L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Comment parlent les cyborgs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilko
Modérateur


Messages : 2513
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Comment parlent les cyborgs   Dim 11 Juil 2010 - 21:24

Le pirahã est une langue amazonienne très particulière, parlée par quelques centaines de personnes dans des hameaux situés sur les rives du fleuve Maaci, un affluent de l'Amazone au milieu de la jungle. Le pirahã n'a qu'un seul verbe pour "voir" et "savoir", et un seul verbe pour "dire" et "penser":

Hi obaaaxai kahai kaisai
Il voit/sait vraiment comme faire des flèches.

C'est un peu la même chose dans certaines locutions du français :

Je vois ce que tu veux dire = Je sais/comprends ce que tu penses (et que tu essayes d'exprimer).

Par ailleurs, toujours en pirahã :

Hi gai-sai Batio ao'aopaxai
Il a dit que Martins est en colère.

"Sai" est un suffixe qui transforme un verbe en nom. Littéralement, la phrase peut s'analyser ainsi :

Ma parole (est) : "Martins est un colère."

Le dibadien est issu d'une langue amérindienne, le chinook, et les cyborgs (qui ont créé le dibadien, au départ comme un code à usage interne) ont envie de se distinguer de l'usage commun.

Le dibadien standard a un verbe pour "voir" (nanich), un autre pour "savoir" (këmtëk) - qui signifie aussi "comprendre" (il existe aussi le verbe patitap, qui signifie uniquement "comprendre") - un verbe pour "dire" (wawa) et un verbe pour "penser" (ukhach).

Par ailleurs, une phrase comme "Il a dit que Martin est en colère" se traduit ainsi :

Ya chi wawa phëng Maltin soleks
(Lui récemment dire que Martin être-en-colère)

Ça, c'est le dibadien standard, les cinq mille mots de la langue courante que chaque immigrant apprend dans le "Eikanem ye Tlatayetgo", le recueil de nouvelles de 400 pages qui comprend l'essentiel de la langue et de la culture dibadiennes.

Les cyborgs ont développé un autre usage, qu'ils utilisent uniquement entre eux, un dialecte interne :

Nanich signifie à la fois voir, savoir et comprendre.

Wawa signifie à la fois dire, penser, et vouloir dire.

"Il a dit que Martin est en colère" se dira :

Ya chi wawayet sis Maltin soleks
Littéralement : "son récent fait-de-dire : Martin être-en-colère"

Sis est une conjonction qui n'a pas d'équivalent précis en français. C'et l'équivalent du signe de ponctuation [:].

Pour un dibadien ordinaire, non-cyborg, une phrase comme "Ya chi wawayet sis Maltin soleks" a l'air bizarrre, mais elle est tout-à-fait compréhensible, et conforme aux règles de grammaire. Mais c'est le genre d'expression qu'on ne trouve pas dans le "Eikanem ye Tlatayetgo". Comme si, en français, quelqu'un disait "Sa parole récente est que Martin est en colère" et "Il ne voit pas ses paroles" (au lieu de : "Il ne sait pas ce qu'il dit / veut dire.")

Les choses se compliquent, comme toujours à Dibadi, parce que les cyborgs font de leur mieux pour être invisible au sein de la population. Ils occupent toutefois certaines fonctions : interprètes (ils sont les seuls à pouvoir étudier des langues étrangères), médecins, cadres supérieurs, dirigeants politiques. Il n'a pas échappé à la sagacité de l'homme de la rue que les gens instruits parlaient souvent d'une drôle de façon. D'où les moqueries, mais aussi, parfois, l'imitation.

Il en reste des expressions toutes faites, passées dans le langage courant comme "Wik ya nanich ya wawayet" (Il ne voit pas ses paroles) au lieu de "Wik ya këmtëk iszta ya wawa" (Il ne sait pas ce qu'il dit). La première expression est sentie comme plus "classe", plus "cool" que la deuxième...

Mais le style "amazonien" du dibadien parlé par les cyborgs est restreint aux conversations privées. Pour les discours publics, et à l'écrit, les cyborgs utilisent toujours le dibadien standard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
 
Comment parlent les cyborgs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...
» comment entrer en contact avec une âme du purgatoire
» NOS DÉFUNTS NOUS PARLENT ??? ATTENTION !
» comment cuisiner du tofu?
» comment en cas de crise se décontracter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral-
Sauter vers: