L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Morphologie du verbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Morphologie du verbe   Jeu 15 Mai 2008 - 0:34

Bon, ça me turlupine trop, je dois évacuer !

Pour P1 (on ne se moque pas du nom de ma forgelangue...), je suis en train de développer son système verbal. J'ai déjà des idées concernant le système des participes (j'y reviendrai ailleurs et plus tard), donc je planche sur la conjugaison. Au début, je me suis lancé dans un truc type français. C'était pas passionnant, alors j'ai ajouté quelques choses...

La première, qui m'intéresse le plus, ce sont les classes. En effet, la grande majorité des mots (je ne dirais pas tous, je ne sais pas encore) sont répartis dans cinq classes (Féminine, Spirituelle, Masculine, Animale et Secondaire). Ils y sont classés de manière sémantique. Ces classes influent sur certains aspects de la morphologie de la langue. Dans le cas des verbes, elle a une influence sur les suffixes, j'y reviendrai.

La deuxième chose, c'est que les déclinaisons verbales ne concernent pas la personne ni le nombre du sujet. Non, les déclinaisons concernent le temps et le mode, et c'est tout. Ces déclinaisons seront peut-être dépendantes de la classe, je ne sais pas encore.

La personne n'intervient qu'en guise de suffixe, décliné selon les besoins de la classe. L'objet peut devenir un suffixe lui aussi s'il est une personne (un pronom) ; s'il est un nom, je ne pense qu'il se suffixe au verbe. Le verbe peut être préfixé par l'aspect ou la voix, également.

Mon problème est le suivant : comment faire pour avoir des déclinaisons potables ? Plus j'en fais, plus j'ai l'impression qu'elles n'ont pas de sens, sonnent faux, puent le caca... Je crois que, vu le nombre de choses à décliner (42 combinaisons tempo-modales (à multiplier par cinq si je les décline selon la classe du verbe !!), 30 combinaisons personne-classe...), je vais devoir trouver un moyen de bien marquer la "redondance linguistique". Je crois que les classes pourraient m'être utile (écrire ce message m'a donné deux-trois idées).

Voilà. Je ne sais pas si je peux vraiment recevoir de l'aide, mais bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khajidu



Messages : 34
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : in the city of blinding lights

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 15 Mai 2008 - 0:45

Une idée serait de faire une langue agglutinante : tu mets un préfixe (ou suffixe) pour la classe, un pour le temps, un pour le mode... bout à bout
ça fait des mots un peu longs, mais au lieu de 42 (6x7) combinaisons tu n'as plus que 13 (6+7) terminaisons à trouver ! (avec les classes c'est respectivement 210 et 18...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 15 Mai 2008 - 1:14

Khajidu a écrit:
Une idée serait de faire une langue agglutinante : tu mets un préfixe (ou suffixe) pour la classe, un pour le temps, un pour le mode... bout à bout
ça fait des mots un peu longs, mais au lieu de 42 (6x7) combinaisons tu n'as plus que 13 (6+7) terminaisons à trouver ! (avec les classes c'est respectivement 210 et 18...)
L'idée m'avait effleuré l'esprit. Les chiffres jouent en sa faveur. Pourtant, ça me plairait bien une langue flexionnelle... Je crois que c'est parce que je vois souvent des forgelangues agglutinantes. Mais je n'ai jamais fait de langue agglu non plus... (le plije, la seule "aboutie" que j'aie, est isolante... au moins, c'est pas embêtant dans ce cas !). Je vais voir si j'arrive à quelque chose, sinon je testerai l'agglutination Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 15 Mai 2008 - 8:37

Citation :
[...]ça me plairait bien une langue flexionnelle... Je crois que c'est parce que je vois souvent des forgelangues agglutinantes.

C'est, marrant, je suis passé aux langues agglutinantes car je trouvais qu'il n'y en avait pas beaucoup par rapport aux langues flexionnelles. C'était il y a presque 1o ans !

Wink

Toujours est-il que j'ai essayé de faire un système de conjugaison pour chacune des langues que j'ai créé. c'est pas toujours trés réussi mais certains ont le mérite d'être originaux. Je serais ravi de te filer un coup main.

Laughing

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Lal Behi



Messages : 156
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 15 Mai 2008 - 23:46

En ry, j'ai "résolu" le problème puisque les verbes sont invariables. Les temps (mais il est vrai qu'ils ne sont qu'au nombre de 4) sont marqués sur les 17 pronoms personnels.
Cela pour dire que tu peux peut-être simplifier les déclinaisons de tes verbes en rendant le pronom suffixé "déclinable" selon un de tes critères (temps, mode, ...). Il y aurait ainsi moins de déclinaisons marquées sur la racine verbale. Selon ce à quoi ressemble tes pronoms personnels, il peut s'agir par exemple d'une modification minime mais significative du genre allongement vocalique ou une opposition consonne sourde/sonore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Ven 16 Mai 2008 - 0:19

rdo a écrit:
Selon ce à quoi ressemble tes pronoms personnels, il peut s'agir par exemple d'une modification minime mais significative du genre allongement vocalique ou une opposition consonne sourde/sonore ...
Le problème étant que je n'ai pas de longueur vocalique phonémique ni de distinction sourd/sonore phonémique Laughing J'ai bien l'accentuation... Mais elle n'est pas censée être phonémique non plus. Hum...

ziecken a écrit:
C'est, marrant, je suis passé aux langues agglutinantes car je trouvais qu'il n'y en avait pas beaucoup par rapport aux langues flexionnelles. C'était il y a presque 1o ans !
En étant allé faire un tour sur langmaker, j'ai vu qu'il y avait effectivement plus de langues flexionnelles référencées que de langues agglutinantes !

ziecken a écrit:
Je serais ravi de te filer un coup main.
Un exemple de système de conjugaison que tu as fait me conviendrait ! Je n'ai pas réussi à trouver d'autres langues que l'Elko...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Ven 16 Mai 2008 - 1:06

Tu peux par exemple utiliser :


conjugaison par auxilaires

- auxiliaires temporels simples : Il s'agit d'auxiliaires invariables exprimant un temps, un mode, voir un aspect.

ex : anglais : will, would,...


- auxiliaires temporels complexes: Il s'agit d'auxiliaires variables en fonction du temps, du mode, voir de l'aspect. Chaque lettre composant l'auxilaire est une indication temporelle (mode, temps, aspect,...)

ex : Kunbé: taek, doig,...


- auxiliaires temporels mixtes: Il s'agit d'auxiliaires invariables se complétant par une flexion du verbe qui suit.

ex : anglais : will + ing


conjugaison par flexion

- flexion simple: conjugaison utilisant des terminaisons simples pour chaque temps.

ex : espéranto: -as, -is,...

- flexion complexe: conjugaison utilisant des terminaisons différentes pour chaque personne et chaque temps. Et parfois utilisant des pronoms personnels en plus.

ex : français: je + -e, tu + -es,...

- flexion pronominale: conjugaison utilisant des terminaisons différentes pour chaque personne et chaque temps. Et parfois utilisant des pronoms personnels en plus.

ex : turc: seviyorum = j'aime,...


le russe aussi a un système original basé sur l'aspect. Ainsi chaque verbe existe en double un au perfectif et un autre à l'imperfectif. Le premier est souvent utilisé pour traduire le passé et le second pour le présent voire le futur.

Il existe bien d'autres systèmes mais c'est ce qui me passait pas la tête pour le moment

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Ven 16 Mai 2008 - 1:44

ziecken a écrit:
...le russe aussi a un système original basé sur l'aspect. Ainsi chaque verbe existe en double un au perfectif et un autre à l'imperfectif. Le premier est souvent utilisé pour traduire le passé et le second pour le présent voire le futur.
Disons que c'est ainsi qu'on pourrait l'expliquer pour être bref... Cela dit, le cas de l'aspect verbal est on ne peut plus compliqué et il est très facile de s'y mélanger les pinceaux. C'est tout dire, si je suis à peine en train de voir clair dans tout ce problème d'aspects alors que cela fait plus de douze ans que j'ai découvert les langues slaves...
Le tatsique possède une notion aspectuelle relativement limitée et c'est déjà d'une utilité très intéressante. Mais calquer l'aspect verbal des langues slaves par exemple, relève d'une véritable challenge Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Ven 16 Mai 2008 - 10:46

Citation :
Disons que c'est ainsi qu'on pourrait l'expliquer pour être bref... Cela dit, le cas de l'aspect verbal est on ne peut plus compliqué et il est très facile de s'y mélanger les pinceaux. C'est tout dire, si je suis à peine en train de voir clair dans tout ce problème d'aspects alors que cela fait plus de douze ans que j'ai découvert les langues slaves...
Le tatsique possède une notion aspectuelle relativement limitée et c'est déjà d'une utilité très intéressante. Mais calquer l'aspect verbal des langues slaves par exemple, relève d'une véritable challenge

Je savais que tu saurais mieux l'expliquer que moi. Je n'ai fait que deux ans de russe à la fac, je regrette de l'avoir mis de côté, cette langue est vraiment facinante. Toujours est-il qu'étant donné les origines slaves du tatsique, tu es plus disposé que moi pour en parler. Wink

Cependant c'est à peu près ça ? La conjugaison russe a l'originalité de s'intéresser en premier à l'aspect avant (si besoin est de préciser le temps).

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Ven 16 Mai 2008 - 16:37

C'est exact, en russe comme d'ailleurs dans toutes la plupart des autres langues slaves, c'est avant l'aspect qui compte. Le temps aussi est important mais le fait par exemple qu'un verbe conjugué au présent soit "présent" si c'est un verbe imperfectif mais "futur" si c'est un verbe perfectif, donne un aperçu du fait que la valeur des temps ne correspond pas à celle du français.

Au passé la distinction perfectif/imperfectif peut être comparée aux temps parfait/imparfait du latin. En français le parfait est devenu passé simple ou passé composé. Il y a donc bien une notion aspectuelle dans les langues romanes. Mais aussi en anglais, et celle ci est très marquée :
- present perfect : action durable dans le passé, mais aussi dans le présent si l'action n'est pas terminée
- prétérit : passé révolu

On trouve donc la notion suivante :
- perfectif = accompli
- imperfectif = non accompli (ou habituel ou encore, en cours)

Bien d'autres langues possèdent une notion aspectuelle, notamment parmi les langues indo-européennes (tant qu'on suppose que le proto-indo-européen distingait lui aussi ces deux notion). Quelques exemples : ossète, pashto, langues slaves, langues baltes, arabe, géorgien etc.

Le problème avec les langues slaves, demeure encore avec les verbes de mouvement... Car il y a d'autres nuances encore, si l'on va une seule fois ou si l'on va habituellement.

En tatsique, j'utilise de nombreux préverbes (comme dans les langues slaves et en ossète), qui servent à la fois à donner des précisions de sens mais aussi une idée aspectuelle.
- s-govor / s-govorit = je parle / j'ai parlé
- s-nagovor / s-nagovorit = je suis en train de parler et je parlerai encore / je parlais (action durable)

Le problème avec les langues slaves, c'est que les particules varient d'un verbe à l'autre. Chaque particule porte aussi son propre sens mais dans de nombreux cas chaque verbe possède sa propre particule... Et ça devient vite un peu complexe. Au lieu de cela, en tatsique j'ai essayé d'apporter un côté pratique et plus simple en ne définissant pas de double radical, l'un perfectif et l'autre imperfectif, mais bien de me centrer sur le double radical iranien présent / passé. Ainsi les particules sont libres d'être utiliser avec tous les verbes, et dans ce domaine, mis à part quelques incompatibilités d'ordre phonatoires et logiques, toutes les combinaisons sont possibles. Cela dit, puisque les particules sont porteuses de sens, il faut les combiner harmonieusement sinon ça ne veut plus rien dire.

On peut donc avoir des constructions de ce genre :
- pot = il boit
- (na-) napot = il est en train de boire
- (v-) vpot = il boit d'un trait
- (po-) popot = il boit un peu
- (na- + -v-) navpot = il est en train de boire d'un trait ou il boira d'un trait
- (k-) kpot = il vient de finir de boire
- (k- + -v-) kvpot = il vient tout juste de finir de boire d'un coup
- (za-) zapot = il boit / boira à nouveau
- (k- + -za-) kzapot = il aura fini de boire de nouveau
- (k- + -za- + -v-) kzavpot = il aura tout juste fini de boire à nouveau d'un coup
- (kroz- + -k- + -za- + -v-) krozkzavpot = il aura tout fini le dernier verre cul sec de la soirée
Etc.
Si je transcrit ces exemples au passé, c'est à dire avec "pust" au lieu de "pot" la traduction change car il faut s'adapter à la temporalité mais on aura aussi une nuance durable/bref traduite par imparfait/passé composé.

Ça raccourcit quand même pas mal les phrases !!! Laughing
Évidemment dans des cas extrêmes, il s'agit de constructions fort peu entendues à l'oral... elles sont cela dit grammaticalement correctes et parfaitement utilisables.

Pourquoi donc s'embêter avec un système de temps trop développé si on peut avec de simples particules préverbales, définir une multitude de nuances temporelles.
Le tatsique pourrait paraître pauvre en ce sens qu'il ne possède que présent et passé. Cela dit, il existe aussi des particules verbales qui permettent de former d'autres temps :
- ċa > dérivé de "ċu" (aller) ou des langues slaves méridionales (croate/bulgare) en lesquelles il s'agit du verbe "vouloir", trait balkanique commun aussi au roumain et à l'albanais > donne un idée de futur
ex.: n-ċa kidi = je verrai (mais si on dit "zakidi" cela veut aussi dire "je verrai" sauf qu'on sait qu'il s'agira de quelque chose qui a déjà été vu)
- ka > dérivé du verbe iranien "kard-" ou "känyn" en ossète (faire) > donne une idée d'optatif / conditionnel
etc.

Il existe aussi un passé composé comparable au present perfect anglais formé à l'aide du participe passé (on ajoute généralement -no ou -lo au radical du passé du verbe) suivi du verbe "bu" (être) conjugué. Ex.: xastno sem = j'ai mangé.

Mais là encore il s'agit de constructions temporelles sujètes à l'ajout de particules donc, à des variantions aspectuelles...
Ex.: ċa vara = il croira / ċa zavara = il croira de nouveau / ċa kvara = il aura cru etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Sam 17 Mai 2008 - 1:38

Nikura a écrit:
Ainsi les particules sont libres d'être utiliser avec tous les verbes, et dans ce domaine, mis à part quelques incompatibilités d'ordre phonatoires et logiques, toutes les combinaisons sont possibles. Cela dit, puisque les particules sont porteuses de sens, il faut les combiner harmonieusement sinon ça ne veut plus rien dire.

On peut donc avoir des constructions de ce genre :
- pot = il boit
- (na-) napot = il est en train de boire
- (v-) vpot = il boit d'un trait
- (po-) popot = il boit un peu
- (na- + -v-) navpot = il est en train de boire d'un trait ou il boira d'un trait
- (k-) kpot = il vient de finir de boire
- (k- + -v-) kvpot = il vient tout juste de finir de boire d'un coup
- (za-) zapot = il boit / boira à nouveau
- (k- + -za-) kzapot = il aura fini de boire de nouveau
- (k- + -za- + -v-) kzavpot = il aura tout juste fini de boire à nouveau d'un coup
- (kroz- + -k- + -za- + -v-) krozkzavpot = il aura tout fini le dernier verre cul sec de la soirée
Etc.
Le Kotava possède un système d'aspects un peu sur les mêmes principes, au moyen de particules indépendantes antéposées, mais avec des champs syntaxiques en partie différents :

ulir = il boit

- Duratif : aspect de base d'un verbe, par défaut. Notion d'action en cours avec une certaine durée. --> ulir = il boit, il est en train de boire
- Progressif : insiste sur le déroulement de l'action. --> va kotraf tirac dun ulir = il est en train de boire toute la bouteille
- Continu : insiste sur le "encore" en cours. --> wan ulir = il est encore en train de boire, il n'a pas fini de boire
- Instantané : action très courte qui se termine en elle-même. --> va galemacek ve ulir = il boit, il vide d'un trait le verre
- Inchoatif : début d'action. --> toz ulir = il commence à boire, il se met à boire
- Terminatif ou cessatif : fin d'action. --> ten ulir = il finit de boire, il est en train de finir de boire
- Achevé lié : action qui est vient juste de s'achever. --> su ulir = il vient de finir de boire
- Avenir lié : action qui est sur le point de s'enclencher. --> fu ulir = il est sur le point de commencer à boire, il va commencer à boire
- Antérieur ou accompli : action antérieure subordonnée, à effet sur le temps suivant. --> va ruyat al ulir nume takaroter = il a bu de l'alcool et a donc mal à la tête
- Postérieur : action postérieure subordonnée, découlant du temps précédent. --> va ruyat ulir nume di takaroter = il est en train de boire de l'alcool et en conséquence il va avoir mal à la tête

Tous ces aspects sont combinables avec les trois temps : présent (ulí), passé (uliyí) et futur (ulití)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Sam 17 Mai 2008 - 11:43

La conjugaison en Elko

Les temps, modes et personnes ne s’expriment pas au moyen de terminaisons (flexions) comme en français, mais par le biais d’auxiliaires dits « auxiliaires temporels ». Il se présentent sous la forme de clés prenant le suffixe « u » et se placent avant le verbe.

Il n’y a pas d’irrégularités, pas d’exceptions.


LES TEMPS GENERAUX

Les quatre temps généraux de l’Elko sont : le passé, le présent, le futur et l’aoriste.

  • wedu : le passé décrit des actions révolues

  • wodu : le présent décrit des actions en cours

  • wudu : le futur décrit des actions à venir

  • aucun auxiliaire : l’aoriste (gnomique) : désigne des actions générales sans place précise dans le temps. C’est le temps par défaut.


Exemples :

Ero wedu wami je mangeais
Ero wodu wami je suis en train de manger
Ero wudu wami je mangerai
Ero wami je mange


LES TEMPS ADDITIONNELS

N’importe quelle clé de l’Elko peut être utilisée comme auxiliaire temporel. Pour cela il suffit de lui ajouter un « u ».

TAM (habitude) > tamu présent d’habitude
WEID (condition) > weidu conditionnel
Etc…


L’ASPECT

En Elko on distingue le perfectif et l’imperfectif au moyen d’un suffixe (a ou i) que l’on attache au verbe. On peut utiliser les auxiliaires temporels dans les deux cas.

  • Le perfectif : il s’exprime au moyen du suffixe « -a » et traduit une action révolue ou un état (c'est pour cela qu'il s'agit du même affixe que poue les adjectifs).

  • L’imperfectif : il s’exprime au moyen du suffixe « -i » et traduit une action en cours ou non révolue.


Exemples :

Ero wedu wama j’ai mangé
Ero wedu wami je mangeais


Voilà les traits principaux de la conjugaison elkanne. Il existe d’autres éléments comme les ingamas et les suffixes composés, utilisés pour traduire de nombreuses subtilités, mais leurs usages est restreint et le post commence déjà à être long !!

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.


Dernière édition par ziecken le Sam 17 Mai 2008 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Sam 17 Mai 2008 - 12:13

Il me vient à l'idée le passé de la langue russe dont je n'ai pas parlé et qui est d'une particularité bien intrigante. Si dans les autres langues slaves, le passé est formé en accordant au sujet le verbe mis au participe passé, suivi du verbe "être" conjugué :
ex.:
serbo-croate = ideo sam (je suis allé) / idela sam (je suis allée)
slovène = sem videl (j'ai vu, M.) / sem videla (j'ai vu, F.)
tchèque = dělal jsem (je faisais, M.) / dělala jsem (je faisais, F.)
sorabe = sym dźěłał (je travaillais, M.) / sym dźěłała (je travaillais, F.)

En polonais, on ajoute une désinence au participe passé accordé :
polonais = szedłem (je suis allé) / szłam (je suis allée)

S'il est déjà intéressant que le verbe soit accordé en genre avec la personne dont on parle, le russe quant à lui, ne considère que ce seul trait comme désinence du passé. Les verbes donnés au passé ne portent donc aucune marque de personne (chose que les autres langues slaves indiquent avec le verbe "être" ou en polonais avec une désinence, or le russe n'a pas de verbe être au présent, donc pas de passé composé).
я говорил, -ила (je parlais M/F.)
ты говорил, -ила (tu parlais M/F.) etc.

Le verbe est donc une sorte d'adjectif verbal temporel... scratch

Ça me rappelle vaguement le japonais qui "conjugue" de la même manière les verbes et les adjectifs........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Dim 18 Mai 2008 - 1:07

Bon, finalement, j'ai fini par trouver quelque chose. Je vais vous donner un exemple tiré de la Classe I :

Telnot
    Indicatif
      Présent
        1S : Telnoite
        2S : Telnote
        3S : Telnoti
        1P : Selnoitte
        2P : Selnotte
        3P : Selnotti
      Passé non historique
        1S : Tkotelnoite
        2S : Tkotelnote
        3S : Tkotelnoti
        1P : Tyotelnoitte
        2P : Tyotelnotte
        3P : Tyotelnotti
      Passé historique
        1S : Sdaotelnoite
        2S : Sdaotelnote
        3S : Sdaotelnoti
        1P : Laotelnoitte
        2P : Laotelnotte
        3P : Laotelnotti
    Irréel
      Présent
        1S : Telnotya
        2S : Telnotyao
        3S : Telnotyuo
        1P : Selnosya
        2P : Selnosyao
        3P : Selnosyuo
C'est un fragment de l'ensemble des conjugaisons. Pour l'explication, j'utilise un préfixe pour les différents temps, un différent modèle de terminaisons pour les différents modes et une modification consonantique pour marquer le pluriel. Les doubles consonnes sont des géminées.

Je ne sais pas ce qu'on pourrait en dire pour le moment. Il faut encore que je réfléchisse à l'intégration des aspects et de diverses autres choses (entre autres : conjugaisons du futur et des trois autres temps, des autres modes et des autres classes).

Un substantif peut être transformé en verbe en ajoutant un suffixe correspondant à la classe du verbe : -pon, -pit, -peka, -pye (I, II, III, IV, respectivement). Le mot yoloi, nom de classe I, devient yoloipon, verbe de classe I.

Les pronoms sont également composés en fonction de la classe : on utilise la racine personnelle (il-, n-, tsd-, ik-, s-, ay-) à laquelle on ajoute une des terminaisons correspondant à la classe du verbe (-oi, -it, -a, -ye).

Quelques exemples de courtes phrases :
iloi yoloipoine : je pense.
ayoi laoyoloiponni : ils pensaient.
ikoi selnosya : ~nous grimperions aux arbres (irréel présent du verbe telnot, grimper aux arbres).

Voilà. C'est un peu compliqué, peut-être, mais ça me convient, pour l'instant. Le problème étant peut-être que je n'utilise que très peu de phonèmes différents (9 consonnes, 5 voyelles, 5 diphtongues)... N'empêche, c'est amusant à faire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Mer 21 Mai 2008 - 10:00

J'ai endormi les lecteurs ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Mer 21 Mai 2008 - 10:10

non, t'inquiète, tu nous laisse juste sans voix ! Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Mer 21 Mai 2008 - 10:15

Ahah, d'accord ! Je vais essayer d'avancer. Avec tous ces sujets sur des langues déjà bien mûres, ça me donne envie de montrer la mienne Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 22 Mai 2008 - 0:44

Opéra, quelle différence mets-tu entre Passé Historique et Passé Non Historique ? Idea

Sinon, pourquoi as-tu un double marquage distinctif dans la conjugaison au niveau des 3 personnes du pluriel par rapport à celles du singulier (initiales/géminée finale) ? Pourquoi pas simplement Tkotelnoitte au lieu de Tyotelnoitte ? scratch

Opera a écrit:
ayoi laoyoloiponni : ils pensaient
Tu es adepte des diphtongues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 22 Mai 2008 - 1:19

Sab a écrit:
Opéra, quelle différence mets-tu entre Passé Historique et Passé Non Historique ? Idea
En fait, c'est une simple distinction : le Passé Historique renvoie au "passé lointain", et le Passé Non Historique à un passé plus proche. Je n'ai pas encore vraiment défini de limite mesurable, mais l'idée est là.

Citation :
Sinon, pourquoi as-tu un double marquage distinctif dans la conjugaison au niveau des 3 personnes du pluriel par rapport à celles du singulier (initiales/géminée finale) ? Pourquoi pas simplement Tkotelnoitte au lieu de Tyotelnoitte ? scratch
C'est drôle, j'y ai pensé en marchant dans la rue, aujourd'hui Laughing Je ne sais pas si je vais conservé ce double-marquage ou non. J'avais plutôt imaginé utiliser des inflexions pour le le nombre, le temps et le mode, et des affixes pour les personnes... mais je crois que j'ai un peu déconné par rapport à mon idée initiale. Néanmoins, je ne sais pas si c'est vraiment négatif d'avoir cette espèce de double-marquage... Quelque chose de particulier te gêne ?

Citation :
Tu es adepte des diphtongues !
C'est le marqueur de genre, ici, le "oi" [Oi:]. Le "y" [j] est traité comme une consonne. Enfin bref, le "oi" est un marqueur, c'est pour ça qu'il revient souvent Wink

J'ai encore des choses à peaufiner, en tout cas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 22 Mai 2008 - 11:17

Opera a écrit:
C'est drôle, j'y ai pensé en marchant dans la rue, aujourd'hui Laughing Je ne sais pas si je vais conservé ce double-marquage ou non. J'avais plutôt imaginé utiliser des inflexions pour le le nombre, le temps et le mode, et des affixes pour les personnes... mais je crois que j'ai un peu déconné par rapport à mon idée initiale. Néanmoins, je ne sais pas si c'est vraiment négatif d'avoir cette espèce de double-marquage... Quelque chose de particulier te gêne ?
Simplement cela m'apparait superfétatoire. Pratiquement toutes les langues d'usage large ont tendance à simplifier leur morphologie et leur syntaxe. Mais c'est vrai que je suis plus dans la tendance "idéolangue auxiliaire" que "idéolangue artistique" et donc ai tendance à raisonner selon le prisme de plus grande simplicité. pirat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Opera



Messages : 502
Date d'inscription : 10/05/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Jeu 22 Mai 2008 - 12:11

Sab a écrit:
Simplement cela m'apparait superfétatoire. Pratiquement toutes les langues d'usage large ont tendance à simplifier leur morphologie et leur syntaxe. Mais c'est vrai que je suis plus dans la tendance "idéolangue auxiliaire" que "idéolangue artistique" et donc ai tendance à raisonner selon le prisme de plus grande simplicité. pirat
Hum...
langue d'usage large : ce n'est pas forcément le cas. Ma langue est censée être la langue d'un peuple ou d'un pays de mon idéomonde, mais je ne sais pas si son usage a dépassé les frontières ou non.
simplifier leur morphologie : ce n'est pas vraiment compliqué, les modifications étant largement régulières.

Je te rejoins cependant sur le fait que, si tu regardes ce que je fais avec le prisme des langues auxiliaires, tu trouveras toujours quelque chose à redire Razz J'essaierai peut-être d'en faire une un jour, mais pas encore, donc il y aura complications, irrégularités et exceptions Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morphologie du verbe   Aujourd'hui à 5:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Morphologie du verbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morphologie du verbe
» Morphologie : Les gabarits (schèmes) / ??????? ??????
» Le verbe avoir
» Pour vérifier la conjugaison d'un verbe anglais
» Saint Sylvestre Pape et commentaire du jour "Le Verbe était la vraie Lumière,..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Aide et projets collectifs-
Sauter vers: