L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre idéolangue est-elle immuable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Faites vous beaucoup de fautes, des corrections et/ou de modifications dans vos idéolangues?
Je ne sors une règle que quand j'en suis absolument sûr(e) et ne fais aucune modification.
5%
 5% [ 1 ]
Je vérifie tous mes exemples de manière à ce qu'il y ait aucune faute.
5%
 5% [ 1 ]
Je vérifie mes exemples, mais des erreurs peuvent échapper à ma vigilance.
23%
 23% [ 5 ]
Je fais de temps en tant quelques fautes que je corrige parfois plusieurs mois après, quand je m'en rends compte.
18%
 18% [ 4 ]
Je corrige après coup des exemples qui ont été diffusés avant une modification.
18%
 18% [ 4 ]
Je fais de grosses modifications.
14%
 14% [ 3 ]
Je me limite à de petites modifications mais la version antérieure est périmée (devenue faute)
5%
 5% [ 1 ]
Je me limite à de petites modifications, la version antérieure est considérée comme encore valide.
14%
 14% [ 3 ]
Total des votes : 22
 

AuteurMessage
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 9:28

Vous avez pu vous en rendre compte, certaines de mes interventions comportant des textes en aneuvien reçoivent de temps en temps des microcorrections (dues à des fautes d'inattention ou bien des modifications mineures, mais bien réelles). C'est bien une des raisons (entre autres) qui empêche l'aneuvien de devenir une langue auxilliaire.

Et vous? comment vous y prenez-vous. Donnez-vous un caractère définitif à votre (vos) langue(s)? J'ai toujours été impressionné par les forgelanguiers qui pouvaient maîtriser plusieurs langues! Déjà avec une langue (pourtant travaillée depuis de nombreuses années), j'ai du mal!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manildomin



Messages : 265
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 11:50

moi aussi, je suis dans le même cas, je n'arrête pas de tout changer à ma langue et ça m'empêche souvent d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 12:32

Moi aussi. La plupart de mes langues sont des projets. Il m'arrive de modifier fondamentalement la grammaire ou l'orthographe. Du coup, je dois changer tous mes exemples et la page de présentation (par exemple celle du cosmopolite est périmée).

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vilko
Modérateur


Messages : 2510
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 12:44

Rien qu'avec le Saiwosh, créé en 2002 :

La prononciation a évolué : le nombre de voyelles est passé de 5 à 4, /u/ ayant fusionné avec /o/.

Le vocabulaire a changé : des mots comme kamtaks (savoir) et upotlach (donner) ont été raccourcis et sont devenus, respectivement, kam et opo.

Le pluriel, toujours en option, s'exprime maintenant avec l'adjectif sin (abbréviation de sinam, sept) plutôt qu'avec nan "plusieurs" ou hayu (devenu hayo) "beaucoup". Nan, qui ressemble trop à na (je, me, mon) est sorti de l'usage, remplacé par wekyo.

Les pronoms ont changé : les formes longues (naika, omaika, etc) ont maintenant uniquement une valeur "essive" (Naika chakop: je suis un homme). "Il me voit" se disait Ya nanch naika et se dit maintenant Ya nanch na.

Toutefois cela n'a pas changé le fond de la langue, mais l'ancien usage est devenu, disons "archaïque ou dialectal" Smile

Et je n'ai toujours pas mis mon site à jour Sad

J'essaye de faire avec mes idéolangues comme les informaticiens avec les logiciels qu'ils créent : les nouvelles versions doivent être compatibles avec les anciennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
moilepetit



Messages : 39
Date d'inscription : 23/07/2008
Localisation : Là ... Ici ... Là bas ! Nulle part !

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 12:56

Après tout, je trouve cela bien que nos idéolangues évoluent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 15:19

Concernant l'elko, cette langue évolue depuis sa création en 2002. Les modifications apportées mènent la langue vers une simplification, et comme il est conseillé de faire des phrases simples et générales les modifications ne concernent que les locuteurs utilisant des tournures plus complexes (niveau 4).

Chacune des modifications est à l'origine d'une nouvelle version. Depuis le 2 mars 2009 l'elko en est à la version 3.1. L'année 2008 a été la plus réformatrice, mais l'année 2009 s'annonce très calme. En générale les modifications sont proposées par les locuteurs eux-mêmes et votées à l'académie.

Voili, voilou ! Razz

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Olivier Simon



Messages : 3848
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 16:01

Anoev a écrit:
Vous avez pu vous en rendre compte, certaines de mes interventions comportant des textes en aneuvien reçoivent de temps en temps des microcorrections (dues à des fautes d'inattention ou bien des modifications mineures, mais bien réelles). C'est bien une des raisons (entre autres) qui empêche l'aneuvien de devenir une langue auxilliaire.

Et vous? comment vous y prenez-vous. Donnez-vous un caractère définitif à votre (vos) langue(s)? J'ai toujours été impressionné par les forgelanguiers qui pouvaient maîtriser plusieurs langues! Déjà avec une langue (pourtant travaillée depuis de nombreuses années), j'ai du mal!

Sellamat prients !

Moi, je n'ai pas répondu au sondage car je pense qu'il faudrait distinguer entre fautes (involontaires) et modifications (volontaires). Bien entendu, vu la quantité de traductions que j'effectue depuis quelques mois, il m'arrive de faire quelques fautes.
Le sambahsa va fêter ses dix ans dans plusieurs mois et sa grammaire est bien stable depuis nombre d'années; en fait, je concentre mes derniers efforts sur le vocabulaire que je continue de moderniser et d'internationaliser.

Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2510
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 16:40

Dans une des histoires que j'ai téléchargées sur mon site, je raconte comment le dibadien, une langue artificielle créée par des cyborgs, évolue lorsqu'il devient une langue parlée par de vrais humains :
http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/detectives.html
Citation :
Dibadian was born as a confidential lingo, a code used by eccentric scientists in their secret correspondence. Then it became the ordinary medium of communication between the artificial intelligences created by those eccentric scientists. Next, it was taught to millions of internees in grim camps, the ancestors of the present Dibadians.
(...)
the internees had taken their revenge: they had grown their own accent. The precise, contrived pronunciation of the cyborgs had become an indistinct, gruff jabbering in the mouths of the second generation. Opaque slang and crude idioms had sprouted up like mold in a damp cellar. The internees had shown that they didn't want to resemble the cyborgs, even in speech. Dibadian had become their language, and they had stamped their mark on it. Each camp had its own accent, but when the internees were dispersed and resettled at random in Dibadi, the dialects had merged into a single, common standard.
Le modèle que j'avais en tête, en écrivant ce texte, c'est le français de banlieue, avec son accent caractéristique, rauque et saccadé, plutôt désagréable à l'oreille pour un homme de ma génération, ses expressions particulières, ses glissements de sens, etc.

Dans mes histoires, l'argot des camps d'internement devient la langue standard de Dibadi, la capitale du pays, bien que les cyborgs gardent le pouvoir :
Citation :
The cyborgs had followed suit. They knew that language, like nature itself, is too complex to be recreated by amateur linguists working with pens, paper and dictionaries. They had picked up the new accents and styles of expression, ugly as they were to their ears. But they had stuck to the core of the language: its phonology, basic grammar and the five thousand words of the Elementary Dictionary of the Dibadian Language.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Yiuel



Messages : 538
Date d'inscription : 03/07/2008
Localisation : Cent-Maisons, Cévé, Melville

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 25 Juin 2009 - 16:44

La seule idéolangue avancée que j'ai, le thenqol, a subi d'importantes transformations, mais depuis l'avènement du jeu themum(radical)-qomum(proposition), je me limite généralement à des changements de vocabulaire.

Il n'y a eu récemment qu'un seul développement grammatical, l'arrivée des conjonctions, mais ces conjonctions entrent dans le principe T-Q alors il n'y a pas eu de changements radicaux dans la grammaire.

(L'avantage d'une langue comme le thenqol, c'est l'absence de verbes. Puisque tout élément est un complément circonstanciel (puisqu'il n'y a pas d'arguments verbaux), il faut simplement travailler sur la syntaxe de ce complément et la façon dont on les organise en phrase. Et comme ce travail est déjà complété, il ne reste plus qu'à paufiner les différentes constructions. À noter que la notion de complément circonstanciel est vaste en thenqol, et inclut l'agent et le patient et même l'action.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daneydzaus.blogspot.jp/
Anoev
Modérateur


Messages : 16244
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Dialecte "maudit"   Mer 1 Juil 2009 - 12:47

Vilko a écrit:
Le modèle que j'avais en tête, en écrivant ce texte, c'est le français de banlieue, avec son accent caractéristique, rauque et saccadé, plutôt désagréable à l'oreille pour un homme de ma génération, ses expressions particulières, ses glissements de sens, etc...

On retrouve (à peu près) cette déformation, voire cette dégradation de l'aneuvien propre au dialecte du Pelljant. Le Pelljant (en cyan sur cette carte), sans être une caricature péri-urbaine comme Torrance (bas quartier de L-A), certaines zones d'Île-de-France ou bien certains quartiers malfamés de Jo-burg (Afrique du sud) n'en est pas moins une région assez mal aimée des autres Aneuviens. Hocklènge, capitale du Pelljant et des Santes, a perdu son statut de capitale fédérale de l'Aneuf à la fin du siècle derrnier. Les habitants de Kesna, la nouvelle capitale, pourtant située géographiquement dans cette région, ne se réclament pas du Pelljant et ont adopté la langue académique au lieu de ce dialecte dévalorisant, même s'ils en ont gardé l'accent local. Même s'il n'y a pas d'émeutes et que les rues ne ressemblent pas à celles du Chicago des années '30, on ressent, dans certains quartiers d'Hocklènge comme à Prorcby ou à Abœle cette athmosphère électrique de malaise qu'on ne retrouve dans aucune autre grande conurbation aneuvienne (Sàrimat, Surroenyls ou Sanflod) et qui fait accélérer le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Jeu 2 Juil 2009 - 16:19

Le Rémaï évolue constamment, en fonction de ce qu'il me donne quand je le l'utilise.

Cela fait partie du processus d'élaboration : la grammaire et le vocabulaire se combinent librement et je regarde après si j'arrive à y comprendre quelque chose, à mieux traduire du français, du latin, du japonais, de l'anglais.

Neuf fois sur dix les combinaisons génèrent du sens attendu ou inattendu (les modes, les injonctifs), et une fois sur dix, une combinaison délicate m'indique qu'il y a un choix à faire pour éviter des équivoques ou des messages incompréhensibles.

Dans la version 16 du Rémaï, ce sont les combinaisons aléatoires qui ont produit de nouvelles règles et l'apparition de nouvelles notions grammaticales qui affleuraient déjà dans les anciennes versions, mais que je n'avais pas remarqué. Il y a aussi un gros travail pour fixer des règles de prononciations qui évitent au maximum les confusions.

Certaines innovations sont "en rôdage" : par exemple il est possible d'écrire le même promot en inversant les deux signes qui le composent. La question est maintenant de vérifier si cette inversion peut avoir un sens grammatical, et si cette approche soutient le choc de la pratique et ne remet pas en cause des propriétés beaucoup plus intéressantes.

Je considère mes langues construites comme des sortes de tamagochis qui tentent d'évoluer par eux-mêmes à partir des éléments que je leur donne, plutôt que des "oeuvres définitives" dont je fixerai le moindre des détails.

Cependant au stade où en est le Rémaï, des blocs entiers de cette langue sont devenus constants, parce que ce sont les plus pratiques.

Je teste actuellement la traduction simultanées en latin et en Rémaï du Petit Prince et d'un livre de témoignages humains de Yann Arthus Bertrand pour voir à quelle vitesse j'obtiens l'une ou l'autre des traductions et avec quelle facilité on arrive à traduire les nuances, ou encore en combien de caractères on arrive à traduire le même extrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre idéolangue est-elle immuable?   Aujourd'hui à 17:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre idéolangue est-elle immuable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrait de La Marseillaise dans votre idéolangue.
» Qu’est-ce au juste le subconscient
» L'âge de votre idéolangue
» Julie Whebdee 14 Février 2016-LES TROMPETTES RETENTISSENT VOTRE FOI RESISTERA-T-ELLE AU TEST
» Votre zone de confort vous empêche-t-elle d’atteindre vos rêves ? Cette vidéo vous y fera réfléchir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: