L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uropi : réformes et vocabulaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Bab



Messages : 583
Date d'inscription : 12/02/2014
Localisation : Les Zoos-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 9 Oct 2016 - 15:36

Anoev a écrit:
Anoev a écrit:
Les passés en -ì, j'vois pas. P't'êt'le parfait latin (AMAVI, LEGI, FECI... )
Doj-pater a écrit:
Et encore ???
Et encore ? Ben... j'vois pas ! comm'j't'ai dit !

Pour le peu que je m'y connaisse (en langues), ça ressemble assez au passé simple espagnol (première personne du singulier) Smile

Ajout : quant à la négation, après le verbe, elle est assez germanique (un peu anglaise aussi pour les auxiliaires et les modaux)... mais je crois que je suis hors-sujet, il ne s'agissait pas de la place de la négation mais de l'origine de "ne" Embarassed


Dernière édition par Bab le Dim 9 Oct 2016 - 15:43, édité 3 fois (Raison : ajout)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/uropivarkia/
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 9 Oct 2016 - 17:06

Eh ben voilà !
ça fait 2 fois ½ point, soit un point chacun ! Very Happy

La négation ne- est balto-slave, en fait indo-européenne (PIE *ne = non, ne pas) (cf kurde: ne, bengali , perse na…)
mais sa position après le verbe ou auxiliaire est germanique
U. He incèp ne = al. er versteht nicht, su. Han förstår inte, isl hann skilur ekki
He av ne incepen = al. er hat nicht verstanden,ang. he hasn't understood, nd. Hij heeft niet begrepen, su. han har inte förstått

Le passé en se retrouve dans le preterito espagnol (1e personne des verbes réguliers en -ir et -er ): comí, morí, salí, subí = i jedì, i morì (même en kurde: ez mirî), itì us, itì op (je mangeai, je mourus, je sortis, je montai)… en italien: passato remoto (3e pers. des verbes en -ire): morì, finì, vestì = he morì, he fendì, he vestì … en fr. passé simple: (3 personnes du sing. des verbes en -ir): je finis, tu finis, il finit = i, tu, he fendì… portugais: saí, subi, morri (je sortis, montai, mourus)… en plus des parfaits latins dont parle Anoev:
Veni, vidi, vici = i venì, i vizì, i viktì Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Dim 9 Oct 2016 - 19:17

Aïe ! Karamba ! J'avais oublié le castillan ! que j'avais pourtant appris ! Comme quoi, hein !

En fait, dans ce cas de figure grammatical, y a une différence essentielle entre l'uropi (ici présent) et l'aneuvien.

Prenons le verbe jedo vis à vis, par exemple, de inzh (les deux signifient "manger").

i jed
nu jed
eg inzh
er inzhe
i jedì
nu jedì
eg inzhă/eg ere inzh
eg inzhăr/er ere inzhe
i av jeden
nu av jeden
eg inzha
er inzhar
i ve jedo
nu ve jedo
eg mir inzh
er mir inzhe
i ve avo jeden
nu ve avo jeden
eg mir inzha
er mir inzhar
i jedev
nu jedev
e kjas inzh
er kjas inzhe
i se jedan
nu se jedan
eg inzhun
er inzhun
i sì jedan
nu sì jedan
eg ere inzhun
er ere inzhun
eg inzhéa
er inzhéa
jed, jedem, jedeinzhet, er inzhete, or inzhete.

J'ai mis inzhéa (le subjonctif passé), bien que ce mode n'existe pas en uropi, parce que sa construction présente des analogies avec le prétérit uropi : déplacement de l'accent tonique du radical du verbe : vers la dernière lettre en uropi, vers l'avant-dernière syllabe en aneuvien.

Sinon, côté syllabes et/ou mots, en moyenne, ça se vaut : le conditionnel présent est d'un seul morceau en uropi et a besoin d'une particule en aneuvien. Pour le conditionnel parfait, on a le même nombre de mots, mais la construction est différente. L'aneuvien a un parfait d'un seul tenant, alors que l'uropi a besoin d'un auxiliaire. Pour l'impératif, l'uropi est d'un seul tenant, alors que la première personne du pluriel a besoin de son pronom ; mais l'utilisation du pronom permet l'utilisation de l'impératif aneuvien à n'importe quelle personne, y compris pour des usages inédits.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Lun 10 Oct 2016 - 13:33

Bravo pour ce tableau de conjugaison comparée ! Very Happy

Pas d'autres réponses pour le présent ? Le futur ? Vous donnez votre langue au chat ? cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mar 11 Oct 2016 - 13:20

cat ???
Bon, je considère que oui: voici les réponses:

- au Présent
l'Uropi utilise le "verbe nu" c-à-d la racine verbale sans aucune modification, comme le font un certain nombre de langues asiatiques, le mandarin, le vietnamien, le thaï
par ex.
Ur. I, tu, je, ce, she, nu, vu, lu vol = Ma. 我要yào,… Nǐ, Tā, Wǒmen, Nǐmen, Tāmen yào,

- le futur: VE + V
La particule ve est une contraction du verbe volo = vouloir (comme en anglais will, et en danois vil: Jeg vil tale = je parlerai)
Mais c'est aussi, et surtout une des  caractéristiques de la Sprachbund balkanique: ensemble de langues des balkans d'origine diverse (grec, roumain, bulgare, serbe, croate, albanais, romani…) qui ont acquis des traits communs comme le futur qui, dans tous les cas se forme soit avec l'auxiliaire vouloir soit avec une particule, contraction de vouloir suivis de l'infinitif ou du subjonctif (le grec moderne n'a pas d'infinitif)
Par ex:
gr. thélô = vouloir > tha (futur): tha milisei = il parlera = Ur. he ve voko
roum: va vorbi, bulgare chté govori, rromani: ka (de kamel = vouloir) > ka vakerel (cf voko)…

Mais le plus intéressant, c'est ce qui se passe en serbe et en croate:
il veut = on hoće > Futur = on će govoriti, mais on peut dire aussi govoriće, en collant le će à la fin de la racine verbale
ce qui nous renseigne sur la formation de notre propre futur:
Lat dare habeo (donner ai, j'ai à donner) > fr. donner + ai > donnerai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mar 11 Oct 2016 - 15:00

J'ai pas trouvé "membrane" dans le Vordar. Un moment, j'ai bien supposé membràn, mais j'me suis dit que mimbràn faisait un peu plus logique. Encore que le très agglutiné rolufòl (feuille ayant un rôle) me paraissait tout à fait adéquat.

Lequel tu choisirais, à moins que tu aies d'jà une idée et que tu n'aies pas encore mis le Vordar à jour (dommage, parce que je le consulte assez souvent, pour les besoins d'Idéolexique ; l'uropi a déjà 475 pages, ce qui ferait 470 mots traités, si on enlève la page d'entrée et les différents modèles de déclinaison : consonne, -a, autre voyelle & e+consonne), bref, encore trente mots et on arrive à 500. Si tu pouvais maîtriser la syntaxe wiki, on y arriverait assez vite. J't'assure, c'est pas compliqué, à preuve : j'y arrive !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mar 11 Oct 2016 - 17:06

Anoev a écrit:
'ai pas trouvé "membrane" dans le Vordar. Un moment, j'ai bien supposé membràn, mais j'me suis dit que mimbràn faisait un peu plus logique. Encore que le très agglutiné rolufòl (feuille ayant un rôle) me paraissait tout à fait adéquat.

je vais y réfléchir; en attendant voici la 2e partie de

Uropi kurtim
* * * *
L'Uropi en bref
* * * *
NOMS
La plupart des noms Uropi se terminent par une consonne:
Pater = père, frat = frère, has = maison, pol = ville, vag = voiture, strad = rue, kun = chien, skol = école,
Pluriel -E (é): frate, hase, pole, vage…
Génitif: (c'est le complément de nom): sing. -i (non accentué), plur -is: de vag mi patri = la voiture de mon père, de kamar mi fratis = la chambre de mes frères.

Les autres noms se terminent en -A
Mata = mère, kina = cinéma, teatra = théâtre, snivia = piscine, Englia = Angleterre…

On peut former le féminin en ajoutant -A aux noms d'animaux ou d'êtres humains:
kat (le chat en général) > kata = chatte, dictor = professeur, dictora = professeure
Pluriel: -AS: kinas, matas, katas, dictoras
Génitif: sing. -U, plur. -US: de cuse mi matu = les chaussures de ma mère, de kamar mi sestus = la chambre de mes soeurs.
Noms féminins spécifiques: mata, sesta, ʒina, dota, ʒika… = mère, soeur, femme, fille (≠ fils), fille (≠garçon)

Tous les noms en dehors des humains et des animaux sont neutres; ils n'ont pas de terminaison spécifique.



ADJECTIFS
Ils peuvent se terminer par une consonne: bun, pej, gren, jun, ʒel, nar, dic, tin, hol, lud, bel, lej… (bon, mauvais, grand, jeune, jaune, noir, épais, mince, haut, fort (son), beau, léger …)

Ou ils peuvent se terminer en -i (cf. génitif): miki, seni, nizi, magi, longi, kurti, lovi, huri… (petit, vieux, bas, très grand, long, court, joli, laid…)
On peut former des adjectifs en ajoutant -i aux noms: noc, frat, pol, fram, mon, jar, sol, luc… > noci, frati, poli, frami, moni, jari, soli, luci… = nuit, frère, ville, ami, mois, année, soleil, lumière… > nocturne, fraternel, urbain, amical, mensuel, annuel, solaire, lumineux …

Les adjectifs sont invariables; on les place devant le nom: u longi vaj = un long chemin, u lovi ʒika = une jolie fille



Le saviez-vous ? … Zavì vu ja ?

1 - D'où viennent les pluriels Uropi en -e et en -as ?
2 - D'où viennent les génitifs Uropi en -i et -is ?
3 - D'où viennent les génitifs Uropi en -u et -us ?
4 - D'où vient le féminin en -a ?
5 - D'où viennent les adjectifs en -i ?


Dernière édition par Doj-pater le Lun 17 Oct 2016 - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mar 11 Oct 2016 - 17:12

Est-ce une coïncidence (tant de gens utilisent des limages libres de droit !) mais j'ai cru reconnaître, dans l'image de fafil, l'avatar... d'Urko.

Mis à part ma réserve sur le féminin, je trouve le système des "noms libres" (de toute désinence) tout-à-fait esthétique en uropi, il rejoint en ça l'aneuvien, le kotava et le volapük. On retrouve le "radical nu", dans l'indicatif présent des verbes uropis et aneuviens*. J'apprécie beaucoup, même si c'est un peu moins évident de reconnaître la nature des mots et que, par conséquent, une syntaxe rigoureuse peut s'avérer nécessaire.

D'où viennent les pluriels Uropi en -e et en -as ?
Je dirais, de l'italien d'une part (j'ai des doutes), des langues ibériques d'autre part (j'en suis un peu plus sûr).

2 - D'où viennent les génitifs Uropi en -i et -is ?

Du génitif latin pour le singulier, des datif et ablatif latins pour le pluriel

3 - D'où viennent les génitifs Uropi en -u et -us ?

De la quatrième déclinaison latine.

4 - D'où vient le féminin en -a ?

De l'indo-européen, j'présume, parce qu'un paquet de langues ont ce trait en commun. J'ai voulu m'en défaire absolument, et mis à part une poignée de prénoms et un nom imbriqué comme dylka (tendron), j'y suis à peu près arrivé : la plupart des noms aneuviens en -A sont neutres.

5 - D'où viennent les adjectifs en -i ?

Du génitif des noms correspondants. Une chose que j'aimerais savoir, c'est si on peut, grâce à la syntaxe, les différencier ?



*Radical nu qu'on trouve également dans l'infinitif aneuvien, contrairement au -O uropi. Ce qui n'est pas bien grave, l'infinitif aneuvien est un mode presque purement lexical, et il est très souvent remplacé dans les phrases par le participe, sauf derrière des verbes comme poten, kàn, fàl etc.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 15:39

Anoev a écrit:
Est-ce une coïncidence (tant de gens utilisent des limages libres de droit !) mais j'ai cru reconnaître, dans l'image de fafil, l'avatar... d'Urko.

Pas une coïncidence, c'est une photo à moi que je lui ai refilé, le pôôôvre ! Il voulait un avatar "esthétique" Wink

Citation :
D'où viennent les pluriels Uropi en -e et en -as ?
Je dirais, de l'italien d'une part (j'ai des doutes),

Oui, mépakeu… il y a d'autres sources…

Citation :
2 - D'où viennent les génitifs Uropi en -i et -is ?

Du génitif latin pour le singulier, des datif et ablatif latins pour le pluriel

Ok pour le singulier… pour le pluriel… ?:
Génitif Latin
sing. -i deuxième déclinaison (sing): dominus > domini, templum > templi, vir > viri, puer > pueri, ager > agri
plur. -is troisième déclinaison (sing): dux > ducis, corpus > corporis, urbs > urbis, mare > maris,

Citation :
De l'indo-européen, j'présume, parce qu'un paquet de langues ont ce trait en commun. J'ai voulu m'en défaire absolument, et mis à part une poignée de prénoms et un nom imbriqué comme dylka (tendron), j'y suis à peu près arrivé : la plupart des noms aneuviens en -A sont neutres.

je ne sais pas si on peut remonter au PIE pour les féminins en -a (voir O.Simon) car cette histoire de laryngales brouille les pistes et on se retrouve avec des féminins en -i (sanskrit rājnī = reine) en ê (grec: Aphroditê); le lituanien a aussi des féminins en ė, à côté des féminins en -a (ex. gėlė = la fleur)
Mais l'immense majorité des langues d'Europe ont un féminin en -a (romanes, slaves, baltes, grec…) auxquelles on peut ajouter l'arabe: kalb > kalba (chien, chienne)


Je viens juste de découvrir que "femme" en kurde (kurmanji) se dit jin (= Uropi ʒina) Very Happy ; c'est pas beau l'indo-européen ??? Wink

Mon admiration pour les femmes kurdes qui était déjà très élevée (il faut les voir combattre Daesh sans les hommes !) vient de crever le plafond ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 16:02

Le féminin PIE a été vraisemblablement "inventé" après le départ du Hittite, car il n'existe pas dans cette langue.

Il est reconstruit en *-eH2, ce qui donne diversement -a, -ê, -î selon les langues et les circonstances phonétiques.

Une théorie (mais difficilement vérifiable) serait que cette terminaison vienne de *gwénH2 = "femme", ancêtre de l'homophone kurde-uropi (en effet, le kurde est une langue iranienne) et du sambahsa "gwen(a)".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano



Messages : 11677
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 16:07

Olivier Simon a écrit:


Une théorie (mais difficilement vérifiable) serait que cette terminaison vienne de *gwénH2 = "femme", ancêtre de l'homophone kurde-uropi (en effet, le kurde est une langue iranienne) et du sambahsa "gwen(a)".

Y a-t-il un lien entre cette racine et les mots wife, Weib, gvibh?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 16:35

O.Simon a écrit:
Le féminin PIE a été vraisemblablement "inventé" après le départ du Hittite, car il n'existe pas dans cette langue.

Il est reconstruit en *-eH2, ce qui donne diversement -a, -ê, -î selon les langues et les circonstances phonétiques.

C'est bien ce que je pensais !

Silvano a écrit:
Y a-t-il un lien entre cette racine et les mots wife, Weib, gvibh?

Apparemment pas: voir

Etymonline a écrit:
Some proposed PIE roots for wife include *weip- "to twist, turn, wrap," perhaps with sense of "veiled person"

Personne voilée… ça me fait doucement rigoler Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 16:40

Doj-pater a écrit:


Silvano a écrit:
Y a-t-il un lien entre cette racine et les mots wife, Weib, gvibh?

Apparemment pas: voir
:

Apparemment vous n'avez pas lu la suite de la phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 21:11

Doj-pater a écrit:
Génitif Latin
sing. -i deuxième déclinaison (sing): dominus > domini, templum > templi, vir > viri, puer > pueri, ager > agri
plur. -is troisième déclinaison (sing): dux > ducis, corpus > corporis, urbs > urbis, mare > maris,
En fait, comme j'avais fait une fixette sur le nombre plutôt que sur le cas, j'avais shunté un peu la troisième déclinaison, qui fait, certes -IS au génitif, mais au génitif singulier alors que les mots uropi sont au pluriel. Le génitif pluriel de la troisième est -IVM. On s'éloigne, par conséquent.

Doj-pater a écrit:
Je viens juste de découvrir que "femme" en kurde (kurmanji) se dit jin (= Uropi ʒina) Very Happy ; c'est pas beau l'indo-européen ??? Wink

Mon admiration pour les femmes kurdes qui était déjà très élevée (il faut les voir combattre Daesh sans les hommes !) vient de crever le plafond ! Very Happy
Ce sont des jin toniques ! Cool

Manqu'p'us qu'à savoir la raison des infinitifs en -O. Là, ça m'intrigue un peu, j'dois dire... mais bon, pas vraiment plus que celui en -I de l'espéranto, l'arwelo etc. Pour l'elko, je pense que ça vient d'une clé dont la voyelle centrale est un -I-, mais j'me rappelle plus laquelle.

Les verbes sambahsa ont ça de commun avec les verbes aneuviens et... les verbes anglais, c'est qu'il n'y a pas de terminaison constante à l'infinitif. En fait, la vraie racine verbale uropi, on la retrouve à l'impératif singulier et à l'indicatif présent (cf le tableau de dimanche dernier).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Mer 12 Oct 2016 - 21:59

J'ai repris ton image des animaux domestiques pour les mettre à mon compte. Ça donne... ben... ça.

Comme je n'ai pas remarqué les pis du bovin, je n'ai pas mis boovek (traduction exacte de gova). Par contre pour la photo en bas à gauche, j'ai été plus fidèle, car on voyait bien à la photo (taille des cornes, notamment) qu'il s'agissait d'une chèvre et non d'un bouc (kàpred). J'aurais eu un doute, j'aurais mis kàper, comme pour boov. Question plumage, je ne pouvais avoir aucun doute sur le sexe du canard, j'ai donc mis quoned. Par contre, pour le dindon ou la dinde, je ne les connais assez bien que sur l'étal de mon volailler, donc, j'ai fait dans le simple.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 16:37

O.Simon a écrit:
Apparemment vous n'avez pas lu la suite de la phrase.

Si, bien sûr, mais ma pudeur naturelle m'interdit d'en dire davantage. Laughing

Anoev a écrit:
Ce sont des jin toniques !
Super !
La dernière de Google Translate  Rolling Eyes : je voulais traduire Longiʒìv Kurdi ʒinas ! (vive les femmes kurdes) en kurde. Je suis parti de l'anglais: Long live Kurdish women !: ça a donné un pataquès pas possible; j'ai voulu vérifier, à tout hasard ce que ça donnait en français, et là, merveille des merveilles ! j'ai obtenu:
"de longues femmes kurdes en direct !" Laughing Laughing Laughing
Bon en bricolant un peu j'ai obtenu ceci: (sans garantie aucune)



Longiʒìv Kurdi ʒinas !      -      Bijî jinan kurd !

On peut remarquer que lede bijî est le jî- de jîyan = ʒivo (vivre) < PIE *gʷeih₃- *gʷyeh₃- = vivre

Citation :
Manqu'p'us qu'à savoir la raison des infinitifs en -O

Mais ce sont des infinitifs gallois: Mardik l'a dit au début: voir + haut.

Très bien aussi les animaux en aneuvien Very Happy

Membrane: mot international, donc membràn (dommage dans un sens, car j'aurais bien aimé avoir membrane qui recouvre: supèl et membrane qui sépare: trapèl)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 17:18

Doj-pater a écrit:
Mais ce sont des infinitifs gallois: Mardik l'a dit au début: voir + haut.
C'est vrai, mais comme il avait dit que c'était un peu capillotracté, je m'suis dit qu'il y aurait peut-être une explication plus limpide, du coup, j'ai vite oublié son inter. Mea kvlpa.

Doj-pater a écrit:
Membrane: mot international, donc membràn (dommage dans un sens, car j'aurais bien aimé avoir membrane qui recouvre: supèl et membrane qui sépare: trapèl)
T'as qu'à garder les trois ! Pour l'instant, j'ai mis supèl et trapèl en hypothétique. Si tu confirmes, j'enlève le logo et crée un lien pour chacun des mots, si tu te rétractes (abandon des deux mots, ce s'rait dommage), je ne garde que membràn, qui est extrêmement proche du psolat (au sens du diacritique près*).





*Au point d'en devenir "homonyme" à certaines occasions, car tu nous a dit un jour, que le sens des diacritiques n'était pas formel en uropi (contrairement au catalan et à l'aneuvien).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 18:09

Anoev a écrit:
la troisième déclinaison, qui fait, certes -IS au génitif, mais au génitif singulier alors que les mots uropi sont au pluriel.

Oui, on ne peut pas tout avoir et rien payer ! Wink
Le S en Uropi est une des 2 marques du pluriel, donc c'est logique que -is et -us soient des génitifs pluriels.

Alors, d'où ils viennent les génitifs en -u et -us ?

Uropi id Latini
Quand on regarde les 1e personnes du singulier du présent et du parfait en latin, on peut mesurer l'influence du latin sur l'Uropi.

Lat. CAPIO (1e pers présent) > Ur. cepo (infinitif),  CEPI > i cepì
ADVENIO > aveno,  ADVENI > i avenì (arriver)
DISPEREO > dispero,  DISPERII  > i disperì
FLUO  > flujo,   FLUXI > i flujì (couler)
MOVEO > muvo,  MOVI  > i muvì  (mouvoir)
SCRIBO  > skrivo,  SCRIPSI  > i skrivì  (écrire)
TEGO (couvrir)  > tego (abriter),  TEXI > i tegì
TRAHO > trajo,  TRAXI  > i trajì  (tirer)
VISO > vizo,  VISI  > i vizì  (voir)
COQUO  > koko,   COXI  > i kokì (cuisiner)
EDO > jedo,  EDI  > i jedì (manger)
NEGO > nego,    NEGAVI  > i negì (nier)
SEDEO  > sedo,   SEDI  > i sedì  (être assis)
VOLO  > volo,   VOLUI  > i volì (vouloir)
VENIO  > veno,   VENI > i venì (venir)
VERTO  > virto,   VERTI > i virtì
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 18:17

Doj-pater a écrit:
Alors, d'où ils viennent les génitifs en -u et -us ?
Il m'a semblé avoir déjà donné une supposition là-bas : la quatrième déclinaison latine.

MANVS -VS qui donne "manuel" en français
TEXTVS -VS qui donne "textuel" (id.)
CORNV -VS, qui donne une cornue, etc.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 18:33

Ok, ça peut marcher pour le -us, mais pas pour le -u… il faut chercher ailleurs Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 18:39

J'avais pensé au nominatif neutre, comme dans CORNV, mais bon...


Le roumain, peut-être ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 18:55

Doj-pater a écrit:
Ok, ça peut marcher pour le -us, mais pas pour le -u… il faut chercher ailleurs Question
Le polonais et le grec ? Mais là-bas, ce sont sur des substantifs majoritairement masculins.

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 20:08

Non Mardik a raison, ils viennent bien du grec. (Même s'ils sont masculins singulier et neutres en grec)

sing. -u Grec: masculin & neutre: o philos > tou philou, to vivlio > tou vivliou, to paidi > tou paidiou
plur. -us gr: certains neutres: to lathos > tou lathous, to dasos > tou dasous (gr.4)… lat. 4e dec: cornu > cornus, domus > domus

Pour le -us, vous avez raison tous les 2  Very Happy : en grec génitif singulier de certains neutres en -os > -ous, + 4e déclinaison latine.

On peut aussi faire un rapprochement avec le lituanien et le letton:
+ lit. génitif pluriel en ų (ou long): M vaikas > vaikų, brolis > brolių (enfant, frère), F motina > motinų, katė > kačių… (mère, chatte)

+ un accusatif M pluriel en -us (comme en grec): vaikas > vaikus, brolis > brolius, arklys > arklius (cheval)

le letton a un génitif M pluriel en -u, un acc M pl en -us: vīrs >vīru, vīrus, skapis > skapju, skapjus   (homme, étagère)

L'arménien a aussi un génitif en -u: dzovou (de mer), mahou (de [la] mort), havou (de poule), l'islandais un génitif féminin en -u : flaska > flösku (bouteille), króna > krónu (de couronne), Marta > Mörtu (de Marta), l'albanais –u (= g.m.s.): shtegu, miku, kau, atdheu (de sentier, d’ami, de boeuf, de patrie)

Quant aux langues slaves, le tchèque a certains masculins inanimés qui font leur génitif en -u: hrad > hradu (château), smích > smíchu (le rire)… le polonais a apparemment la même chose: stół > stółu (table)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Jeu 13 Oct 2016 - 21:10

Doj-pater a écrit:
Membrane: mot international, donc membràn (dommage dans un sens, car j'aurais bien aimé avoir membrane qui recouvre: supèl et membrane qui sépare: trapèl)
Anoev a écrit:
T'as qu'à garder les trois ! Pour l'instant, j'ai mis supèl et trapèl en hypothétique. Si tu confirmes, j'enlève le logo et crée un lien pour chacun des mots, si tu te rétractes (abandon des deux mots, ce s'rait dommage), je ne garde que membràn, qui est extrêmement proche du psolat (au sens du diacritique près).
Ça y est, le mot membràn est mis. J'attends p'us qu'ta décision pour les deux autres.

À la lecture du pavé de traductions du Wiktio, j'comprends que, en tant que concepteur de LAI, tu l'aies casé comme mot international : Toutes les langues IE se sont mis d'accord sur un radical commun !

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Doj-pater



Messages : 1257
Date d'inscription : 04/01/2014
Localisation : France Centre

MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Ven 14 Oct 2016 - 19:29

Anoev a écrit:
5 - D'où viennent les adjectifs en -i ?

Du génitif des noms correspondants. Une chose que j'aimerais savoir, c'est si on peut, grâce à la syntaxe, les différencier ?

Oui, mais sepatu ! Il y a des langues qui forment l'adjectif en ajoutant un -i au nom. Lesquelles ????

Génitif et adjectif
Comment les différencier ?
C'est simple: l'adjectif et le génitif générique qui ont la même valeur se placent devant le nom
par ex.
U noci tren = un train de nuit (un train "nocturne"), u noci ovel = un oiseau de nuit (nocturne)
De republiki valte = les valeurs républicaines
Poli transporte = transports urbains, polihàl = hôtel de ville, poli ʒiv = la vie en ville, la vie urbaine

Le génitif spécifique, lui, se place toujours derrière le nom. Il est en général spécifié par un déterminant.
De tren di noci = le train de cette nuit.
De prisedan de republiki = le président de la république
De monumente de poli = les monuments de la ville, de kamar mi frati = la chambre de mon frère ≠ u frati kis = un baiser fraternel
Lovi miki kati ore = de jolies petites oreilles de chat (félines) = de ore mi kati = les oreilles de mon chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uropi.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uropi : réformes et vocabulaire   Aujourd'hui à 3:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Uropi : réformes et vocabulaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.
» Vocabulaire anglais
» Vocabulaire breton de la ferme Trépos VBF
» Poids ou formes ?
» Le vocabulaire de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: