L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand la réalité rejoint la diégèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vilko
Modérateur


Messages : 2508
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Quand la réalité rejoint la diégèse   Sam 13 Nov 2010 - 16:53

http://true-turtle.livejournal.com/85315.html

La vidéo : des commandos russes viennent de capturer un bateau pirate somalien qui avait attaqué un tanker russe. Quand la vidéo commence les Russes viennent de reprendre le tanker et de libérer leurs compatriotes.

À part quelques phrases en anglais ("What the fuck is that?" et "Why do you lie to me? This is not a fishing boat") tout est en russe. Je ne parle pas le russe mais les images parlent d'elles-mêmes.

Les commandos russes laissent les pirates (ligotés ?) sur le bateau, qu'ils font exploser ensuite.

Normalement les pirates sont somaliens, mais certains d'entre eux disent qu'ils sont pakistanais (c'est possible, vu leur type physique).

Il faut savoir que c'est la pauvreté, causée par l'épuisement des bancs de poisson (lui-même causé par la sur-pêche des chalutiers-usines des pays développés) qui poussent les pêcheurs somaliens à devenir des pirates. Le chaos qui règne en Somalie (chaos qui est une conséquence directe de la misère) a rendu le gouvernement central inopérant et incapable d'empêcher la renaissance de la piraterie.

Bref, c'est exactement la situation que je décris dans mon idéomonde. Voir le fil "Comment Vincent apprit le dibadien" dans ce forum, surtout les derniers messages. Parfois la réalité rejoint la fiction.

AVec quelques différences : dans mon idéomonde, les mêmes causes ont les mêmes effets, mais à la place des commandos russes on a les miliciens de Quamis Mindi et des soldats klelwaks, des androïdes à peau verte. De plus, dans mon idéomonde, ce genre de scènes se passe à grande échelle, avec des millions de morts à la clé. Mais attendons, dans notre monde réel, l'après-pic pétrolier et les pénuries alimentaires mondiales qui en résulteront...

Des klelwaks auraient étranglé les pirates avec des cordes et récupéré le bateau. C'est la solution la plus économique (économie d'explosifs, capture d'un bateau) et aussi la plus écologique (les corps des pirates, jetés à l'eau, nourriraient la faune marine). Mais les commandos russes sont humains, et pas seulement au sens biologique du terme. Il leur est donc psychologiquement difficile de tuer de sang-froid. Dans mon idéomonde les miliciens de Quamis Mindi ont le même problème.

Les Russes vont donc faire sauter le bateau en laissant les pirates dessus.

C'est, pour les Russes, la solution la plus satisfaisante, puisque ainsi personne ne commet d'homicide direct : chaque commando ou marin russe a une tâche précise (attacher les prisonniers, manoeuvrer le bateau, placer les explosifs, régler les détonateurs...) qui, isolée, ne suffirait pas à tuer les pirates. Même le capitaine des commandos peut apaiser sa conscience en arguant des ordres reçus (Je suppose que l'opération n'a pu se faire que par décision expresse du gouvernement russe).

Le haut fonctionnaire russe (peut-être Poutine lui-même) qui a donné l'ordre de faire sauter le bateau n'a tué personne de ses mains et il pourrait toujours dire, si on lui demandait des comptes, "la situation m'a été présentée sous un certain angle", et "les ordres que j'ai donnés par téléphone n'étaient pas de tuer les pirates".

Je viens d'entendre aux infos que des pirates somaliens viennent de capturer un bateau chinois avec 29 membres d'équipage. On attend la suite... Des soldats chinois seraient-ils plus charitables que des commandos russes ? Il faudrait demander aux Tibétains et aux Ouïghours ce qu'ils en pensent :?

Autre chose : je ne sais pas si je suis le seul à avoir cette impression, mais la langue russe "sonne" un peu sinistre dans la vidéo. Est-ce à cause de la violence de la situation ?

L'un des commandos dit :

What the fuck is that? Why do you lie to me, this is not a fishing boat.

En dibadien :

Iszta sëpu hedës gu... Kewa tlim nai, hedës wik shub iskëmpish kanim.

Littéralement : Quel excrément ceci est... Pourquoi mentir (à) moi, ceci pas être attrape-poisson bateau.

Pas de problème, on peut parler dibadien à des pirates qu'on vient de capturer... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
 
Quand la réalité rejoint la diégèse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la réalité rejoint la diégèse
» Vidéo-documentaire : "Vampires - Quand la réalité dépasse la fiction" !
» Quand la réalitée rejoint la fiction
» opération et règles
» Colares 1977 : quand la réalité dépasse la fiction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Diégèse-
Sauter vers: