L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 InterRoman (publié sous licence CC0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mar 26 Oct 2010 - 2:44

Mis novos amigos. Permitan me ke les prezente aki lo projeto de lengua internasional ausiliar (naturalista i romanika) ke ei elaborado al inisio de este ano, depois de aver partisipado de multos projetos durante multo tempo (esperanto i lingua franca nova en partikular). Espero ke vos posan interesar vos por el, pois penso ke atende bien a las nesesidades de la komunikasion internasional por ser fonetiko, simple, natural i diretamente komprensible por sentenas de miliones de personas en lo mundo, sen aprendizaje previo.
Abrasos, P.C.

(eziste ja un foro: InterRoman@yahoogroupes.fr)



Projeto de Lengua Internasional "Inter-Roman" (IR)

Alfabeto: A B K(/C) D E F G I J L M N O P R S T U V X(sh) Z

Lo vokabulario de espaniol / portugez / fransez. Regla: 2 Vs 1..

Pronomes personales i  posesivos


Jo me me mi mi-s mia-s mio-s
Tu te te ti tu-s tua-s tuo-s
El lo,se le,se el,si su-s sua-s suo-s
Ela la,se le,se ela, si su-s sua-s suo-s
Elo lo,se le,se elo,si su-s sua-s suo-s
Un(o) lo,se le,se uno, si su-s sua-s suo-s
Nos nos nos nos nosa/o/-s nosa-s noso-s
Vos vos vos vos vosa/o/-s vosa-s voso-s
Eles los,se les,se eles, si su-s sua-s suo-s
Elas las,se les,se elas, si su-s sua-s suo-s

"El e mi amigo, no (lo) tuo." / "(Esta/Iso) era nosa idea, ma preferimos (la) vosa agora."

Konjugasion

Infinitivo imperfeto

parlar / saber / finir

Infinitivo perfeto (ausiliar aver o tener)

aver parlado / sabido / finido

Tempos imperfetos:

parla (presente) / sabe / fini (en opsion: jo parla > parlo / nos parla > parlamos...)
parlarai (futuro) / saberai / finirai (en opsion: parlarei / parlaremos...)
parlareva (kondisional) / sabereva / finireva
parlava (pasado kontinuo) / sabeva / finiva
parlara (preterito) / sabera / finira
parle (sujuntivo presente) / saba / fina
parlase (sujuntivo pasado) / sabese / finise
Parlare (sujuntivo futur) / sabere / finire

Tempos perfetos: (aver o tener)

ai parlado / ai sabido / ai finido (ei parlado / emos...)
averai ... (averei / averemos...)
avereva ...
aveva ...
avera ...
ava ...
avese ...
avere ...

Tempos prosimos (ir)

vai parlar / saber / finir (voi parlar / vamos...)
irai ... (irei / iremos...)
ireva ...
iva ...
fora ...
vaia ...
fose ...
fore

Forma pasiva (ser)

e parlado(-a) / sabido / finido (soi amado / somos...)
serai ... (serei / seremos...)
sereva ...
era ...
fora ...
sea ...
fose ...
fore

Forma pasiva continua (estar sendo)

estai sendo parlado(-a) / sabido / finido (estoi sendo / estamos...)
estarai sendo ... (estarei / estaremos...)
estareva sendo ...
estava sendo ...
estara / estivera sendo ...
estea sendo ...
estase / estivese sendo ...
estare / estivere sendo

Los finales personalizados eziste(n) solamente para las primeras personas de singular i plural en prezente i futuro del indikativo. Kuando uno parla de si, el no nesesita uzar lo pronome sujeto. (Las linguas fontes tende(n) a no distingir mais los finales de las otras personas, tornando nesesario l'uzo de un pronome sujeto). Uno pode tambien uzar lo final "-n" en todos los tempos para las personas segunda i tersera, i lo final "-no" para lo futuro. (Vea(n) abaxo la deklarasion de los diretos de l'infante)

Jerundio:

parlando / sabendo / finindo

Artiklos definidos:

la-s
lo-s
(l' – opsional en singular antes de vogal)
(de l’ > del, a l’ > al ante konsonantes)

Artiklos indefinidos:

un
una

Nombros:

un(a), dos, tres, kuatro, sinko, ses, sete, oto, nove, des,
onze, doze, treze, katorze, kinze, seze/deses,
desete, desoto, desnove,
vinte, vinteun, vintedos, ... trenta, trentaun, ... kuarenta, kuarentaun... sinkuenta... sesenta... setenta... otenta... noventa... sento, sentoun, sentodos... dosentos, dosentosun... mil, dosmil, dosmilun... un milion, dos miliones... un miliardo, dos miliardos...

Adjetivos i Pronomes demonstrativos:

este-s / ese-s / akele-s
esta-s / esa-s / akela-s
isto / iso / akilo (solamente pronomes)

Aplikasion:

Parlo interroman kon mis amigos. Si no sabese parlar IR, jo no podereva komunikar kon eles en lo mundo entero. Interroman e multo simple. Uno pode aprender lo en multo poko tempo i asi komunikar kon personas en kualker pais pois el e mais simple ke multas linguas por ser a la ves natural, fonetiko i bastante regular. Ademais, el no kontien palabras deformadas ni inventadas, aprovetando al masimo lo vokabulario internasional ja en uzo en la komunidade mundial, la sientifika en partikular...

PADRE NOSO

Padre Noso ki estai en lo sielo,
Santifikado sea Tu nome;
Venia Tu reino;
Sea feita Tu volontade
En la terra komo en lo sielo.
Lo pan noso kotidiano da nos oje,
E perdone nos las ofensas nosas,
Asi komo perdonamos a nosos ofensores,
I no nos induza en tentasion,
Ma libre nos del mal.

Deklarasion de los Diretos de l’Infante

PREAMBULO

VISTO ke los poblos de las Nasiones Unidas, en la Karta, reafirmaran su fe en los diretos umanos fundamentales, en la dignidade i en lo valor del ser umano, i desidiran promover lo progreso sosial i meliores kondisiones de vida dentro de una libertade mais ampla,

VISTO ke las Nasiones Unidas, en la Deklarasion Universal de los Diretos umanos, proklamaran ke todo ome tien la kapasidade de gozar los diretos i las libertades en ela establesidos, sen distinsion de kualker espesie, sea de rasa, kolor, seso, lingua, relijion, opinion politika o de otra natura, orijin nasional o sosial, rikesa, nasimento o kualker otra kondision,

VISTO ke l'infante, en dekorrensia de su imaturidade fizika i mental, nesesita protesion i kuidados espesiales, inkluzive protesion legal apropriada, antes i depois de su nasimento,

VISTO ke la nesesidade de tal protesion fora enunsiada en la Deklarasion de los Diretos de l’Infante en Jeneva de 1924, i rekonosida en la Deklarasion Universal de los Diretos Umanos i en los estatutos de las ajensias espesializadas i organizasiones internasionales interesadas en lo bienestar de l’infante,

VISTO ke l’umanidade deve a l’infante lo melior de sus esforsos,

ASI, L’ ASEMBLEA JENERAL

PROKLAMA esta Deklarasion de los Diretos de l’Infante, vizando ke l’infante tenia una infansia felis i posa gozar, en su proprio benefisio i en lo de la sosiedade, los diretos i las liberdades aki enunsiados i apela a ke los padres, los omes i las mulieres en su kualidade de individuos, i las organizasiones voluntarias, las autoridades lokales i los Governos nasionales rekonosan estes diretos i se empenien por su observansia mediante medidas lejislativas i de otra natura, progresivamente instituidas, de konformidade kon los segintes prinsipios:

PRINSIPIO 1º

L’infante gozarai todos los diretos enunsiados en esta Deklarasion. Todos los infantes, absolutamente sen kualker eksepsion, serano kredores de estes diretos, sen distinsion o diskriminasion por motivo de rasa, kolor, sekso, lingua, relijion, opinion politika o de otra natura, orijin nasional o sosial, rikesa, nasimento o kualker otra kondision, ker sua o de su familia.

PRINSIPIO 2º

L’infante gozarai protesion sosial i le serai proporsionadas oportunidades i fasilidades, por lei i por otros medios, a fin de le fakultar lo dezenvolvimento fiziko, mental, moral, spiritual i sosial, de forma saludable i normal, en kondisiones de liberdade i dignidade. En l’institusion de las leies vizando tal objetivo se tenerano en konta sobretudo, los meliores intereses de l’infante.

PRINSIPIO 3º

Desde su nasimento, todo infante averai direto a un nome i a una nasionalidade.

PRINSIPIO 4º

L’infante gozarai los benefisios de la previdensia sosial. Averai direto a kreser i se krear kon salude; para isto, tanto a l’infante komo a su madre, serano proporsionados kuidados i protesion espesial, inkluzive adekuados kuidados pre i posnatales. L’infante averai direto a una alimentasion, rekreasion i asistensia medika adekuadas.

PRINSIPIO 5º

A l’infante inkapasitado fizika, mental o sosialmente serano proporsionados lo tratamento, l’edukasion i los kuidados espesiales ezijidos por su kondision pekuliar.

PRINSIPIO 6º

Para lo dezenvolvimento kompleto i armoniozo de su personalidade, l’infante nesesita de amor i komprension. Se krearai, sempre ke posible, a los kuidados i sob la responsabilidade de sus padres i, en kualcer ipoteze, en un ambiente de afeto i de seguridade moral i material, salvo sirkunstansias eksepsionales, l’infante de la tenera edade no serai separado de su madre. A la sosiedade i a las autoridades publikas kaberai l’obligasion de propisiar kuidados espesiales a los infantes sen familia i akeles ki karesan de medios adekuados de subzistensia. E dezeable la prestasion de ajuda ofisial i de otra natura en favor de la manutension de los filios de familias numerozas.

PRINSIPIO 7º

L’infante averai direto a reseber una edukasion, ki serai gratuita i obligatoria por lo menos en lo grado primario.
Le serai propisiada una edukasion kapas de promover su kultura jeneral i serai kapasitado, en kondisiones de iguales oportunidades, a dezenvolver sus aptitudes, su kapasidade de emitir judisio i su senso de responsabilidade moral i sosial, i a se tornar un membro util de la sosiedade.
Los meliores intereses de l’infante serano la diretris a orientar los responsables por su edukasion i orientasion; tal responsabilidade kabe, en primero lugar, a sus padres.
L’infante averai ampla oportunidade para jugar i se divertir, vizando los propozitos mesmos de su edukasion; la sosiedade i las autoridades publikas se empeniarano en promover lo gozo de ese direto.

PRINSIPIO 8º

L’infante figurarai, en kualesker sirkunstansias, entre los primeros a reseber proteksion i sokorro.

PRINSIPIO 9º

L’infante gozarai proteksion kontra kualesker formas de neglijensia, krueldade i esplorasion. No serai jamais objeto de trafiko, sob kualker forma.
No serai permitido a l’infante se emplear antes de l’edade minima konveniente; de niuna forma serai levado a, o le serai permitido se empeniar en kualker okupasion o empleo ki prejudike su salude o edukasion o ki interfera en su dezenvolvimento fiziko, mental o moral.

PRINSIPIO 10º

L’infante gozarai proteksion kontra aktos ki podan susitar diskriminasion rasial, relijioza o de kualker otra natura. Se krearai en un ambiente de komprension, de toleransia, de amistade entre los poblos, de pas i de fraternidade universal i en plena konsiensia ke su esforso i aptitude deven ser postos a servisio de sus semeliantes.


Dernière édition par Patrick Chevin le Sam 30 Avr 2016 - 20:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier Simon



Messages : 3849
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mar 26 Oct 2010 - 9:24

Bonjour Patrick !

Bienvenu sur ce forum !
Excusez, mais je vais être assez franc : Qu'est-ce qui fait l'originalité de votre projet ? Pouvez-vous nous l'expliquer ?
Parce que voilà, presque tous les mois (non je ne déconne pas; je suis inscrit sur d'autres forums), surgit un nouveau projet de "romanoclone" (rien que la semaine dernière, un Allemand a relancé son "Eulingu" et m'a écrit sur Facebook). En ce qui concerne les langues "visuellement reconnaissables" pour les romanophones, il y a déjà l'Occidental et l'Interlingua depuis belle lurette qui, même si ça n'atteint pas le niveau de l'espéranto, ont une petite base internationale de pratiquants.
Comment marche l'accentuation de votre projet ?

J'ai l'impression qu'en ce qui concerne les langues romanes, la seule langue artificielle qui manque vraiment est la moyenne réelle (entre au moins les langues principales: français, italien, espagnol, portugais, roumain) qui reprendrait l'ensemble de leur caractéristiques communes (subjonctif, place des pronoms personnels), mais qui deviendrait assez complexe de ce fait.

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/ En ligne
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mar 26 Oct 2010 - 10:20

Bonjour Patrick,

Bienvenue sur ce Forum. J'aimerais ue l'InterRoman soit exposé sur Idéopédia. Pour cela il me faut la date de création et le code ISO (si il n' en a pas, il me faut une proposition en trois lettres). Je ferais une ébauche d'article que tu pourra compléter et ajouter liens pour que l'on puisse en savoir davantage sur ce projet. Merci Bonne continuation.


_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mar 26 Oct 2010 - 11:42

Tiens une romlang, ça faisait longtemps... Razz
J'en ai moi-même créées plusieures, dont le popiaro.

Citation :
BIDITO ce i popi di Nasoi Uniti, na Carta, au reafirmato i lori fee ni direti umai fundamentau, na dinitaa e no balore do ese umau, e au decidito promobee o progreso soxau e meyori condisoi de bita dentro de u libertaa mai ampia.
(Pour info, y /j/, ci /tSi/, ce /tSe/, s /s/.... La langue est basée sur des changements phonétiques perceptibles dans les différentes langues et dialectes romans. Les finales fréquentes du latin -tio se transforment en -soo (pl. soi), -ere en -e, -as en -aa, etc.)

En ce qui concerne l'InterRoman, comment se prononce le "j" ?
Personnellement, j'ai l'impression que la langue est surtout basé sur de l'ibéro-roman (hispano-portugais) avec une prononciation dédiphtonguisée et un peu simplifiée. Certaines choses semblent provenir de l'italien.
Cependant, aucune influence du français ou du roumain n'est perceptible... en même temps, cette dernière langue est tellement différente des autres...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Jeu 12 Mai 2011 - 14:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: InterRoman: Réponse groupée   Mar 26 Oct 2010 - 15:18

Bonjour à tous! Je vais essayer de vous répondre en bloc sans rien oublier ni personne... Je pourrai rentrer dans les détails plus tard (cette après midi... ce soir pour vous!)

Le projet date de janvier 2010. Le groupe yahoo, de février. Il a été édité pour la première fois sur la wiki de LFN (lingua franca nova, à laquelle je participe aussi...).

Pour ce qui est de l'abbréviation, j'ai choisi IR (InterRoman), mais si le code exige trois lettres, ça pourrait être LIR (lingua Inter-Romanika) ou IRN (InterRomaN), comme vous voulez...

IR, comme son nom ne l'indique pas, n'est pas un mélange ou une synthèse des langues romanes (d'ailleurs son nom pourrait être modifié si besoin était)... C'est une synthèse simplifiée et phonetisée des principales langues romanes internationales (Espagnol/portugais/français, dans cet ordre), dans la mesure où celles-ci sont tout d'abord très parlées sur 3 ou 4 continents, ensuite relativement homogènes entre-elles, l'espagnol et le portugais, pour ce qui est du vocabulaire, et le portugais et le français, pour la prononciation. Les autres langues par contre compliquent le problème et il suffit de voir les tentatives d'interlangues auxiliaires romanes ou néolatines pour s'en convaincre...

En idéalisant ce projet, je ne vise pas les seuls romanophones, mais aussi les autres, et c'est pour cela que je choisi la transcription phonétique. Il suffit de voir le problème posé par l'écriture du français, y compris pour les francophones, pour rejeter catégoriquement toute orthographe non phonétique...

L'éthymologie n'est pas un critère pertinent, car les mots évoluent librement en fonction de l'oralité, et il me paraît artificiel (érudit) de vouloir maintenir les graphies anciennes, voire réssusciter le latin, comme le font certains, à tort et sans grands résultats... Les langues romanes, elles-mêmes s'en sont éloignées et de façon divergentes, rendant impossible et illusoire tout retour en arrière...

Je préfère, pour ma part, antéciper l'évolution future, laquelle, si lon observe bien les langues de référence, va plutôt dans les sens de la simplification et de la phonétisation, comme l'InterRoman.

L'interlingua est à mon avis une monstruosité, je préfère encore l'espéranto, voire le volapük...

La lettre J se prononce comme en français (et en portugais) et la lettre X comme CH en français... La prononciation suit celle du français et du portugais et non pas celle de l'espagnol (sauf le S qui se prononce comme SS ou Ç, et le "S doux, ou sonnore s'écrit toujours Z...)

Espero aver respondido a todos de manera satisfatoria.
Abrasos, Patrick


Dernière édition par Patrick Chevin le Mar 22 Mai 2012 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Moi, j'en vois une   Mar 26 Oct 2010 - 15:48

Olivier Simon a écrit:
Bonjour Patrick !

Bienvenu sur ce forum !
Excusez, mais je vais être assez franc : Qu'est-ce qui fait l'originalité de votre projet ?

C'est que, pour une fois, la lettre K n'est pas sacrifiée au profit du C et que le G a toujours (je suppose) une même prononciation. C'est déjà une chose bien appréciable.

Par contre, je regrette (encore un coup) l'énorme similitude entre le neutre/épicène et le masculin, à l'exception, toutefois de elo/el (on peut espérer que ce soit EL qui soit neutre et ELO masculin, afin d'avoir un équilibre avec ELA).

Pour le reste (la conjugaison) c'est limpide, y a rien à en dire.

J'attends une grammaire détaillée chez Idéopédia, avec les cas d'utilisation des différents modes (bien vu pour le subjonctif futur: j'y suis venu moi aussi, avec du r'tard). j'aurais pu dire que les temps composés avec "avoir" risquent de manquer d'originalité, mais comme c'est une langue spécifiquement romane, ça ne dérange absolument pas.

Nemszev a écrit:
En ce qui concerne l'InterRoman, comment se prononce le "j"

C'est vrai, ça? Le J?

C'est un [x] comme dans "jota" (E)
C'est un [ʒ] comme dans "paragem" (P)
ou bien un [j] comme dans le latin retranscrit ("ejus")?

Bravo pour le X [ʃ]. Le Q a, cependant, disparu. Il aurait pu combler une prononciation manquante (le [ʒ] si J avait été [x], ou bien le [x] si le J avait été [ʒ]).
Bienvenue et à bientôt pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: IR Précisions   Mar 26 Oct 2010 - 19:54

J'ai laissé échappé quelques points, notamment l'accentuation tonique...

L'alphabet d'abord:
Les voyelles A E I O U, comme em espagnol (plutôt fermées) mais si on veut plus d'ouverture, par exemple devant certaines consonnes, pas de problème, ça ne gênera pas la compréhension...
Les consonnes se prononcent comme suit:
B = B et V = V
J = ZH et X = SH
G est toujours dur
K remplace C/QU mais on peut écrire C à la place de K (Ce, Ci = Ke, ki)
A priori les lettres C, H, Q, W, Y n'existent pas, sauf peut-être pour transcrire des mots étrangers...

L'accentuation tonique suit l'espagnol / portugais, mais pas religieusement. En fait, ça n'a pas trop d'importance: là où l'esp/port. dit "tónico", le français di "tonique" et même entre l'esp/port. européen et américain, il y a des diférences : olimpiadas / olimpíadas ...

Enfin pour le neutre, il faut remarquer que l'IR n'est pas une langue construite, mais qu'elle reprend les langues naturelles, sans formes inventées. Même les formes simplifiées existent soit en portugais, soit en français et parfois même en italien: "perfeto" de l'italien "perfetto" et le portugais "perfeito", ou encore "projeto" (it: proietto, fr: projet, po: projeto), parfois deux formes peuvent être en concurrence: "asetar" / akseptar" ... L'usage devrait trancher...

Pour l'instant je n'ai pas eu l'occasion d'utiliser la forme "elo" (il s'agirait du neutre: esp: ello = eso / isso > IR: iso).

Pour le préterit, il existe une forme non flexionelle en -RA:

Jo amara / komera / finira, qui s'inspire de la troisième personne du pluriel, plus homogène. Je commence seulement a utiliser le temps composé (qui en portugais a una valeur de présent) > Ei amado = Jo amara...

Le futur, lui, étant accentué sur la dernière syllabe: amarei, amarai... komerei, komerai... finirei, finirai...

Voilà. j'attends vos critiques et suggestions.




Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Pertites remarques informelles   Mar 26 Oct 2010 - 21:28

Patrick Chevin a écrit:
Voilà. j'attends vos critiques et suggestions.


Citation :
L'alphabet d'abord:
Les voyelles A E I O U, comme em espagnol (plutôt fermées) mais si on veut plus d'ouverture, par exemple devant certaines consonnes, pas de problème, ça ne gênera pas la compréhension...

Pas d'problème, ça m'va: une ouverte devant une consonne dans une syllabe, une fermée en fin d'syllabe, ça m'rapelle quèqu'chose.


Citation :
Les consonnes se prononcent comme suit:
B = B et V = V
J = ZH et X = SH
G est toujours dur
K remplace C/QU mais on peut écrire C à la place de K (Ce, Ci = Ke, ki)
A priori les lettres C, H, Q, W, Y n'existent pas, sauf peut-être pour transcrire des mots étrangers...

Là aussi, je ne peux qu'acquiescer. Le B est un vrai B (pas comme en grec), le V est un vrai V (pas comme en espagnol).
Pour le J et le X, là aussi, j'adhère, ainsi que le G. Particulièrement cette dernière lettre, ça c'est bien vu! Ça changera des autres langues romanes ou le G a des prononciations pour le moins... glissantes! Ce qui donne des fois des règles étonnantes (pugnace ≠ ignoble).
Moi, j'garde le K: c'est une bonne idée! Le K existait bel et bien en latin; pour des raisons que j'ignore, l'italien (la langue la plus proche géographiquement) a tendance à le faire oublier. Mais du coup, soit ça fait disparaître le C (ce qui serait dommage) soit faudrait trouver pour le C une autre prononciation*.
H, Q, W, Y. Pour ces lettres là, je comprends que tu ne veuilles pas t'en encombrer, mais ça risque d'être dommage, notamment, entre autres, pour éviter des homographes.
-Le Q et le W: c'est vrai qu'elles risquent de faire double emploi avec le K et le V (respectivement [k] & [v])
-Pour le H, c'est vrai que si tu n'as ni digramme ni [h] ni [x], elle ne sert à rien.
-Le Y fait pas vraiment roman, je te l'accorde, cependant, il peut être bien utile pour retranscrire le U français [y], une sixième voyelle ne serait pas de trop.


Citation :
L'accentuation tonique suit l'espagnol / portugais, mais pas religieusement. En fait, ça n'a pas trop d'importance: là où l'esp/port. dit "tónico", le français dit "tonique" et même entre l'esp/port. européen et américain, il y a des diférences : olimpiadas / olimpíadas ...

Mes réminiscences d'espagnol se sont évaporées en matière d'accentuation. Je sais simplement que ce n'est pas la première syllabe (sauf s'y a un diacritique ad hoc qui vient contrarier tout ça, comme en aneuvien).


Citation :
Enfin pour le neutre, il faut remarquer que l'IR n'est pas une langue construite, mais qu'elle reprend les langues naturelles, sans formes inventées. Même les formes simplifiées existent soit en portugais, soit en français et parfois même en italien: "perfeto" de l'italien "perfetto" et le portugais "perfeito", ou encore "projeto" (it: proietto, fr: projet, po: projeto), parfois deux formes peuvent être en concurrence: "asetar" / akseptar" ... L'usage devrait trancher...

Pour l'instant je n'ai pas eu l'occasion d'utiliser la forme "elo" (il s'agirait du neutre: esp: ello = eso / isso > IR: iso).

Là, c'est franch'ment dommage: une nouvelle langue romane aurait été une occasion superbe de remettre tout ça en question! et on aurait eu:

N
M
F
SgCons. ou -ECons. ou -OCons. ou -A
Pl
-ES
-OS
-AS

Mais bon... cette critique est un avis personnel... seulement un avis personnel.

Citation :
Le futur, lui, étant accentué sur la dernière syllabe: amarei, amarai... komerei, komerai... finirei, finirai...


Pourquoi ne met-on alors pas de diacritique? Le I final se prononce-t-il distinctement, ou comme un yod [ɐmɐˈʀɐj]... au fait, le A, il est comment? antérieur [a] comme dans "plane", postérieur [ɑ] comme dans "crâne", central [ɐ] comme dans "one" (engl.) ou bien ça n'a pas d'importance particulière?

*Pourquoi pas [ʧ] devant toutes les lettres? ce qui le rendrait proche du CH espagnol et (à peu près) du C italien. Mais c'est vrai que pour cette lettre, je comprends ton embarras; moi aussi, j'en ai ch...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: kontinuasion   Mar 26 Oct 2010 - 22:57

Anoev,

Les diphongues se prononcent : aï, eï, oï, uï (inexistant je crois en IR) et sont toujours toniques en fin de mot.

L'accent tonique tombe sur l'avant dernière syllabe, sauf si la dernière lettre est une consonne (hormis les formes conjuguées de la troisième personne du pluriel), et sauf les terminaisons classiquement accentuées sur la pénultièmes:

- ico/a : utópico
- ulo/a : vírgula
- in(e) > en : imájen

comme en espagnol / portugais / italien etc.

- alemán > alemánes
- italiáno > italiános
- interromanísta > interromanístas

Les mots terminés en -aria/ario sont accentués sur l'avant-dernière: funsionário. C'est une des raisons (l'autre étant la régularité) pour laquelle j'ai choisi les terminaisons en -ava/-eva/-iva, pour l'imparfait et le conditionnel:

amava / aveva / dormiva
amareva / avereva / dormireva

qui rapellent l'italien...

Il est évident qu'on pourrait marquer graphiquement la tonicité par un accent aigu. Ça pourrait être utile pour apprendre, mais très vite ça deviendrait inutile...

Pour les mots en GN du français, ceux que se prononcent G-N s'écrivent GN et ceux qui se prononcent GN (NY) s'écrivent NI, quoique souvent en esp/port (et donc en IR) ils se prononcent G-N : "ig-norar" et non "iniorar", "sig-no" etc.

Pour les graphies NH du portugais et Ñ de l'espagnol (souvent GN en français et italien), on a N ou NI:

sonio / soniar
ano / anual
espaniol
maniana

À plus!







Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 0:57

Patrick Chevin a écrit:
Pour les graphies NH du portugais et Ñ de l'espagnol (souvent GN en français et italien), on a N ou NI:

sonio / soniar
ano / anual
espaniol
maniana

Kapisko.

Par conséquent, le I sert de glide (yod, dans ce cas) à proximité d'une autre voyelle. Dans le cas du maïs (mais, maiso, maise, maisa: rayer les mentions superflues), on prononcerait /majs/ et non pas /ma.is/ sauf si, je suppose, il y avait un accent qui vienne appuyer ce I: maís, maíso etc... auquel cas, cet accent tonique forcerait le I à se prononcer [i] plutôt que [j].

Pareil pour le U à proximité d'une autre voyelle: un Ú ne se prononcerait pas [w] mais bien [u].

Sinon, y avait un certain temps de ça, j'avais édité ici une autre écriture de l'espagnol (je ne retrouve plus la page) tenant compte d'un certain nombre de particularités:

-ainsi, C (a, o, u) & QU (e, i) devenaient K
-G se prononçait toujours [g], en conséquence de quoi, pour avoir un [x], on faisait systématiquement appel au J.
-comme le V se prononce [b], pour avoir une prononciation de mots étrangers en [v], j'utilisais le W.
-le CU devenait QU (libéré par le K, cf plus haut)
-GU se prononcerait toujours [gw] même devant e, i ou y, ce qui ferait disparaître le Ü de l'orthographe espagnole, à moins que des mots en [y] apparaissent.
-le C (e, i, y) passait à Z, ainsi, on n'avait plus cette incohérence du nom d'une lettre (Z) ne comportant pas cette lettre (ceta).
-C n'existait plus que dans le digramme CH, le Ñ et le LL étaient conservés, de même que les ¡! & ¿?

Mais où caser ça? J'pense que même à Cuba, y z'en voudraient pas! Peut-être une minorité hispanophone en Aneuf... au Roenyls, p't'êt'? Ou bien alors, j'vais essayer la même cuisine, mais pour d'autres langues: l'italien, le portugais...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 1:26

On ne peut pas réformer une langue en espérant que ses locuteurs acceptent celle nouvelle version. L'IR est immédiatement intelligible à près d'un milliard de personnes, mais il s'agit d'une autre langue, qui ne prétend pas remplacer les langues sources (sauf peut-être pour la communication internationale).

Par contre les simplifications se produisent naturellemement dans ces mêmes langues... (IR s'efforce de les prendre en compte)

Pour les mots où il n'y a pas de diphtongue mais un hyatus : maís (en portugais = milho), país, raís, on peut toujours utiliser l'accent. Il s'agit en général de monosyllabes et ces mots son peu nombreux.

(désormais Z : maiz, paiz, raiz, pluriels maizes, paizes, raizes...)

Il est interessant de constater qu'en espagnol et en portugais, les règles de transcription de l'accent tonique sont complètement différentes:

esp: secretaria/o (sécrétaire) / secretaría (secrétariat)
port: secretária/o (secretaire) / secretaría (secrétariat) également: secretariado

En IR on aura: sekretaria/o (secrétaire) / sekretariado (secrétariat)

En portugais les règles d'accentuation sont assez compliquées. Par exemple les mots finissant par I ou U sont accentués en finale naturalement et sans accent écrit, mais pour les finales en A, E et O, il faut marquer l'accent.



Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 2 Nov 2011 - 21:30, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 2:01

Patrick Chevin a écrit:
On ne peut pas réformer une langue en espérant que ses locuteurs acepte celle nouvelle version...

Tu pensais quand mêm'pas que j'parlais sérieusement!? C'était évidemment pure vue de l'esprit et je pense que n'importe quel hispanophone se marrerait d'bon cœur en lisant mes trouvailles! Ma dernière allusion (P't'êt' qu'au Roenyls...) en fait foi.

En tout cas, pour l'accentuation, faut trouver quèqu'chose de simple, surtout pour une langue à vocation auxilliaire. Un truc du style "accent sur telle syllabe si pas de diacritique; et si l'accent est déplacé, le signaler par un diacritique"; comme ça on s'y perd pas.

Citation :
En IR on aura: sekretaria/o (secrétaire) / sekretariado (secrétariat)

On risque pas de confondre! En aneuvien, on aura

Secrétariat = Skribrat
Secrétaire = Skribdu

L'accent est sur la première syllabe.

Citation :
En portugais les règles d'accentuation sont assez compliquées. Par exemple les mots finissant par I ou U sont accentués en finale naturalement et sans accent écrit, mais pour les finales en A, E et O, il faut marquer l'accent.

'fectiv'ment, c'est torride!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Vilko
Modérateur


Messages : 2512
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 10:22

Patrick Chevin a écrit:
On ne peut pas réformer une langue en espérant que ses locuteurs acepte celle nouvelle version...
Si. Voir l'histoire du hongrois, du finnois, du turc (non seulement changement d'alphabet, mais renouvellement du vocabulaire), du malais (devenu Bahasa Indonesia...) etc.

J'ai même mes propres idées pour réformer le français et l'anglais. Quand je serai dictateur... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 12:31

Vilko a écrit:
Quand je serai dictateur... Cool

On dirait la tronche à Pinochet... ou Jaruzelski (lunettes comprises), mais l'sourire en plus, quand même.

Pour les changements d'alphabets, le moldave (roumain de Moldavie? voire!?) et l'azéri y ont eu droit. Quant au russe, des lettres comme le Ѣ ont disparu en 1917.

Pour le vocabulaire, c'est surtout l'ajout de nouveaux mots, et là, c'est le propre de toute langue... vivante; mais des mots disparaissent ou deviennent rares; j'aurais pas d'mal à dire qu'en français, des mots comme "oncques", "céans" ou "nenni" ne s'entendent plus qu'à la Comédie française et qu'y a peu d'chance qu'on les entende dans l'prochain jité.

Quant au malais, si mes infos ne sont pas erronées, il existe encore (Bahasa melayu), mais... en Malaisie (Fédération de _ ). Le bahasa melayu est aussi parlé en Indonésie (Sumatra), aux côtés du bahasa indonesia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 13:54

Citation :
- ico/a : utópico
- ulo/a : vírgula
- in(e) > en : imájen
Pour comparer, en popiaro, les finales en -ico n'ont pas de règle précise d'accentuation, on peut accentuer "utópico" ou "utopíco" sans problème.

Les problèmes liées aux morphèmes finaux atones sont en partie annulés car raccourcis.
Selon la règle, les -ul- se transforment en -i-/y semi-voyelle. Vu que "Vírgia" prononcé /virgja/ n'est pas non plus possible (/gj/, /kj/ ne sont pas présents dans les mots officiels, toujours transformés en y), on a "biria".

Quant à "imájen", en popiaro c'est "imaye", parce que le -n final est abrégé quant il est suivi d'une voyelle ou de rien du tout.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Jeu 12 Mai 2011 - 14:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 16:25

En IR aussi on pourrait dire "utopíko" au lieu de "utópiko", en accentuant le i comme en français, sans problème...

Y a un gars en Andalousie (Juanma, c'est son pseudo, mais j'ai perdu les coordonnées de son site), qui a concocté une langue simplifiée à partir de l'espagnol, qu'il a appelée "ABLE" (de "habla") et qui est sur certains points semblable au Popiaro...

Agora, kero eskriver algunas palabras en InterRoman, para dizer (a) vos ke, con esta lengua, no se trata de konstruir una lengua ideal i multo menos perfeta, i mais bien de organizar lo ezistente de tal manera ke fasilite, para un maior numero de jente. i de modo mais natural i pragmatiko posible, eliminando al masimo las difikultades, mas sen deformar las formas ezistentes.

Vosas kritikas eventuales son bienvenidas.


Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 2 Nov 2011 - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 19:58

J'ai retrouvé le site de cette langue, l'Able.
C'est très amusant à lire... On dirait du langage sms espagnol (les espagnols ont l'habitude de supprimer un tas de lettres, dont les voyelles de fin de mots, quand ils écrivent vite par sms).
Mais on voit aussi des simplifications, un peu comme en popiaro, le V/B se confondent en B, de même que le J/Y/LL en Y (mince alors, je pensais être original Suspect ) et en général, on aime bien abréger un peu les mots...

EDIT: zut tu m'as devancé!

Pero mi linga e sui partiyaritai me piace e nou la boo lasaa cadee. Como lo boi oo dicito, ee u proyeto de linga, nou u linga finita.

Quand à ta langue, elle est très agréable à lire. Bon, c'est sans doute parce que je connais un peu de chaque langue romane. Cela dit, je ne sais pas si un français qui n'a jamais fait de portugais comprendrait "agora" pour "maintenant", "aora" serait sans doute plus compréhensible.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mer 3 Nov 2010 - 22:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Able   Mer 27 Oct 2010 - 20:01

Finalement, j'ai retrouver le mail de Juan et je vous donne un échantillon de son "ABLE":


Qeridi amig:
Se acab le beran. A ber si con le temp el anim des qerid forist se
calme, i el otoñe tra con si nuebi esperans i un époc ma pasific i yen
de bueni desees.

Yo me adelant al nabidad, por qe come les temperament de alguni
segiríen de es maner, pa el imbierne est grup peligre.

Por Le libertad i el respet, qe se aben perdid en un mund global cad
di ma loc, yo propon le pa,le armonie, le alegrie i el yustís.

Con les meyor desees pa todi, FELÍ ESTASON NUEB!! Y PRÓSPER OTOÑE!!

>>> yuan camu <aumicp@hotmail.com>



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Encore!   Mer 27 Oct 2010 - 20:22

Tant qu'on y est, voici mon FRANSEM (lang fransez semplifiet)


La aksant tonik tomb tujur sur la dernier silab

La artikl sengulier et LA. La artikl pluriel et LE (il fo prononser LÉ)

tut le letr se pronons

La alfabet et :
Le voiel: A, E(é), I, O e U(ou)
Le konson: B, D, F, G, J, K, L, M, N, P, R, S, T, V, X(=ch) e Z.

tut le mot pren un form feminin

La konjugezon et kom suiv:

Tut le verb et de la mem grup de konjugezon

Ekzampl: la verb emer

Le pronom personel : mua, tua, lui, el, nu, vu, o

Infinitiv > emer (il fo prononser la R)
Partisip prezant > eman
Partisip pase > emet

Le tan sempl

Prezant: mua em
Emparfet: mua eme
Futur: mua emera
Kondisionel: mua emere
Subjonktiv: ke mua em
Emperativ: em

Le tan kompozet

Tua av emet
Lui ave emet
El avera emet
Nu avere emet

La verb eter (être): et / ete / etera / etere
La verb aver (avoir): av / ave / avera / avere



Mentenan sa et a vu de dizer sa ke vu pans de set version semplifiet de la lang fransez !


Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 17 Nov 2010 - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Able et Popiaro   Mer 27 Oct 2010 - 20:35

Nemszev,

Grasias por tus komentarios!

Dans mes premier textes "maintenant" se disait "aora", ensuite j'ai préféré "agora" parce que les risques de confusion avec "ora" (heure) sont moindres... L'espagnol "ahora" et le portugais "agora" viennent tous deux du latin "hac hora"...

Tu devrais prendre contact avec Juan. J'ai beaucoup échangé avec lui sur un forum de langues romanes. Il cherche des gens qui vont dans la même direction. (Dernièrement il a laissé tomber l'espagnol, pour faire la même chose avec l'italien)

Les latinistes, néolatinistes, romanicistes et interlinguistes ne s'intéressent qu'à ressusciter le latin... (Pour eux, il n'est pas mort, mais vit à travers les langues romanes. (Évangile linguistique)
Revenir en haut Aller en bas
Anoev
Modérateur


Messages : 16249
Date d'inscription : 16/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Ibérique?   Mer 27 Oct 2010 - 21:43

Salut Patrick

À lire les règles grammaticales et un certain nombres de mots, on voit l'emprunt évident à l'espagnol.

Quelques règles de prononciatiobns (La lettre J, notamment) sont empruntées au portugais. Ce qui fait, du moins à ce que j'en sais, de l'interroman, une langue à forte tendance ibétique.

Y a-t-il des emprunts aux autres groupes (roumain, français, italien, romanche & corse)?

Sinon, je réussis à peu près à comprendre le sens général des phrases, mais pour le mot à mot, j'ai de grosses lacunes (aussi grosses que mes lacunes d'espagnol), c'est pas encore d'main la veille que je traduirai, directement de l'interroman à l'aneuvien, la déclaration universelle des droitys de l'enfant.


Yn lomir.
À bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 21:55

Oui, Patrick, je vais essayer de le contacter quand j'aurai un peu de temps. Je peux éventuellement rejoindre le forum où tu l'as rencontré.

Le français simplifié, j'avais déjà essayé un truc qui y ressemblait vaguement, mais moi j'essayais surtout de trouver des racines et de travailler dessus avec des suffixes.
Tu pourrais m'expliquer pourquoi ce choix de -et pour le participe passé, et pas -e? Ca fait un peu occitan comme langue au final... Razz

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Mer 27 Oct 2010 - 22:21

En fait j'avais changé de ET en E, puis je suis revenu à ET pour ne pas confondre avec l'imparfait et parce que beaucoup de participee passés sont en t/te (n'oublie pas que les mots on toujours phonétiquement la forme féminine afin d'éviter les lettres muettes...)

Fezer > feze / fezet (fait/faite)
Ekriver > ekrive / ekrivet (écrit/écrite)
Dizer > dize / dizet (dit/dite)
...


Dernière édition par Patrick Chevin le Mer 17 Nov 2010 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 30 XISTES EN INTERROMAN   Mer 27 Oct 2010 - 22:22

30 XISTES EN INTERROMAN

Dos kasadores konversan:
- Aier jo kasara tigres.
- E tu avera sorte?
- Multa. Jo no vera niun tigre.

En lo bar de un klub de peskadores amadores, dos peskadores, depois de aver bebido bastante, se orgulian de sus fasanias.
Lo primero dise:
- Aier jo kapturara una truta de medio metro.
- No e nada, - responde l'otro. - Algunos dias antes jo kapturara un pes ke segurava una pekena lampa.
- Verdade? No lo kreo!
- Entonses, diminua tu truta, i jo imediatamente apagarei mi lampa!

Lo mediko: Saba ke una profunda respirasion mata los mikrobios.
L'infermo: Si, si. Mas komo obligar los mikrobios a respirar fundo?

Dos amigos se enkontran en lo kamino.
Lo primero dise:
- Tu ker beber kafé?
- No, grasias, si jo bebo kafé no poderei dormir.
- Ke pena, mas e las tres de la maniana!
- Si, i voi a l'ofisio.

Un estupido arriva retardado al teatro. L'akomodadora le dise:
- Senior, l'espektakulo ja komensara desde vinte minutos. Jo le pedo ke okupe su asento sen faser ruido.
- Por ke? Todos ja estano dormindo?

- Entonses, vos dezea vos tornar mi jendro?
- Onestamente, no. Ma no veo otra manera de me kazar kon su filia.

- Me diga ke se deve faser para reseber lo perdon de sus pekados.
- Primero, pekar.

En la primera klase de l'ano, en la eskola, la profesora esplika:
- Fora de la eskola vos me konosen komo Marta, ma dentro de esta eskola vos deve me xamar por mi sobrenome Seniora Silva.
Un de los alunos se vira a su kolega i serio dise:
- Antonio, fora de la eskola tu me konose komo Jozé, ma aki, en la eskola, kero ke tu me xame...
Apois una pauza, el akresenta:
- Batman.

Un ofisial de l'ezersito vizita l'alkalde de una pekena aldea:
- Nesesito de akomodasion para soldados durante la grandes manobras. Kuantos omes poden dormir en l'alkaldia?
- Bien, - responde l'alkalde, - durante lo dia solen dormir aki sete funsionarios...

- Mamá, este bebé ke akabamos de reseber morava antes en lo sielo?
- Si, kerido.
- Entonses lo espulsaran sertamente por ke no parava de xorar.

Un turista vizitava una ekspozision de pinturas i dise a su amigo:
- Este kuadro e veramente realista. El desperta mi apetito.
Lo kompaniero indaga:
- Komo e posible, ke un sol nasente le desperte l'apetito?
Lo turista responde:
- Iso e un sol nasente? Pensava ke fose un ovo frito!

- Entonses, komo fora aier l'ezame de direksion?
- No sei. L'ezaminador todavia no salira de l'ospital.

- Pode una mulier faser de un ome un milionario?
- Pode, si el es bilionario.

Dos sekretarias estan sentadas en frente a su makina de eskriver. Una suspirando:
- Lo xefe se vesti tan xice!
L'otra, tambien suspirando:
- Verdade, i tan rapido!

- Juanito, tu estai kontento kuando vamos nos ospedar en tu kaza?
- Si, tio, multo kontento. Mamá me da un dólar para ke jo no te demande por ke ki e ke tu naris e tan azul.

Ela (en la sesion espirita): "Mi marido kerido, tu e felis agora?"
La vos de l'espozo: "Soi."
Ela: "Mais ke kuando tu viviva kon mi?"
La vos: "Mais."
Ela: "I ke ki e ke tu fas en lo paradizo?"
La vos: "Mas no estoi en lo paradizo, estoi en l'inferno."

Una seniora estai dolente i no pode ir a la misa de domingo. Por tanto ela envia ala su espozo. Kuando este volve, ela pregunta a el:
- Entonses, tu estava a la misa?
- Si. Responde el.
- Era bela?
- Si.
- I lo padre predikara?
- Si.
- Verdade? I sobre ke?
- Sobre lo pekado.
- I ke el disera?
- ke el e kontra.

Durante la seremonia de kazamento en la iglezia lo novio subitamente palido interrompe lo padre:
- Perdona, Padre, komo lo senior disera? Por kuanto tempo?!

En la korredor, nova sekretaria, joven i bela, pasa serka de dos funsionarios.
- O ke bela xica, - un dise.
- Sinko filios, - nota l'otro trankilamente.
- Ela tien sinko filios? No pode ser!
- Ela no. Tu.

Dos embriones konversan:
- Tu pensa ke eziste vida apois la morte?
- No sei: asta agora niun regresara de ali.

La mamá pregunta a su filita:
- Entonses, Danielita, tu ker kuantos bombones?
- Tles.
- No tles, i si tres, - korrije la mamá. No te doi bombones asta ke tu pronunsie korretamente.
- Sinko, - dise Danielita.

Lo pekeno Pedrito dise a su mamá:
- Nosos novos visinos son multo pobres.
- Komo tu sabe?
- Bien, por la gritaria kuando lo nino engulira una moneda.

- Profesor, se pode punir alguno por algo ke no fasera?
- No, en absoluto! Por ke? - pregunta lo maestro.
- Jo no fise mi dever de kaza...

- Por ke tus manos estano tan susias, Pedrito?
- Jo lavara mi rostro, Papá.

Un guarda dise a un krimonozo:
- Tu va ser ezekutado maniana. Ke dezea para tu ultima refeksion?
- Sandia.
- O, lamento, ma no e la estasion de sandias. Tu no pode tener las asta otubre.
- Voi aguardar.

"Tu ja oira parlar de l'antlantiko?"
"Si. Jo asta atraversara lo nadando. E tu ja oira parlar de lo mar Morta?"
"Klaro ke si! Jo mesmo matara lo."

Padre i filio asisten televizion:
- Papá, como se xama la situasion de l'ome ke tien dos mulieres?
- Xama se "bigamia".
- I multas mulieres?
- Iso e poligamia.
- I una sola?
- Monotonia.

- Oje jo estava a lo mediko por kauza de la deteriorasion konstante de mi memoria.
- I ke disera lo mediko?
- Pedira ke jo pagase antes.

A las tres de la madrugada, un polisial para un peaton:
- Adonde va?
- A una konferensia sobre la moral, senior polisial.
- No me engane; ki fareva una konferensia a esta ora?
- Mi espoza.

Un kan pasa en frente de una ajensia de trabalio i ve l'anunsio seginte:
"Nesesitamos de un sekretario ke saba dijitar 12 pajinas por ora i domine linguas estranjeras." Lo kan entra i pregunta si tambien akseptan kanes.
- Vos sabe dijitar? - pregunta la mulier tras la meza.
- Sei, - dise lo kan, se senta a un komputador libre i rapido redije una karta.
- Bien. E konsernente linguas estranjeras?
- Miau, miau!



Dernière édition par Patrick Chevin le Jeu 28 Oct 2010 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Jeu 28 Oct 2010 - 9:02

Bonjour,

J'ai publié une ébauche de présentation de l'interRoman sur Idéopédia. Il faudra la compléter mais cela permet d'avoir déjà une base.


- Page InterRoman sur Idéopédia.

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: InterRoman (publié sous licence CC0)   Aujourd'hui à 19:37

Revenir en haut Aller en bas
 
InterRoman (publié sous licence CC0)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» commande dendrogramme sous R
» extraire sous SAS
» Graphiques sous R?
» Chauffage électrique : sous la fenêtre ou à l'opposé
» La vie des ouvriers d'usine sous Napoléon III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: