L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nuit de neige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Nuit de neige   Dim 17 Jan 2016 - 22:11

Nuit de neige
Guy de Maupassant


La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.


C'est dans le thème du temps actuel! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11679
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 1:49

Tu nous demandes de traduire cela sans offrir d'abord une traduction dans ta langue? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
AEM



Messages : 1438
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 1:52

Silvano a écrit:
Tu nous demandes de traduire cela sans offrir d'abord une traduction dans ta langue? scratch

C'est sûrement en cours. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 2:15

Ah, bah désolé, je pensais mettre la traduction que plus tard mais si vous la voulez maintenant, et bien ok! Smile

Notze dî nueve

La granda plamna esê blunca, inmuvile i san vozè.
Ni un ruito, ni un zunto ; tuta vita esê estenggita.
Mero tên uzzê talvulza, comî una triste planggía,
Qualcun chero san cuverne que ulhâ al arcon dî un bosque.

Nun mías canzíones den lo aere, bazo nustros piezzes nun mías calumnos.
Lo îvuerno se albateù sôre tuta feorazíon ;
Arvorès despuggiatos ereggên al horizzunte
Seos esquèltos bluncatos anzi que fhantasmas.

La luna esê largga i palita i suemblâ aczelerarse.
Parezê que esê freggía den lo gran cièlo austero.
Dî seo triste zcopío recurê la tería,
I, veyanto tuto dezuerto, se emprenzâ den quitarnos.

I freggíos tumbân sôre nosultos los raggíones que lanzâ.
Fhantasticos lumores que se vân semnantolas ;
I la nueve se esclarâ al lluntès, sinuestramiente.
A los estraños reflètzos dî la claritad palita.

Oh! la terivile notze pra los pequinos pazaros!
Un vuento glazato tremonâ i curê par las alaías ;
Enos, nun tenzanto mías lo asilo umbraggiato dî las quiolas,
Nun probên durmir sôre seas patas ggelatas.

Den los grandes arvorès nudos que cuvrên lo ggelzío
Esên llà, tuto tuemblantes, san nèta que los proteggâ ;
Dî seo oggío inquièto zcopiân la nueve,
Atendanto astè lo ggiurno la notze que nun venê.

                                     Guy de Maupassant


Dernière édition par LlenguaPuerchîsca le Mer 23 Mar 2016 - 23:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 10:56

Kina Noko ( Gi de Mopasan )
Nuit de neige (Guy de Maupassant)


. gara lepo kinnia , boda tu soawa .
La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
. ne gelo , ne gilo ; nanta dėno dana .
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
. bu gaude gilba , kėno tėosa ,
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
gauta peola kero tapoe gelia
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

. dane gėlo ranoe , dane domkomo igėboe
Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
. betmeo bau lolai nanta lorioe ;
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
. nupa itano sebai sesoe .
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
. kinnia babmaro ga tu isaso .
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

. Selo bida tu kinnia tu risa dadai .
La lune est large et pâle et semble se hâter.
. risa go u lako gara sizo rano .
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
. go tabi telo te tėsa ilamo ,
De son morne regard elle parcourt la terre,
. tu , lamia nanta nupo , dadai mudai iro .
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

tu ilako loli iroe idilo go gini .
Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
. paba ibolo go nepie waki ;
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
. tu kino dolai bikoe , tėse ,
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
. taga iriso u niawa bolo .
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

. A ! kėla noko u inzelo !
Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
. wisa rilo gagi tu dadaki ibenego
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
. iho , dane u doka gimleo wėnnoroe ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
. ne kau nori wisa isaboe .
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

. nupa itanoe lina lėpisoa
Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
. igo buna , gaga , giada ;
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
. igo lami kino te pėata lamo .
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
. litia wesu nolo noko ne waki .
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
LlenguaPuerchîsca



Messages : 518
Date d'inscription : 14/06/2015
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 20:34

Ziecken, j'ai une question ta langue est de quelle inspiration? Germanique, slave.. ? x) Ou c'est totalement inventé? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 20:38

LlenguaPuerchîsca a écrit:
Ziecken, j'ai une question ta langue est de quelle inspiration? Germanique, slave.. ? x) Ou c'est totalement inventé? Smile

il fait ça avec des clés comme par exemple "TAN" (arbre) , "SEL" (lune) qui donnent des idées de concepts, de champ sémantique.

et puis il rajoute des terminaisons suivant une grammaire a priori totale. (un -o ça donne un nom par ex : tano, seno)

Quant à ses clés, elles sonnent assez originales, mais sont tirés de mythologies et autres symboliques.

C'est flagrant pour SEL (seléné)

Du coup je te dirais qu'il y a pas d'influence marquée, c'es "inventé" sans être totalement a priori non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 20:57

Les clés elkannes ont deux types d'origine possible :


  • à-postériori (pardon Ziecken, mais...) : les clés ont pour origine la transcription onomastique de nom de différentes divinités ou personnages mythiques du monde entier pour l'abde (pour le besoin de la télématique) ou le rundar (pour le Losda).
  • à-priori : il s'agit de combinaison ou de paronymes des clés précédentes.

.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 22:25

Citation :
La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Bon, comme je n'ai pas le temps de tout traduire, je me contente de la première strophe, la suite au prochain numéro  Very Happy  :

A-mākham samakham zvātam asti, aharagvastham avatrācazam dzan.
Khoźum na, bārim na ; tavās es-jyavās drathant .
Aurb tineźam kaleźam śṇtate, phauta edzelāpa fatha,
Tina kana āśryune zur sacāyām tyāti.


Dernière édition par djingpah le Mar 19 Jan 2016 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 22:41

djingpah a écrit:
Bon, comme je n'ai pas le temps de tout traduire, je me contente de la première strophe, la suite au prochain numéro  Very Happy  :

A-mākham samakham zvātam asti, aharagvastham avatrācazam dzan.
Khoźum na, bārim na ; tavās es-jyavās drathant .
Aurb tineźam kaleźam śṇtate, phauta edzelāpa fatha,
Tina kana ahāśryum zur sacāyām tyāti.
Moi c'est un peu pareil, et p'is un'tit'dose de flemme, quand même :

À rènem plaaṅg • wỳt, elikígar & elivòkor
Nep ù hrupid, nep ùr căn, omen liv • lehùsan...
Do la audj olfæt, kes ùt snanon zhymaċ
Oken hœndes sin giymels qua haarh eslítev sylew.


Encore un coup, pour la rime, j'repass'rai !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Lun 18 Jan 2016 - 23:22

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.


Ibeni kußaria alas yemi, nasedi i nabhasi.
No sub, no rasu. Ol yaren alas nawili.
Dun veil fumas, hama luni dakazor,
Mār ßiberiad ğedubhu veni nadari medor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:20

Merci à Bedal et Anoev pour vos précisions, je n'ai du coup rien à ajouter c'est tout à fait juste !

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:40

bedal a écrit:
medor

Un des seuls mots que je connais par cœur en algardien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:43

Atíel a écrit:
bedal a écrit:
medor

Un des seuls mots que je connais par cœur en algardien Laughing

Razz j'étais pas inspiré sur le coup mais c'est devenu un symbole Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:49

Atíel a écrit:
bedal a écrit:
medor

Un des seuls mots que je connais par cœur en algardien Laughing
Attends que j'devine... Ce ne serait pas "chien", par hasard ?


... Si ! c'est bien ça !

Un mot comme je l'ai aime, même si je l'aurais unj peu arrangé : mēdorr.

Mais peut-être les règles orthographiques de l'algardien ne prévoient pas un tel exotisme.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Mar 19 Jan 2016 - 0:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:53

j'aurais peut-être mis une brève...ma foi mais un macron non par contre

deux r non c'est pas utile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 0:56

bedal a écrit:
c'est devenu un symbole Cool
Les noms propres pris comme racines, une spécialité de l'elko, mais également pas mal pratiqué dans les langues naturelles (poubelle, silhouette, frigidaire...), mais aussi l'aneuvien (gaṁbet, hùgad, zhùlnat, lugochdu, lwisæz...) seraient-ils aussi une des spécialité de l'algardien ?

Bienv'nu au club.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 10:45

Anoev a écrit:
bedal a écrit:
c'est devenu un symbole Cool
Les noms propres pris comme racines, une spécialité de l'elko, mais également pas mal pratiqué dans les langues naturelles (poubelle, silhouette, frigidaire...), mais aussi l'aneuvien (gaṁbet, hùgad, zhùlnat, lugochdu, lwisæz...) seraient-ils aussi une des spécialité de l'algardien ?

Bienv'nu au club.

Oui, c'est vrai que l'elko en a fait sa marque de fabrique, mais les mots ne sont jamais empruntés dans leur ensemble. En général cet emprunt onomastique ne prend que trois lettres : de quoi faire une racine CVC. Cet emprunt n'est pas isolé puisque la clé extraite l'est en générale de plusieurs noms propres différents. J'ai appelé cette étymologie particulière "thétymologie" puisqu'elle ne provient que de noms propres provenant de mythologies du monde entier et non de noms propres de personnes comme Poubelle ou de marques comme Frigidaire.

Ainsi l'étymologie onomastique elkanne diffère de l'étymologie onomastique aneuvienne. A voir en quoi l'étymologie algardienne diffère des deux idéolangues précédents.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16242
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 12:47

Certes, la structure est différente, la raison en est que l'aneuvien n'est pas une langue clavique, contrairement à l'elko. Cette structure clavique fait, pour l'elko fait appel à tout un processus (la TOA) pour faire passer d'un nom d'un nombre variable de syllabes (et donc de lettres) en une clé d'un nombre constant de trois lettres (en abde) ou une rune liée (rundar). Bref, c'est dans la structure orthographique qu'il faut surtout voir les différences entre l'elko et d'autres langues.

L'écriture naturelle de l'elko est le rundar, d'où la nécessité d'une adaptation pour transcrire (par phonétique, le plus souvent, si je ne me trompe pas), des noms issus d'alphabet latin, grec, de futhark, devanagari, idéogrammes chinois, kana et j'en passe, vers le rundar, puis, pour sa parution vers les sites télématiques, vers l'abde. Le passage le plus "direct" étant le futhark*, vu la parenté entre les deux systèmes (runiques). L'écriture algardienne est, elle aussi, composée de runes, mais elles ne sont pas du tout apparentées au futhark. Je n'ai pas pu appeler "runes" les caractères akrig, car les lettres n'ont (à ma conception de la diégèse akrig) pas d'autre signification particulière que leur prononciation. On pourrait, en remontant vers les origines, dire que notre alphabet latin a des origines runiques, puisque issu indirectement de l'alphabet phénicien pour lequel les lettres avaient un rôle particulier (bovin, maison, homme etc.), mes connaissances dans ce domaine étant limitées, j'fais avec c'que j'ai.

Affaire à suivre, qui mériterait son développement dans le fil ouvert par odd.



*Alors qu'en aneuvien, le passage direct est l'alphabet latin. Toutefois, l'orthographe aneuvienne impose des adaptations pour qu'un mot étranger soit adapté (phonologie des lettres, ajout d'affixes) à la langue à l'étoile tricolore. Un exemple d'adaptation directe (phonétique, sans ajout ni troncature) étant, en guise de départ, Louis XVI, roi de France, serrurier à ses heures, qui, par l'intermédiaire de sa prononciation [lwisɛz] a donné, par simple allongement de la voyelle accentuée, le nom aneuvien lwisæz pour "serrure".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Nuit de neige   Mar 19 Jan 2016 - 13:31

Continuez à mettre des traductions de ce texte sur l'Atelier, je me chargerai de les publier sur Idéolexique afin d'enrichir la bibliothèque et les dictionnaires.

Anoev a écrit:
Certes, la structure est différente, la raison en est que l'aneuvien n'est pas une langue clavique, contrairement à l'elko. Cette structure clavique fait, pour l'elko fait appel à tout un processus (la TOA) pour faire passer d'un nom d'un nombre variable de syllabes (et donc de lettres) en une clé d'un nombre constant de trois lettres (en abde) ou une rune liée (rundar). Bref, c'est dans la structure orthographique qu'il faut surtout voir les différences entre l'elko et d'autres langues.

Oui tout à fait, c'est la structure interne de chacune de ces deux langues qui diffère totalement, l'étymologie ne peut être que différente également.

En créant les runes liées, je voulais faire en sorte qu'une clé puisse se transcrire au moyen d'une seule rune, ceux qui fait progressivement passer d'une écriture runique à une écriture idéographique, à l'image du chinois.

Anoev a écrit:
L'écriture naturelle de l'elko est le rundar, d'où la nécessité d'une adaptation pour transcrire (par phonétique, le plus souvent, si je ne me trompe pas), des noms issus d'alphabet latin, grec, de futhark, devanagari, idéogrammes chinois, kana et j'en passe, vers le rundar, puis, pour sa parution vers les sites télématiques, vers l'abde.

C'est exact, l'elko transcrit phonétiquement les noms propres. Cela est dû au fait que le système d'écriture n'est pas le même mais aussi et surtout car l'elko ne possède pas tous les sons présents dans les autres langues. Du coup, l'elko transcrit approximativement afin de faire correspondre les noms étrangers à la phonologie de l'elko.

Aoev a écrit:
Le passage le plus "direct" étant le futhark, vu la parenté entre les deux systèmes (runiques). L'écriture algardienne est, elle aussi, composée de runes, mais elles ne sont pas du tout apparentées au futhark. Je n'ai pas pu appeler "runes" les caractères akrig, car les lettres n'ont (à ma conception de la diégèse akrig) pas d'autre signification particulière que leur prononciation.

L'elko utilise le futhark germano-scandinave utilisé pas les peuples vikings, il s'agit du véritable Elder Futhark auquel j'ai ajouté 16 runes traditionnelles dont j'ai compléter la valeur (valeur numérique, de ponctuation, ...) C'est en cela que j'ai nommé ce système runique amélioré Rundar. Ainsi Le rundar compte 40 runes dont les 24 premiers forment le futhark et sont utilisés pour l'écriture.

D'autres idéolangues utilisent les véritables runes mais en altèrent le sens, c'est le cas de Tolkien avec le cas des cirths utilisées pour transcrire le sindarin, le khuzdul, et le westron. A l'inverse l'agardien utilise un système runique dont les caractères ne sont pas les runes traditionnelles mais des runes propres à l'algardien. On peut bien qualifier ce système de "runique" même si à quelques exceptions près les caractères sont anguleux afin d'être gravés dans le bois.

Anoev a écrit:
On pourrait, en remontant vers les origines, dire que notre alphabet latin a des origines runiques, puisque issu indirectement de l'alphabet phénicien pour lequel les lettres avaient un rôle particulier (bovin, maison, homme etc.), mes connaissances dans ce domaine étant limitées, j'fais avec c'que j'ai.

C'est juste, l'alphabet latin et le futhark germano-scandinave sont liés. Mais les spécialistes ne sont pas d'accord sur la généalogie exacte.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit de neige   Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit de neige
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendules et horloges de Marie-Antoinette
» Risque de neige en plaine ce soir et cette nuit!!
» Grand froid et neige entre mercredi 15 et samedi 18/12/2010
» Neige à Gerardmer (3cm-6cm)
» Sortie neige ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: