L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 4    Ven 18 Sep 2015 - 22:20

Silvano a écrit:

Quant au sambahsa, c'est une langue plus facile qu'elle n'en a l'air, à l'aspect naturel étonnant. cheers

cheers Dank spollay.

Tien comparation inter sambahsa ed uropi ne hat dispariht; id est ye id bundo tos page : http://www.ideolangues.org/t329p165-sambahsa-mundialect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Ven 18 Sep 2015 - 22:39

Olivier Simon a écrit:
Tien comparation inter sambahsa ed uropi ne hat dispariht; id est ye id bundo tos page : http://www.ideolangues.org/t329p165-sambahsa-mundialect

En effet; c'est la discussion qui s'en est suivie qui a disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Sam 19 Sep 2015 - 0:34

Olivier Simon a écrit:
Le sambahsa est quand même plus simple que nombre de langues IE.
Ça, même sans la connaître vraiment, j'avoue, j'te crois sur parole ! Elle n'a pas d'mal à avoir une grammaire plus simple que celle du français, ou une orthographe plus simple que celle de l'anglais, pour ne prendre que ces deux exemples. Elle est quand même plus compliquée que le volapük, l'uropi ou l'espéranto, voire même l'elko. Y faudrait que j'm'y penche un peu davantage (notamment la grammaire) histoire de faire une comparaison de difficulté avec l'aneuvien (types de règles de conjugaisons & déclinaisons, nombre & "profondeur" des exceptions* etc).



*Pour ça, je me base sur trois exemples dans les langues naturelles : aller, je vais, ils iront, to go, I went, человек, люди, et y doit y en avoir d'autres en castillan, portugais, grec, slovène et j'en passe !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Sam 19 Sep 2015 - 1:46

La différence que je vois entre l'aneuvien et le sambahsa, c'est que tu sembles créer des exceptions en aneuvien pour le plaisir de la chose, alors que les règles du sambahsa ont toutes leur origine dans les langues-sources, mais sont toutes systématisées (sauf quelques exceptions plus exceptionnelles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Sam 19 Sep 2015 - 2:29

Silvano a écrit:
La différence que je vois entre l'aneuvien et le sambahsa, c'est que tu sembles créer des exceptions en aneuvien pour le plaisir de la chose
Les irrégularités aneuviennes sont au contraire une manière de rendre un mot plus facilement prononçable ou moins lourd que si les règles étaient appliquées stricto sensu. Ce que tu dis était peut-être un peu vrai aux débuts de l'aneuvien, ce n'est plus le cas maintenant. Un certain nombre de verbes, qui étaient irréguliers il y a une vingtaine, voire vingt-cinq ans alors, sont aujourd'hui réguliers. Des verbes, comme fàk, fàkta, fàktéa, ont leurs flexions, elles aussi tirées de la réalité (le latin). Quant à un verbe comme ere (être), il est bien moins irrégulier que dans bien des langues naturelles. Son absence (à l'origine) au présent (inspiré du russe) a été remplacée par une puce (point médian chez moi). Mis à part ce côté russe, une bonne partie du reste a été inspirée par le latin (ERAM ERAS...), en nettement plus simple, toutefois. Quant aux accrocs dans les déclinaisons, elles ne sont pas là pour faire exprès : le circonstanciel de klav fait klaw, parce que klavev, je trouvais que ça faisait vraiment bizarre ! Des verbes comme gæn (aller par ses propres moyens) et dæn (mourir) sont devenus des verbes quasi* réguliers. Compare un peu avec ce qui est dans les langues naturelles. La seule intervention "artistique" vraiment arbitraire, c'est pour le coix, pour certains verbes en consonnes à l'infinitif, d'avoir un subjonctif passé en éa (hab), ou en ía (kàn). Pour les nouveaux verbes en consonnes, maintenant, s'ils s'avère qu'ils peuvent avoir un nom dérivé en -et, je les classe dans les -ía, pour éviter une confusion entre le nom dérivé et l'impératif du verbe, qui est en -it. Mais main'nant, y a beaucoup de verbes en -en et en -es : le problème ne se pose plus pour ceux-là.



*Et même complètement régulier pour gæn. Compare un peu avec to go. Quant à e kàn, tiré de I can, mais signifiant I may, il n'y a plus de comparaison possible : ne manque à kàn que l'impératif... simplement pour une question de bon sens.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Uropi 4    Dim 20 Sep 2015 - 12:00

...


Dernière édition par odd le Sam 14 Nov 2015 - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 4    Dim 20 Sep 2015 - 13:30

Ce que j'apprécie en Sambahsa, c'est justement ce qui rebute la plupart des gens: la fidélité à l'indo-européen.
Prenons un seul exemple: la racine gwehm = venir*
(* qu'Olivier me pardonne si je fais une faute d'orthographe; j'ai toujours du mal avec tous ces w et h qui abondent en Sambahsa)

Si moi je reconnais immédiatement la racine PIE *gwem- = venir, les locuteurs romans ne reconnaîtrons pas "venir(e)" qui en est issu, pas plus que les locuteurs germaniques ne reconnaîtront "kom(m)e(n)" qui en est également issu, ou les grecs la racine -βαίνω (b/vaino) que l'on retrouve en composition en grec moderne: μπαίνω (bainô < embainô) = entrer, anevainô = monter, katevainô = descendre… etc. et il faudra un gros effort d'imagination aux Indiens pour relier gwehm à maiñ gayā = je suis allé.

C'est pourquoi j'ai préféré choisir "veno" en Uropi; pas par amour de l'espéranto "veni" Wink .
Celà ne signifie nullement que l'Uropi privilégie systématiquement le latin ou le grec.
Pour des termes voisins, par ex. "aller", on a choisi le mot slave: ito (cf slo iti, russe идти, tch jít, cro ići… et lat "ite missa est")
Pour "courir", le terme germanique: reno (al, nd rennen, ang run, sué ränna…)

De façon à maintenir un certain équilibre entre les familles i-e.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 4    Dim 20 Sep 2015 - 15:10

Doj-pater a écrit:
etc. et il faudra un gros effort d'imagination aux Indiens pour relier gwehm à maiñ gayā = je suis allé.
.

A mon avis, c'est une autre racine, qui existe aussi en sambahsa : ho gwah(-t/-n)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Dim 20 Sep 2015 - 17:56

Doj-pater a écrit:
Ce que j'apprécie en Sambahsa, c'est justement ce qui rebute la plupart des gens: la fidélité à l'indo-européen.

Mais le vocabulaire sambahsa, c'est bien plus que des racines proto-indo-européennes, ou même que des racines issues des langues indo-européennes modernes. Il contient aussi des mots comme bureau ou mekhtab (clair de lune).

Anoev a écrit:
Les irrégularités aneuviennes sont au contraire une manière de rendre un mot plus facilement prononçable ou moins lourd que si les règles étaient appliquées stricto sensu.

En sambahsa, ce qu'on fait, c'est simplement manger quelques lettres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 12:34

O.Simon a écrit:
A mon avis, c'est une autre racine, qui existe aussi en sambahsa : ho gwah(-t/-n)

Pour Pokorny, il s'agit de 2 formes d'une même racine: *gwā- & *gwem- aller, venir et même "naître" (cf lit. gimti), qui donne bien sûr aussi gehen, go, gå

Silvano a écrit:
Mais le vocabulaire sambahsa, c'est bien plus que des racines proto-indo-européennes, ou même que des racines issues des langues indo-européennes modernes. Il contient aussi des mots comme bureau ou mekhtab (clair de lune).

C'est bien ce qui me gêne le plus en Sambahsa… le fait que des racines qui ont gardé en grande partie leur aspect "préhistorique" (PIE) voisinent avec des termes ultramodernes d'une part et avec des mots arabes et indonésiens d'autre part. Je ne vois pas bien où est la cohérence.
Et pourquoi arabes et indonésiens et pas chinois ou japonais, d'ailleurs ?

Pour citer une fois de plus Jespersen - mais je ne voudrais pas trop en abuser - (à propos du Latino sine flexione, il ne connaissait pas le Sambahsa)
Jespersen a écrit:
…It makes a curious impression in the midst of this dead speech material to come upon modern words like utiliza and hazarda…

Ça fait une impression bizarre au milieu de tout ce matériel appartenant à une langue morte de rencontrer des termes modernes comme utiliza et hazarda…

Quant aux exceptions évoquées à propos de l'Aneuvien, voici ce qu'il dit:
Citation :
Our principle thus makes for the greatest possible regularity - though one or two small exceptions, if well motived and easily remembered, should not alarm us: as a matter of fact, not a single constructed language is totally exempt from exceptions, not even Esperanto, in spite of the boastings of its adherents.

Notre principe prévoit le plus grande régularité possible - bien qu'une ou deux exceptions, si elles sont suffisamment justifiées et faciles à retenir, ne devraient pas nous alarmer, pas une seule langue construite n'est exempte d'exceptions, pas même l'espéranto malgré les "vantardises" de ses adhérents.

Je dois dire aussi que sa critique détaillée de l'espéranto est particulièrement intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 13:52

Pokorny n'est plus très à jour....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 14:07

Doj-pater a écrit:
Et pourquoi arabes et indonésiens et pas chinois ou japonais, d'ailleurs ?

Il y en a aussi. Xiau: piété filiale; bfuteing: indécis, par exemple.

Doj-pater a écrit:
Je dois dire aussi que sa critique détaillée de l'espéranto est particulièrement intéressante.

Dommage qu'il n'ait pas pu critiquer l'uropi. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 19:22

Doj-pater a écrit:
pas une seule langue construite n'est exempte d'exceptions, pas même l'espéranto malgré les "vantardises" de ses adhérents.
Je n'aurais pas utilisé un mot aussi dur et aurais utilisé le synonyme "présomption" (utilisé également dans "présomption d'innocence"), un peu moins péremptoire, mais l'analyse est juste (les prénoms féminins espéranto, traités comme des adjectifs).

Par ailleurs, toute critique est subjective, même la plus raisonnée. Mais avec plusieurs critiques, d'horizons divers, parfois inverses, on peut se faire une idée assez juste d'une œuvre (comme une langue). Ce qui est à proscrire, c'est la Critique Unique*, la Seule Voix de Dieu, ou du moins celui qui a l'impudence de prétendre Le représenter.



*Du reste, de Critique Unique à Pensée Unique, on n'est pas ben loin.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
djingpah



Messages : 1375
Date d'inscription : 30/12/2014
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 19:37

Olivier Simon a écrit:
J'ai déjà communiqué en sambahsa avec des autres indo-européanophones (pas beaucoup de sambahsistes, mais quand même) et même une fois "chatté" avec sur Facebook. Toute langue artificielle est en soi expérimentale.
Le sambahsa est quand même plus simple que nombre de langues IE.

Mais ce n'est pas une critique! L'apparente complexité de l'orthographe du sambahasa est justement ce qui fait l'originalité de la langue! D'ailleurs j'ai l'impression que tu as déjà touché un public indo-européen assez large puisque ton article wikipédia est traduit en punjabi (sāmabāsā munadīālaikata)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kinichwiktoj.tumblr.com/
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 4    Lun 21 Sep 2015 - 20:35

Ah oui, en fait, il s'agit de la même personne qui a ouvert l'article en anglais. Au début je pensais que ce dernier article serait vite effacé. Finalement, ça m'a servi de me faire un peu connaître hors Sambahsa....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Doj-pater



Messages : 1269
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mar 22 Sep 2015 - 19:14

O.Simon a écrit:
Pokorny n'est plus très à jour....

Certes, certes… Il a au moins l'avantage d'offrir un dictionnaire très complet de 1183 pages et de nous proposer, tout comme Delamarre, d'ailleurs, des racines indo-européennes lisibles; ce que ne font pas les "chimistes" plus modernes, du type:

• h2ówis, (H)jésmin h2wlh2néh2 ne éh1est, dedork’e (h1)ék’wons, tóm, wóg’hom gwérh2um wég’hontm, tóm, bhórom még’oh2m, tóm, dhg’hémonm h2oHk’ú bhérontm. h2ówis (h1)ék’wobhos ewewkwe(t): k’ḗrd h2ghnutoj moj widntéj dhg’hmónm (h1)ék’wons h2ég’ontm.  (Lühr 2008)

D'après D.W Anthony l'indo-européen est parlé de 4500 à 2500 avJC; il a dû beaucoup évoluer pendant cette longue période; je serais très curieux de savoir à quelle époque ont disparu ces fameuses laryngales (H1, H2, H3, H4) qu'on ne retrouve pas dans les langues filles.

Anoev a écrit:
Je n'aurais pas utilisé un mot aussi dur et aurais utilisé le synonyme "présomption" (utilisé également dans "présomption d'innocence"), un peu moins péremptoire, mais l'analyse est juste (les prénoms féminins espéranto, traités comme des adjectifs).

C'est Jespersen qui utilise "boastings" < to boast = se vanter; c'est pourquoi j'ai traduit par "vantardise" entre guillemets parce que cela ne me convient qu'à moitié… si vous avez une meilleure solution, je suis preneur.
La critique de Jespersen est particulièrement intéressante parce que c'est celle d'un linguiste professionnel (et qui connaît son métier Wink )
Et sa critique est dépourvue de parti-pris et d'animosité; il présente (& critique) aussi bien le Volapük, que l'Idiom Neutral, l'Ido, l'Occidental et le Latino Sine Flexione de Peano…

Silvano a écrit:
Dommage qu'il n'ait pas pu critiquer l'uropi. Laughing

Oui, je regrette sincèrement de n'avoir pu le rencontrer et discuter avec lui… mais comme il est mort en 1943, c'était plutôt difficile.
Cela dit, ayant lu les 65 1es pages de son livre, je vois très bien ce qu'aurait pu être sa critique de l'Uropi. Dans les 43 p. de la 1e partie (générale) je suis à 99% d'accord avec lui; nous divergeons sur la poésie (pour lui on ne peut ni écrire, ni traduire de la poésie dans une langue construite; nous, nous l'avons fait).
voir

Citation :
Il y en a aussi. Xiau: piété filiale; bfuteing: indécis, par exemple.

cela apporte de l'eau à mon moulin et amplifie le côté "salade russe" qui me gêne. Je ne crois pas qu'en empruntant quelques mots à toutes les langues du monde on puisse satisfaire tout le monde. Rolling Eyes
Le mot Uropi kun = chien, kunit = chiot correspond à kunni (chien, chiot) en kannada (langue dravidienne) (ce n'est pas un emprunt). Et je m'en réjouis; ce n'est pas pour autant que je vais me mettre à emprunter des mots kannada ou telougou au hasard comme horage ou bayata = dehors
Ce mot xiau existe-t-il en dehors du mandarin ?

Je ne doute pas un seul instant du côté passionnant de cette discussion sur le sambahsa, mais sur un fil qui en principe s'appelle Uropi, est-ce bien le bon endroit ? Je m'étonne que Silvano, toujours prompt à "zapper" les discussions ne l'ait pas encore fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
odd



Messages : 4334
Date d'inscription : 31/07/2013

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mar 22 Sep 2015 - 19:22

...


Dernière édition par odd le Ven 20 Nov 2015 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mar 22 Sep 2015 - 19:36

Doj-pater a écrit:
Je ne doute pas un seul instant du côté passionnant de cette discussion sur le sambahsa, mais sur un fil qui en principe s'appelle Uropi, est-ce bien le bon endroit ? Je m'étonne que Silvano, toujours prompt à "zapper" les discussions ne l'ait pas encore fait.

Pourquoi y participez-vous, alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mar 22 Sep 2015 - 19:43

Doj-pater a écrit:
O.Simon a écrit:
Pokorny n'est plus très à jour....

Certes, certes… Il a au moins l'avantage d'offrir un dictionnaire très complet de 1183 pages et de nous proposer, tout comme Delamarre, d'ailleurs, des racines indo-européennes lisibles; ce que ne font pas les "chimistes" plus modernes, du type:

• h2ówis, (H)jésmin h2wlh2néh2 ne éh1est, dedork’e (h1)ék’wons, tóm, wóg’hom gwérh2um wég’hontm, tóm, bhórom még’oh2m, tóm, dhg’hémonm h2oHk’ú bhérontm. h2ówis (h1)ék’wobhos ewewkwe(t): k’ḗrd h2ghnutoj moj widntéj dhg’hmónm (h1)ék’wons h2ég’ontm.  (Lühr 2008)

D'après D.W Anthony l'indo-européen est parlé de 4500 à 2500 avJC; il a dû beaucoup évoluer pendant cette longue période; je serais très curieux de savoir à quelle époque ont disparu ces fameuses laryngales (H1, H2, H3, H4) qu'on ne retrouve pas dans les langues filles.

Le problème du lexique de Delamarre (outre des erreurs) est que l'omission des laryngales le rend inutilisable pour de la recherche, même comparative. Il ne s'agit pas là de créer l'uropi ou le sambahsa, mais de reconstruire aussi précisément que possible le PIE. Pour les Indo-Européens, les occlusives avec "h" et les sons correspondant aux laryngales étaient aussi naturels que le sont les sons "ch" ou "j" aux Francophones.

Pour un lexique plus récent, je vous recommande les ouvrages principaux des professeurs Adams & Mallory (certes, ils ajoutent une quatrième laryngale H4, personne n'est parfait).

Et si les formules chimiques vous importunent, il y a bien sûr "ma" grammaire de PIE, que je vous avais envoyée. L'autre problème de Pokorny est qu'il reconstruit des "racines", or les Indo-Européens communiquaient avec des mots entièrement fléchis
Citation :
.

Ce mot xiau existe-t-il en dehors du mandarin ?

Tout à fait, c'est tellement vrai qu'il y a un article sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pi%C3%A9t%C3%A9_filiale
(voir la version anglaise pour les équivalents dans les langues voisine).

Ca illustre ce que je disais dans le fil sambahsa. La comparaison entre des langues de familles différentes permet de dégager des concepts d'autres civilisations importantes et d'éviter de bâtir une auxlang dont les champs sémantiques seraient abusivement franco- ou eurocentriques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Bab



Messages : 588
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 13:49

Olivier Simon a écrit:
La comparaison entre des langues de familles différentes permet de dégager des concepts d'autres civilisations importantes et d'éviter de bâtir une auxlang dont les champs sémantiques seraient abusivement franco- ou eurocentriques.

Certes, mais du point de vue du simple locuteur (non linguiste) que je suis, je pense que, sans pour autant tomber dans un "eurocentrisme" exacerbé, la référence à une famille de langues particulière permet une construction souvent plus cohérente et plus équilibrée. Sans oublier d'ailleurs, qu'on peut aussi parfois trouver des points communs avec certains "concepts extérieurs",  au niveau de la grammaire, qui semble avoir, à certains égards, un caractère plus "universelle" que le lexique.

Ce qui suit n'est pas une critique, juste une impression toute personnelle : le Sambahsa m'apparaît plus "indo-germanique" qu'indo-européen. L'ajout de mots chinois ou arabes, qui pourrait d'ailleurs très bien s'imposer par la suite, à l'usage, du fait de leur éventuelle "internationalité", change peu de chose à mon impression première ... sans doute parce que le Sambahsa tire sa cohérence, et sa "personnalité", de la base particulière sur laquelle il a été créé.



odd a écrit:
Les linguistes professionnels développent habituellement un parti pris très défavorable sur toutes langues construites... Il est vrai qu'elles n'entrent pas dans leur champ d'étude...
Autant dire qu'aucune de leurs critiques n'est recevable...

Je pense que Jespersen est justement le seul linguiste qui se soit vraiment et objectivement intéressé aux langues construites, et pas seulement sur le plan théorique. Activement surtout, en participant, au début du siècle dernier, à des "comités " ou des "délégations" (où il n'y avait pas que des linguistes), chargés d'étudier, de comparer et finalement d'adopter une langue, construite de préférence, comme moyen de communication "international".

Après le fiasco complet, qu'on sait, de cette entreprise, il a fini par créer le Novial (nov-IAL), sorte d'aboutissement des études et des recherches de l'époque en la matière.

Le Novial de Jespersen est finalement un peu ce que serait devenu l'Espéranto si, d'une part celui-ci n'avait pas été verrouillé par son Fundamento, et si, d'autre part les espérantistes d'alors avaient accepté les conditions soumises par la Délégation pour l'adoption de leur langue, qui était en fait la favorite, mais qui aurait dû subir quelques "améliorations" (dont certaines se retrouvent dans le Novial).

Cependant il semble évident que le Novial, comme l'Espéranto d'ailleurs, reste très centré sur l'Europe occidentale, peut-être à cause de son côté encore trop latin ; mais c'était la vision de l'Europe de l'époque, un peu réductrice. Ça n'a finalement pas empêché l'Espéranto de s'étendre un peu au-delà ... bien que le globbish lui ait maintenant bien grignoté du terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 16:46

elBab a écrit:
Olivier Simon a écrit:
La comparaison entre des langues de familles différentes permet de dégager des concepts d'autres civilisations importantes et d'éviter de bâtir une auxlang dont les champs sémantiques seraient abusivement franco- ou eurocentriques.

Certes, mais du point de vue du simple locuteur (non linguiste) que je suis, je pense que, sans pour autant tomber dans un "eurocentrisme" exacerbé, la référence à une famille de langues particulière permet une construction souvent plus cohérente et plus équilibrée. Sans oublier d'ailleurs, qu'on peut aussi parfois trouver des points communs avec certains "concepts extérieurs",  au niveau de la grammaire, qui semble avoir, à certains égards, un caractère plus "universelle" que le lexique..

Malgré tout, je trouve qu'une des faiblesses de l'uropi est l'imprécision des aires sémantiques des mot. Est-ce que le feu arrière d'une automobile est un foj, un luc ou un lamp? Ce n'est pas en explorant l'étymologie de ces trois mots qu'on va être plus avancé, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 18:28

Pour le feu arrière, on peut, selon moi, éliminer foj (heureusement, sinon, ça voudrait dire que la voiture prend feu par l'arrière). Il reste donc luc & lamp. Personnellement, j'opterais plutôt pour luc, et même rulùc. Le mot lamp fait plutôt (du moins, pour moi) à un luminaire (lampe de chevet, de bureau, de séjour... ou bien plafonnier, si on veut rester dans le domaine automobile. Mais bon, je pense que par certains côtés, l'uropi est assez souple pour que deux locuteurs qui le cuisinent différemment puissent quand même se comprendre.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11726
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 18:41

Anoev a écrit:
Mais bon, je pense que par certains côtés, l'uropi est assez souple pour que deux locuteurs qui le cuisinent différemment puissent quand même se comprendre.

Au contraire, je crois que l'uropi a une tendance à ne proposer qu'une bonne forme pour chaque réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Anoev
Modérateur


Messages : 16318
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 19:16

Dans pas mal de langues, il peut y avoir le choix ou bien des manques, c'est selon. Y a pas bien longtemps, j'ai remis à jour la page du cirque dans Idéolexique. Effectiv'ment, il n'y avait que sirk en uropi, pour le cirque en montagne et le cirque sous chapiteau (par exemple). Mais je n'ai trouvé que cirko en espéranto, circo en interlingua (exemples à l'appui : page 45) et sirkud en volapük.

Les deux plus éloignés étant en kotava, puis en sambahsa, puis en aneuvien (paronymes, comme d'hab), et enfin dans les autres langues. Je n'ai pas trouvé le cirque de montagne en elko.

Je crois quand même que je vais éclater le modèle "cirque" en deux entités : trois langues et demie* avec des mots différents, ça justifie deux modèles. Du coup, les langues ne faisant pas la différence auront un pavé spécifique... en attendant.


*La moitié étant l'elko, pour lequel je n'ai qu'une des deux définitions.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Emanuelo



Messages : 1223
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Uropi 4    Mer 23 Sep 2015 - 19:42

Ça m'étonnerait beaucoup que le volapük, dont l'un des problèmes est d'avoir un vocabulaire bien trop précis (mais c'est un problème très répandu parmi les LAI... l'espéranto fait figure d'exception ici, avec peut-être l'interlingua*), utilise le même mot pour le cirque théâtral et le cirque géographique.

* : Oui, je peux aussi dire des choses positives sur l'interlingua, mais ça n'arrive pas souvent Smile .

_________________
לָמַדְתָּ שֶׁשָּׂנְאוּי הַמַּחֲלוֹקֶת וְגָדוֹל הַשָּׁלוֹם
Leko kakanasi kanāsa haneselola fenegedota tehaŝeloma cegedota vugedote (Bereshit Rabba 38, 6).

Chez le glossopoète (dont des leçons de volapük) / Blog en gelota / CRÉTEG / Esperantlingva blogo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://glossopoete.pagesperso-orange.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi 4    Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Uropi et Kotava
» Uropi / espéranto
» Uropi / espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: