L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Mer 15 Juin 2016 - 15:16

Silvano a écrit:
Je ne sais pas trop ce que vous voulez dire par machine de guerre. Les États-Unis auraient utilisé l'espéranto comme langue de l'ennemi dans des manœuvres. Et ces mêmes ÉU avaient utilisé le navajo pour communiquer entre bateaux sur le Pacifique.

Je ne fais que reprendre l'expression utilisée par odd. Je crois que nous l'utilisons cette expression dans le même sens, odd et moi, qui ne se réfère pas à tel ou tel code utilisé dans telle ou telle guerre.
L'anglais est une machine de guerre dans la mesure où c'est un vecteur qui sert à imposer la "culture anglo-américaine" et vice-versa. (la culture sert à imposer la langue)

C'est un phénomène typique de colonisation: les Français en Afrique ont imposé de la même façon le français et la culture française.
La grande différence, et c'est là la subtilité suprême, c'est que l'on n'envoie pas la troupe et les canonnières (en Europe tout du moins); on se contente de coloniser les cerveaux. C'est ce qu'on appelle en anglais le "soft power".

odd a écrit:
Si tout le monde mange comme toi, c'est l’homogénéisation des culures...
Pas du tout.
Je peux manger "une pizza, des suchis, du thiebou dien, de la paella, des nems, des rollmops, des blinis, des lasagnes, du couscous, etc." si j'en ai envie; je ne suis pas obligé: j'ai accès à la diversité. Mais je peux, aussi manger crudités, pâté, rillettes, steak frites tous les jours si ça me chante… je suis libre; c'est ça la diversité.
L'uniformité serait manger du steak ou des sushis à tous les repas, sans avoir la possibilité de manger autre chose.

Citation :
Une langecons comme toute langue, une fois lachée dans le milieu naturel cherchera à se répandre le plus possible, si le travail de condelangue a été performant, le caractère linguicide de son résultat n'en sera que plus important...

C'est totalement différent: c'est le tandem infernal langue + culture qui aboutit à la mort des langues. (relis le texte de Hagège ci-dessus).
C'est parce que les locuteurs d'une langue sont attirés par une autre culture qui leur paraît plus prestigieuse, plus riche, plus efficace, plus propice à leur apporter la prospérité, qu'il sont amenés à abandonner leur propre langue pour celle du colonisateur. L'histoire fourmille d'exemples:
Pourquoi nos ancêtres ont-ils abandonné le gaulois pour devenir "Gallo-Romains" ?
Pourquoi les Bretons ont-ils abandonné le breton ? Pour se sortir de la misère (voir "le cheval d'orgueil") et obtenir un poste dans l'administration ou pouvoir émigrer à Paris dans le quartier Montparnasse.
Etc, etc.
En revanche, les Roumains, les Tchèques, les Polonais, les Lituaniens… n'ont pas abandonné leur langue pour parler le russe qu'on leur imposait, parce qu'ils n'ont pas "succombé au prestige" de la culture russe.

Une LAIC est une langue sans culture; elle n'est pas le vecteur d'un pouvoir colonisateur, économique ou politique.
Ou plutôt, une langue commune, comme l'Uropi, est le reflet d'une multiplicité de cultures, elle incarne en elle même la diversité.
Je me cite:
DP a écrit:
L’UROPI est un MIROIR,
où se reflètent les langues européennes, comme un lac où se mirent un village ou une forêt; on ne peut contempler chaque arbre, chaque maison dans son intégralité, mais chacun d’eux apporte au paysage des formes des taches de couleur, et celui-ci ne pourrait exister sans eux.

Loin de représenter pour elles une quelconque menace,

L’UROPI est donc une OUVERTURE, un PASSAGE vers les langues indo-européennes

Extrait de la plaquette de présentation de l'Uropi.

Pour prendre un exemple simple et concret: les proverbes:

U. De apel fal ne dal od de drev (la pomme ne tombe pas loin de l'arbre = les chats ne font pas des chiens) ce proverbe se retrouve mot à mot en al., nd., su, da, gr, rus, lit.
Quelle culture l'Uropi est censé imposer ? (on en a 7 là)
U. Apsàne se talvos kulpi = Les absents sont toujours coupables (ont toujours tort) se retrouve en fr, ang, al, it, esp, por, nd.
U. Denie dav ne felij = L’argent ne donne pas (ne fait) pas le bonheur (9 langues)
U. De jeg valt ne de kirèl = Le jeu n’en vaut pas la chandelle: fr., it, ang., rus

Une langue commune qui reflète tant de langues différentes, comment peut-elle devenir le vecteur de, et donc imposer une seule culture et par là, devenir une "langue tueuse" (killer language) pour reprendre l'expression de Claude Hagège ? (Il explique très bien d'ailleurs dans son livre Halte à la mort des langues les facteurs et les conditions précis qui aboutissent à la mort des langues.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Mer 15 Juin 2016 - 16:11

Doj-pater a écrit:
U. De apel fal ne dal od de drev (la pomme ne tombe pas loin de l'arbre = les chats ne font pas des chiens)
Intéressante, cette métaphore végétale : j'pourrais m'en inspirer en donnant, par exemple :

Prùnse vàler nep fran cjertendeve = les prunes ne tombent pas des cerisiers, ce qui donne, si j'suppose bien (reprends moi sinon) : De plume fal ne od de cerizare.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Mer 15 Juin 2016 - 23:13

odd a écrit:
C'est pas la culture qui fait abandonner la langue mais le caractère économiquement plus valorisé d'une langue...
Les hommes n'aiment pas être bilingue si ils peuvent l'éviter...

Je n'en suis pas si sûr. Dans quelques endroits où j'ai pu me rendre, ici ou ailleurs, je n'ai bien souvent rencontré que des gens bilingues ( voire “tri-” dans certains cas), qui parlaient la langue “officielle” la plupart du temps, ou avec des inconnus, et leur langue “locale” entre amis.

Les langues locales sont souvent nommées “dialectes” ou “patois”, péjorativement, alors qu'elles sont la plupart du temps à l'origine de la langue dite “officielle”, qui est en réalité le véritable “dialecte” commun. Ces langues locales sont riches en variantes dans une même région, au point qu'il faille en connaître et en maîtriser au moins une ou deux parfois ; elles peuvent être aussi assez différentes de la langue officielle. Cependant elles continuent à se transmettre et à évoluer, et sont encore bien vivantes, malgré ou peut-être grâce à l'utilisation conjointe d'une langue officielle commune.
Le français en France, mais aussi ailleurs en Francophonie, me semble une bonne illustration de ce phénomène.


Citation :
Le mécanisme de la destruction linguistique est juste le résultat d'un bilinguisme asymétrique qui enterre la langue la plus faible...

Y a-t-il véritablement des langues fortes et des langues faibles ? La force ou la faiblesse semble dépendre plus de l'usage que l'on fait de ces langues, et surtout dans quel but (politique, économique, hégémonique, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 0:57

Doj-pater a écrit:
Si je compare Andersen et Disney, c'est parce que j'ai traduit De Miki* Marʒika (Den lille Havfrue) à partir du texte original danois (avec un bon dictionnaire et une excellente traduction anglaise pour comparer).
Je peux vous garantir que ça n'a rien à voir avec Disney ! Rolling Eyes
Si tu peux me pardonner cet avis prévenu (car je n'ai du conte et de son interprétation que par bribes), je n'en doute pas une seconde ! J'ai déjà une idée de ce qu'y (lui et l'équipe du studio) z'ont fait avec Cendrillon et la Belle au bois dormant  (Ch. Perrault), même mon interprétation de cette dernière est moins éloignée de l'original (quoi que comportant aussi des inédits).

Doj-pater a écrit:
Décidément miki est à l'honneur.
Mais là, je ne vois pas comment je pourrais le traduire en aneuvien. Y faudrait que je lise le conte (en version française, mes connaissances de danois sont un peu comme le niveau du thermomètre aux Féroé en hiver : proches de 0°, malgré le Gulf Stream) pour trouver le terme vraiment adéquat.  Une sirène (créature mythique) se dit piskad chez moi, marʒika en uropi. Vu l'apparence de la statue dans le port de Copenhague, je peux pas mettre nexavpískad comme j'ai subodoré nexavprínsdak. Mais vu la (petite) taille de la statue, je peux risquer qit piskad en attendant (peut-être) mieux. Avec miki marʒika, tu as moins de risque d'erreur que moi.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 18:48

odd a écrit:
C'est pas la culture qui fait abandonner la langue mais le caractère économiquement plus valorisé d'une langue...

Ça dépend des situations. Pour l'émigré africain qui meurt de faim et s'en va en Europe pour survivre, l'obligation d'utiliser une autre langue (européenne) est évidemment économique, mais en même temps il conserve sa propre langue qu'il parle avec ses compatriotes (peut être qu'elle se perdra au fil des générations).

Mais chez lui, s'il est scolarisé, il le sera en français (ou en anglais) parce qu'il n'y a pas de langue africaine unique et que de toute façon, il n'a pas la possibilité de recevoir une enseignement de haut niveau dans sa langue. Il s'agit bien là de domination culturelle d'une langue sur une autre.

C'est la même chose en France: ici on peut vivre, et même très bien vivre, sans les séries et les films américains; on peut très bien manger autre chose que des hamburgers et boire autre chose que du coca (qui est, sur le plan de la santé, un véritable poison).
Or nos chaînes de télé ne nous proposent que des séries et des films US avec de temps en temps une série ou un film fr. On nous enseigne de + en + l'anglais au détriment des autres langues. Plus le nombre de langues augmente dans l'UE, moins on en étudie. C'est ça la colonisation culturelle, et c'est ça qui est linguicide.
(Évidemment, la volonté de vendre des produits va de pair).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 19:10

Ben tiens ! Et la pub qui enfonce le clou ! Ce que je déteste particulièrement ( Mad Mad Mad Evil or Very Mad ), c'est les entreprises françaises qui donnent des noms anglophones ou à "consonnance" (souvent truquée, car le nom anglais n'existe même pas : cf Avantime, chez Renault) anglophone. Ça me fait sortir de mes gonds !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 19:10

Marʒika = fille de la mer, cf ang. mermaid ou sea-maid, danois havfrue (idem), al Seejungfrau (jeune femme ou pucelle de la mer), tch mořská panna (pucelle de la mer), en slovène: Mala morska deklica = littéralement de Miki Marʒika
Mais
Sirena correspond aux sirènes d'Ulysse: mi femmes-mi oiseaux

Miki s'emploie ici, comme little en anglais, lille en danois, petite en français. Ce n'est pas tellement une question de taille, c'est la + jeune des 5 soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 19:16

Doj-pater a écrit:
tch mořská panna (pucelle de la mer)
Ah ouais ? Y a pourtant pas d'mer en Tchéquie, y z'ont été vérifier ?  pig  pig  pig

Doj-pater a écrit:
Ce n'est pas tellement une question de taille, c'est la + jeune des 5 sœurs.
Ulnàt piskad, chez moi, donc.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Silvano



Messages : 11680
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 19:31

Anoev a écrit:
Doj-pater a écrit:
tch mořská panna (pucelle de la mer)
Ah ouais ? Y a pourtant pas d'mer en Tchéquie, y z'ont été vérifier ?  pig  pig  pig

Chut! DP est un prof d'anglais, il doit prendre ses sources dans Shakespeare! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 19:51

Ma source pour tch mořská panna (pucelle de la mer), c'est Google (un tout petit peu plus moderne que Shakespeare Wink)
Traduction du tchèque panna: "vierge, bonne (domestique), poupée"

Etant donné qu'en allemand Seejungfrau est sirène et que Jungfrau est pucelle, j'en déduis que le sens du mot tchèque est le N°1 (l'influence germanique en Tchéquie est bien connue).

Maintenant, je ne vois pas pourquoi les Tchèques qui n'ont pas de mer, ne pourraient pas traduire la Petite Sirène, ni parler de mer et de bateaux (ils peuvent voyager, lire des livres, voir des films, imaginer…)

Anoev a écrit:
Ah ouais ? Y a pourtant pas d'mer en Tchéquie, y z'ont été vérifier ?   pig  pig  pig

pig pig pig Vu la configuration anatomique de la sirène, je ne vois pas comment même les Danois, baignés par la mer de tous côtés, pourraient aller vérifier Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Jeu 16 Juin 2016 - 20:21

Doj-pater a écrit:
pig pig pig Vu la configuration anatomique de la sirène, je ne vois pas comment même les Danois, baignés par la mer de tous côtés, pourraient aller vérifier Laughing
Comment savoir si un poisson est vierge ?

J'me rappelle de drôles de sirènes dessinées par Roland Topor, pour illustrer un ouvrage de Jacques Sternberg.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Ven 17 Juin 2016 - 16:06

Anoev a écrit:
Doj-pater a écrit:
pig pig pig Vu la configuration anatomique de la sirène, je ne vois pas comment même les Danois, baignés par la mer de tous côtés, pourraient aller vérifier Laughing
Comment savoir si un poisson est vierge ?

On peut se le demander aussi pour les sirènes nordiques, ou celtiques, mi-humaines mi-poissons, qu'on appelle pourtant Vierges des Mers, ou Mari(e) Morgan en Bretagne (mor = mer et ganet  = né)*, bien que cette dernière n'ait pas de queue de poisson ...
S'agit-il donc bien  de femmes, dont elles ont certes l'apparence, mais c'est sans doute pour mieux séduire les marins, le plus souvent des hommes, et les attirer vers le fond des mers ?
affraid Twisted Evil


(*) En Uropi, on pourrait dire Marigenen Wink : né(e) de la mer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Anoev
Modérateur


Messages : 16243
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Ven 17 Juin 2016 - 16:17

J'ai lu un truc là d'ssus : les sirènes en fait seraient des lamantins dont la forme serait modifiée par un effet d'optique dû à la combinaison de la chaleur de l'eau et de la baisse de pression qu'on constate avant une tempête (bonace).

Qu'un idéolinguiste marin confirme ou démente mon info.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Sam 18 Juin 2016 - 13:13

elBab a écrit:
On peut se le demander aussi pour les sirènes nordiques, ou celtiques, mi-humaines mi-poissons, qu'on appelle pourtant Vierges des Mers, ou Mari(e) Morgan en Bretagne (mor = mer et ganet  = né)*, bien que cette dernière n'ait pas de queue de poisson ...

Ah, c'est intéressant, ça ! Je n'avais pas fait le rapprochement entre "la fée Morgane" ou ma petite voisine et le breton ganet, que je connaissais par ailleurs, grâce à une vieille chanson de Gilles Servat:
Me zo ganet… (lit = i se genen, je suis né, c'est le même mot) = i genì.

Citation :
S'agit-il donc bien  de femmes, dont elles ont certes l'apparence, mais c'est sans doute pour mieux séduire les marins, le plus souvent des hommes, et les attirer vers le fond des mers ?

Oui, et une fois arrivés au fond des mers, dieu sait ce qui se passe … hum, hum censuré

Citation :
(*) En Uropi, on pourrait dire Marigenen Wink : né(e) de la mer ...

Ah, oui! C'est joli, ça. On pourrait même même en faire un prénom: Marigena à côté de Morgana

Anoev a écrit:
J'ai lu un truc là d'ssus : les sirènes en fait seraient des lamantins dont la forme serait modifiée par un effet d'optique dû à la combinaison de la chaleur de l'eau et de la baisse de pression qu'on constate avant une tempête

oui, j'ai aussi entendu parler de cette histoire de laman-tins que je trouve laman-table Laughing Laughing Laughing comparer cettte espèce de grosse vache marine (marigova ou manatin) à une jolie petire sirène… les marins avaient dû abuser du ratafia Laughing Laughing Laughing

Je crois que l'histoire mythologique de la sirène remonte à l'antiquité, où c'était une femme-oiseau; on a aussi la Lorelei (la belle sorcière sur le Rhin): le but est le même: faire naufrager les bateaux.



Sirène, tableau de John W. Waterhouse (pré-rafaélite) qui sert de couverture à la traduction Uropi: De Miki Marʒika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Djino



Messages : 3311
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Uropi 5    Sam 18 Juin 2016 - 13:27

Doj-Pater a écrit:
Ah, oui! C'est joli, ça. On pourrait même même en faire un prénom: Marigena

C'est amusant quand on sait que Marie/Myriam/Meryem vient de l'hébreu "princesse des mers"

_________________
Arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.socialisme.be/fr/parti-socialiste-de-lutte
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 14:16

djino a écrit:
C'est amusant quand on sait que Marie/Myriam/Meryem vient de l'hébreu "princesse des mers"

Intéressant, ça. Je ne savais pas. Quels sont les éléments qui correspondent à princesse et à mer ?

A part ça, Marie, en Uropi, c'est Maria… ça fait donc 3 prénoms possibles: Morgana, Marigena, Maria (abondance de biens ne nuit pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 14:47

Odd a écrit:
Et qu'en serait-il si l'uropi était enseigné partout, que tout le monde le parlait, les plus grand producteurs de cinéma ne tarderaient pas à sortir directement des copies en uropi et on importerait des biens culturels destinés au monde entier en uropi...
Quelque chose me dit que les langues nationales auraient du soucis à se faire, et que les puristes nationaux diraient du mal de celui-là...
Tu me diras, que les produits du monde entier seraient en uropi? Comme actuellement on produit directement en anglais! (et on re-traduit parcequ'au contraire de l'uropi, l'anglais n'est pas maîtrisé partout...)

Moi, je ne crois pas du tout à ce scénario.
D'abord, si on sort des produits avec des noms anglais, c'est que la "culture" anglo-saxonne est à la mode. Faire "américain", c'est faire moderne, et on essaie de les imiter sur tous les plans: séries, téléréa, bouffe, fringues, musique… etc. Le "rêve américain" a beau être devenu un cauchemar avec la crise des supbrimes et toutes les expulsions aux USA, ça marche encore chez nous, parce qu'on n'a pas le courage d'être nous-mêmes. Une LAIC ne possède aucune de ces caractéristiques-là, et même si on utilise des mots Uropi comme noms de marques (il en en a déjà: le baume Kamol, Sprite (en U. sprite! /'sprite/= sautez!), sia…)… On fait même de la pub en Espagne pour le Comité Linguistique Uropi (Uropi Lingu Komitad: ULK)
Mais il n'y a aucune "culture Uropi" derrière à imiter.



Ensuite, parce qu'une LAIC reste une langue auxiliaire: "Une seconde langue pour tout le monde". comme dit Bollack, autre inventeur de langue construite: la "Langue bleue", cité par Jespersen. Une L. auxiliaire, par définition, n'a pas vocation à devenir première langue, ni langue maternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Silvano



Messages : 11680
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 15:38

Au contraire, je crois que, pour toute LAI, ce scénario est envisageable. On peut tout à fait imaginer un monde dans lequel une LAI aurait tellement de succès qu'une immense part de la recherche scientifique et de la production littéraire et artistique se ferait dans cette langue. Après tout, certains auteurs scandinaves écrivent déjà en anglais, pas pour propager la culture anglo-américaine, mais simplement pour vendre plus de livres.

Par ailleurs, je ne crois pas qu'il y ait eu un complot pour vendre du Coca-Cola partout dans le monde via la diffusion de l'anglais. Pour commencer, Coca-Cola a longtemps fait sa pub dans toutes les langues. Par ailleurs, si l'anglais est devenu tellement à la mode, ça tient bien entendu à l'importance de l'économie des États-Unis, avec lesquels tout le monde veut faire affaires, mais aussi à certains aspects attirants de cette culture. On peut bien apprendre l'anglais pour comprendre les films américains et la musique des Beatles... Comme certains apprennent le japonais pour lire des manga ou le hindi pour comprendre les films de Bollywood. On peut bien se moquer de ces films, mais des centaines de millions de personnes en raffolent...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 16:29

Silvano a écrit:
Au contraire, je crois que, pour toute LAI, ce scénario est envisageable. On peut tout à fait imaginer un monde dans lequel une LAI aurait tellement de succès qu'une immense part de la recherche scientifique et de la production littéraire et artistique se ferait dans cette langue.

On peut imaginer tout ce qu'on veut. Après tout Tolkien l'a fait. On peut imaginer un monde tellement commercialisé où l'on n'écrirait pas pour des raisons artistiques mais pour vendre le maximum de bouquins dans le monde, ou même des machines à écrire des romans (Orwell l'a fait: il appelle ça "prolefeed"). Quand on a qqch de très important, de viscéral à écrire, on le fait dans sa propre langue, car, comme dit Jespersen (encore lui Rolling Eyes ) dans une seconde langue on dit ce qu'on peut, alors que dans sa langue maternelle on peut dire ce qu'on veut.
Je suis d'accord avec vous pour la recherche scientifique: il est vital de partager ses recherches avec le monde entier.

Coca est un symbole de la "culture" anglo-saxonne, pas plus et dans ses pubs, il véhicule toujours une certaine image de l'Amérique, pas de la Thaïlande, même si la pub est en thaï.

Citation :
Par ailleurs, si l'anglais est devenu tellement à la mode, ça tient bien entendu à l'importance de l'économie des États-Unis, avec lesquels tout le monde veut faire affaires, mais aussi à certains aspects attirants de cette culture. On peut bien apprendre l'anglais pour comprendre les films américains et la musique des Beatles... Comme certains apprennent le japonais pour lire des manga ou le hindi pour comprendre les films de Bollywood. On peut bien se moquer de ces films, mais des centaines de millions de personnes en raffolent...

J'avoue que les Beatles ont joué un rôle en ce qui me concerne, quant aux blockbusters, ils ne font que l'apologie de la violence, et on s'étonne aujourd'hui que celle-ci prolifère partout, et pas seulement aux EU:
"We siem vint ve kropo torm" (qui sème le vent récolte la tempête)

Mais je préfère laisser la parole à Claude Hagège (Halte à la mort des langues):
C. Hagège a écrit:
On pourra arguer du fait que les Etats-Unis, en dépit des violences de la vie quotidienne, de l’impérialisme croissant, etc…, sont une grande démocratie, que beaucoup aiment à s’y rendre ou à y vivre, et que l’anglais est une belle langue, porteuse de modernité, qui séduit la jeunesse dans presque tous les pays, puisqu’elle la fait danser et chanter, et ne fait gronder que des censeurs attardés. Quelque argument que l’on produise, la menace de mort qui pèse sur les langues prend aujourd’hui le visage de l’anglais.

Je n'ai personnellement jamais rencontré une seule personne qui apprenait le japonais pour lire des mangas en VO, ou le Hindi pour Bollywood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Silvano



Messages : 11680
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 16:34

Doj-pater a écrit:
Quand on a qqch de très important, de viscéral à écrire, on le fait dans sa propre langue, car, comme dit Jespersen (encore lui Rolling Eyes ) dans une seconde langue on dit ce qu'on peut, alors que dans sa langue maternelle on peut dire ce qu'on veut.

Doit-on en conclure que, selon vous, les œuvres de Samuel Beckett ou de Nancy Huston (sans oublier Érasme ou les auteurs du Nouveau Testament) sont superficielles? (Voir cet article.)

Pour le japonais et les mangas, je crois qu'il s'agissait du fils d'un des membres de ce forum. Pour le hindi, ce serait à la mode au Maroc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
AEM



Messages : 1438
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 17:05

Doj-pater a écrit:
Je n'ai personnellement jamais rencontré une seule personne qui apprenait le japonais pour lire des mangas en VO, ou le Hindi pour Bollywood

Moi, beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 17:50

AEM a écrit:
Doj-pater a écrit:
Je n'ai personnellement jamais rencontré une seule personne qui apprenait le japonais pour lire des mangas en VO, ou le Hindi pour Bollywood

Moi, beaucoup.

Ce qui est affligeant là-dedans, c'est que la "culture manga" ne reflète pas totalement l'immense richesse de la culture japonaise (*), pour laquelle il peut être intéressant, en effet, d'apprendre le japonais.

De même que "Bollywood" n'apparaît que comme un sous-produit de la culture indienne,  plutôt influencé, ou "contaminé" par la culture américaine (d'où le nom d'ailleurs) ; ici aussi, on pourrait apprendre le hindi pour bien d'autres motifs plus intéressants et plus enrichissants.

On a là deux exemples de formatage et d'uniformisation culturels en marche, véhiculés par la culture "extrême-occidentale" dominante, qui colonise le monde peu à peu ... avec une "douce" violence, qui en appelle parfois de plus durs.

(*) Il y avait à une époque une sorte de fascination similaire pour les films hongkongais.
Je me demande d'ailleurs parfois si les mangas ne reflètent pas plutôt le monde occidental vu par les japonais, avec peut-être un brin d'humour, ou d'ironie, que les occidentaux ne soupçonnent pas ou ne peuvent pas toujours comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 18:24

Doj-pater a écrit:
On peut imaginer tout ce qu'on veut. Après tout Tolkien l'a fait. On peut imaginer un monde tellement commercialisé où l'on n'écrirait pas pour des raisons artistiques mais pour vendre le maximum de bouquins dans le monde, ou même des machines à écrire des romans (Orwell l'a fait: il appelle ça "prolefeed"). Quand on a qqch de très important, de viscéral à écrire, on le fait dans sa propre langue, car, comme dit Jespersen (encore lui Rolling Eyes ) dans une seconde langue on dit ce qu'on peut, alors que dans sa langue maternelle on peut dire ce qu'on veut.

Beckett, irlandais comme vous ne l'ignorez pas a écrit son chef d'oeuvre "En attendant Godot" en français. De même, "Le Manuscrit trouvé à Saragosse" du Polonais Potocki, ou encore Pouchkine, Kérouac ou Gao Xingjian écrivant en français. Et que dire de notre nouvel académicien Andreï Makine ?

Edit : je n'avais pas vu l'inter. de Silvano, qu'il m'en excuse, d'avoir comme lui songé d'emblée à Beckett.
Silvano a écrit:
Doit-on en conclure que, selon vous, les œuvres de Samuel Beckett ou de Nancy Huston (sans oublier Érasme ou les auteurs du Nouveau Testament) sont superficielles? (Voir cet article.)


Dernière édition par Troubadour le Lun 20 Juin 2016 - 18:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Silvano



Messages : 11680
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 18:26

Troubadour a écrit:
Kérouac (...) écrivant en français.

Mais là, c'était sa langue maternelle. Il n'avait pas entendu un mot d'anglais avant d'aller à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Troubadour mécréant



Messages : 1333
Date d'inscription : 20/01/2013
Localisation : Aquitaine, France

MessageSujet: Re: Uropi 5    Lun 20 Juin 2016 - 18:28

Silvano a écrit:
Troubadour a écrit:
Kérouac (...) écrivant en français.

Mais là, c'était sa langue maternelle. Il n'avait pas entendu un mot d'anglais avant d'aller à l'école.

J'ai toujours eu un très gros doute sur cette affirmation, surtout que c'était le chiac qu'on parlait plutôt dans sa famille... Le français est plutôt une langue qu'il a délibérément cultivée par la suite.

* illustration personnelle, ma langue maternelle est le basque, et pourtant c'est le français qui m'a construit...


Dernière édition par Troubadour le Lun 20 Juin 2016 - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.scribd.com/KotavaEwalik
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi 5    Aujourd'hui à 13:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Uropi et Kotava
» Uropi / espéranto
» Uropi / espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: