L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aspects grammaticaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Djino

avatar

Messages : 4069
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Aspects grammaticaux   Ven 31 Mar 2017 - 19:48

J'ai besoin de votre aide.

En arwelo j'ai un adverbe (kwe) qui permet d'exprimer l'aspect accompli. Cela dit, ce qui est accompli n'est pas nécessairement tout récent. Même en français, dire "J'ai mangé" (Me kwe nyami en arwelo) peut très bien décrire une action qui a eu lieu il y a longtemps. Pour le passé récent, on peut utiliser l'adverbe teke (juste, à l'instant, à peine) qui correspond au français "venir de, finir de". Par exemple, Me teke nyami (Je viens juste de manger).

À l'inverse, j'ai un adverbe qui permet d'exprimer l'aspect inaccompli, sans pour autant donner l'idée que l'action est imminente (l'imminence étant mieux rendue avec l'adverbe nire, qui signifie "presque, bientôt"). Cet adverbe en question est pwe.
Me pwe nyami = Je vais manger.
Ku me pwe nyami = J'allais manger.
Le truc c'est qu'on ne peut pas vraiment appeler ça un aspect "inaccompli". "Je mangeais / J'étais en train de manger" est aussi une action inaccomplie, puisqu'elle est en cours. Ici l'adverbe pwe permet plutôt de dire que l'action n'a pas encore commencé, et va commencer dans un futur proche.

Si on pouvait faire la chronologie d'une action, il y a :
*l'intention* > inchoatif > progressif > terminatif > accompli.

Ma question : existe-t-il un terme pour décrire le processus pendant lequel on a l'intention de faire l'action ? Si on devait donner un nom à cet "aspect", lequel pourrait-il être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Djino

avatar

Messages : 4069
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Aspects grammaticaux   Ven 31 Mar 2017 - 19:57

Bon je viens de trouver, ça sappelle l' "aspect prospectif"

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19133
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aspects grammaticaux   Ven 31 Mar 2017 - 22:28

Cet aspect est représenté en aneuvien par la particule auk, lequel précède le plus souvent l'indicatif, mais peut, dans certains cas, précéder un verbe au subjonctif.

Le temps du verbe importe pas mal aussi ; à l'indicatif, on a un cas de figure pour le présent, et deux pour le passé, mais ces deux-là sont plus le résultat de la concordance des temps que d'une nuance sémantique :

da auk spiys = il va manger
da auk spiysa = il allait manger
da auk spiysă tev ed neràpkad rokòmă fran qursuseve = il allait manger quand sa fille revint des cours.

Cette particule est issue du mot auk signifiant plan, projet, donnant par ailleurs aukad pour "intention". Raison pour laquelle on ne saurait traduire "il va pleuvoir" par a auk lyzhen, mais plutôt par a mir lyzhen.
S'il y a intention, pourquoi n'utilise pas le subjonctif ? Parce que le subjonctif est plutôt subordonné (c'est l'cas d'le dire) au sujet d'une proposition principale, dans des tournures comme :
eg ere dœm tep da auk puzéa àt postílaw = je pensais qu'il allait partir dans l'après-midi () l'indicatif en français, mais toujours un subjonctif derrière dœm en aneuvien). Toutefois, cette tournure est un peu lourdingue, et dans le langage "courant" (si on peut dire, beeen sûûr), on dirait et écrirait plutôt : eg ere dœm tep da puz àt postílaw.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6616
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Aspects grammaticaux   Sam 1 Avr 2017 - 9:19

En elko, il n'y a pas de particule aspectuelle pour exprime cela, mais on utilise "sau" en ce sens.

"sau" sert d'abord à l'optatif, mais par extension il peut aussi avoir valeur de prospectif.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aspects grammaticaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aspects grammaticaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aspects grammaticaux
» Aspects mineurs
» Note doctrinale sur certains aspects de l'Évangélisation
» Index des leçons et des points grammaticaux abordés dans les 3 Tomes de Médine
» Les aspects

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: