L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fasile21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 22:35

J'ai tout récemment découvert une idéolangue dont Anoev avait déjà parlé sur le forum il y a 3 ans, et que je trouve tout simplement géniale ! Il s'agit du Fasile ! Apparemment il existe déjà un article sur idéopédia, mais la langue a depuis subi quelques changements.

Toujours en quête de la langue la plus simple possible, j'ai flirté avec l'esperanto sen fleksio, le mondlango et la lingua franca nova, mais je trouve que le fasile21 les surclasse tous. De plus, j'ai été impressionné par le nombre de points communs qu'il a avec l'arwelo. Il y a des points forts, et je compte bien m'en inspirer pour davantage simplifier ma langue Wink

Le fasile est une LAIC créée principalement par Balduino Breitenbach, un brésilien de Porto Alegre, qui a décidé d'imaginer ce que Zamenhof aurait pu concevoir s'il avait vécu à notre époque, avec les outils dont nous disposons actuellement.

Le site officiel est fasile21.org, mais la partie française est incomplète.
J'ai donc fait la traduction de la grammaire à partir du portugais, que vous pourrez trouver ici : http://abada-capoeira.org/fasile21.html

Dites-moi ce que vous en pensez ! Very Happy


Dernière édition par Djino le Mar 29 Mar 2016 - 2:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 22:55

En plus de l'inspiration espérantiste, j'ai aussi remarqué quelques apports de l'uropi, comme le diminutif en -it, les ajectifs invariables et deux~trois autres détails.

Avantage sur l'uropi et l'espéranto : des genres équilibrés (un épicène non confondu avec le masculin).

J'ai pas fini de lire, mais la grammaire est intéressante. Quelle est la teneur (en mots) du lexique ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Mar 15 Déc 2015 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:03

Anoev a écrit:
(...)quelques apports de l'uropi, comme le diminutif en -it, les ajectifs invariables et deux~trois autres détails.
Je ne suis pas sûr qu'il se soit inspiré de l'uropi... le diminutif en -it est plutôt d'origine espagnole, les adjectifs invariables sont courants (surtout dans les LAI) et la terminaison des adjectifs en -i est propre aux langues sémitiques (les seules langues naturelles que je connaisse qui aient une terminaison caractéristique pour les adjectifs dérivés)

Citation :
Quelle est la teneur (en mots) du lexique ?
Je n'en ai aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:22

Djino a écrit:
les adjectifs invariables sont courants (surtout dans les LAI) et la terminaison des adjectifs en -i est propre aux langues sémitiques (les seules langues naturelles que je connaisse qui aient une terminaison caractéristique pour les adjectifs dérivés).
Ce qui laisserait à penser que ce serait plutôt l'uropi qui se serait inspiré de ces pratiques*.




*J'ai rien pris de tout ça : le diminutif aneuvien est en -in, ses adjectifs sont variables en nombres, quant à la finale en -i, elle est pas particulièrement courante ; quant au genre, ce sont surtout des consonnes qui l'indiquent (D & K), et l'influence grammaticale est vraiment faiblarde. Malgré son aspect en partie à-postériori, l'aneuvien fait partie d'électron libre.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:24

En effet, cette langue n'est pas mal faite, ça va faire qques années que je la connais, mais je pensais qu'elle était +/- à l'abandon. Une langue romane avec un soupçon de sauce espéranto Smile
Bravo pour la traduction, Djino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:31

Personnellement, dans cette veine, je trouve que la Lingwa de planeta remporte la palme, tant en termes de facilité que d'internationalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:37

Silvano a écrit:
Personnellement, dans cette veine, je trouve que la Lingwa de planeta remporte la palme, tant en termes de facilité que d'internationalité.

Peut-être, mais curieusement, je n'accroche pas à LdP...
Alors que cette langue est méritante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:50

Silvano a écrit:
Personnellement, dans cette veine, je trouve que la Lingwa de planeta remporte la palme, tant en termes de facilité que d'internationalité.

Je regrette, je ne partage pas du tout cette opinion. La lingwa de planeta est simple, oui, mais beaucoup moins que le mondlango, et encore moins que le fasile !
Non seulement la LdP est bien moins systématique, mais en plus elle compte des exceptions et l'importation de mots s'est faite sans leur donner une couleur propre à la langue, ce qui lui donne cet aspect de pot-pourri


Dernière édition par Djino le Mer 16 Déc 2015 - 0:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:52

Je ne crois pas qu'une langue clairement latine ait des chances dans le monde d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fasile21    Mar 15 Déc 2015 - 23:54

Perso je trouve qu'il y a beaucoup de mots importés de l'anglais en Fasile... Mais c'est plutôt pour la grammaire que cette langue m'intéresse, pas pour le vocabulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Mer 16 Déc 2015 - 1:15

Silvano a écrit:
Je ne crois pas qu'une langue clairement latine ait des chances dans le monde d'aujourd'hui.
Au niveau lexical, pour l'Europe du moins, je verrais soit l'espéranto, soit l'uropi soit le volapük, soit les trois avec quelques termes sambahsa et/ou arwelo. Le sambahsa seul est trop compliqué par rapport aux trois autres au niveau grammatical et phonétique, mais des termes sambahsa, directement tirés de l'I-E (pas les termes trop "français" ou "anglais") peuvent être intégrés. Je mets de côté l'interlingua et le sloviansky, trop typés. Je mets aussi de côté le kotava. C'est certes une langue très intéressante au niveau grammatical, mais au niveau lexical, y faut vraiment partir de 0,0000 et c'est pas vraiment c'qu'on demande à une langue auxiliaire.

Bon, ça, c'est pour l'Europe. Pour les autres continents, je ne saurais trop m'exprimer. L'Asie a tellement de langues issues de familles complètement disparates que l'élaboration d'une LAI doit partir sur des bases complètement différentes des nôtres. Un Uropi façon asiatique a par conséquent peu de chances d'être élaboré, faut trouver aut'chose ! Et p'is y a les systèmes d'écritures ! Alors bon courage !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Fasile21    Mer 16 Déc 2015 - 19:12

Soyons un peu désagréable...

Je viens de passer pas mal de temps sur le site de Fasile21. Joli site, bien conçu, aux normes actuelles (de 2015... mais en 2020?), bien léché, multilingue. Bon point sur ce plan.

Pour le reste. D'une part, je constate un certain nombre de divergences entre les informations présentes sur Idéopédia et celles de Djino ou du site, par exemple au niveau des pronoms personnels, ou du suffixe temporel (-am / -an). Cela semble indiquer que la langue a évolué en profondeur entre 1999 (date officielle de sa création) et actuellement. Pourquoi pas? mais il va falloir disposer d'une version globalement stabilisée, eu égard aux ambitions flamboyantes détaillées dans les plaidoyers destinés à convaincre.

Parmi les choses que je n'apprécie pas trop, ce sont les argumentaires d'assez mauvaise foi entre le "mauvais" espéranto et le "génial" fasile21, comme une sorte de fixation plutôt louche. De même, est laissée totalement hors de la problématique l'existence depuis 100 ans de dizaines d'autres projets sérieux et qui ne percent pas, surtout dans le "rayon" du Fasile21 qui oscille entre espéranto simplifié et lfn/uropi/novial/interlingua/et tutti quanti.

Autre détail "formel" qui ne me parait pas top: on a droit à la photo à toutes les pages du sieur Breitenbach (Balduino, pas Breyten (avec certes un Y), dommage car ce dernier est lui bien plus modeste et pourtant x1000 en notoriété).

Bon, il y a beaucoup de pages de discours pro domo sur les raisons et argumentaires bien connus des LAI. Et les arguments "techniques" sur la facilité sont des plus légers et laissent dans l'ombre tout le pan sur les cultures non-européennes. Et quant à "Fasile21, the scientific language", c'est de la pure réclame de supermercado. Et nulle part on ne parle de questions de fond sur les champs sémantiques, les logiques évolutives, les prérequis linguistiques et culturels, les enjeux "éthiques".

Et puis, on ne trouve sur le site aucun dictionnaire, aucune bibliothèque de textes. Cela manque notablement pour une langue avec de telles ambitions...

Et dernière chose qui me chagrine plus que tout autre: on ne trouve aucune page en... fasile21. Dérangeant non pour une LAI?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fasile21    Mer 16 Déc 2015 - 21:26

hahahaha vous m'avez fait rire tous les deux 😂

C'est vrai que le site ne ressemble pas à un site de langue. On dirait plutôt une page qui fait la promotion d'une arnaque, genre "méthode pour avoir du succès avec les femmes" ou "comment allonger la taille de son pénis en 2 jours", d'autant que le site ne donne que très peu d'informations et que les quelques liens te renvoient à une page de paiement pour acheter le bouquin du gars hahahahaha

Mais bon, j'ai correspondu avec le créateur, et il semblerait que le site doit bientôt être mis à jour et proposera plus d'infos dans les parties en portugais, anglais et espagnol. Il était vraiment très content de ma traduction en français, donc je pense qu'il va aussi en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Fasile21    Mer 16 Déc 2015 - 22:06

Djino, alors si tu corresponds avec BB, suggère-lui fortement l'idée que quelques pages originales en fasile21 (ce doit être facile pour lui... normalement) et un minimum de corpus, de textes ou de traductions montrant la réalité du résultat, seraient plus que bienvenues.*

* comme ça, les espérantistes prendront plaisir à lui tomber "techniquement" sur le rable Wink

** Je n'ai pas une grande empathie pour le créateur de l'uropi, mais au moins sur ce type de choses-là je lui en reconnais la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Fasile21    Jeu 17 Déc 2015 - 0:57

Au fait, pour les titres trop court, il y a une astuce. En gros, vous mettez pleins d'espaces après votre titre et ça marche.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Jeu 17 Déc 2015 - 1:00

Comm'ça, en somme ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevetcyo



Messages : 655
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 6:04

Djino a écrit:
[...] le fasile21 les surclasse tous. De plus, j'ai été impressionné par le nombre de points communs qu'il a avec l'arwelo. Il y a des points forts, et je compte bien m'en inspirer pour davantage simplifier ma langue Wink

Bonjour. J'espère que vous m'excuserez de ne me présenter que rapidement, mais il est tard. Je m'intéresse surtout à l'esperanto1894, l'adjuvilo, l'elefen, et le mondlango. Je cherche juste une langue qui "fasse l'affaire", de manière assez conformiste finalement. J'étais aussi un peu intrigué par le neutral et l'intal... Mais maintenant je me pose des question sur l'arwelo et le fasile21, ainsi que sur la langue qu'il doit inspirer ;-)

Le site web de fasile21 est imbuvable : j'ai beau chercher je n'y ai trouvé ni grammaire, ni dictionnaire, ni texte !!! Heureusement qu'il y a ta traduction. Merci.

Citation :
Il y a quatre suffixes grammaticaux pour former les noms :
-O pour le genre masculin.  Mano : un homme
-A pour le genre féminin.  Mana : une femme
-U pour un être vivant dont on ne précise pas le genre.  Manu : humain (homme ou femme)
-E pour un être inanimé, une idée ou un concept.  Mane : humanité (qualité humaine) ; love : amour.

J'aime bien ce concept finalement. Je l'ai vu ailleurs mais impossible de me rappeler où.

Code:
Manuy di ol nasey laykus prenar kay prenidar il intenasi linge.
Les gens de toutes les nations aimeraient comprendre et être compris par le moyen de la langue internationale.

Intéressant. Mais, j'ai vraiment du mal avec les pluriels en Y, ça m'agresse, surtout à l'écrit. Idem pour les infinitifs et les passifs idistes. Mais j'imagine que c'est subjectif, et que l'on doit s'habituer.

Manuy di ol nasey laykus prenar kay prenidar il intenasi linge.
Manui di ol nasei laykus prenar kai prenidar il intenasi linge.
Manus di ol nases laykun prena kai prenida il intenasi linge.
Manus di ol nases laykun prena kai esan prenata il intenasi linge.
Ah voilà, comme ça, c'est mieux :-)

Je n'ai pas assez de recul (ni de connaissances) pour percevoir les autres points forts. Tu pensais aux adverbes ?

Citation :
- Les adverbes de cause se terminent par -al : Kaw al ? Al -> Pourquoi ? Parce que
- Les adverbes de temps se terminent par -an : Nilan. Olan -> Jamais. Toujours
- Les adverbes de quantité se terminent par -on. Ogon. Iton -> Beaucoup. Peu
- Les adverbes de lieu se terminent par -in. Olin. Nilin -> Partout. Nulle part
- Les adverbes modaux se terminent par -el : Forsel. Belel -> Fortement. Bellement

En tout cas merci pour la traduction. Et si vous trouvez des textes et sons en Fasile, n'hésitez pas à poster les liens :-)


Dernière édition par sevecyo le Sam 19 Déc 2015 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 11:47

sevecyo a écrit:
J'aime bien ce concept finalement. Je l'ai vu ailleurs mais impossible de me rappeler où.
Il existe de manière un peu moins régulière et moins systématique en aneuvien, où on a :

-d, -dak pour ♂
-k, -kad pour ♀
-du pour les personnes dont on ne détermine pas le sexe.

Pourtant, je ne peux pas dire -(?) pour tout l'reste, car les écarts sont, somme toute, assez nombreux, tant d'un côté (madh, dylka : ♀, paap ♂) que de l'autre (merkad, porrod : ntr).

J'arrête là ma digression pale .

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 11:53

Anoev a écrit:

Il existe de manière un peu moins régulière et moins systématique en aneuvien, où on a :

-d, -dak pour ♂
-k, -kad pour ♀
-du pour les personnes dont on ne détermine pas le sexe.

Curieux système :

  • Des consonnes pour le masculin et le féminin, mais une syllabe pour l'épicène
  • L'épicène est construit sur le masculin. Il y a eu qques débats ici sur le forum concernant le féminin construit à partir du masculin

L'inversion dak/kad m'amuse Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 11:58

PatrikGC a écrit:
L'épicène est construit sur le masculin. Il y a eu qques débats ici sur le forum concernant le féminin construit à partir du masculin
J'en sais quelque chose. Je mets ma réponse sur la page des genres pour ne pas polluer le fasile.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino



Messages : 3326
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 13:17

Salut sevecyo, et merci pour ton message !

Citation :
Il y a quatre suffixes grammaticaux pour former les noms :

-O pour le genre masculin.
Mano : un homme

-A pour le genre féminin.
Mana : une femme

-U pour un être vivant dont on ne précise pas le genre.
Manu : humain (homme ou femme)

-E pour un être inanimé, une idée ou un concept.
Mane : humanité (qualité humaine) ; love : amour.

Moi je t'avouerai que ce n'est pas l'aspect que je préfère en fasile. C'est très bien exploité, mais par exemple je vois mal comment on pourrait distinguer lumière (lume) de luminosité (...lume ?).

sevecyo a écrit:
Intéressant. Mais, j'ai vraiment du mal avec les pluriels en Y, ça m'agresse, surtout à l'écrit. Idem pour les infinitifs et les passifs idistes. Mais j'imagine que c'est subjectif, et que l'on doit s'habituer.

(...)
Manus di ol nases laykun prena kai esan prenata il intenasi linge.
Ah voilà, comme ça, c'est mieux :-)

Moi j'aime bien ce pluriel semblable à certains pluriel en grec et en latin. Je trouve qu'il facilite la prononciation, notamment parce qu'il n'est pas rare de trouver des mots commençant par des fricatives.
Dans des phrases comme "Manus sofan" (les gens savent) ou "Manus zasman" (les gens sont enthousiastes), il pourrait y avoir confusion avec le singulier.
Dans des phrases comme "Manus xesan..." (les gens sont près de...) ou "Manus jogan" (les gens jouent), la difficulté de prononcer cette suite de sons est insurmontable pour certains locuteurs (en Asie par exemple)

- De plus, si l'infinitif se termine en -a, qu'en serait-il des noms féminins ?
- Comment prononcerais-tu "kai" ? Dans l'alphabet, il est bien indiqué que le i se prononce /i/ et que le /j/ est réservé à la lettre y. "kai" se prononcerait donc en 2 syllabes, de la même manière qu'on dit "il nia" (il ni.a) et non "il nya" (il nja).
- "prenata" n'aurait pas vraiment de sens si tu conserves le suffixe -at- de complémentarité (voir le tableau des affixes)

sevecyo a écrit:
Je n'ai pas assez de recul (ni de connaissances) pour percevoir les autres points forts. Tu pensais aux adverbes ?

Ce que j'adore dans le Fasile, c'est son caractère systématique (en fait, ce que j'adore c'est surtout les points communs qu'il partage avec l'arwelo lol). Chaque morphème a un sens et une utilité générale. Je te donne quelques exemples :

En fasile, pour dire "elle est belle", on dit "la belas" en conjuguant le verbe belar (être beau/belle).
Mais cette terminaison en -as ne saurait se limiter à une flexion pour le présent. En réalité, il n'existe pas de verbe être. Ce dernier peut être traduit par ar à l'infinitif (ar ow naw ar = être ou ne pas être), as au présent (ju denkas tam ju as = je pense donc je suis), etc. Ce qui explique pourquoi on n'a pas besoin d'auxiliaire et qu'il faut un suffixe pour le passif (en -d-)

D'ailleurs, le présent se dit "ase" (as+e), le futur "ose", etc.
Ce n'est pas pour rien qu'on dit dagasan pour dire "aujourd'hui" < dag (jour) + as (présent) + an (adverbe temporel)... dagosan pour "demain", dagisan pour "hier".
La terminaison en -es de l'impératif devient donc le radical de nouveaux mots, comme esar (devoir)

Les terminaisons adverbiales existent aussi en tant qu'adverbes à part entière.
Kaw al = pourquoi > al = parce que
Kaw in ? = où ? > Ju in rume = je (suis) dans la chambre...
Kaw el ? = comment ? > forsel, el vu = fortement, comme toi

On remarque aussi que beaucoup de prépositions ne sont que les radicaux de mots dont le sens est semblable (un peu comme les néologismes far et cel en espéranto).
il = au moyen de (de ile, ustensile) ; ril = que, dont... (de rile = relation)

Le suffixe -er de l'espéranto, qui a le sens de "élément, particule", est remplacé par un, comme le chiffre 1. J'aime beaucoup cette idée. Ça permet à la fois de traduire flamme par fayrune (de fayro = feu), mais aussi 1/9 : nafune (naf + un + e)


En revanche, il y a d'autres choses que j'aime moins :
- l'abandon relatif du tableau des corrélatifs
- les adverbes de comparaison sont... des adjectifs (masi, minogi...). Ça n'a pas de sens...
- j'aurais préféré éviter les flexions pour conjuguer.
- et d'autres choses moins évidentes à expliquer


Dernière édition par Djino le Mar 29 Mar 2016 - 2:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 13:36

Djino a écrit:
En fasile, pour dire "elle est belle", on dit "la belas" en conjuguant le verbe belar (être beau/belle).

A contrario, c'est l'un des aspects qui me déplait le plus, tout comme son développement récent en espéranto, il me semble. La dimension sémantique essentielle d'un verbe (et donc de tout ce qui s'y rattache derrière: modes, aspects, temps, voix, etc.) devrait être restreinte à la notion d'action (volontaire ou subie). Ce qui relève des notions d'état (typiquement les adjectifs) devrait être hors paradigmes verbaux, tout comme le sont les noms dénommant des réalités tangibles (objets, faits considérés à un instant T).

Et verbaliser un adjectif (dans le sens copule: belas) vient en contradiction avec la dimension dynamique et active qui justifie tous les paradigmes verbaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 14:27

La classification des verbes selon leur type (action, état, changement d'état, déplacement) devrait occuper un fil à elle-seul tellement ce sujet est vaste et complexe.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevetcyo



Messages : 655
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 22:41

Djino a écrit:
Moi je t'avouerai que ce n'est pas l'aspect que je préfère en fasile. C'est très bien exploité, mais par exemple je vois mal comment
on pourrait distinguer lumière (lume) de luminosité (...lume ?).

Pourquoi pas par un suffixe, comme le ECO de l'espéranto ?

Djino a écrit:
Moi j'aime bien ce pluriel semblable à certains pluriel en grec et en latin. Je trouve qu'il facilite la prononciation, notamment parce qu'il n'est pas rare de trouver des mots commençant par des fricatives.

Manuy yumas (j'invente)... j'imagine que ça doit être plus rare en effet, et c'est de toute façon plus facile à distinguer effectivement. Mais le problème existe aussi pour la terminaison des verbes, que ce soit s, r ou comme je le souhaitais n. Manuy yumas solune (j'invente encore). Impossible pour moi de quantifier ça, donc je prends note de ton avis éclairé.

Mais j'aime bien aussi la sonorité grec du "oy", c'est juste la graphie qui me choque, je préfère de loin "oj" avec un J. Et ça libèrerait potentiellement une sixième voyelle, le y, qu'on peut alors utiliser comme ü, eu ou shwa, au choix ;-) Bon évidemment on se retrouve alors sur le q pour faire le dj, en devant écrire Georges "qorq" (prononcé à l'anglaise) :-( Mais pas question en effet de diphtonguer systématiquement les i, le remède serait pire que la maladie.

Non, ce qui choque souvent dans la sonorité "oj", c'est qu'on s'attend à voir arriver le N de l'accusatif espérantiste, qui a du charme, mais qui ralentit trop la parole du débutant que je suis éternellement pour faire partie d'une auxlang véritablement attractive. Sinon le OY seul, ça passe largement :-)

Bon mais de toute façon, le chinois, le français et provençal (à l'oral), prouve que l'on a pas besoin de terminaison pour le pluriel, et qu'il suffit d'un article bien placé (Lé...). Coincidence ou pas, en languedocien l'article "Las" se prononce souvent /laj/...

Djino a écrit:
la difficulté de prononcer cette suite de sons est insurmontable pour certains locuteurs (en Asie par exemple)

Je crois qu'on peut abandonner les locuteurs asiatiques à leurs tristes sorts, puisqu'ils sont condamnés à apprendre l'anglais :-( C'est ce que j'aime dans le mondlango, la langue a été conçu par des chinois, et je me dis qu'ils ont du éviter de faire des trucs trop imprononçable pour un chinois qui par ailleurs doit apprendre l'anglais.

Djino a écrit:
 Ce que j'adore dans le Fasile, c'est son caractère systématique (en fait, ce que j'adore c'est surtout les points communs qu'il partage avec l'arwelo lol). Chaque morphème a un sens et une utilité générale. Je te donne quelques exemples :

En fasile, pour dire "elle est belle", on dit "la belas" en conjuguant le verbe belar (être beau/belle).
Mais cette terminaison en -as ne saurait se limiter à une flexion pour le présent. En réalité, il n'existe pas de verbe être. Ce dernier peut être traduit par ar à l'infinitif (ar ow naw ar = être ou ne pas être), as au présent (ju denkas tam ju as = je pense donc je suis), etc. Ce qui explique pourquoi on n'a pas besoin d'auxiliaire et qu'il faut un suffixe pour le passif (en -d-)

D'ailleurs, le présent se dit "ase" (as+e), le futur "ose", etc.
Ce n'est pas pour rien qu'on dit dagasan pour dire "aujourd'hui" < dag (jour) + as (présent) + an (adverbe temporel)... dagosan pour "demain", dagisan pour "hier".
La terminaison en -es de l'impératif devient donc le radical de nouveaux mots, comme esar (devoir)

Les terminaisons adverbiales existent aussi en tant qu'adverbes à part entière.
Kaw al = pourquoi > al = parce que
Kaw in ? = où ? > Ju in rume = je (suis) dans la chambre...
Kaw el ? = comment ? > forsel, el vu = fortement, comme toi

On remarque aussi que beaucoup de prépositions ne sont que les radicaux de mots dont le sens est semblable (un peu comme les néologismes far et cel en espéranto).
il = au moyen de (de ile, ustensile) ; ril = que, dont... (de rile = relation)

Le suffixe -er de l'espéranto, qui a le sens de "élément, particule", est remplacé par un, comme le chiffre 1. J'aime beaucoup cette idée. Ça permet à la fois de traduire flamme par fayrune (de fayro = feu), mais aussi 1/9 : nafune (naf + un + e)

Effectivement, ça semble génial !!!

Djino a écrit:
En revanche, il y a d'autres choses que j'aime moins :
- l'abandon relatif du tableau des corrélatifs
- les adverbes de comparaison sont... des adjectifs (masi, minogi...). Ça n'a pas de sens...
- j'aurais préféré éviter les flexions pour conjuguer.
- et d'autres choses moins évidentes à expliquer

Dommage pour le tableau des corrélatifs en effet. Et bizarre les adverbes de comparaison, il faudrait lui poser la question. Bizarre, à moins de fusionner systématiquement adverbes et adjectifs comme en esperanto1894, mais ce n'est pas le cas ici.

Citation :
Les gens de toutes les nations aimeraient comprendre et être compris par le moyen de la langue internationale.
Manuy di ol nasey laykus prenar kay prenidar il intenasi linge.

Pour la conjugaison, je vais ajouter des apostrophes le temps de m'habituer ;-)
Manuy di ol nasey laykus pren'ar kay pren'idar il intenasi linge.

Ce que je trouve triste dans toutes les auxlangs, c'est le manque d'audace pour attribuer de nouvelles sonorités aux lettres.
On pourrait imaginer par exemple :
j -> j (comme en IPA)
q -> dʒ (Jack s'écrirait Qak)
c -> ts (classique, et comme e espéranto)
s -> s
x -> tʃ
y -> ʃ (le y est un x avec une patte en moins, ça doit forcément vouloir dire quelque chose, non ?) (Chaque, s'écrirait Yak)
Bon, c'est juste un exemple. Mais si ça se trouve, on s'habitue rapidement. Bon peut-être pas, j'avoue :-)

Bon, mais je divague, la vrai question concernant le FASILE, c'est : "où sont les sources ?". Que je puisse forker ça sur github !


Dernière édition par sevecyo le Sam 19 Déc 2015 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
PatrikGC



Messages : 2318
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Fasile21    Sam 19 Déc 2015 - 23:01

NeoFasile

J'ai retrouvé un document assez ancien dans lequel j'avais commencé à faire ma propre tambouille avec cette langue...

Nom
-u :       neutre
-o :       masculin
-a :       féminin
-e :       objet
-s :       pluriel (facultatif)
 
Adjectif & Adverbe
-i :        suffixe générique des adjectifs
-al :      pourquoi
-el :      manière
-am :    temps
-im :     lieu
-om :    quantité
 
Pronom
mu :     je moi
tu :      tu toi
lu :       il elle le la
su :      il elle le la (réciproque, patient)
 
Préfixe
de- :     contraire
mal- :    raté, mal
no- :     non, pas fait
re- :      répétition
 
Conjonctions & Autres
e :        et
o :        ou
u :        xor
i :         génitif fort : buke i Maria
a :        génitif faible : buke a Maria
 
Verbe
-i- :       parfait, achevé
-e- :      imparfait, non achevé
-a- :      présent, en cours, générique
-o- :      futur
-u- :      irréel, conditionnel
Prévoir un temps neutre...
 
-n :       actif
-t/-d :   passif
-r :        infinitif
-i :        participe : vidani (voyant)
Prévoir d'autres modes...

 
C'est loin d'être achevé. J'avais pris d'autres notes sur papier mais je ne les retrouve plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fasile21    Aujourd'hui à 19:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Fasile21
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: