L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?   Ven 24 Nov 2017 - 7:49

Merci.

Sans f v tch dj donc.

Ce qui veut dire que l'on s'éloigne d'un vocabulaire naturelle... à moins de piocher à droite à gauche. Hum... Intéressant, pourquoi pas...

Avec un peu de vocabulaire "à priori" et une méthode pour gérer des homonymes (en s'assurant qu'il soit dans deux spécialités très différente peut-être), on devrait même pouvoir éviter que les mots (ou unité de sens) soient trop long.

Faudrait commencer par le vocabulaire... En s'assurant qu'il soit compatible avec les terminaisons voyelles façon Espéranto... À moins qu'on assume la présence fréquente de double voyelle. J'aime bien les doubles voyelles. À part celles qui se diphtonguent trop naturellement comme ai oi ui... Boaf... Pas si grave.

Je verrai la suite dans 10 ans, doucement, en panachant le vocabulaire d'autres idéolangues (pandunia, lidepla, uropi...). Autre question : quelle part de vocabulaire devrait être créé par assemblage de racines ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Leo

avatar

Messages : 1993
Date d'inscription : 26/03/2009
Localisation : Myrianésie

MessageSujet: Re: Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?   Ven 24 Nov 2017 - 8:21

Seweli a écrit:
Autre question : quelle part de vocabulaire devrait être créé par assemblage de racines ?

99% Smile A condition d'avoir des racines légères.

Pour revenir à la phonologie, je suis partisan d'une phonologie réduite mais où chaque syllabe peut varier en fonction de la langue maternelle de chacun. C'est la direction que je prenais avec le ha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seweli

avatar

Messages : 1233
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?   Ven 24 Nov 2017 - 12:34

Hum. J'hésite sur les racine variables. J'aime bien ne pas savoir d'où vient mon interlocuteur parfois.

Mais l'élimination du r roulé et l'ajout d'une gutturale x/h/R me tente bien. Même si je l'utiliserai avec parcimonie.

J'hésiter aussi sur l'élimination du v ou carrément du v/f.

Je ne comprends pas pourquoi vous éliminer le dj/j ??? C'est courant pourtant.

En tout cas je garde le s et le z.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://easyconlangs.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phonologie et langue auxiliaire : quel est le meilleur compromis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» aidez moi svp quel sont les meilleur traitement en ce momen
» Pour vous quel est la meilleur définition de la philosophie ?
» Quel serait le meilleur opérateur pour ma connexion?
» Régularité / irrégularité : argument pour une langue auxiliaire
» quel lait plus nourrissant???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Idéolangues :: Langues auxiliaires-
Sauter vers: