L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le yatem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: le yatem    Lun 27 Fév 2017 - 9:27

Je viens de mettre en place la trame de présentation du yatem sur Idéolexique. Cette page contient déjà un lien vers le lexique yatem, qu'il faudra compléter. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Lun 27 Fév 2017 - 17:23

Merci beaucoup Ziecken pour avoir pris le temps de faire sa présentation et de recopier son lexique! Je compléterai le reste lorsque j'aurai vraiment réussi à avoir une grammaire et une syntaxe précises, tout est encore assez flou pour le moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: le yatem    Lun 27 Fév 2017 - 21:32

Fais-moi signe lorsque tu voudras t'inscrire sur Idéolexique.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 17:47

Bonjour  cheers  ! Après un moment de réflexion, je me décide à vous présenter le yatem, une langue qui grandit avec moi depuis trois ans maintenant. Elle est loin d’être terminée, et d’être parfaite (surtout au niveau de sa grammaire, Seigneur…) mais comme j’ai déjà les bases, je pense que ce serait sympa de vous la présenter.  Very Happy  

- OÙ EST-CE QU’ON LE JACTE ?

Le yatem est une langue parlée par les Hommes et les Nymphes de l’Archipel Pàetàm et des Îles Himvo, deux pays îliens qui, ensemble, forme ce que l’on nomme les Îles Fées. Ils se situent au beau milieu de ce qu’on appelle les Mers Mystiques. Le yatem possède un grand nombre de dialectes, mais les quatre principaux sont le Parler Sudiste, le Nordiste, le Himvofyre et Pàetafyro. C’est ce dernier, le plus répandu de tous, que je vous fais découvrir ici.

- CONCRÈTEMENT
Le yatem est une langue mixte (?), au vocabulaire qui s’inspire d’entre autres l’irlandais, le breton, le latin, le basque, l’arabe, l’islandais, le japonais, le grec et l’hébreu. Mais on note aussi des influences estoniennes et écossaises. Pour la grammaire, je ne me suis pas inspirée d’une langue en particulier, j’ai surtout suivi mon intuition. La syntaxe est : COSV. Mais il peut y avoir des changements au niveau de la syntaxe, l’ordre n’est pas toujours fixe.

- L’ALPHABET ET LA PRONONCIATION
L’alphabet utilisé en yatem est celui latin, avec quelques variantes cependant.
Le voici, avec la prononciation, des exemples et des explications complémentaires si besoin est.
N’hésitez pas à me demander des précisions, des éclaircissements ou si il faut que je rectifie certains points, je débute tout juste.  Rolling Eyes

A [a]comme dans papa.
À [aj] comme dans aïe.
Il s’agit là de l’évolution naturelle de la voyelle -ā, qui ne sert plus qu’à marquer le féminin pluriel.  
Ā [ã] comme dans jambette.
Il s’agit là d’un vieil héritage du yatem classique, qui possédait à l’époque trois voyelles nasales, dont le -ā faisait parti. Aujourd’hui, cette voyelle ne sert plus qu’à marquer le pluriel des noms féminins et a été remplacée par le -à naturellement.
B [b] comme dans bébé.
C [k] comme dans carotte.
D [d] comme dans dormir.
E [e] comme dans été ou [ɛ] comme dans cèpe, tel en français, c’est très aléatoire et souvent confondu.
Ë [ə] comme dans queue ou [œ] comme dans jeune, tel en français, c’est très aléatoire et souvent confondu.
È [ej] comme dans orteil.
Il s’agit là de l’évolution naturelle de la voyelle -ū, qui ne sert plus qu’à marquer le neutre en E pluriel.
F [f] comme dans fée. Ce son est très rare, seuls quelques mots le possèdent.
G [g] comme dans gomme.
H [ʃ] comme dans chat.
Ħ comme dans ich en allemand.
I [i] comme dans lit ou [j] comme dans youpi.
K [x] comme le lh occitan. Ce son a tendance à disparaître progressivement, remplacé par le simple -r roulé.
L [l] comme dans limousine.
M [m] comme dans maison.
N [n] comme dans nez.
O [o] comme dans mot ou [ɔ] comme dans sort, tel en français, c’est très aléatoire et souvent confondu.
Ò [ɔj] prononcé oille.
Il s’agit là de l’évolution naturelle de la voyelle -ō, qui ne sert plus qu’à marquer le masculin et neutre en O pluriel.
Ō [ɔ̃] comme dans saison.
Il s’agit là d’un vieil héritage du yatem classique, qui possédait à l’époque trois voyelles nasales, dont le -ō faisait parti. Aujourd’hui, cette voyelle ne sert plus qu’à marquer le masculin et neutre en O pluriel et a été remplacée par le -ò naturellement.
P [p] comme dans père.
R [r] comme en japonais.
Ŕ [ɹ] comme en anglais dans road. Il s’agit d’un son qui est toujours en début ou en fin de mot.
S [s] comme dans sauce.
T [t] comme dans tomate.
U [u] comme dans poulette.
Ü [y] comme dans sueur.
Ù [uj] comme dans rouille.
Contrairement aux autres voyelles avec un accent grave, -ù était une voyelle déjà existante en yatem classique, en légèrement nasalisée cependant.
Ū [ũ] comme dans brun ou [ɛ̃] comme dans brin.
Il s’agit là d’un vieil héritage du yatem classique, qui possédait à l’époque trois voyelles nasales, dont le -ū faisait parti. Aujourd’hui, cette voyelle ne sert plus qu’à marquer le neutre en E pluriel et a été remplacée par le -è naturellement.
V comme en latin en tant que consonne, et comme le ão portugais en tant que voyelle.
Y [ij] comme dans grille ou simplement [j]

Voilà pour la prononciation du yatem!
________________________________________________________________________________________________

Un petit exemple de texte traduit en yatem, pour vous donner l'idée de ce à quoi ça ressemble écrit:

‘Sëŕ htoriam Djulietüa Romeëocvoŕ ëndvihòūt io saliūt, pùŕ vëtamia moħtam credvaŕu yaduliotut. Nifvasca sànù, Hecspiŕpro vadasto, naŕ lùslènāt gëndamūm müsiūt òstidem abiet.’

Traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 17:51

Je vais pouvoir compléter la page de présentation du yatem sur Idéopédia.
Very Happy

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 18:05

L'organisation des diacritiques a l'air assez consistante. Il s'agit bien d'une translittération à partir de l'écriture native dans la diégèse ? D'où la présence de lettres "mortes".
Quelques remarques et questions :
  • L'API pour ton Ħ est /ç/
  • Les lettres à accent grave ne s'utilisent qu'à la fin de certains mots, dis-tu, mais j'en vois à l'intérieur dans le texte d'exemple ?
  • Le V... en latin était prononcé /w/ (à une certaine époque). La prononciation nasale se rapprocherait de /ə̃/, ce qui me fait demander : t'es-tu inspiré de la translittération du cherokee ? Very Happy
  • Dans le texte d'exemple, le ū apparaît sur des verbes : la lettre n'a donc pas totalement disparu...


La grammaire maintenant ! Dans Hecspiŕpro vadasto "n'en déplaise à Shakespear", je crois deviner un ablatif absolu...

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 18:22

Mardikhouran a écrit:
L'organisation des diacritiques a l'air assez consistante. Il s'agit bien d'une translittération à partir de l'écriture native dans la diégèse ?
C'est exactement ça, le yatem possède sa propre écriture, même si elle tend à disparaître dans sa diégèse au profit de l'écriture latine. Mais le yatem n'est en soi pas trop difficile à prononcer (du moins, en récitant des textes je n'ai pas eu trop de difficulté).

Mardikhouran a écrit:
L'API pour ton Ħ est /ç/
Merci! Je n'avais aucune idée de quel était son API...

Mardikhouran a écrit:
La prononciation nasale se rapprocherait de /ə̃/, ce qui me fait demander : t'es-tu inspiré de la translittération du cherokee ?
Ah, non, j'ignore même ce qu'est le cherokee (ouh la la, je sais pas si je dis quelque chose de mal Embarassed je vais me renseigner tout de suite!)

Mardikhouran a écrit:
Dans le texte d'exemple, le ū apparaît sur des verbes : la lettre n'a donc pas totalement disparu...
En fait, les verbes possèdent dans leur conjugaison une distinction entre le singulier et le pluriel qui se fait avec les même voyelles nasales que pour marquer le pluriel masculin, féminin et neutre. Mais elles ne servent qu'à ça, juste à marquer le pluriel.

Mardikhouran a écrit:

La grammaire maintenant ! Dans Hecspiŕpro vadasto "n'en déplaise à Shakespear", je crois deviner un ablatif absolu...
Pour avoir montré ce texte à une amie, elle a pensé la même chose. En fait, la traduction n'est évidemment pas littérale. Cela se retraduirait en français plutôt par: "Pour Shakespear, désolés".

Hecspiŕ est, comme tu l'as deviné, la transcription phonétique de Shakespeare.

-pro est un suffixe qui est l'équivalent de notre pour.

vadast est un adjectif qui est utilisé pour dire navré, désolé.
Le -o est le pluriel neutre de l'adjectif, qui indique que nous sommes tous désolés (filles comme garçons).

Il n'existe pas d'ablatif en yatem, par contre il y a un génitif et un vocatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 18:29

Yatem a écrit:

Mardikhouran a écrit:

La grammaire maintenant ! Dans Hecspiŕpro vadasto "n'en déplaise à Shakespear", je crois deviner un ablatif absolu...
Pour avoir montré ce texte à une amie, elle a pensé la même chose. En fait, la traduction n'est évidemment pas littérale. Cela se retraduirait en français plutôt par: "Pour Shakespear, désolés".
+1 pour la création d'un tel idiome.
Yatem a écrit:

Il n'existe pas d'ablatif en yatem, par contre il y a un génitif et un vocatif.
Eeeet transition sur le système casuel !

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 21:23

Miam ! Belle phonologie !

Et surtout la syntaxe OSV, bien rare parmi les langues !

Chez moi, le mernien est OVS et c'est vraiment casse-pied
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 21:56

Mardikhouran a écrit:
+1 pour la création d'un tel idiome.
Je suis une professionnelle pour massacrer la langue française lorsque je ne massacre pas la mienne... Laughing

bedal a écrit:
Et surtout la syntaxe OSV, bien rare parmi les langues ! Chez moi, le mernien est OVS et c'est vraiment casse-pied
Outch, OVS je n'aurais pas le courage... J'avais choisi à la base VSO, mais j'ai bien vite opté pour OSV, plus simple à mon goût.

________________________________________________________________________________________________

Avant d'attaquer le système casuel, je vais d'abord vous présenter le nom commun, l'article défini et l'article indéfini et l'adjectif (avec moi, quand on reste sur de la base, c'est de la base). C'est parti:

- LES NOMS COMMUNS

Les noms communs au singulier se terminent par quatre voyelles différentes :
- par le U (ceux sont les noms masculins)
Ex : Catifu (prisonnier).
- par le A (ceux sont les noms féminins)
Ex : Grànħüla (soleil, luciole).
- par le E et par le O (ce sont les noms neutres)
Ex : Rüocne (royaume), Loerno (renard).

Les noms communs au pluriel se terminent par trois voyelles différentes :
- par le Ō pour les noms masculins et les noms neutres en O.
Ex : Catifō (prisonniers), Loernō (renards).
- par le Ā pour les noms féminins.
Ex : Grànħülā (lucioles).
- par le Ū pour les noms neutres en E.
Ex : Rüocnū (royaumes).

- LES ARTICLES

Les articles définis Le/la/les : On ajoute un -m à la fin du nom, comme une terminaison. Si le nom est au singulier, l’ajout du -m sera traduit en français par le ou la. Si le nom est au pluriel, l’ajout du -m sera traduit en français par les.
Ex :
Au singulier : Catifum (le prisonnier) Grànħülam (le soleil, la luciole) Rüocnem (le royaume) Loernom (le renard)
Au pluriel : Catifōm (les prisonniers) Grànħülām (les lucioles) Rüocnūm (les royaumes) Loernōm (les renards)

Les articles indéfinis un/une/des : On ajoute un -n à la fin du nom, et ce dernier suit la même logique que le -m. Même si le -n et -m se ressemblent, seul le dialecte Nordiste ne fait pas la distinction entre les deux, et a opté pour l’utilisation exclusive du -m. Dans beaucoup d’autres dialectes, on ajoute un shwa après le -n ou le -m pour aider à la distinction.

- LES ADJECTIFS

Les adjectifs au singulier peuvent se terminer par trois voyelles différentes :
- par le Ë pour qualifier un nom masculin.
Ex : Parvë catifu (petit prisonnier).
- par le Ü pour qualifier un nom féminin.
Ex : Parvü grànħüla (petite luciole).
- par le V pour qualifier un nom neutre, en O comme en E.
Ex : Parv rüocne (petit royaume), parv loerno (petit renard).

Les adjectifs au pluriel peuvent se terminer par trois voyelles différentes :
- par le I pour qualifier un nom masculin.
Ex : Parvi catifō (petits prisonniers).
- par le E pour qualifier un nom feminin.
Ex : Parve grànħülā (petites lucioles).
- par le O pour qualifier un nom neutre, en O comme en E.
Ex : Parvo rüocnū (petits royaumes), parvo loernō (petits renards)

! Faites attention, pour le pluriel de parv- pour les noms neutres en O ! Même si ces derniers prennent leur pluriel comme les noms masculins, ils restent des noms neutres, et sont donc qualifiés au pluriel par un adjectif au pluriel neutre !
________________________________________________________________________________________________

Parve grànħülām, parvo loernōn. Les petites lucioles, des petits renards.

Après, je parlerai du système casuel, des principaux suffixes et des particules. Et puis j'aborderai la base de la conjugaison.


Dernière édition par Yatem le Mar 7 Mar 2017 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 22:37

Je sens que ça va être très dur de différencier

Grànħülā (lucioles) son /ã/

Grànħülān (des lucioles) /ãn/

et

Grànħülan (une luciole) /an/


Et la différence semble être fondamentale (pluriel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 22:50

Effectivement, c'est la grosse difficulté à l'oral. Mais en yatem le -a est souvent très ouvert (parfois à la limite du -e) et les voyelles nasales sont très... nasalisées, du moins plus qu'en français, et on différencie au final bien les deux. Grànħülā est le radical du nom au pluriel et n'est (presque) jamais utilisé.
En yatem, d'ailleurs, on accentue la dernière syllabe (comme en français, mais en nettement plus prononcé), et ça aide d'autant plus à distinguer le -an du -ān.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Mar 7 Mar 2017 - 22:58

OK

en algardien, j'ai également ãn /ãn/ et an /an/  donc je sais que c'est pas forcément évident ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 8:21

Yatem a écrit:
Mardikhouran a écrit:
+1 pour la création d'un tel idiome.
Je suis une professionnelle pour massacrer la langue française lorsque je ne massacre pas la mienne... Laughing
Non non, je disais que c'est bien de ne pas suivre la formulation française dans une nouvelle langue.

Yatem a écrit:
Même si le -n et -m se ressemblent, seul le dialecte Nordiste ne fait pas la distinction entre les deux, et a opté pour l’utilisation exclusive du -m. Dans beaucoup d’autres dialectes, on ajoute un shwa après le -n ou le -m pour aider à la distinction.
Y-a-t-il des cas où l'on n'utilise pas les articles avec les noms ? Si non, alors la terminaison -m du nordique n'est qu'un marqueur de substantif, comme le -o espéranto. Si oui, je demande à voir les usages avec et sans.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 9:28

Yatem a écrit:
Outch, OVS je n'aurais pas le courage... J'avais choisi à la base VSO, mais j'ai bien vite opté pour OSV, plus simple à mon goût.

La syntaxe est à la base de l'expression d'une langue. J'ai souvent opté pour l'ordre SVO, mais j'admire ceux qui en ont le courage d'en changer. Le kelep est la seul de mes idéolangues qui ne suit pas l'ordre SVO, elle suit l'ordre OSV aussi, le même que celui de la langue des signes français à laquelle je suis bien habitué.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 10:30

bedal a écrit:
Chez moi, le mernien est OVS et c'est vraiment casse-pied.
Yatem a écrit:
Outch, OVS je n'aurais pas le courage... J'avais choisi à la base VSO, mais j'ai bien vite opté pour OSV, plus simple à mon goût.

J'ai fait le pari en tenda et au final ce n'est pas vraiment si compliqué je trouve. Inhabituel certes, mais on s'y fait vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 13:58

Mardikhouran a écrit:
Non non, je disais que c'est bien de ne pas suivre la formulation française dans une nouvelle langue.
Ah! Oui, "n'en déplaise à Shakespeare" était une tournure de phrase un peu trop compliqué à traduire en yatem, j'ai donc simplifié le plus possible en "désolés pour Shakespeare". L'idée reste la même, c'est ce qui compte...

Ziecken a écrit:
J'ai souvent opté pour l'ordre SVO, mais j'admire ceux qui en ont le courage d'en changer.
Comme l'a dit Pomme de Terre, on s'y fait très vite. Aux balbutiements du yatem, la syntaxe a énormément changé. Je n'arrivais pas à m'habituer à celle VSO, mais je ne voulais pas non plus garder celle "française" SVO.
J'ai choisi la OSV surtout parce que j'étais déjà habituée à mettre le verbe en fin de phrase avec le latin et le japonais.

Mardikhouran a écrit:
Y-a-t-il des cas où l'on n'utilise pas les articles avec les noms ? Si non, alors la terminaison -m du nordique n'est qu'un marqueur de substantif, comme le -o espéranto. Si oui, je demande à voir les usages avec et sans.
Le -m, effectivement, ne sert en yatem nordique qu'à marquer le substantif, parce que le radical du nom sert à exprimer le vocatif.
Ex: Catifum (le prisonnier, un prisonnier) Catifu (prisonnier!)

En yatem pàetafyro (celui de base) le radical du nom n'est pas utilisé seul. Le vocatif s'exprime différemment, via l'utilisation de d'autres voyelles.
Ex: Catifum (le prisonnier) Catifun (un prisonnier) Catifë (prisonnier!)

Je ne sais pas si je réponds vraiment à ta question, mais voilà l'une des grosses différences entre le dialecte nordique est celui de base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 14:06

Yatem a écrit:

Comme l'a dit Pomme de Terre, on s'y fait très vite. Aux balbutiements du yatem, la syntaxe a énormément changé. Je n'arrivais pas à m'habituer à celle VSO, mais je ne voulais pas non plus garder celle "française" SVO.
J'ai choisi la OSV surtout parce que j'étais déjà habituée à mettre le verbe en fin de phrase avec le latin et le japonais.

C'est pour ça que je suis un grand fan de la syntaxe SOV ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 14:59

bedal a écrit:
C'est pour ça que je suis un grand fan de la syntaxe SOV ^^
Very Happy Un autre amateur de culture et langue japonaise...?

Mardikhouran a écrit:
Eeeeet transition sur le système casuel!
- LE SYSTÈME CASUEL (ou la partie que je vais galérer à expliquer)
En yatem, il y a trois cas :

Singulier :
- Nominatif Catifu(n/m) Grànħüla(n/m) Loerno(n/m)
Ex : Catifun, grànħülan, loernon piūt. (Il y a un prisonnier, une luciole et un renard)

- Vocatif Catifë Grànħülü Loernv
Ex : E, catifë, grànħülü, loernv ! (hé, prisonnier, luciole, renard!)

- Génitif Catifù(n/m) Grànħülà(n/m) Loernò(n/m)
Ex : Catifùm loernom tiet. (c’est le renard du prisonnier)

Pluriel :
- Nominatif Catifō(n/m) Grànħülā(n/m) Rüocnū(n/m)
- Vocatif Catifi Grànħüle Rüocno
- Génitif Catifōy(n/m) Grànħülāy(n/m) Rüocnūy(n/m)

On remarque que le vocatif se fait avec les même voyelles que celles adjectivales (-ë, -ü, -v, -i, -e, -o).
Il n’y a pas d’accusatif, c’est grâce à sa position dans la phrase qu’on devine si le nom est au nominatif ou à l’accusatif :
- Le nom le plus proche du verbe est le sujet.
Ex : Catifum loernon cesdevot. (le renard pardonne le prisonnier)

Un peu de vocabulaire provenant des exemples :
- « piūt » est le verbe « pvaŕ » (verbe traduit par ‘il y a’ en français) conjugué au neutre pluriel à la troisième personne.
- « tiet » est le verbe « svaŕ » (verbe être de description) conjugué au neutre singulier à la troisième personne.
- « cesdevot » est le verbe « cesdve » (verbe traduit par pardonner) conjugué à la troisième personne.
________________________________________________________________________________________________
Après cela, j'aborderai le locatif (qui se fait avec des suffixes et des particules grammaticaux) et quelques autres  suffixes importants (parce qu'il y en a pleins...).

- Tiagiŕo giag, io tiagfiŕa gius dicvusüg ?! Sëŕ nun vedevogos !
Traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 15:18

Yatem a écrit:

Very Happy Un autre amateur de culture et langue japonaise...?

Farpaitement, et je ne suis pas le seul sur ce forum ! Very Happy



Citation :


Singulier :
- Nominatif     Catifu(n/m)           Grànħüla(n/m)           Loerno(n/m)
Ex : Catifun, grànħülan, loernon piūt. (Il y a un prisonnier, une luciole et un renard)

- Vocatif Catifë Grànħülü Loernv
Ex : E, catifë, grànħülü, loernv ! (hé, prisonnier, luciole, renard!)

- Génitif         Catifù(n/m)           Grànħülà(n/m)           Loernò(n/m)
Ex : Catifùm loernom tiet. (c’est le renard du prisonnier)

Pluriel :
- Nominatif    Catifō(n/m)            Grànħülā(n/m)           Rüocnū(n/m)
- Vocatif        Catifi                    Grànħüle                   Rüocno
- Génitif        Catifōy(n/m)          Grànħülāy(n/m)          Rüocnūy(n/m)


J'en déduis que tu as le tableau suivant :

CasIeIIeIIIe
Nom Suao
Nom Pōāū
Voc Sëüv
Voc Pieo
Gen Sùàò
Gen Pōyāyūy


C'est très intéressant ! Very Happy


Chez moi, il n'y a que le romanais et le syrélien qui ont au moins 2 systèmes de déclinaisons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Mer 8 Mar 2017 - 16:32

bedal a écrit:

J'en déduis que tu as le tableau suivant :

Cas Ie IIe IIIe
Nom S u a o
Nom P ō ā ū
Voc S ë ü v
Voc P i e o
Gen S ù à ò
Gen P ōy āy ūy

C'est exactement ça. L'avantage, c'est que ce ne sont pas des déclinaisons trop difficiles à retenir: il n'y en a que trois, le vocatif se fait avec les même voyelles que celles adjectivales, et il suffit de rajouter la semi-voyelle [j] au nominatif pour créer le génitif.
Ce sont les suffixes, préfixes et particules grammaticaux qui rajoutent de la difficulté ensuite. Mais les déclinaisons en soi ne sont pas compliquées, je les ai faites simples surtout pour moi-même m'en sortir (tu devrais me voir, en cours de latin, batailler avec ces déclinaisons et surtout ce fichu ablatif Mad ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Jeu 9 Mar 2017 - 8:26

Et voici la partie la plus complexe du yatem... J'espère que c'est assez clair, parce que j'ai l'impression que c'est du charabia... No

- LES SUFFIXES ET PARTICULES
En yatem, il y a en plus des déclinaisons, une multitude de suffixes, un préfixe et des particules qui permettent de préciser le nom commun et le verbe. L’adjectif ne se décline pas comme ne peut être complêté par un suffixe, préfixe ou particule.

Ce type de ‘déclinaisons’ se retrouvent dans les langues finno-ougriennes (du moins, avec autant de notions différentes, c’est chez elles) comme le finnois, l’estonien ou encore le hongrois.

Les suffixes s’accolent au mot après l’article défini/indéfini.
Ex : Tiamiŕ = dans la maison.
Tia = maison, cabane.
-m = le/la/les.
-iŕ = suffixe qui exprime la localisation dans un espace intérieur.

Tous les suffixes fonctionnent selon ce modèle. En voici la liste:

-mëŕ = indique si quelque chose est derrière un objet, une personne, etc.
-fiŕ = indique si quelque chose est devant un objet, une personne, etc.
-hüŕ = indique si quelque chose est sur une surface.
-huŕ = indique si quelque chose est sous une surface.
-pòŕ = indique si quelque chose est à proximité d’un objet, d’une personne, etc.
-iŕ = indique si quelque chose est dans un espace intérieur.
-eŕ = indique si quelque chose est dans un espace extérieur.
-diüŕ = indique l’espace intérieur vers lequel se produit un déplacement.
-duŕ = indique l’espace extérieur vers lequel se produit un déplacement.
-doŕ = indique l’espace intérieur d’où vient le mouvement.
-daŕ = indique l’espace extérieur d’où vient le mouvement.
-maŕ = indique le lieu d’où provient une personne.
-tiŕ = indique la qualité de quelqu’un.
-cüŕ = indique l’égalité entre le sujet et le comparé.
-coŕ/cvi = est traduisible par ‘et’.
-pro/pri/pru = est traduisible par ‘pour’.
-tuŕ = est traduisible par ‘soit… soit...’.
-koŕ = indique la limite temporelle.
-tëŕ = indique la limite spatiale.
-geŕ = indique le résultat d’une transformation.

LES PARTICULES

Les particules s’accolent soit aux suffixes, pour apporter encore plus de précision, soit directement après l’article défini/indéfini.

Ex : Tiagiŕo gias.
Tia = maison, cabane.
-g = terminaison équivalent notre pronom démonstratif pour la première personne du singulier.
-iŕ = indique si quelque chose est dans un espace intérieur (en l’occurence, vous).
-o = particule indiquant qu’une action est en cours.

Àgamü gridvaŕ pütiagvtji. (je pourrais (les) guider avec fierté).
Àga = fierté.
-m = article défini le/la/les.
-ü = particule indiquant le moyen pour les mots abstraits.

Voici la liste des particules :

-o = indique qu’une action est en cours.
-a = indique qu’il n’y a pas d’action en cours.
-i = indique le moyen pour les mots concrets.
-ü = indique le moyen pour les mots abstraits.
-e = indique la répartition, la distribution.

LE PRÉFIXE
Il y en existait d’autres auparavant, mais aujourd’hui, il ne reste plus que le -ni, indiquant que quelque chose manque, est absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: le yatem    Jeu 9 Mar 2017 - 11:24

Ne t'inquiète pas c'est parfaitement compréhensible, et très intéressant également Wink Je pense que tu peux trouver des noms spécifiques pour tes particules en regardant ici ou ici, si ça t'intéresse.

Je créé actuellement une langue qui fonctionne selon les mêmes principes d'affixation, et c'est assez fou de voir qu'on a grosso modo la même chose. Et le détail qui tue: chez moi aussi à côté de tous les suffixes il y a exactement un préfixe, qui indique... l'absence Razz

Félicitations en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: le yatem    Jeu 9 Mar 2017 - 11:45

Très intéressant, ça me rappelle les cas du finnois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Yatem

avatar

Messages : 645
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: le yatem    Jeu 9 Mar 2017 - 16:47

Pomme de Terre a écrit:
Ne t'inquiète pas c'est parfaitement compréhensible, et très intéressant également Wink Je pense que tu peux trouver des noms spécifiques pour tes particules en regardant ici ou ici, si ça t'intéresse.
Ouf, j'ai réussi à rendre le tout compréhensible cheers Je m'inquiétais parce que les rares personnes à qui j'avais déjà présenté le yatem n'y comprenaient rien, entre le suffixe du locatif, de l'adessif, de l'équatif, etc. (merci pour les liens, ce sera effectivement plus simple de les qualifier par un seul mot qu'en faisant une phrase d'explications, même si je suis encore assez nulle pour comprendre la différence entre certains termes Evil or Very Mad )

Pomme de Terre a écrit:
Je créé actuellement une langue qui fonctionne selon les mêmes principes d'affixation, et c'est assez fou de voir qu'on a grosso modo la même chose. Et le détail qui tue: chez moi aussi à côté de tous les suffixes il y a exactement un préfixe, qui indique... l'absence Razz
Ce serait très intéressant de les comparer, pour voir jusqu'où vont leurs similitudes (et quelles sont leurs différences également, bien sûr)! Comment s'appelle-t-elle? Tu l'as déjà présentée ici? Et quelle coïncidence pour le préfixe unique qui sert à indiquer l'absence, effectivement, c'est le détail qui tue Very Happy

bedal a écrit:
Très intéressant, ça me rappelle les cas du finnois
Exactement, ça en est très (voir même extrêmement) proche à ce niveau là, mais en fait... Je ne me suis rendue compte de cet (énorme) point commun grammatical qu'il y a une poignée de jours Razz , alors que je cherchais pour un devoirs une répertorisation des cas finnois/estonien. Je savais que mon système se rapprochait de ce qui se faisait en hongrois (même si le hongrois est nettement plus difficile, j'ai essayé d'en apprendre les bases mais j'ai bien vite pris peur face à l'ampleur de la chose), mais j'ignorais complètement que le finnois possèdait un système de ce genre! Very Happy
En tous cas, le yatem se rapproche définitivement beaucoup des langues finno-ougriennes au niveau de la grammaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le yatem    

Revenir en haut Aller en bas
 
le yatem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: