L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fautes fréquentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 12:56

Une petite question aujourd'hui : quelles sont les fautes les plus fréquentes que font les locuteurs des langues que vous avez créées ou apprises ?

Se résument-elles à des confusions dues à des homophones, comme celles que l'on peut lire fréquemment en français ("ses/ces", "ou/où"...) en en anglais ("they're/their"...) ? Ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 13:47

La faute la plus fréquente que j'ai relevé en français (mais ce n'est pas forcément une faute due à l'ignorance, mais plutôt due à la distraction), c'est la confusion du participe passé et l'infinitif présent des verbes du premier groupe (-é/-er). Cette confusion peut avoir plusieurs causes. Pour schématiser, y aurait notamment celle-ci :

"il les a vus manger" : phrase correcte.

Pour une raison X ou Y, on se rend compte que "vus" n'a rien à faire là. La phrase qu'on voulait mettre, c'est "il les a mangés", donc :


"il les a vus manger".

Le problème, c'est qu'on a enlevé le participe, mais on a oublié de modifier ce qu'y avait derrière (impatience de valider son texte, coup de téléphone, sonnette d'entrée, c'que j'sais !) et du coup, on a cette phrase boiteuse qui peut (presque) passer inaperçue à une relecture distraite. Bref : les verbes du premier groupe ne sont pas les plus aisés pour ce genre de chausse-trappe !

Remplacez "manger" par "finir" ou "partir" et l'erreur saute aux yeux !

Y a aussi la confusion avec la deuxième personne du pluriel de l'indicatif présent : On a, par exemple :

"Vous
découpez suivant les pointillés":
phrase correcte (on a changé de ligne).

On se ravise, à cause du "vous" qu'on trouve un peu seul, isolé des autres mots de la phrase, on lui ajoute "devez". Manque de bol : l'alignement se fait mal, et ça donne :

"Vous
devez découpez suivant les pointillés":

et là, on se rend compte tout de suite que quelque chose ne va pas. Mais dans le cas contraire :

"Vous devez
découpez suivant les pointillés":

On ne s'en rend pas forcément compte tout de suite !

Bon, des fautes de ce genre, ça manque pas. Certaines ont même résisté à trois voire quatre relectures ! Et par des personnes vrrraiment lettrées, en plus ! Personne n'est à l'abri !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 14:18

...


Dernière édition par odd le Jeu 11 Fév 2016 - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 15:12

odd a écrit:
En proprelangueterre, le débit doit être ralenti, une erreur de phonème/caractère étant une erreur de sens...
Même si souvent, comme en langues baptistes on peut corriger par vraisemblance, pour peu qu'on ait affaire à un discours plus phatique que plein d'informations particulièrement novatrices...

Traduction en français courant, à la demande d'un membre de l'atelier :

Dans un pays où l'on parlerait ma langue personnelle, il faudrait parler plus lentement, car la moindre faute de prononciation changerait la signification d'un mot...

Même si souvent, comme dans les langues naturelles, on peut comprendre malgré tout, en s'aidant du contexte. Surtout s'il s'agit d'une conversation courante, faite pour le simple plaisir de bavarder. Il en va différemment pour une conversation technique ou scientifique.


C'est pour cela que les langues naturelles sont redondantes. Par sécurité, les informations sont souvent données deux fois. Par exemple :

Les chevaux. L'article "les" et la finale "aux" indiquent qu'il s'agit d'un pluriel, de façon redondante.

Certaines langues sont plus redondantes que d'autres. Ainsi, l'espagnol est plus redondant que le français :

Les hommes/ Los hombres

Phonétiquement, seul l'article "les" indique qu'il s'agit d'un pluriel, le -s de "hommes" étant muet. En espagnol, le pluriel est indiqué à la fois par l'article et par la finale -s du pluriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 15:37

Au niveau de la redondance, on a ça (les peuples) :

i popoli (It.)
los pueblos (Cst.)
li pobli (Plt)
les peuples (F. S muets, le E de l'article se prononce [e])
la popoloj (Eo)
the peoples (Eng.)
Àr poble (An. Le E n'est muet que devant une voyelle d'un mot suivant)
de polke (Ur.).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AEM



Messages : 1441
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 16:31

A l'oral je ne sais pas trop pour le Deyryck. Mais à l'écrit c'est clairement l'oublis de passer une lettre en faible. Des mots comme : "laka" pourront devenir par erreur à l'écrit : "raka".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 16:39

...


Dernière édition par odd le Ven 12 Fév 2016 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Sam 9 Jan 2016 - 16:46

En espéranto, on oublie souvent les accusatifs, et certains francophones importent des mots français par erreur. Certains confondent aussi ke et kiu(j)n, qui se rendent par que en français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
SATIGNAC



Messages : 847
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Dim 10 Jan 2016 - 1:54

Anoev a écrit:
Au niveau de la redondance, on a ça (les peuples) :

i popoli (It.)
los pueblos (Cst.)
li pobli (Plt)
les peuples (F. S muets, le E de l'article se prononce [e])
la popoloj (Eo)
the peoples (Eng.)
Àr poble (An. Le E n'est muet que devant une voyelle d'un mot suivant)
de polke (Ur.).

li pobli : en quelle langue les mettez-vous ? ( Plt: portugais ? _Non , là c'est plutôt: "os poves" ! N'est-ce pas ?)
los pòbles ; en occitan ( Oc) , le deuxième "b" se prononce, dans la plupart des zones dialectales, surtout médio-occitanes, toujours "p" . Aussi beaucoup de néo-occitanistes que je dirais encore "patoisants" bien qu'ils aient une initiation soit alibertine ( graphie tradicionnelle), soit mistralienne ( pour le rhodano-provencal), ortographient-ils  "los pòples" ou "lous pouples". Pourtant il s'agit de la même particularité phonétique que dans le cas des adjectifs en "-ble" que l'on prononce "-ple" ( selon la norme occitane traditionnelle) , ou "-ble" ( selon la tendance inconsciente "franco-conformiste" de ceux que j'appelle  néo-occitanistes patoisants ou "torna-parlants" )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Dim 10 Jan 2016 - 2:22

Silvano a écrit:
En espéranto, on oublie souvent les accusatifs, et certains francophones importent des mots français par erreur. Certains confondent aussi ke et kiu(j)n, qui se rendent par que en français.
Une confusion etre la conjonction de subordination et l'pronom relatif, en somme ? Y a peu d'risque que ça m'arrive (sauf étourderie), puisqu'il s'agit de mots différents en aneuvien :
E stĕ quas eg dik = je sais ce que je dis ;
da • minus remmer qua os = il est moins grand que toi ;
eg dœm tep ar puzéa sarnebav = je pense qu'ils sont partis hier matin ;
ed koṅtœre cem opne nor postilaw = nos bureaux n'ouvrent que l'après-midi.

Quant à l'accusatif, je ne pense pas que je l'oublierais, l'aneuvien en disposant également.

Y resterait peut-être des mots français "espérantisés" : si j'ai pas d'dico sous la main, p't'êt'.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Dim 10 Jan 2016 - 13:10, édité 1 fois (Raison : Erreur : le complément du comparatif est à l'accusatif ; en aneuvien du moins. En espéranto, j'sais pas.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Dim 10 Jan 2016 - 12:53

...


Dernière édition par odd le Sam 13 Fév 2016 - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Dim 10 Jan 2016 - 21:04

odd a écrit:
Silvano a écrit:
En espéranto, on oublie souvent les accusatifs, et certains francophones importent des mots français par erreur. Certains confondent aussi ke et kiu(j)n, qui se rendent par que en français.
Il s'agit bien de faux amis et autres importations rendues possibles par la ressemblance issue du caractère a postériori du lexique...

Tiens c'est intéressant, cette remarque.

Odd a écrit:
Tant la proximité n'est pas qu'un avantage...

Je suis bien d'accord. La proximité est la voie de la facilité dans l'élaboration d'une LAI mais ce n'est pas, à mon avis forcément la plus sage des décisions.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Lun 11 Jan 2016 - 14:28

Disons qu'y faut pas abuser de la proximité, mais elle peut rendre bien des services, en cas de panne (panne d'inspiration, agglutinations hasardeuses ou imprononçables, mots résultants trop longs). Bien entendu, les langues à-priori en sont exclues & c'est un gage de sécurité contre un tel abus mais le travail de recherche est d'autant plus nécessaire (kotava*). L'interlingua et le sambahsa (en partie, pour cette dernière) sont vraiment prises par ce phénomène. La proximité existe en aneuvien, et même également en psolat ; mais les règles orthographiques de ces deux langues les préservent contre des mots trop ressemblants avec les langues-sources, mais on peut tomber sur d'inévitables coïncidences.

Par exemple, le chat se dit cat en psolat, ce qui fait immédiatement penser à l'anglais. Sauf que le C° psolat se prononce [g], comme le G catalan devant un A (...un O, un U), et du coup, le mot psolat se prononce [gat] (il est pris du catalan, comme le mot aneuvien#, d'ailleurs).






*Ben oui parce qu'il ne faut pas trop nom plus tomber sur des homonymes.
°Tout comme le C romain d'avant Ruga, encore plus, même, puisque le C psolat a cette unique prononciation, le [k] étant orthographié K.
#Lequel se prononce à peu près pareil : [gɐt] pour gat ; mais pour chatte, on a, respectiv'ment cata & gatek ; le chat mâle cato & gated. Là, on s'éloigne.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Lun 11 Jan 2016 - 20:46

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fautes fréquentes   Aujourd'hui à 1:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Fautes fréquentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fautes fréquentes
» Jeu : repérons les fautes d'orthographe
» Les fautes les plus courantes
» fautes dictée
» Correction de rapport de stage en 3ème : fautes d'orthographe ou de grammaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: