L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aamieril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 16:40

Salut, camarades philologues
Je vous présente brièvement ma langue. Elle est un peu a posteriori et a priori, avec des racines européennes sur certains mots (ça facilite la mémorisation). Je n'ai pas voulu d'un langage complexe, crypté et ai privilégié la simplicité de la grammaire et de la prononciation. Il est vrai qu'on peut avoir une tendance à complexifier la chose pour la rendre plus intéressante, plus unique, plus originale. Pour ma part c'est ma 1ère, donc j'ai fait simple ! L'objectif étant d'en faire la langue la plus parlée au monde (si, si...Shocked).
Mes influences en terme de phonétique en dehors de l'anglais sont le grec moderne que je parle un peu, et des sonorités prises par ci par là comme l'islandais, le hongrois, le roumain, l'elfique (!)...mais pas du tout l'espagnol que je ne parle pas !

L'aamieril est non agglutinante, la structure des phrases et l'ordre des mots étant semblables aux français, en dehors des verbes qui se conjuguent comme en latin.

Question phonétique, j'utilise tous les sons français sauf :
- le "z" qui est remplacé par le son "th" anglais comme dans "thing" [θ]
- le son /kh/ correspondant à la lettre grecque X

-Toutes les lettres se prononcent.
-Le pluriel est marqué par un "i" à la fin des noms. ( un enfant = glad, des enfants = gladi)
-Les verbes finissent par un "t" (oeil=ga, voir=gat)
- les adjectifs par un "r"

Conjugaison (facile) :

Je suis : seti
Tu es : setu
il est : sete
Nous sommes : setni
Vous êtes : setnu
Ils sont : setne

futur : verbe + "a" (je serai = setia)
passé (preterit) : verbe + "o"

Exemple, pour voir à quoi ça ressemble :

Le chat mange la souris. Il est très beau.
eï vaeskis baate eï nith (prononcer "nitch")

J'ai un dico de 700 mots environ. Un exemple au pif : la saison "été" se dit "erilglas" (eril=or et glas=temps) automne se dit fajaglas (faja=bois).
Quant au nom de la langue aamieril ça veut dire mot à mot les mots d'or (aam=mot, aami=mots, eril=or)

Voilà. C'est pas très passionnant en terme de créativité linguistique mais je ne compte pas faire carrière dans les conlangs !

Par contre je me suis bien amusé pour la typographie (police avec fontcreator), où j'ai pris le parti que les mots ne seraient pas espacés mais liés les uns aux autres. La fin de la phrase est indiquée par un espace. Ca crée une sorte d'arabesque continue...



L'aamieril est la plus belle des langues
aamieril sete vestarten et vaskisi


Dernière édition par Karmeliet le Dim 3 Mai 2009 - 22:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 16:55

Je vois "un enfant = eï glad", mais je vois aussi "la souris = eï nith"... Est-ce qu'eï est un article alternativement défini et indéfini? Ca m'intrigue... Par contre, après je vois "vestarten et vaskisi = la plus belle des langues". Que signifie "et" ?

Tu pourrais décrire la prononciation plus en détail? Est-ce que les doubles voyelles sont des voyelles longues ou prononcées en hiatus? Quel est l'usage du "h"? Palatalisant, comme devant le T > "tch" ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 17:26

Nemszev a écrit:
Je vois "un enfant = eï glad", mais je vois aussi "la souris = eï nith"... Est-ce qu'eï est un article alternativement défini et indéfini? Ca m'intrigue... Par contre, après je vois "vestarten et vaskisi = la plus belle des langues". Que signifie "et" ?

Tu pourrais décrire la prononciation plus en détail? Est-ce que les doubles voyelles sont des voyelles longues ou prononcées en hiatus? Quel est l'usage du "h"? Palatalisant, comme devant le T > "tch" ?
Eï désigne le ou la.
Bien vu ! C'est une erreur de ma part. un ou une ne se dit pas. L'absence d'article indique "un" ou "une" (j'édite mon 1er message)
Dans la phrase, "et" signifie "parmi" (la plus belle "parmi" les langues)

Côté prononciation, les doubles voyelles sont juste allongées.
Le "h" se prononce "ch" Je fais juste l'économie du "c" à l'écriture, vu que le H n'est pas utilisé autrement que pour ce son. Pour le son "tch", il faut un t devant. le mot diharin (alliance) se prononce "dicharine" (la dernière consonne se prononce)

a=a
e=è
u=ou
o=o ouvert
i ou ï=i (le tréma est mis quand il est derrière une autre voyelle, pour faciliter notre lecture de francophones)
b, d, f, k, l, m, n, p, s, t, v = comme ça prononce
g="gu" comme Guillaume
h="ch"
j = /dj/
r = r roulé
th = "tch" comme "match"
x = /kh/
z = le théta grec. attaqué comme 'thing" mais aussi soupiré comme dans "this" (selon la place de l'accent tonique, là encore instinctif)
De façon instinctive, je place des accents toniques dans le mots, mais ça ne correspond à aucune règle particulière.

Autre règle : la négation. Non se dit Vih (prononcer viche).
La négation des verbes se fait en ajouttant le préfixe "vi" devant le verbe :

Je vois une maison : gati alia
Je ne vois pas de maison : vigati alia
Je ne vois plus de maison : jovigati alia ("djovigati alia")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 18:35

c'est un peu agglutinant, alors, quand même, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 19:20

cebelab° a écrit:
c'est un peu agglutinant, alors, quand même, non?
Euuuuuuuuuh...........oui, un peu, c'est vrai lol!
Disons que ça agglutine un peu. Ce sont juste des préfixes ou des suffixes.
Certains mots sont créés par l'association d'autres mots (je pense que c'est un peu ce qui doit être fait instinctivement pour les autres conlangs) :

ex :
pierre = jaar
feu = asgul
lave= jaarasgul

Mais ce n'est pas de l'agglutination au sens propre...
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebelab



Messages : 190
Date d'inscription : 08/04/2009
Localisation : NANCY

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 19:31

Je peux me tromper mais je crois que c'est justement ça l'agglutination (ziecken m'avait expliqué la différence entre composition et agglutination, et les exemples que tu donnes me semblent bien de l'agglutination... composition serait plutôt créer un mot non directement lié sémantiquement aux mots d'origine, par ex. un "garde-fou" n'est pas fait pour garder des fous Razz)

bounce

Mais bon si ce n'est pas régulier, probablement qu'on ne dit pas que c'est une langue agglutinante... Après, de toute façon, comme tout système de classification, il y a des exceptions, et je ne pense pas qu'une langue puisse-t-être catégorisée strictement dans une ou l'autre catégorie (sauf les langages formels peut-être, qui sont forcément mieux catégorisables)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Dim 3 Mai 2009 - 20:22

J'ai vérifié et tu as raison, c'est agglutinant Shocked
Wikipedia l'explique bien. Le turc, le hongrois, fonctionnent come ça, en collant pout à bout des suffixes. Le hongrois (que j'ai commencé à regarder par curiosité) est surprenant par le fait notamment que les préposition de lieu, temps, style "dans le", "derrière", sont des suffixes à mettre derrière le mot en question.
Je trouve ça original pour des gens parlant une langue isolante comme le français

Ex (hongrois) :
hàz = maison
hàzban = dans la maison
hàzon = sur la maison
hàzig = jusqu'à la maison
...

Ce principe me plait. Je crois que je vais peut-être adopter ça, en collant mes prépositions devant les mots...Au moins les hongrois ne seront pas trop dépaysés quand il devront se mettre à ma langue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Aamieril   Lun 4 Mai 2009 - 15:42

Ta langue m'a fait un peu penser à une langue que j'aime beaucoup, le finnois...
C'est peut-être dû aux doubles voyelles et au "ie", qui est une diphtongue en finnois et en Aamieril, plutôt deux voyelles collées bout-à-bout...
Or le finnois est un cousin du hongrois et idem, agglutination...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Conjugaison & prononciation   Mer 6 Mai 2009 - 16:39

Karmeliet a écrit:
Je suis : seti
Tu es : setu
il est : sete
Nous sommes : setni
Vous êtes : setnu
Ils sont : setne

futur : verbe + "a" (je serai = setia)
passé (preterit) : verbe + "o"


Ce qui donnerait:

Vous fûtes (le prétérit étant l'équivalent de notre passé simple) = SETNUO [sɛtnuɔ]
Il sera = SETEA [sɛtɛa] (ou [sɛtɛɑ], ou [sɛtɛɐ]).

Ça donne envie d'en savoir davantage. Y a-t-il d'autres temps? d'autres modes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 1:27

Anoev a écrit:
Karmeliet a écrit:
Je suis : seti
Tu es : setu
il est : sete
Nous sommes : setni
Vous êtes : setnu
Ils sont : setne

futur : verbe + "a" (je serai = setia)
passé (preterit) : verbe + "o"


Ce qui donnerait:

Vous fûtes (le prétérit étant l'équivalent de notre passé simple) = SETNUO [sɛtnuɔ]
Il sera = SETEA [sɛtɛa] (ou [sɛtɛɑ], ou [sɛtɛɐ]).Ça donne envie d'en savoir davantage. Y a-t-il d'autres temps? d'autres modes?
Wow, c'est ça ! C'est fou, c'est la 1ère fois que quelqu'un s'essaie rien que sur un mot ou 2 sur ma langue, j'aurai jamais cru !

Pour ce qui est de la suite, exemple avec le verbe voir : "gat"

Infinitif : gath ("gatche") : voir
Passé simple : gatioï : j'ai vu
Imparfait : gatio : Je voyais
Plus que parfait : gatioo : J'avais vu (allonger le O en fin de mot)
futur antérieur : gatioa : j'aurais vu (logique : c'est un peu un mélange du futur (a) et du passé (o))
Impératif : gatlu (voie !) gatlun (voyez !) gatlin (voyons !)

participe présent : gated (voyant) : le ED a la fin est invariable et correspond au "ant"

Conditionnel : "Si je voyais ta maison, je serais content"

2 propositions : la première correspond à la "supposition" (si je voyais ta maison). Cette supposition se dit en utilisant le participe présent "gated" et en ajoutant en préfixe le pronom personnel (je=i, tu=u, il=e...), (au lieu du suffixe, comme la conjugaison normale) :
gated : voyant
igated : "moi voyant" = "si je voyais"
ungated : "si vous voyiez"
(Notez que quelque soit la conjugaison, la fin du verbe reste en TED.

Maintenant le conditionnel (je serais content), conséquence de la supposition. C'est plus facile : rajouter "z" soit le son "th"

gatiz : je serais
gatnez : ils seraient

Si je voyais ta maison (moi voyant ta maison), je serais content

Igated mu alia, setiz viir


ADJECTIFS :
Ils finissent par "r" sans exception

Comparatif supérieur : adjectif + te : "slor"=grand. Slorte = plus grand
Comparatif inférieur : adjectif + da : "slorda" = moins grand

la conjonction "que" est "zeX" (/th/ /e/ /kh/), suivie de ce à quoi c'est comparé. Si c'est un pronom personnel, zeX s'accorde avec :

Je suis plus grand que mon ami : "Seti slorte zex mi bela"

Je suis moins grand que toi : Seti slorda zexu

Le plus grand : slorten (avec un N en plus)

D'ou "Aamieril sete vestarten et vaskisi" l'aamieril est la plus belle des (parmi les) langues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 3:35

Karmeliet a écrit:
Passé simple : gatioï : j'ai vu
Imparfait : gatio : Je voyais
Plus que parfait : gatioo : J'avais vu (allonger le O en fin de mot)
futur antérieur : gatioa : j'aurais vu (logique : c'est un peu un mélange du futur (a) et du passé (o))
Impératif : gatlu (voie !) gatlun (voyez !) gatlin (voyons !)

Y a quelque chose qui m'échappe!

Sûr que GATIOÏ est la traduction de "J'ai vu", mais en français, "j'ai vu" est un passé composé (en deux morceaux: ai+vu) traduit en une forme simple (comme toutes les formes verbales de l'aamieril). Je dirais, pour faire simple, que GATIOÏ est le passé (ou le "parfait", pour les latinistes), alors que GATIO est (comme tu l'as mentionné dès ton article précédent) la traduction du passé simple français, autrement dit: le prétérit.

Vous aurez vu = GATNUOA.

Avoir vu = GATHOÏ ( ? )

En fait, la structure est aussi intéressante que simple!

-Tout d'abord, le radical: SET, GAT
-Puis une (ou deux) lettre(s) qui détermine le mode: rien pour l'indicatif, H pour l'infinitif, L pour l'impératif; là où je ne comprends pas, c'est la formation assez différente du conditionnel.
-puis la conjugaison par elle-même: -(n)i, -(n)u, -(n)e
-et pour finir, zéro, une ou deux lettres pour le temps: rien pour le présent, -o- pour tout ce qui touche le passé et -a- pour tout ce qui touche le futur. (quand même, àla lumière de ton article précédent:
Citation :
passé (preterit) : verbe + "o"
j'aimerais savoir comment tu distingues le prétérit (je vis) de l'imparfait (je voyais).

Revenons à la formation du conditionnel (celle qui me chiffonne le plus, je dois l'avouer).

Karmeliet a écrit:
gatiz : je serais
gatnez : ils seraient

Ce serait pas plutôt: SETIZ, SETNEZ? et GATIZ, GATNEZ = Je verrais, ils verraient?

Mais si on veut garder une certaine constance dans la formation des verbes, pourquoi pas mettre la lettre déterminante du conditionnel (à savoir le Z) avant la conjugaison, comme pour l'impératif:

GATLUN = Voyez; GATZNU = vous verriez (d'autant plus que [gatθnu] est loin d'être imprononçable!)

À ça, j'viens d'me rendre compte que, dans l'impératif, le -N- du pluriel est interverti avec la personne (U, le plus souvent). Ça peut se comprendre: GATLNU doit pas être facile à prononcer.

Bon... j'vais m'coucher. Je verrai demain la consonne que tu auras choisie pour le subjonctif.

En attendant, tu tiens un bon fil! le lâche pas! Mis à part une anicroche (peut-être deux, point de vue très personnel!) la logique est là! J'avais cru avoir fait limpide avec la conjugaison aneuvienne, mais je pense que tu me surpasses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 11:53

J'ai également remarqué que les temps dans ta langue était toujours des temps que le français possède (imparfait, plus que parfait, etc.).
Si un anglais apprend ta langue, il se dira "mais bon sang, c'est vraiment présenté comme du français!".
C'est ce qui s'est produit avec une des premières langues que j'ai construites... Un type a fait un article sur Wikipédia en la présentant comme un calque de français. Je n'étais pas très content...

Un conseil, commence par des choses simples: passé, présent, futur, fictif/conditionnel. Ensuite, ajoute les nuances, les modes, les voix (active/passive/réfléchie...). Tu peux créer des nuances de temps qui n'existent pas en français. Quand tu essayeras de traduire du français vers ta langue, tu feras des constructions plus courtes et ce sera bien pratique.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Plus que parfait   Jeu 7 Mai 2009 - 13:41

Nemszev a écrit:
J'ai également remarqué que les temps dans ta langue était toujours des temps que le français possède (imparfait, plus que parfait, etc.).
Si un anglais apprend ta langue, il se dira "mais bon sang, c'est vraiment présenté comme du français!".

Le plus-que-parfait existe aussi en anglais: il se nomme "pluperfect". Il y a des précisions par là, mais Goûgueules propose d'autres pages.

Karmeliet a (selon moi, c'est un point de vue qui se défend autant qu'il se conteste) bien eu raison de multiplier les temps, ce qui donne plus de nuance au propos. Entre

Citation :
Je faisais des pâtes
Je fis des pâtes
J'ai fait des pâtes

qui sont trois phrases au passé, le propos est assez différent. Par ailleurs, la construction assez limpide de l'aamieril peut permettre de créer, comme tu dis:

Citation :
des nuances de temps qui n'existent pas en français
.

Pour l'instant, mais ce n'est peut-être que provisoire, y a, en ce qui concerne le passé, une confusion entre le prétérit (trad. du passé simple) et l'imparfait:

RADICAL+Pers+O

le parfait (traduction du passé composé) se détachant bien du lot, en ajoutant Ï à l'ensemble. En fin de compte, je proposerais à Karmeliet d'utiliser OÏA pour le futur antérieur, OÏO, pour un éventuel passé antérieur (s'il veut en définir un). Quant à l'imparfait, qui est un temps imperfectif par nature (même s'il n'est pas utilisé dans les phrases conditionnelles, celles-ci utilisant le participe), je pourrais lui proposer la lettre U (tout dépend comment il la prononce) ou bien le Y (moins bien choisi, car plus éloigné du O, qui représente, malgré tout, en aamieril, un temps du passé).

Citation :
GATEU =? Il voyait
GATNEOÏU =? ils avaient vu
GATIUA =? je verrais (futur dans le passé= il savait que je verrais: pas confondre avec le conditionnel, en EZ)
GATNUOÏUA =? Vous auriez vu (même remarque)
Surligne à gauche pour lire mes propositions

D'tout'manière, Karmeliet, ce ne sont que des propositions: c'est toi qui vois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 16:24

Oups, effectivement, set c'est être, gat c'est voir (j'avais changé d'exemple).


Pour ce qui est du passé, c'est peut-être un peu flou. Pour moi il y a le passé type imparfait en français, ou on décrit une action passée (I saw en anglais) : pour moi c'est Gatio
L'autre est gati, c'est à dire un passé dont les conséquences sont encore effectives (I have seen). J'ai vu. Pour l'instant je me mets 2 types de passé. On verra après.

Anoev, c'est drôle car le y était une lettre marquant le passé dans ma 1ère version. J'ai retiré le son ü de ma langue car je trouvais que ça ne sonnait pas bien. Le problème du U comme marque de temps est que c'est aussi une marque de personne (tu)... Pour l'instant, je reste simple au niveau des temps.
Par contre d'accord avec toi pour le futur antérieur : la logique voudrait que ça soit gatioïa !

Pour le conditionnel, j'ai pris le pari pour faciliter la mémorisation et la reconnaissance du temps en 1 coup d'oeil, de juste rajoutter une lettre à la fin, le Z(/th/). C'est un temps, mais pas au sens temporel : on est dans la supposition. C'est exprès que j'ai voulu le conjuguer différement des temps "temporels" (excusez le barbarisme)

Pour ce qui est de l'intervertsion du N dans les terminaisons in, un, en, elles sont effectivement intervertibles pour que le mot sonne bien :
Gatlnu est plus dur à prononcer que gatlun (voyez !)

Le subjonctif : comme le conditionnel, je ne le considère pas comme un temps "temporel" : là c'est comme en anglais (dans le sens ou le sujet de la préposition devient le COD):

Je veux que le chat voie : Vitisi (je veux) vaeskis gated
La terminaison en D est la marque du participe présent. Littérallement : "je veux le chat voyant" ou en anglais "I want the cat seeing"

Je veux que le chat mange la souris : Vitisi vaeskis gated nith (le COD de la proposition est placé apèrs le verbe.

Par contre :
Je veux voir le chat : Vitisi gath (infinitif) vaeskis
Je veux que tu voies : vitisi ugated (vitisi u gated (je veux toi voyant), mais on contracte le u et le verbe. C'est comme ça !)
la forme en "ed", participe présent, est invariable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karmeliet



Messages : 17
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 16:36

Nemszev a écrit:
Un conseil, commence par des choses simples: passé, présent, futur, fictif/conditionnel. Ensuite, ajoute les nuances, les modes, les voix (active/passive/réfléchie...).
+1
Tout à fait d'accord. Je pense que 2 formes de passé c'est le minimum. Une forme fictive, une conditionnelle. Le plus que parfait, c'est un peu pour l'anecdote...
En fait je veux me passer du passé simple, qui dans la vie de tous les jours et certaines langues n'est pas utilisé. Imparfait et passé composé seulement. le fait de ne pas copier strictement les temps français était aussi une de mes idées...

PS : la forme réfléchie (je sais pas si c'est le terme) se fait en mettant "ANA" devant
Je me voie : anagati

La forme passive : on fait comme ne français :
La souris est mangée par le chat : Nith sete baater Xun vaeskis

On forme l'adjectif en mettant TER (invariable) à la fin du verbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 19:13

Karmeliet a écrit:
Le subjonctif : comme le conditionnel, je ne le considère pas comme un temps "temporel"

Justement: Le subjonctif n'est pas un temps, mais un mode; tout comme le participe (-ED), l'impératif (-L-) le conditionnel (-EZ) ou l'indicatif (sans particule... indicative).


Je vois le chat manger la souris (... le chat mengeant la souris) = Gati vaeskis baated nith.
Citation :
Je veux que le chat mange la souris : Vitisi vaeskis baated nith

Dans le premier cas, le participe a bien son rôle de participe, dans le deuxièlme cas, il semble remplacer le mode subjonctif*.

À bientôt


*Pour mémoire, en aneuvien, ça donnerait:
Eg vedj àt gac inzhun àt mooz
Eg vel tep àt gat inzh àt mooz.
Le subjonctif (présent et imparfait) est très proche de l'indicatif (mêmes temps) au singulier. Quelques verbes changent de forme, tout comme en français (du moins pour le présent).


Dernière édition par Anoev le Ven 8 Mai 2009 - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Aamieril   Jeu 7 Mai 2009 - 23:24

Nemszev a écrit:
Un conseil, commence par des choses simples: passé, présent, futur, fictif/conditionnel. Ensuite, ajoute les nuances, les modes, les voix (active/passive/réfléchie...).
Et on peut même aller plus loin en supprimant la notion de temps de verbe.
En cosmopolite, je tends à utiliser un minimum de mot. Le temps est très souvent implicite. S'il faut le mentionner, j'utilise des compléments circonstantiels et autres adverbes.
C'est avant tout une langue qui se veut utilisable pour la vie de tous les jours, moins pour un usage écrit technique.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Aamieril   Ven 8 Mai 2009 - 17:34

Nemszev a écrit:
Nemszev a écrit:
Un conseil, commence par des choses simples: passé, présent, futur, fictif/conditionnel. Ensuite, ajoute les nuances, les modes, les voix (active/passive/réfléchie...).
Et on peut même aller plus loin en supprimant la notion de temps de verbe.
En cosmopolite, je tends à utiliser un minimum de mot. Le temps est très souvent implicite. S'il faut le mentionner, j'utilise des compléments circonstantiels et autres adverbes.
En saiwosh et en dibadien, c'est pareil, mais j'ai constaté qu'à l'usage les adverbes de temps et de mode tendent à la fois à se raccourcir et à se figer. Si bien qu'en un rien de temps on a créé un système verbal analytique ("je bientôt faire") plutôt que synthétique ("je ferai", où le "je" n'est pas séparable de "ferai" : il faudrait écrire *jeferai).

Pour éviter de créer une voix passive (surtout lorsqu'on n'a pas de participe passé ou présent dans sa langue construite) on peut jouer sur l'ordre des mots :

la souris est mangée par le chat
--> la souris le chat (la) mange

il a été tué
--> quelqu'un l'a tué ("quelqu'un récemment tuer lui" - en dibadien : igo chi mumlus ya)

Pour le réfléchi, il suffit d'avoir un mot qui signifie "soi" :

il se regarde dans la glace
--> il regarde soi dans la glace

Ceci étant, la complexité revient toujours d'une façon ou d'une autre. Traduire "fabriqué en France" dans une langue sans participe passé demande un peu d'astuce :

fabriqué en France
--> fabrication en France

une montre fabriquée en France
--> fabrication en France (une) montre
(en dibadien : mungyet kopa Pasaiukli tik)

Nemszev a écrit:
C'est avant tout une langue qui se veut utilisable pour la vie de tous les jours, moins pour un usage écrit technique.
Toutes les langues sont utilisables pour un usage écrit technique, du moment qu'elles disposent du vocabulaire nécessaire Smile

C'est ce dont se sont aperçus les Finlandais et les Hongrois au 19e siècle, lorsqu'ils ont développé leurs langues nationales. Et c'est ce que les créolophones constatent tous les jours, lorsqu'ils utilisent des mots français ou anglais pour exprimer des notions techniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16303
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Heurs et malheurs de la voix passive.   Ven 8 Mai 2009 - 20:22

Vilko a écrit:
il a été tué
--> quelqu'un l'a tué

Malgré les inconvénients de la voix passive, celle-ci peut avoir quelques avantages, selon qu'on veuille - ou non - donner des précisions.

L'exemple "Il a été tué" ne précise pas forcément q'il est victime d'un homicide, mais on peut supposer égalmement une maladie infectieuse, une catastrophe naturelle, un accident mortel.

La phrase "La porte est ouverte" peut très bien désigner un état (la porte est comment? ouverte? fermée?...) ou bien le résultat d'une action dont le sujet est l'objet (!) On a ouvert la porte; résultat: elle est ouverte.

Une voix passive, sutout s'il n'y a pas de complément d'agent, pourra exprimer qu'on laisse volontairement planer un doute sur la provenance de l'action (cf le premier exemple: "il a été tué").

Sans vouloir me faire à tout prix l'avocat de cette voix, je la trouve pourtant plus explicite que des tournures dans le genre:

Le magasin ferme à 19:00
Cette édition s'est bien vendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2515
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Aamieril   Ven 8 Mai 2009 - 22:30

Anoev a écrit:
Malgré les inconvénients de la voix passive, celle-ci peut avoir quelques avantages, selon qu'on veuille - ou non - donner des précisions.

L'exemple "Il a été tué" ne précise pas forcément q'il est victime d'un homicide, mais on peut supposer égalmement une maladie infectieuse, une catastrophe naturelle, un accident mortel.
C'est pourquoi en saiwosh et en dibadien il existe deux façons de dire "quelqu'un":

Tili chi momlos ya. Quelqu'un l'a tué / il a été tué. Ce "quelqu'un" peut même être quelque chose :

Tili chi momlos ya kansi ya hit chakowim.
Il a été tué quand sa maison s'est effondrée.

(Autrement dit : sa maison lui est tombée dessus et il en est mort)

Ixt tili chi momlos ya kansi ya hit chakowim.
Quelqu'un l'a tué quand sa maison s'est effondrée.

(Au moment où sa maison s'effondrait, quelqu'un l'a tué)

Les mêmes phrases en dibadien :
Igo chi mumlus ya.
Igo chi mumlus ya kansi ya kha chakowim.
Tilik chi mumlus ya kansi ya kha chakowim.


Comme quoi, en linguistique c'est comme en physique : si l'énergie n'est pas à un endroit, elle est ailleurs. Si la difficulté n'est pas dans la morphologie (voix passive) elle est dans le vocabulaire (plusieurs mots, non interchangeables, pour dire "quelqu'un").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aamieril   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Aamieril
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Script] Ecriture Aamieril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: