L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Paramount considère acquis le copyright sur une langue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Mer 16 Mar 2016 - 2:51

http://www.blastr.com/2016-3-14/dissension-ranks-paramount-and-star-trek-beyonds-justin-lin-disagree-axanars-fate

blastr a écrit:
So, Paramount has basically come up with a laundry list of specific things Axanar is infringing upon that includes, but is not limited to, Vulcan appearance; the classic, TOS-style gold shirt design; and the sum entirety of the Klingon language. That last item alone raises a slew of complicated questions over whether one can copyright a language, fictional or not, at all. Rather than belabor you with the details, the short version is, as of now, yes, you can.

"Paramount a sorti une liste de violations de copyrights commises par Axanar, qui inclue, mais ne se limite pas à l'apparence d'un Vulcain; la chemise dorée, et la totalité du langage Klingon. Ce dernier point à lui seul provoque une série de questions complexes sur le sujet de savoir si quelqu'un peut copyrighter un langage fictionnel ou non. Sans donner davantage de détails, la réponse courte est qu'en l'espèce aujourd'hui, oui (vous pouvez copyrighter une langue fictionnelle ou réelle)"

Est-ce vrai ?

Jusqu'à présent les langues ne pouvaient être copyrightées, il me semble et la Paramount se serait déclarée propriétaire de la langue Klingon.

Tout est possible aux USA depuis que Apple a revendiqué entre autres la forme carré et le geste "petit comme cela", et avant cela le copyright du vivant et de très nombreuses inventions de la Nature.

Si une telle jurisprudence existe ou prend racine, on pourra voir copyrighté la langue française par le premier lambda venu, qui pourrait alors convoquer devant son tribunal n'importe quel locuteur qui oserait tirer profit d'une œuvre en français sans lui en reverser une part substantielle, et qui serait en droit d'interdire la diffusion de n'importe quel œuvre ou fragment au titre que l'usage de la langue ne serait pas conforme aux règles que le copyrighteur aura arbitrairement fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Mer 16 Mar 2016 - 11:04

L'article de Numérama sur le sujet cite une jurisprudence européenne sur les langages de programmation :
Guillaume Champeau a écrit:
À notre connaissance il n’existe toutefois à ce jour aucun procès qui ait validé l’existence d’un droit d’auteur sur une langue ainsi inventée. Le droit d’auteur est censé protéger une œuvre, reflet de la personnalité de son auteur. Or tout le principe d’une langue est de permettre à la personne qui la parle de refléter sa propre personnalité, de dire ce qu’il veut dire lui-même, et non pas de copier ce qu’a voulu dire l’inventeur de la langue. La langue n’est qu’un outil.

Reconnaître un droit sur le Klingon serait donc comme reconnaître un droit d’auteur sur un langage de programmation. Or nous avons en l’espèce une jurisprudence riche d’enseignements, au moins du point de vue européen. En 2012, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé que « ni la fonctionnalité d’un programme d’ordinateur ni le langage de programmation et le format de fichiers de données utilisés dans le cadre d’un programme d’ordinateur pour exploiter certaines de ses fonctions ne constituent une forme d’expression ». La Cour a donc explicitement rejeté l’application du droit d’auteur sur un langage de programmation.

Est-ce différent pour un langage de fiction ? Probablement pas. Il répond aux mêmes préoccupations, de trouver une syntaxe cohérente et des règles qui permettent au locuteur de se faire comprendre.

L'article Wikipédia rappelle qu'une jurisprudence américaine existe, dans le cas du procès de J. Brown (créateur du Loglan) contre les créateurs du Lojban en 1992. Il fut décidé que le nom de la langue, déjà utilisé de façon informelle pour toutes les langues logiques, ne pouvait faire l'objet d'un copyright. Pour ce qui est du vocabulaire, Arika Okrent dans In the Land of Invented Languages soumet l'idée que Brown aurait pu soumettre chacun des mots loglan individuellement au copyright, mais que personne n'a jamais tenté le coup (c'est, comme elle le dit, "coûteux en or et en temps"). Quant à la grammaire, elle aussi pose un parallèle avec les langages de programmation : ce serait impossible.

Je pense que le gros problème ici est l'usage du terme "Klingon", que je peut comprendre comme étant protégé s'il se réfère à la race présente dans les films de Paramount. Suffirait-il de le changer, et d'éliminer les mots présents dans les dialogues anglais (comme betleH) pour être tranquille en tant que fan ?

Je vais suivre l'affaire avec intérêt. Je ne crois pas cependant qu'un tel jugement soit possible pour une langue naturelle : en effet, ceux qui prétendront aux droits devront justifier de l'avoir inventée...

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Mer 16 Mar 2016 - 12:06

Ils s'attaquent même aux langues artificielles, maintenant.

La justice américaine n'a pas encore rendu son verdict, mais il faut s'attendre à tout avec une institution qui est devenue une pompe à fric :

Voir ici.

Certaines décisions des tribunaux américains, mais aussi européens, permettent de breveter non seulement les inventions (ce qui est normal) mais aussi les découvertes (ce qui l'est moins). On peut lire un article intéressant sur ce sujet ici.

Toutes ces décisions vont dans le même sens : obliger des personnes, voire des États, à verser de l'argent à ceux qui ont un accès privilégié au système judiciaire, par le biais de leurs avocats et leur proximité avec les juges. L'accès à la justice, surtout américaine, a un coût : lorsque les sommes en jeu sont importantes, les avocats se font payer en millions de dollars ou d'euros. Même si on gagne son procès, il faut payer beaucoup d'argent.

Les États qui se situent en dehors de la zone d'influence des États-Unis, comme la Russie, l'Iran ou la Syrie, se contentent d'ignorer les décisions des tribunaux américains (ou "internationaux"). C'est sans doute la décision la plus sage, mais ce n'est pas la plus facile. L'économie de l'Union Européenne, par exemple, est trop imbriquée avec celle des États-Unis pour que les pays européens puissent se permettre d'ignorer la justice américaine.

Mardikhouran a écrit:
Je ne crois pas cependant qu'un tel jugement soit possible pour une langue naturelle : en effet, ceux qui prétendront aux droits devront justifier de l'avoir inventée...

Mais si quelqu'un déchiffrait le linéaire A, dans la logique juridique actuelle, il pourrait breveter sa découverte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Mer 16 Mar 2016 - 12:18

Vilko a écrit:
Les États qui se situent en dehors de la zone d'influence des États-Unis, comme la Russie, l'Iran ou la Syrie, se contentent d'ignorer les décisions des tribunaux américains (ou "internationaux"). C'est sans doute la décision la plus sage, mais ce n'est pas la plus facile. L'économie de l'Union Européenne, par exemple, est trop imbriquée avec celle des États-Unis pour que les pays européens puissent se permettre d'ignorer la justice américaine.
Alors imaginez un peu ce quue ça risque de donner si le TAFTA (traité transatlantique) passe ! On serait ni plus ni moins comme en territoire conquis !

Certaines lois "internationales" comme la plupart de celles qui ont trait au terrorisme, ou au grand banditisme, par exemple, sont prises en comptes en Aneuf, d'autres, beaucoup moins et d'autre pas du tout. Simple question de bons sens, en fait. Une maison d'édition aneuvienne peut très bien traduire en thub, pare xemple, un livre qui a été censuré aux États-unis ou en Union européenne (plus ou moins vassalisée par les précédents).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Mer 16 Mar 2016 - 12:44

Anoev a écrit:
Alors imaginez un peu ce que ça risque de donner si le TAFTA (traité transatlantique) passe ! On serait ni plus ni moins comme en territoire conquis !

On peut le dire... Very Happy

Le TAFTA  a été conçu pour faire la fortune des avocats, notamment grâce aux procédures d'arbitrage entre les multinationales et les États, prévues par le traité. Sachant que les mêmes personnes peuvent être alternativement avocats et arbitres !

Pour mémoire, les trois arbitres de l'affaire Tapie ont été payés 390 000 euros chacun, pour trois semaines de "travail". En fait, rédiger un rapport, dont l'auteur véritable est probablement un stagiaire, les trois arbitres étant octogénaires. À cet âge-là, on ne peut plus travailler dix heures par jour. Et ce n'était qu'une affaire franco-française, de la petite bière...

À nouveau, on voit que certains privilégiés vivent dans un monde qui n'est pas celui du citoyen de base. 390 000 euros, c'est 32 ans de salaire pour une caissière de supermarché ou une femme de ménage... Seize ans de salaire pour un employé à 2 000 euros par mois. Les trois arbitres, bien sûr, avaient aussi d'autres sources de revenu, étant retraités depuis longtemps.

Anoev a écrit:
Une maison d'édition aneuvienne peut très bien traduire en thub, pare xemple, un livre qui a été censuré aux États-unis ou en Union européenne (plus ou moins vassalisée par les précédents).
C'est ce que faisaient les Pays-Bas aux 16e et 17e siècle, quand la censure régnait sur la France.

De nos jours, certains blogueurs font héberger leur site Web en Russie, pour les mêmes raisons... Nous en sommes là. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Jeu 17 Mar 2016 - 12:49

Maintenant un autre article concernant Wikipédia. Une organisation de préservation de la culture tasmanienne a un jour demandé à l'encyclopédie en ligne de retirer sa page sur le palawa kani, langue reconstruite sur la base des parlers de l'île, sous prétexte que cet idiome était d'abord la propriété des indigènes. W. a refusé, aucune loi ne l'y contraignant (et la Charte des Droits des Peuples Indigènes de l'ONU ne comportait pas ce cas de figure). L'article évoque aussi le cas du klingon et du loglan.

Qu'en pensez-vous ? Peut-on et doit-on, moralement, empêcher l'usage d'une langue hors la communauté qui se définit par elle ? J'ai déjà vu sur tumblr la question d'un internaute qui avait peur de se montrer incorrect en utilisant le dialecte anglais Afro-Américain (qui a un vocabulaire et une grammaire bien définies) alors qu'il ne l'était pas lui-même. Le concept américain est "cultural appropriation", lorsqu'une culture majoritaire utilise des éléments d'une culture minoritaire, parfois dans d'autres directions que celles traditionnellement comprises (ex: une chanteuse blanche qui porte une coiffe de plume amérindienne en concert, ou des dreadlocks (!)). Pour ma part, je suis farouchement attaché à la liberté du langage, et je pense que tenter de le circonscrire à un groupe de personne est tentative vouée à l'échec, tout comme l'est le fait de vouloir contrôler la société par le langage.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir


Dernière édition par Mardikhouran le Jeu 17 Mar 2016 - 14:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Emanuelo



Messages : 1216
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Jeu 17 Mar 2016 - 13:23

C'est peut-être un relent libertaire, mais j'ai vraiment du mal avec l'idée de propriété sur les choses immatérielles (propriété intellectuelle). La paternité/maternité doit être connue et reconnue, mais être propriétaire d'une idée, d'un vocabulaire, d'un langue, d'une chanson, d'un roman, ... ça n'a pour moi aucun sens, que ce soit par une personne ou un groupe (que ce soit un groupe de musique, une ethnie ou un peuple). Je suis donc plutôt opposé à une vision trop inclusive du droit d'auteur, qui ne doit être selon moi qu'un moyen de rémunérer un auteur et protéger la paternité/maternité (donc si je ne comprends pas la propriété intellectuelle, ça ne veut pas dire que je suis opposé au droit d'auteur). Ça me dépasse par exemple complètement qu'un droit d'auteur puisse être transmissible héréditairement... pour moi, à la mort de l'auteur, ça tombe dans le domaine public (sauf bien sûr les droits moraux, qui eux sont éternels et c'est très bien ainsi).

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo


Dernière édition par Emanuelo le Ven 18 Mar 2016 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr En ligne
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Jeu 17 Mar 2016 - 13:38

Tout cela se résume à une affaire de pognon...

Et le droit moral sur une oeuvre est souvent une fumisterie. Quand un "artiste" de rond-point vient se plaindre que son 1% culturel a été dégagé et remisé avec les chutes de tuyaux en PVC parce qu'il créait un trouble visuel de sécurité pour les conducteurs, qu'il reverse alors ses droits à la Sécu et à l'hôpital où a conduit sa daube.

Sinon, une langue ne peut être copyrightable, c'est un non-sens. Le nom propre la désignant, peut-être, le lexique, la grammaire et tout le reste, en aucune manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 13:03

En réalité le droit d'auteur rémunère tout le monde sans exception : il n'existe pas un salaire, pas une source de revenus qui ne découle d'une idée concrétisé par un ou plusieurs auteurs. L'idée de mettre la main sur le droit d'auteur est donc de mettre la main sur tous les salaires, toutes les sources de revenus.

C'est le même principe pour une langue : une langue permet de formuler, mettre en mots tous les projets, et au passage de prouver que l'on est bien l'auteur. Si vous mettez la main sur la langue, et vous pouvez monnayer son usage ou l'interdire à certaines personnes, certaines populations, vous faites main basse sur tous les projets, tous les droits d'auteurs, toute source de revenus. Vous mettez littéralement fin à la liberté de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 13:19

Troubadour a écrit:
Tout cela se résume à une affaire de pognon...

En fait, l'affaire se résume à l'emploi de la force brutale : personne ne pourrait rien interdire à quelqu'un, ou exiger de lui le paiement de royaltie s'il n'était pas en mesure de faire usage de la force et de l'intimidation. L'idée derrière les traités (transatlantiques ou pas), les lois etc. est que la force publique (police, armée, fonctionnaires etc.) peut intervenir pour faire "payer" de toutes les manières possibles l'individu ou la population que le détenteur du copyright veut soumettre à son joug.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 13:30

Lorsqu'une chose devient abondante, sa valeur diminue. Nos société technologiques modernes savent produire de la nourriture en abondance, si bien que les agriculteurs ne sont plus que 3% environ de la population active, alors qu'au Moyen-Âge 90% de la population était constituée de paysans, qui souvent arrivaient tout juste à nourrir leur propre famille.

Nos sociétés modernes savent aussi produire de l'information, si bien que la valeur de l'information est tombée à presque rien. Toute l'information possible et imaginable, y compris des grammaires hittites, est disponible gratuitement sur Internet. Il y a simplement trente ans, pour lire une grammaire hittite, il fallait se déplacer dans une bibliothèque disposant d'une grammaire hittite. En temps et en argent (consacré au transport) cela revenait assez cher. J'en sais quelque chose, je l'ai fait ! Very Happy

Dans ces conditions, vouloir faire de l'information une marchandise, cela ressemble à un effort désespéré d'un système en décadence, qui essaye de ramasser de l'argent où il peut. Les droits d'auteur sont l'un des derniers gisements qui restent pour obtenir de l'argent.

Pour pouvoir interdire à quelqu'un l'usage d'une information (une langue, naturelle ou artificielle, c'est de l'information), il faut avoir derrière soi toute une infrastructure : des magistrats pour dire le droit, et des policiers pour l'appliquer. Finalement, quand on y réfléchit un peu, le TAFTA et autres accords internationaux, c'est un moyen d'étendre au plus de pays possibles le bras du pouvoir judiciaire. Vous faites pousser dans votre jardin des légumes dont l'ADN est breveté par Monsanto (société américaine), et un gendarme bien français vient sonner à votre porte.

Ou, pour rester dans le sujet de ce fil, vous postez sur Youtube une chanson de votre composition dans une langue artificielle sous copyright, et quelques semaines plus tard vous apprenez que le détenteur du copyright vous demande plusieurs milliers de dollars de dédommagement, pour violation de copyright... Je tiens à préciser qu'on n'en est pas encore là.

Greenheart a écrit:
L'idée derrière les traités (transatlantiques ou pas), les lois etc. est que la force publique (police, armée, fonctionnaires etc.) peut intervenir pour faire "payer" de toutes les manières possibles l'individu ou la population que le détenteur du copyright veut soumettre à son joug.

Nos messages ont failli se croiser... Pour une fois, nous sommes d'accord sur le fond ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 13:44

Vilko a écrit:
Dans ces conditions, vouloir faire de l'information une marchandise, cela ressemble à un effort désespéré d'un système en décadence, qui essaye de ramasser de l'argent où il peut. Les droits d'auteur sont l'un des derniers gisements qui restent pour obtenir de l'argent.
Ce n'est pourtant pas nouveau, non ? Que l'on regarde ce qui se passe en temps de guerre, ou pour les avancées technologiques (la soie, l'imprimerie, etc) et l'on constate que certaines informations ont toujours eu assez de valeur pour qu'on les restreignent, et là où il y a restriction, il y a achat et transfert d'argent.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 14:04

Mardikhouran a écrit:
Vilko a écrit:
Les droits d'auteur sont l'un des derniers gisements qui restent pour obtenir de l'argent.
Ce n'est pourtant pas nouveau, non ?

Certes, mais ça a pris une extension nouvelle, puisqu'on en arrive à breveter le vivant, c'est-à-dire les inventions de Dame Nature, ce qui était impensable auparavant.

Mardikhouran a écrit:
Que l'on regarde ce qui se passe en temps de guerre, ou pour les avancées technologiques (la soie, l'imprimerie, etc) et l'on constate que certaines informations ont toujours eu assez de valeur pour qu'on les restreignent, et là où il y a restriction, il y a achat et transfert d'argent.

C'est vrai. Et si l'information n'est pas à vendre, elle est souvent purement et simplement volée.

En temps de guerre, ou pour les avancées technologiques vitales (comme l'imprimerie, les systèmes d'armement...) les États s'assoient sur le droit, car la survie (au moins économique) du pays est en jeu. L'URSS et Israël ont fabriqué leurs bombes atomiques avec une technologie au moins partiellement volée aux États-Unis. Les avions militaires chinois ressemblent beaucoup à leurs équivalents américains.

À ma connaissance, aucun de ces pays n'a payé de droits de copyright aux Américains... ni même demandé la permission d'utiliser les brevets...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Ven 18 Mar 2016 - 20:10

J'ai lu un (long et intéressant) billet d'humeur sur la gratuité du net récemment.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 1:06

odd a écrit:
Encore une fois, comment envisager qu'un travail ne soit pas rémunérer parce que son produit est immatériel... Quel avenir pour les créateurs: fonctionnaires, mendiants, esclaves ?

Ne le sont-ils pas déjà ? Beaucoup d'artistes ne vivent-ils pas largement de subventions payées par le contribuable, ou de contrats avec des établissements publics ?

Concernant les problèmes de société, les "créateurs", ne sont-ils pas, pour la plupart d'entre eux, du côté des transgresseurs ? Le monde artistique a soutenu massivement Roman Polanski, poursuivi par la justice américaine pour avoir drogué et violé une jeune fille de treize ans. Depuis, je me suis juré de ne plus jamais payer un centime pour voir un film français ou américain.

Vivre de sa créativité n'est pas un droit. C'et aussi simple que ça. Sous Louis XIV, les seuls artistes à vivre confortablement étaient payés par la cassette royale. En URSS, ils étaient fonctionnaires. Il en a été ainsi à toutes les époques, sauf la nôtre, mais cette exception est en train de se terminer.

L'Internet n'a pas été conçu comme un espace permettant de gagner de l'argent, mais comme un moyen de communication capable de résister à une guerre nucléaire. Il a été créé pour répondre à des besoins militaires, il ne faut donc pas lui demander plus qu'il ne peut donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 2:43

Vilko a écrit:
Ne le sont-ils pas déjà ? Beaucoup d'artistes ne vivent-ils pas largement de subventions payées par le contribuable, ou de contrats avec des établissements publics ?
Vilko a écrit:
Vivre de sa créativité n'est pas un droit. C'et aussi simple que ça. Sous Louis XIV, les seuls artistes à vivre confortablement étaient payés par la cassette royale. En URSS, ils étaient fonctionnaires. Il en a été ainsi à toutes les époques, sauf la nôtre, mais cette exception est en train de se terminer.
Mais du coup, notre époque fait la même chose ! Des subventions de l'Etat, en quoi est-ce différent d'un patron/mécène de l'Antiquité ?
Un de mes amis, pourtant gauchiste rêveur et écrivain lui-même, aime à déclarer que l'Art ne devrait pas être rénuméré, car il est sa propre récompense. Mon professeur de littérature russe disait que les meilleurs poèmes venaient des artistes en proie aux plus horribles difficultés (crever de faim ou vivre en Russie). Ils opposent deux groupes d'artistes, ceux qui le font pour l'argent, et ceux qui le font par désespoir. Moi, je rajouterais l'artiste du village/clan/tribu qui crée des ornements parce que les autres trouvent ça plus joli.

Vilko a écrit:
L'Internet n'a pas été conçu comme un espace permettant de gagner de l'argent, mais comme un moyen de communication capable de résister à une guerre nucléaire. Il a été créé pour répondre à des besoins militaires, il ne faut donc pas lui demander plus qu'il ne peut donner.
Le conduit vocal humain a évolué de façon à pouvoir respirer, la langue et les dents pour manger, et pourtant nous nous en servons pour parler... Tiens, pour parler d'un autre médium, l'écriture n'était destinée qu'à compter le bétail dans les débuts de la Sumer ancienne : qui aurait pensé à l'époque s'en servir pour raconter des événements plus complexes ? Je ne vois pas pourquoi Internet, qui est simplement un moyen de communication entre les ordinateurs, ne pourrait servir aux mêmes fins que la presse, par exemple.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 4:11

Vilko a écrit:
Ne le sont-ils pas déjà ? Beaucoup d'artistes ne vivent-ils pas largement de subventions payées par le contribuable, ou de contrats avec des établissements publics ?
Vilko a écrit:
Vivre de sa créativité n'est pas un droit. C'et aussi simple que ça. Sous Louis XIV, les seuls artistes à vivre confortablement étaient payés par la cassette royale. En URSS, ils étaient fonctionnaires. Il en a été ainsi à toutes les époques, sauf la nôtre, mais cette exception est en train de se terminer.
Mardikhouran a écrit:
Mais du coup, notre époque fait la même chose ! Des subventions de l'Etat, en quoi est-ce différent d'un patron/mécène de l'Antiquité ?
Ben tiens.. . mais y faut avoir des commandes ! J'vais pas m'présenter à l'Ircam avec mon concerto de l'Horreur dans un bout d'clé USB d'une main, aller dans une agence d'image avec un aut'bout d'ma clé USB pleine de photos et d'images 3D plus ou moins photoshopisées dans l'aut'main, et des pages de textes de la grammaire et du vocabulaire aneuvien dans un troisièm'bout d'ma clé USB scotché sous l'nez. On va m'y rire (au nez) et on aura raison. Artiste amateur, pour le plaisir de l'acte, c'est une chose, mais gagner du grisbi avec, c'est une autre affaire ! Faut trouver des gens que nos trouvailles intéressent, et c'est pas forcément évident...

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 11:28

Mardikhouran a écrit:
Des subventions de l'Etat, en quoi est-ce différent d'un patron/mécène de l'Antiquité ?
Le mécène de l'Antiquité donnait son argent, l'État donne celui des contribuables...

Mardikhouran a écrit:
Je ne vois pas pourquoi Internet, qui est simplement un moyen de communication entre les ordinateurs, ne pourrait servir aux mêmes fins que la presse, par exemple.
C'est vrai. Nous avons de la chance que l'Internet, conçu pour répondre à des besoins militaires, soit, de façon purement accidentelle, un espace de liberté et d'information qui aurait été inimaginable il y a un siècle. Mais en faire aussi un moyen de gagner de l'argent, c'est beaucoup demander.

Il existait jusqu'à récemment un système qui permettait aux créateurs de gagner de l'argent, c'était le Minitel, que les membres les plus anciens de l'Atelier ont dû connaître :

Citation :
Le réseau Télétel du Minitel comportait au départ deux types de facturation : 3613 (communication payée par le service) et 3614 (communication payée par l'usager, 20 francs – 3,05 € – par heure environ, pas de rémunération du service, réduction en heures creuses). En février 1984 fut créé le système kiosque avec le 3615. La rémunération du service est 60 francs – 9,15 € – par heure environ, payés par l'usager, dont 40 F (6,10 €) pour le service et 20 francs (3,05 €) pour France Télécom, système de « taxation arrière » souhaité par l'industrie de la presse pour rendre son contenu payant.

Certaines personnes devenaient accro, passaient des heures sur le Minitel et se retrouvaient avec des factures de téléphone astronomiques. C'était d'ailleurs aussi le cas, à un moindre degré, pour Internet, à l'époque d'avant l'ADSL, où lorsqu'on se connectait à Internet on bloquait sa ligne de téléphone fixe.

Je ne sais pas si les créateurs gagnaient beaucoup d'argent avec le Minitel, les gens utilisaient le Minitel surtout pour accéder à de l'information (connaître les horaires des trains ou les cours de la Bourse, réserver une chambre d'hôtel...) ou pour avoir des conversations érotiques sur des forums (le fameux "Minitel Rose").

J'ai rencontré un jour une dame dont le travail consistait à discuter le plus longtemps possible avec des hommes sur l'un de ces forums érotiques, afin qu'ils restent connectés longtemps, et donc que l'entreprise qui l'employait gagne de l'argent (les 40 francs de l'heure que France Télécom reversait au prestataire de service). Elle détestait son job.

Je me souviens d'un service d'aide juridique par Minitel : on posait une question, et un avocat (ou se prétendant tel) y répondait.

Le problème du Minitel, c'était son coût, et bien sûr le fait que c'était une technologie encore naissante. On ne pouvait pas voir de vidéos par Minitel, ni même des images de bonne qualité.

Les employeurs faisaient la chasse aux employés qui utilisaient les Minitels de l'entreprise pour se connecter au Minitel Rose après les heures de travail. J'ai ainsi connu quelqu'un qui s'est retrouvé interdit d'heures supplémentaires par son patron, après avoir fait exploser la facture de téléphone de l'entreprise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 11:59

odd a écrit:
Tu as commencé ce post en te plaignant de la financiarisation de l'art (sa privatisation par le marché)...
Et maintenant tu te plains que les artistes soit fonctionnaires ????
L'un n'empêche pas l'autre... La financiarisation concerne les œuvres des artistes, pas les artistes eux-mêmes. Par exemple : les peintures de Francis Bacon qui se vendent jusqu'à 142 millions de dollars, alors que cela fait presque un quart de siècle qu'il est décédé.

odd a écrit:
Pourquoi tant de haine pour les créateurs...

Mais non, mais non...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 12:04

Vilko a écrit:
Mardikhouran a écrit:
Des subventions de l'Etat, en quoi est-ce différent d'un patron/mécène de l'Antiquité ?
Le mécène de l'Antiquité donnait son argent, l'État donne celui des contribuables...
L'argent du mécène lui venait du travail de ses fermes... gérées par ses esclaves. Peu de différences.

Je suis peut-être jeune, mais je me souviens vaguement du Minitel ; mon père utilisait encore ce réseau sur son ordinateur jusqu'à son arrêt programmé. Un savoir-faire à la française... le dessinateur Boulet imagine ce que serait devenu Minitel à la place d'Internet (troisième case en partant de la fin).

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16293
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 12:32

Un bel exemple de "formicapunk" dans 2001 l'odyssée de l'espace : Frank Poole qui demande à David Bowman (ou réciproquement, j'me rappelle plus) de mettre dans l'ordinateur Hal 9000 (celui de Discovery, qui les emmène vers Jupiter)... des cartes perforées !!!

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Djino



Messages : 3325
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 13:01

Aujourd'hui le taux de productivité est tel qu'on pourrait tous ne travailler moins de 3h par jour. Il serait même possible de permettre à ceux qui ne veulent pas travailler de ne pas le faire, sans pour autant pénaliser ceux qui continuent de le faire (ce qui était impensable pour des marxistes il y a quelques années d'ailleurs).
C'est vrai que c'est au public de choisir si un artiste en est un, mais y a pas de quoi s'insurger contre ceux qui gagnent leur pain en produisant des œuvres éphémères ; la part qu'ils obtiennent de la communauté ne représente rien du tout à côté des profits engrangés par la grande bourgeoisie financière et industrielle. Indignons-nous utilement

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Sam 19 Mar 2016 - 13:42

odd a écrit:
Pour l'instant les minima sociaux permettent à peine de survivre... Mais je pense que ne sont pas nombreux ceux qui pourraient ne faire rien que de se consacrer à l'art... Tant le sens de la vie est la lutte pour la survie... Nous en priver c'est nous priver de sens... Ou nous transformer en parasite capitaliste... Le grand crépuscule...

Dans mes histoires de fembotniks, j'essaie, entre autres choses, d'imaginer ce que pourrait être une telle société (limitée à Hyltendale). À mon avis, les humains qui vivraient de cette façon ne se consacreraient pas spécialement à l'art, mais aussi à leurs hobbies, dont le sport. Certains ne feraient rien d'autre que regarder la télévision et boire de la bière avec leurs copains, voire tout seuls... Mais même ceux-là essaieraient de donner un sens à leur vie par la politique, la religion, ou autre chose (dont l'art pourrait faire partie).

Une telle société serait assez narcissique. Yohannès passe son temps à se "reconstruire" après un mariage épouvantable.

L'art, à Hyltendale, est une escroquerie (il permet de dissimuler la corruption des dirigeants de la ville), mais pas seulement : des volontaires peignent une fresque grandeur nature de deux kilomètres de long autour d'un hôpital psychiatrique. Ensuite, il font un livre (dix volumes de 300 pages !) où chaque artiste (amateur) est nommé. C'est une belle entreprise collective.

Une telle société pourrait exister, mais l'État aurait intérêt à ce que les bénéficiaires soient le moins nombreux possible. Il encouragerait donc, plus ou moins consciemment, l'extinction naturelle des bénéficiaires par déficit de naissances.

Pour imaginer une société où tout le monde vivrait confortablement mais où le travail serait rare, reportons-nous à la pyramide de Maslow :



Les deux premiers niveaux ne posent aucun problème à Hyltendale. Le troisième non plus. Les fembotniks savent qui ils sont, et pour eux il y a des clubs où ils peuvent se réunir, même si c'est simplement pour boire un café au bar et jouer aux cartes. Les activités offertes par les clubs peuvent évidemment être beaucoup plus élaborées : rédaction d'ouvrages historiques, par exemple, ou artisanat. On peut imaginer aussi des clubs pour amateurs de mécanique automobile, construction de modèles réduits de trains, informatique, etc.

Le Club Agricole d'Hyltendale regroupe des amateurs de jardinage. Jardiner dans un club pour son plaisir, ce sont les avantages du travail manuel (y compris le plaisir de faire partie d'un groupe), mais sans les inconvénients.

Le quatrième niveau, le besoin d'estime, est un peu plus délicat à satisfaire. Le message à faire passer est : "Si tu es un bon citoyen qui respecte la loi, qui respecte son corps (hygiène, activité physique), et qui a quelques copains dans son club, tu es respectable."

Les misanthropes ne peuvent compter que sur leur propre estime... Quoi qu'en réalité, même les misanthropes ont des amis, s'ils se donnent la peine de parler aux gens.

Le cinquième et dernier niveau n'est pas non plus inatteignable dans un société de loisirs : on peut s'accomplir par le sport, la religion, la politique, et bien d'autres choses encore...

Pour certains, s'accomplir c'est être l'un des meilleurs joueurs de foot de leur ville.

Pour d'autres, c'est prêcher la vérité religieuse.

Pour d'autres encore, se faire élire conseiller municipal. Ou animer un club.

Pour certains, c'est être un artiste d'un bon niveau : peintre, musicien.

Pour les plus modestes, c'est apprécier les choses de la vie : un verre de bière, une partie de dés avec les copains, un moment de tendresse avec sa compagne... C'est la conception zen de l'accomplissement de soi.

Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Mardikhouran



Messages : 2434
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Jeu 28 Avr 2016 - 13:07

Du nouveau dans l'affaire de la Paramount vs Aranax : La Language Creation Society vient d'envoyer un... amicus (Olivier, explique-nous !) pour s'opposer à l'interdiction de l'usage du klingon. Ils font référence à d'anciens cas comme celui du loglan/lojban, entre autres ; et citent les instances de klingon parlé dans la culture populaire (certaines séries US) qui n'ont jamais posé problème à la Paramount.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/ En ligne
Olivier Simon



Messages : 3850
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Jeu 28 Avr 2016 - 14:24

En totalité amicus curiae = "ami de la Cour". Pratique des juridictions de Common Law (et aussi en droit international) où "quelqu'un" non-partie au Cour expose son point de vue sur l'affaire car il (en fait, c'est bien sûr la juridiction qui décide si oui ou non son intervention est utile) détient une certaine compétence en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Paramount considère acquis le copyright sur une langue    Aujourd'hui à 14:51

Revenir en haut Aller en bas
 
La Paramount considère acquis le copyright sur une langue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'art est-il inné ou acquis ?
» Inné / acquis
» La photo de la vague belge a t elle un copyright svp?
» Enfant ayant acquis la marche et qui mord
» Condition d'un copyright ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: