L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sambahsa-Mundialect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Lun 5 Déc 2016 - 17:36

Anoev a écrit:
Pahrfait ! J'ai appris quèqu'chose ! Merci.

Toute l'info sur la prononciation est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 10 Déc 2016 - 13:55

J'ai traité la page speic (rayon d'une roue) dans Idéolexique. Elle est sûrement sujette à correction, notamment pour l'étymologie où y doit y avoir un mot indo-européen plus adapté (utilisable aussi pour l'étymologie du mot uropi spis*). Vérifie aussi la prononciation. J'ai marché un peu à l'instinct. Mais peut-être mon instinct me trompe-t-il.





*Rien à voir avec l'aneuvien spiys.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 10 Déc 2016 - 14:05

Merci !

J'ai juste une interrogation quant au pavé de traduction, qui semble mélanger le "rayon de roue" et le "rayon de cercle". C'est normal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 10 Déc 2016 - 15:20

Olivier Simon a écrit:
Merci !

J'ai juste une interrogation quant au pavé de traduction, qui semble mélanger le "rayon de roue" et le "rayon de cercle". C'est normal ?
Voici à quoi ressemble la page française. Comme tu peux voir, il n'y a que l'espéranto, le sambahsa et l'uropi qui disposent d'un mot spécifique. Sur 12 langues (français compris), ça fait peu. Du coup, le rayon de la roue est une "dépendance" du rayon du cercle (une roue étant un cercle, ça tombe plutôt bien). J'voyais pas trop comment on pouvait faire pour éviter une mise en page lourde à l'envi pour le pavé de traductions.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6016
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 10 Déc 2016 - 15:27

Olivier Simon a écrit:
Merci !

J'ai juste une interrogation quant au pavé de traduction, qui semble mélanger le "rayon de roue" et le "rayon de cercle". C'est normal ?


Ce n'est pas si différent à y regarder de près même si l'un est un concept géométrique et l'autre une extension sémantique du premier désignant une réalité sensible.

Que la plupart des langues les désignent au moyen d'un même mot n'est pas si choquant mais tu as raison, il serait sans doute préférable de les séparer.

Je vais réfléchir à partir de janvier sur la gestion des médaillons de traductions, car je trouve que cela manque ici aussi de rigueur et qu'ils ne rendent pas justice à la complexité et à la richesse des idéolangues qu'ils accueillent.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 11 Déc 2016 - 0:07

Ziecken a écrit:
Je vais réfléchir à partir de janvier sur la gestion des médaillons de traductions, car je trouve que cela manque ici aussi de rigueur et qu'ils ne rendent pas justice à la complexité et à la richesse des idéolangues qu'ils accueillent.
J'ai peur !!! affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 11 Déc 2016 - 0:15

Olivier Simon a écrit:
Merci !

J'ai juste une interrogation quant au pavé de traduction, qui semble mélanger le "rayon de roue" et le "rayon de cercle". C'est normal ?

En effet. En espéranto, ça devrait être spoko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6016
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Lun 12 Déc 2016 - 11:28

Anoev a écrit:
Ziecken a écrit:
Je vais réfléchir à partir de janvier sur la gestion des médaillons de traductions, car je trouve que cela manque ici aussi de rigueur et qu'ils ne rendent pas justice à la complexité et à la richesse des idéolangues qu'ils accueillent.
J'ai peur !!! affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Mais non, tu ne devrais pas.

Mon ambition est de créer une trame simple, claire, intuitive et efficace. Qui permettra de renseigner toutes les infos possibles mais toujours de la même manière pour éviter d'avoir une trame différente pour chaque mots.

Si on veux faire venir des participants, il faut les attirer et non les faire fuir. Razz

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Mar 13 Déc 2016 - 17:02

Aiguisez votre hache de bataille et enfilez votre slip de fourrure.

Voici la traduction sambahsa de "The Tower of the Elephant" (la Tour de l'Eléphant) à partir du texte original de R.Howard.

Il faut savoir que l'inventeur de "Conan le Barbare" se suicida, malgré un succès qui pointait le bout de son nez, à l'âge de 30 ans, quand il apprit le décès imminent de sa propre mère.

Pour son malheur, les excellents récits épars qu'il écrivit pour "Conan" furent "réécrits" après sa mort par des personnes peu soucieuse de qualité artistique, quitte à caricaturer le personnage en un sauvage primitif amateur de donzelles à poitrines dénudées.


C'est pourquoi cette traduction sambahsa est basée sur le texte original de Howard; ce court récit est vraiment un "must" pour tout amateur de fantaisie héroïque.

https://fr.scribd.com/document/334053099/Id-Tor-Ios-Elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Mar 13 Déc 2016 - 17:13

Olivier Simon a écrit:
Pour son malheur, les excellents récits épars qu'il écrivit pour "Conan" furent "réécrits" après sa mort par des personnes peu soucieuses de qualité artistique, quitte à caricaturer le personnage en un sauvage primitif amateur de donzelles à poitrines dénudées.
Des connards barbants, en quelque sorte.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Lun 19 Déc 2016 - 5:40

ID SCARLATO CITADELL

ab Robert E. Howard

1

Iom lion ep Shamus plain kapieneer ;
Eys memsa med un isern zangir kyimeer,
Honar-ye med trompetten kieneer ;
« Is Lion est bad in cage ! » kieneer.
Way ibs citads ios platland,
Sei aiwo is Lion iter lant !

(Vetus doina)


Id behngos ios boi se hieb forstumpascen ; victoria cries blanseer-se ad agonia kharkhars. Kam pelupoik waraks pos un osyern rlayu, ia cadavers iom vicens covohr id plain ; id sol sehnkend do id horizont reudherih ia schlift helms, ia goldbedehn schakhs, ia argwrnten placks iom doraks, ia brohct einsa ed ia diplas iom gwaur silken royal stendarts, implohcen do pacta scarlat padwls. I maurks ed ir armurti reiders lyohg in silent kowps, crinars ed ptors weundelnd muzlim-ye in tod rudh schiau. Ambh ed bayna i, kam carriet ab id storm, strahr ia dischtukeln ed trahn nayvs iom archern ed iom pikiniern, samt ir stalen helms ed lietern kojusta.

In id plain cliengh id triumphal kan iom olifants ed ia kaphs im victorn dub do ia torsos iom vicens. Ir lamper yed irregular lignes eent convergend kam ia speics uns glimmernd kwekwl kye quer is sensto surviver se pariet ad lever un inegal katu.

Ye tod dien, Conan, roy os Aquilonia, hieb viden id andem siens ritterdem bihe kot, vrohnt, brohct, bad pernict. Is hieb uperridt id sudeust grance os Aquilonia con penkmil ritters, unte Ophirs piwernias pre viwehse confronten ad quom is credih sien allieit, roy Amalrus os Ophir, coalihn con ia trupps os Strabonus, roy os Koth. Is hiebit bedyohrct id kapan bad kun eet pior sert. Is hieb kwohrt quantum is miegh, con sien penkmil reiders, contra ia trigim mil ritters, archers ed lanciers iom conspirators.

Aun archers ni infantiers, is hieb lohncen sien gwaur cavalerie protiev id peind heir, viden iens ritters in ir tweiser armurs gvohnen ab ia lances om sien yeudmen, vrohnen id centre iren lignen, agend ia compact rangs om sien trupps prod se, bet hieb viwohsen kapen in uno mengain kun ia duschman flyghels hieb zaghyaht ambh iom. Ies schemitisch archers os Strabonus hieb committen un halak in ia rangs eysen rittern, ir gwelsa brungend quodkwe spalt iom armurs ; ies hieb gvohnen i ekwens ed ies kothian pikiniers hieb-se precipiten kay perinices iens disseddeln cavaliers. Ies dorakt lanciers ios centre hieb tun reskipt ir lignes, kardwnen ab cavaliers flankois, ed ies hieb charget iter ed iter, uperplehnd id walu sub ir dwaschaw.

Ies Aquilonians ne hieb fugen ; hiebeer pohden ep id pold ed, ex ia penkmil ritters quoy hieb sohkwt Conan sudtro, ne oin likwit Shamus plain gwiv. Tuntos eet issmee roy katuend, perambht ab ia klombh nayvs yeudmen ios royal guardia, kneigvend regv-ye protiev un cruoric magur em mortu menscens ed ekwens. Ophirian ritters samt goldxwenyungen armurs klaupihr irens reidbiestens inter ia cadaverkowps kay plage iom mon gastalt. Cortjambi blouswordberd Schemitisch ed kothian ritters samt sombre lige ker iom ped-ye. In id air cliengh id behngos os stal ; id gastalt ios occidental roy in eyso sword armur stieu meg buland in id centre ios compact circule eysen duschmans, beirend terrible cutts kam un kassab ghesornd un athime sater. Auncavalier ekwi galoppeer ep id plain ; un crehscend circule klombhen nayven strahsit pod iom roy. Eys kwehsend ed bleid attaquers refluxeer face tod desperat gvertat.

Tun inter ia heulend ed kraghend lignes surrexeer ies kreigend swamens : Strabonus, samt sien weur ed deusk lige ed sien doler okwi ; Amalrus, minc, samt dwighen lige, skeulkic ed tem dangereus quem un cobra ; ed bad so isghen gwultur, Tsotha-lanti, vehsend tik sien silken robes, samt sien rapace cap quetos luc dwo mier sword okwi. Eent lohct buxianxu jects de tom kothian brukh ; in ia west ed nord villages, raufkays gwens dekhschiet magvens tik swehrnd-ye eys nam, ed skeud sclavs baygh meis jaldi rehumiliesceer sei eent tohrct med bihe pohrnen ei brukh anter quem bihe bichen. Eyswert bibliotheque pohld med occult buks, bohnden med id twac em gwiv-ye skohnen victims, ed od in ia aunnam dubes ios clin ep quod sess eys palat, is commercit con ia teniforces, exchangend heulend sclavas po kafir secrets. Isge eet is druv mayster os Koth.

Is brukh skeud-ye smih kun is dyohrc bo roys oistope irens reidbiestens ye un respectable distance ud id sombre stalmoiniht gastalt quod buxianxu-ye stieusit uper i cadavers. I boltsti trembleer ant tom wir quos gver blou okwi lohnc tehrgend blixa ex sub eyso stestoud kumbekhelm. Id sombre ed schramen lige os Conan bihsit dar sombrer in eys furia. Eys cruorpoik sword armur se forschtuk ; eys mier eins eet rudhen tiel sien lambhel. In tod ordeil, eys hol civiliset keramide hieb dissquamen. Is eet un barbar qui facit sien victors. Conan eet gnaht-ye un Kimri, oin tim clinleuds, gver ed skiedisk, qui wik uno matam dighom samt aiwodengu warwn, dalg nordi. Id saga quod hieb ducen iom tiel ep id thron os Aquilonia eet ja materia uns hol cycle om heroyic narns.

Ies roys mien baygh apo ed Strabonus wohl sien schemitisch archers kridres iro praeddo dalgtos med ir isus. Eys hetmans hieb est mess kam zrehl traigv ab id mier einso ios Kimri ed Strabonus, tant bakhil dayir sien yeudmens quem sien denars, kerieun ob rage. Bet Tsotha scussit sien cap.

Kap gwiv iom !
Facil sayctu ! Rierz Strabonus, bfuyow ob ei enfiell od is armurt obljim ghehdiet semkam se sehnde tiel iens trans id lancenwall. Quis ghehdiet kape gwiv uno mensceddo tigher ? Per Ishtar, is gvehnt mien gohdst gvehntels ! Ho tohrben sept yars ed goldkowps kay trainire ein ex iens, ed eni lyehge ghomi kam tant lescha pro gwulturs. Isus, tib saygo !
Ed tib repeteihm : no ! Iey Tsotha-lanti med un turs ton, steighend ghom sien seddel. (Is iliey glehdjlika) Ne has tu dar mathen od mien intelligence est dar staurer quem quodgvonc eins ?

Is tohr ia rangs iom pikiniers, ed ti olbjims vehsend brigandines ed isern visiers abvic bayasen-ye, ibo strifes oin pan os eys robe. Ies ritters temschi prompt-ye ei likw id perigumt. Is jiemb ia cadavers ed vifacit iom roy samt buxianxu ed gwaukan lige. Id hol heiro prispohc id scene in un tenso silence, enderwaurgend-ye sien annem. Sieno miero srakut ed cruorsmeu einso swohnct hog in id hava, id gastalt in sword armur stieu, menacend, uperkeihnd id lagar silhouette in silken robes.

Tib porgo gwit, Conan, iey Tsotha-lanti, med un voc prect ab un cruel joy.
Tib dahm nehc, brukh, brohm is roy.

Mot ab eys hol haines ed nerce, Conans einso sturd ghom kay sege Tsotha-lantis isghen torso. Uno mier clamor scuss id hol heir. Baygh pior oku mae sem oko ghohd sehkwe iom, is brukh stiupit perodh, ed kwohk mer-ye pones id pam siens hand ep Conans levter bagu, quer ia schakhs hieb est wult. Id stridend miech extrehp ex sien agmum ed is ziraht olbjim sohnkit gwaur-ye ghomtro, still. Tsotha-lanti stup sien gleimen.

Lambhent iom ed mae bayte ; ia edonts tos lion sont aunharm.

Ies roys galoppeer proscher ed spohc hayran iom nigvohnt lion. Conan lyohg, kam stilldaut, bet eys okwi eent werughyanen ed oistier ad iens med un achiz furor.

Quod has tu kwohrt ei ? Sprohg is bfuyow Amalrus.

Tsotha ei dik id taungh ring samt curieus forme quod king oin eysen finghern. Is compag sien gwistis protie mutu, ed uno micri stalen gwelon gwohl ex sub id halka, kam un ogvidingv.

Est grihn samt id swekwos ios purpwr lotus quod crehsct in ia hanten muraischa os Sudstygia, iey is magician. Provoquet un zanchey paralysis. Covehrte iom med zangirs ed dehte iom ep un wogh. Sol eurehpt ed nos est tid fortrehce do Khorshemish.

Strabonus rikit kye sien general, Arbanus.

Gwirlayms do Khorshemish con iens vurnens. Tik un drungin os royal cavalerie nos escortet. Te wehlo marche ye octent tiel id aquilonian grance do id citad Shamar. Ies Ophirians vos aproviandesient en route. Siemos joine vos ausst bilkull, con renforts.

Pos ta werds, id hol heir – stalmoinihn ritters, pikiniers, archers ed intendance yeudmi – abieg ad dehme id waun in ia lungs engwn id walu.

Entrim, ender id starwent noct, bo souverains ed is brukh staurer quem quelkwe wanak rid kyid nagor os Strabonus, badraken ab royal guardes samt tweiser armurs, ed sohkwn ab un long ligne om woghs, in qua kowpeer ies vurnts. In oin ex ia lyohgit Conan, roy os Aquilonia, last med zangirs, id bitter gust os marloubia in sien stohm, id furor ios effrenatios tigher in sien atmen.

Id poison quod hieb pact eysa staur members ne hiebit paralyset eys kers. Menxu id wogh takien perodh ep id plain, is roy eemimehnt de sieno marloubia. Amalrus hieb ei yisen un schija, iom implorend ke hohlp contra Strabonus quiwert hierb eys westxeimen, un landbarzakh quod dub inter ia grances om Aquilonia ed Koth, id mier sudrig, skeipend kam un buffer inter bo lands. Is hieb mer-ye prohgen ke ter buir Conan ed mil cavaliers, kay mudhes ub eys demoralisen trupps. Ed Conan silent-ye rughiet. In sien generositat, is hieb gwahn con penkwes id numer yeudmen meis quem so khayno monarcho hiebit prohgen iom. Ed alnos bona fide hieb is penetren Ophir ed hieb wohsen confrontet ibs itnamen rivals, in fact perbohnden protie iom. Eys kleumen eet tant quem eys peinds hieb mobiliset un hol heir kay kapane iomge ed eys penkmil yeudmens.

Un rudh mighel dusk eys vision ; eys veines ois med rage ed eysa skolfas hiemmer iom furieus-ye. Unte sien hol gwit hieb is naiwo khissen un solgo grassabo blans ad achizia. Unte un oku succession portraiten, ia klewost wakyas os eys existence defileer in eys ment : pellvehsend barbar ; mercenar in zirah ed hornhelm ; corsar abord un galera samt id bug ornen med un serpent, apterlinkwnd un kilvater om cruor ed raubhens engwn ia sudcausta ; korion in armur ep sien surogv aygur, roy ep sien golden thron, sub id bander vapwnen med el golden lion, perambht ab un dwaschaw om cortoyers samt pelupoik vesters ed am genuend hofdames. Bet ia takans ed ia knars ios wogh eetitragent iom do id khianat os Amalrus ed do Tsothas vraj. Sehrg stus eysa skolfas ed ia schikays iom vurnens ex alter chariots plehr eys atmen med un gver satisfaction.

Uperwohgheer id ophirian grance pre midnoct, ed ye octent dyohrceer ia tweiser ed pembspalven spices os Khorshemish ye id sudeust horizont. Un buxianxu scarlato citadell uperkihsit id hol, kwehkend dalgtos kam un spreuz os aliw cruoro prod id azur waurn. Eet Tsothas castell. Oin angho marmorpaven strado duxit tiel id poli. Stanghto med gwaur stalen portals, id begir id clin quod uperkihsit id citad. Ia flanks tos kalma eent pior skarp yoitkwe id khiek bihe accedden unte alyo wegh. Kata ia walls ios citadell ghohd bihe dyit ia weur paven strads ios urb niter, ia masjids ed ir minaras, ia schops, ia temples, ia doms ed ia mercats. Ghohd yaschi bihe dyohrct ia royal palats ed ir vast bustans, bohrct med hog walls. Artificial sreumens ed argwrntic fontans dwitsker inter ia mult fruitdrus ed ia floren bunges. Id citadell uperkih tod hol decor, kam un condor swehbhend uper sien praedd, mers do meditations quom secret eet xihn tik ab id.

Ia staur dwors ios jiowschay, stahnd inter dwo massive tors ios exter mur, ghyahr behngos-ye ed is roy penetrit sieno nagor perambht ab dwo tweiser roigs om sien lanciers, menxu penkgim trompettes saluteer eys reiken. Bet neid menegh waurs kay gwehme ad oisternes rosenpetals sun ia kaphs im victors. Strabonus hieb nert-ye udmarchen id khabar ios sigh. I leuds inkiep just ambikwehle, ed naghisdeer dyehrcend-ye ir gwirlaynd roy, hamraht ab tik oikens yeudmens, ed dieum kweter is rikit ka victor au vicen.

Conan, qui just ghohdyit move, reliv sien cap ed xyiengit kay dyehrce ia daumsa tos urb lakapt « id Sudrayn ». Is hiebit piwen id speh os uperrides sem dien ta mier aysen dwors prod sien rittersquadrons, id bander vapwnto med el golden lion leikend uper iom. Eno penetrit tetro zangirbohnden, sduihn sien armur, lyehgend in id budmen uns woghios kam un sclav. Eys rage buit tayt ab un sarcastic nayd, bet pro iens nerveus soldats quoy wohgh eyso chariot, tod gleimen kwohk meis kam ia brohms os un gehrnd lion.



2

Bleigu keramide uns trehn leugh ; fabule os divin rect
Ego men gaiss mien cron po cruor ; tu de per heritage
Id thron quod mi ho udkatuet, per Crom, io ne pehrnsiem
Neter po goldpehldend dals, ni ob tehrg iom Halls os Hayd !

Id Route iom Roys


Eni id citadell, in un kielken samt thol ex oismilt aschabak, samt wonk dwers bedeht samt deusk ed aunsam joyels, muss un baygh stragno samghat. Conan os Aquilonia, samt memsa poik med tursen cruor, facit sien victors. Ambi iom un decen aydokwen olbjims knigv ep ia odega iren gaysen. Ant iom stahsit Tsotha-lanti, menxu Amalrus ed Strabonus kihr ep coucha, reudhernd med silk, gold ed jauhars. Nogw ephebs schohnk vin do ir coups gluben ex oin sappir.

Conan akster-ye contrastit in tod scene. Samt gvero protiokwo, cruorpoiko, nogwo ploisko un lendvkatan ed zangirbohnden, eys blou okwi kerieun ex sub id rauft sword kaysar quod nifiell ant eys ghem ed weur chol. Is eet id dominant element ios scene, ed tant gwis lud ex iom quem id pomp iom kreigers bihsit forbligen ob to. Ies roys, drapen in ir myndert ed splendor, khiss to deubst in se, ed eent bfuyow. Tik Tsotha-lanti ne eet perturbet.

Nies vanscha ghehde bihe resumen do oin jumla, roy os Aquilonia, iey Tsotha. Wehnmos crisces nies rig.
Ed schowi sace mien roydem kam khyks, knier Conan.
Quom te ays tu ? Es tik un aventurer qui hat lambhen un cron dia quod is hieb ne meis rec' quem quiskwe alyos errant barbar, jawieb Amalrus. Smos suamenos de tib porge un substantial sarcen.
Un sarcen ! (id staur torso os Conan buit scutten ab un gigantesk ilay) Id pris om infamia ed khaniat. Som un barbar, yinjier vahm pehrne mien roydem ed ids folk po salv gwit ed vies murdar denars ! Ha ! Quosmed habte yu daken vies crons, tu ed so swordlige pork nieb te ? Viesghi paters hant katuen ed paytten, kay dind vos transmitte ir crons ep un argwrnten tepji. Ta habte yu heriten aun wehrge, ploisko poisone oik braters, menxu ho wighen kay habe id ! Ste ter, forlyohgen in satin ed scharabend vin menxu vies popule swoidt aserng ed wed, ed yu gwehmte ad mi tolke de divin rect ! Fu ! Ego ho glohmbern ex ia abysses os ghemst barbaria hina stighes tiel id thron, ed unte tod ascension ho tant lust cruor quem sehrgiht alyens. Sei oin ex nos hat beviden sien rect os gouverne, som ego, per Crom ! Quod tar gohder habte yu kwohrn ?
Ho trohft Aquilonia in ia ghesors uns pork os voster genos, ghehdend describe retro sien genti unte tusent yaren. Id land eet dohrn ab ia weirs quibs ies barons levereer-se, ed id popule neti ghohd, truden med imposta ed dustraiten. Nundiens, nel noble os Aquilonia deursiet tehrge el humilst em mien supodehns, ed imposta ter sont legver quem ceterloc tienxia.
Poitte yu sayge id sam ? Amalrus, tien brater fanght id hol eustdeil tiens roydem ed te challenget. Ed tu, Strabonus, tien soldats sont nunkye belaghernd ia castells os minst-ye decen rebellen barons. Vies leuds sont truden med aunieus imposta ed truppen leivens. Ed yu eiskwte plunder mien roydem ? Ha ! Leurte ghi me ex ta zangirs, ed io repinga id demped med vies mazgha !

Tsotha-lanti smih skeud-ye kun is vis rage lambhnes eys dwo royal sokwis.

Quanto saycs, kamkwe exact, ne nos interesset. Nies plans ne te betrehve. Tien massoulias endsient quando sies signe tod pergamen, in quod abdies pro Peurst Arpello os Pellia. Tib dahsiems armes, un ekwem, penkmil goldlunas ed te escortesiems tiel id eustgrance.
Kay wehso ye id point quer eem kun ho entret Aquilonia kay enliste in eys armee, ploisko entrim mien nam proe-biht tod uns khayn ! (Conans gleimen buit samlik ei bragv ed stauri creisch ios forestenwolf). Arpello, he ? Io ieg prabh mistreusend-ye tom massacrer os Pellia. Yughi ne hatta sagvte klehpte ed plunder frank-ye ed ouvert-ye ? Yu tehrpte un pretexte, hatta teun. Arpello jimant habe ghutts os royal sehrg ; vosghi daughsiet ka alibi au satrap-marionette ! Libter smitte vos do hayd quem signe !
Es un imbecile ! Exclamit Amalrus. Es inter nies ghesors, ed ghehdmos rabe tien cron ed tien gwit quanlibt !

Conans antwehrd ne buit decost, ne wirtic uns roy, sontern typic-ye instinctive ex un wir quos profund-ye barbar buhsa hieb naiw est pnict ab id culture is hieb widt. Is oisput do ia-pet okwi os Amalrus. Is roy os Ophir klieup ex sien sedd heulend-ye ed sizit sien daga. Is exkardkiesch ed se precipitit kyom Kimri, bet Tsotha-lanti se interpos.

Ne tem oku, Majestat ; so wir est mien prisoner.
Abveic ex mien agmo, brukh ! hul Amalrus, follihn ab id arg iom blou okwen ios Kimri.
Ho saygen retro ! bieub Tsotha-lanti, tuntos furieus.

Eys lagar hand gwohl ex id ample armel os eys ghiton ed is xubh un quat pulver kyid convulgen lige ios Ophirian. Amalrus hul ed vienk retro, sinend skape sien arme ed behrnd sien hands ad sien lige. Is se sis falle ep id couch, ant ia impassible okwi iom kothian guardes, menxu Strabonus expohsit hast-ye un nov bicair vin, quod is dohrj med tremblant hands. Amalrus clih sien hands ed scussit sien cap med un gvaltic geste, sien greis okwi kwehkend recuper lent-ye ir intelligence.

Hiebim biht blind, brohm is. Quod has tu mi kwohrt, brukh ?
Eet un mer geste kay te ghabihes quis ammert her, iey is med un turs ton. (Is hieb mutawajkhet, revelend id hol kyehros siens atmen). Strabonus hat ja uct sien lection ; est tid ke eucs tien. Quo ho xubh' do tien okwi eet tik lyt pulver trohven in un stygian tumbh. Sei decido rinkape, sies passe id reste tiens gwit ambhtastend-ye in temos.

Amalrus plex, smih dwight-ye ed lambh un bicair, tentend perbehrge sien rage ed sien paur. Ka accomplihto diplomat, is rewieldh-se jaldi. Tsotha-lanti vols tun kye Conan, qui ne se hieb forannt unte id hol scene. Pos uno znayco ios brukh, ies Aydokwi lambh iom prisoner ed apterstiup Tsotha. So duxit iens ex id kielken, unte un wonk dwero pre ghehde do uno mier sinueus dikhliz quos demped eet covohrno med pelupoik mosayics ed quos murs ornet med sirmas ed argwrntsiouls. Golden mijmers, hangend kata ia smilen akmens, siseer skape voluts samt delicate-ye profumet rayhas. Ies tour do uno smulker, buxianxu ed bfuxiong dikhliz, samt stens ex aschabak ed sword jade, ed ghohd ant un glaughen dwer subkeihnd un arche ep quod sess uno menscghalv quod fried matam-ye. Un wir stahsit in tod stet, piwon ed repulgil, srehtend un chehise cleichen : eet Shukeli, is chef om Tsotha-lantis eunuchens. Eet dekhschat-ye rumorto de tom wir, quos bestial gust os torture uperwohnd cada alyo menscpassion.

Id glaughen dwer ghyahsit kyun angh drab quod kwohk dubes tiel id inster ios clin ep quod id citadell hieb est construct. Stigheer ghom ia stieupens ed vighohd ant un isern dwer, quod tengicit exaggerat-ye robust. Okwivid-ye, tod dwer ne duxit extro, yed dahsit id pondos os esus constructo kay resiste siege machines. Shukeli ghyien id, ed kun is zaghyien tod dwer apter iens, Conan kieusit id evident malaise quod hieb lambht iens Aydokwens quoy badriek iom ; ispet Shukeli ne kwohk baygh yowo menxu scrutit id temos ant iens. Id dwer eet doublen med dwoter barrier, un sayp samt gwaur stalen stanghs. Tod ek eet clus med un dahi perchin quod ne comprisit sclud, ed ghohd bihe activet tik extos. Tod perchin buit tract ed id sayp disprohp do id mur. Gwahr perodh ed ghohdeer do un vast kayurt quos swol, murs ed tavan kwohk esus gluben ex idpet ghianshiek. Conan ghieb is eet baygh dalg enderdien, dar niter quem id clin. Id temos tengicit vyiges uper ia torches iom guardes kamsei esiet gwiv.

Diehr iom roy uni ring sgillt ei sten. Skliedeer un torche do un firida just uper eys cap, ed is wohs unte un pwolcircule os teun luce. Ibs Aydokwims urs linkwes id loc, murmurend ed glanzend paur-ye kyid temos. Tsotha-lanti znieyc ibs exihes ed spohdeer ad to, waurgpuscend mutu kamsei bayient od id teni wardhiet ed klaupiet za iom. Tsotha-lanti vols tsay kye Conan, qui kieu, bfuyow, od ia okwi ios brukh kwohk bliges in xep ed od eys dents tengier kam ia edonts uns wolf, tweisend in temos.

Est tid kay saygmos pawiropeku ad mutu, barbar, goilit is brukh. Dehlgo joine Shamar, ed id siege. Pos dec diens, sessiem in tien palat os Tamar con mien jenchis. Est ter semjec' quod maghiem sayge tienims gwens, pre weulo ir delicate cuits kay kwehre iommed pergamens ep qua ia triumphs os Tsotha-lanti bihsient chroniquen ?

Conans kimri rughat buit tem meteoric quem habiet baurt ia aurtavans uns ordinar mensc. Tsotha-lanti glih bragv-ye dind sgwohm. Conan enderdyohrc sien gwultur silhouette kun so zaghyien id sayp ; dind is ieur id behngos ios exter dwer cludmen ed silence pohd tsay kam un kafan.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 25 Déc 2016 - 10:09

Comme j'étais en train de traiter le modèle {{Sexy}}, j'ai pas trouvé sa traduction en sambahsa-mundialect. Une 'tit'voix me disait que ce pourrait bien être comme en français, en anglais et en interlingua, mais sans preuve, je ne pouvais rien faire. Après tout on pouvait très bien avoir affaire à un mot directement pris de l'indo-européen. Cela dit, mon intuition est basée quand même sur du concret : sexual est commun au sambahsa et à l'interlingua, on a sexe en sambahsa pour sa traduction française ; c'est quand même des indices qui comptent. Et p'is le terme "sexy" est (beaucoup) plus récent (XXe, d'après le Wiktio) que la langue indo-européenne. À moins que le sambahsa se démarque de l'anglais et utilise une orthographe différente, comme l'uropi (seksic°) ou le psolat (sexi*).



°'videmment, ça peut pas être -kc- p'isque les mots d'la famille sont en -X-, mais ça peut, par exemple, être sexic (j'ai bien failli mettre ça pour le psolat, et p'is...).
*J'peux pas utiliser sexy en psolat, parce que, dans cette langue, pourtant latine, le Y, ben... c'est un [y]. En aneuvien, c'est une agglutination de racines à-priori : goox (sexe) + oproeran (excitant) = goproan. Quant à l'espéranto (seksalloga), j'sais pas d'où vient alloga ; j'ai pas trouvé en kotava (et là, pour les déductions...).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 25 Déc 2016 - 13:30

Bien entendu, je garde "sexy" ! ['seksi].

santa Khauris Natal ! santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 25 Déc 2016 - 15:16

Olivier Simon a écrit:
Bien entendu, je garde "sexy" ! ['seksi].
Entendu : j'mets à jour.

C'est fait.

Olivier Simon a écrit:
santa Khauris Natal ! santa
Merci.

Zhovon Nàtyv!

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Dim 25 Déc 2016 - 23:09

Olivier Simon a écrit:
Bien entendu, je garde "sexy" ! ['seksi].

santa Khauris Natal ! santa

Danke. Tibschi, Olivier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Mar 27 Déc 2016 - 4:26

Olivier Simon a écrit:
ID SCARLATO CITADELL

kot?
issmee?
ies hieb gvohnen i ekwens... pourquoi pas ekws?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Mar 27 Déc 2016 - 6:58

Silvano a écrit:
Olivier Simon a écrit:
ID SCARLATO CITADELL

kot?
issmee?
ies hieb gvohnen i ekwens... pourquoi pas ekws?

"kot" = participe passé du verbe "kov" = "cogner, battre, forger"

"issme" = "is + smee" = smee est un enclitique signifiant "en particulier, en personne". Dans la phrase : "c'était dorénavant le Roi en personne qui se battait".

Pour "ekws"; en fait ça fait quand même deux syllabes [Ekus], donc je préfère utiliser la déclinaison avec "ekw". Sinon, hors texte, on aurait la terminaison euphonique sans déclinaison : "ekwi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Mar 27 Déc 2016 - 10:19

Olivier Simon a écrit:
Pour "ekws"; en fait ça fait quand même deux syllabes [Ekus], donc je préfère utiliser la déclinaison avec "ekw". Sinon, hors texte, on aurait la terminaison euphonique sans déclinaison : "ekwi".

J'avais oublié que ens était la finale de l'accusatif pluriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Lun 2 Jan 2017 - 21:06

A présent voici l'intégrale de "Id Scarlato Citadell / The scarlet citadel" : Comment Conan, prisonnier au fond de l'immonde citadelle du non moins immonde sorcier Tsotha-Lanti, parvient à s'en échapper et à faire bouffer leur armure aux traîtres qui ont envahi son royaume...

https://fr.scribd.com/document/335501303/Id-Scarlato-Citadell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 7 Jan 2017 - 13:33

J'ai mis kaup dans Idéolexique (pour le nom et le verbe). Pour l'étymologie, j'ai mis c'que j'savais. Pour la prononciation (commune au deux mots, j'ai présumé), j'y suis allé à l'instinct, tu corrigeras au besoin.

Tu ajouteras la conjugaison du verbe (je ne sais pas s'il y a des irrégularités, et comment marche la conjugaison du passé et du participe sambahsa).

Pour les dérivés, j'ai privilégié les mots d'un seul tenant : ambhkaup et kaupmagh, laissant de côté kauping centre, lequel aurait pu aussi signifier "centrale d'achats". J'ai pas mis non plus kaupust (chou), me disant que ça n'avait rien à voir.

Pour le nom, j'ai gardé kaup pour les deux sens (le procès et la chose achetée). Mais la présence d'un nom comme kauping (dans kauping centre) me fait douter. Tu rajouteras donc (éventuellement) un (1) ou un (2) derrière [[achat]] dans la signification du nom si ça s'avère nécessaire.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Sam 7 Jan 2017 - 14:37

Merci !

Oui, "kaup" a une vieille étymologie ... latine ! De "caupo" = "tavernier, aubergiste" qu'aimaient fréquenter les Germains, et qui ont refilé le terme aux Slaves.

https://fr.wiktionary.org/wiki/caupo

Pour ce qui est des verbes, seuls "ses", "habe" & "woide" (être/avoir/savoir) sont irréguliers en sambahsa.

"kauping" vient de là aussi, à travers le Scandinave (ex: suèdois "köping" = "petite ville") et le finnois "kaupunki" = "ville".


En effet, "kaupust" ne vient pas de la même racine mais... a suivi le même chemin, c'est-à-dire latin "composita" ="mets composé, choucroute" passé dans les langues germaniques (Anglais "cabbage", Françique Luxembourgeois "Kabbes") puis en slave. : https://fr.wiktionary.org/wiki/chou#Traductions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Jeu 19 Jan 2017 - 19:47

En lisant sur la page des verbes sambahsa, je suis tombé sur une phrase qui m'a fait un peu tiquer (pas en sambahsa, mais pour la tournure française) :

Pauls mater iom kaupeiht tom kwaun = La mère de Paul le fait acheter ce chien.

J'aurais mis "La mère de Paul lui fait acheter ce chien". Ça rapproche, à mon avis, de la différence entre ces deux phrases :

il le fait faire (il fait faire ça : factitif)
il lui fait faire (il fait faire par lui ou par elle : autre personne, on retrouve ton exemple avec le chien : causatif).

Comme tu peut voir, y a pas d'quoi fouetter un bœuf, ni même un chat, mais j'ai préféré t'en parler. Si toutefois, tu avais des sources différentes sur le causatif français (et la traduction de "il le fait faire" et "il lui fait faire" en sambahsa*), n'hésite pas à m'en parler.










*Chez moi, c'est, respectivement : da dor fàk as & da dor das fàktun.
Àt madh Pavlen dor das kovun æt hœndes.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano

avatar

Messages : 12346
Date d'inscription : 02/12/2010
Localisation : 45° 27' N 73° 36' W

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Jeu 19 Jan 2017 - 19:59

Remarque qu'en sambahsa, iom est à l'accusatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 17939
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Jeu 19 Jan 2017 - 20:04

Silvano a écrit:
Remarque qu'en sambahsa, iom est à l'accusatif.
Comme das en aneuvien. C'est (entre autres) pour ça que j'ai demandé la différence en sambahsa entre "il le fait faire" et "il lui fait faire". Si "lui" est traduit en sambahsa par l'accusatif, la différence doit être ailleurs (syntaxique, vraisemblablement).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon

avatar

Messages : 3957
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   Jeu 19 Jan 2017 - 20:34

Anoev : tu pars d'un gallicisme.

Pour le sambahsa, j'ai bien indiqué que cela peut créer un cas de double accusatif.
Suivre le système français serait inexplicable d'un point de vue syntactique.

Ce même système de double accusatif fonctionnait déjà avec les factitifs en indo-européen.

Je préférerais avoir la phrase "non-factitive" des exemples, car des verbes différents en sambahsa correspondent à "faire" en français; de plus, le sambahsa distingue le neutre du masculin.

En une seule phrase :

Is khayat makht un jaquet (pro me) = Le tailleur fabrique une veste (pour moi)

Makheihm iom id = Je le lui fais faire.

En cas de doute, seul l'ordre des mots (SVO par défaut en Sambahsa) permet la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sambahsa-Mundialect   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sambahsa-Mundialect
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sambahsa-Mundialect
» Lingwa de planeta / sambahsa-mundialect
» Sambahsa-Mundialect
» Chronologie des idéolangues
» Créer sa langue par les sons ou l'écrit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: