L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 images poétiques inspirées par vos langues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: images poétiques inspirées par vos langues   Jeu 7 Sep 2017 - 15:36

Ici, c'est moins la poésie dans vos langues.

Que des images inhérentes à vos langues aussi bien structurelles que lexicales, pouvant être transcrites en français. Un exemple:
En Galoco, dont je travaille le lexique, j'ai la racine
pa: horizon, s'étendre, être étendu, allongé, horizontal
du coup j'ai pensé à l'image "Le jour s'allonge" pour "le soleil se couche", voilà

En écrivant ce commentaire, dans l'autre sens, une image francophone comme: "La mer s'étend à perte de vue" (bien que ce ne soit pas le même sens de s'étendre) pourrait être rendue par la mer "horizontale, soit jusqu'à l'horizon".

Quelques idées dans vos langues de ce type?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19452
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Jeu 7 Sep 2017 - 15:52

J'ai peur de répondre à côté. Si c'est l'cas, dis-le moi, je retirerai mon inter.

De plus en plus de mot à-priori aneuviens sont des mots motivés, soit par la forme des lettres, soit pour ce que le mot est censé représenter.

Quelques exemples :

goox = sexe
Le G exprime la fonction génitale, reproductrice (qu'on trouve dans gèmal = grande famille, mais qu'on évite les conclusions hâtives : l'aneuvien n'est pas pansémique et tout ce qui commence par G n'est pas forcément sexuel).
OO représente la paire d'ovaires ou de testicules commune à pas mal d'animaux
X représente le chromosome commun aux deux sexes. Dans un ordre d'idée similaire, le -K détermine le féminin (lettre concave, rentrante), le -D détermine le masculin (lettre saillante).

piynpinpyn = écho.
Le mot représente un son arbitraire qui se répète en s'amenuisant. Seul le /i/ permettait, en aneuvien, ce tour de passe-passe. Le P et le N sont purement arbitraires. Rien à voir avec pyn.

qob = tourniquet.
Le mot tourne sur lui-même autour de l'axe O ; q et b représentent les sièges.

snaṅs = triste (ce mot va plaire à 'Colie, non ?).
Mot uniquement motivé par ce qu'évoque (pour moi, du moins : l'aneuvien est une persolangue, on n'oublie pas, merci) la prononciation nasale de ce mot : une fois qu'on a bien pleuré eh ben... on s'mouche.

Y en a une kyrielle d'aut'comme ça.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yatem

avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Jeu 7 Sep 2017 - 16:47

J'avais posté à ce sujet sur le fil du yatem, je me permets de vous le partagez ici aussi (avec quelques modifications):

Le symbolisme de la mer, de l'océan, de l'eau en général est très important dans les croyances payétane et shimoise, et le yatem lui-même en est influencé:

Les abysses regorgeant des bateaux et richesses d'autrefois perdus à jamais représentent le passé, qui tout comme les fonds marins est empli de souvenirs qui ne pourront plus être savourés pleinement, car ils ne font plus partis de notre présent.
"Je regarde en arrière et regrette mes actions", c'est:
"Obüsomir pfënieg sùve acojugü." (littéralement):
"Je me noie dans les abysses, emporté par mes actions".

L'horizon où l'on confond ciel et mer est semblable à l'avenir où se mélangent réalité et rêve, d'ailleurs là est aussi une autre symbolique de l'océan: la réalité de la vie, car cette dernière est très rude en mer. Le ciel est le rêve car il incarne ce qui n'est pas accessible aussitôt.
"Tes meilleures années sont devant toi", c'est:
"Psomitasèrt gvolit cim bvël enos." (littéralement):
"Tes plus belles années naviguent vers ton horizon".
"La vie promet d'être rude", c'est:
"Csolüri mà dàtebriatüt vëtam." (littéralement):
"La vie s'habillera couleur océan"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 8:49

Anoev a écrit:
J'ai peur de répondre à côté. Si c'est l'cas, dis-le moi, je retirerai mon inter.

T'en fais pas pour si peu.
T'es un peu à côté, c'est plus dans le sens de Yatem.
Mais je trouve ça toujours intéressant de voir comment tu as pensé...Ca nous inspire.

Clairement dans mon Galoco, il y a de l'inspiration provenant de vos idéolangues, auxquelles je me suis intéressée et de la réflexion, basée sur tout ce que je trouve et lis sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19452
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 9:19

Tu sais, la poésie et moi, ça fait deux. Non que je sois terre à terre, mais en fait d'image, je suis plus dans l'explicite que dans la métaphore. J'suis comme ça. Et pourtant, y a des expressions & locutions assez imagées en aneuvien, comme nulèrent-nulek-nul pour dire "absolument rien", ou bien flumip iψ geven ùr leraċe djætriken ni acynons (c'est l'hipopotame qui donne des leçons de diététique au guépard) pour "l'hôpital qui d'fout d'la charité" et kapyle fejev (des cheveux en fête) pour "des pétards dans les cheveux". Pour "peut-être demain" (jamais), tarduit kànep kràsdas, on a également ces expressions, et p'is celle-ci, beaucoup plus noire : tev nekrodur mir laṅse fœntev (quand les morts pisseront debout).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur
avatar

Messages : 2833
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 9:25

Je ne sais pas si ça compte comme poésie, mais en saiwosh des expressions particulières me sont venues à l'esprit pour décrire le temps qu'il fait :

Wom otlax = temps chaud et ensoleillé. Littéralement : "soleil chaud".

Chis otlax = soleil froid = temps froid et ensoleillé.

Tenas otlax = petit soleil = faible ensoleillement.

Tlel kosa = ciel noir = temps très nuageux, ciel couvert de nuages sombres.

Cela me paraît conforme à "l'esprit de la langue", d'autant plus que dans mon imagination les premiers locuteurs du saiwosh étaient les mêmes que ceux du Jargon Chinook, dont il est dérivé : des Amérindiens et des colons européens de la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, qui passaient beaucoup de temps dans la nature, à pêcher et chasser, et donc pour qui le temps qu'il faisait était important.

En saiwosh, pour dire "il pleut" on dit "pluie" (kosachak, littéralement "eau du ciel"). "Il va pleuvoir" se dit chaiki kosachak, "bientôt pluie".

Le saiwosh est une langue minimaliste, l'équivalent linguistique d'un couteau suisse, un petit outil pratique qui tient dans la poche et qui permet de tout faire. En ce qui concerne le saiwosh, c'est à condition, bien sûr, de disposer du vocabulaire adéquat.

La forme de poésie qui convient le plus au saiwosh est peut-être le haïku japonais. Exemple de haïku français :

Un vieil étang et
Une grenouille qui plonge,
Le bruit de l'eau.


En saiwosh :

Olman chakto
Shwakak sopina
Chak latla


(ce n'est pas un vrai haïku, le nombre de syllabes requis n'y est pas, c'est juste un exemple de ce qui pourrait exister)

Sopina (sauter, plonger) avec ses trois syllabes ouvertes contraste avec chak latla, qui évoque le bruit d'un éclaboussement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19452
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 9:34

Vilko a écrit:
Exemple de haïku français :

Un vieil étang et
Une grenouille qui plonge,
Le bruit de l'eau.


En saiwosh :

Olman chakto
Shwakak sopina
Chak latla
.
En aneuvien :
ùt von stak
ùt raan dyvun
hrupid àqun.


C'est dommage, le premier vers ne va pas (pas plus par la rime que par le nombre de pieds). On pourrait le remplacer par ù stak sinœn (un étang faisant des vagues), et là, ça marcherait.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.


Dernière édition par Anoev le Ven 8 Sep 2017 - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Bedal

avatar

Messages : 4835
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation : Paris, France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 9:38

Velonzio Noeudefée a écrit:


Clairement dans mon Galoco, il y a de l'inspiration provenant de vos idéolangues, auxquelles je me suis intéressée et de la réflexion, basée sur tout ce que je trouve et lis sur le forum.

Dis nous en plus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://languesheimdalir.jimdo.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19452
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 10:12

'fectiv'ment, la traduction aneuvienne, et à fortiori la modif du premier vers, ne correspond plus à l'esprit du haiku. Le Haiku marche en 5/7/5, or la version finale aneuvienne était en 4/4/4. On est loin du compte.

Je ne sais pas si la langue aneuvienne se prête bien à la poésie : jusque là, la traduction de chansons en aneuvien a donné quelque chose d'assez exécrable. Mais traduire un poème ou une chanson, quelle que soit la langue de départ et d'arrivée, est assez hasardeux, surtout si on veut traduire exactement (nombre de syllabes (pieds) des mots, rime etc).

J'en ai jamais fait, mais je pense qu'un poème original (sans source étrangère) aneuvien serait faisable. On retrouve pas mal de terminaisons identiques dues à la grammaire : -en (verbe, adjectif, nom au génitif), -ev (nom au circonstanciel), -a (verbe au parfait),  -éa, -ía (... du subjonctif), -un (participe présent & adjectif verbal), -an (adjectif verbal, calque du participe passé employé comme adjectif) sans oublier les nombreux suffixes, à-priori (-on, -ynd...) ou à-postériori (-or, -tyn...). Le problème, ce serait l'nombre de pieds, et p'is l'épineux problème du -E final (vraiment) muet : compte pour un pied ? ou non ?.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Velonzio Noeudefée

avatar

Messages : 1084
Date d'inscription : 14/02/2015
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 10:52

Anoev a écrit:

J'en ai jamais fait, mais je pense qu'un poème original (sans source étrangère) aneuvien serait faisable. On retrouve pas mal de terminaisons identiques dues à la grammaire : -en (verbe, adjectif, nom au génitif), -ev (nom au circonstanciel), -a (verbe au parfait),  -éa, -ía (... du subjonctif), -un (participe présent & adjectif verbal), -an (adjectif verbal, calque du participe passé employé comme adjectif) sans oublier les nombreux suffixes, à-priori (-on, -ynd...) ou à-postériori (-or, -tyn...). Le problème, ce serait l'nombre de pieds, et p'is l'épineux problème du -E final (vraiment) muet : compte pour un pied ? ou non ?.

T'as le même problème en français, donc lance-toi.
Quant à la traduction de poème, je suis assez fier de mon début de Quand vous serez bien vieille de Ronsard en Elko (qui respecte nombre de pied et rime, peut être pas tout à fait comme l'original). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyeronimus

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 11:37

J'avais déjà évoqué ça ailleurs, mais pour le Diaosxat j'ai eu envie de mettre pas mal de métaphores et d'expressions imagées (autrement dit la combinaison de deux concepts ou plus qui en donne un autre sans rapport objectif)
Par exemple une caravane (comme une caravane de marchands) j'ai ùkedùfalikan, ùkedùfalikol qui veut dire "fourmis à l'horizon"
J'ai aussi pour "bourrasque" odaicùmùl, odaicùmùlki  qui vient de odaisu "chasser" (sans le sens "faire partir") et cùmùl "moustique"
Pour "mélancolie" (dédicacé à nous savons qui) j'ai elzemurozilùe, elzemuroziler qui vient de elze œil et ozilùe brume
Je ne vais pas faire toute la liste mais voilà un dernier exemple qui est lié spécifiquement à l'univers ou l'on parle le Diaosxat: "l'avenir" se traduit par barkanatos, barkanater de bark « tête » et Kanatin « serpent » parce que le dieu de l'espace-temps est représenté sous la forme d'un serpent (bien qu'il n'en soit pas exactement un).
L'idée m'est venue en partie du Nahuatl dont je ne connais pas grand chose mais à propos duquel j'ai lu qu'il employait pas mal ce genre de procédés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chymeres.org/wordpress/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19452
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Ven 8 Sep 2017 - 17:36

Velonzio Noeudefée a écrit:
T'as le même problème en français, donc lance-toi.
Y manque aussi aut'chose : l'inspiration. Je suis plus inspiré pour les petites histoires - la fiction - que pour l'élégie (entre autres).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Seweli

avatar

Messages : 1169
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   Sam 9 Sep 2017 - 22:49

Vilko a écrit:
Je ne sais pas si ça compte comme poésie, mais en saiwosh des expressions particulières me sont venues à l'esprit pour décrire le temps qu'il fait :

Wom otlax = temps chaud et ensoleillé. Littéralement : "soleil chaud".

Chis otlax = soleil froid = temps froid et ensoleillé.

Tenas otlax = petit soleil = faible ensoleillement.

Tlel kosa = ciel noir = temps très nuageux, ciel couvert de nuages sombres.

Cela me paraît conforme à "l'esprit de la langue", d'autant plus que dans mon imagination les premiers locuteurs du saiwosh étaient les mêmes que ceux du Jargon Chinook, dont il est dérivé : des Amérindiens et des colons européens de la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, qui passaient beaucoup de temps dans la nature, à pêcher et chasser, et donc pour qui le temps qu'il faisait était important.

En saiwosh, pour dire "il pleut" on dit "pluie" (kosachak, littéralement "eau du ciel"). "Il va pleuvoir" se dit chaiki kosachak, "bientôt pluie".

Le saiwosh est une langue minimaliste, l'équivalent linguistique d'un couteau suisse, un petit outil pratique qui tient dans la poche et qui permet de tout faire. En ce qui concerne le saiwosh, c'est à condition, bien sûr, de disposer du vocabulaire adéquat.

La forme de poésie qui convient le plus au saiwosh est peut-être le haïku japonais. Exemple de haïku français :

Un vieil étang et
Une grenouille qui plonge,
Le bruit de l'eau.


En saiwosh :

Olman chakto
Shwakak sopina
Chak latla


(ce n'est pas un vrai haïku, le nombre de syllabes requis n'y est pas, c'est juste un exemple de ce qui pourrait exister)

Sopina (sauter, plonger) avec ses trois syllabes ouvertes contraste avec chak latla, qui évoque le bruit d'un éclaboussement.



Ça donne envie d'imaginer un western zen en saiwosh, dans des campagnes américaine peu habitées d'un XVIIIème siècle parallèle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: images poétiques inspirées par vos langues   

Revenir en haut Aller en bas
 
images poétiques inspirées par vos langues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Langues polysynthétiques
» On a retrouvé le fossile qui a inspiré le film ALIEN
» Des images libres de droit pour illustrer vos cours...
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Images drôles d'Ecureuil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: