L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les affixes et vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Les affixes dans vos idéolangues
Systématiquement, y compris pour les natures de mots (espéranto, ido, arwelo, elko)
25%
 25% [ 3 ]
Beaucoup, mais les noms sont épargnés (ils n'en ont pas systématiquement)
17%
 17% [ 2 ]
Une présence non négligeable, mais loin d'être systématique (langues naturelles, deyryck, sambahsa, aneuvien)
42%
 42% [ 5 ]
Certains mots sont utilisés en tant qu'affixes
16%
 16% [ 2 ]
Quasi inexistants : chaque mot est une entité indépendante
0%
 0% [ 0 ]
Les a-quoi ?
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 12
 

AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 0:36

Les affixes sont souvent un bon moyen d'enrichir son idéolangue en gardant un minimum de radicaux à retenir, mais tous les idéolinguistes réagissent-ils de même ? Rien n'est moins sûr. J'ai un p'tit peu mâché l'boulot pour certains, mais que cela ne les empêche pas d'intervenir, ne serait-ce que pour donner des précisions. Quant aux autres, qu'ils se rassurent, il peuvent, eux aussi répondre au sondage (choix multiple, si plusieurs idéolangues sont concernées) et intervenir pour donner des précisions sur leurs créations. J'avoquerai bientôt l'aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Dim 8 Nov 2015 - 3:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 0:59

l'algardien est très concerné par les affixes, tant en préfixes que en suffixes...

j'ai pas compris le "les noms sont épargnés"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 1:36

bedal a écrit:
l'algardien est très concerné par les affixes, tant en préfixes que en suffixes...

j'ai pas compris le "les noms sont épargnés"
Par exemple, dans des langues somme le volapük, l'uropi ou l'aneuvien, il n'y a pas systématiquement de suffixe (ou plutôt désinence, selon la terminologie de la langue employée) pour les noms, comme c'est le cas (-O) dans d'autres langues. Cela dit, ça ne veut pas dire qu'aucun nom ne comporte de suffixe. Pat exemple, en aneuvien, pour certains d'entre eux, on trouve -ynd, -tyn, -et ; en uropi, on trouve -ad, -èl, -or. Bref, tout ça pour dire que tous les noms ne se terminent pas mécaniquement par la même lettre. Un autre exemple, verbal, celui-ci : en uropi, les verbes à l'infinitif se terminent en -O;, mais si on réfléchit bien, ce -O est la terminaison d'un mode bien spécifique : l'infinitif, utilisé dans le dictionnaire, après d'autres modes (i moz snivo) et au futur (i ve veno), mais la forme "courte"  (le radical sans rien derrière), c'est l'indicatif présent et l'impératif singulier i sniv, ven). Dans d'autres langues, comme en volapük ou en espéranto, les verbes se terminent tous par quelque chose, à quelque temps ou mode que ce soit (-ön, -ob, ols... ; -i, -as, -is, -us...). En kotava, il n'y a pas d'infinitif, et c'est (comme en latin) la première personne du singulier qui a valeur lexicale (mais pas systématiquement la même : estú, vefá*). D'autres exemples sont citables, mais je préfère laisser parler leurs représentants ici (Emmanuelo, Silvano, Troubadour, Ziecken pour l'elko, Dopa pour l'uropi Bedal pour l'algardien etc.) qui en parleront mieux que moi et vous parler un peu de ce qu'y s'passe en aneuvien.


*Sauf, been sûûr pour les verbes impersonnels, représentés par la troisième personne : muvar, noldar, preuve que c'est bien un mode "personnel" qui apparaît dans l'dico.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Dim 8 Nov 2015 - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4960
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 2:22

En elko, les affixes sont d'une importance capitale. Il en existe 4 types (le chiffre 4 structure toute la grammaire de l'elko) chacun exprimant un thème précis de la grammaire :

::Les préfixes::

Les préfixes (notés V-) expriment le genre et le nombre. Il en existe 6 et se présentent tous sous la forme de voyelles :

Illustration avec la clé PIS (bœuf).

Like a Star @ heaven a- : le féminin (ex : apiso "vache")
Like a Star @ heaven e- : le masculin (ex : episo "taureau")
Like a Star @ heaven i- : le pluriel (ex : ipiso "bœufs")
Like a Star @ heaven o- : le neutre (ex : opiso "bœuf")
Like a Star @ heaven u- : le singulier (ex : upiso "(un) bœuf")
Like a Star @ heaven ė- : le duel (ex : ėpiso "(des) bœufs")

::Les suffixes::

Les suffixes (notés -V) expriment la nature et la fonction. Ils en existe 4 auquels s'ajoutent le politif et le ligatif trop longs à détailler ici. Ils se présentent tous sous la forme de voyelles :

Illustration avec la clé TUR (violence).

Like a Star @ heaven -a : l'état (les adjectifs, les verbes d'état) (ex : tura "violent")
Like a Star @ heaven -e : le processus (les adverbes, les prépositions, les comparatifs) (ex : ture "violemment")
Like a Star @ heaven -i : l'action (les verbes) (ex : turi "violenter")
Like a Star @ heaven -o : l'objet (les noms, les pronoms) (ex : turo "violence")

::Les infixes::

Les infixes (notés -V-) sont utilisés pour les comparatifs. Il en existe 5 et se présentent tous sous la forme de voyelles :

Illustration avec la clé KAL (froid).

Like a Star @ heaven -a- : l'antonymie (ex : kaala "chaud")
Like a Star @ heaven -e- : le comparatif d'infériorité (ex : kaela "moins froid")
Like a Star @ heaven -i- : le comparatif de supériorité (ex : kaila "plus froid")
Like a Star @ heaven -o- : le comparatif d'égalité (ex : kaola "aussi froid")
Like a Star @ heaven -ė- : l'affixe oxymorique (ex : kaėla "tiède")

::Les profixes::

Les profixes (notés V=), sont une particularité de l'elko. Ils sont utilisés dans et pour la situation d'énonciation. Il en existe 4 est se présentent tous sous la forme de consonne particulières (celles qui ne rentrent pas dans la construction des clés) :

Illustration avec la clé KEW (lieu) avec kewe = quelque part

Like a Star @ heaven f= : l'altérité (ex : kefe "ailleurs")
Like a Star @ heaven h= : le défini (ex : kehe "ici")
Like a Star @ heaven th : le proximal (ex : kethe "ici, ci")
Like a Star @ heaven nj= : le distal (ex : kenje "là")

Les profixes se fixent en place de la glide W d'où leur nom.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
odd



Messages : 4336
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 2:32

...


Dernière édition par odd le Lun 28 Déc 2015 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 2:50

l'ennui c'est que je sais pas quoi cocher pour l'algardien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 3:02

Ni la première, ni l'avant-dernière ni la dernière. Y t'res'les trois autres.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 3:17

Anoev a écrit:
Ni la première, ni l'avant-dernière ni la dernière. Y t'res'les trois autres.

j'ai voté 2 mais c'était peut etre 3 scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 3:51

bedal a écrit:
j'ai voté 2 mais c'était peut etre 3 scratch
Y sont assez proches l'un de l'autre. Dans le deuxième, les noms n'ont pas (obligatoirement) d'affixes, mais les adjectifs et les adverbes en ont (presque) tous un, respectiv'ment :
  • -i & -im pour l'uropi
  • -ik & iko pour le volapük

Pour le 2, l'infinitif des verbes a une forme fixe : -ön pour le volapük, -o pour l'uropi.

Le 3 (dont fait partie l'aneuvien) a pas mal de suffixes, mais ils sont loin d'être systématiques. Ils apparaissent dans un bon nombre de mots dérivés, beaucoup d'adverbes (en -as, en it-), mais pour les adjectifs, y en a pas mal comme ryln, silak, lov...) ainsi qu'un grand nombre de verbes, comme kom, klim, gruk, fluk... ces verbes en consonne terminale sont répartis sur trois groupes de conjugaison, heureusement voisins à l'indicatif*.


*Mais pas au subjonctif passé, ni à l'impératif qui en découle.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3668
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 3:57

c'est bien le 2 du coup !

vu que les verbes finissent tous par -E  , les adjectifs par -I  et les adverbes par -IM  Very Happy (presque exactement comme l'uropi du coup Shocked )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 10:03

bedal a écrit:
c'est bien le 2 du coup !

...  et les adverbes par -IM  Very Happy  (presque exactement comme l'uropi du coup Shocked )
Ah... c'est vrai ; j'avais pas fait gaffe ; toutefois, y a les adverbes bin pour "plus", adun pour "cependant", ğan pour "trop", ßin pôur "moins"... ce doivent être (peut-être avec une poignée d'autres) des exceptions, bien compréhensibles, puisque l'algardien est non pas une LAI, mais la langue du royaume d'Algard : une langue "faite par les Algardiens au cours de leur histoire".

bedal a écrit:
vu que les verbes finissent tous par -E ...
Comme certains des miens. Mais je suppose que la conjugaison n'est pas la même.

Comme suffixes, chez moi, il y a pas mal de calques, mais ils ne sont pas systématiques.

-AS : c'est la terminaison de pas mal d'adverbes. Certains sont d'ailleurs directement issus de noms sans passer par un adjectif, comme tœlas (tœl) pour "ensemble" ou tempas (temp = temps) pour "longtemps". Les exceptions, y en a dans les deux sens : plas pour "place" et des adverbes en it-, comme iten, iċub, itin, itat..., respectivement "au dessus, en dessous, dedans, auparavant"... bref, des adverbes pris sur des adpositions. Y a aussi des adverbes sans aucun de ces deux affixes, comme loot (bien), lal (tout), rec (assez), syv (vite, mais aussi "rapide", ce qui donne syvas pour "rapidement").

-AT : c'est, en général (je corrige actuellement des mots) la fin de noms qui désignent un processus (mots en "-age" (lipat = graissage) ou "-ement" (obrỳmat = harcèlement)). Pour les exceptions, ça ne manque pas : déjà, y a le suffise -sat pour "dispositif simple", pour ne compter que celui-ci, et il peut être combiné, ce qui peut donner des mots en -ċat, -ψat, xat...


-DAR : calque de "-able, -ible, -uble", toutefois, certains adjectifs comme "respectable" peuvent se traduire en dyvèrtend  ou ernòtar (selon le sens), on a verantor pour "responsable". À l'inverse, si lorèdar peut bien signifier "passable", il est aussi le pluriel du passé (parfait) de lorèd (passer, fig) ; on retrouve le cas similaire pour des verbes en -d et en -de.

On peut en déduire que des adverbes en "-ablement, iblement" donnent une traduction en -das ; à noter que, toutefois, on a ateas pour "préalablement" et tardas pour "sûrement" ; par conséquent, le calque a un peu bougé.

À suivre...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 13:43

En sivélien, on va dire que j'ai 3 catégories d'affixes :

  • les suffixes, une dizaine environ, marquant chacun un sens (accompagnement, diminutif, comparaison), et utilisable sur tous les noms et adjectifs ;
  • les suffixes nominaux et verbaux, utilisés par quelques noms et verbes, et qui apportent un sens (notion de "collectif", noms de langues...) ;
  • les terminaisons des verbes (-lye, -íe) et adjectifs (, -er, -ar), entre autres.
Mais je n'incluerais pas le dernier point dans la catégorie des affixes. Du coup j'ai voté "une présence non négligeable".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
AEM



Messages : 1438
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 14:29

Tu as bien placé le Deyryck. L'usage d'affixes est très très présent, mais peut être totalement laissé de côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Dim 8 Nov 2015 - 20:01

Je continue mon tour des suffixes "courants" aneuviens (après, ce sera le tour des préfixes), non pas avec -en, qui, s'il sert abondamment de suffixe adjectif, n'est là que justement

  • parce que c'est souvent le génitif du nom qui correspond (seule la syntaxe change) :
    gooxen alùfertyn = éducation sexuelle
    kavat gooxen = changement de sexe.
  • parce que c'est la flexion d'un certain nombre de verbes (surtouit de changement d'état, mais pas que : nùpen* = épouser


-DU. Extrêmement utilisé dès qu'on spécifie un être humain, pas systématique, toutefois (padh, madh, paap, rex), remplaçable par -kad (♀) ou -dak (♂).

-ESEM & -ESET est le calque de "-isme", -ismo, -ismus, изм & "-iste" ...

-ET, c'est le calque de deux suffixes français (et autres) :

  • "-é", -y, -ade, -ate, -à, -ät..., bref, un concept, une valeur, bien souvent.
  • "-ie", -y , -ia, -ien, -ország, bref, la plupart des cas, des noms de pays.

On notera quand même -ynet ou -jet comme suffixe affectueux (med baabynet).

-IG & -IK, correspondent, respectivement pour l'adjectif et le nom, à "-ique". Homophones ([ik]) au singulier.

-IN, diminutif simple (pas nécessairement affectueux) : kùvin = cuvette, grœpin = groupuscule.

-IS, suffixe adjectif°, calque de "-if" : encore une caractéristique !








*Encore que, si o,n réfléchit bien, on passe de l'état de célibataire à l'état conjugal ! té !
°Pourquoi souligné ? On verra ça bientôt. Suite à la prochaine inter.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
SATIGNAC



Messages : 845
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Lun 9 Nov 2015 - 0:27

Anoev a écrit:
Les affixes sont souvent un bon moyen d'enrichir son idéolangue en gardant un minimum de radicaux à retenir, mais tous les idéolinguistes réagissent-ils de même ? Rien n'est moins sûr. J'ai un p'tit peu mâché l'boulot pour certains, mais que cela ne les empêche pas d'intervenir, ne serait-ce que pour donner des précisions. Quant aux autres, qu'ils se rassurent, il peuvent, eux aussi répondre au sondage (choix multiple, si plusieurs idéolangues sont concernées) et intervenir pour donner des précisions sur leurs créations. J'avoquerai bientôt l'aneuvien.
En ce qui concerne le méhien, la formation de composés si naturelle dans les langues "mères" latine et grecque ne pouvait que figurer dans les "gènes" d'une fille commune improbable par ce qu'artificielle ! Donc ce sont les préfixes qui font l'objet de mes soins constants, moyennant des règles de formation de mots sensées singulariser le méhien par rapport à ses sources.
1°) le préfixe d'origine prépositionnelle garde la forme complète de la préposition. L'adaptation phonétique est rare.
2°) le préfixe , surtout d'origine prépositionnelle n'induit pas de transformation du radical.
ex: CVM+LEGERE : COLLIGERE > co (m) + Leit : Comleit; E(X)+DVCERE :EDUCERE > e(s)+ Ducet: Esducet
3°) le préfixe qui porte une signification particulière ayant trait à son origine grecque ou latine ne s'adapte pas l'origine grecque ou latine du radical. Nalut: refaire mentalement après séparation des composants= analyser < ana + luo # Relut : dissoudre à nouveau
Nafaçet: refaire d'une manière nouvelle # Refaçet: refaire à l'identique.
4°) j'ai créé des préfixes non prépositionnels qui sont originaux comparativement aux langues mères, qui peuvent
- ne pas modifier la désinence ( et par ce , le genre ) du substantif radical: cascane < cas- + cane: chien = niche;
cas3umen < cas+3umen (bétail) = écurie. Çeusonnit: rêver ( au sens métaphorique) , çeusorha: une "comme sœur"
- modifier la désinence (donc le genre, la déclinaison) et induire des adaptations phonétiques:
zœmma (ensemble) + boy (bois)> zœm3ia: un groupe de bois, les bois
seria + ravx/-vroseriravria = file d'arbre; seria + eçanne: serieçannia: une série d'examens.
mere (sf): partie + terha: la terre > merterhe ( s.f) : territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les affixes et vous   Aujourd'hui à 13:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Les affixes et vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» prenez-vous un goûter?
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Croyez vous que l'Église soit infiltrée par des groupes anti-catholiques
» LA TRISTESSE VOUS ENVAHIT ? LISEZ CE QUI SUIT...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéolexicologie-
Sauter vers: