L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Projet héliaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sebasteios



Messages : 15
Date d'inscription : 10/09/2016
Localisation : Hong Kong 香港 Ϩοἱγγ Γὥγγ

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 13:39

Merci, Heliomega. C'est un bon résumé. Alors pour les modérateurs, je sais bien que lorsqu'on est en Gaule on doit faire comme les... Romains. Donc, voici une transcription en alphabet latin de mon précédent post :

Βων ϙεστιῶ. Ϫο σϋιζ ᾶκωρ τρεζ ᾶβετη συρ ϲο πρωβλεμ.
Bonne question. Je suis encore très embêté sur ce problème.

Λ'unicode νο περμε πα δο πλαϲη ϲη διακριτικ συρ ϲο ϙι ε κῶσιδηρη κωμ υν ϝϝαϊελ.
L'unicode (en alphabet latin dans le texte) ne permet pas de placer ces diacritiques sur ce qui est considéré comme une voyelle.

Μαι απρε ϝηριφικαϲιῶ δᾶ μῶ δικϲιωναιρ, ιλ ν'ι α ϙο συρ 3 μω ϙο λο τῶ ε ϝραιμᾶ δισκριμινᾶ αϝεκ ϲετ ϝϝαϊελ υνικ « γγ ».
Mais après vérification dans mon dictionnaire, il n'y a que sur 3 mots que le ton est vraiment discriminant avec cette voyelle unique « ng » (/ŋ/).

Η ϫο πᾶς ϙο λο κῶτεξτ ε συφιζᾶ πουρ λα κῶπρηᾶσιῶ. Συρ ῦ μανυσκρι, ῶ ποι τουϫουρ λ'ῆδικη.
Et je pense que le contexte est suffisant pour la compréhension. Sur un manuscrit, on peut toujours l'indiquer.

Ιλ δισπαραι σοιλμᾶ αϝεκ λ'ωρδινατοιρ (πουρ λο μωμᾶ).
Il disparaît seulement avec l'ordinateur (pour le moment).

Ϫ'η λο μεμ πρωβλεμ αϝεκ λο τιλδ συρ λη ϝϝαϊελ μαϫυσκυλ ᾶ φρᾶϲαι.
J'ai le même problème avec le tilde sur les voyelles majuscules en français.

Ϲα μο ραμεν ᾶκωρ α ϲετ ϙεστιῶ ϙι μο περτυρβ : λ'ῆφλυᾶϲ δο λα τεχνικ συρ λα στᾶδαρδιζαϲιῶ λῆγϋιστικ η συρ λα λιβερτη δο κρηαϲιῶ.
Ça me ramène encore à cette question qui me perturbe : l'influence de la technique sur la standardisation linguistique et sur la liberté de création.

Voilà. J'espère que vous y voyez plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4960
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 17:34

Merci. Je n'avais pas saisi l'intégralité du texte, pourtant j'ai fait du grec à la fac. affraid C'est néanmoins très intéressant. merci.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 17:46

T'as bien fait de mettre la transcription latine. J'avais appris l'alphabet grec en quatre heures dans un train entre Rion (banlieue de Patras, capitale du Péloponèse) et Olympia (correspondance à Pyrgos) sur une ligne à voie métrique un peu fatiguée (euphémisme), en 1987.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Heliomega



Messages : 591
Date d'inscription : 15/05/2016
Localisation : "Hauts-de-France"

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 19:00

Anoev a écrit:
J'avais appris l'alphabet grec en quatre heures dans un train entre Rion (banlieue de Patras, capitale du Péloponèse) et Olympia (correspondance à Pyrgos) sur une ligne à voie métrique un peu fatiguée (euphémisme), en 1987.

Bilan: 4h d'apprentissage il y a 29 ans, je pense que tu aurais pu faire un effort pour t'en souvenir. flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16277
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 20:52

J'ai réussi plus ou moins à déchiffrer, mais il m'a fallu un certain effort ; rien à voir avec une lecture naturelle.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sebasteios



Messages : 15
Date d'inscription : 10/09/2016
Localisation : Hong Kong 香港 Ϩοἱγγ Γὥγγ

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Mar 27 Sep 2016 - 21:47

Ϫο ν'η πα ϝουλυ ροπρᾶδρ λα πρωνῶϲιαϲιῶ δο λ'αλφαβε γρεκ ; νι μωδερν νι ᾶϲιεν.
Je n'ai pas voulu reprendre la prononciation de l'alphabet grec ; ni moderne ni ancien.

Ιλ ι α ποιτ-ετρ πλυς δο ροσᾶβλᾶϲ αϝεκ λη ρεγλ δο πρωνῶϲιαϲιῶ δο λ'αλφαβε γρεκ δο λ'ηπωκ ελληνιστικ (δῶκ πωστ-αλεξᾶδριν) μαι υνικμᾶ πουρ ϲο ϙι κῶϲερν λη χαρακτερ ᾶπρῦτη αυ στᾶδαρ δο λ'αλφαβε ελληνιστικ.
Il y a peut-être plus de ressemblances avec les règles de prononciation de l'alphabet grec de l'époque hellénistique (donc post-alexandrine) mais uniquement pour ce qui concerne les caractères empruntés au standard de l'alphabet hellénistique.

Ϲερτῆ σινϊ ποιϝ ϝου παραιτρ κῶπλετμᾶ ητρᾶϫη. Ϲο δοϝραιτ ετρ λο κα δυ ϸ, δυ ϲ, δυ ϩ, δυ ϫ, δυ ϙ ου δυ ϝ. Ϲ'ε πουρϙϝα βιῆ ϙο ϫ'ασυμ κῶπλετμᾶ δο ϫουη αϝεκ υν γραφει δ'αισθητικ ελληνιστικ, ϫο πρωπωζ αυσι ϙο λο λεκτοιρ σο δησωλιδαριζ δυ γρεκ (ᾶϲιῆ ου μωδερν).
Certains signes peuvent vous paraître complètement étrangers. Ce devrait être le cas du cho, du sigma lunaire, du hori, du djandja, du koppa ou du digamma. C'est pourquoi bien que j'assume complètement de jouer avec une graphie d'esthétique hellénistique, je propose aussi que le lecteur se désolidarise du grec (ancien ou moderne).

Μαι « νατυρελ » ϙᾶ-μεμ αυ σᾶς ου ῦ λεκτοιρ πωσηδᾶ δηϫα λα πρωνῶϲιαϲιῶ δο λ'αλφαβε γρεκ κλασικ, α πλυς δο ϸᾶϲ δο δηκρυπτη φαϲιλμᾶ.
Mais « naturelle » quand-même au sens ou un lecteur possédant déjà la prononciation de l'alphabet grec classique, a plus de chances de décrypter facilement.

Προνῶ ῦ κα ου λο γρεκ μωδερν νο σο πρωνῶϲ πα κωμ λο γρεκ ᾶϲιῆ : λα λετρ β ε πρωνῶϲη /b/ ᾶ γρεκ κλασικ, μαι πρεσϙ τουϫουρ /v/ ᾶ γρεκ μωδερν.
Prenons un cas où le grec moderne ne se prononce pas comme le grec ancien : la lettre béta est prononcée /b/ en grec classique, mais presque toujours /v/ en grec moderne.

Λο β ηλιακ λϋι, σο πρωνῶϲ /b/. Πουρ πρωνῶϲη /v/ ου δᾶ ϲερτῆ κα /w/, λ'ηλιακ α ροκουρ α λα λετρ πλυζ ᾶϲιεν ϝ (διγαμμα) πρηζᾶτ αυσι ᾶ ητρυσκ η ϙι, ᾶ ηϝωλϋᾶ, α δωνη λο f λατῆ τουτ ᾶ ϸᾶϫᾶ δο πρωνῶϲιαϲιῶ.
Le béta héliaque lui, se prononce /b/. Pour prononcer /v/ ou dans certains cas /w/, l'héliaque a recours à la lettre plus ancienne digamma présente aussi en étrusque et qui, en évoluant, a donné le f latin tout en changeant de prononciation.

Ϝϝαλα πουρ ϙελϙοζ εξᾶπλ δ'αδαπταϲιῶ η δ'υτιλιζαϲιῶ δο χαρακτερ νῶ-γρεκ. Ϫ'αιμ ῆσιστη συρ λ'ῆπωρτᾶϲ δο λ'ᾶπρῦ δη λετρ νῶ-γρεκ : ελ σῦβολιζ πουρ μϝα υν τᾶδᾶϲ περσωνελ αυ μητισαϫ κυλτυρελ ῆσι ϙ'υν τᾶτατιϝ δο φϋιρ λο πυρισμ.
Voilà pour quelques exemples d'adaptation et d'utilisation de caractères non-grecs. J'aime insister sur l'importance de l'emprunt des lettres non-grecques : elles symbolisent pour moi une tendance personnelle au métissage culturel ainsi qu'une tentative de fuir le purisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebasteios



Messages : 15
Date d'inscription : 10/09/2016
Localisation : Hong Kong 香港 Ϩοἱγγ Γὥγγ

MessageSujet: Re: Projet héliaque   Sam 1 Oct 2016 - 13:22

Ϲ'ετ υν βων ειδε δο δισκυτη ιϲι. Ϲα μο περμε δο πρᾶδρ κῶσϲιᾶϲ δη μᾶκ η δη βοζͷῆ ηϝωλυτιφ δο λ'ηλιακ.
C'est une bonne idée de discuter ici. Ça me permet de prendre conscience des manques et des besoins évolutifs de l'héliaque.

Παρ εξᾶπλ, λα δερνιερ φͷα, ϫ'η φινι παρ μο πᾶϸη συρ λο προβλεμ δο λα διφηρᾶϲ ᾶτρ λη σῶ [v] η [w].
Par exemple, la dernière fois, j'ai fini par me pencher sur le problème de la différence entre les son [v] et [w].

Ϫο σϋι δῶκ αλη ϸερϸη ῦ χαρακτερ ϙι μο μᾶκαι. Η ϫο μο σϋι ρᾶδυ κῶτ ϙο λο διγαμμα πᾶφυλιῆ - νωτη ͷ - πουϝαι μ'ετρ υτιλ πουρ διφηρᾶϲιη λη δοι σῶ.
Je suis donc allé chercher un caractère qui me manquait. Et je me suis rendu compte que le digamma pamphylien - noté ͷ - pouvait m'être utile pour différencier les deux sons.

Δωρηναϝᾶ, ιλ ι αυρα δῶκ ῦ ϝ πουρ λο σῶ [v] η ῦ ͷ πουρ λο σῶ [w].
Dorénavant, il y aura donc un ϝ pour le son [v] et un ͷ pour le son [w].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet héliaque   Aujourd'hui à 17:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet héliaque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» projet de fin d'etude economie
» projet en latin
» Projet armoire elec entreprise
» Projet interdisciplinaire autour de la Mine: Help aux chtis (et aux autres)!
» Le projet Magnet au Canada(1950-1954)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Écritures-
Sauter vers: