L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?   Jeu 24 Déc 2009 - 21:39

Peut-être avais-je déjà parlé de l'ytydot, quoique j'en doute. Bref, pour faire cours, c'est une langue étant censée être basée sur la syntaxe, ce que j'avoue être autant une particularité étrange qu'une grosse contrainte.

l'Ytydot par exemple marche ainsi:

[Syntagme Nominal] + [Syntagme Verbal] + [Adjectif] + [syntagme prépositionnel]

L'ytydot fonctionne sur une série de syllabe (possédant chacune un symbole) et dont le concept ne varie pas, mais la nature du mot est définie par sa place dans la phrase. Cela rend chacun des parties clés de la phrase obligatoire (l'adjectif doit être remplacé par une particule à la place de l'adjectif pour signaler son absence par exemple).

Le problème, c'est que je ne sais pas vraiment comment illustrer certains cas, comme les comparatifs, les phrase passive, ...

Si je rajoute des particules dans ces syntagmes, il peut en effet avoir ambigüité car ces particules illustrent un concept. Un particule grammaticale peut être un verbe, un nom, un adverbe...

J'ai pensé bien évidemment à l'intonation ou ces choses pour délimiter les différentes parties de la phrase, mais j'ignore si cela est vraiment bien.

Bref, si de votre côté vous avez créé une langue uniquement basée sur la syntaxe, avez-vous rencontré ces problèmes, et avez vous résolus ceux-là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?   Jeu 24 Déc 2009 - 23:15

montezuma II a écrit:
l'Ytydot par exemple marche ainsi:[/i]
[Syntagme Nominal] + [Syntagme Verbal] + [Adjectif] + [syntagme prépositionnel]

L'ytydot fonctionne sur une série de syllabe (possédant chacune un symbole) et dont le concept ne varie pas, mais la nature du mot est définie par sa place dans la phrase. Cela rend chacun des parties clés de la phrase obligatoire (l'adjectif doit être remplacé par une particule à la place de l'adjectif pour signaler son absence par exemple).
Certaines langues fonctionnent sur des principes similaires. En chinois, par exemple, on ne peut pas dire "manger" tout seul, il faut dire "manger du riz" (set-fan, en cantonais, si ma mémoire est bonne). "Fan" (riz) sert de complément d'objet par défaut...

montezuma II a écrit:
Le problème, c'est que je ne sais pas vraiment comment illustrer certains cas, comme les comparatifs, les phrase passive, ...
L'hébreu a un comparatif d'une très grande simplicité : il existe un adverbe qui signifie à peu près "par rapport à".

Pierre est plus grand que Paul = Pierre est grand par-rapport-à Paul

Parlez plus fort = Parlez fort

En inuit (je cite à nouveau de mémoire), c'est la même chose, mais le mot (ou la partie de mot, puisque les Inuits parlent par mots-phrases) qui introdut une comparaison signifie "à côté de" :

Pierre est plus grand que Paul = Pierre est grand à côté de Paul

Pour la phrase passive :

S'il est seulement possible de dire "Le chat mange la souris", pour obtenir l'équivalent de "La souris est mangée par le chat", on peut dire :

"La souris, le chat la mange."

montezuma II a écrit:
Si je rajoute des particules dans ces syntagmes, il peut en effet avoir ambigüité car ces particules illustrent un concept. Un particule grammaticale peut être un verbe, un nom, un adverbe...
Je crois qu'il ne faut pas oublier qu'une langue est faite pour être parlée, et une langue aura toujours beaucoup plus de concepts que de syllabes...

montezuma II a écrit:
Bref, si de votre côté vous avez créé une langue uniquement basée sur la syntaxe, avez-vous rencontré ces problèmes, et avez vous résolus ceux-là?
Mon opinion (c'est une simple opinion) est qu'il importe de différencier au moins les noms et les verbes. Les adjectifs peuvent être des verbes. C'est ce qu'ils sont en saiwosh et en dibadien : pil = "rouge" et "être rouge". Dans certaines langues amérindiennes les nombres sont des verbes ("être trois"), et quand on y réfléchit bien les prépositions, postpositions, conjonctions et adverbes peuvent très bien former une sous-catégorie des verbes (ce sont, en fait, des verbes qui ne se conjuguent pas).

Pour différencier les noms des verbes, il faut que la langue puisse transformer un nom en verbe et inversement. Pour le saiwosh et le dibadien, deux idéolangues basées sur la syntaxe plus que sur la morphologie, j'utilise des préfixes, mais on peut imaginer d'autres méthodes : changement de voyelle, changement de ton, réduplication, etc.

En anglais, un même mot peut être à la fois un nom et un verbe : ainsi, water, qui signifie à la fois eau et arroser, irriguer, abreuver :

We water our horses = Nous abreuvons nos chevaux

Il n'y a pas d'ambiguïté parce lorsque water est un nom, il est entouré de mots qui en précisent la fonction : "Water is scarce" (l'eau est rare). On sait que "water" est un nom parce qu'il est suivi de "is". Inversement, dans "We water our horses", on sait que "water" est un verbe parce qu'il est précédé d'un pronom personnel sujet (we) et suivi d'un complément d'objet (our horses).

"Water" peut même avoir la valeur d'un adjectif :

A large bubble is formed by injecting air into a water sphere = Une grande bulle est formée en injectant de l'air dans une sphère composée d'eau. (exemple trouvé avec Google)

On comprend que "water" est un adjectif dans la phrase ci-dessus parce qu'il précède un nom.

Tu vois que créer une idéolangue basée uniquement sur la syntaxe, c'est aussi du boulot Wink

Le problème avec les langues basées sur la syntaxe, ce sont les ambiguïtés du style "Les poules s'étaient enfuies dès qu'on leur avait ouvert la porte", où "dès qu'on" a été écrit "des cons" par des générations d'écoliers... Une ambiguïté impossible dans des langues comme le latin, où la syntaxe est réduite par rapport à la morphologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Ziecken
Modérateur


Messages : 4961
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?   Ven 25 Déc 2009 - 14:09

En Elko, la syntaxe est rigide (S V Co Ci), en fonction de sa place dans la phrase un même mot peut avoir des significations très différentes. Ainsi chacun des 4 suffixes prend une valeur différente lorsqu'il est utilisé dans le sujet (S), dans le groupe verbal (V), dans le complément d'objet (Co) ou dans le complément circonstanciel (Ci). Cela permet de faciliter grandement les choses et d'éviter l'utilisation des prépositions et des particules.

exemple : avec le suffixe "-i"

Like a Star @ heaven suffixe "-i" dans le sujet sert à faire le factitif : "gi = Il fait faire par quelqu'un d'autre"
Like a Star @ heaven suffixe "-i" dans le verbe sert à faire le verbe : "gi = faire par lui-même"
Like a Star @ heaven suffixe "-i" dans le complément d'objet sert à former le COI : "gi = le, lui"
Like a Star @ heaven suffixe "-i" dans le complément circonstanciel sert à marquer le datif : "gi = à lui, pour lui"

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
MTZ



Messages : 249
Date d'inscription : 26/03/2008
Localisation : Wien (Autriche)

MessageSujet: Re: Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?   Ven 25 Déc 2009 - 16:41

Le problème Vilko, c'est que la langue est basée sur une séries de quelques 700 syllabes dont chacune illustre un concept.

Je pense avoir résolu le problème (en partie..., ou déplacé celui-là). Les particules dites 'grammaticales' agiront sur la dernière syllabe du mot, laquelle portera l'intonation.

exemple:
tèèzaqi kyy ru kyy
[rapidement] - [boire] -[boisson]
boire rapidement une boisson



Ici dans le premier mot, on a que l'adverbe et 'qi' montre qu'il n'y a pas de nom. tèè+SYLLABE en début de mot forme l'adverbe.

si par contre on met:
tèèzaolqi kyy ru kyy
[rapidement Qi (nom propre) - [boire] - [boisson]
Qi boit rapidement une boisson


'ol' est un préfixe d'ordre prioritaire, qui signifie que tout ce qui suit compose l'ensemble d'un nom propre. Ici, 'qi' est donc un nom ou prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linguisticae.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?   Aujourd'hui à 1:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Une langue basée UNIQUEMENT sur la syntaxe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue des signes avec bébé
» Latin comme une langue vivante: manuel via nova, vous connaissez?
» Grammaire française : la syntaxe
» Régularité / irrégularité : argument pour une langue auxiliaire
» 4. Exercice niveau débutant : syntaxe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Idéogrammaire-
Sauter vers: