L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Jeu 1 Jan 2009 - 18:22

Pouvez-vous m'expliquer en détail la différence entre ces trois voix s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legion

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Jeu 1 Jan 2009 - 19:11

Voix réfléchie : l'actant unique du verbe effectue son action sur lui même, il en est à la fois agent et patient.

Voix pronominale : terminologie française pour désigner les verbes qui se conjuguent avec un pronom réfléchi, sans que le sens sémantique soit nécessaire réellement réfléchi ("se douter" ne signifie pas "douter de soi-même").

Voix moyenne : voix qui englobe un ensemble de valeurs plus vaste, dont la voix réfléchie, mais aussi, par exemple, l'idée d'effectuer une action pour son propre compte, son propre bénéfice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Jeu 1 Jan 2009 - 19:42

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nienor



Messages : 9
Date d'inscription : 05/06/2009
Localisation : Limoges

MessageSujet: pitite précision   Lun 8 Juin 2009 - 12:52

la voix moyenne est essentiellement utilisée quand l'actant fait les choses dans son intérêt: par exemple, un prêtre fait un sacrifice pour un profanec'est de l'actif, un prête fait un sacrifice pour lui-même c'est du moyen, un prête est sacrifié par un profane c'est du passif, un prêtre se sacrifie c'est du pronominal. En français la différence de sens n'est pas extrêmement flagrante mais si tu prends une langue comme le grec ancien, la conjugaison te montre particulièrement bien dans quel cas tu te situes. En français on est obligé de préciser que l'actant fait l'action pour lui-même pour ne pas confondre avec l'actif. En ce qui concerne le pronominal, les verbes ne sont pas forcément accompagné d'un pronom... et la voix pronominal se reconnait dès lors où tu as bien définit le référent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18574
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Mer 15 Mar 2017 - 22:17

J'ai toujours confondu la voix ergative et la voix moyenne. Quelqu'un pourrait-il me donner la différence exacte entre ces deux termes ?

Sinon c'est vrai qu'en français, la voix pronominale balaie pas mal d'utilisations :

les amis se rencontrent (réciproque)
ces chemises se vendent bien (passif)
rendez vous avenue Henri Martin (pronominal "pur")
ils se sont évanouis (pronominal "pur")
trois éléphants qui se balançaient... (réflexif)
il se trouve que j'en ai aussi (énonciation d'un procès).

J'en oublie sans doute ! Les verbes "essentiellement" pronominaux peuvent exprimer des idées assez différentes, comme "se rendre, s'évanouir"...

Et p'is, y a la voix "complétive", utilisée notamment en kotava, et pour laquelle le sujet du verbe n'est ni l'actant (active) ni le patient (passive) mais le bénéficiaire (COI d'un verbe à la voix active).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatrikGC

avatar

Messages : 2510
Date d'inscription : 28/02/2010
Localisation : France - Nord

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Mer 15 Mar 2017 - 23:08

Anoev a écrit:
J'ai toujours confondu la voix ergative et la voix moyenne. Quelqu'un pourrait-il me donner la différence exacte entre ces deux termes ?

L'ergatif, c'est celui qui fait vraiment l'action dans le cas d'un verbe transitif. On peut le rebaptiser "agent"
L'absolutif, c'est celui qui subit l'action dans le cas d'un verbe transitif, et aussi celui qui est le sujet d'un verbe intransitif, tout en étant néanmoins celui qui subit l'action du verbe. On peut le rebaptiser "patient".

Le chat mange la souris : chat=ergatif ; souris=absolutif
La pomme tombe : pomme=absolutif, même si elle est le sujet du verbe, la pomme subit l'action de tomber.

Pour la voix moyenne, comme l'ont dit Nienor et Legion, l'agent travaille pour son propre compte/bénéfice, ou fait une action envers lui-même.

Ex : Je lis un livre (pour moi-même)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://patrikcarpentier.free.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18574
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Mer 15 Mar 2017 - 23:20

PatrikGC a écrit:
Le chat mange la souris : chat=ergatif ; souris=absolutif
La pomme tombe : pomme=absolutif, même si elle est le sujet du verbe, la pomme subit l'action de tomber.

Pour la voix moyenne, comme l'ont dit Nienor et Legion, l'agent travaille pour son propre compte/bénéfice, ou fait une action envers lui-même.

Ex : Je lis un livre (pour moi-même)
J'commence un peu à comprendre : merci bien ; mais c'est pas encore si évident que ça.

Doit-on considérer la voix ergative comme une exclusivité des langues ergatives comme le basque ?

"Le chocolat fond" ; c'est quoi ? notamment vis à vis de "le pâtissier fond le chocolat" ?

"J'écris mon journal", ce serait de la voix moyenne, alors que "j'écris une inter sur l'Atelier", ce serait de la voix active ? La différence est ténue, hein ! car il y a toujours les mêmes relations sujet/verbe et verbe/COD dans les deux phrases, ce qui est nettement différent dans la voix passive et, dans une moindre mesure, certaines voix pronominales.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 1005
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: En méhien ça fait:   Mer 15 Mar 2017 - 23:43

Legion a écrit:
Voix réfléchie : l'actant unique du verbe effectue son action sur lui même, il en est à la fois agent et patient.

Voix pronominale : terminologie française pour désigner les verbes qui se conjuguent avec un pronom réfléchi, sans que le sens sémantique soit nécessaire réellement réfléchi ("se douter" ne signifie pas "douter de soi-même").

Voix moyenne : voix qui englobe un ensemble de valeurs plus vaste, dont la voix réfléchie, mais aussi, par exemple, l'idée d'effectuer une action pour son propre compte, son propre bénéfice.

Je confonds volontiers les 2 premières , et je comprends le caractère spécifique au français de la terminologie "voix pronominale" qui ne comprend pas l'usage "réfléchi" du pronom de la troisième personne. En méhien il se traduirait par le datif "osif"  ( et non l'accusatif) de "osë" ,( qui n'a pas de nominatif  ). Les verbes méhiens, pas n'importe lesquels,  préfixés par Œs- , Osë-, Së- ne formeraient que la "voix" réfléchie de leur radical:
Par exemple pour Làoit/ lawo: laver, on a  Œslàoit; se laver, l'actant unique agit en effet sur lui même.
Par contre, l'expression "se laver la tête", ne peut se traduire que par Làoit'sif çavã ou Lào çavã'su: "laver pour soi sa tête"
C'est là que l'on rencontre la voix moyenne qui, sur le modèle du grec,intègre aussi l'idée de "faire l'action pour soi"  comme dans certaines expression pronominales du registre familier :
"Tu vas te les laver ces assiettes!?" : M' Laoyativ scodelaes visaes !?". " J'ai envie de me manger un gâteau ! : Cùpimic'h hia Consomcocae!"
 Mais indépendamment de la forme passive (qui se confond avec elle en grec) , cette moyenne se forme avec des désinences spécifiques et intègre des verbes à la sémantique propre: ComiÞ: venir, sans correspondant à l'active: Comet: soigner, comparativement aux déponents latins , qui , en méhien, sont traduits, a priori, par des verbes actifs : LOQVOR, LOQVERIS > Loqvï, Loqvü, NASCOR, NATVS SVM >: Našï, Našèi


Dernière édition par SATIGNAC le Sam 18 Mar 2017 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 1005
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Jeu 16 Mar 2017 - 0:00

Anoev a écrit:
"J'écris mon journal", ce serait de la voix moyenne, alors que "j'écris une inter sur l'Atelier", ce serait de la voix active ? La différence est ténue, hein ! car il y a toujours les mêmes relations sujet/verbe et verbe/COD dans les deux phrases, ce qui est nettement différent dans la voix passive et, dans une moindre mesure, certaines voix pronominales.

Dans ces exemples , il n'y a pas que la sémantique du verbe qui peut inspirer une traduction par la voix moyenne ( faire une action pour soi) ou active ( faire une action dans l'absolu sans la ramener à soi-même)
" Iscribï dipapvrë'më" J'écris mon journal, pour  conserver la mémoire des faits dont je suis témoin, en témoignage pour l'avenir. ACTIF
"Iscrìbimic'h dipapvrë'më " J' écris mon journal, pour le plaisir de relire mes faits et pensées intimes. MOYEN
"Tüpæ dremisie  i ledroforai "L'Atelier" : j'écris une intervention sur "L'Atelier" pour faire fonctionner le lien
"Tüpamic'h dremisie i ledroforai " L' Atelier": j'écris une intervention sur l' Atelier pour le plaisir de parler de linguistique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SATIGNAC



Messages : 1005
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Ven 17 Mar 2017 - 0:29

Anoev a écrit:

Sinon c'est vrai qu'en français, la voix pronominale balaie pas mal d'utilisations :

les amis se rencontrent (réciproque)
ces chemises se vendent bien (passif)
rendez vous avenue Henri Martin (pronominal "pur")
ils se sont évanouis (pronominal "pur")
trois éléphants qui se balançaient... (réflexif)
il se trouve que j'en ai aussi (énonciation d'un procès).

J'en oublie sans doute ! Les verbes "essentiellement" pronominaux peuvent exprimer des idées assez différentes, comme "se rendre, s'évanouir"...

Dans les langues latines telles que l'italien "Si parla italiano qui " , le castillan " Aqui se habla español" et l'occitan ( essentiellement le gascon: Aquiu se parla  gascon !)  utilisent la forme pronominale absolutive , à la troisième personne, là où le latin, mais aussi l'anglais utilise le passif ( English spoken)( je l'ai suivi pour le méhien: Hici Loqvur mæhiane ) et d'autres langues:
l'indéfini ( < l'homme): "on" ( ici on parle français)= "oni"( cxi-tiu oni parolas esperante )= "om" ( aiciu òm parla occitan)  = " Man"(man spricht Deutsch) = man (man talar svenska)


Dernière édition par SATIGNAC le Sam 18 Mar 2017 - 22:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 18574
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   Ven 17 Mar 2017 - 8:31

SATIGNAC a écrit:
Dans les langues latines telles que l'italien "Si parla italiano qui " , le castillan " Aqui se habla español" et l'occitan ( essentiellement le gascon: Se cau tornar parlar gascon !)  utilisent la forme pronominale absolutive , à la troisième personne, là où le latin, mais aussi l'anglais utilise le passif ( je l'ai suivi pour le méhien) et d'autres langues l'indéfini "on" = "oni"= "om" = " Man" = man
Chez moi, y a deux formes possibles, selon le lieu où on se place en Aneuf. À l'ouest, c'est plus un calque du français, c'est même du mot-à-mot, à la déclinaison près : la lokùt thubs iyr*. À l'est et au sud, on a plus une tournure latine à l'indicatif, avec la voix passive : thub cem lokùt iyr. Il n'y a pas de calque exact ou approximatif de l'anglais (pour une fois : la conjugaison aneuvienne a repris pourtant plusieurs aspects de la langue de Ken Loach), et donc pas de thub cem lokùtuna iyr.

Par ailleurs, la voix passive est plus utilisée en aneuvien qu'en français où souvent on utilise la voix active (le magasin ouvre à 9:00) ou la voix pronominale (cet article se vent mal) : en effet, c'est pas le magasin qui ouvre, c'est le personnel qui ouvre ses portes ; et puis l'article ne se vend pas de lui-même. On utilisera donc des "formules périphériques" comme :
à kovoos cem open hoψev nov = le magasin est ouvert (itératif) à 9:00
æt luk cem doot thóge = cet article est mal vendu (les vendeurs font mal leur boulot)
æt luk • laakas thogdar = cet article est difficilement vendable (c'est l'article qui est en cause).

On fera attention pour la traduction de "la porte est ouverte" :
Si c'est son état normal ou actuel, sans description d'un procès, on utilisera l'adjectif verbal : à tœr • opan. On peut même avoir : à tœr ere opan, eg ingæna = la portes était ouverte, je suis entré.
Si c'est un procès (toujours le cas s'il y a un complément d'agent), on utilisera le verbe à la voix passive, au présent (indicatif ou participe, selon que c'est itératif ou non) ou au parfait :
à tœr cem open per àt aṅcyldakev° = la porte est ouverte par le valet (régulièrement)
à tœr cem opun per àt aṅcyldakev° = la porte est ouverte par le valet (procès en cours)
à tœr cem opna per àt aṅcyldakev = la porte est/a été ouverte par le valet (procès accompli, la porte est encore ouverte)
à tœr cem opnă per àt aṅcyldakev = la porte fut/a été ouverte par le valet (la porte a été refermée depuis).

Les deux dernières formes posent quelques difficultés de reconnaissance à l'oral pour les Santois (centre-sud du pays), le A et le Ă non accentués se prononçant de la même manière ([ʌ]), les locuteurs des provinces du nord et de l'ouest faisant mieux la différence.




*On parle thub ici. L'autre langue parlée en Aneuf, principalement en Pande.
°L'aspect (représenté ici par le mode) peut influer sur l'emploi ou non d'un article indéfini :
à tœr cem open per aṅcyldakev = la porte est ouverte par un valet (n'importe lequel, pourvu qu'il y en ait un)
à tœr cem opun per ùt aṅcyldakev = la porte est (en train d'être) ouverte par un valet (celui qu'on voit ouvrir la porte).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voix réfléchie, voix pronominale, voix moyenne
» Le Mutilé de la Voix
» Une voix, un visage : MARIE (chanson)
» La voix de mère Yvonne-Aimée de Jésus
» [grammaire] forme/voix pronominale + qux sub. interrogative indirecte en page 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: