L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Documents officiels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Documents officiels   Mar 24 Mai 2016 - 14:21

En quelle(s) langues sont-ils rédigés dans vos idéomondes ?

La seule langue provinciale vraiment usuelle (et donc : pas seulement culturelle) subsistant en Aneuf aux côtés de la langue nationale est le thub, parlée principalement en Pande, mais aussi au sud du Malyr (région de Kalœr ; districts de Skrasen* et de Krebiz) ainsi que dans la Sante de Żhenek.

En Pande, les documents officiels (factures, quittances, avis d'impositions, avis d'amendes...)  sont rédigés en thub puis en aneuvien. Dans les territoires périphériques (sud du Malyr & Sante de Żhenek), elle est également bilingue, mais l'aneuvien précède le thub. Partout ailleurs, l'aneuvien est seul présent. Une demande fut faite pour que le texte aneuvien des documents émis à Żhenek fut écrit en Vadora, mais il n'y eut pas de suite : le vadora est trop peu diffusé pour le prix qu'une telle version coûterait. L'aneuvien utilisé est l'AAN (Akàdemig Anoeven Nakolen), même pour les documents imprimés dans les territoires cités ci-dessus.

Pour les panneaux routiers, c'est pas tout-à-fait la même chose. Pour éviter les surcharges littérales, on évitera le texte au maximum et on privilégiera les symboles, mais c'est pas toujours évident, surtout pour "interdit le vendredi aux heures de marché"°.








*District situé au sud de la région des Alorynes du sud (cap. Pomár).
°Quasiment intraduisible en thub, le calendrier de cette province étant notoirement différent, sinon, en aneuvien, j'ai "cem probid Vrjesdaw merkadòψeve".

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bedal



Messages : 3677
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mar 24 Mai 2016 - 15:59

Algard étant un pays de plus en plus administratif avec tous les inconvénients que cela comporte (ah la paperasse des guildes algardiennes... un fléau ^^), ça me concerne bien évidemment ^^


Du coup dans le royaume il y a quatre grands types de documents officiels :

-les lois : on englobe là-dedans tous les documents liés de près ou de loin à un décret ou une loi décidée par le pouvoir.
Elles sont écrites en algardien standard, et accessibles dans tous les bâtiments principaux des grandes villes ainsi qu'affichées publiquement à différents endroits stratégiques.

Les lois édictées par les ducs et comtes locaux font aussi partie de ces documents. (qui ont la liberté de certaines décisions tant qu'ils ne contredisent pas les lois royales, ce qui fait que chaque ville a parfois des lois différentes...à l'américaine)


-les documents : on appelle par abus de langage "document" tout document officiel émis par une guilde : facture, formulaire, contrat, règlement, quêtes, registres etc...

Ils sont écrits en algardien, mais dans le dialecte de la ville en question, et parfois à Harvtsa ça peut perturber.
Surtout si les conventions numérales ne sont pas des mêmes... (base 12). Mais c'est spécifié sur le formulaire si la guilde appartient au Registre de Comptes Leryens (base12) ou Masenais (base10)

Il y a aussi souvent des versions traduites en elfique (helfina standard registre élevé) ou en nardar, pour les immigrés, mais aussi les marchands étranger de passage et aussi les partenaires commerciaux ou diplomatiques...
Mais les exemplaires sont limités. Il y a parfois aussi des exemplaires en mernien ou en nurménien.


-les rouleaux sacrés : on appelle "rouleaux sacrés", tout document (souvent à contenu religieux) émis par l'Eglise de Lerya et les organisations affiliées.
Ils sont écrits sur du parchemin, considéré comme plus noble que du papier, qui est utilisé pour les autres documents...

La langue utilisée est le leryen, la langue ancêtre de l'algardien, et toujours langue liturgique et magique.

-les actes magiques :
il s'agit de tout document émis par une organisation magique, affiliée à la Branche Magique du Bureau des Guildes.
Ils peuvent comporter des directives, des règlements, des documents secrets, des sortilèges, des listes d'ingrédients ...
Généralement enchantés et scellés, ils circulent uniquement de mage à mage, et généralement seul le destinataire officiel peut l'ouvrir.
Ils sont écrits en algardien (dialecte local), mais aussi en leryen (systématiquement dans le cas des Gremory, qui utilisent d'ailleurs aussi la Langue Rouge dans le cas d'informations sensibles)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mar 24 Mai 2016 - 17:39

Dans le Losda, l'elko est la langue utilisée par tous les peuples.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mar 24 Mai 2016 - 17:54

Ziecken a écrit:
Dans le Losda, l'elko est la langue utilisée par tous les peuples.
J'croyais que c'était surtout la langue des dieux. À moins que chaque catégorie (nains, chimères, esprits etc) parlent une version différente d'elko (nalique, asique, thorique, vanique) et qu'il y ait intercompréhension. Mais bon, on peut supposer que les documents soient imprimés ou diffusés en asique, mais que même les thoriquophones (thorels) arrivent à saisir. Les 4 dialectes étant, bien sûr, écrits en rundar.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wulkos



Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2015
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mar 24 Mai 2016 - 21:40

C'est marrant que tu parles de cela aujourdhuis, car je me suis posé la question hier:

Dans les royaumes Khalnïashaï, il n'était permis aux Kuragoï (double fonction de roi et de grand prêtre) que de s'exprimer dans la Jezmasuvohutas, la langue sacrée que la tradition fait remonter aux temps précédants le déluge. Ainsi, l’aspect juridique et administratif de la fonction était ritualisé avec l'usage de la caste des pretres récitants comme intermédiaire entre lui et le peuple, lui répétant, traduites, les suppliques, puis allant proclamer publiquement les décision, commençant toujours par cette formule rituelle, également inscrite en préambule a tout écrit officiel:

Jaximas, Kuragon-tuja orzivasu,
Enar:
Dawonaï, Kuragozu-ja vohutanut.
Wodar:
Spoiler:
 

Voici d’ailleurs un de ces pretres:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 1:43

odd a écrit:
Comment se compose le patronyme et son pendant officiel, le numéro d'identité...
Voici une idée de l'état civil aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2518
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 1:58

odd a écrit:
A propos de document, comment sont identifiés les individus...
comment se compose le patronyme et son pendant officiel, le numéro d'identité...

Au Niémélaga, il n'y a pas de numéro d'identité. Chaque individu à un ou plusieurs prénoms, et un nom de famille, transmis par le père ou, à défaut, par la mère.

Le premier prénom est choisi par les parents. Les prénoms supplémentaires sont imposés par le Ministère de la Population.

Si le système était appliqué dans un pays francophone, cela donnerait ceci :

M. et Mme Martin ont un fils, qu'ils appellent Jean. Le problème, c'est que des Jean Martin, il y en a beaucoup, beaucoup...

L'ordinateur central du Ministère de la Population donne un, deux ou trois prénoms supplémentaires, pris dans une liste d'un millier de prénoms masculins officiels. 1000 x 1000 = un million. Deux prénoms supplémentaires permettent de distinguer un million d'homonymes. Trois prénoms supplémentaires, un milliard ! Pour les filles, c'est bien évidemment pareil.

On ne peut pas avoir les même nom et prénom(s) que quelqu'un ayant déjà été enregistré par le Ministère de la Population, même s'il est décédé depuis un siècle. La plupart des gens ont donc deux prénoms supplémentaires. Cela donne, par exemple :

Jean Népomucène Agricole Martin.

Les parents protestent :

- Mais ce sont des prénoms démodés !

L'employé de l'état-civil leur répond :

- Ils ont été portés par des gens illustres en leur temps ! Notre administration a aussi pour rôle de maintenir la mémoire historique du pays !

Le père soupire :

- De toute façon, on l'appellera Jean. Les autres prénoms, ce sera pour l'administration...

Autre spécificité niémélagane :

La notion de nationalité n'existe pas. Si vous vous trouvez au Niémélaga, l'administration niémélagane s'occupe de vous. Ce n'est pas nécessairement un avantage, car le Niémélaga ne délivre des passeports qu'à quelques privilégiés (cyborgs). Si vous n'avez pas de passeport délivré par un autre pays, vous êtes à peu près dans la même situation qu'un touriste perdu sans ses papiers en Corée du Nord, et qui essaierait de convaincre des douaniers chinois de le laisser entrer en Chine sans papiers et sans visa...

Si, en tant que touriste au Niémélaga, vous avez, par exemple, besoin d'être soigné dans un hôpital public, vous êtes automatiquement enregistré par le Ministère de la Population. C'est gratuit, mais le niveau des soins est, curieux hasard, à peu près équivalent à celui dont bénéficient les Coréens du Nord...

Si vous vous appelez John Smith (un nom de touriste) il se peut que d'autres John Smith aient été enregistrés avant vous. Le Ministère de la Population vous enregistrera donc sous le nom, par exemple, de John Enguerrand Smith (si on transpose en français).

Idem si vous ouvrez un compte bancaire au Niémélaga (capitale Dibadi). Le Ministère de la Population vous enregistre avec une photo et un relevé de vos empreintes digitales ou rétiniennes. Les hôpitaux, les banques, les services de police et les hôtels (entre autres) sont équipés pour ça.

Les hôtels sont tenus de déclarer leurs clients au Ministère de la Population. Lorsque les clients sont étrangers, le passeport est scanné. Le Ministère de la Population, dans ce cas, dispose de la photo du titulaire, puisqu'elle figure toujours sur le passeport, mais pas de ses empreintes digitales ou rétiniennes : il ne faut pas inquiéter indûment nos amis étrangers !

Le Ministère de la Population reçoit toujours une copie des tests ADN faits dans les hôpitaux. C'est ainsi qu'au Niémélaga, il arrive que le Ministère de la Population sache mieux que vous qui est votre père biologique... Cool

Les cartes d'identité n'existent pas au Niémélaga. Dans une banque, par exemple, vous donnez votre nom complet à l'employé, qui le tape sur son ordinateur. Votre photographie (ainsi que votre âge et votre taille) apparaît sur l'écran. Dans la rue, les policiers font ce genre de vérification avec un simple smartphone.

Si la photo ne suffit pas, un lecteur d'empreinte digitale est utilisé :


Les Niémélagans trouvent bizarre que dans la plupart des pays, on oblige les gens à s'identifier par un numéro, comme des voitures, et qu'on les oblige à avoir des papiers d'identité. Le Niémélaga, c'est une grande famille, l'État connaît tout le monde par son nom ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Wulkos



Messages : 67
Date d'inscription : 02/06/2015
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 2:35

Vilko a écrit:
On ne peut pas avoir les même nom et prénom(s) que quelqu'un ayant déjà été enregistré par le Ministère de la Population, même s'il est décédé depuis un siècle. La plupart des gens ont donc deux prénoms supplémentaires. Cela donne, par exemple :

Jean Népomucène Agricole Martin.

Si, en tant que touriste au Niémélaga, vous avez, par exemple, besoin d'être soigné dans un hôpital public, vous êtes automatiquement enregistré par le Ministère de la Population.

J'adore! Il me faudrait y aller, j'ai toujours été un peu déçu de n'avoir qu'un seul prénom de quatre lettres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4982
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 7:23

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
Dans le Losda, l'elko est la langue utilisée par tous les peuples.
J'croyais que c'était surtout la langue des dieux. À moins que chaque catégorie (nains, chimères, esprits etc) parlent une version différente d'elko (nalique, asique, thorique, vanique) et qu'il y ait intercompréhension. Mais bon, on peut supposer que les documents soient imprimés ou diffusés en asique, mais que même les thoriquophones (thorels) arrivent à saisir. Les 4 dialectes étant, bien sûr, écrits en rundar.

Dans le Losda, chacune des races dispose de ses propres langues (sauf les esprits et les élémentaires), mais l'elko est utilisé par tous pour les échanges, c'est une sorte de langue auxiliaire. Car sa phonologie basique est accessible à tous les peuples et la flexibilité de sa morphologie permet à chacun de pouvoir s'exprimer selon ses capacités cognitives.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 10:58

Ziecken a écrit:
...l'elko est utilisé par tous pour les échanges, c'est une sorte de langue auxiliaire.
Un peu (car le cheminement de conception n'est pas le même) comme le psolat chez moi. La différence, c'est que l'elko est une langue d'échange entre plusieurs communautés imaginaires, celles du Losda, alors que le Psolat est une langue inventée par un Aneuvien (idéomonde) pour comprendre et être (plus ou moins) compris par des pays à langue romane (Europe & Amérique du sud).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16319
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Documents officiels   Mer 25 Mai 2016 - 23:09

Les numéros d'identification (matricule professionnel, numéro de carte grise, de sécu etc. N'ont pas pour rôle de transformer les gens en numéros, sans âmes, conditionnés par un régime autoritaire et autocrate*, il sert surtout, en, principe à ne pas se tromper de personnes, surtout dans les contrées où des noms de familles et des prénoms sont portés par des foules de personnes différentes.



*Pour ça, le jité suffit amplement !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Documents officiels   Aujourd'hui à 14:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Documents officiels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documents officiels sur la vague belge
» Tous les documents officiels sur Medjugorje(anglais)
» Les documents officiels à connaitre
» Pour la réévangélisation de nos société moderne
» Documents officiels d'Eglise sur les apparitions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: