L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 présentation du graphieros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 5 Avr 2017 - 0:43

C'est vraiment magnifique ! Félicitation !

Est-ce qu'il est possible de trouver la traduction quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 9 Avr 2017 - 16:47

C'est magnifique ! cheers

Je suis sans voix, c'est splendide !


Par contre, je suis curieux de savoir ce que tu as écrit en graphieros Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 9 Avr 2017 - 18:29

Mickaël B. Farlay a écrit:
C'est vraiment magnifique ! Félicitation !

Est-ce qu'il est possible de trouver la traduction quelque part ?

J'allais poser la même question mais je suis sûr que pour accéder à l'oeuvre il faut appprendre la langue... Smile bien joué

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Jeu 4 Mai 2017 - 21:39

Bonjour Graphieros,

J'ai lu tout le fil sur le graphieros, car, comme je te l'ai dit pour les nombres j'adore la géométrie, ce en quoi ta langue est plus qu'intéressante, passionnante.
Pour l'amateur que je suis tes glyphes me rappelle le mandarin, mais aussi l'ancienne écriture du mongol, l'une des rares verticales qui me soit connue.
Sache que certaines écritures primitives utilisaient la spirale et en boustrophédon (un coup dans un sens un coup dans l'autre), d'où des caractères symétriques et la passage d'une écriture à l'autre de caractère quasi identique (hébreu, grec, latin et arabe, notamment avec changement de sens).
J'avais vu un extrait d'expo, montrant l'évolution de ce qui donna le A qui était au départ en mésopotamie une tête de boeuf stylisée.

Alors d'abord pour tes dessins en structure fractale, sais-tu qu'il existe une infinité d'échelle et de suite mathématique? Je suis même persuadé que tu pourrais trouver une suite adaptée au graphieros bornée entre deux valeurs limites qui ferait alterner un caratère ou hexel gros avec un petit avec un rapport de taille changeant.
 
Autre chose et là j'utilise mes connaissances en cristallographie qui dispose aussi d'une maille hexagonale, comme les ruches des abeilles. Il est possible de paver à l'infini d'hexagone régulier, une surface. Toutefois relativisons un hexagone ce n'est que 3 triangles équilatéraux mis ensembles si je me souviens bien.
D'ailleurs anecdote qui amusera l'artiste, à propos de la la maille hexagonale pour la matière cristallisée, l'un des exemples le plus donné est pour le carbone graphite, or le graphite est mieux connu comme lubrifiant (d'ailleurs la maille hexagonale et la structure en cristallographie de cet élément explique cette propriété de lubrification), dont l'une des applications la plus connue n'est autre que la mine de crayon à papier.

A propos de pavage de surface, plutôt que d'utiliser ta structure fractale, tu pourrais utiliser une structure en pavage hexagonal. Tu pars d'un premier hexel originel et tu tournes en spirale autour, pavant la surface petit à petit.
Une autre possibilité était ta langue d'accord en contrepoint où tu avais une lecture différente selon le chemin.
Ben si tu associe les 2 ou pas d'ailleurs, c'est cela, le même texte selon le sens dans lequel tu le liras auras un message différent (je rappelle qu'avec les sens de lecture en carré, cela fait 4 sens que tu multiplie par 2 en y appliquant un principe boustrophédon, plus le sens spirale, et tu peux partir des 4 coins en diagonales, j'arrive à 13 lectures différentes, Ziecken sera content).

Mais enfin tu m'as fait penser à de multiple possibilité un hexel central peut être au plus entouré que de 6 créant un ilot d'unité que tu peux eux-même disposé de la même manière (un ilôt central entouré de 6)
et ainsi de suite faisant une chaine du type: caractère-> mot -> groupe (nominal ou verbal) -> phrase -> paragraphe -> texte, c'est un exemple. Cela permettrait d'exploiter 6 fonctions de base d'un caractère à déterminer, 6 d'un mot, 6 d'un groupe, 6 d'une phrase.
(Pour Ziecken, ce qui est vrai avec un hexagone est vrai avec un carré, même s'il faut tricher un peu_d'un quart ou quadrant pour entourer un carré de seulement 4 carrés, base 4).
Autre possibilité cette technique de pavage implique 3 lignes d'écritures verticales pour lesquelles l1 et 3 les hexagones sont au même niveau et l2 décalés d'un demi, mais via les multiples embranchements possibles d'écrire une infinité d'histoire mêlé selon les choix de lecture.

Enfin et c'est tes nombres qui m'y ont fait penser tout polygone (au moins 3 sommets) tient dans un cercle qui lui est circonscrit, donc à quand une écriture polygonale variable du triangle au dodécagone et plus en passant par le carré/rectangle, l'heptagone,  l'octogone, le décagone, l'undécagone. Sachant que les formes pavant une surface seront le:
- triangle
- carré/rectangle/losange (toujours le même)
- hexagone

Désolé d'avoir été positivement touché par le gracieros (tu m'excuseras le jeu de mot) et qu'il ait suscité curiosité, interrogation, envie et multiple possibilité d'exploitations et de développement.
J'ai l'imagination foisonnante comme ça et ce n'est pas qu'un cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Ven 5 Mai 2017 - 9:18

Bonjour Velonzio Noeudefée,

tout d'abord je te remercie pour l'intérêt que tu portes à cette expérience. Sache aussi que je n'accepte pas tes excuses concernant le foisonnement de ton imagination, dont je ne peux que me féliciter d'avoir révélé ici la température. C'est bien l'objet semble-t-il de ce précieux forum de pouvoir développer ses idées, loin de la dictature du Scroll tout puissant.

J'aimerais commenter certaines de tes remarques:

Velonzio Noeudefée a écrit:

Alors d'abord pour tes dessins en structure fractale, sais-tu qu'il existe une infinité d'échelle et de suite mathématique? Je suis même persuadé que tu pourrais trouver une suite adaptée au graphieros bornée entre deux valeurs limites qui ferait alterner un caratère ou hexel gros avec un petit avec un rapport de taille changeant.

L'écriture du graphieros en mode fractal reste en effet encore à développer. Son application sur un support bidimensionnel se limiterait à la calligraphie, en raison de l'aspect difficilement déchiffrable induit par l'échelle 1/2, qui a l'avantage de positionner les sommets du glyphe 2 au centre des triangles équilatéraux du glyphe 1, ce qui est satisfaisant visuellement; mais qui conduit rapidement le glyphe 4 et 5 à devenir très petits, voire carrément illisibles. Pour permettre au graphieros fractal d'écrire des textes entiers, le support idéal serait donc celui qui autoriserait une promenade zoomante en rotation vers le centre. Un tel support doit être informatique.

Velonzio Noeudefée a écrit:

Autre chose et là j'utilise mes connaissances en cristallographie qui dispose aussi d'une maille hexagonale, comme les ruches des abeilles. Il est possible de paver à l'infini d'hexagone régulier, une surface. Toutefois relativisons un hexagone ce n'est que 3 triangles équilatéraux mis ensembles si je me souviens bien.

Le pavage hexagonal a préexisté au graphieros. Je t'en donne un exemple avec un tableau que j'ai peint il y a environ 8 ans:


Ici, la figure est un patron qui reçoit comme une peau le pavage hexagonal. Dans chaque hexagone sont gravés des mini tableaux, des scènes plus ou moins figuratives.

Il y avait quelque chose d'artificiel dans ce procédé, en tout cas trop éloigné de la nature telle qu'on peut l'observer, et que je souhaite la représenter. C'est pourquoi j'ai fini par opter pour le procédé inverse, qui consiste à poser d'abord la grille hexagonale, comme la structure fondamentale de l'univers (ou la dimension de Planck, constituée de "points", arrangés de la façon la plus économique), puis de construire la figure en accumulant les molécules (les mots, les glyphes connectés), distingués par leurs diverses couleurs dont une prise de distance révèle, selon le principe du pixel, une image générale.

Effectivement, il s'agit aussi de triangles équilatéraux. Toutefois, les connexions possibles entre les points d'un hexagone sont d'une richesse phénoménale, permettant une cohérence numérique (base 12) et métaphorique qui me stimule jour après jour:)

Velonzio Noeudefée a écrit:

A propos de pavage de surface, plutôt que d'utiliser ta structure fractale, tu pourrais utiliser une structure en pavage hexagonal. Tu pars d'un premier hexel originel et tu tournes en spirale autour, pavant la surface petit à petit.

C'est de cette façon que je procède pour peindre la première couche d'hexels de couleur négative, qui reçoivent ensuite la couleur positive, et permettant par gravure de révéler toujours une couleur autorisant un contraste favorable à la lecture.Un exemple ici

L'écriture des glyphes sur la couche de couleurs positive se fait cependant de haut en bas, et de gauche à droite. Je souhaite que l'écriture puisse être lisible, dont le choix d'une linéarité. Je ne sais que trop à quel point les connexions entre les hexagones du pavage peuvent permettre d'imaginer des modes de lectures multiples, et c'est très excitant, mais j'ai peur que le résultat ne perde beaucoup en lisibilité. Après tout, mon objectif est bien de raconter des choses, et que ces choses forment une image globale lors du recul. Une métaphore de l'écriture de la matière par les éléments de l'infiniment petit. Et si pour l'instant je suis le seul locuteur du graphieros, car le site qui en présentera le fonctionnement est encore à l'étude, je souhaite que l'idéolangue puisse être lue sans trop de difficulté.

Rien n'interdit d'ailleurs que ses principes de base soient repris pour jouer sur d'autres niveaux avec cette géométrie. Je ne possède pas cette idéolangue, je préfère le mode 'open source". J'ai trouvé en ce qui me concerne un fonctionnement optimal par rapport à mes recherches picturales en ce moment, et je fixe un lexique (environ 5000 mots pour l'instant, il grandit jour après jour) dans un dictionnaire que j'espère publier avant longtemps.

Velonzio Noeudefée a écrit:

Désolé d'avoir été positivement touché par le gracieros (tu m'excuseras le jeu de mot) et qu'il ait suscité curiosité, interrogation, envie et multiple possibilité d'exploitations et de développement.

Encore une fois, je n'accepte pas tes excuses Wink
Je te remercie d'avoir pris le temps, et de me faire réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Mise à jour des préfixes du graphieros   Mer 24 Mai 2017 - 8:02

Le système de préfixes s'est étoffé à l'usage, aussi m'apparaît-il nécessaire de publier une mise à jour de la liste:





Prochaine étape, une tentative de grammaire. Cela viendra quand j'aurai pratiqué un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19415
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 24 Mai 2017 - 8:21

Joli ! T'as prévu quoi, pour le subjonctif*?



*À moins que tu aies prévu plusieurs modes pour le remplacer, un peu comme en thub (lequel remplace aussi le conditionnel).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 24 Mai 2017 - 8:25

Anoev a écrit:
Joli ! T'as prévu quoi, pour le subjonctif*?



*À moins que tu aies prévu plusieurs modes pour le remplacer, un peu comme en thub (lequel remplace aussi le conditionnel).

je ne suis pas sûr d'en avoir besoin, pour le moment je laisse le présent. Toutefois, il n'est pas du tout exclu que je crée le subjonctif. C'est un mode que j'adore, et qui est tellement massacré par les français^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19415
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 24 Mai 2017 - 8:49

Graphieros a écrit:
Il n'est pas du tout exclu que je crée le subjonctif. C'est un mode que j'adore, et qui est tellement massacré par les français^^
T'as bien raison !

En réaction à ce massacre (qui est, à mon avis, cause d'une désaffection : c'est parce qu'on ne sait pas l'utiliser qu'on l'utilise peu ou mal), j'ai

  • créé un fil à son sujet.
  • peaufiné ce mode, en le rendant à la fois facile (aneuvien, psolat) et/ou nuancé (thub).
  • créé un article dans Idéopédia.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mer 24 Mai 2017 - 9:20

Anoev a écrit:
Graphieros a écrit:
Il n'est pas du tout exclu que je crée le subjonctif. C'est un mode que j'adore, et qui est tellement massacré par les français^^
T'as bien raison !

En réaction à ce massacre (qui est, à mon avis, cause d'une désaffection : c'est parce qu'on ne sait pas l'utiliser qu'on l'utilise peu ou mal), j'ai

  • créé un fil à son sujet.
  • peaufiné ce mode, en le rendant à la fois facile (aneuvien, psolat) et/ou nuancé (thub).
  • créé un article dans Idéopédia.


merci pour la lecture, Anoev Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Mar 30 Mai 2017 - 14:04

Je trouve certains glyphes de préfixes beaucoup plus parlant par leur forme que leur traduction (humain, végétal, minéral). de plus simplifier qualité en kli me parait assez génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Sam 3 Juin 2017 - 20:47

Velonzio Noeudefée a écrit:
Je trouve certains glyphes de préfixes beaucoup plus parlant par leur forme que leur traduction (humain, végétal, minéral). de plus simplifier qualité en kli me parait assez génial.

Merci Velonzio Noeudefée Smile

Les glyphes dont tu parles font partie des pictogrammes, qui sont minoritaires, du fait des possibilités limitées de représentation qu'on peut faire avec 7 points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Sens de lecture   Dim 4 Juin 2017 - 18:33

SENS DE LECTURE
ET
DISPOSITION DES GLYPHES

Le graphieros s'écrit usuellement de haut en bas, et de gauche à droite. C'est ainsi qu'il a été pensé initialement pour s'inscrire dans mes tableaux.

Toutefois, les possibilités liées aux propriétés fascinantes de l'hexagone sont importantes, et j'aimerais couvrir ici un extrait des petites recherches que j'ai menées récemment.

Si vous avez suivi ce fil, vous connaissez l'existence du graphieros fractal, dont le sens de lecture est la profondeur, où chaque glyphe est deux fois plus petit que le précédent. Le rendu de cette méthode permet de créer des lettrines, ou des illustrations, mais pas d'écrire un texte entier dans un seul "point", en raison des limites imposées par la staticité d'une feuille de papier, ou d'une simple page web. Pour pouvoir autoriser la lecture d'un texte entier dans le sens de la profondeur, il faudrait pouvoir animer la lecture, pour pouvoir pénétrer de façon régulière vers le centre, en dégageant les glyphes les uns après les autres, comme un vaisseau dans un vortex. Je ne dispose pas de cette technologie à ce jour scratch

Je laisse donc de côté le graphieros fractal, que je garde à des fins d'illustration, ou de calligraphie.

Les sens de lecture linéaire autorisés par un pavage hexagonal sont les suivants:


En partant d'un glyphe central, on peut donc envisager 6 branches principales, qui viendraient l'étayer, comme autant de pensées simultanées. Ces branches pourraient à tout moment s'éclater en 5 autres branches, etc, permettant une autre forme de fractalisation, linéaire celle-là. Je verrais cependant le lecteur se perdre rapidement dans un tel dédale, donc cette méthode pourrait être réservée à une sorte d'analyse philosophique, ou à tout moment, il serait facile de retrouver un embranchement logique. Je n'ai pas encore réalisé de test pour cette méthode.

Je veux ici citer un commentaire de Velonzio:
Velonzio Noeudefée a écrit:
Mais enfin tu m'as fait penser à de multiple possibilité un hexel central peut être au plus entouré que de 6 créant un ilot d'unité que tu peux eux-même disposé de la même manière (un ilôt central entouré de 6)
et ainsi de suite faisant une chaine du type: caractère-> mot -> groupe (nominal ou verbal) -> phrase -> paragraphe -> texte, c'est un exemple. Cela permettrait d'exploiter 6 fonctions de base d'un caractère à déterminer, 6 d'un mot, 6 d'un groupe, 6 d'une phrase.

Je n'ai pas non plus exploré les possibilités d'un sens de lecture spiral, qu'autorise également le pavage hexagonal.

Une autre idée: certains glyphes laissent des points. Pourquoi pas utiliser ces points pour y centrer un glyphe plus petit? Voici un exemple simple, avec le glyphe /kli/ (qualité), qui devient /kli-ka/ (qualité humaine):

Remarquez que le glyphe /ka/ laisse également un point, qui pourrait servir de centre à un autre glyphe plus petit, etc. Encore une expression fractale, qui peut trouver sa place dans un texte linéaire, au gré des points qui traînent.

Voici un autre exemple, avec le glyphe /pfae/ (agir), qui bien que ne laissant qu'un point au centre, m'a semblé pouvoir utiliser cette idée:


central: /hia/ (penser)
gauche: /gva/ (gravité)
haut: /ma/ (être)
bas: /ptae/ (objet)

Je vous laisse interpréter ce que cette disposition aléatoire peut bien signifier  Laughing
La conclusion de ce deuxième exemple est que tous les points d'un glyphe peuvent être le centre pour un autre glyphe, qui viendrait en éclairer le sens particulier. Idée à creuser!

Le dernier exemple de cette utilisation des points qui traînent, avec le glyphe /ptae/ (objet), qui laisse deux points, permettant le développement de deux qualités parallèles:


à gauche, développement de /mtai/ (matière) avec /mtai-kli-hio/ (matière-qualité-léger)
à droite, développement de /hia/ (penser) avec /hia ptae-lgae-da-ka/ (penser persolangue)
Cet objet ferait tout ça simultanément cyclops

Voici pour l'heure.
Encore beaucoup de routes sont à explorer.
Je vous prie de bien vouloir excuser le caractère un peu brouillon de cette présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 18:39

Ah ça, ils auraient vraiment dû t'embaucher pour Arrival.

Je me suis dit exactement la même chose. C'est un travail ultra professionnel, visuellement très abouti. Le graphieros n'a rien à envier aux grandes productions américaines.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 19:11

Toutes ces idées sont magnifiques ! Bravo Graphieros ! J'aime tout particulièrement la seconde idée (celle de l'exemple avec "qualité humaine"), mais, encore une fois, tu es contraint par le 2D d'une feuille silent Sinon, la troisième avec le glyphe "agir" est tout aussi élégante.

J'ai moi-même exploré l'idée d'une écriture spirale. Le rendu est superbe, mais quelque peu complexe à lire (ce pourquoi je l'ai confiné à un usage strictement liturgique). J'y ai également inséré l'idée des branches qui partent d'un glyphe central.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 20:41

Mardikhouran a écrit:
Ah ça, ils auraient vraiment dû t'embaucher pour Arrival.

ahah merci Mardikhouran, c'est gentil Smile

Mickaël B.Farlay a écrit:

Dim 4 Juin 2017 - 19:11
Toutes ces idées sont magnifiques ! Bravo Graphieros ! J'aime tout particulièrement la seconde idée (celle de l'exemple avec "qualité humaine"), mais, encore une fois, tu es contraint par le 2D d'une feuille silent Sinon, la troisième avec le glyphe "agir" est tout aussi élégante.

J'ai moi-même exploré l'idée d'une écriture spirale. Le rendu est superbe, mais quelque peu complexe à lire (ce pourquoi je l'ai confiné à un usage strictement liturgique). J'y ai également inséré l'idée des branches qui partent d'un glyphe central.

Merci Mickaël!
difficile de ne pas s'éparpiller avec toutes ces possibilités, n'est-ce pas?
L'écriture en mode linéaire reste la principale quoi qu'il arrive, les autres trouveront bien leurs fonctions (ornementale, illustrative, analytique...); ce sera intéressant de produire un contenu les combinant toutes.

Tu as un lien où je peux voir les exemples dont tu parles?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:08

Comme nous tous, whaouh c'est magnifique!

Mais ton idée m'a fait penser à une autre qui d'ailleurs traîne dans ma tête comme trame de fond.
Le principe étant de lier linguistique et chimie, voir physico-chimie.

Sais-tu comment fonctionne en chimie, la création d'une liaison chimique forte appelée covalente entre deux atomes afin de former une molécule, exemple liaison C-H dans la molécule CH4 ou bien O-H dans la molécule H20, etc. ?
Début explication (à sauter, squizzer, shunter si inutile)
Et bien sache que tes points qui trainent m'y ont fait instantanément penser.
En effet, chaque atome dispose d'électrons autour de son noyau dont certains dans la dernière couche externe (pense à un oignon) sont plus disponibles, donc disposés pour former avec d'autres unes liaison entre deux atomes.
Selon le noyau, sa taille et ses éléments, tu auras un certains nombres d'électrons (but: charge nulle) qui en fonction de leur nombre se disposeront en couche et selon ses dispositions, tu auras
1- le nombre d'électrons externes disponibles pour former des liaisons (4 pour un atome de C, 2 pour un d'O, 1 pour un d'H, etc.)
2- mais aussi la forme des liaisons ainsi créer sera impactée et donnera la longueur et l'angle de la liaison réalisée.
Fin explication

Du coup mon idée serait de lister tes glyphes de base en fonction du nombre et de la disposition possible des points, comme en chimie (tableau périodique des éléments).
Et, ainsi de vérifier les types de combinaisons possible (la classification permet d'en réduire le champ).
Finalement tu auras couvert l'ensemble du champs des possibles et disposeras d'un système rigoureux d'association-combinaison.
Avec 7 points possibles, tu as max. 7 positions possibles avec un seul points, j'ai compté 18 possibilités avec deux points libres, etc.
J'espère avoir été clair, dis-moi si tu as besoin de plus d'explication.

Enfin autre chose ton association sémantique, pourrait se retrouver dans le dessin si les glyphes suivant sont disposés sur les points mais en perspective, ce qui te permet d'avoir des glyphes en 3D, voire plus... ( genre faudrait disposer d'un logiciel de dessin et d'animation pour faire du morphing de glyphe en 3D comme le générique de Thalassa, fut une époque et là, tu atteints la 4D).
Bon, c'est du boulot  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:21

Velonzio Noeudefée a écrit:

(...)
Du coup mon idée serait de lister tes glyphes de base en fonction du nombre et de la disposition possible des points, comme en chimie (tableau périodique des éléments).
Et, ainsi de vérifier les types de combinaisons possible (la classification permet d'en réduire le champ).
Finalement tu auras couvert l'ensemble du champs des possibles et disposeras d'un système rigoureux d'association-combinaison.
Avec 7 points possibles, tu as max. 7 positions possibles avec un seul points, j'ai compté 18 possibilités avec deux points libres, etc.
(...)

Merci Velonzio:)
tout cela est très excitant, et je te remercie pour cette idée de tableau périodique.
Mais je me dis que j'aurais dû penser à tout cela avant de donner un signifiant aux glyphes que j'ai sélectionnés, afin que ceux-ci soient cohérents avec les covalences possibles. Maintenant que j'ai 5170 mots dans mon dictionnaire, faut-il que je refonde tout le graphieros? J'incline à penser que ce serait la chose la plus propre à faire. Effrayante perspective, moi qui pensait ces monuments un peu plus pérennes... bom

Avant de tout mettre au feu, je vais tout de même faire cette table périodique, et voir ce qui en ressort.
Au pire, je créerai une deuxième idéolangue, une sorte de graphieros scientifique.

Fait amusant, le glyphe "rien" s'écrit avec 7 points, c'est donc celui qui offre le plus de possibilités^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:22

Graphieros a écrit:
Tu as un lien où je peux voir les exemples dont tu parles?

Dans ma signature  Smile le premier lien t'ammène directement à la page de présentation de mon idéolangue sur l'Atelier. L'exemple est dans le haut du premier message, tu ne peux pas le manquer Smile Il y a d'abord des exemples de mon écriture commune, le liturgique en spirale est juste dessous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:28

Mickaël B. Farlay a écrit:
Graphieros a écrit:
Tu as un lien où je peux voir les exemples dont tu parles?

Dans ma signature  Smile le premier lien t'ammène directement à la page de présentation de mon idéolangue sur l'Atelier. L'exemple est dans le haut du premier message, tu ne peux pas le manquer Smile Il y a d'abord des exemples de mon écriture commune, le liturgique en spirale est juste dessous

Wow le lithurgique en spirale est superbe! Magnifique travail (toute la présentation du sa˙ãnivæ d'Ivinædeom). cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1072
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:35

Graphieros a écrit:
Velonzio Noeudefée a écrit:

(...)
Du coup mon idée serait de lister tes glyphes de base en fonction du nombre et de la disposition possible des points, comme en chimie (tableau périodique des éléments).
Et, ainsi de vérifier les types de combinaisons possible (la classification permet d'en réduire le champ).
Finalement tu auras couvert l'ensemble du champs des possibles et disposeras d'un système rigoureux d'association-combinaison.
Avec 7 points possibles, tu as max. 7 positions possibles avec un seul points, j'ai compté 18 possibilités avec deux points libres, etc.
(...)

Merci Velonzio:)
tout cela est très excitant, et je te remercie pour cette idée de tableau périodique.
Mais je me dis que j'aurais dû penser à tout cela avant de donner un signifiant aux glyphes que j'ai sélectionnés, afin que ceux-ci soient cohérents avec les covalences possibles. Maintenant que j'ai 5170 mots dans mon dictionnaire, faut-il que je refonde tout le graphieros? J'incline à penser que ce serait la chose la plus propre à faire. Effrayante perspective, moi qui pensait ces monuments un peu plus pérennes... bom

Avant de tout mettre au feu, je vais tout de même faire cette table périodique, et voir ce qui en ressort.
Au pire, je créerai une deuxième idéolangue, une sorte de graphieros scientifique.

Fait amusant, le glyphe "rien" s'écrit avec 7 points, c'est donc celui qui offre le plus de possibilités^^

1- Je pense qu'au contraire tu as besoin d'un certain nombre de glyphes de base pour faire cette classification, car tu as tes éléments de bases qui te sont connus.
2- avec 5170 mots tu as une connaissance suffisante de ta langue, une expérience qui te permet de voir, d'anticiper et donc de te rendre compte si au moment de sa construction cette idée de classification est viable ou pas ou encore si tel glyphe avec autant de point ou aussi peu de point libre est fonctionnel fait sens ou non.
Je pense au contraire que tu dois te baser sur ton matériau pour construire ta classification peut être auras tu quelques glyphes et quelques modifications à faire au pire, sinon ce qui est à mettre au feu
3- ce n'est certainement pas le Graphieros, mais cette idée certes séduisante de classification peut être absolument pas viable et du type usine à gaz. Fait un tour sur mon Swanskju, je suis un chef pour ce genre d'idée. (Surtout as-tu le temps pour ce faire aussi et l'investissement temporel que cette idée nécessite te parait-il intéressant, surtout en fonction de tes autres projets?)
Si besoin est, n'hésites pas surtout à ne pas suivre cette piste et à la jeter aux orties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:43

Graphieros a écrit:
Wow le lithurgique en spirale est superbe! Magnifique travail (toute la présentation du sa˙ãnivæ d'Ivinædeom). 

Merci  Embarassed  Mais ton Graphieros en a été la grande inspiration (la ressemblance est tout de même visible (je te remercie d'ailleurs de m'avoir permis de m'en inspirer)).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:46

Velonzio Noeudefée a écrit:

1- Je pense qu'au contraire tu as besoin d'un certain nombre de glyphes de base pour faire cette classification, car tu as tes éléments de bases qui te sont connus.
2- avec 5170 mots tu as une connaissance suffisante de ta langue, une expérience qui te permet de voir, d'anticiper et donc de te rendre compte si au moment de sa construction cette idée de classification est viable ou pas ou encore si tel glyphe avec autant de point ou aussi peu de point libre est fonctionnel fait sens ou non.
Je pense au contraire que tu dois te baser sur ton matériau pour construire ta classification peut être auras tu quelques glyphes et quelques modifications à faire au pire, sinon ce qui est à mettre au feu
3- ce n'est certainement pas le Graphieros, mais cette idée certes séduisante de classification peut être absolument pas viable et du type usine à gaz. Fait un tour sur mon Swanskju, je suis un chef pour ce genre d'idée. (Surtout as-tu le temps pour ce faire aussi et l'investissement temporel que cette idée nécessite te parait-il intéressant, surtout en fonction de tes autres projets?)
Si besoin est, n'hésites pas surtout à ne pas suivre cette piste et à la jeter aux orties.

On verra bien ce que va donner cette classification en terme de fonctionnalité (ça va aller vite, j'ai un peu moins de 400 glyphes de base). Je suis allé faire un tour sur ton Swanskju, j'ai hâte d'en voir plus, et je suis très sensible à ta façon de penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Graphieros

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 11/01/2017
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 21:49

Mickaël B. Farlay a écrit:
Graphieros a écrit:
Wow le lithurgique en spirale est superbe! Magnifique travail (toute la présentation du sa˙ãnivæ d'Ivinædeom). 

Merci  Embarassed  Mais ton Graphieros en a été la grande inspiration (la ressemblance est tout de même visible (je te remercie d'ailleurs de m'avoir permis de m'en inspirer)).

Je suis ravi d'avoir pu t'inspirer cela, tu en as fait quelque chose de très personnel je trouve Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: présentation du graphieros   Dim 4 Juin 2017 - 22:29

Mickaël B. Farlay a écrit:
Graphieros a écrit:
Wow le lithurgique en spirale est superbe! Magnifique travail (toute la présentation du sa˙ãnivæ d'Ivinædeom). 

Merci  Embarassed  Mais ton Graphieros en a été la grande inspiration (la ressemblance est tout de même visible (je te remercie d'ailleurs de m'avoir permis de m'en inspirer)).

Pour le coup, c'est vrai, ton écriture lithurgique en spirale est magnifique ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: présentation du graphieros   

Revenir en haut Aller en bas
 
présentation du graphieros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» présentation du graphieros
» Critère représentation individus [ACP]
» Art pariétal et représentation astronomique.
» La Présentation de Jésus au Temple, Saint Théophane Vénard, commentaire du jour "Syméon prit l'enfant..."
» Ma présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: