L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Largonji des loucherbems et ses transformations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greenheart
Modérateur


Messages : 2476
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Largonji des loucherbems et ses transformations   Dim 3 Sep 2017 - 12:47

(jargon des bouchers)

Description trouvée dans Comment tu tchatches! de J.P. Goudailler, publié chez Maisonneuve et Larose, 1997 et sur la Wikipédia.

***

Il s'agit d'une langue construite proche du verlan et du javanais dont la création remonterait à au moins 1821.

Il serait toujours pratiqué par les bouchers parisiens, et a été popularisé par Pierre Dac, humoriste et comédien fils de boucher parisien, le Coluche des années 1960 - il se présenta lui aussi aux élections présidentielles pour rire, avec pour ministres Jacques Martin et René Goscinny, et le gouvernement alors somma de retirer sa candidature car il risquait d'être élu - Dac se retira immédiatement).

Le Largonji a aussi été pratiqué par les résistants français durant la seconde guerre mondiale, par Appolinaire et Akhénaton du groupe IAM.
(Wikipédia)

***

Les mots de bases sont formés à partir de n'importe quelle langue.

1°) On remplace la première consonne par un L (ce qui rappelle l'article le, la, les en particulier quand il s'élide devant voyelle).
La première consonne remplacée est renvoyée à la fin du mot sans suffixe ou terminaison.

Fou > Louf.

2°) Puis on ajoute un suffixe dit "argotique", qui indique la classe grammaticale du mot et remplace le suffixe original.
Wikipedia cite en exemple de suffixes sans les expliquer : -em/ème, -ji, -oc, -ic, -uche, -ès.

Louf + oque > Loufoque.

***

Comment tu tchaches p.28 cite les suffixes suivants au paragraphe Resuffixation ainsi que dans d'autres exemples d'argot.
J'ajoute l'explication.

Asse / A (féminin dépréciateur).
Eche (feminin)
Onne (féminin ordinaire)
Ette (féminin diminutif)

Ard (masculin dépréciateur).
Iche / I (masculin)
On / O (masculin)
Et (masculin définitif)

Aille (singulier, féminin, masculin ou neutre).
Ouille (pluriel collectif, féminin, masculin ou neutre)

Ous (adjectif masculin)
Ouze (adjectif féminin)
Oum (adjectif neutre)* Pas dans la liste de Comment tu tchatches, mais il me semble le reconnaître.

Av (verbe à conjuguer, fréquentatif, ajouter les terminaisons du premier groupe Chanter, dans n'importe quelle langue).
Av (participe, fréquentatif, ajouter les terminaison de participe de Chanter, dans n'importe quelle langue).
é (participe passé)
Er / ir (verbe à l'infinitif).

***

3°) Le mot peut ensuite être à nouveau transformé par verlanisation simple ou double (permutation des syllabes), apocope (perte de la fin du mot), aphérèse (perte du début du mot).

La grammaire et la syntaxe sont, je suppose, plus ou moins françaises - ou plus exactement latines, puisque le français a presque tout piqué au latin.
Les verbes peuvent ne pas être conjugués (les marques de temps, de personnes, de modes peuvent tomber).

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Largonji des loucherbems et ses transformations   Dim 3 Sep 2017 - 14:51

Je connaissais un peu, notamment l'emprunt de loufoque au louchébem, mais justement pourquoi loufoque et son suffixe en -oque alors qu'en lisant ton message ce devrait être ous (masc) ou ouze (fém.).
-oque serait-il un neutre ou générique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2476
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Largonji des loucherbems et ses transformations   Dim 3 Sep 2017 - 16:16

Velonzio Noeudefée a écrit:
Je connaissais un peu, notamment l'emprunt de loufoque au louchébem, mais justement pourquoi loufoque et son suffixe en -oque alors qu'en lisant ton message ce devrait être ous (masc) ou ouze (fém.).
-oque serait-il un neutre ou générique ?

"Oque" n'a pasà l'évidence le même sens que ous, et de toute manière il ne s'agit pas de régularité : ça fonctionne apparemment dans un sens (l'explication de ce mot), mais pas dans l'autre (tous les mots qui ont la même définition n'ont pas le même suffixe), de la même manière qu'en français, tous les mots qui se terminent par une consonne ne sont pas forcément des masculins (maçon, tesson, maison, raison) et tous les mots qui se terminent par eur ne sont pas des noms de professions (acteur, marcheur, peur, leur).

***

Après, je découvre, mais loque ressemble fort à une déformation du suffixe "logue" / "log" (qui parle comme, qui parle de).
Je pense qu'en fouillant de plus, il est possible de mettre à jour davantage de suffixes argotiques, qui permettent de traduire tous les suffixes non argotiques, et de clarifier le sens de ces suffixes, en particulier s'ils sont bien ordinaires, dépréciateurs ou appréciateurs.

Plus le largonji, une fois plus correctement et plus complètement décrit, pourrait très bien donner une ou plusieurs langues construites encore plus efficace et autonome du français.

Il faut noter que les argots sont qualifiés d'"interlangues" dans Comment tu tchatches (d'où le salon dans lequel j'ai posté).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Largonji des loucherbems et ses transformations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Largonji des loucherbems et ses transformations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maths] Les transformations en collège
» Transformation du mouvement?
» Transformation d'une binomiale négative
» Transformation Linéaire Générale
» Ratzinger et l'Eucharistie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: