L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Sam 30 Sep 2017 - 0:16

Réfugiés sur les îles de l’archipel de la Tortue depuis des siècles, coupés du monde ou presque, ces pirates venus des quatre coins du globe s'étaient organisés en République Aquatique Rhizomatique, et avaient fini par rendre réel, au fond, le rêves de tranquillité et de solidarité que leurs aïeux avaient fait lorsque, à bout de souffle, ils s'étaient mutinés.

Presque analphabètes, ils réinventèrent une écriture tant bien que mal, et l'utilisèrent en peignant de sève blanche, et vernissant de résines, des feuilles de bananier, ou en gravant des carapaces de tortue.


On a retrouvé il y a peu dans une des grottes de l'île de la Mouche une encyclopédie complète utilisant cette écriture, mystérieusement imprimée sur des milliers de feuilles de bananier vernis, et décrivant principalement des techniques artisanales dont certaines nous sont encore incompréhensibles.

Leur langue, séparée de la notre depuis trop longtemps s'était peu à peu modifiée...


Dernière édition par Seweli le Dim 1 Oct 2017 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Anoev
Modérateur
avatar

Messages : 19710
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Sam 30 Sep 2017 - 1:02

J'ai déjà vu cet alphabet ici.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur
avatar

Messages : 6902
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Sam 30 Sep 2017 - 12:24

Anoev a écrit:
J'ai déjà vu cet alphabet ici.

où ?

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Dim 1 Oct 2017 - 10:22

Effectivement, j'ai déjà posté ces gribouillis plusieurs fois ^^

C'est une déformation de l'arkitco, la première écriture, aujourd'hui tombé en désuétude, de l'arwelo.

----------------------

Histoire grammaticale du piratwelo ancien
--------------------------------------------------------------------

La première évolution concerne les noms des membres de la famille. Dans un premier temps, le o final est devenu ao.

mapao mère
bapao père
makupao grand-mère
bakupao grand-père
mayakao sœur
bayakao frère
maidao fille
baidao fils


Les deuxième évolution observée concerne la conjugaison.

kuese me kue nyami (j'avais mangé)
puese me pue nyami (je serai sur le point de manger)

est devenu

ka me ke nyami
pa me pe nyami


On observe qu'il ne s'agit plus d'averbe de temps, mais de particule de temps à part entière, qui échappent désormais au système général d'agglomération et de terminaisons.
Le marquage du temps n'est donc plus facultatif, même si par ajout d'autres adverbe on peut toujours le nuancer.

Les racines ku et pu continuent leur vie de leur côté, pour générer de nombreux mots : substantif, verbe, adverbe, prépositions et autres mots outils.
Au passage la racine "ke", commencement, est devenu "ek", tandis que la racine "ek", extérieur, est devenu "ekster"... On en devine un peu l'étymologie :-)
Et le mot outil (pronom relatif universel) "ka", peut-être il est vrai trop imprécis, est peu à peu tombé en désuétude.

Mais tout ceci n'était qu'un début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Dim 1 Oct 2017 - 11:20

La deuxième époque
-----------------------------------------------

Les habitants de l’archipel de la tortue, ne se sentant sans doute plus pirates, ou prononçant trop rapidement, nommait désormais leur langue : pirtawelo et leur pays : pirtaiko. Mais nos légendes continuent à parler de piratwelo et d'archipel de la tortue...

La terminaison pluriel en -y, peu utilisée, disparut complètement, et c'est le petit mot pi qui prit sa place, lorsqu'il était absolument nécessaire de marquer le pluriel.
J'ai vu les/des chats : me kue wi miawoy -> me ke wi pi mao.

Les pronoms personnels changèrent également, en s'inspirant de ce "pi" :
me
tu
lo
pime
pitu
pilo


La racine -pit- (pique) fut au passage transformée en -pik-
Pour former des mots tel que instinct : inpiko ou hérisson : pikzoo.

On peut toujours construire les masculins et féminin.
bame mame
batu matu
balo malo
pibame pimame
pibatu pimatu
pibalo pimalo

Mais c'est très rarement utilisé, sauf à la troisième personne du singulier.

Le réfléchi ne change pas, su : il est utilisé uniquement aux troisièmes personnes du singulier et du pluriel.


Dernière édition par Seweli le Dim 1 Oct 2017 - 14:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   Dim 1 Oct 2017 - 11:31

La troisième époque
-----------------------------------------------

Les noms des membres de la famille étaient devenu :

mapau mère
bapau père
makupau grand-mère
bakupau grand-père
mayakau sœur
bayakau frère
maidau fille
baidau fils

Et par extension -u avait fini par remplacer la terminaison -o pour désigner tous les êtres animés.

On ne parlait plus de vedotsano (dentiste, dent-science-humain), mais de vedotsanu, et même parfois simplement de vedotsu.

Et comme le parler local avait une certaine truculence au départ, on disait toujours "cette espèce de chien" quand on voulait dire "ce chien".

Ainsi "tiu" n'était plus jamais utilisé comme article/adjectif démonstratif, mais on utilisait toujours "tia" à la place : tiu wawo -> tia wao.

Les îles les plus éloignées ont connu des périodes d'isolement relatif, et leur langage évolua parfois différemment. Devant ce joli chaos les grammairiens de pirtaiko décidèrent de faire une langue moyenne pour permettre une meilleur communication. Ainsi le tableau des corrélatifs s'étaient divisé en quatre parties.

1. Le tableau des corrélatifs pronoms
kio tio hio hihio pio alio tcio nenio
kiu tiu hiu hihiu aliu tciu neniu


Une remarque, on ne peut plus dériver en verbe les racines nominales à un son.
C'était déjà le cas de fait, mais les grammairiens ont cru bon de le préciser, de peur que l'usage fabrique par exemple un verbe à partir de tco (un être humain). Si on veut traduire : il est un être humain, on dira, lo si tco, ou plutôt lo si tcu, mais surtout pas : lo tci.

2. Le tableau du corrélatif article
kia tia hia hihia alia tcia nenia

3. Le tableau des corrélatifs adverbes
kie tie hie hihie alie tcie nenie adverbe imprécis (sens évident ou défini par contexte)
kieye tieye heye hihieye alieye tcieye nenieye adverbe de manière
kiene tiene hene hihiene aliene tciene neniene adverbe de lieu
kiese hiese hihiese aliese tciese neniese adverbe de temps
kiase hiase hihiase aliase tciase neniase adverbe de causalité
kiose hiose hihiose aliose tciose neniose adverbe de quantité

4. Le tableau des corrélatifs prépositions...
ki ti hi hihi ali tci neni préposition imprécise (sens évident ou défini par contexte)
kiey tiey hiey hihiey aliey tciey neniey préposition de manière
kien tien hien hihien alien tcien nenien préposition de lieu
kies ties hies hihies alies tcies nenies préposition de temps
kias tias hias hihias alias tcias nenias préposition de causalité
kios tios hios hihios alios tcios nenios préposition de quantité

Mais tout cela est affaire de linguiste : la moitié des mots sont inutilisés, et la plupart sont précisé par lexicalisation, pas toujours de la façon la plus logique d'ailleurs.

Donc on retenait le sens des mots souvent sans connaître leur origine, comme partout.

Et en cours de grammaire, on avait simplement :

ki- ti- hi- hihi- ali- tci- neni-
-o -u
-a
-e -ey- -en- -es- -as- -os-

avec quelques exemples des mots les plus utilisés.


On notera au passage que les particules utilisés dans les tableaux étaient en fait devenu des radicaux comme les autres, à l'exception des terminaison -o -u -a -e bien sûr.

Et ces racines furent utilisées pour construire de nombreux autres mots...

Mais ça c'est une autre histoire.

Mais il faudrait d'abord que je vous parle du conditionnel...

--------------------------------

Edit : quelques précisions

Pour dire "ce genre de chien", on utilise par exemple la construction : "tia kindo a wao" ou "tiakinda wao"

ha et no, Oui et Non sont devenu ya et ne.

Les questions ouvertes ne sont plus en ki, mais en yane
yane tu yone seti ? (Est-ce que tu vas bien ?)

Les nombres décimaux suivent l'usage international.
(tout est différent avec le système dozénal, utilisé pour dire l'heure et les mois, et qui comporte d'autre mots. Le seul mot en commun est Nul. etc.)

o nul
1 un
2 bi
3 ter
4 kwar
5 pe
6 sis
7 ta
8 oc
9 nof

10 unti
20 biunti

100 biti
300 terbiti


1000 terti
4000 kwar terti

10 000 unti terti
50 000 peunti terti

100 000 biti terti
600 000 sisbiti terti


1 000 000 sisti
7 000 000 ta sisti

10 000 000 unti sisti
80 000 000 ocunti sisti

100 000 000 biti sisti
900 000 000 nofbiti sisti


1 000 000 000 nofti
2 000 000 000 bi nofti

10 000 000 000 unti nofti
30 000 000 000 terunti nofti

100 000 000 000 biti nofti
400 000 000 000 kwarbiti nofti

1 000 000 000 000 kwarto
1 000 000 000 000 000 peto
1 000 000 000 000 000 000 sisto
1 000 000 000 000 000 000 000 tato
1 000 000 000 000 000 000 000 000 octo
1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 nofto


Edit 2
--------

J'oubliais de parler de l'évolution de l'impératif...

Chante ! : (te) nani! -> (te) nani i!.

^^

Mais comment dit-on "et" alors ?

Simplement "te" ou parfois tete.



Une conséquence du nouveau tableau de corrélatif : a est remplacé par de dans son rôle de préposition.

swela energio = energio de swela (et plus energio a swela)

Par contre, il remplace "u" dans son sens de désignation. Ce dernier n'a plus que le sens de "individu".

Citation :
jí o tu nudi = Prends ce dont tu as besoin
wilí o me vi prokeci = Regarde ce que je veux acheter
wilí u me vi prokeci = Regarde celui que je veux acheter
matco u me ami = La femme que j’aime
ano u me peli na tu = La personne dont je te parle

devient

Citation :
ji i o tu nudi = Prends ce dont tu as besoin
wili i o me vi prokeci = Regarde ce que je veux acheter
wili i a me vi prokeci = Regarde celui que je veux acheter
matco u me ami = La femme que j’aime
matco u ami me = La femme qui m’aime
ano u me peli na tu = La personne dont je te parle
buko o me peli na tu = Le livre dont je te parle

Bon, impossible pour moi d'éclaircir ce sujet...

me tami o me wi = j'aime la chose que je vois.
me tami a me wi = j'aime celui-là (objet ou personne) que je vois.
me tami u me wi = j'aime la personne que je vois.

Hum hum hum... c'est pas du tout intuitif...

Ce serait "a" qui remplacerait "u" aussi dans le rôle de l'article défini de substitution.
a mao (ce chat) / hia mao (un chat)

... ou alors...
o a me peli na tu = la chose dont je te parle
u a me peli na tu = la personne dont je te parle

Ne pas confondre dao (provenance) avec deo (relation ou possession).


Finissons en sur le conditionnel :

gar me ke nyami tio, dji me ozi = Si je venais de manger ça, je serais malade
(étymologie : hindi pour "agar", et chinois pour "djiu")

ku lo dji xi si rolano = Elle aurait dû être comédienne

me pese ovi olu tco varoye sami = Je souhaite(rais) que tous les Hommes soient matériellement égaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pirtawelo, la langue des pirates de l'Arwélie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des signes avec bébé
» Où est la langue arabe??
» langue et dialecte
» Comment une langue raconte une civilisation ?
» Trace de sang sur la langue...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: