L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Série estivale d'articles sur la ponctuation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 17:17


  • Point-virgule
  • Point d'exclamation
  • Point
  • Émoticônes
  • Ponctuation en ligne


Dernière édition par Silvano le Lun 1 Aoû 2016 - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 17:38

Étant donné que je n'envoie jamais de texto, je ne me suis absolument pas penché sur le problème, j'l'avoue.

N'empêche que What a lovely day ! est, si je m'rappelle bien, une erreur. On ne met pas d'espace en anglais devant les points d'exclamation !.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 18:53

Tiens c'est intéressant.

Perso je n'aime pas le point virgule. Je n'utilise volontairement plus cette vieillerie.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 19:08

Tu le remplaces par quoi ? Une conjonction ? Un point ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 19:23

Anoev a écrit:
Tu le remplaces par quoi ? Une conjonction ? Un point ?

Cela dépend des cas. Principalement par un point ou une virgule. J'aime la simplicité, la concision. Le point virgule représente tout ce que je déteste dans ce genre d'archaïsme.

Je suis sûr que le point-virgule disparaîtra lors de la prochaine réforme. Tout comme ont disparu : les points de doute, de certitude, d’acclamation, d’autorité, d’amour, le point d’ironie, point exclarrogatif, la virgule d’exclamation, ...

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 20:16

Ziecken a écrit:
Je suis sûr que le point-virgule disparaîtra lors de la prochaine réforme. Tout comme ont disparu :  les points de doute, de certitude, d’acclamation, d’autorité, d’amour, le point d’ironie,  point exclarrogatif, la virgule d’exclamation, ...
Tu crois ?


Si tu aimes tant la simplicité, pourquoi as-tu gardé le point d'injonction en elko?


En tout cas, le point-virgule, les Grecs vont l'garder, eux ! Il leur sert de point d'interrogation.

Moi, je l'distingue de la virgule :

On avait tout pris : les valises, les appareils photos, les passeports ; on avait juste oublié les billets d'train. La poisse !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 20:24

Anoev a écrit:
Tu crois ?

Oui, j'en suis certain. Wink

Anoev a écrit:
Si tu aimes tant la simplicité, pourquoi as-tu gardé le point d'injonction en elko?

L'elko n'est pas guidé par la simplicité mais par la logique et la numérologie. L'elko n'est pas une langue à but auxiliaire, c'est une langue artistique et extraterestre, elle ne peut que posséder certaines originalités et logiques différentes de nos langues terriennes.

Citation :
En tout cas, le point-virgule, les Grecs vont l'garder, eux ! Il leur sert de point d'interrogation.

Oui, mais il n'a pas la même fonction qu'en français. Nombre de langues ne possède pas de point-virgule et ne s'en porte pas plus mal.

Lorsqu'une langues cherche à être trop pointue, elle s'élitise et se dépopularise.

Anoev a écrit:
Moi, je l'distingue de la virgule :

On avait tout pris : les valises, les appareils photos, les passeports ; on avait juste oublié les billets d'train. La poisse !

Oui, il existe une subtilité. Mais en vaut elle vraiment la peine.

En fait tout ce rejoint. Ton utilisation du point virgule, ton affection des exceptions en française, l'aneuvien, la mise en page d'Idéolexique. Tu aimes les subtilités, les précisions les détails et abbhore la concision, la simplicité et la généralité. Ce qui fondamentalement nous oppose. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un constat, je ne te reproche rien, je dis juste que cela va être très compliqué de trouver un terrain d'entente. Razz

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Lun 1 Aoû 2016 - 20:59

Ziecken a écrit:
En fait tout se rejoint. Ton utilisation du point virgule, ton affection des exceptions en française, l'aneuvien, la mise en page d'Idéolexique. Tu aimes les subtilités, les précisions les détails et abbhore la concision, la simplicité et la généralité. Ce qui fondamentalement nous oppose. Ce n'est pas un jugement de valeur, c'est un constat, je ne te reproche rien, je dis juste que cela va être très compliqué de trouver un terrain d'entente. Razz
Si j'étais vraiment, mais vraiment un maniaque de la complication et du coupage de ch'veu en douze dans l'sens de la longueur, je m'y serais pris complètement différemment et l'aneuvien ne serait pas cette langue, simple et fluide (bon, là, j'pousse un peu, t'auras compris Razz ) qu'elle est aujourd'hui.
J'aurais piôôgé toutes les règles les plus emberlificotées que j'aurais pu trouver dans les langues indo-européennes, finnougriennes et altaïques (déjà ces trois-là), avec des déclinaisons à dix ou quinze cas, changeant selon les genres (là, j'aurais pompé sur le ptahx, compliqué à l'envi), des conjugaisons avec une dizaine de modes et sept à huit groupes, tous truffés de conjugaisons irrégulières, un dictionnaires qui aurait bientôt compté dans les 152 458 mots, avec une description hyper-précise pour chacun d'eux ; et p'is, à supposer que j'sois un peu autiste sur les bords (parce qu'y faut vraiment l'être pour imaginer quelque chose d'aussi complexe... et le maîtriser), je me souviendrais de tout ça sans aucune bavure et pourrais parler sans bafouiller dans ladite langue et traduire sans dico la dernière intervention de Jean-Luc Mélenchon. Comme tu auras deviné, ce n'est pas vraiment le cas. L'aneuvien, langue personnelle mixte, se situe grosso-modo entre deux LAI à-postériori indo-européennes, à savoir l'uropi (facile) et le sambahsa-mundialect (compliquée). Dans l'aneuvien, y a un peu de tout : de l'elko (eh oui, la TOA existe aussi en aneuvien, moins présente, certes), de l'uropi (racines métissées), du volapük (mots à-postériori méconnaissables et déclinaisons en 4 cas, comme aussi en elko). et p'is, en cherchant bien, je pense qu'on pourra trouver d'autres origines. Plagiat ? Certes non ! Hommage ? Dans certains cas, peut-être. Mais complication jusqu'à la jouissance ? Certainement pas ! surtout quand on voit les règles de certaines autres langues (c'est pas une critique, du moins surtout s'il s'agit de langues artistique !).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 11:38

Anoev a écrit:
Si j'étais vraiment, mais vraiment un maniaque de la complication et du coupage de ch'veu en douze dans l'sens de la longueur, je m'y serais pris complètement différemment et l'aneuvien ne serait pas cette langue, simple et fluide (bon, là, j'pousse un peu, t'auras compris Razz ) qu'elle est aujourd'hui.

Les langues ne sont pas toujours le reflet exact de ce que nous sommes, mais elles sont indéniablement construites par notre expérience et notre personnalité.

Les langues du projet ELCO (Ensemble de Langues Codées Occultes) dont la dernière est l'elko (d'où le nom de la langue Wink ) sont chacune élaborée suivant un défi, c'est le même principe que le projet OULIPO. Tout comme Perec a décidé d'écrire un livre sans la lettre E, moi j'ai décidé de concevoir une langue sans consonne, ainsi de suite. Il en est de même pour mes autres langues.

Chacune des langues du projet ELCO répond donc à un défi. Et l'elko, à la particularité de répondre à plusieurs défis à la fois (22 pour être exact) ce sont d'ailleurs les arcanes elkans, je me suis basé sur les 22 arcanes majeurs pour trouver ces 22 défis. La logique et surtout la numérologie (carte 12 du Tarot de Marseille). Ainsi toutes les règles de l'elko sont motivées par le chiffre 4 et lorsqu'il y avait que 3 règles j'ai dû en inventé une 4ème d'où certaines règles endémiques et des signes de ponctuations supplémentaires, et c'est là où je voulais en venir.

Tu penses que tu parviens à détacher ta personnalité de ta langue, mais je pense que cela est dans les faits beaucoup plus difficile. Ton expérience a résolument un impact sur tes créations.

Tu es quelqu'un qui aime décortiquer, approfondir, analyser dans le détail, exploiter, creuser, mettre des liens, des notes de bas de pages, des infos. De mon point de vue extérieur, l'aneuvien est totalement à ton image. Riche de détails, de nuance, de précisions, où le moindre accent à son importance, où 'étymologie est réfléchie jusqu'à parfois la forme des lettres. Montre-moi ta langue, je te dirais qui tu es ... tongue

Bien-sûr qu'il peut y avoir des langues plus fournies en détails et en règles, mais nous arrivons ici aux frontières de ta personnalité. D'autres exploiteront ces terres, d'autres avec d'autres personnalités. Certains traits de personnalités se rejoignent, certaines langues aussi.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
AEM



Messages : 1439
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 12:07

Anoev a écrit:
En tout cas, le point-virgule, les Grecs vont l'garder, eux ! Il leur sert de point d'interrogation.


Oooooooh que oui!!! Toujours une très bonne blague que j'aime faire à mes camarades en informatique! Haha!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 12:54

Ziecken a écrit:
Tu es quelqu'un qui aime décortiquer, approfondir, analyser dans le détail, exploiter, creuser, mettre des liens, des notes de bas de pages, des infos.  De mon point de vue extérieur, l'aneuvien est totalement à ton image. Riche de détails, de nuance, de précisions, où le moindre accent à son importance, où 'étymologie est réfléchie jusqu'à parfois la forme des lettres. Montre-moi ta langue, je te dirais qui tu es ... tongue .
C'est vrai, même si les débuts de l'aneuvien étaient un peu brouillons (au propre comme au figuré, puisqu'à l'époque, les notes aneuviennes étaient enfouies pêle-mêle dans mes tiroirs d'ado ou de jeune adulte. Mais quand j'ai voulu faire quelque chose de plus sérieux, au lieu d'abandonner l'aneuvien et de créer une autre idéolangue, j'ai préféré perfectionner l'aneuvien, avec les outils que j'ai acquis au fur et à mesure (infos linguistique, ordinateur, puis internet (l'Atelier, Idéopédia, Idéolexique)). Rome ne s'est pas faite en un mois, l'aneuvien non plus. Le principal défaut de l'aneuvien, ce n'est pas sa complexité : d'autres idéolangues le sont encore bien davantage ; c'est plutôt l'instabilité de l'orthographe de certains mots. Un exemple récent :

Pour "marécage", j'avais aqlúnelat, et pour "marécageux", aqlúnelon. Le premier se terminait en -at (processus) sans se terminer en -sat (outil). En plus, il était lourdingue à souhait ! Y fallait que je change ça. Du coup, j'ai main'nant aqlunéa qui a peut-être le même nombre de syllabes, mais qui est pris du plus (logique) aréa. J'ai comprimé en aqléa pour "marais" (av. : aqlúnremat Shocked ), auquel j'y ai adjoint un synonyme à-postériori : palùt. Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 13:09

Devise d'Anoev a écrit:
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kes o adraṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.

C'est tout à fait mon avis aussi.

Pour en revenir au point-virgule.

Il n'entre pas dans la logique, ni dans la numérologie de l'elko. En revanche le point d'hésitation oui. C'est donc une question de logique propre à l'elko et non un calque du français.

Pour ma part, comme beaucoup de français d'ailleurs, l'utilisation du point-virgule est très rare, réservé à une élite à laquelle je n'appartient pas et ne veux pas appartenir. Je suis assez conservateur en général, mais je sais me débarrasser de choses inutiles. Pour moi le point-virgule est superflu.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Balchan-Clic



Messages : 725
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Paris XXe

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 13:19

Ziecken a écrit:
L'utilisation du point-virgule est très rare, réservé à une élite à laquelle je n'appartient pas et ne veux pas appartenir. Je suis assez conservateur en général, mais je sais me débarrasser de choses inutiles. Pour moi le point-virgule est superflu.

Wahou je pensais pas qu'on pouvait avoir une vision très "lute des classes" de la ponctuation ! Razz
Je n'utilise pas souvent le point-virgule non plus, mais quand j'en ai besoin je le fais ; en fait je me suis jamais posé la question de sa suppression ou pas. C'est un peu comme les mots, il y a certains mots qu'on utilise peu, mais de là à vouloir s'en "débarrasser" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 14:58

Ziecken a écrit:
Pour ma part (... ) l'utilisation du point-virgule est très rare, réservé à une élite à laquelle je n'appartient pas et ne veux pas appartenir. Je suis assez conservateur en général, mais je sais me débarrasser de choses inutiles. Pour moi le point-virgule est superflu.
Moi (qui ne suis pas non plus élitiste), je ne le vois que comme un signe de ponctuation ordinaire.

Notamment, on a cette hiérachie (du moins, à c'que j'crois)

la virgule sépare les mots d'une énumération, ou bien le complément ou l'apposition du reste de la phrase, s'il est situé devant :
Lui, c'est un vaurien !
Le point-virgule sépare deux propositions indépendantes non liées par une conjonction, donc, il a un peu plus de "poids" que la virgule...
Cependant, le point sépart deux phrases.

Ce type de nuance est très important, notamment sur l'utilisation des points d'exclamation et d'interrogations. Ceux-ci ne remplacent pas exclusivement des points, mais peuvent aussi remplacezr un point-virgule, voire une virgule :

Ils sont partis ? où ? quand ? comment ?
Le premier remplace un point-virgule, les deux suivants : des virgules, quant au dernier, il remplace un point.

J'en ai marre ! arrêtez ça ! Ce sont les deux propositions d'une même phrase : le premier ! remplace un point-virgule.

J'en ai marre ! Arrêtez ça ! Ce sont deux phrases, comme en témoigne la majuscule de la deuxième. Les ! remplacent des points.

L'intonation de "marre" est différente entre les deux lignes.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 20:46

Oui je comprends. Si ce signe existe c'est bien qu'il a une fonction. Fonction dont je ne suis pas sensible.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 21:01

Ziecken a écrit:
Fonction dont je ne suis pas sensible.
Ah... J'préfère ça, c'est donc une question d'aspiration toute personnelle, comme spécifié là :
Ziecken a écrit:
Pour moi* le point-virgule est superflu.

Bon, j'vais pas ouvrir une ligue de sauvegarde du point virgule, mais pour moi, il s'intercale bien entre la virgule et le point, d'où son nom.




*Graissé par mes soins.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 21:04

En sous-titrage, je ne saurais me passer du point-virgule. Sans lui, bien des phrases orale seraient illisibles. Imaginez...
Dans cette épreuve, A a eu 13 points, B, 14, 22 pour C, D, 55...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 2 Aoû 2016 - 21:30

Silvano a écrit:
Dans cette épreuve, A a eu 13 points, B, 14, 22 pour C, D, 55...

Alors que « A a eu 13 points ; B, 14 ; 22 pour C ; D, 55 », c'est d'jà plus limpide.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:52

Comment ponctueriez-vous cette phrase?

Mon cheval s'agitait dans sa stalle alors je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:08

Mon cheval s'agitait dans sa stalle ; alors je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.


Venant de là-bas :

Pourquoi ont-elles cessé de l'être ?

À comparer avec :


Pourquoi ? ont-elles cessé de l'être ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Jeu 4 Aoû 2016 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:16

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Mon cheval s'agitait dans sa stalle ; alors je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.

Citation :
Toujours une virgule après les marqueurs de relation en début de phrase : quelques exemples

  • alors, d’abord, ensuite, après, avant, enfin… : "d’abord, j’ai acheté des pommes" ;
  • cependant, pourtant, en revanche, néanmoins… : "cependant, elles étaient vertes" ;
  • de fait, en effet, ainsi, aussi, en outre, certes, par exemple…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:18

Silvano a écrit:
Toujours une virgule après les marqueurs de relation en début de phrase.
Je suppose que tu as la source de cette règle.

En plus, tu nous as dit : en début de phrase, or là, "alors" était en début de proposition.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11717
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:27

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Toujours une virgule après les marqueurs de relation en début de phrase.
Je suppose que tu as la source de cette règle.

En plus, tu nous as dit : en début de phrase, or là, "alors" était en début de proposition.

Beaucoup de mes collègues vont écrire

Mon cheval s'agitait dans sa stalle, alors, je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.

Pour ma part, je préfère:

Mon cheval s'agitait dans sa stalle; alors, je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.

(On n'a pas d'espace fine ou insécable...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16296
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Jeu 4 Aoû 2016 - 19:40

Silvano a écrit:
On n'a pas d'espace fine ou insécable...
C'est pas ben grââve. Moi, les espaces devant la ponctuation double, je les mets (en français) que depuis deux ans. Et encore ! y a des fois que ça débouche sue un signe de ponctuation (hors guillemets) qui commence une ligne ! C'est ballot ! Alors, quand j'ai pas trop la flemme, j'y vais d'mon Alt+255. Sinon, j'fais comme à l'anglaise (ou à l'aneuvienne) : j'supprime l'espace :
Med hippo dem ere erkín in à stàlev; siă eg dœma tep a ere nœzhev ...*


*J'ai pas mis la suite, car je n'avais pas plus "dégourdir" (comme "engourdir", d'ailleurs) que "stalle". Stalle, c'était simple à faire ; pour le verbe, y faut quand même que j'réfléchisse ; et comme c'était après la ponctuation (sujet qui nous intéresse ici)... Ah, au fait, contrairement au français, la virgule derrière siă n'est pas indispensable.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4967
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Mar 9 Aoû 2016 - 10:12

Silvano a écrit:

Beaucoup de mes collègues vont écrire

Mon cheval s'agitait dans sa stalle, alors, je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.

Pour ma part, je préfère:

Mon cheval s'agitait dans sa stalle; alors, je me suis dit qu'il avait besoin de se dégourdir les pattes.

(On n'a pas d'espace fine ou insécable...)

Pour ma part, j'écriais comme tes collègues.

Et quand bien même j'utiliserai le point-virgule, conformément aux règles de typographie en vigueur, une espace avant et après comme tous les signes de ponctuation composés. Beaucoup de gens se trompent par influence du point et de la virgule. Pas étonnant que ce signe est condamné à disparaître...

En fait, je l'utilise uniquement pour les clins d'oeil dans les émoticones ! Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Série estivale d'articles sur la ponctuation   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Série estivale d'articles sur la ponctuation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2009:articles dans les journaux locaux des objets observés dans le 02 !
» Les articles religieux
» [Littérature et Société] Cherche deux articles récents sur le même thème avec un parti pris différent
» Articles marrants ou à suivre
» Aide à la traduction d'articles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: