L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Mar 16 Mar 2010 - 11:30

Je viens d’apprendre la disparition de Jean Ferrat, grand monsieur de la chanson et de la poésie française. Crying or Very sad

Ses textes (et ceux d’Aragon) sont très durs à restituer, tellement ils sont poétiques et n’appartiennent qu’à lui, portés par sa voix unique et chaude. J’ai voulu lui rendre un petit hommage, bien modeste et d’une totale imperfection, en traduisant l’une de ses chansons en Kotava. J’aurais voulu prendre « Nuit et Brouillard » qui a pour moi un écho particulier, mais c’était vraiment trop difficile. Alors j’ai pris « Que c’est beau la vie ». Voilà ma traduction, assez littérale mais souvent loin de la versification et de la rythmique originales. Qu’il m’en soit indulgent et ceux qui l’aiment aussi.

****** Que c’est beau la vie [texte original] ******

Le vent dans tes cheveux blonds
Le soleil à l'horizon
Quelques mots d'une chanson
Que c'est beau, c'est beau la vie

Un oiseau qui fait la roue
Sur un arbre déjà roux
Et son cri par dessus tout
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Tout ce qui tremble et palpite
Tout ce qui lutte et se bat
Tout ce que j'ai cru trop vite
A jamais perdu pour moi

Pouvoir encore regarder
Pouvoir encore écouter
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Le jazz ouvert dans la nuit
Sa trompette qui nous suit
Dans une rue de Paris
Que c'est beau, c'est beau la vie.

La rouge fleur éclatée
D'un néon qui fait trembler
Nos deux ombres étonnées
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Pouvoir encore te parler
Pouvoir encore t'embrasser
Te le dire et le chanter
Oui c'est beau, c'est beau la vie.



******* Listafa, bli listafi Kotava] ******

Ko rinafa latkaca suka
Awaltap arte zida
Konak ravlem ke danka
Listafa, bli listafi.

Sveri tukrafolasi
Moe blakeraf aal
Ise ilamon iera
Listafa, bli listafi.

Skotcase is sionase
Lyumase is madase
Kaliarson kotafe jine
Parmon fovulkuyune.

Arse wan rodisuké
Arse wan roterektá
Ise wan rodanká
Listafa, bli listafi.

Jazz lexus koe miel
Installa bene min
Koo nuda ke Paris
Listafa, bli listafi.

Kerafa roidana imwa
Ke neelxa tuskotcasasa
Va minafa gevana izga
Listafa, bli listafi.

Kotcoba xudrasuyuna
Kotcoba pu jin tolzilina
Dure tidfisa va kutceem
Arti bat afizany

Arse wan rowalzilí
Va jotuca is rieteem
Do dimtrasin renanik
Listafa, bli listafi.

Wan pu rin ropulví
Wan va rin rokutcá
Wan rokalí ise rodanká
En Listafa, bli listafi.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Une autre chanson de Jean Ferrat...   Mar 16 Mar 2010 - 12:20

... qui me tient à cœur: Le bilan.

Ah ils nous en ont fait avalert des couleuvres
De Prague à Budapest, de Sofia à Moscou
Les staliniens zélés qui mettaient tout en œuvre
Pour vous faire signer les aveux les plus fous

Vous aviez combattu partout la bête immonde
Des brigades d’Espagne à celles des maquis
Votre jeunesse était l’histoire de ce monde
Vous aviez nom Kostov ou London ou Slansky

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

Ah ils nous en ont fait applaudir des injures
Des complots déjoués des dénonciations
Des traîtres démasqués des procès sans bavures
Des bagnes mérités des justes pendaisons
Ah comme on y a cru aux déviationnistes
Aux savants décadents aux écrivains espions
Aux sionistes bourgeois aux renégats titistes
Aux calmniateurs de la révolution

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

Ah ils nous en ont fait approuver des massacres
Que certains continuent d’appeler des erreurs
Une erreur c’est facile comme un et deux font quatre
Pour barrer d’un seul trait des années de terreur
Ce socialisme était une caricature
Si les temps on changé des ombres sont restées
J’en garde au fond du cœur la sombre meurtrissure
Dans ma bouche à jamais le soif de vérité

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

Mais quand j’entends parler de "bilan" positif
Je ne peux m’empêcher de penser à quel prix
Et ces millions de morts qui forment le passif
C’est à eux qu’il faudrait demander leur avis
N’exigez pas de moi une âme de comptable
Pour chanter au présent ce siècle tragédie
Les acquis proposés comme dessous de table
Les cadavres passés en pertes et profits

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente
Sans idole ou modèle pas à pas humblement
Sans vérité tracée sans lendemains qui chantent
Un bonheur inventé définitivement
Un avenir naissant d’un peu moins de souffrance
Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel
Un avenir conduit par notre vigilance
Envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui.


Malheureusement, il me manque en moyenne presque un mot par vers (c'est là qu'on se rend compte à quel point certains textes sont un véritable exercice pour enrichir le dico d'une idéolangue). Mais je pouvais pas laisser de côté cette chanson qui tout à la fois honore un choix de société, dénonce ceux qui l'ont trahi et fustige ceux qui les ont soutenus.

J'vais quand même (essayer de) vous soumettre la première strophe:

Hàj! ar dorar er ingàrgl ùr fanjese
Fran Prahav dyn Budapestes
Fran Sofjav dyn Moskovas
Àr celane stalinendur qua ere mid als oprev
Ber dorun orse hrift àr tlutjerte ademse
Or ere adgrùkar àt elimol zos omklútev
Fran àr Spaneten brikadeve dyn àr æce àr klandeslatese
Vod jœṅget ere àt istor æt mœṅden
Or ere hab naams od Kostov-s, od London-s od Slaṅsky-s

Àt menspèrfagen qua ere dor ese adgrùk
Ea qua oψhort ese ber dem grùkun vydar.

Pour un peu, grâce aux déclinaisons (-es, -ev...) ça rim'rait presque*! Faut pas être trop exigeant quand même! Traduire des vers, c'est un exercice quand même assez périlleux... et pourtant, y en a qui y arrivent, par exemple: Sab. (les rimes en -/ -A -A -I sur plusieurs strophes créent un rythme à l'ensemble).


*Mais pour l'équilibre de la longueur des vers, j'repass'rai! C'est pas d'main la veille que j'vais interpréter ce cri du cœur en aneuvien! sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4953
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Mar 16 Mar 2010 - 12:58

Quel bel hommage ! Merci Sab.

Je vais m'y essayer en Elko:


****** Que c’est beau la vie Deino kala ! ******

Le vent dans tes cheveux blonds Rilo la solnia kome
Le soleil à l'horizon Solo sese
Quelques mots d'une chanson Inta pomo gola
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

Un oiseau qui fait la roue Zelo rale
Sur un arbre déjà roux Jede lokia Tane
Et son cri par dessus tout Hoa gelo wabe
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

Tout ce qui tremble et palpite Nanta gagao tu milao
Tout ce qui lutte et se bat Nanta pumao tu ginao
Tout ce que j'ai cru trop vite Nanta zitu dade sida
A jamais perdu pour moi Tede tida mi

Pouvoir encore regarder Tade lameji
Pouvoir encore écouter Tade galeji
Et surtout pouvoir chanter Tu wabe goleji
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

Le jazz ouvert dans la nuit Porgolo tuma noke
Sa trompette qui nous suit Hoa gowo meti iri
Dans une rue de Paris Paris uwege
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

La rouge fleur éclatée Loda loro sepa
D'un néon qui fait trembler Uldolo gagi
Nos deux ombres étonnées Posa eidoko
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

Tout ce que j'ai failli perdre Nanta kade nigi
Tout ce qui m'est redonné Nanta tade gipi
Aujourd'hui me monte aux lèvres Ho waki pame we
En cette fin de journée Ka dele

Pouvoir encore partager Tade titeji
Ma jeunesse, mes idées Duno ra, itego ra
Avec l'amour retrouvé Dena basoi
Que c'est beau, c'est beau la vie Kala ! Deino kala !

Pouvoir encore te parler Tade koweji
Pouvoir encore t'embrasser tadei pameji
Te le dire et le chanter Kowi tu goli li
Oui c'est beau, c'est beau la vie. Me kala ! Deino kala !

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Anoev
Modérateur


Messages : 16236
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Mar 16 Mar 2010 - 15:09

Àt fiyn ted blœnde kapileve in
Àt sœn àt oryzœṅtev
Okene slove ùt kaṅsynen
Æt ep ryln, ep ryln àt liv

Ùt av qua dor àt rols
En ùt lom roog tændev
Ea sed hrik iten omnev
Æt ep ryln, ep ryln àt liv

Omen qua trem ea piylap
omen qua bjàt ea dem grùk
Omen quas eg reç syvert kreda
Epèr slutan pœr es;

Potun reen lœg
Potun reen lisen
Ea enal potun kaṅt
Æt ep ryln, ep ryln àt liv

Àt rub klaatan gola
Ùt Neoṅ qua dor
Nod tiyn ofàlkane çhadse trem
Æt ep ryln, ep ryln àt liv

Omen quas eg erhata slutun
Omen qua çem bigeven
Vydaw kagel dyn med labyse
Æt kœnadev davneten

Potun reen aṁgeven
Med jœnget, med mensfœnse
kœm àt klims retfœndan
Æt ep ryln, ep ryln àt liv

Potun reen lokùt ni os
Potun reen inpradhès os
Diktun ea kaṅtun as ni os
Æt ep ryln, ep ryln àt liv


Va falloir que j'remette à jour mon dico! les mots en rouge foncé manquaient. J'ai p'us qu'a refaire un tour chez Idéo pour compléter tout ça. Pour celui-là, je n'avais pas vie (liv) mais vivre (liven), un mot que j'ai depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Mer 17 Mar 2010 - 21:07

Merci Sab d'avoir pensé à J.Ferrat !

Le vent dans tes cheveux blonds
Le soleil à l'horizon
Quelques mots d'une chanson
Que c'est beau, c'est beau la vie

Id wind in tien blond kays
id sol ep id horizont
Oik werds ex un chanson
Kam est bell, est bell id gwit

Un oiseau qui fait la roue
Sur un arbre déjà roux
Et son cri par dessus tout
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Un av quel kwehkwlt sien ptors
ep un ja ruoss dru
ed els kan uper quant
Kam est bell, est bell id gwit

Tout ce qui tremble et palpite
Tout ce qui lutte et se bat
Tout ce que j'ai cru trop vite
A jamais perdu pour moi

Quanto tremblet ed palpitet
quanto jidalt ed katuet
quanto ho credihn pior oku
aiwo lust pro me

Pouvoir encore regarder
Pouvoir encore écouter
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Ghehde dar spehce
ghehde dar klues
ed bilhassa ghehde sehngve
kam est bell, est bell id gwit.

Le jazz ouvert dans la nuit
Sa trompette qui nous suit
Dans une rue de Paris
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Jazz ghyanen in id noct
idso trompette quod sehkwt nos
in un strad os Paris
kam est bell, est bell id gwit.

La rouge fleur éclatée
D'un néon qui fait trembler
Nos deux ombres étonnées
Que c'est beau, c'est beau la vie.

Id rudh wisen flor
unios neon quod weipt
nies bo staunend skadhs
kam est bell, est bell id gwit

Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Quanto ho quasi lusen
quanto mi est redahn
hoyd steight do mien lips
ye tod fayront

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie.

ghehde dar smyehre
mien yuwent, mien idees
con el retrohft liubh
Kam est bell, est bell id gwit.

Pouvoir encore te parler
Pouvoir encore t'embrasser
Te le dire et le chanter
Oui c'est beau, c'est beau la vie.


Ghehde dar te sprehge
ghehde dar te kunes
tib sayge id ed sehngve id
ya est bell, est bell id gwit.

Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Mer 17 Mar 2010 - 23:04

Et merci Anoev pour celle-ci.

Le bilan/Id balance

Ah ils nous en ont fait avalert des couleuvres
De Prague à Budapest, de Sofia à Moscou
Les staliniens zélés qui mettaient tout en œuvre
Pour vous faire signer les aveux les plus fous

Ah hant sorbihn nos leughs
Ex Praha do Budapest, ex Sofia do Moskva
i yatun stalinistes qui enovreer quant
kay signihes vos ia follst itirafs

Vous aviez combattu partout la bête immonde
Des brigades d’Espagne à celles des maquis
Votre jeunesse était l’histoire de ce monde
Vous aviez nom Kostov ou London ou Slansky

Yu hieb katuet quantloc el duskweiter biest
ex ia brigades Espanias do ta iom maquissen
vies yuwent eet id historia tos mund
yu hieb ka nam Kostov au London au Slansky

Au nom de l’idéal qui nous faisait combattre
Et qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui

In id nam ios ideal quod wighih nos
ed quod nos dar pussiret ad wighes hoyd

Ah ils nous en ont fait applaudir des injures
Des complots déjoués des dénonciations
Des traîtres démasqués des procès sans bavures
Des bagnes mérités des justes pendaisons
Ah comme on y a cru aux déviationnistes
Aux savants décadents aux écrivains espions
Aux sionistes bourgeois aux renégats titistes
Aux calmniateurs de la révolution

Ah hant applaudiht nos hakaras,
deuysiht complots, denunciations,
dismaskt khayns, aungiutayo processa
stahalen zindans, ieust hangens
Ah quayt hams wey credihn de i deviationistens,
de i decadent mualims, de i spion scriptors
de i burgese zionistens, de i titiste renegads
de i calumniators ios revolution

Ah ils nous en ont fait approuver des massacres
Que certains continuent d’appeler des erreurs
Une erreur c’est facile comme un et deux font quatre
Pour barrer d’un seul trait des années de terreur
Ce socialisme était une caricature
Si les temps on changé des ombres sont restées
J’en garde au fond du cœur la sombre meurtrissure
Dans ma bouche à jamais le soif de vérité

Ah hant approbihn nos massacres
qua sems nakale errors
un error est facil kam oin plus dwo dahnt quar
kay kankel med oin streich yars os terror
Tod socialisme eet un caricature
Sei ia tids hant changet, skadhs hant mant
Gweupo in id bund os mien kerd un lumatay
in mien stohm pro aiwo id vertatsghigda


Mais quand j’entends parler de "bilan" positif
Je ne peux m’empêcher de penser à quel prix
Et ces millions de morts qui forment le passif
C’est à eux qu’il faudrait demander leur avis
N’exigez pas de moi une âme de comptable
Pour chanter au présent ce siècle tragédie
Les acquis proposés comme dessous de table
Les cadavres passés en pertes et profits

Bet quan auro tolke de positive "balance"
Khako mi stambhes mehne po quod pris
ed ta millions mohrten qua skeipe id passiva
ti tehrbient ses sprohgen de ir mayn
Mae naudhte ud me un bukhalteratmen
kay sehngve in id present tod tragedia secule
ia hassilens propost ka ruschvetts
ia cadavers hissapta do rligay


C’est un autre avenir qu’il faut qu’on réinvente
Sans idole ou modèle pas à pas humblement
Sans vérité tracée sans lendemains qui chantent
Un bonheur inventé définitivement
Un avenir naissant d’un peu moins de souffrance
Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel
Un avenir conduit par notre vigilance
Envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel

Alyo future tehrbmos reinvente
aun idol ni model stieup pos stieup humil-ye
aun tracen vertat, aun sehngvend posdiens
un definitive-ye invento noroc
un future gohnt ex lyt minter paytten
med nies okwi ghyanen ed megil kyid real
un future duct ab nies vigilance
dia vasya maghs om ardh ed waurn


Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)   Aujourd'hui à 9:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Ferrat vient de décéder.
» Jean Ferrat au Panthéon
» Pour Jean Ferrat
» Que c'est beau la vie (Jean Ferrat)
» Lettre de Philippe Torreton à Jean Ferrat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: