais: marinade suru, et le coréen: mali neideu… seul le hongrois se distingue)… de toute façon, on reste dans l'eau salée. Wink

D'accord. Mais je pense que ces deux mots marinad et salvòd ne font pas double emploi, si on utilise le premier plutôt pour la cuisine (ou avec un sens figuré), et le second d'une manière générale, puisqu'on sait qu'une saumure n'est pas seulement une préparation, ou un mode de préparation culinaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Lun 9 Nov 2015 - 14:05

Anoev a écrit:
Main'nant, j'aimerais savoir si "saumâtre" peut être traduit en saltuji ou bien par la compression saluji*, l'interfixe péjoratif remplaçant purement et simplement le -T-.

Les choses sont rarement aussi simples qu'elles en ont l'air. D'abord, je ne suis pas sûr que beaucoup de francophones fassent le rapprochement entre saumâtre et saumure. Ensuite, quand on cherche l'équivalent de saumâtre en anglais, on tombe sur brackish: légèrement salé, comme l'eau d'un estuaire où se mêlent eau douce et eau salée. La définition de saumâtre, elle, mentionne "salé et acide", comme l'indique le vieux fr. saumache (< salmacidus)

En Uropi, on peut donc avoir:
saltic = légèrement salé (qui tend vers le salé)
saltisùr (salmacidus) = salé et acide (aigre)
saltuji = salé et immonde
salvodi = qui a un goût de saumure
J'espère(sen) avoir fait le tour de la question Wink. Qui a dit que l'Uropi n'était pas une langue précise ? Rolling Eyes

Citation :
Je suppose que -uj- (on reste dans l'uropi) vient (entre autres) du français "-ouill-" de "crachouiller, mâchouiller, tripatouiller, fripouille"

Tout à fait: barbouiller, gribouiller  = pictujo, skrivujo > u skrivujor = un scribouillard
On retrouve même ce -uj dans des mots de base: suj = sale (< souiller, por sujo, esp sucio, it sudicio); fujo = puer (< sué ful = sale, moche, ang foul = infect, nd vuil = sale, crasseux, al faul = pourri), puj = le pus…

elBab a écrit:
D'accord. Mais je pense que ces deux mots marinad et salvòd ne font pas double emploi, si on utilise le premier plutôt pour la cuisine (ou avec un sens figuré), et le second d'une manière générale, puisqu'on sait qu'une saumure n'est pas seulement une préparation, ou un mode de préparation culinaire

Oui, tu as raison: u marinad, c'est, soit le fait de mariner, soit ce qui a mariné (éventuellement dans la saumure), par ex.
marinen ancove (esp: boquerones en vinagre) = anchois marinés
marinen tuna (esp. atún en escabeche) = marinade de thon
marinen cibole (ang pickled onions) = petits oignons (marinés)
marinen gurke (pickled cucumbers) = concombres au vinaigre
marinen pice (pickled fish) = poissons marinés
marinen haringe (it. aringhe marinate) = harengs marinés
marinen salm (al. marinierter Lachs) = marinade de saumon
id sim pro…!


Bun apetìt !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 14:53

Doj-pater a écrit:
jar, tem, vok, krat, kerk, kirk, novi, gren, bun, bel, influjo, fajo, kreato, fundo, struo, fendo, Espàni, rari, justi, problèm, sud, disemi, doʒo, mimbor, stat, enormi, nasiòn, felo, abli, volo, pod, ter, serios, zelos, egli, lifri, frat, produto, uzo, ric, human, findo
former:
terminaison, jalousie, oral, national, bonté, le sérieux, l'échec, trouvaille, rareté, clérical, création, étatique, fraternel, richesse, problématique, nouveauté, volonté, production, le devoir, grandeur, annuel, construction, capacité, liberté, fort, différence, utilisation, justice, beauté, fondation, temporel, pédestre, méridional, égalité, terrestre, sentiment, humanité, circulaire, influence, "membricité ? membritude ?: le fait d'être membre, énormité, hispanité
Bun vark ! Very Happy
Je fais pas tout-à-fait la même chose pour l'aneuvien, mais ça se rejoint plus ou moins. Le mois de novembre aidant (le 2 & le 11, ça incite au souvenir), j'ai pompé temét. Pour le monosyllabe, j'repasserai, mais j'me suis mis à trouver, comme en uropi, en espéranto, e,n volapük, en, arwelo, en elko etc. avec les radicaux et les suffixes que j'avais déjà à ma dispositions, à créer les dérivés.

J'ai trouvé ingrubad pour "funérailles" dans l'dico. Mais j'ai ,pas trouvé "funèbre". Si je suis la logique uropi, ça devrait donner ingrubi, un funérarium ingrubihàs. Peut-on, comme en anreuvien, partir d'un mot complet trouvé (ici ingrubad) l'en défaire de son suffixe (-ad) pour avoir un autre mot (ingrùb) pour "service funéraire, pompes funèbres" ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Ven 13 Nov 2015 - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 16:44

A la recherche d'un équilibre
Comme le dit elBab dans un message ci-dessus, la recherche d'un équilibre entre les différentes familles de langues indo-européennes est une préoccupation constante.

Bien sûr, un équilibre parfait est impossible à atteindre. D'abord parce que les L. indo-iraniennes se sont trop éloignées des L. européennes: il y a une "unité" indienne entre hindi, bengali, marathe, penjabi, népalais… qui partagent une même civilisation. Le persan, lui s'est considérablement éloigné de ses origines i-e, sous l'influence de l'Islam et de l'arabe.

Les L. européennes, elles, ont continué à s'influencer mutuellement, certaines plus que d'autres, comme le grec et le latin, pour des raisons religieuses et civilisationnelles.
Cet équilibre imparfait donc, est recherché surtout entre les 3 grands groupes européens: roman, germanique et slave, mais n'en sont pas exclues les "minorités" comme les L. baltes, celtiques et l'albanais, par ex.

Voici qqs exemples, dont un tiré d'une discussion avec Anoev

désir
dezìr = désir charnel, sexuel
et ses équivalents (it desiderio, esp deseo, po desejo, cat desig, fr désir…) recouvre tout le domaine roman et déborde même sur l'anglais au nord: desire, sur l'albanais au sud: dëshirë (par ex. dëshirë seksuale expression que l'on retrouve dans toutes les langues mentionnées)

+ zel = désir, envie, qui vient du grec (thélô = vouloir + zêlos = zèle, ardeur, zêlô = chercher à tout prix, zêlia = jalousie, zêlevô = envier jalouser) qui donnent aussi: Ur. zelij = le zèle, zelos = jaloux… et du slave: Ru želat', sr, cr, slo želeti, slk želat' si, bul želaia… = désirer (sens général)

Parallèlement, on a vuc, vuco pour le souhait (germanique: al Wunsch, nd wens, ang wish, da ønske, su önskan), donc un équilibre parfait entre roman, grec, slave et germanique

autres exemples:
Les moments de la journée
dia, le jour est roman (cf lat dies, esp día, por, cat dia…), tout en rejoignant les mots slaves: R dien', pl dzień, tch den sr dan… baltes: diena et indiens din… sans trop s'éloigner des termes germaniques: dag, day
noc, la nuit est espagnole (noche) et slave R notch', Cr noć, tch, pl noc (proche aussi du celte: bret nozh, gal nos…)
morna, le matin est germanique (morning, morgen, morgon)
midià, le midi est romano-germanique (midi, midday, mediodía, middag, meio-dia, migdia)
vespen, le soir est gréco-latin: hespera, vesper, mais aussi slave: R vetcher, Tch večer, sr veče, pl wieczór et même balte: let vakars, lit vakaras
alb, l'aube est latine (< alba = la blanche = it, esp, cat)
aur, l'aurore est balte: lit aušra, let ausma, grecque êôs, latine aurora

les déplacements
ito (aller) est slave (R idti, slo iti…) et balte (let iet, lit eiti), veno (venir) roman, reno (courir) germanique (et celte: ir rith, gal rhedeg, bret redek), vado (roman et grec: vadizô) marcher, faro (aller en véhicule) est allemand,…etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Djino



Messages : 3314
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 17:19

D'après les exemples que tu donnes, je ne comprends pas pourquoi tu as choisi "vespen" plutôt que "vesper". Pour quelle raison as-tu mis un N ? Pour le rapprocher de Nuit, Noche, Nacht..?

Edit: ah non jsuis bête, je confonds soir et nuit


Dernière édition par Djino le Jeu 12 Nov 2015 - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 17:25

C'est presque ça: en fait pour le rapprocher des termes germaniques qui ont tous un N vers la fin: evening, Abend, avond, aften, aftonWink
Et puis vesper pl. vespre, c'est déjà pris pour les vêpres… Very Happy

djino a écrit:
(il n'aurait pas été plus logique de prendre un radical comme "not" ?)

Peut-être, mais on rompt l'équilibre en défaveur du slave qui est déjà le + faiblard des 3, et puis surtout, on a besoin de not pour une note


Dernière édition par Doj-pater le Jeu 12 Nov 2015 - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Djino



Messages : 3314
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 17:40

Ah ok, ça a du sens.

Ne pourrait-on pas dire "fornoc", tout simplement ?

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Silvano



Messages : 11684
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 17:41

Doj-pater a écrit:
Et puis vesper pl. vespre, c'est déjà pris pour les vêpres… Very Happy

Tiens, je ne savais pas comment on dit vêpres en espéranto: c'est vespro, à ne pas confondre avec vespero, soir, ou vesperto, chauve-souris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Doj-pater



Messages : 1259
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 21:15

Djino a écrit:
Ne pourrait-on pas dire "fornoc", tout simplement ?

Vespen, Eo vespero viennent d'une racine indo-européenne commune: *wésperos, *wékeros qui a fait des petits dans les langues actuelles, donc c'est sacré Wink
De plus "fornoc", c'est ambigu: on pourrait comprendre "la nuit d'avant", comme fordià, la veille, est le jour d'avant, forjesta = avant-hier… etc.
Mais on a ce type de construction autour de midi: posmidià = après-midi, formidià (avant midi) = la fin de matinée (cf al Vormittag)

La chauve souris, c'est flevimùs, c'est à dire "souris volante"

Anoev a écrit:
J'ai trouvé ingrubad pour "funérailles" dans l'dico. Mais j'ai ,pas trouvé "funèbre". Si je suis la logique uropi, ça devrait donner ingrubi, un funérarium ingrubihàs. Peut-on, comme en anreuvien, partir d'un mot complet trouvé (ici ingrubad) l'en défaire de son suffixe (-ad) pour avoir un autre mot (ingrùb) pour "service funéraire, pompes funèbres" ?

grub = tombe > ingrubo = enterrer (mettre dans une tombe) ≠ intero = mettre dans la terre (u kun intèr hi kos = un chien enterre son os), ingrubi = funéraire
Ingrubi pompa c'est la splendeur de la cérémonie (en grande pompe, comme on dit), l'entreprise c'est ingrubi firma, la personne, c'est ingrubi intranemor (l'entrepreneur) ou + simplement ingrubor, qui peut être aussi le croque-mort (ingrubinvarken = employé des PF)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16250
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 12 Nov 2015 - 22:08

Oupses ! Ce qui voudrait dire qu'y aurait deux vocabulaires différents selon qu'on soit adepte de l'inhumation ou de la crémation ? Ça va compliquer un peu les choses, ça, non ?

Pour l'enterrement, j'ai subkrænat un mot presque à-postériori, puisque seul le suffixe est à-priori, sinon
sub = sous (du latin)
krænd = sol (de l'anglais ground). L'enterrement est une cérémonie underground, non ?

Pour "crémation", eh ben... tu vas rire ! j'ai pas ! C'était ben la peine que j'la ramène ! En tout cas, le radical igin est déjà pas mal occupé pour aut'chose ! Va vfalloir, non pas que j'creuse (cf ci d'ssus) mais que j'fasse griller quelques neurones !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Aujourd'hui à 23:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi : réformes et vocabulaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.
» Vocabulaire anglais
» Vocabulaire breton de la ferme Trépos VBF
» Poids ou formes ?
» Le vocabulaire de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: