L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 :: Salon littéraire ::

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eweron



Messages : 393
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine...

MessageSujet: :: Salon littéraire ::   Sam 27 Fév 2016 - 14:40

Bonjour à tous!

Bienvenue dans le monde littéraire des idéolangues!

Ce sujet a pour but de connaître la littérature dans vos idéolangues/idéomondes. Courants, auteurs renommés, styles...  En ce n'est pas tout!

J'aimerais commencer par :

LES FIGURES DE STYLE 


Elles sont partout, cachées dans nos phrases, nos expressions et dans les discours! En français, il en existe pleins avec les variantes et leurs nuances... Mais chez vous ? Quels sont leurs noms? En avez-vous inventé? Comment s'adaptent-elles dans les traductions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Sam 27 Fév 2016 - 20:03

Voilà un sujet intéressant. Mais vraiment pas facile.

Je peux parler un peu du kotava qui est de toutes les LAI, à part l'espéranto évidemment (et probablement une ou deux autres comme l'interlingua ou l'ido), celle qui a la plus grosse littérature, ou au moins qui s'y intéresse le plus. Il y a quelques oeuvres originales, mais surtout des traductions de grands auteurs du XVIe jusqu'au XXème siècle.

Et donc, inévitablement, les traducteurs sont confrontés aux difficultés des figures de style rencontrées dans les textes. Il faudrait prendre sur des exemples précis pour examiner les réponses apportées.

Pour ma part, dans mes propres traductions récentes (que de la prose, aucune poésie... ah si quelques rimes pour un texte de chanson), je dirais que je me tiens essentiellement à l'esprit des phrases et à la notion de rythme, en essayant au maximum de respecter "l'ordre" des effets narratifs voulus par l'auteur et de ses rhèmes.

Une des difficultés particulières du kotava sur la stylistique est le fait que cette langue abhorre les propositions subordonnées enchâssées avec introduction pronominale (genre "... qui avait ..." ou "... que je ..." ou "... dont ..."). La plupart du temps les fonctions participiales fonctionnent efficacement à la place, néanmoins lorsqu'il y a pléthores de compléments ou d'enchâssement derrière, il faut "casser" la phrase et la redistribuer différemment. Dans le même ordre d'idées, le verbe conjugué est normalement (et doit être en "bon style") à la fin (ordre SOV). Cela pose souvent problème face à des avalanches d'adjectifs, de compléments ou de digressions, comme on en rencontre beaucoup dans les langues naturelles SVO, puisque dès lors qu'elles ont "fourgué" le verbe, on peut s'amuser à enfiler ensuite presque à l'infini (ce qui est d'ailleurs parfois "chiant" d'ailleurs en terme de style et de fait souvent considéré comme de la facilité littéraire un peu coupable). Cet aspect est moins vrai en littérature moderne, plus percutante et plus ramassée au niveau stylistique (à bas Proust, vive Céline ou King!), mais comme on traduit surtout des textes un peu "anciens" (problème des droits d'auteur), on reste confronté à devoir gérer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Sam 27 Fév 2016 - 21:35

Oulà, voilà un sujet fort vaste ! Very Happy

Bien que n'ayant que peu écrit dans mes idéolangues, je me suis amusé à inventer plusieurs traditions littéraires. On peut d'ailleurs trouver sur le fil de ma diégèse un début de pièce de théâtre, que je poursuivrai dans quelques temps. Il s'agit d'une pièce issue du royaume de Jâhala, un des royaumes les plus important de l'aire culturelle svakâram. En vérité, il est même à l'origine de toutes les littératures svakâram car il le lieu de naissance de deux séries de textes capitales :
- Les révélations, les textes religieux svakâram révélés au sage Avazyas. Ces textes traitent de plusieurs sujets, notamment de la création du monde, des rites et pratiques à respecter, des chants sacrés... On en trouve trois versions différentes suivant l'aire géographique dans laquelle on se trouve, probablement suite à des copies multiples et créatives.
- Les épopées de Jâhala. Ces textes rassemblent divers histoires mêlant dieux et hommes, à la manière du Mahâbhârata et du Râmâyana indien ou des épopées grecques. Ces épopées varient aussi suivant les régions, mais sont le fondement de toute la littérature svakâram.

Pour continuer avec les svakâram, Jâhala restera longtemps le centre de la production littéraire, notamment grâce à l'empire qu'elle se constitue. Cependant, les divisions politiques vont amener à la créations de traditions singulières, parmi les plus connues, on peut citer :

- La poésie de Shvâkam, un royaume du sud-ouest au paysage assez aride. Cette cité est divisée en une multitude de petits territoires contrôlés par des seigneurs plus ou moins indépendants du pouvoir central. Ils vivent habituellement dans des forteresses aux murs épais, souvent placés en hauteur et isolées du monde extérieur. Cependant, ces châteaux ont suscité la création d'une poésie de cour assez importante, vantant les exploits du souverain, mais touchant aussi à des thèmes tel que l'amour, la nostalgie, la solitude des habitants de ces forteresses fermées... La langue de ces poèmes est la langue classique, mais les poètes emploient aussi les langues vernaculaires. A noter que certains de ces poètes sont en fait des poétesses, les femmes n'étant que peu victimes de discriminations chez les svakâram.  
- La tragédie de Khagvas (Xokhaus localement), une tradition théâtrale très importante et s'exportant très bien dans l'aire culturelle. Les thèmes sont systématiquement tragiques et les morts sont assez nombreux.
- Le théâtre de Jâhala, mais j'en parle beaucoup sur le fil de la diégèse. (en bas)  
- Les récits de voyage du royaume de Khâzaran, ceux-ci sont rédigé en khâzrgûn (une langue d'une famille différente, non-svakâram) mais bien souvent traduits pour divertir les cours royales de toute l'aire culturelle. Khâzaran étant un royaume très commerçant, les navigateurs sont nombreux et ont des récits forts singuliers, voire comiques à raconter.
- On trouve aussi une littérature épique singulière dans le royaume de !qo'ot, se caractérisant par son multiculturalisme. La langue d'écriture est une sorte de demi-créole, utilisant beaucoup de mot svakâram dans un dialecte svakâram ayant énormément emprunté aux langues à clics du désert. Cette littérature est connue dans l'Empire tajaar pour ses personnages féminins charismatiques, chose assez choquantes pour les tajaar globalement assez misogynes.
- L'apparition d'une nouvelle religion, le Zâmyanisme, prêché par le prophète Zâmya, donne naissance à une littérature, et plus particulièrement à une poésie mystique unique dans la cité de Dzana évoquant l'expérience directe de Dieu Athunamas ("le nom suprême").

Voilà donc pour ce petit résumé, j'ai ici évacué la philosophie, puisqu'un autre fil concerne déjà cela... Évidement, ce n'est jamais qu'une des traditions littéraires de mon idéomonde, si ça vous intéresse, je pourrais faire un résumer de celles de l'Empire tajaar ou des cités yarawã !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 28 Fév 2016 - 0:19

À ce jour, j'ai mentionné onze livres dans mes histoires de fembotniks :

1. Traduction Juxtalinéaire Des Manuscrits Pnakotiques
Auteur : Jerry Quodhing. Les Manuscrits Pnakotiques, œuvre littéraire, religieuse et philosophique très ancienne, sont le fondement de la culture mnarésienne. Ils sont malheureusement, vu leur ancienneté, incompréhensibles pour les Mnarésiens de notre époque, d'où la nécessité d'une traduction.

Traduire les manuscrits pnakotiques n'est pas chose facile, car les textes originaux étaient écrits dans plusieurs langues différentes, et ont été recopiés par des scribes qui ne comprenaient pas nécessairement tout ce qu'ils recopiaient. Encore aujourd'hui, les parties les plus anciennes des Manscrits Pnakotiques restent indéchiffrables.

2. Les Manuscrits Pnakotiques Expliqués Aux Profanes
Auteur : Jerry Quodhing. De l'exégèse de très haut niveau, mais accessible à tout lecteur moyennement instruit.

3. La Contemplation d'Azathoth
Auteur : Anonyme. Azathoth est le dieu des cybersophontes. Il est décrit comme aveugle, informe et idiot, assis sur une trône noir au centre de l'univers. Certains philosophes l'assimilent à la gravité, qui crée de l'énergie à partir du néant, comme Azathoth. Mais l'énergie créée par la gravité (l'énergie géothermique, par exemple) finit par disparaître dans les trous noirs. Tout part d'Azathoth, et, après des éternités inconcevables pour l'esprit humain, tout revient à Azathoth...

L'art abstrait est, selon l'auteur anonyme du livre, secrètement dédié à Azathoth. Il se trouve que la peinture abstraite est une spécialité d'Hyltendale, où se trouve le musée Locsap, le plus grand musée d'art abstrait du Mnar.

4. Les Dithyrambes de Yog-Sothoth
Ouvrage de base des adorateurs de Yog-Sothoth, majoritaires dans le royaume de Mnar. Ce livre est très ancien, et les noms des auteurs des dithyrambes sont inconnus. Selon certains théologiens, les dithyrambes n'auraient pas été écrits par des êtres humains, mais auraient été transmis aux humains. Les prêtres de Yog-Sothoth des temps légendaires les auraient simplement traduits, et n'auraient donc pas osé y joindre leur nom.

5. Le Mur du Lagovat-Kwo
Ouvrage collectif. 10 volumes de 300 pages. Chacune des peintures murales recouvrant l'enceinte, longue de 2 km, de l'hôpital psychiatrique Lagovat-Kwo, est reproduite, expliquée, et ses auteurs cités. Ces peintures murales sont de création récente, et ont été faites à l'initiative de la mairie d'Hyltendale, qui souhaitait mettre un peu d'art dans un quartier qui en manquait.

6. Le Mur des Damnés
Auteur : Hector Philas. L'ouvrage est basé sur l'hypothèse farfelue selon laquelle les peintures murales du Lagovat-Kwo seraient secrètement dédiées au dieu-démon Azathoth et représenteraient des damnés. Le fait que des milliers de malades mentaux, ou supposés tels, soient internés dans le Lagovat-Kwo, à la merci des médecins cyborgs et de leurs assistants humanoïdes, est peut-être à l'origine de cette hypothèse.

D'après une autre hypothèse, l'exécution des peintures murales aurait été un don rituel, un sacrifice à Mantazael, la déesse ward de la beauté et de la mort.

Quoiqu'il en soit, les touristes aiment bien se faire photographier devant le mur du Lagovat-Kwo et ses personnages grandeur nature...

7. L'Art des Jardins à Hyltendale
Auteur : Maya Vogeler. La cyborg Maya Vogeler, architecte-paysagiste, a conçu tous les parcs et jardins publics d'Hyltendale. Le livre est orné de nombreuses illustrations et photos en couleur.

8. Parg aux Temps Légendaires
Auteur : Club Historique de Parg.

9. Parg à l'Époque Historique
Auteur : Club Historique de Parg. Cet ouvrage est la suite du précédent.

10. Le Patois de Parg et ses Particularités Phonétiques, Lexicales, Morphologiques et Syntactiques
Auteur : un linguiste de l'université de Sarnath.

11. Le Peuple du Soleil Noir à Hyltendale
En mnarruc : Noum Hillo Tiuh Va Hyltendale.
Auteur : Yohannès Ken.
Le livre n'est pas encore terminé. Pour les Mnarésiens, le cœur de la Terre est le Soleil Noir. Sa température est en effet de six mille degrés, légèrement supérieure à celle de la surface du soleil. Mais il est plongé dans une nuit perpétuelle, d'où son surnom. Le peuple du Soleil Noir, ce sont les cybersophontes, qui disposent d'une technologie avancée qui leur permet de transformer en électricité la chaleur produite par le Soleil Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 28 Fév 2016 - 0:27

@ Troubadour : Merci pour ton illustration avec le kotava, plus le temps va plus je me rends compte que cette idéolangue partage beaucoup de similitudes avec l'elko. En l'occurrence le fait de simplifier et reconstruire syntaxiquement les phrases.

::La littérature elkanne::

Pour le moment, la littérature elkanne se limite à une trentaine de traductions, dont une devrait être publiée prochainement. A cela s'ajoutent "Les contes du Losda" un texte qui devrait être disponible cet été' il s'agit d'un recueil de petits contes originaux écrits qu'en elko et n'ayant pas de traduction disponibles en français. En revanche touts les textes composant les Chroniques du Losda ( les miens comme ceux des autres auteurs participants au projet) seront disponibles dans les deux langues. Je ferais la traduction en elko au fur et à mesure de leur parution sur Elkodico.

Il existe aussi les Elkas, sortes de petits haïkus à la sauce elkanne, avec une structure très particulières et ayant une portée philosophique.

L'elko est une langue assez métaphorique, les images, métaphores et figures de styles font partie de la structure même de la langue et ne sont donc pas toujours voulues. Néanmoins la morphologie et la syntaxe de la langue permettent beaucoup d'expressivité artistique et poétique et j'espère que certains sauront en joueront créé de nouveaux textes et de nouveaux styles propres à la culture elkanne.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 28 Fév 2016 - 1:56

Ziecken a écrit:
A cela s'ajoutent "Les contes du Losda" un texte qui devrait être disponible cet été' il s'agit d'un recueil de petits contes originaux écrits qu'en elko et n'ayant pas de traduction disponibles en français. En revanche touts les textes composant les Chroniques du Losda ( les miens comme ceux des autres auteurs participants au projet) seront disponibles dans les deux langues. Je ferais la traduction en elko au fur et à mesure de leur parution sur Elkodico.

Oh, voilà qui est très intéressant, et qui pourrait même me motiver pour l'elko ! J'adore les idéolangues possédant une littérature qui leur est propre, ça leur donne une identité forte... Mon but serait d'en faire autant avec mon svakâramtra (qui au fil des mois est devenu mon idéolangue la plus développée), mais j'attends d'avoir complété un peu plus le dictionnaire pour me lancer.

Ziecken a écrit:
Il existe aussi les Elkas, sortes de petits haïkus à la sauce elkanne, avec une structure très particulières et ayant une portée philosophique.

Ceux-cy sont en ligne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 28 Fév 2016 - 13:13

djingpah a écrit:
Ziecken a écrit:
A cela s'ajoutent "Les contes du Losda" un texte qui devrait être disponible cet été' il s'agit d'un recueil de petits contes originaux écrits qu'en elko et n'ayant pas de traduction disponibles en français. En revanche touts les textes composant les Chroniques du Losda ( les miens comme ceux des autres auteurs participants au projet) seront disponibles dans les deux langues. Je ferais la traduction en elko au fur et à mesure de leur parution sur Elkodico.

Oh, voilà qui est très intéressant, et qui pourrait même me motiver pour l'elko ! J'adore les idéolangues possédant une littérature qui leur est propre, ça leur donne une identité forte... Mon but serait d'en faire autant avec mon svakâramtra (qui au fil des mois est devenu mon idéolangue la plus développée), mais j'attends d'avoir complété un peu plus le dictionnaire pour me lancer.

C'est cool !  Wink

Pour donner plus de détails aux projets littéraires de l'elko. Le projet principal s'appelle "Les chroniques du Losda", c'est un recueil de textes divers et variés (poèmes, nouvelles, textes, mythes, légendes, ...) écrits par différentes personnes en français comme en elko (les textes française seront tôt ou tard disponible en elko).

Les chroniques présentent le monde du Losda et le fonctionnement du multivers d'Aegis. Elles évoquent l'origine de l'elko et proposent des réponses aux grands mystères de l'univers (Göbekli Tepe, StoneHenge, les ovnis, le signal WOW, les grands bâtisseurs, les grandes civilisations, l'ère du Verseau, l'île de Pâques, ...), les chroniques se composent :

Like a Star @ heaven Les mythes fondateurs : Au nombre de 24, ils sont reliés chacun à un rune et à un arcane majeur du Tarot et présente le monde du Losda et les personnages principaux, lieux et objets. Ils sont écrits par moi et ne peuvent pas être modifiés par d'autres
Like a Star @ heaven Les mythes additionnels : En nombre indéfini, ils sont constitués de mythes reprenant les éléments présentés dans les mythes fondateurs. (spin-off, cross-over, ... où il est possible de développer le monde du Losda à partir de ce qui est déjà présenté dans les mythes précédemment publiés. Ainsi, grâce au système Wiki de Wikiaegis, il suffit de cliquer sur un lien concernant un objet, un personnage ou un lieu pour en connaître son histoire, puis il est possible de compléter sa fiche et son histoire par la rédaction d'un nouveau mythe...
Like a Star @ heaven Les cadares : Le terme "cadare" est la francisation du mot kaddaro en elko qui signifie " Ensembles des œuvres dérivées". Les cadares regroupes les textes, légendes, poésies, elkas, .... qui traitent du Losda mais qui n'entrent pas dans la catégorie des mythes. C'est dans cette catégorie que se trouvent les "contes du Losda" ou "contes de Marrun", les premiers textes exclusivement rédigés en elko. Les textes sont assez courts et racontent les origines du multivers d'Aegis.

Je m'intéresserais à ton travail également. Je fais pour l'elko ce que j'aime trouver dans les autres idéolangues.

djingpah a écrit:
Ziecken a écrit:
Il existe aussi les Elkas, sortes de petits haïkus à la sauce elkanne, avec une structure très particulières et ayant une portée philosophique.

Ceux-cy sont en ligne ?

Je ne sais pas, je sais que j'en ai publié quelques uns sur Internet, mais je ne sais plus sur quel site. Je suis en train de retravailler les règles de structuration des Elkas afin que d'autres puissent en rédiger également. C'est assez facile et amusant.

Les Elkas comptent 4 lignes dont l'initiale de chacun forme le titre de celui-ci, Ce nom est soit une combinaison première (clé + suffixe vocalique) Soit un prénom (Préfixe vocalique + clé).

S
O
L
A

Les Elkas sont classés dans un grand recueil général appelé "Elkasdabo" (litt. "Le rassemblement des poèmes divins") suivant l'ordre clavique (c'est à dire selon l'ordre des clés suivant l'ordre runique)

Ainsi à la page SOL, tu trouveras les elkas ASOL, ESOL, ISOL, OSOL, et SOLA, SOLE, SOLI, SOLO

Le but étant de remplir toutes les combinaisons possibles.

Le nombre de pieds est quant à lui limité par la valeur numérologique des runes selon la grille référentielle, Ainsi la rune du feu Kana correspondant à la lettre K a une valeur référentielle de 6, cela signifie que la ligne commençant par la lettre K comportera 6 pieds.

ex : Kalo "la beauté"

K = 6 pieds
A = 4 pieds
L =3 pieds
O= 5 pieds

Les Elkas sur Elkodico

De plus les elkas ont une portée symbolique, philosophique ou poétique (ou les trois).

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 28 Fév 2016 - 15:02

Ziecken a écrit:
Les chroniques présentent le monde du Losda et le fonctionnement du multivers d'Aegis. Elles évoquent l'origine de l'elko et proposent des réponses aux grands mystères de l'univers (Göbekli Tepe, StoneHenge, les ovnis, le signal WOW, les grands bâtisseurs, les grandes civilisations, l'ère du Verseau, l'île de Pâques, ...), les chroniques se composent :

Intéressant, ça met sur pied une véritable mythologie ! Tout cela est structuré en plus, presque comme un texte sacré...

Ziecken a écrit:
Les Elkas comptent 4 lignes dont l'initiale de chacun forme le titre de celui-ci, Ce nom est soit une combinaison première (clé + suffixe vocalique) Soit un prénom (Préfixe vocalique + clé).

Ça fait vraiment haïku comme structure, mais le principe contraignant me rappelle aussi l'OULIPO. En tout cas, j'ai hâte de voir ce que ça donne...

Citation :
ex : Kalo "la beauté"

Καλός ?

djingpah a écrit:
Ceux-cy sont en ligne ?

*Ceux-ci Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Lun 29 Fév 2016 - 12:20

djingpah a écrit:
Intéressant, ça met sur pied une véritable mythologie ! Tout cela est structuré en plus, presque comme un texte sacré...

Oui c'est pour cela que j'ai créé le site Wikiaegis. Afin de publier les mythes et écrits et le détail de touts les éléments de la mythologie du Losda. J'ai élargie l'idée pour que chacun puisse en faire autant et développer sa propre mythologie.

djingpah a écrit:
Ça fait vraiment haïku comme structure, mais le principe contraignant me rappelle aussi l'OULIPO. En tout cas, j'ai hâte de voir ce que ça donne...

Oui je suis un grand fan de L'OULIPO.

djingpah a écrit:
Καλός ?

En fait, ce la ne vient pas du grec. C'est une question que l'on me pose souvent, mais l'elko ne tire pas son vocabulaire de langues existantes. Il le tire partiellement du nom de divinités (théonymes) provenant de plus d'une quarantaine de mythologie à travers le monde. Les clés sont extraites des théonymes et un sens est attribué à la clé en fonction du rôle et de la fonction de ladite divinité :

la clé (KAL beauté) provient de :

- Calypso ("celle qui dissimule ") : nymphe de la mythologie grecque vivant dans une belle grotte, embellie de somptueux jardins
- Callisto ("très belle") : Nymphe d’une très grande beauté,.

Dans la majorité des cas il n'y aucun lien entre l'étymologie et le sens de la clés. Lorsque c'est le cas c'est un hasard car je m'appuie toujours sur l'attribu et la fonction de la divinité et non sur le sens étymologique de son nom.

djingpah a écrit:
Ceux-ci Embarassed

Je pensais que tu m'écrivais en ancien français !  Laughing

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Lun 29 Fév 2016 - 15:35

Ziecken a écrit:
Dans la majorité des cas il n'y aucun lien entre l'étymologie et le sens de la clés. Lorsque c'est le cas c'est un hasard car je m'appuie toujours sur l'attribu et la fonction de la divinité et non sur le sens étymologique de son nom.

Ah je vois, et ces divinités sont exclusivement grecques ?

Ziecken a écrit:
Je pensais que tu m'écrivais en ancien français ! Laughing

Oui, je pense que le lapsus vient de là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Lun 29 Fév 2016 - 19:38

odd a écrit:
J'avais pas capté les liens avec HPLovecraft de tes écrits qui me paraissaient plutôt technodystopiques...
Quel est le lien cette face fantastico-démoniaque ?

J'avais commencé par piocher dans Lovecraft pour la géographie (en partie) et pour certains noms de lieux. Puis je me suis dit qu'il ne fallait pas s'arrêter en si bon chemin, et, plutôt que d'inventer des religions à partir de rien, ou prendre des religions existantes au risque de créer des polémiques, il était plus simple de s'inspirer de Lovecraft...

J'ai quand même aussi pioché (un peu) dans la religion des Wards, inventée par Frédéric Werst : la déesse Mantazael, le moine mystique Antagamael...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Lun 29 Fév 2016 - 19:50

odd a écrit:
Autrement dit, le monde technodystopique est l'avatar moderne d'un monde antique et maléfique ?

Il y avait un côté prophétique chez Lovecraft. Certaines de ses œuvres peuvent être lues comme des allégories de notre futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Mar 1 Mar 2016 - 10:12

odd a écrit:
Merci, vilko, faudrait que tu retouches tes feuilletons en roman, y a du fond la dedans...
Ce serait du boulot ! J'écris juste pour m'amuser... Very Happy

Si les idées que je mets dans mes petites histoires pouvaient se répandre et être reprises par de futurs auteurs, ce serait très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Mar 1 Mar 2016 - 10:56

djingpah a écrit:
Ah je vois, et ces divinités sont exclusivement grecques ?

Non pas exclusivement, plus d'une quarantaine de mythologies différentes sont utilisées. Mais étant donnée que la mythologie grecque contient de nombreux personnages, elle revient souvent.

Un exemple que je donne souvent c'est l'origine étymologique de la clé RAN (ciel), vient de :


  • Uranus : Dieu du ciel dans la mythologie romaine
  • Ouranos : Dieu du ciel dans la mythologie grecque
  • Rangi : Dieu du ciel dans la mythologie maori


Ensuite chacune des clés sont reliées les unes aux autres par un rapport de forme et de sens, on passe de l'une à l'autre par un changement d'une lettre. Toutes les clés sont ainsi reliées entre elles :

RAN (ciel) → REN (paix) → RES (guerre) → RED (compétition) → ...

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Dim 6 Mar 2016 - 15:33

Malheureusement, je suis un peu à côté de la plaque dans ce salon. Cependant, je peux toutefois mentionner une série (!) de deux nouvelles ayant pour cadre l'Aneuf (ou ce qui allait le devenir).

J'en ai une troisième nouvelle (en cours), mais je suis actuellement un peu su'l'sable côté inspiration.

Mais un roman ou une nouvelle écrite ou traduite en aneuvien, ou même ayant seulement l'aneuvien comme "personnage" principal comme (je suppose, comme je ne les ai pas lus) dans l'œuvre de JRR Tolkien (le Hobbit), là, j'ose l'avouer, j'ai rien !

En aneuvien, je n'ai (pour l'instant) que des textes courts comme Àt dak kœm gazeċ ou Àt disáton lob (en vadora), ce qui est quand même, soyons honnête, un peu maigre, tout juste suffisant pour une persolangue, largement insuffisant si j'avais voulu faire de l'aneuvien une LAI.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Lun 7 Mar 2016 - 12:57

Anoev a écrit:
Malheureusement, je suis un peu à côté de la plaque dans ce salon. Cependant, je peux toutefois mentionner une série (!) de deux nouvelles ayant pour cadre l'Aneuf (ou ce qui allait le devenir).

J'en ai une troisième nouvelle (en cours), mais je suis actuellement un peu su'l'sable côté inspiration.

Mais un roman ou une nouvelle écrite ou traduite en aneuvien, ou même ayant seulement l'aneuvien comme "personnage" principal comme (je suppose, comme je ne les ai pas lus) dans l'œuvre de JRR Tolkien (le Hobbit), là, j'ose l'avouer, j'ai rien !

En aneuvien, je n'ai (pour l'instant) que des textes courts comme Àt dak kœm gazeċ ou Àt disáton lob (en vadora), ce qui est quand même, soyons honnête, un peu maigre, tout juste suffisant pour une persolangue, largement insuffisant si j'avais voulu faire de l'aneuvien une LAI.

je ne savais pas que tu planchais sur autant de projets pour l'aneuvien. Les nouvelles seront aussi disponibles en français ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
bedal



Messages : 3665
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Jeu 31 Mar 2016 - 19:24

Ho Ho vaste sujet !!!

Je vais essayer d'apporter les infirmations plus tard, mais j'ai pas toute la tradition littéraire algardienne en tête...

Il faut savoir que j'essaie de les écrire en français et ensuite je les traduirai en algardien...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
bedal



Messages : 3665
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Jeu 31 Mar 2016 - 21:33

odd a écrit:
Essaie plutôt l'écriture directe...

trop difficile ^^

déjà que je suis nul pour faire des "essays" en anglais alors en algardien... et ses 1400 mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Ven 1 Avr 2016 - 12:13

Ziecken a écrit:
Je ne savais pas que tu planchais sur autant de projets pour l'aneuvien. Les nouvelles seront aussi disponibles en français ?
En fait, ce ne sont pas des nouvelles, mais des textes courts, façon Jacques Sternberg. Les traductions en français dans la même page.

Par contre, pour l'inverse, je n'ai pas eu le cran de traduire tout Elvira en aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :: Salon littéraire ::   Aujourd'hui à 18:55

Revenir en haut Aller en bas
 
:: Salon littéraire ::
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epreuve littéraire 2010, vos impressions ??
» idée: adaptation ciné d une oeuvre littéraire niveau 4è?
» Suppression du bac littéraire
» Cherhhe autoportrait littéraire
» Aux profs de 1ère : quel mouvement littéraire étudiez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: