L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Idéocalendrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

13062009
MessageIdéocalendrier

Je propose d'ouvrir ce fil pour se tenir mutuellement au courant des événements à venir, des anniversaires à souhaiter (idéolangues, idéomondes, idéologues,...) et d'en profiter pour en faire une brève description, une sorte de "lumière sur..."

L'anniversaire de chacun de nos travaux, sera l'occasion de les faire découvir. N'oublions pas les liens vers Idéopédia (si ils existent) pour permettre à chacun d'en savoir un peu plus.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Idéocalendrier :: Commentaires

Re: Idéocalendrier
Message le Lun 2 Nov 2009 - 13:01  Ziecken
L'Ephésique fête aujourd'hui ces 9 ans !

L'Ephésique est une langue artificielle créée en 2000 par Ziecken Azuris. Il s'agit d'une langue construite inachevée dévelloppée à partir du Zémétique. L'Ephésique et le onzième projet linguistique du projet ELKO. Son alphabet s'insprire des alphabets dévanagari, bengali et tibétain. Sa morphologie quant à elle s'inpire des langues sémitiques telles que l'hébreu et l'arabe.

::Historique::
L'Ephésique est né le 2 novembre 2000 suite à la volonté de transformer le système de cryptage du Zémétique en langue construite à part entière. Bien que l'alphabet ait été préservé dans les deux systèmes, de nombreuses modifications ont du être apportées afin de considérer l'Ephésique comme une langue et non plus un système de cryptage.

::Alphabet et prononciation::
L'alphabet éphésique comporte 29 lettres : 20 consonnes et 9 voyelles. Il s'apparente à l'alphabet dévanagari et tibétain à la différence qu'il s'écrit dans l'autre sens.

::Le sens d'écriture::
L'Ephésique s'écrit de droite à gauche et de haut en bas, comme la plupart des langues sémitiques (arabe, hébreu,...). Les ouvrages écrits dans cet alphabet commencent toujours par la dernière page.

::Morphologie::
L'Ephésique est une langue gabaritique, cela signifie qu'elle fonctionne à partir de gabarits. Ces racines comportent toutes 3 lettres, toutes des consonnes. Les voyelles sont placées sur les mots au moyen de signes diacritiques.

ex :
TWK (à , en, dans, chez) > tūk [tu:k] à , en, dans, chez

La forme consonantique est utilisée pour former les gabarits. Elle garde sa valeur de consonne si d'autres consonnes viennent construirele mot.
TWK (à , en, dans, chez) > tawik [tawik] se situer

::Les combinaisons vocaliques::
Les combinaisons vocaliques permettent de former tous les mots d'un même champ lexical à partir d'un même gabarit. En voici quelques exemples :

- CACAC forme les noms désignant des objets ou des choses matérielles
- CACACA forme les adjectifs
- CACICA forme les adverbes
- CACIC forme les verbes
- CICACA forme les participes
- ECECIC forme les concepts et choses immatérielles
- CECIC forme les verbes d'actions intellectuelles
- CEC<supE</sup>C forme les chiffres, les nombres et les valeurs
- CCC forme les prépositions

::Chiffres et nombres::

Pour compter en Ephésique il n'y a que dix chiffres à connaître. Les nombres se forment par simple juxtaposition : 10 = akinnou

0 = n'existe pas
1 = aeghet
2 = shetem
3 = shelesh
4 = aereb
5 = ghemesh
6 = sheghesh
7 = shevea
8 = shemen
9 = teshea
10 = eeser

::Dans le Losda::
Dans les chroniques du Losda l'Ephésique est la langue des Danzal (Moths), un peuple de chimères se présentant sous la formes d'hommes phalènes et annonçant une catastrophe imminente. C'est le peuple des Danzal qui a rédigé le Necronomicon (le livre de la loi des morts) avant de le dicter au poète arabe Abdul al-Hazred en 730 de notre être pour qu'il nous parviennent jusqu'à nous.

Le necronomicon est appellé Dantan (Le livre des morts) en Elko mais est surnommé méthaphoriquement Galtab (le livre musical) à cause du bruit spécifique provoqué par l'approche des Danzal lorsque quelqu'un ouvre le livre pour en lire son contenu.
Re: Idéocalendrier
Message le Ven 20 Nov 2009 - 18:34  Ziecken
Le Kunbé fêt aujourd'hui ses 9 ans !


Cette langue est en cours de réforme.



Le Kunbé est un système de cryptage créé en 2000 par Ziecken Azuris. Il s'agit d'un code à cryptage mixte, mêlant substitution phonétique et règles de grammaire. Ce projet est donc à cheval entre une langue construite et un système de cryptage. Il s'agit du treizième projet du projet ELKO.


:: Historique ::

Le Kunbé est apparu le 20 novembre 2000 parallèlement à la conception de l'Ephésique dans la volonté de créer un système de cryptage aux allures d'une véritable langue afin de décourager les éventuels décrypteurs. Cependant, le temps a fait de ce système le plus complexe du projet ELKO car en plus des règles de cryptage s'ajoutent des règles de grammaire.

Le Kunbé s'est librement inspiré des langues germaniques et scandinaves. Bien que dans un premier temps ce soit les langues latines qui l’aient influencé.

:: Alphabet & prononciation ::

L’alphabet du Kunbé compte 29 lettres, 18 consonnes, 11 voyelles dont une diphtongue. Le kunbé possède une phonologie très complexe.

:: Transcription & Cryptage ::

Le Kunbé se base sur la phonétique du mot français et remplace un à un tous les phonèmes par celui qui correspond dans la table de transcription. Toutefois la difficulté s'aggrandit par le fait que la graphie dudit phonème peut en faire varier la transcription:

exemple : [o] se transcrira el si il est écrit eau en français mais al si il est écrit au.


De plus la position d'un phonème dans un mot peut en faire varier la prononciation le son [o] écrit "eau" sera transcrit "eal" dans un mot d'une seule syllabe et par "el" dans un mot de deux syllabes :

exemple : seal sceau et camel chameau


:: Texte de Babel ::

1. De ål Aart sàrbens ov de sijm lang en muitte. 2. Så deflens toe de Horůt, de hümme dekobren e Flaan in de land ov Shinear en haviten då. 3. Ette dens: "Eh! molen bricke en keien foare ". De bricke toe feer en vitum toe murter. 4. "Eh! ette den, vaten ikke e biel en e oert doen de som toke seel. wen ikke e noen toe net esten oven Aart". 5. De SANGHOR neden for ben de biel en de oert hvot wabren de Adamswisse. 6. "Eh, de SANGHOR den, ette esten ål een foffle en een lang en det då ikke eene houber ! Nau, niet toe este toezk! 7. Eh, neden en vrughen hå ikke lang, toe net koenprens! 8. Så, de SANGHOR oven Aart en zesen bielen. 9. Så et donen de noen ov Babel wij dets då hvot de SANGHOR vrughed de lang ov ålsaart, en dets då deSANGHOR oven Aart.
Re: Idéocalendrier
Message le Jeu 3 Déc 2009 - 12:59  Ziecken
Aujourd'hui c'est l'anniversaire de l'Inuque : il fête ses huit ans.


L'Inuque est le quatorzième projet linguistique du projet ELKO. Il est parlé dans le Losda par les Nains, le petit peuple et par certains humains. Son nom vient de hinuko qui signifie dans cette langue langue du petit peuple.

:: Historique ::

::: Dans la réalité :::

L''''{{MediaWiki:IDEO_INU_Idéolangue}}''' est apparu le 21 mars 2001 de la volonté de faire une langue simple et basique. Inspiré par le japonais et le chinois cette langue se base sur le [[kanako]] apparu deux ans plus tôt.

Le but premier de cette langue était de créer une langue minimaliste, dans le même esprit que le Toki Pona aujourd'hui. En revanche l'aspect grammatical ne me semblait pas pertinent à l'époque s'est pourquoi cette langue en est totalement dénuée.

::: Dans la fiction :::
Le peuple des esprits et celui des golems sont à l'origine du peuple des nains et de celui des géants. Mais les peuples parents ne possédaient pas de langues, les premiers utilisaient la télépathie, les seconds ne pensaient pas du tout. Les géants et les nains ont alors du développer leur propre langue.

Après des siècles d'entente, les géants ont commencé a développer une technologie et une science supérieures à celles des nains qui préfèraient, eux, la simplicité. Leur langue commune s'est elle aussi scindée en deux pour donner deux idiomes complètements différents : l''''irque''' et l''''inuque'''.

L''''irque''' n'est parlée qu'entre géants, jamais aucun autre peuple ne l'a entendu. L''''urque''' en revanche c'est répandu dans tout le Losda.

Après de nombreuses années de guerres, le peuple des nains et celui des géants ce sont finalement unis dans la paix. Ils ont mêlé leur sang et leurs essences pour donner vie à une nouvelle races : les dieux.

Les géants et les nains ont aussi unis leurs langues l''''irque''' et l''''inuque''' pour donner naissance à la langue des anciens : l'[[urque]] qui deviendra plus tard l'[[{{MediaWiki:IDEO_ELK_Idéolangue}}]].


::: L'alphabet :::

L'alphabet de l'Inuque est un syllabaire de 18 symboles géométriques. Les consonnes sont des cadres au sein desquels se placent les voyelles. L'alphabet compte 12 consonnes et 6 voyelles. Il existe aussi 5 diphtongues (voyelle+i).

::: Morphologie :::

L'inuque fonctionne à l'aide d'un nombre limité de racines de deux lettres qui s'additionnent entre elles pour former potentiellement des millions de mots par agglutination : ces éléments sont appelés "clés". Les clés sont toujours présentées en majuscules, leur sens propre, quant à lui, est indiqué entre parenthèses :

Voici quelques exemples de clés :

HI(nain); NU(peuple); KO(langue); KA (texte)

Certains remarqueront sûrement une ressemblance avec l'Elko, ceci s'explique par le fait que l'Inuque est à l'origine de l'urque lui-même à l'origine de l'Elko. Mais, personnellement je trouve que l'inuque est plus proche du Cosmopolite que de l'Elko.


::: Chiffres et nombres :::

Voir aussi : noms de nombres en différentes idéolangues

L'Inuque fonctionne sur une base de douze. Le nombre treize se dira par exemple zabase qui signifie littéraement douze et un

0 = rä
1 = ba
2 = da
3 = ga
4 = ka
5 = la
6 = ma
7 = na
8 = pa
9 = ra
10 = sa
11 = ta
12 = za
Re: Idéocalendrier
Message le Ven 4 Déc 2009 - 20:14  Nemszev
ziecken a écrit:
Voici quelques exemples de clés :

HI(nain); NU(peuple); KO(langue); KA (texte)

Certains remarqueront sûrement une ressemblance avec l'Elko, ceci s'explique par le fait que l'Inuque est à l'origine de l'urque lui-même à l'origine de l'Elko. Mais, personnellement je trouve que l'inuque est plus proche du Cosmopolite que de l'Elko.
Il y a effectivement une ressemblance niveau structure.
Le Cosmopolite est une langue analytique, pas agglutinante (vu que je n'ai que des morphèmes qui peuvent se trouver isolés), mais le côté minimaliste de ta langue m'y a un peu fait penser.

En revanche, l'ordre des morphèmes lexicaux est différents quand on fait une composition.
Le mot Cosmopolite se dit "ba gai dun" (langue [des] personne[s] [du] monde) et Inuque se dit "hinuko" (nain-peuple-langue, langue [du] peuple [des] nain[s]), l'ordre est inversé.
(D'ailleurs, en Cosmopolite ça donnerait "ba (ban) gai ti", "langue des personnes petites".)

Le mot "inuque" me fait beaucoup penser à l'Inuk, langue des eskimos...
Re: Idéocalendrier
Message le Sam 5 Déc 2009 - 1:02  Ziecken
Citation :
Il y a effectivement une ressemblance niveau structure.

Cool


Citation :
Le Cosmopolite est une langue analytique, pas agglutinante (vu que je n'ai que des morphèmes qui peuvent se trouver isolés), mais le côté minimaliste de ta langue m'y a un peu fait penser.

Oui tu as tout à fait raison.

Citation :
En revanche, l'ordre des morphèmes lexicaux est différents quand on fait une composition.
Le mot Cosmopolite se dit "ba gai dun" (langue [des] personne[s] [du] monde) et Inuque se dit "hinuko" (nain-peuple-langue, langue [du] peuple [des] nain[s]), l'ordre est inversé.

Ah oui c'est vrai, maintenant que tu me le dis.

Citation :
(D'ailleurs, en Cosmopolite ça donnerait "ba (ban) gai ti", "langue des personnes petites".)

C'est intéressant et très joli :

Citation :
Le mot "inuque" me fait beaucoup penser à l'Inuk, langue des eskimos...


Oui, c'est vrai, je n'avais oas fait le rapprochement. !
Re: Idéocalendrier
Message le Dim 10 Jan 2010 - 13:17  Ziecken
Aujourd'hui c'est l'anniversaire du Kanako qui fête ses 11 ans !


Le Kanako est une un système de cryptage créé en 1999 par Ziecken Azuris. D'inspiration asiatique il utilise certains caractères japonais (katakana, hiragana) et certains caractères chinois (bopomofo, clés).

Le Kanako est le neuvième projet linguistique du projet ELKO et s'est transformé quelques années après en une véritable langue construite : le Nauko.


::Historique::
Le Kanako est apparu au début de l'année 1999 en date du 10 janvier. Il est né de la passion communicative d'un ami pour la culture asiatique et de la fascination pour l'écriture idéographique.

Avec l'Espay, le Kanako est le système de cryptage qui a connu le succès le plus intéressant, sans doute car il permet rapidement et esthétiquement de "camoufler" des textes ou des messages personnels.

::Alphabet et prononciation::
Le kanako fonctionne au moyen d'un alphabet de 37 lettres sons ou phonogrammes. Ces caractères proviennent des clés les plus répandues du chinois. Leur prononciation est basé sur celle du Bopomofo.

Contrairement au chinois qui utilise des idéogrammes le kanako utilise des phonogrammes. Cela signifie que les symboles ne représentent pas des concepts mais des sons.

::Grammaire::
Le Kanako ne dispose pas de grammaire à proprement parler puisqu'il s'agit d'un sustème de cryptage.

::Chiffres et nombres::

0 = sehxau
1 = ei
2 = me
3 = shang
4 = lash
5 = zheil
6 = zhaizh
7 = zehch
8 = zaich
9 = hef
10 = maizh

::Lexique::
Le vocabulaire kanako est obtenu à partir des mots du français, il y a donc autant de mots dans les deux langues. Cependant voici quelque mots et expressions courantes :

zhagen salut
kehxai merci
zai oui
hou non
lang quoi
lai qui
Re: Idéocalendrier
Message le Jeu 11 Fév 2010 - 13:05  Ziecken
Aujourd'hui c'est l'aniversaire du Chimérique, la langue des chimères.


Créé le 11 février 2000, le chimérique fête aujourd'hui ses dix ans. Le Chimériqueest une langue a priori se basant principalement sur la Kabbale et l'angéologie. Cette langue est la onzième du projet ELKO et fait partie de la famille des langues à système agglutinatoire, au même titre que l'Inuque, l'Urque et l'Elko. Le chimérique a la particularité d'être à la fois une langue agglutinante et une langue gabaritique fonctionnant au moyen d'un abjad.


::Alphabet et prononciation::

L'alphabet du chimérique est un abjad connu sous le nom de "Célestial" (Ashma en chimérique) dérivé de l'alphabet hébreu et dont il existe certaines variantes comme le transitus fluvii et le malachim.

Les lettres A, I, O et U sont bien des consonnes en chimérique mais elles se modifient en fonction des voyelles. Etant donné que les sons vocaliques sont exprimés au moyens de signes diacritiques cela ne pose pas de problèmes de confusion.

La lettre "h" n'est jamais écrite dans sa transcription latine mais elle l'est lorsque lon utilise le celestial.


::Morphologie::

Le chimérique peut sembler déroutant au premier abord : Un alphabet uniquement constitué de consonnes (abjad), des voyelles présentes mais ne servant pas à la prononciation, des déplacements vocaliques intempestifs, des distinctions morphosémantiques marquées par des voyelles diacritiques facultatives, des lettres qui peuvent être des nombres ou qui peuvent se prononcer différemment suivant leur position. Bref, cela ne semble pas être une langue très facile. Toutefois après une étude plus approfondie on découvrira très vite le potentiel et la logique de cette langue.

Les gabarits
La langue des chimères fonctionne au moyen de gabarits digrammiques, c'est-à-dire des racines constituées de deux lettres. Ces racines proviennent pour la plupart de l'hébreu ou d'autres langues sémitiques.

ex : ShM (ciel), GD (grandeur), BN(enfant),...


::Chiffres et nombres::

Les chiffres et les nombres du chimérique respectent la tradition de la guématrie en provenant du nom des lettres de l'alphabet. Les autres nombres s'obtiennent par addition :

ex : lamzah ou zahlam 77

0 = hah
1 = lif
2 = bit
3 = gim
4 = dal
5 = hi'h
6 = bav
7 = zah
8 = chet
9 = tet


::Lexique::

Il est difficile d'estimer le nombre de mots que contient le chimérique car aucun dictionnaire n'a été écrit à ce jour. De plus les mots se forment par combinaison vocaliques à partir de gabarits. Toutefois il existe auourd'hui une petite centaine de gabarits permettant de construire tout de même des milliers de mots par combinaison.

Ani je
Ashma céleste
Ati tu
Achi il / elle
Ain oui
Kin ouais
Ali non
Maka voiture
Shama ciel
Asham Chimérique
Atib bien'
Atba bon
Kata livre
Maki aller

::Le chimérique dans le Losda::

Le chimérique est la deuxième langue la plus parlée du Losda. Elle est utilisée principalement par les chimères d'où l'origine de son nom. Ainsi les anges, les faunes, les sirènes, les vampires, les centaures, les each Uisge et les loups-garous parlent le chimérique. Toutefois cette langue langue est aussi utilisée par les sorciers (c'est ce qui explique pourquoi le Célestial (alphabet du chimérique) apparaît dans le décor du projet Blair witch.
Re: Idéocalendrier
Message Aujourd'hui à 17:34  Contenu sponsorisé
 

Idéocalendrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Actualités-
Sauter vers: