L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le galmindois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Le galmindois   Ven 7 Avr 2017 - 14:25

Bonjour à tous, voici ma dernière création en date, le galmindois !

Cette langue devrait avoir un monde associé mais c'est encore flou pour le moment, alors passons tout de suite à la langue.

Phonologie
(Ce sont les lettres qui sont données; si aucune prononciation n'est mentionnée, leur prononciation correspond à leur équivalent en API)

Le galmindois dispose de 17 consonnes simples, et 14 consonnes palatalisées.
b, p, d, t, g, k, f, v, s, z, l (prononcé /l/ ou /ɫ/), m, n (prononcé /ŋ/ devant /k/ ou /g/), r, c (prononcé /ʃ/), h, q.
Les 14 premières peuvent être palatalisées, elles sont alors doublées à l'écrit.
Ex: asa /asa/, assa /asja/.
Ces consonnes palatalisées sont différentes des consonnes simples, ainsi asa et assa n'ont pas le même sens.

Il y a deux demi-consonnes:
w, y
(Non il n'y a rien de plus à ajouter  Laughing )

Les voyelles sont au nombre de 7:
a, e, i, o (prononcé o/ ou /ɔ/), u, ö  (prononcé /ø/) et le schwa (/ə/) qui n'est pas écrit. Ce dernier son est en fait présent dans certaines suites de consonnes difficilement prononçables (ex: pirotn, /pi:'rɔtən/), ou en remplacement de certains a non-accentués.

L'accent tonique
Bien que présent, il est assez peu marqué. Il tombe généralement sur la dernière syllabe du radical si le mot est isolé, et sur la première syllabe suffixée lorsqu'il y en a une.
Ex: zad /'zad/, zadwa /zad'wa/ ; saksa /sak'sa/, saksawa /sak.sa'wa/
Lorsqu'il y a fusion du suffixe avec le radical, l'accent ne se déplace pas: saksam /sak'sam/

Les mots dont la dernière syllabe est neutre (présence du schwa) sont accentués sur l'avant-dernière syllabe, et c'est elle qui garde l'accent lorsqu'on ajoute un suffixe, à moins que l'ajout de ce suffixe amène à supprimer le schwa, auquel cas c'est bien le suffixe qui porte l'accent.
Concrètement: pirotn /pi'rɔtən/ ; pirotnwa /pi'rɔtənwa/ ; pirotnam /pirɔt'nam/


Entrons doucement dans la grammaire avec le nom.

Ergativité
Le galmindois est une langue ergative, c'est-à-dire qui oppose les sujets de verbes transitifs d'une part, et les sujets de verbes intransitifs et les objets d'autre part.

Particules
Les noms en galmindois peuvent prendre différentes particules qui expriment différentes choses, et notamment les cas. Ces particules se placent généralement à la fin, et se cumulent au mot sans subir de flexion (le galmindois est une langue agglutinante). Les sons répétés dans le radical et le suffixe sont cependant fusionnés (saksa + -am = saksam).

Les cas principaux:
-le thème (en gros l'absolutif, les attributs du sujet et de l'objet): -wa
-le thème second (notamment dans les formes factitives, comme nous le verrons une autre fois): -wizz
-l'origine/la provenance (génitif/séparatif): -in
-le lieu (locatif): -am
-la direction (directif): -arr
-le but: -ech
-la cause: -isko
-l'accompagnement (comitatif): -us
-le moyen/la manière (instrumental): -i
-l'appartenance (possessif): -an
-le matériau/le constituant/le partitif: -u

Les postpositions (à utiliser éventuellement après les cas locatif, directif et séparatif):
-sur: -um
-sous/au dessous: -ull
-au dessus: -of
-dans: -ker
-près de: -az
-loin de: -asa

Les particules de détermination:
-tous: wu-
-aucun: ca-
-indéterminé: ne-
-n'importe: ani-
-déterminé: mo-

Autres particules:
-l'ajout: -ki
-l'absence: mer-

L'ordre des particules est le suivant : détermination/absence-radical-ajout-cas-postposition.
Ex: wupirotnkiarraz qu'on peut traduire approximativement par et (en direction de) près de toutes les collines.

Les sujets de verbes transitifs (ergatif) ne sont pas marqués, on dit qu'ils sont à la forme neutre.


La déclinaison
Le thème (le nom est peut-être mal choisi, si vous avez une meilleure idée ne vous privez pas Wink )
Il exprime l'élément non-verbal considéré comme le plus important de la phrase. Il peut s'agir:
-d'un sujet de verbe intransitif: Micelwa qakel. (Michel tombe.)
-d'un objet: Micel Mariwa zarim. (Michel aime Marie.)
-d'un attribut du sujet: Baranwa Micel rhan. (Michel est fatigué.)

Le thème second
Il est le second élément en terme d'importance. Il peut correspondre à l'attribut de l'objet ou à la subordonnée infinitive français. Il est indiqué par le suffixe -wizz. Il est possible qu'il y ait plusieurs éléments considérés comme thèmes seconds (verbe transitif + objet, ou verbe d'état + attribut du sujet), dans ce cas tous ces éléments prennent la marque -wizz.
Suzan glacullar Micelwa qakelwizz. (Suzanne voit Michel tomber.)
Le nom Micel est le thème principal de glacullar (voir), et le verbe qakel en est le thème second.
Suzan glacullar Micelwa Mariwizz zarimwizz. (Suzanne voit Michel aimer Marie.)
Micel est le thème principal, Mari et zarim sont les thèmes secondaires.
Suzan glacullar Micelwa baranwizz. (Suzanne voit Michel (être) fatigué.)


Pour le vocabulaire:
baran: être fatigué
glacullar: voir
pirotn: colline
qakel: tomber
rhan: être
saksa: pain (mais Saksa: Allemagne  Smile )
zad: chien
zarim: aimer
Ne cherchez pas asa et assa, je les ai pas, c'était juste à titre d'exemple  tongue

Voilà, d'autres choses viendront plus tard, mais dites-moi déjà ce que vous en pensez, si vous avez des remarques n'hésitez pas, tout cela est susceptible de changer Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le galmindois   Ven 7 Avr 2017 - 18:05

Beau travail.

Je viens de rédiger une ébauche de présentation de galmindois sur Idéopédia. N'hésites pas à la compléter. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le galmindois   Dim 9 Avr 2017 - 12:56

Merci Ziecken, je complèterai ça dans quelques temps, il faut déjà que je sois sûr que cette langue fonctionne correctement.

On continue:

L'expression du factitif
Le factitif est exprimé par l'utilisation du thème second, mais sans verbe principal. Il se construit comme suit: Sujet  + thème principal + verbe + thème(s) second(s)

Forme simple (verbe intransitif):
Je fais tomber Michel. Ro Micelwa qakelwizz.

Avec un objet:
Je fais manger du pain à mon chien. Ro zadwa ran spiftawizz saksawizz. Arrow Je chien-th je-poss manger-th2 pain-th2.

Avec un attribut du sujet:
Je fais construire une maison. Ro yazdwa selqwizz. Arrow Je maison-th construire-th2.
Je peins ma maison en bleu. Ro yazdwa ran ceywizz. Arrow Je maison-th je-poss bleu-th2.


Le verbe
Les verbes ont la même forme qu'ils soient "conjugués", à l'infinitif ou utilisés comme participes. C'est en fait leur relation aux autres mots, indiqués par la présence ou non d'un suffixe, qui détermine leur sens (d'où le fait que selqwizz dans l'exemple plus haut soit un attribut du sujet).

Il n'existe pas de conjugaison, le temps est le plus souvent laissé au contexte, mais il peut être marqué par un adverbe. La personne est quant à elle indiquée par la suffixation du pronom personnel au verbe.

Une des spécificités du galmindois est sa capacité à créer des verbes dérivés d'autres verbes. Cela se fait grâce à l'ajout d'infixes qui modifient le sens du verbe.

-négatif: -ar-
-inchoatif: -in-
-progressif: -um-
-interruptif: -s-
-résultatif: -ull-

Quelques exemples:
 

La négation

La négation post-verbale
L'adverbe ige, placé après le verbe, indique une négation principalement pour les verbes dérivés, qui ne peuvent donc pas  porter l'infixe -ar-. Cette négation sert en fait souvent à nier une affirmation précédente:

Mamumtardye. (Il reste.)
Mamumtardye ige. (Il ne reste pas.)

Dans un cas où aucune affirmation ne précède la phrase, on préfère utiliser la négation intra-verbale.

La négation intra-verbale
La négation d'un verbe peut être exprimée, et l'est le plus souvent, par l'utilisation d'un autre composé de ce verbe. C'est typiquement la fonction du verbe négatif, mais l'opposition des autres formes apporte plus de nuances. Ainsi le négatif s'oppose à l'infinitif et à l'inchoatif, et progressif et interruptif s'opposent entre eux.

Mamartardye. Il n'est pas là.
Mamstardye. Il part. (= Il ne reste pas.)

Le cas du résultatif est particulier : si aucune action n'a eu lieu on utilise le négatif ; si une action a eu lieu mais qu'elle n'a pas porté ses fruits on utilise le progressif. On peut aussi utiliser, lorsqu'il en existe, un autre verbe de sens équivalent.

Bakararo. Je ne mange pas (je ne suis donc pas repu).
Bakumaro. Je suis en train de manger (je n'ai pas fini donc je ne suis toujours pas repu).
Palcamro. J'ai faim (je ne suis donc pas repu).

Résumé:
Infinitif
Négatif
Inchoatif
Progressif
Interruptif
Résultatif
...est nié par...
...est nié par...
...est nié par...
...est nié par...
...est nié par...
...est nié par...
Négatif
Infinitif
Négatif
Interruptif / Négatif
Progressif
Négatif / Progressif / autre verbe
La négation nominale
Le préfixe mer- indique la négation d'un nom, d'un adjectif ou d'un participe.

Zad. Le chien.
Merzad. Pas le/de chien.
Zadwa rhan. C'est le chien.


Voici ce que l'opposition négation verbale / négation nominale peut apporter en termes de nuances:

Merzadwa rhan. Ce n'est pas le chien. (C'est quelque chose, mais pas le chien.)
Zad rharan. Ce n'est pas le chien. (Le chien, ce n'est pas lui.)


Les pronoms
1PS: ro
2PS: wit
3PS: dye
1PP: retn
2PP: witetn
3PP: dyetn
passif: as
réfléxif: so
réciproque: kon

Les pronoms personnels sujets se suffixent au verbe ; ils peuvent être omis lorsque le contexte est suffisamment clair. Petite particularité orthographique : si la dernière lettre du verbe et la première du pronom sont semblables, elles ne fusionnent pas pour autant, ce qui peut être ambigu à l'écrit. Ex: glacullarro (=je vois) se prononce /gla.ʃulj'ar.ro/ et non pas */gla.ʃulj'arj.o/.

Les pronoms objets précèdent le verbe et portent si nécessaire la marque du thème. Les pronoms as, so et kon sont exclusivement objets: ils ne peuvent jamais se placer à la fin du verbe et ne portent jamais la marque du thème.

Lorsque le pronom est terminé par une voyelle, celle-ci est remplacée par le suffixe lorsque celui-ci commence par une voyelle.

Mon chat tue une souris et la mange. Kar ran degowa spank kjör dyewa spifta(dye). Arrow Chat je-poss souris-th tuer et elle-th mange-(il).
La maison se construit. As yazdwa selumq. Arrow Passif maison entraindeconstruire. (Litt. La maison est en train d'être construite.)


Et voici un petit exemple de texte en galmindois :
Damdam ran yazdwa pirotnamum selqwizz. Zadisko dyan pirotnarrum krönigdye, merkarwa azof mamartar. Finsin Damdamwa zadkiwa glacullarro pirotnam paladuwizz.
Ma grand-mère fait construire une maison sur la colline. C'est pour son chien qu'elle va sur la colline: il n'y a pas de chats là-bas. Je vois souvent ma grand-mère et son chien se promener sur la colline.
Spoiler:
 

Voilà, dites-moi ce que vous en pensez Wink Cette langue n'est probablement pas dans son état définitif, alors n'hésitez surtout pas à faire part de remarques ou de commentaires !


Dernière édition par Pomme de Terre le Ven 14 Avr 2017 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bedal

avatar

Messages : 4824
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: Le galmindois   Dim 9 Avr 2017 - 14:23

Pomme de Terre a écrit:


Phonologie
(Ce sont les lettres qui sont données; si aucune prononciation n'est mentionnée, leur prononciation correspond à leur équivalent en API)

Le galmindois dispose de 17 consonnes simples, et 14 consonnes palatalisées.
b, p, d, t, g, k, f, v, s, z, l (prononcé /l/ ou /ɫ/), m, n (prononcé /ŋ/ devant /k/ ou /g/), r, c (prononcé /ʃ/), h, q.
Les 14 premières peuvent être palatalisées, elles sont alors doublées à l'écrit.
Ex: asa /asa/, assa /asja/.
Ces consonnes palatalisées sont différentes des consonnes simples, ainsi asa et assa n'ont pas le même sens.

Il y a deux demi-consonnes:
w, y
(Non il n'y a rien de plus à ajouter  Laughing )

Les voyelles sont au nombre de 7:
a, e, i, o (prononcé o/ ou /ɔ/), u, ö  (prononcé /ø/) et le schwa (/ə/) qui n'est pas écrit. Ce dernier son est en fait présent dans certaines suites de consonnes difficilement prononçables (ex: pirotn, /pi:'rɔtən/), ou en remplacement de certains a non-accentués.

Une phonologie simple et limpide, sauf peut être cette histoire de palatalisation (à la russe ?)

Q se prononçe bien [q], c'est ça ?

Citation :
L'accent tonique
Bien que présent, il est assez peu marqué. Il tombe généralement sur la dernière syllabe du radical si le mot est isolé, et sur la première syllabe suffixée lorsqu'il y en a une.
Ex: zad /'zad/, zadwa /zad'wa/ ; saksa /sak'sa/, saksawa /sak.sa'wa/
Lorsqu'il y a fusion du suffixe avec le radical, l'accent ne se déplace pas: saksam /sak'sam/

Les mots dont la dernière syllabe est neutre (présence du schwa) sont accentués sur l'avant-dernière syllabe, et c'est elle qui garde l'accent lorsqu'on ajoute un suffixe, à moins que l'ajout de ce suffixe amène à supprimer le schwa, auquel cas c'est bien le suffixe qui porte l'accent.
Concrètement: pirotn /pi'rɔtən/ ; pirotnwa /pi'rɔtənwa/ ; pirotnam /pirɔt'nam/


En gros c'est toujours accentué sur la dernière syllabe sauf s'il ya un schwa ?

Citation :


Ergativité
Le galmindois est une langue ergative, c'est-à-dire qui oppose les sujets de verbes transitifs d'une part, et les sujets de verbes intransitifs et les objets d'autre part.


Super affraid

Citation :


Particules
Les noms en galmindois peuvent prendre différentes particules qui expriment différentes choses, et notamment les cas. Ces particules se placent généralement à la fin, et se cumulent au mot sans subir de flexion (le galmindois est une langue agglutinante). Les sons répétés dans le radical et le suffixe sont cependant fusionnés (saksa + -am = saksam).



Tiens, des particules suffixées, ça me rappelle l'helfina



Citation :


Les cas principaux:
[...]


Plein de cas, c'est très intéréssant! Manque plus que qqes exemples ^^^

Citation :

Le thème (le nom est peut-être mal choisi, si vous avez une meilleure idée ne vous privez pas Wink )
Il exprime l'élément non-verbal considéré comme le plus important de la phrase. Il peut s'agir:
-d'un sujet de verbe intransitif: Micelwa qakel. (Michel tombe.)
-d'un objet: Micel Mariwa zarim. (Michel aime Marie.)
-d'un attribut du sujet: Baranwa Micel rhan. (Michel est fatigué.)


On dirait du japonais Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le galmindois   Dim 9 Avr 2017 - 14:56

bedal a écrit:
Une phonologie simple et limpide, sauf peut être cette histoire de palatalisation (à la russe ?)

Q se prononçe bien [q], c'est ça ?

Oui c'est ça pour /q/, et pour la palatalisation oui c'est bien comme en russe, c'était histoire de complexifier un peu la chose  Laughing Ceci dit pour l'instant je n'ai pas beaucoup de mots où il y a de telles consonnes, peut-être que je les supprimerai.

bedal a écrit:
En gros c'est toujours accentué sur la dernière syllabe sauf s'il y a un schwa ?

C'est ça, mais que à la forme simple, c'est-à-dire sans suffixe. Lorsqu'il y a des suffixes c'est le premier suffixe qui est accentué, et ce peu importe le nombre de suffixes, ce qui veut dire que lorsqu'il ne s'agit pas de la forme simple, ce n'est pas nécessairement la dernière syllabe.

bedal a écrit:
Plein de cas, c'est très intéréssant!  Manque plus que qqes exemples ^^^

Merci ! Tu peux déjà voir quelques exemples avec mon mini-texte, mais d'autres viendront ensuite.

bedal a écrit:
On dirait du japonais Razz

Je ne sais pas exactement comment fonctionne le japonais, mais oui clairement l'idée de wa comme particule de thème me vient de là. J'ai voulu la conserver malgré la repompe évidente parce que j'aime bien la sonorité que ça donne aux mots  Razz  Ceci dit je ne sais pas si cela décrit vraiment la même chose dans les deux langues ou pas, ni si il y a quelque chose comme un thème second en japonais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le galmindois   Ven 14 Avr 2017 - 15:49

L'apparence générale me fait penser au basque, du à la longueur des mots et la présence de /z/. J'aurais aussi mentionné les langues aborigènes s'il n'y avait pas autant de voyelles et de fricatives !

Propose-nous de petits exercices, il y a assez de matériel pour qu'on puisse explorer cette langue autrement que théoriquement : il sera alors plus facile d'en juger.

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Chaest

avatar

Messages : 1879
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le galmindois   Ven 14 Avr 2017 - 15:57

PdT a écrit:
-interruptif: -um-
-progressif: -s-

-résultatif: -ull-

Quelques exemples:

bin: être (essence), exister, vivre
barin: ne pas être, ne pas exister
binin: commencer à être, naître
bumin: continuer à être, rester en vie, survivre
bsin: arrêter d'être, changer, devenir, mourir

pas de résultatif

Ca ne me semble pas correspondre, je me trompe ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le galmindois   Ven 14 Avr 2017 - 22:55

Mardikhouran a écrit:
Propose-nous de petits exercices, il y a assez de matériel pour qu'on puisse explorer cette langue autrement que théoriquement : il sera alors plus facile d'en juger.
Pourquoi pas, je m'y suis jamais essayé mais si vous êtes tentés Smile

AEM a écrit:
Ca ne me semble pas correspondre, je me trompe ?
Oui bien vu, je me suis gouré et ai inversé les eux en écrivant, c'est corrigé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chaest

avatar

Messages : 1879
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Le galmindois   Sam 15 Avr 2017 - 1:20

Pomme de Terre a écrit:
Cette langue devrait avoir un monde associé mais c'est encore flou pour le moment, alors passons tout de suite à la langue.

Sinon, tu peux développer un peu ce que tu voulais dire par là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6770
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le galmindois   Sam 15 Avr 2017 - 7:12

AEM a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
Cette langue devrait avoir un monde associé mais c'est encore flou pour le moment, alors passons tout de suite à la langue.

Sinon, tu peux développer un peu ce que tu voulais dire par là ?

Moi, j'aimerais bien connaître le nom de l'idéomonde associé afin de compléter la fiche de présentation sur Idéolexique.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Pomme de Terre

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 25/06/2013
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: Le galmindois   Sam 15 Avr 2017 - 11:51

AEM a écrit:
Pomme de Terre a écrit:
Cette langue devrait avoir un monde associé mais c'est encore flou pour le moment, alors passons tout de suite à la langue.

Sinon, tu peux développer un peu ce que tu voulais dire par là ?

En fait ce n'est pas vraiment un monde, il devrait y avoir un nouvel idéopays lié à cette langue. Pas un monde entier parce que déjà je ne suis pas sûr de réussir à créer quelque chose de plus fantastique. Ensuite et surtout parce que ce pays fait partie d'un projet de continent (pour l'instant une dizaine de pays prévus* et quelques ébauches de langues²), et qu'on retrouve dans certaines langues une interaction avec le tenda, ce qui place nécessairement le galmindois et ces autres langues sur terre.

*la Solongie, la Mangalée, les îles Samara, les îles titichas de l'ouest, les îles Galminda et plusieurs autres pays non-nommés.
²le mangaléen, le solongien, le koulaï, le créole samarais (influencé entre autres par le tenda), la langue solongamam et le galmindois, qui est donc langue la plus parlée et lingua franca des Galminda.


Ce continent est vaguement inspiré de l'Asie en ce qui concerne sa géographie et sa politique, mais côté cultures et surtout langues on est sur quelque chose de très différent, ne serait-ce que parce que je connais peu les langues de ces coins-là. Par exemple vous avouerez que le galmindois ne fait pas tellement "langue des îles" Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Le galmindois   Sam 15 Avr 2017 - 12:02

Pomme de Terre a écrit:

Ce continent est vaguement inspiré de l'Asie en ce qui concerne sa géographie et sa politique, mais côté cultures et surtout langues on est sur quelque chose de très différent, ne serait-ce que parce que je connais peu les langues de ces coins-là. Par exemple vous avouerez que le galmindois ne fait pas tellement "langue des îles" Razz
Sauf si ces îles sont Aléoutiennes Smile

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19415
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le galmindois   Sam 15 Avr 2017 - 12:26

Pomme de Terre a écrit:
Ce continent est vaguement inspiré de l'Asie en ce qui concerne sa géographie et sa politique, mais côté cultures et surtout langues on est sur quelque chose de très différent, ne serait-ce que parce que je connais peu les langues de ces coins-là. Par exemple vous avouerez que le galmindois ne fait pas tellement "langue des îles" Razz
Mardikhouran a écrit:
Sauf si ces îles sont Aléoutiennes Smile
J'allais dire : mais de quelles îles ? Y en a tellement ! Et y a loin d'y avoir UNE langue pour toutes les îles de la terre. Même si on prend le cas de la France, où y a une unité linguistique, on a une manière un peu différente de parler le français, selon qu'on habite :
l'Île-saint-Louis (75004)
Calvi (20260)
Saint-Denis (97400)
Papeete (98714)
Noirmoutiers (85330).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le galmindois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le galmindois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: