L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment une langue raconte une civilisation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Mar 12 Mai 2009 - 15:27

Je trouve la phrase de Berque au mieux illisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Mer 13 Mai 2009 - 0:09

Oui, en fait il me semble que c'est un peu la même démarche que Chouraqui avait suivi.

C'est vrai que c'est souvent moins lisible, voire parfois complètement incohérent, mais si je ne m'abuse, c'est un choix assumé et justifié par le souhait d'une traduction le plus littérale possible, quitte à faire des sacrifices sur la compréhensiilité, pour permettre au lecteur non arabisant ou hébraïsant de faire sa propre interprétation...

Ceci dit, le mieux peut-être encore de lire dans le texte en apprenant la langue d'origine, mais ce n'est pas forcément rapide selon les aptitudes et le temps consacré... Donc pourquoi pas, ça permet au lecteur de se rendre compte du degré métaphorique des textes d'origine, et de se rendre compte que les traductions officielles ne sont psa forcément au plus juste, ni les seules possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Mer 13 Mai 2009 - 15:59

cebelab° a écrit:
Oui, en fait il me semble que c'est un peu la même démarche que Chouraqui avait suivi.

C'est vrai que c'est souvent moins lisible, voire parfois complètement incohérent, mais si je ne m'abuse, c'est un choix assumé et justifié par le souhait d'une traduction le plus littérale possible, quitte à faire des sacrifices sur la compréhensiilité, pour permettre au lecteur non arabisant ou hébraïsant de faire sa propre interprétation...

Ceci dit, le mieux peut-être encore de lire dans le texte en apprenant la langue d'origine, mais ce n'est pas forcément rapide selon les aptitudes et le temps consacré... Donc pourquoi pas, ça permet au lecteur de se rendre compte du degré métaphorique des textes d'origine, et de se rendre compte que les traductions officielles ne sont psa forcément au plus juste, ni les seules possibles.

Certes, mais dans des cas comme la Tanakh et le Coran, on est en face d'un livre qui prétend être, à toute fin pratique, un code de loi. (C'est le sens du mot Torah, la première partie de la Tanakh) Jamais ne verrait-on de telles traductions illisibles pour des textes de lois (d'autant plus au Canada, où les versions anglaise et française ont la même force de loi!). Cet usage pratique de ces deux livres demandent une traduction compréhensible et cohérente, même si fortement verbolégalisé. Si une loi peut-être interprétée tellement vaguement qu'elle peut tout et rien dire à la fois, ça n'est plus une loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Mer 13 Mai 2009 - 16:19

Le problème du Coran c'est qu'il est effectivement composé d'une liste de lois (ou sourates). Ces lois sont parfois assez vagues et utilisent des mots qui ont plusieurs sens possibles.
Lorsqu'on les traduit, on doit fortement s'attacher au sens précis pour ne pas risquer l'extrapolation.
Dans le cas de l'extrait qu'on a lu, le premier a l'air d'extrapoler plus de le 2e, qui s'attache au sens précis de chaque mot.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Mer 13 Mai 2009 - 23:18

Yiuel a écrit:
Certes, mais dans des cas comme la Tanakh et le Coran, on est en face d'un livre qui prétend être, à toute fin pratique, un code de loi. (C'est le sens du mot Torah, la première partie de la Tanakh) Jamais ne verrait-on de telles traductions illisibles pour des textes de lois (d'autant plus au Canada, où les versions anglaise et française ont la même force de loi!). Cet usage pratique de ces deux livres demandent une traduction compréhensible et cohérente, même si fortement verbolégalisé. Si une loi peut-être interprétée tellement vaguement qu'elle peut tout et rien dire à la fois, ça n'est plus une loi.
C'est pour ça que, en ce qui concerne le judaisme, ce n'est pas le Tanakh qui fait force de loi pratique, mais le Talmud (qui est un peu la jurisprudence juive). C'est certes basé sur la Torah, mais il s'agit des conclusions des débats et réflexions entre érudits hébraïsants concernant le sens concret de chacune de ses assertions souvent abstraites, débats qui ont parfois duré des siècles, avant d'être compilés dans le Talmud (aussi appelé "loi orale", même si c'est retranscrit présentement par écrit).

Concernant l'islam, même s'il n'y a pas d'équivalent direct, c'est le même principe, sauf que la tradition orale n'a pas été retranscrite par écrit. Ce qui laisse peut être plus de place aux interprétations modernistes, fantaisistes, ou littéralistes. Ceci dit, bien que le Talmud soit aujourd'hui figé, les débats ne sont pas fermés pour autant, et des divergences d'opinions et d'interprétation continuent également d'aller bon train, même s'ils se réfèrent toujours à la "juriprudence" déjà couchée par écrit. C'est ainsi que, de même manière qu'en islam, des nouveaux courants se créent.

Pour tracer un parallèle direct entre interprétation des livres juifs et musulmans dans l'époque moderne, on pourrait peut être voir du côté des samaritains et des karaïtes, qui ne se réfèrent pas au Talmud, mais uniquement au Tanakh. Mais comme c'est des groupes relativement restreints, la tradition se transmet oralement de manière présumée assez fidèle, et il n'y a pas trente six milles interprétations en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment une langue raconte une civilisation ?   Aujourd'hui à 9:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment une langue raconte une civilisation ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment une langue raconte une civilisation ?
» Le Nkó k?d?yidalan de Souleymane Kantè et la tradition lexicographique « occidentale » pour le mandingue
» Je raconte comment j'ai vécu mon Noël ...
» Comment avez-vous appris votre langue ?
» Comment enseigner une langue qu'on ne maitrise pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Langues et cultures-
Sauter vers: