L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 idéonéologismes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 5:18

J'ouvre ce nouveau fil pour recueillir tous les néologismes que vos grammaires ont créés pour décrire des phénomènes grammaticaux propres à vos idéolangues. Ceci à plusieurs fonctions :

Arrow Découvrir et valider des nouveaux termes au cas où d'autres idéolangues en aurait également besoin.
Arrow Apporter des description et des définitions précises sur Idéopédia.
Arrow Voir et vérifier si les néologismes ne cachent pas en fait des réalités déjà définies mais dont l'idéolinguiste ignorait l'existence du terme exacte.
Arrow Mutualiser nos connaissances pour trouver un terme si aucun n'existe pour nommer de nouveaux concepts grammaticaux.

Vous pouvez, soit :
- décrire les phénomènes linguistiques et grammaticaux que vous rencontrez dans vos idéolangues.
- donner le néologisme que vous avez trouvé pour le définir.
- réfléchir ensemble à de nouvelles propositions.

@ Anoev, c'est l'occasion de parler de tes mots-tartines et de tes mots-saucissons ! lol!

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Atíel



Messages : 1240
Date d'inscription : 08/04/2012
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 11:13

Pour le sivélien, j'en ai deux qui me viennent à l'esprit direct :
   - la dégémination, quand une consonne géminée devient non-géminée ;
   - la répétition vocalique, lorsque, pour éviter une structure -CCC- lors d'une fusion base + suffixe grammaticam, la dernière voyelle de la base est intercalée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu/ideopedia/index.php5?title=Sivélien
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 11:35

Le premier qui mer vienne à l'esprit, c'est évidemment le mot "aneuvisation" et ce qui tourne autour (aneuviser, aneuvisable, aneuvisme).

Maintenant, j'vais un peu évoquer d'autres mots, qui ne sont pas le fait de l'aneuvien, mais qui peuvent concerner l'idéolinguistique en général :


  • les mots-tartines° sont des mots dont une des composantes est à-priori et l'autre est à-postériori, mais dont la structure est "spécificateur/catégorisateur" (ou plus rarement : catégorisateur/spécificateur), comme qobtœr ou sergazo.
  • les mots-saucissons ne concernent pas que l'idéolinguistique, puisque je classe des mots comme "porte-fenêtre, tigron" et "ordiphone*" dans cette catégorie.
  • deux extensions des mots-valises, que sont les mots-paravents et les mots-étoiles.



°Notion qui peut donner naissance au concept de "mot-sandwich", à structure "àpostériori-àpriori-àpostériori" ou bien "àpriori-àpostériori-àpriori", j'en ai "découvert" un de la première catégorie, comme kagœψin#, les tranches de pain étant les à-priori kagœj (du saintongeais "cagouille" pour "escargot") et -in (diminutif italien), la garniture étant la lettre Ψ tirée du nom ψĕ pour "fourche" ; bref : une fourchette à escargots.
*... que je considère comme pris à tort pour un mot-valise puisqu'il n'y a pas de charnière.
#Div qiborent es (Dieu me pardonne), j'ai un peu triché : -in n'est pas un véritable élément, mais un suffixe. Allez ! l'occasion était trop tentante !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 14:56

j'ai si je me souviens bien en algardien :

les termes complétif (cas qui correspond au génitif mais que j'appelle complétif)


en Syrélien j'ai les cas passif, négatif, statif : je ne crois qu'ils existent sous forme de cas dans des langues (?)

Ah et dans cette langue j'ai inventé le "connotatif" , un mot qui donne, une connotation particulière à la phrase...

en Langue Rouge, c'est folklorique :

-genre devient "principe nominal"
-pluriel devient "quintessence du nom"
-cas devient "maison du nom"
-adjectifs et déterminants sont nommés "caractérisateurs"
-les temps du verbe sont appelés "couleurs"
-les aspects sont appelés "figures"
-les schèmes sont appelés "opérations"
-les gabarits sont appelés "triarcanes"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 14:58

Euh... Concrètement, tous les mots utilisés pour décrire la grammaire deyryck pourraient correspondre... Je ne mets que ce qui pourrait aller à d'autres langues?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3664
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 15:03

Aquila Ex Machina a écrit:
Euh... Concrètement, tous les mots utilisés pour décrire la grammaire deyryck pourraient correspondre... Je ne mets que ce qui pourrait aller à d'autres langues?

non mets tout Very Happy

Tu as littéralement inventé une grammaire AEM, c ce que j'adore ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 15:21

Déplacé.


Dernière édition par AEM le Mar 1 Nov 2016 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay



Messages : 130
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 18:29

Aquila, tes néologismes sont très intéressants! Je compte bien me pencher là-dessus prochainement.


Quant au sa•ãnivæ, j'ai dernièrement revu toute ma grammaire et il m'a fallu faire des néologismes pour répondre à ma nouvelle classification :

Arrow Liatifs : ces mots permettent de faire la liaison entre le sujet et son objet et le possédé et son possédant
Arrow Clarificatifs : qui clarifient la prononciation
Arrow  Verbalisation : transformation d'un radical en verbe
Arrow  Adjectivation : transformation d'un radical en adjectif
Arrow  Évidencitifs : les préfixes indiquant l'évidentialité
Arrow  Éventifs et ses modificateurs : les préfixes qui permettent d'augmenter l'éventail des définitions d'un mot (plusieurs centaines de possibilités)
Arrow  Filiatifs : radical utilisant une racine appartenant à une classe différente (semblable au mot-tartine d'Anoev)
Arrow  Corrélatif : radical dont la racine est un mot entier
Arrow  Vocalisation : mot mit au vocatif afin d'en faire une expression ou une réponse courte

Et comme je n'ai pas terminer, d'autre devraient suivre prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 19:40

Merci. ^^

Odd : tu m'as fais découvrir le mot chantre, merci. Smile

MBF : pour filiatif, pour être sûr, tu entends quoi par classe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 19:43

À la lumière des dernières inters, je peux ajouter des termes, qui ne sont pas vraiment des mots inventés, mais des termes grammaticaux propres à la langue aneuvienne.

Il y a donc :

  • l'adjectif et le pronom personnels indirects : sont utilisés comme possessifs dans d'autres langues, lorsqu'il n'y a pas de possession : ma boîte, mon train, son fils, leur mère etc. Toujours utilisé lorsqu'il se rapporte à des pronoms comme æq (chacun) ou la (on).
  • le circonstanciel : cas de déclinaison assez vague qui est un peu l'éuivalent de l'ablatif latin, du datif allemand, de l'instrumental et du locatif russe et d'un paquet de cas comme l'inessif, le superessif, le temporel et j'en passe. Sert aussi pour certains COI et de compléments de noms (idée de provenance, représentée par le génitif elkan.
  • les particules pronominales

    • aṁb, utilisée dans la voix réciproque. Seule particule variable et postposable. Traduit "nous, vous, si " antéposée et "l'un l'autre" ou les uns les autres" (aṁbe) si postposée. Peut aussi être utilisée comme COI : ær tiyn laṅde aṁb dorar xaψ pavàr tinek jàreve = ces deux pays se sont fait la guette pendant vingt ans.
    • cem, utilisée comme particule passive : l'aneuvien n'utilise pas le verbe ere (être) pour un procès passif, seulement pour un état :
      à tœr • opan = la porte est ouverte (description d'un état)
      à tœr cem open hoψev ok per àt vizhdakev = la porte est ouverte à 8:00 par le vigile (description d'un procès itératif).
    • dem : particule pronominale utilisée dans les autres cas (réflexif, concaténation, cas particuliers), utilisable, comme aṁb en tant que COI :
      or nep dem dœmet = ne pensez pas qu'à vous.

  • Bon, y a bien les particules verbales, mais c'est pas du tout une exclu' aneuvienne, v'z'en doutez bien, j'ai piqué l'concept à l'anglais, en développant un peu. Différence, cependant : le verbe n'est pas à l'infinitif, mais peut être à l'indicatif (ça change pas grand chose au singulier pour pas mal de verbes), au subjonctif, au participe ou à l'impératif (ordre différé, p. ex). On le retrouve aussi en uropi, mais avec l'infinitif :
    De tren ve aveno be hor = À strægen mir pàteze hoψev = le train arrivera à l'heure
    De trene ve aveno be hor = Àr strægene mir pàtezer hoψev = les train arriveront à l'heure.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Dim 22 Mai 2016 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay



Messages : 130
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Dim 22 Mai 2016 - 20:01

Aquila Ex Maquina a écrit:
MBF : pour filiatif, pour être sûr, tu entends quoi par classe?

La nature, le type de mot : concept, adverbe, nom, déterminants numéraux, etc. Sauf que mes classes sont légèrement différentes des classes françaises.

est le radical pour science et est classé en tant que concept. Le mot est donc Iõæ
El est le radical pour maitre et est classé en tant qu'intitulé. Le mot est donc Elær

Si je veux créer le mot maitre des sciences, il me faut prendre le radical et le faire changer de classe, le faire devenir un intitulé. Il est donc la racine filiative et le nouveau mot es Iõelær
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Lun 23 Mai 2016 - 5:50

L'elko utilise certains idéonéologismes :

Arrow autologisme : concept définissant le fait qu'il soit possible en elko de créer son propre vocabulaire en fonction de sa propre vision du monde (ceci pour vérifier l'hypothèse Sapir-Whorf) Ainsi, en fonction de sa culture ou de sa langue d'origine, un même concept pourra être traduit de différentes manières. Ainsi par exemple le mot "avion" pourra se traduire par : ranako "le véhicule du ciel", zelako "le véhicule-oiseau", sakzalo "l'oiseau de métal", zalako "le véhicule ailé"

Arrow elkophile, elkophobe, elkacadémie, ...

Arrow asémant : L'asémant, support asémantique ou encore particule asémantique est une spécificité de la grammaire de l'elko. L'asémant se présente sous l'aspect de particules formées au moyen d'une glide (W ou J) . Les particules ainsi produites sont ainsi appelées proclés car se substituent à des clés.

Arrow Le ligatif : Le ligatif exprimé au moyen du suffixe -u est l’une des spécificités de l’Elko, utilisé dans de nombreuses constructions. Il marque le lien et le rapport entre plusieurs éléments, il sert notamment à former les auxiliaires, les conjonctions et à marquer l'antéposition. ex: . kero u neto . Le chien de l'homme.

Arrow L'antiligatif : L'antiligatif est une des valeurs dérivées du ligatif. Il se présente par le biais de la particule "ju". Sa traduction est proche du verbe "avoir" en français. ex : . neto ju kero . l'homme a un chien.

Arrow laxif : Le laxif est une forme verbale qui indique que le sujet laisse faire l'action par un autre agent que lui-même. Il se construit au moyen de l'Isaura : liu provenant de la clé LIW (gare) exprimant la notion d'attente et de laisser les choses se passer. ex : go liu kitai pelo "Il se laisse construire une maison"

Arrow Consonne de tête, de queue et voyelle de corps : terminologie utilisée dans la morphologie elkanne pour désigner la première et la dernière consonne d'une clé et la voyelle centrale.

Arrow pilote : dans la syntaxe elkanne, chaque syntagme doit se terminer par un mot d'une nature précise. Le sujet et l'objet se termineront toujours pas un nom en -o, tandis que le constituant verbal se terminera par un verbe -a ou -i. chacun de ces mots sont nommés "pilotes" et permettent de mieux comprendre le découpage de la phrase.

Arrow capacitif : Le capacitif est l’expression de l'aptitude et de la capacité. Il s'exprime au moyen de la particule "kau", c'est la manière la plus répandue d'exprimer la capacité, l'aptitude, et la possibilité. Plus courte, plus générale, elle est moins sujette à ambiguïté, mais fait néanmoins partie du Zammito. Elle reprend la consonne de queue des Asauras : gėkau et sikau. ex : . Ago kau elkoi . "Elle peut parler elko."

Arrow caryon et péricaryon : désigne le noyau et la partie constituée des extrémités de la phrase elkanne.

Arrow connecteur : syntagme placé dans le péricaryon et dans lequel sont placés les connecteurs logique. Le connecteur joue le même rôle que la clé en solfège et permet de mettre des informations syntaxiques en facteur : ex : "wileu", permet de mettre tous les mots de la phrase au pluriel.

Arrow désagglutination : fait de pouvoir apporter de la précision à un mot agglutiné en précisant le suffixe du spécificateur. ex : kazdoro ("boîte à bijoux" ou "boîte décorative") → kaza-doro ("boîte décorative")

Arrow décisif : Le décisif est une expression de la décision, il s'apparente au sélectif avec lequel il est confondu en elko. Il s'exprime au moyen de l'Asaura pėrau souvent réduit à rau. ex : go rauwami ka tomo "Il veut manger ce gâteau"

Arrow émot : Les émots est le nom donné à l'ensemble des mots qui d'une manière ou d'une autre traduisent ou rendent l'humeur ou l'état de pensée du locuteur.

Arrow franko : mélange de français et d'elko.

Arrow elcisme : Un elcisme est un syncrétisme qui consiste à l'emprunt de mots elko par une autre langue. Le franko est un parler basé sur les elcismes. ex : J'ai envie de sumam (Le terme de sumam(o) est un mot elko signifiant "aliment sucré". On parle d'elcisme lorsqu'un mot elko est placé dans une phrase non elkanne.)

Arrow profixe :On appelle profixe, chacun des quatre affixes pouvant se substituer au w. Les profixes sont l'un des quatre types d'affixes existant en elko, avec les préfixes, les suffixes et les infixes. Les profixes sont liés à la situation d'énonciation, c'est-à-dire qu'ils relatifs au moment où l'on parle et apportent des subtilités qui renseignent sur la position du locuteur. Il traduisent des mots comme -ça, -ci, -là, ...

Arrow thétymologie : La thétymologie est un néologisme formé à partir de Θεός ("dieu") et ἐτυμολογία ("étymologie"), il traduit le fait de construire des clés à partir du nom de divinités que l'on appelle "théonyme". Ainsi la plupart des clés actuellement validées en elko trouvent leurs origines dans le nom de divinités présentes dans plus d'une quarantaine de à travers le monde, les autres sont obtenues par l'analogie.

Arrow clanique : type de pluriel particulier qui désigne un groupe de personne, une population, une famille, un clan, un peuple. Il s'exprime au moyen de la clé DAR (famille, clan) ex : eldar : les dieux.

Arrow proclavisation : La proclavisation est un phénomène morphologique propre à l'elko, il décrit le fait de joindre des affixes à des noms propres ou des interjections au moyen de l'apostrophe. Car les noms propres ne sont pas déclinables.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mar 24 Mai 2016 - 6:34

odd a écrit:
Difficile de faire une synthèse de ces usages...
Autant que d'imaginer une langue pont entre les languecons décrites...

Oui difficile de faire une synthèse. Mais ce n'est pas, pour ma part, ce que j’ambitionne de faire.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
SATIGNAC



Messages : 844
Date d'inscription : 06/11/2012
Localisation : Fustilhan

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mer 25 Mai 2016 - 1:20

Ziecken a écrit:
J'ouvre ce nouveau fil pour recueillir tous les néologismes que vos grammaires ont créés pour décrire des phénomènes grammaticaux propres à vos idéolangues. Ceci à plusieurs fonctions :

Arrow Découvrir et valider des nouveaux termes au cas où d'autres idéolangues en aurait également besoin.
Arrow Apporter des description et des définitions précises sur Idéopédia.
Arrow Voir et vérifier si les néologismes ne cachent pas en fait des réalités déjà définies mais dont l'idéolinguiste ignorait l'existence du terme exacte.
Arrow Mutualiser nos connaissances pour trouver un terme si aucun n'existe pour nommer de nouveaux concepts grammaticaux.

Vous pouvez, soit  :
- décrire les phénomènes linguistiques et grammaticaux que vous rencontrez dans vos idéolangues.
- donner le néologisme que vous avez trouvé pour le définir.
- réfléchir ensemble à de nouvelles propositions.

 
En méhien, cela a commencé par les lettres "particulières" de l'alphabet; j'ai commencé en introduisant l' èche et l' ège que je n'avais découvert que dans l' A.P.I. et la phonétique "anglaise" ( énoncée lors de l'enseignement d'anglais mais jamais extrapolée à la langue nationale; c'était pourtant pas malin de dire que le "sh" anglais avait le même symbole phonémique que le "ch" français , et que le [u:] de "oo" en anglais ne valait tout à fait le de "ou" en français !)
J'ignorais que ces lettres avaient un nom français, alors j'ai nommé respectivement l'une  " çea" et l'autre "d3ea"
Pour la grammaire qui est à la base une copie de la latine et un peu de la grecque ancienne, j'ai tout de même créé un cas de déclinaison surnuméraire le "terminatif" en -usqë qui est en fait une affixation de la "post-position" -usqë
des "modificateurs verbaux" qui d'une part se substituent aux auxiliaires comme avoir/ haber/ avere/ to have
: il s'agit de "ante" qui ne forme que des temps d'aspect perfectif ou "second" , des temps "composés" correspondant chacun à leur temps "simple ": Ante Cevï: j'ai vu; Ante Ceval: il aura vu .
..et d'autre part , par souci d'équilibre , j'ai créé le modificateur verbal ou adverbe "conjugatif" qui donne un aspect potentiel , prospectif au temps simple correspondant , il s'agit de "pos" ( pendant de "ante" ) qui marque le "possif" .
par déduction, aux participes actifs présents et surtout parfaits en " -nta/-e " on peut créer en "miroir" des adjectifs verbaux ( locutions participiales "possives" ) en -`posa/-e; Cevinta/e : ayant vu, cevòposa/-e: pouvant voir qu'il faut différentier du participe futur passif, en -xa/-e: Cevixa/-e: devant être vu(e).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Lun 6 Juin 2016 - 18:53

Déplacé.


Dernière édition par AEM le Mar 1 Nov 2016 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay



Messages : 130
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mar 7 Juin 2016 - 14:38

Aquila Ex Machina a écrit:
Une rupture (molgas'jica) : la rupture s'oppose au lien impur. Il s'agit du phénomène qui consiste à rendre un mot lié (généralement d'un lien pur) libre. Exemple : un père dans une église n'est pas nécessairement le père de quelqu'un, c'est juste un père. (C'est un exemple assez mal représentatif de ce que cela donnerait en deyryck, mais le but n'est pas de présenter ma langue) 

Je sais que tu dis que la rupture est l'opposé d'un lien impur, mais pourrait-on aussi l'appliqué au lien pur ? En reprenant l'idée du mariage, "mari" est un lien pur parce que l'homme est nécessairement marié à quelqu'un, mais pourrait-on dire que "veuf" est une rupture puisque l'homme était nécessairement marié, mais il ne l'est plus ? (on pourrait dire "divorcé" aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mar 7 Juin 2016 - 15:12

Mickaël B. Farlay a écrit:
Je sais que tu dis que la rupture est l'opposé d'un lien impur, mais pourrait-on aussi l'appliqué au lien pur ? En reprenant l'idée du mariage, "mari" est un lien pur parce que l'homme est nécessairement marié à quelqu'un, mais pourrait-on dire que "veuf" est une rupture puisque l'homme était nécessairement marié, mais il ne l'est plus ? (on pourrait dire "divorcé" aussi)

Aquila Ex Machina a écrit:
Une rupture (molgas'jica) : [...] mot lié (généralement d'un lien pur) libre. [...]

Donc oui. ^^

En revanche, ton exemple ne va pas. Le veuf est toujours veuf d'une personne, il est donc lié. Un mot libre doit pouvoir exister sans lien. C'est assez difficile de faire une rupture.
Je n'ai pas pris l'exemple du mari parce que c'est une idée absente du deyryck à la base. Mais une rupture peut être typée ou non. Un terme lié n'a pas toujours facilement de sens quand il ne l'est plus. Après tout les liens purs sont à la base du sens même du terme. Du coup, on peut typer la rupture pour rendre clair ce que l'on veut dire.

Pour certain terme, cela peut être plus simple, car ils ont des liens "fragiles" :

Un bras : le bras de quelqu'un à priori. Pourtant un bras créé artificiellement sans destination particulière est juste un bras. Pour rendre cela clair une rupture simple peut être utilisée, pas de problème.

Pour d'autre terme, on a des liens "classiques" :

Un portrait : à priori, ce sera toujours le portrait de quelqu'un ou à la limite de quelque chose. C'est là qu'on commence à typé la rupture. Par exemple, une rupture par effondrement. On rend le sens du mot plus lourd pour que le lien soit auto-induit dans ce même mot. Ici par exemple, un autoportrait. Il y a une infinité de type de rupture, mais parmi les trois le plus courantes on retrouve également la rupture ouverte qui va élargir le sens du terme : un point de vue ; la rupture fermée qui va faire l'opposé : une forme.
On ne peut pas se retrouver avec des termes comme : une représentation, un visage, un dessin ou autre... Une rupture n'amène à un terme lié que si le terme qui subit la rupture était fortement lié. Même si parfois, on accepte pour les liens faibles.

Prenons le dessin qui est à la fois fortement lié et à lien faible. Un dessin est forcément le dessin de quelqu'un et de quelque chose. Mais un ce sont des liens de faibles importances puisqu'un dessin peut s'apprécier de ce qu'il est seulement. Là où, par exemple, un mari possède un lien fort puisqu'on définit l'idée de mari par rapport à ce lien. Casser un lien fort implique presque toujours que la rupture soit typée...

Après, tout ces types de ruptures sont propres au deyryck...  J'espère que je suis assez clair dans ce que je raconte. x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay



Messages : 130
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mar 7 Juin 2016 - 15:25

Aquila Ex Machina a écrit:
Après, tout ces types de ruptures sont propres au deyryck...  J'espère que je suis assez clair dans ce que je raconte. x)

Oui, ce n'est pas forcément facile à comprendre, ce sont des concepts assez poussés et que je n'ai jamais vu ailleurs (ce qui rend le Deyryck d'autant plus intéressant pour moi), mais c'est clair Smile Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AEM



Messages : 1437
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Mar 7 Juin 2016 - 15:29

Mickaël B. Farlay a écrit:
Oui, ce n'est pas forcément facile à comprendre, ce sont des concepts assez poussés et que je n'ai jamais vu ailleurs (ce qui rend le Deyryck d'autant plus intéressant pour moi), mais c'est clair Smile Merci

Merci à toi! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Ven 10 Juin 2016 - 13:38

Oui d'où l'intérêt de ce fil. J'ai pour but de reprendre les termes et de les exposer dans idéopédia.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: idéonéologismes !    Aujourd'hui à 9:45

Revenir en haut Aller en bas
 
idéonéologismes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment travailler sur les néologismes en 5eme ?
» Des néologismes en français.
» Création ex nihilo : Dieu et le néant
» Nb de livres lu pour l'oral
» Ruses de guerre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: