L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De la logique des adjectifs possessifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 11:43

En Français et dans beaucoup d'autres langues naturelles, l'expression des adjectifs possessifs de personnes au pluriel est souvent potentiellement ambigu. Le contexte et la logique aident parfois à bien comprendre, mais pas toujours. Ex.

- la carotte est passée sous notre nez (il s'agit du nez de chacun, et pourtant syntaxiquement il devrait plutôt s'agir d'un "notre" collectif. Mais dire "nos nez" semblerait bizarre)
- tu as pris notre argent (est-ce l'argent du pot commun ou celui de chacun ?)
- tu as pris nos bijoux (les bijoux de chacun, les bijoux communs ou bien le bijou de chacun qui fait pluriel ?)
- nous laissâmes nos chevaux se reposer (est-ce que chacun a un cheval, ou bien fait-on référence à un troupeau, ou bien encore chacun a-t-il un cheval plus une remonte ?)
- vous détaillerez vos contributions (les contributions collectives, la contribution de chacun, les contributions de chacun, les deux à la fois ?)

------------------------------------------------

En Kotava, on dispose d'adjectifs possessifs référant à un individu unique dans un ensemble collectif, et de possessifs indiquant un collectif.

- rin va intafa erba nariyil = tu as pris notre argent à chacun (intaf = adj. possessif référant à chaque individu appartenant à "nous". Construit sur int = pronom personnel réfléchi)
- rin va cinafa erba nariyil = tu as pris notre argent collectif (cinaf = adj. possessif "notre" ayant valeur collective. Construit sur cin = pronom personnel "nous exclusif")

- win va yona intafa webera pintatac = vous détaillerez chacun vos contributions personnelles (intaf = adj. possessif référant à chaque individu appartenant à "vous". Construit sur int = pronom personnel réfléchi)
- win va yona winafa webera pintatac = vous détaillerez vos contributions collectives (winaf = adj. possessif "votre" ayant valeur collective. Construit sur win = pronom personnel "vous")

------------------------------------------------

Et vous, dans vos idéolangues (vos = une seule, plusieurs, individuelle(s), collective(s) ?), vos possessifs possèdent-ils la même ambiguïté potentielle des langues naturelles ou bien avez-vous également un système "rusé" ? study jocolor

Edit : Ouf, personne n'a vu la grossière faute Kotava que j'avais commise... silent


Dernière édition par Sab le Lun 5 Jan 2009 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 12:14

En Elko on évite ces ambiguïtés au moyen des affixes numériques et génériques.

* a- marque le féminin
* e- marque le neutre
* i- marque le pluriel
* o- marque le masculin
* u- marque le singulier
* ei- marque le duel

Ces préfixes sont cumulables et se fixent sur les 4 lettres pronoms :

* R marque la première personne
* L marque la deuxième personne
* G marque la troisième personne
* K marque la démonstration ou une personne indéfinie

Application :

ara mon, ma, mes (pour une femme)
ora mon, ma, mes (pour un homme)
era mon, ma, mes (pour un homme ou une femme)
ira notre, nos
aira notre, nos (pour des femmes)
oira notre, nos (pour des hommes)
eira notre, nos (pour des hommes et des femmes)

L'association du préfixe masculin et féminin exprime la notion de pluriel spécifique :

ira notre, nos
jura* notre, nos (celui de chacun)
ajura notre, nos (celui de chacune des femmes)
ojura notre, nos (celui de chacun des hommes)
ejura notre, nos (celui de chacun des hommes et des femmes)


*le "i" devient "j" lorsqu'il est suivit d'une voyelle

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 12:40

Ziecken, pourrais-tu traduire les deux exemples que j'ai mis en exergue, car tel quel je ne vois pas trop l'application de tes listes ?

- tu as pris notre argent (à chacun de nous)
# tu as pris notre argent (notre cagnotte commune)

- vous détaillerez vos contributions (personnelles à chacun)
# vous détaillerez vos contributions (collectives à tous)
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
hermes



Messages : 36
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 12:47

En eo, nous avons deux choix possible, remarque ses deux choix se retrouvent dans pas mal de langue. Utiliser l'evocation ou le contexte ou utiliser tout simplement la périphrase. Par exemple "nous laissons le cheval de chacun d'entre nous se reposer" "ni lasas la ĉevalon de ĉiu el ni sinripozi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 14:02

Citation :
Ziecken, pourrais-tu traduire les deux exemples que j'ai mis en exergue, car tel quel je ne vois pas trop l'application de tes listes ?


Bien sûr Wink

Lo giba jura remo
- Tu as pris notre argent (à chacun de nous)

Lo giba ira remo
# Tu as pris notre argent (notre cagnotte commune)


Ilo keki jusa geipo
- Vous détaillerez vos contributions (personnelles à chacun)

Ilo keki isa geipo
# Vous détaillerez vos contributions (collectives à tous)

Pour cette dernière phrase il est galement possible de simplement mettre le bom au pluriel :

Ilo keki sa geipo
# Vous détaillerez vos contributions (collectives à tous)

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 14:48

C'est une ambigüité qui se passe de précision grammaticale; un peu de contexte suffit amplement.

M'enfin, je n'ai pas encore réfléchi à ça dans aucune de mes langues... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 14:54

Opera a écrit:
C'est une ambigüité qui se passe de précision grammaticale; un peu de contexte suffit amplement.

M'enfin, je n'ai pas encore réfléchi à ça dans aucune de mes langues...

C'est ce que je me suis dis aussi. C'est pourquoi ces règles existent mais sont facultatives. En ce qui concerne l'Elko, c'est une langue contextuelle, on va droit au but, on est vague, on utilise des hyperonymes et tout dépend du contexte. Cependant, il existe des tournures simples et systématiques qui permettent intuitivement de créer par combinaison de nombreuses subtilités.

Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.


Dernière édition par ziecken le Mar 6 Jan 2009 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 16:09

En Thenqol, les pronoms se limitent essentiellement à "je" (kaw) et "tu" (naw). Il n'y a pas de pluriels stricts, donc ces doubles sens ne se rencontrent pas. Ça réduit pas mal les possibilités.

Il y a des pluriels plus relatifs, dont "kawtnaw" (lit. toi et moi), mais lorsqu'il y a de telles formes, le sens est automatiquement "en commun", donc "kanawenwan" (notre chose) est la chose qui est à toi et à moi en même temps. On dira kawenëwantnawenëwan pour "mes choses et tes choses", et kawenwantnawenwan pour "ma chose et ta chose". (La forme "wan,wanen" est utilisée pour une hypothétique 3e personne.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Anoev
Modérateur


Messages : 16240
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Possession... ou non   Lun 5 Jan 2009 - 16:26

La notion de possession, en aneuvien n'est pas tellement bien représentée, puisqu'elle n'est représentée que par 6 pronoms-adjectifs invariables: med, ted, sed, nod, vod & loed. Ces pronoms-adjectifs ne concernent qu'une possession effective; autrement dit dans l'exemple pécuniaire de Sab+, ça peut aussi bien représenter de l'argernt possédé en commun que l'argent personnel de chacun:

O gunsa nod diners. (en fait, utilisé plutôt pour de l'argent commun, mais pas exclusivement. Toutefois si on devait insister sur "l'argent de chacun de nous", on utiliserait la traduction littérale: O gunsa at diners æqs erene)*.

Mais en français, l'adjectif possessif peut exprimer des idées autres que la possession. Si on reprend la même phrase de Sab et que cet argent ne nous apartenait pas mais que nous en avions la responsabilité, ce serait traduit en aneuvien par l'adjectif personnel indirect ED (avec éventuellement un pronom perrsonnel au génitif, si ED n'est pas réfléchi) et la phrase deviendrait:

O gunsa ed diners ene.

D'autres exemples sont énoncés au même endroit pour illustrer l'utilisation de ces déterminatifs.

*Ceci, pour citer l'idée reprise par Hermès:

Citation :
"nous laissons le cheval de chacun d'entre nous se reposer" "ni lasas la ĉevalon de ĉiu el ni sinripozi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Lun 5 Jan 2009 - 23:50

Moi je n'y ai jamais pensé pour el velimel man

moy zomel nictef = nos nez (de chacun ou commun)
moy nictef zomel
Les deux sont possibles, la syntaxe velimelienne est d'une souplesse...

Personellement je m'en fiche un peu de cette ambiguité, on la surmonte très bien, mais bien pensé (même si je suppose que c'est le kotava qui t'a inspiré cela, enfin peut-être).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16240
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Non...   Mar 6 Jan 2009 - 0:32

engine a écrit:
...même si je suppose que c'est le kotava qui t'a inspiré cela, enfin peut-être...

Cette particularité existait avant même que je connusse l'Atelier & Idéopédia (et donc, le Kotava)

En fait c'est par réaction que j'ai imaginé ces déterminatifs non-possessifs (si j'puis dire!). En réaction contre certaines personnes qui considèrent des membres de leur famille (conjoint, enfants...) comme leur propriété personnelle... et ça date d'il y a une bonne vingtaine d'année, si c'est pas plus. Et j'en ai élargi immédiatement le champ d'application.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Mar 6 Jan 2009 - 19:35

Ok d'accord.

Citation :
que je connusse

(c'est rare qu'on emploie le subjonctif imparfait, ça me fait bizarre avec le jargon du collège XDD)

Enfin très bien pensé le sujet de ce topic...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16240
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Sub'   Mar 6 Jan 2009 - 19:57

engine a écrit:
c'est rare qu'on emploie le subjonctif imparfait...

Question d'entraînement, c'est comme pour le vélo. Razz

En fait, l'aneuvien m'a beaucoup aidé, dans la mesure où, dans cette langue, les formes sont moins "exotiques" qu'en français.

Mais je ne voudrais pas m'étaler et raboter sur les déterminatifs possessifs (ou supposés l'être), d'autant plus qu'il y a toute une rubrique sur le subjonctif.

Rendez-vous là-bas si le sujet t'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Mar 6 Jan 2009 - 21:39

Citation :
Question d'entraînement, c'est comme pour le vélo.

Tssss... Moi aussi, s'il fallut que j'employasse l'imparfait du subjonctif, je le fis très bien ! Mais parfois comme tout le monde, s'il fallut que j'employasse ce temps étrange, il fut possible que je me trompasse.

Ce temps se base sur la passé simple alors c'est bien plus simple, qu'on peut le penser (bien sur vous le savez mais ceux qui ne s'intéressent pas à la linguistique des fois...).

Bref heureusement que j'ai arrête au cours de mon message de tenter de maîtriser ce temps à manipuler très précautionneusement, car il fut possible que j'agressasse déjà Vaugelas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Mer 7 Jan 2009 - 13:26

A propos des adjectifs possessifs, une réforme récente du cosmopolite m'a fait les assimiler aux pronoms personnels.

Pour un possessif, on place généralement le pronom personnel après le nom qu'il détermine,
exemple: me wo = ma table (table moi)
(alors que : wo me = je suis une table!*)

sauf s'il s'agit d'un nom d'action, la nature d'un mot étant indifférenciée (les noms peuvent être des verbes, des adjectifs, etc.), à ce moment là,
si le possessif fait l'action, il se place devant,
exemple:
wo bai = mon achat (mais aussi : j'ai fait un achat)

s'il est touché par l'action, il se place après (parfois avec préposition),
exemple:
bai wo = mon achat (mais aussi : j'ai été acheté)

et vous remarquerez que le français ne fait pas beaucoup de différence ("mon achat" pour les deux).
* en fait, "me" peut signifier également "le fait d'être une table" et donc "wo me" serait "mon état de table".

Au niveau des possessifs/pronoms personnels disponibles, il y a également 2 "nous":
womo = nous-autres (exclusif) - "je" au pluriel
woyu = nous (inclusif) - combinaison de "je" et "tu".

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Mer 7 Jan 2009 - 15:16

Citation :
Au niveau des possessifs/pronoms personnels disponibles, il y a également 2 "nous":
womo = nous-autres (exclusif) - "je" au pluriel
woyu = nous (inclusif) - combinaison de "je" et "tu".

Et il ya je+il aussi pour dire nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16240
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Eh oui...   Mer 7 Jan 2009 - 15:48

engine a écrit:
Citation :
Au niveau des possessifs/pronoms personnels disponibles, il y a également 2 "nous":
womo = nous-autres (exclusif) - "je" au pluriel
woyu = nous (inclusif) - combinaison de "je" et "tu".

Et il ya je+il aussi pour dire nous !

Et là, je dois admettre qu'en aneuvien, il y a un vide.

Mais ça donnerait toute une kyrielle de pronoms personnels au pluriel et on n'en finirait pas, du style:

Citation :
Eg + O = Ér
Eg + A = Ĕr
Eg + O + A = Er
Eg + Or (plur) = Eer
O + O = Ór
O + A = Or...

Surligner l'ensemble de la case.

Sans oublier les déclinaisons qui vont avec, les cas de vouvoiement etc... A un moment donné, faudrait que je rassemble plusieurs cas de figure car je risque d'avoir une liste de pronoms personnels directs (et d'adjectifs possessifs) aussi longue que le dico (bon, là, j'exagère! Wink ). Heureusement que le genre n'intervient pas!

Déjà qu'avec cette phrase:

Eg kova ùt ovs ni ov = Je vous ai acheté un mouton (vous me l'avez vendu)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Mer 7 Jan 2009 - 19:15

engine a écrit:
Citation :
Au niveau des possessifs/pronoms personnels disponibles, il y a également 2 "nous":
womo = nous-autres (exclusif) - "je" au pluriel
woyu = nous (inclusif) - combinaison de "je" et "tu".

Et il ya je+il aussi pour dire nous !
C'est l'exclusif. Nous+autres = Je+il au pluriel.
De toute façon, il n'y a que deux options logiques: "je+vous" et "je+eux". Peut-être "je+vous+eux"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Jeu 8 Jan 2009 - 16:31

(Pour info: womo = wo [je] +mo [pluriel])

Ce sont de bonnes idées que vous me donnez... Razz
Je pense que je vais garder un "womo" (nous, sans précision), un "woyu" (nous inclusif) et ajouter "woyi" (nous exclusif) (wo + i [il, elle...]).
Il faut savoir que le pluriel en cosmopolite n'est pas forcément marqué, donc "yu" (tu) peut remplacer "yumo" (vous) tout comme "i" (il, elle) peut remplacer "imo" (ils, elles).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
engine



Messages : 179
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Ven 9 Jan 2009 - 21:05

Ah oui quand j'ai lu je devais être prisonnier de ma torpeur... Mad

Mais bon un nous inclusif et exclusif peut être différencié par le contexte la plupart du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terano



Messages : 56
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Ven 17 Avr 2009 - 16:22

En français comme en espéranto, (et dans les langues naturelles que je connais un peu...) les pronom possessifs mon, ton, son, ma ta sa, etc ont un double sens

1) À moi, à toi, à lui... marque un appartenance
2) relativement à moi, me concernant... une relation

si je dit "mon train, mon avion, mon hôtel" cela a deux sens
- Je suis l'heureux propriétaire d'une ligne de chemin de fer, d'un avion ou d'un hôtel
- Je parle du train ou de l'avion que je dois prendre, de l'hôtel ou j'ai loué une chambre...

"ma langue, mon pays, ma religion... doivent aussi s'entendre dans ce 2eme sens.

Quelles seraient les langues ou ses deux sens se traduiraient par des mot différents ? (peut-être l'aneuviuen ?)

Même ambiguité relativement aux possesseurs/possédés pluriels

"leurs chaussures et leurs chapeaux" : les personnes normales ont d'ordinaire deux chaussures et un seul chapeau... mais si je dit "leurs chiens et leurs chevaux" impossible de savoir si chaque individu a un ou plusieurs chiens, un ou plusieurs chevaux.

Il a en espéranto une préposition "distributive " po : "Tiuj uloj havas po tri hundoj kaj po unu ĉevalo" (ces gens ont chacun trois chien et un cheval)
aurait-on le droit de dire : "Iliaj po tri hundoj kaj iliaj po (unu) ĉevalo" ?

Enfin, il y a la possibilité qu'il aient mis toutes leurs bêtes en commun, ou qu'on ne désire pas préciser combien chaque personne a d'animaux...
"iliaj komunaj hundoj kaj ĉevaloj", "iliaj kunaj hundoj kaj ĉevaloj"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Ven 17 Avr 2009 - 18:52

En elko, la possession s'exprime de manière générale au moyen du suffixe "-a" . Celui-ci provient de la clé PAL (biens, possession).



Arrow Un pronom personnel se termine par "-o" mais il suffit de le remplacer par un "-a" pour obtenir un adjectif possessif.


Ainsi ro je devient ra mon, ma, mes.

ex : mon train (celui que je possède) ra romako



Arrow Un pronom personnel à qui l'on remplace le "-o" par un "-u" (ligatif) traduit l'idée que l'objet et lié ausujet mais qu'il ne lui appartient pas.

ex : mon train (celui que je dois prendre) ru romako



Arrow Les prépositions distributives se terminent par "-i" et utilisée avec la clé PAL (biens, possession) on obtient pali que l'on peut traduire par de ou à.

Note : Il est à noter qu'il est possible de former un préposition de possession (suffixe "-a") avec n'importe quelle clé :

- MAN (humain) mana de (pour un humain)
- WEK (animal) weka de (pour un animal)

etc...

Toutefois cette tourure est assez rare car l'elko préfère aller au plus simple.
ex : mon train (litt. Le train de moi) romako pali ro

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.


Dernière édition par ziecken le Sam 18 Avr 2009 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16240
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: T'as mis l'doigt d'ssus!   Ven 17 Avr 2009 - 18:58

Terano a écrit:
Quelles seraient les langues ou ses deux sens se traduiraient par des mot différents ? (peut-être l'aneuvien ?)

Effectivement, il y a une distinction entre les pronoms/adjectifs possessifs et les pronoms/adjectifs personnels indirects (c'est par là) Le premier sens (possessif) est représenté par les premiers et le second...*

Citation :
Même ambiguité relativement aux possesseurs/possédés pluriels
"leurs chaussures et leurs chapeaux" : les personnes normales ont d'ordinaire deux chaussures et un seul chapeau... mais si je dit "leurs chiens et leurs chevaux" impossible de savoir si chaque individu a un ou plusieurs chiens, un ou plusieurs chevaux.

Là, je dois admettre que, comme aussi bien MED, TED... que ED sont invariables, l'ambigüité existe aussi en aneuvien...

Citation :
Enfin, il y a la possibilité qu'il aient mis toutes leurs bêtes en commun, ou qu'on ne désire pas préciser combien chaque personne a d'animaux...
"iliaj komunaj hundoj kaj ĉevaloj", "iliaj kunaj hundoj kaj ĉevaloj"

Toutefois, s'il y a une mise en commun effective, on utilisera plutôt ED que NOD:

Ed boveke ea nod hœnde = Nos vaches et nos chiens
(Nous avons un troupeau commun mais nous avons CHACUN un (ou plusieurs) chien(s)).

Toutefois, cette règle n'est pas systématique puisqu'on peut utiliser NOD, VOD... avec un nom singulier (cas d'une maison, par exemple): Nod hoos= notre maison. Elle sera appliquée uniquement pour apporter un distinguo.

*Certains mots requièrent systématiquement l'adjectif personnel: Ed drœgdur, ed klimkade, ed çhogrande = mes amis, mes amours, mes emm... (ch Aznavour).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la logique des adjectifs possessifs   Aujourd'hui à 13:10

Revenir en haut Aller en bas
 
De la logique des adjectifs possessifs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ???? ??????? / Les adjectifs possessifs
» Les adjectifs possessifs en arabe
» De la logique des adjectifs possessifs
» ???? ??????? / Les Adjectifs Possessifs
» Comment enseigner les déterminants en 4eme ZEP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: