L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Toponymes et démonymes en arwelo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quelle est la signification du radical ?
Pays
25%
 25% [ 3 ]
Habitant (système actuel)
17%
 17% [ 2 ]
Parfois pays, parfois habitant
33%
 33% [ 4 ]
Qualité, état, essence
8%
 8% [ 1 ]
Synonyme de pays ou habitant
17%
 17% [ 2 ]
Total des votes : 12
 

AuteurMessage
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Toponymes et démonymes en arwelo   Ven 30 Juin 2017 - 4:39

J'ai encore besoin de vous, camarades !

Pour les noms de pays et leur gentilé, l'arwelo fonctionne actuellement comme ceci :

- On traduit le plus fidèlement possible le nom du pays en lui rajoutant le suffixe -iko (iko signifie "pays"). Si le nom du pays comporte déjà une partie signifiant "pays" (land, stan, guó…) ou si la dernière syllabe de celui-ci se prononce déjà en -ik-, on le remplace par -iko.
- Le radical précédent -iko correspond au gentilé.

Exemples :
- Fransiko (France) ; Franso (Français)
- Turkiko (Turquie) ; Turko (Turc)
- Belgiko (Belgique) ; Belgo (Belge)
- Sudafriko (Afrique du sud) ; Sudafro (Sud-africain)
- Afganiko (Afghanistan) ; Afgano (Afghan)
- Kazakiko (Kazakhstan) ; Kazako (Kazakh)
- Thaiiko (Thaïlande) ; Thaio (Thaï)
- Swaziko (Swaziland) ; Swazo (Swazi)

Un Néerlandais m'a dit que Nedero (Néerlandais) n'avait pas de sens puisqu'il n'y a pas -land derrière (Neder-land signifie littéralement Pays-Bas), et lui préférerait :
Nederlando (Pays-Bas) ; Nederlandano (Néerlandais)
...ce qui est plus conforme à sa langue d'origine, où l'on traduit Nederland / Nederlander.

La proposition qu'il m'a fait est donc de :
- reprendre tels quels les noms de pays
- rajouter le suffixe -ano (habitant) pour former le gentilé.

Exemples :
- Franso (France) ; Fransano (Français)
- Belgio (Belgique) ; Belgiano (Belge)
- Mexiko (Mexique) ; Mexikano (Mexicain)
- Kolombyo (Colombie) ; Kolombyano (Colombien)
- Kenyo (Kenya) ; Kenyano (Kényan)
- Indonesio (Indonésie) ; Indonesiano (Indonésien)

Cependant, ce système cloche pour les nombreux pays formés à partir du gentilé :
"Thaïlande", en thaïlandais, se dit "Prathet Thaï" (le pays des Thaïs). Pour eux, Thaio correspond déjà au gentilé. Dire Thaiano serait aussi bizarre pour eux que ne l'est Nedero pour le Néerlandais.

Exemples :
- Doytclando (Allemagne) ; Doytclandano (Allemand)
- Afganistano (Afghanistan) ; Afganistanano (Afghan)
- Kazakstano (Kazakhstan) ; Kazakstanano (Kazakh)
- Madagasikaro (Madagascar) ; Madagasikarano (Malgache)
- Botswano (Botswana) ; Botswanano (Botswanais) [Bo-Tswana signifie "Pays des Tswanas"]
- Swazilando (Swaziland) ; Swazilandano (Swazi)

Seweli a aussi suggéré de conserver à la fois le suffixe -iko, à la fois le suffixe -ano, mais sans les assembler.

Exemples :
- Fransiko (France) ; Fransano (Français)
- Belgiko (Belgique) ; Belgano (Belge)
- Thaiiko (Thaïlande) ; Thaiano (Thaïlandais)
- Nederiko (Pays-Bas) ; Nederano (Néerlandais)
- Afganiko (Afghanistan) ; Afganano (Afghan)
- Doytciko (Allemagne) ; Doytcano (Allemand)

Moi je trouve que ce système a juste le mérite de combiner les défauts des 2 autres systèmes hahahaha
Je trouve également illogique de placer -ano (habitant) après un radical n'ayant pas le sens du pays (il serait plus logique de dire Nederikano que Nederano).
Il propose alors que le radical simple signifie l'état, l'essence, la qualité. Par exemple, Belgo signifierait la "belgitude". Belgiko aurait donc la signification de "Pays de la Belgitude" et Belgano "habitant de la belgitude".
Une autre option imaginée par Seweli, est que le radical fasse double usage et serve de synonyme au nom du pays ou du gentilé. On pourrait donc avoir des Fransano qui habitent en Franso/Fransiko, ou alors une Fransiko peuplée de Fransano/Franso.

Une dernière option serait d'adopter un double système :
Dans certains cas, le radical correspondrait au pays (dont le gentilé se formerait par l'ajout du suffixe -ano), dans d'autres il correspondrait au gentilé (dont le pays se formerait par l'ajout du suffixe -iko). Nous aurions donc :

RADICAL CORRESPONDANT AU PAYS :
- Franso (France) ; Fransano (Français)
- Nipono (Nihon - Japon) ; Niponano (Nihonjin - Japonais)
- Bolivyo (Bolivie) - Bolivyano (Bolivien)
- Naydjeryo (Nigéria) - Naydjeryano (Nigérian)
- Kongo (Congo) - Kongano (Congolais)
- Tcunko (Zhonggua - Chine) - Tcunkano (Zhongguoren - Chinois)
- Pakistano (Pakistan - Pakistan) - Pakistanano (Pakistani - Pakistanais)
- Nederlando (Pays-Bas) - Nederlandano (Néerlandais)
- Italio (Italie) ; Italiano (Italien)

RADICAL CORRESPONDANT AU GENTILÉ :
- Belgiko (Belgique) ; Belgo (Belge)
- Turkmeniko (Turkménistan) ; Turkmeno (Turkmène)
- Thaiiko (Thaïlande) ; Thaio (Thaï)
- Turkiko (Turquie) ; Turko (Turc)
- Malagasiko (Madagascar) ; Malagaso (Malgache)
- Mongoliko (Mongol Uls - Mongolie) ; Mongolo (Mongol - Mongole)
- Lankaiko (Sri Lanka) - Lankao (Sri-lankais)
- Mayariko (Magyarország - Hongrie) ; Mayaro (Magyar - Hongrois)
- Eliniko (Elada - Grèce) - Elino (Eliniki - Grec)
...

Perso je préfère quand une règle est systématique, sans exceptions, mais les manières si différentes dont les peuples ont nommé leur pays me fait préférer la dernière option, double. Seweli m'a suggéré de faire un sondage pour décider quelle serait la signification du radical. Donc, que préféreriez-vous comme système pour une LAI simple et cohérente ? Voilà, je m'en remets encore une fois à vous. yoroshiku onegaishimasu

_________________
arwelo.org


Dernière édition par Djino le Lun 3 Juil 2017 - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Seweli

avatar

Messages : 1163
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Ven 30 Juin 2017 - 11:30

Comment traduire ?
Gascon Gascogne
Aveyron Averoynais
Breton Bretagne
Quechua (langue) Quechuland (un jour, nous serons libres)

Pays des linuxiens ?

Pays de Google ?

Pays des elkophones ?

Pays des elfes ?

Édit : voici la nouvelle liste en pandunia.
http://www.pandunia.info/pandunia/gok_nam.html
Je préfère sa version pour Madagascar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Ven 30 Juin 2017 - 23:50

Seweli a écrit:
Comment traduire ? (…)

Comme on le fait actuellement, en reprenant le nom du lieu, puis en rajoutant -ano.
Pour créer un nom de pays, en rajoutant -iko

Seweli a écrit:
Je préfère sa version pour Madagascar ^^

Bah il a fait comme moi Razz


Dernière édition par Djino le Sam 1 Juil 2017 - 5:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Sam 1 Juil 2017 - 0:17

Je resterais plutôt avec le système actuel pour les raisons suivantes ;

- D'abord pour la consistance de la règle
- Ensuite, il est plus commun qu'un peuple nomme son pays que l'inverse
- Puis, l'état, l'essence requiert déjà une présence, une culture qui a déjà été établie par un peuple. Et je ne crois pas que cela soit très intuitif
- Et enfin le système double aura, selon moi, plutôt tendance à mélanger les locuteurs (à savoir "belgo" c'est le pays ou le gentilé ? Car ce pourrait très bien être les deux dans ce cas là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Sam 1 Juil 2017 - 16:33

Merci pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi. Il y a juste ce point que je dois vérifier :

Mickaël B. Farlay a écrit:
- Ensuite, il est plus commun qu'un peuple nomme son pays que l'inverse

J'ai repris ma liste de traductions de pays, et j'ai décidé de tous les retraduire en suivant le système double, et ce afin de voir quelle tendance est majoritaire. Le nom du pays est-il plus souvent dérivé du nom d'un peuple, ou l'inverse ?
Pour l'instant, je n'ai retraduit que les pays africains, et je constate que sur 56 pays, seuls 9 d'entre eux ont un nom de pays dérivé du nom du peuple. La donne va sans doute changer sur d'autres continents, donc j'attends de voir

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Dim 2 Juil 2017 - 4:54

Bon, j'ai fait le calcul sur 197 pays, et il se trouve que dans 75% des cas, le gentilé est dérivé du nom du pays. Seuls 47 pays sont nommés en fonction du peuple qui les habite. Dans certains cas, c'est moi qui ai fait correspondre le nom du pays au gentilé (C'est le cas de Madagascar, la Grèce, l'Islande, la Suède...), pour éviter des incohérences.

Voyez vous-mêmes : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1CrCiJ8Gx60BMBPcTataGoxA9XeMH9AwLPKl445ysf9g

Il serait donc en effet plus logique que le radical corresponde au pays, mais la majorité m'encourage à adopter un système double, comme en espéranto. J'ai donc fait comme ça, en mettant la page concernée à jour :
http://www.arwelo.org/fr/retranscription-de-noms/#somId3000

Merci à tous !

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 4:05

Et nooonn, je n'en ai pas fini avec çaaaa !! Very Happy
Chaest m'a donné une bonne idée ! Il s'agirait d'adopter la même logique que pour les herbacées et leurs fruits (rappelez-vous du débat) : le radical aurait un sens large et pourrait à la fois signifier le pays, à la fois habitant, le contexte se chargeant d'éclaircir le sens. Dans le cas où l'on veut être plus spécifique, on peut rajouter les "suffixes" correspondants.

Par exemple :
Me jiti en Franso = Je vis en France.
Me findi nita Franso = J'ai rencontré un gentil Français.
Me tami Franso = J'aime la France / J'aime les Français
Me tami Fransiko = J'aime la France
Me tami Fransano = J'aime les Français(es)

Belgo = Belgique, Belge
Belgiko = Belgique
Belgano = Belge

Afgano = Afghanistan, Afghan(e)
Afganiko = Afghanistan
Afganano = Afghan/e

Mongolo = Mongolie, Mongol(e)
Mongoliko = Mongolie
Mongolano = Mongol(e)

Italio = Italie, Italien(ne)
Italiiko = Italie
Italiano = Italien(ne)

Arxentino = Argentine, Argentin(e)
Arxentiniko = Argentine
Arxentinano = Argentin(e)


alors ? alors ? C'est pas l'idéal ? bounce

_________________
arwelo.org


Dernière édition par Djino le Lun 3 Juil 2017 - 4:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Mickaël B. Farlay

avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 10/10/2015
Localisation : Canada, Québec

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 4:11

J'adore cette idée, Djino ^^ Ça regroupe bien les concepts en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 4:11

Hahaaa merciiii ! Very Happy
Et merci à toi Chaest !!

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19414
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 10:49

Djino a écrit:
Par exemple :
Me jiti en Franso = Je vis en France.
Me findi nita Franso = J'ai rencontré un gentil Français.
Me tami Franso = J'aime la France / J'aime les Français
Me tami Fransiko = J'aime la France
Me tami Fransano = J'aime les Français(es).
Si ça t'intéresse, voici c'que ça donne en aneuvien.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chaest

avatar

Messages : 1879
Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : Reims

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 11:25

Djino a écrit:
Hahaaa merciiii ! Very Happy
Et merci à toi Chaest !!


Aaaaah c'était ici que ça se passait !!
De rien !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardikhouran

avatar

Messages : 3044
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 11:33

J'approuve. Vive le contexte !

Comment dirait-on alors Roi des Belges (ce qui n'est pas la même chose que Roi de la Belgique) en arwelo ? Contexte ou précision ? Et Roi de France ?
Est-ce que ça peut dépendre des sentiments politiques du locuteur ?

_________________
Huollis ma ičtlin mitlu kǫtalsas
“À la lumière de la lune, le shaman mange une soupe de champignon”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Seweli

avatar

Messages : 1163
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 12:59

belga kingo
kingo a belgo
kingo a belgiko
kingo a belgano
belgika kingo
belgana kingo

Heu... Non. Les deux derniers n'ont aucun sens.

Ça marche aussi pour les noms de continent.
Me tami Afrigo.
Ne findi nita afrigo. (Sans majuscule ?)

Amero Amerigo Amerano
Azio Aziigo Aziano
Europo Europigo Eŭropano
À propos d'Amérique, je continue mon lobbying intensif pour l'adoption du mot : Yueso Yuesiko Yuesano :-p

Djino, c'est sûrement une coïncidence, mais peut-être que insconsciemment tu avais adopté le système belge au début parce qu'il t'étais plus familier.

En tout cas bravo pour ton boulot : ce tableau vaut de l'or pour tous les constructeurs de langues terriennes contemporaines.

Édit : après relecture, j'ai trois remarques à faire.

Pour les noms de ville, on suit la même logique. En s'inspirant du gentilé pour éventuellement compléter l'orthographe. Ainsi on a :

Je suis parisien.
Me si pariz.
Me si parizano.

Ne trouve que tu devrais préciser que l'on peut préciser : Me si Parizsito.
Pour dire "Je suis Paris"

New-York, New-Yorkais ➜ Nuyork, Nuyorkano
Et on pourrait préciser : Nuyorksito ?

2ème remarque : Ensuite, sur le suffixe "iko"... Il n'y en a pas de mieux en réalité. Mais attends toi à devoir le défendre âprement. Car pour beaucoup
Espan-i-o
Espan-y-o
Espan-iy-o
Espan-ya-o
sonnent mieux que iko. Pour ma part, il n'y a que le uyo de l'espéranto authentique que je préfère à iko ;-) Espanuyo!

Troisième remarque : j'ai complètement oublié ma troisième remarque.

Ayé, je m'en rappelle : est-ce qu'on ne pourrait pas aussi rester imprécis sur le nom des langues ?

Me peli franso = Me peli franswelo.


Dernière édition par Seweli le Lun 3 Juil 2017 - 17:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 16:36

Lundikhouran a écrit:
Comment dirait-on alors Roi des Belges (ce qui n'est pas la même chose que Roi de la Belgique) en arwelo ? Contexte ou précision ? Et Roi de France ?

Comme je l'ai dit, il suffit de préciser en rajoutant les "suffixes" adéquats :
- kingo a belgo = roi des Belges / roi de Belgique
- kingo a belgano = roi des Belges
- kingo a belgiko = roi de Belgique

Seweli a écrit:
Ça marche aussi pour les noms de continent.
Me tami Afriko.
Ne findi nita afriko. (Sans majuscule ?)

En fait, c'était pas une si bonne idée d'élargir le sens de iko aux continents et océans. La raison en est qu'il ne s'agit pas d'un suffixe, mais bien d'une racine à part entière. Que voudrait donc dire Si koa iko ?
(Moi perso je préfèrerais abolir toutes les majuscules)

Seweli a écrit:
Pour les noms de ville, on suit la même logique. En s'inspirant du gentilé pour éventuellement compléter l'orthographe. Ainsi on a :

Je suis parisien.
Me si pariz.
Me si parizano.

Ne trouve que tu devrais préciser que l'on peut préciser : Me si Parizsito.
Pour dire "Je suis Paris"

Honnêtement je ne vois pas l'intérêt d'adopter ce système pour les villes, puisqu'elles ont presque toutes un nom "original".
Moi je ne trouverais ça utile que lorsqu'une ville partage son nom avec le pays :
- Mexiko / Mexiko sito
Et on pourrait effectivement faire ça pour dire "Je suis Paris" (Me si sito Pariz)

Seweli a écrit:
2ème remarque : Ensuite, sur le suffixe "iko"... Il n'y en a pas de mieux en réalité. Mais attends toi à devoir le défendre âprement. Car pour beaucoup
Espan-i-o
Espan-ij-o
Espan-ij-o
Espan-ij-o
sonnent mieux que iko. Pour ma part, il n'y a que le uyo de l'espéranto authentique que je préfère à iko ;-) Espanuyo!

Le seul souci c'est que je préfère utiliser des racines plutôt que de créer des affixes qui n'ont aucun sene lorsqu'ils sont isolés. Préfèrerais-tu qu'on traduises "pays" par iyo ? C'est faisable.

Seweli a écrit:
Ayé, je m'en rappelle : est-ce qu'on ne pourrait pas aussi rester imprécis sur le nom des langues ?

Me peli franso = Me peli franswelo.

Je suppose que oui, même si Me peli Franso devrait théoriquement vouloir dire "Je dis France"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Seweli

avatar

Messages : 1163
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 17:01

Bon courage pour éditer ton post... Il y a eu des copier-coller intempestifs... Hahaha

Je m'étais rendu compte du fait que -iko- pour les continents n'était pas une si bonne idée que ça.
iko -> pays
igo -> continent

Du coup, j'avais changé ma question : est-ce qu'on peut dire Afro pour exprimer Afrigo et Afrano selon le contexte ? Pas d'urgence. C'est un hors-sujet en fait. Désolé.

Pour les villes, ok:
Parizo
Parizano
Parizo sito, possible mais rarement utilisé sauf dans cas de Mexiko sito.

Pour -iyo- plutôt que -iko-
Le correcteur a massacré ma question mais tu as quand même saisi l'idée générale.
Je pense que c'est mieux de garder un son clair.
Mais je ferai un comparatif pays par pays et te suggèrerai un sondage, un jour peut-être.

J'ai encore oublié comme on dit : je parle français. Me weli franswelo ?

Merci pour ta réponse. J'ai bien noté l'abolition des majuscules, très bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Lun 3 Juil 2017 - 19:29

Seweli a écrit:
Bon courage pour éditer ton post... Il y a eu des copier-coller intempestifs... Hahaha

Hahahahaha j'ai souffert. En plus j'étais sur mon téléphone avec le bépo 😅

Seweli a écrit:
Je m'étais rendu compte du fait que -iko- pour les continents n'était pas une si bonne idée que ça.
iko -> pays
igo -> continent

Du coup, j'avais changé ma question : est-ce qu'on peut dire Afro pour exprimer Afrigo et Afrano selon le contexte ?

Non, l'autre règle ne concernerait que les pays. On dirait afrigo / afrigano.
Mais en réalité, je t'avoue que ce igo ne m'enthousiasme pas. Il y a déjà une traduction pour continent, c'est kosulo (grosse île). J'ai choisi de ne traduire le ''continent politique" par igo que pour traduire "américain".
Je voulais faire une distinction entre Amerigo (le continent américain) et Ameriko (le pays, les USA)… mais maintenant que nous en parlons je trouve que ça n'en vaut pas la peine. Je pense qu'il serait mieux de traduire simplement Europo, Asio, Afriko, Oseanio, Ameriko, Antartiko
Tu n'es pas d'accord avec ça ?

Seweli a écrit:
Mais je ferai un comparatif pays par pays et te suggèrerai un sondage, un jour peut-être.

C'est une bonne idée. Je ferai un Ctrl+H dans mon document, ce soir en rentrant, pour voir ce que ça donne.

Seweli a écrit:
Pas d'urgence. C'est un hors-sujet en fait.

J'ai 2h20 à tuer en gare de Mons, je suis plutôt content d'avoir des questions de ce genre ^^

Seweli a écrit:
J'ai encore oublié comme on dit : je parle français. Me weli franswelo ?

Me fransweli / Me franse weli / Me weli franse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Djino

avatar

Messages : 4099
Date d'inscription : 06/06/2012
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Mar 4 Juil 2017 - 4:44

Seweli a écrit:
Pour -iyo- plutôt que -iko-
Le correcteur a massacré ma question mais tu as quand même saisi l'idée générale.
Je pense que c'est mieux de garder un son clair.
Mais je ferai un comparatif pays par pays et te suggèrerai un sondage, un jour peut-être.

Sur le document partagé, avec tous les pays, j'ai rajouté un deuxième tableau dans lequel j'ai remplacé tous les -iko ayant le sens de "pays", en -iyo.
Résultat, de très bonnes surprises, comme ces pays dont le nom ressemble beaucoup à l'original :

Tchukiyo (Bhoutan), Bolgariyo, Romaniyo, Serbiyo, Sloveniyo, Somaliyo, Lankaiyo (Sri Lanka), Sveniyo (Suède), Turkiyo... même Belgiyo ressemble à son nom flamand et allemand (België, Belgien)

En revanche, il y a d'autres noms qui deviennent un peu bizarres :

Hayiyo (Arménie), Maleyiyo (Malaisie), Thaiiyo (Thaïlande), Papuiyo (Papouasie), Banglaiyo (Bangladesh)...

Il y a tout de même un truc qui me dérange. Il y a déjà beaucoup de pays dont le nom se termine déjà par -io :
Indonesio, Italio, Malio, Rusio... ça donne terriblement envie de les remplacer par -iyo. Mais si je fais ça, le gentilé ne sera plus Indonesiano, Italiano, Maliano, Rusiano... mais Indonesano, Italano, Malano, Rusano... ce qui est quand même bien moins classe.
Bien sûr, on pourrait écrire -ano après -iyo, et ça resterait cohérent : Indonesiyano, Italiyano, Maliyano, Rusiyano... mais ça rajouterait une nouvelle exception à la règle qui s'applique à tous les autres pays.

Ou alors, il faudrait rajouter -iyo à TOUS les pays, et créer le gentilé en y ajoutant simplement -ano.
Mais ça me ferait mal de voir des Sudafrikiyo, Mexikiyo... Qu'en penses-tu ?

_________________
arwelo.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.arwelo.org/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19414
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Mar 4 Juil 2017 - 10:18

Djino a écrit:
Il y a tout de même un truc qui me dérange. Il y a déjà beaucoup de pays dont le nom se termine déjà par -io :
Indonesio, Italio, Malio, Rusio... ça donne terriblement envie de les remplacer par -iyo. Mais si je fais ça, le gentilé ne sera plus Indonesiano, Italiano, Maliano, Rusiano... mais Indonesano, Italano, Malano, Rusano... ce qui est quand même bien moins classe.
En quoi ce serait moins classe ? Au contraire : tu gagnes une syllabe ! Avec indonesiano, t'as pas moins de 6 syllabes : /in.do.ne.si.a.no/*, si t'enlèves le deuxième I, tu n'en as plus que 5 (/in.do.ne.sa.no/), ce qui est plutôt pas mal. C'est vrai que italano fait moins courant que italiano. Mais c'est peut-être plus original, justement°.

Sinon, pour répondre à ton questionnement, j'utiliserais les deux règles (pays pour certains, gentilé pour d'autres), histoire, dans la mesure du possible, d'adapter le mot à ce qui se fait dans la langue ou les langues du pays. Ou alors, sinon, essaie de voir du côté du hongrois (-orszag pour le pays), mais là aussi, y a des exceptions (Portugália). Si tu veux beaucoup de régularité, pas la peine de voir du côté de l'aneuvien, même si cette langue est beaucoup plus régulière que le français, y a quand même plusieurs suffixes, et aussi quelques surprises#.




*À supposer que le I soit TOUJOURS une voyelle.
°J'dis pas ça parce que ça le rapproche de italen (chez moi), pardi !
#Italet (Italie) donne italen (adj.) & italdu (gentilé-nom) ; bon, là, ça va, c'est régulier.
Mais on a Tùrket, tùrkdu et... tùrk pour l'adjectif ; pareil pour Mœṅgolet.
On a bien Dyshlaṅd, dysh & dyshdu pour l'Allemagne, mais à côté d'ça, y a Nederlaṅd, nederlaṅden & nederlaṅdu ; Irlaṅd, irlaṅden & irlaṅdu. Et Spanet a deux gentilés-adjectifs : spanen et spanjol (ce dernier plus utilisé pour les personnes).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Seweli

avatar

Messages : 1163
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   Mar 4 Juil 2017 - 11:45

Djino a écrit:
Seweli a écrit:
Pour -iyo- plutôt que -iko-
Le correcteur a massacré ma question mais tu as quand même saisi l'idée générale.
Je pense que c'est mieux de garder un son clair.
Mais je ferai un comparatif pays par pays et te suggèrerai un sondage, un jour peut-être.

Sur le document partagé, avec tous les pays, j'ai rajouté un deuxième tableau dans lequel j'ai remplacé tous les -iko ayant le sens de "pays", en -iyo.
Résultat, de très bonnes surprises, comme ces pays dont le nom ressemble beaucoup à l'original :

Tchukiyo (Bhoutan), Bolgariyo, Romaniyo, Serbiyo, Sloveniyo, Somaliyo, Lankaiyo (Sri Lanka), Sveniyo (Suède), Turkiyo... même Belgiyo ressemble à son nom flamand et allemand (België, Belgien)

En revanche, il y a d'autres noms qui deviennent un peu bizarres :

Hayiyo (Arménie), Maleyiyo (Malaisie), Thaiiyo (Thaïlande), Papuiyo (Papouasie), Banglaiyo (Bangladesh)...

Il y a tout de même un truc qui me dérange. Il y a déjà beaucoup de pays dont le nom se termine déjà par -io :
Indonesio, Italio, Malio, Rusio... ça donne terriblement envie de les remplacer par -iyo. Mais si je fais ça, le gentilé ne sera plus Indonesiano, Italiano, Maliano, Rusiano... mais Indonesano, Italano, Malano, Rusano... ce qui est quand même bien moins classe.
Bien sûr, on pourrait écrire -ano après -iyo, et ça resterait cohérent : Indonesiyano, Italiyano, Maliyano, Rusiyano... mais ça rajouterait une nouvelle exception à la règle qui s'applique à tous les autres pays.

Ou alors, il faudrait rajouter -iyo à TOUS les pays, et créer le gentilé en y ajoutant simplement -ano.
Mais ça me ferait mal de voir des Sudafrikiyo, Mexikiyo... Qu'en penses-tu ?

Passionnante cette recherche, merci.

J'allais dire que j'étais d'accord avec Anoev : italano ne me pose aucun problème. Et puis le gentilé est souvent omis puisque le contexte permet d'utiliser la racine comme synonyme comme pour les fruits.

Mais en fait, on a la même sonorité qu'avec
Taio Taiiko/Taiiyo Taiano
Italio Italiiko/Italiiyo Italiano
Malio Maliiko/Maliiyo Maliano

Ça ne me choque pas. Je préfère ça que d'utiliser un binôme de synonyme genre ujo/lando. Il y a le même problème quasiment en espéranto : Italiujo...

En fait les deux sont bons pour moi. Mais faut assumer:
Tao Taiko/Taiyo Taano
Le pays SEPT

Il y en a eu des recherches sur les noms de pays en Espérantie : jamais personne n'a trouvé de solution miracle. Tes suggestions sont celles que je préfère pour l'instant. Je crois surtout qu'il faut arrêter de vouloir à tout prix sonner naturel. Sonner joli suffira.

Édit: tu gardes le H dans Thaiiyo ? C'est sympa. C'est audacieux. J'espère que sa prononciation reste facultative. Je vais aller voir ce qu'a fait Anoev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toponymes et démonymes en arwelo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toponymes et démonymes en arwelo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toponymes et démonymes en arwelo
» Les toponymes : Bel-Air
» Toponymes bretons en Normandie et Baie de Somme ?
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz
» Les joies de la toponymie celtique : Châlons-en-Champagne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: