L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Safaria - IAL arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Safaria - IAL arabe   Mar 16 Nov 2010 - 19:21

J'ai cherché sur la toile pour voir s'il y avait déjà eu des projets de langue auxiliaire à base d'arabe.
Etant donné que je parle un peu arabe, je me suis dit que ce serait une bonne idée, histoire de rendre un peu plus accessible une langue qui rebute tant par sa prononciation que par sa grammaire.

Me basant sur l'arabe plutôt parlé pour le lexique (vu que les mots sont plus courts), le maltais notamment pour une simplification phonologique et une grammaire simplifiée, mais en restant compréhensible sans tomber dans un artificialisme (comme en slovio ou en espéranto).
Je précise que la graphie et la prononciation employées dans cette langue sont parfois très lointaines de celles de l'arabe moderne.

Pour les formes verbales, plutôt que d'avoir une racine tri- ou quadrilitère à conjuguer en changeant les voyelles à l'intérieur du mot, on aura une seule forme, le "masdar" ou "nom verbal", très souvent utilisé par les arabes.

Ana fe teclim aarabi. = Je (suis) dans parler arabe. = Je parle arabe.
(En arabe littéraire, on écrirait ça "Ana fii takliim 3arabiyyan", mais là j'ai un peu changé l'orthographe et le rendu sonore plus dialectal)

On a ainsi des verbes au présent avec:
Ana = je
Enta = tu (m)
Enti = tu (f)
Hua = il
Hia = elle
Ahna = nous (le ħ est le H emphatique arabe).
Entum = vous
Hum = ils/elle

Suivi de "fe" (qu'on peut aussi prononcer sans le E, cette lettre étant muette dans de nombreux cas).

Et d'un masdar: exemples: aitai (donner), ihaz (prendre), fehm (comprendre), aarf (savoir)...

Le "ana fe" peut s'enlever quand le pronom sujet est implicite au contexte. On obtient alors une formulation typiquement arabe, la phrase nominale.
Fehm. = comprendre = "je comprends/j'ai compris..."

Bon maintenant pour les temps et les autres formes grammaticales, je suis encore dans le flou! Laughing

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Ven 19 Nov 2010 - 22:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Mar 16 Nov 2010 - 19:54

Sellamat !

(tiens, ça aussi c'est de l'arabe à l'origine, comme environ 5% du vocabulaire sambahsa)

Citation :
J'ai cherché sur la toile pour voir s'il y avait déjà eu des projets de langue auxiliaire à base d'arabe.
Je connais en revanche une auxlang faite par un Lybien (ardano). Bien que n'étant pas à base d'arabe, l'Adûnaïc de Tolkien (la plus documentée de ses créations avec le quenya et le sindarin) est bien connue pour s'inspirer du sémitique.

Citation :
Etant donné que je parle un peu arabe, je me suis dit que ce serait une bonne idée, histoire de rendre un peu plus accessible une langue qui rebute tant par sa prononciation que par sa grammaire.

Me basant sur l'arabe plutôt parlé pour le lexique (vu que les mots sont plus courts), le maltais notamment pour une simplification phonologique et une grammaire simplifiée, mais en restant compréhensible sans tomber dans un artificialisme (comme en slovio ou en espéranto).
Je précise que la graphie et la prononciation employées dans cette langue sont parfois très lointaines de celles de l'arabe moderne.
Pour la grammaire et les formes basiques, tu peux t'inspirer du sémitique en général. Justement, je lisais avant-hier soir sur Wikipédia les articles consacrés aux langues sémitiques. La parenté entre l'akkadien et l'arabe est évidente (imagine s'il fallait comparer le français à l'indo-européen tardif !).
C'est vrai que la phonétique de l'arabe est aussi particulière que compliquée. Pour la simplifier, tu peux t'inspirer des emprunts lexicaux tels qu'ils apparaissent ailleurs (notamment indonésien, swahili).


Citation :
Bon maintenant pour les temps et les autres formes grammaticales, je suis encore dans le flou! Laughing
Pour le futur, tu n'as qu'à préfixer "sa[wfa]". Pour l'imparfait, utilise le verbe auxiliaire "kâna".
Pour le parfait/passé simple, là je ne sais pas; car l'opposition accompli/inaccompli, que tu as supprimée, est fondamentale en arabe !

Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Mar 16 Nov 2010 - 21:09

Citation :
Pour la grammaire et les formes basiques, tu peux t'inspirer du sémitique en général. Justement, je lisais avant-hier soir sur Wikipédia les articles consacrés aux langues sémitiques. La parenté entre l'akkadien et l'arabe est évidente (imagine s'il fallait comparer le français à l'indo-européen tardif !).
En fait, l'idée de ma langue, c'est une sorte d'arabe simplifié. Une sorte de créole...
C'est vrai que l'akkadien est assez proche. Je me souviens avoir pu identifier des mots comme "chien"...

Citation :
C'est vrai que la phonétique de l'arabe est aussi particulière que compliquée. Pour la simplifier, tu peux t'inspirer des emprunts lexicaux tels qu'ils apparaissent ailleurs (notamment indonésien, swahili).
Oui, j'y pense aussi.

Citation :
Pour le futur, tu n'as qu'à préfixer "sa[wfa]". Pour l'imparfait, utilise le verbe auxiliaire "kâna".
Pour le parfait/passé simple, là je ne sais pas; car l'opposition accompli/inaccompli, que tu as supprimée, est fondamentale en arabe !
L'idée principale est de ne pas avoir trop d'inflexions, mais que ça reste compréhensible pour un arabe.
Plutôt que de faire "ana kataba ism ana" pour "j'écris mon nom", que ne comprendrait pas bien un arabe (car kataba est utilisé pour identifier un verbe dans un dictionnaire, mais ça signifie "il a écrit" et pas "écrire", pour ça c'est plutôt le masdar), je préfère une structure plus naturelle, en privilégiant les noms.
J'ai pensé à utiliser des adverbes de temps comme "qad" (déjà) pour le perfectif et le mot "kan(a)" (était) qui sert à mettre un verbe à l'imparfait...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Mar 16 Nov 2010 - 21:37

Je continue, parce que j'étais un peu occupé tout à l'heure...

Ana teclim aarabi.
Je parle arabe.

Ana mex teclim aarabi. (x se prononce "ch")
Je ne parle pas arabe.

Qet fe qacl semec.
Le chat mange un poisson.

Can qet fe qacl semec.
Le chat mangeait un poisson.

Mecanx qet fe qacl semec.
Le chat ne mangeait pas de poisson.

Siecon qet fe qacl semec.
Le chat mangera un poisson.

Mesieconx qet fe qacl semec.
Le chat ne mangera pas de poisson.

Nous avons donc:
Présent/Passé
(nul) / mex - après le sujet
can / mecanx - avant le sujet
siecon / mesiecon - avant le sujet

L'article défini n'est pas utilisé ici. Si une précision s'impose, on placera "de" (ce). On la rencontre déjà dans "maintenant", "de zaman" (zaman = temps).
On peut également, pour montrer l'indéfini, utiliser le mot pour "un", "vahed" (le V se prononce W ou V).
De qet = le chat, ce chat
Vahed qet = un chat

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mar 23 Nov 2010 - 22:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Ven 19 Nov 2010 - 22:23

Mex aaref ei esm le de loaa. Mesieconx "aarabia"... Momcen haga cif "safaria" be aarabia.

Je ne sais pas encore quel nom donner à cette langue. Ce ne sera pas "arabe"... Peut-être quelque chose comme "voyageois" en arabe.

[ne_pas savoir quoi/quel nom pour ce/cette langue. ne_pas.fut arabe.f... peut chose comme(nt) voyage_adj_f avec/par arabe_f]

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Mar 23 Nov 2010 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Mar 23 Nov 2010 - 22:43

Petit récapitulatif de prononciation:
Les voyelles:
Longues:
a [a: æ: ɑ: ɛ:]
i [i:]
u [u:]

Brèves:
e [e ɛ æ i ɪ] - cette voyelle, sauf dans les monosyllabes toniques, peut s'enlever si moins de 3 consonnes se succèdent*
o [o ɔ u]

* Exemple: cebir (grand)
Regol cebir = le/un grand homme
Enta cbir = tu es grand
Cetir = nombreux
Ahna ctir = nous sommes nombreux

Dipthongues:
La voyelle la plus longue des deux est la 2e:
aa [aa ɑa aɑ ʕɑ ɑʕ] - à ne pas prononcer comme une longue
ae [ai ɑi ɑe ɑɛ ʕi]
La voyelle la plus longue des deux est la 1re:
ei [ei e:]
ou [ɑu ɔu ou o:]

Consonnes:
b (p) m v f [b p m v/w f]
c g h q j [k g/ʒ/dʒ h/x/ħ ʔ j]
d t n s z x [d t n s z ʃ]
l r [l r]
(p s'utilise surtout dans les emprunts étrangers)

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3851
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Sam 26 Jan 2013 - 20:25

Jeffrey Brown vient d'annoncer qu'il a publié son projet de conlang basée sur de l'arabe simplifié : http://www.jeffreyrbrown.info/SimArabic/

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Sam 26 Jan 2013 - 21:31

Il a gardé l'ordre des mots, mais il a rendu analytique les temps verbaux et simplifié les irrégularités.
C'est bizarre à lire, mais il y a moyen de comprendre. Il faudra que je montre ça à des amis qui maîtrisent bien l'arabe standard moderne.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Sam 26 Jan 2013 - 23:05

silent 


Dernière édition par lsd le Sam 6 Juil 2013 - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Dim 27 Jan 2013 - 2:28

Tout comme l'anglais, l'arabe prend des années d'apprentissage. Contrairement à l'anglais, peu d'entre nous écoutent des chansons en arabe, regardent des films ou des séries en arabe, etc. Il est donc difficile de se faire à cette langue. De plus, c'est une langue "morte" (ou artificielle) puisque son usage est restreint à certains discours officiels, une certaine presse et certaines émissions de télé. Je dis artificielle, parce que si j'ai bien compris, c'est une forme d'arabe classique (comme celui du Coran) adapté à l'usage moderne. Moi j'ai fait 3 ans de cours d'arabe (et un an en solo avec un livre) et ça ne me suffit pas pour bien le parler, alors qu'il m'a fallu un an d'espagnol pour pouvoir tenir des conversations suffisamment relevées dans cette langue.

Qui sait, peut-être qu'un jour un génie aura l'idée de réunir les dialectes majeurs d'Arabie et de créer un arabe dialectal unifié. Il suffit d'appliquer ma méthode. Cool
(J'aurais bien envie d'être ce génie, mais d'abord il faut trouver des ouvrages solides de grammaire / dictionnaires sur chacun des dialectes)


EDIT:
Bon, j'ai parcouru la grammaire de cet arabe simplifié. Il n'y a pas grand chose qui change par rapport à une grammaire normale, si ce n'est une volonté de régulariser le sens des verbes dérivés pour donner une certaine logique (mais je vois déjà qu'il y a deux schèmes causatifs, le II et le IV et qu'il n'explique pas la différence).
Les déclinaisons en cas sont réduites à -i pour le génitif, ce que je trouve même un peu superflu (toutes les terminaisons vocaliques des cas sont éludées à l'oral de toute façon).
Pour ce qui est de la morphologie verbale, j'en ai déjà parlé, il la "créolise" (pour "je mangeais", on a "était je mange" [ce que j'ai fait en safaria], au lieu de dire "j'ai mangé" il dit "déjà je mange", etc.).
Il manque pas mal de points dans cette grammaire. Je pense que l'auteur n'en est qu'à ses débuts.
J'espère pour lui qu'il ne va pas s'arrêter en cours de route, même si j'ai bien peur que simplifier l'arabe soit une tâche plus ardue que ce qu'on imagine !...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Safaria - IAL arabe   Aujourd'hui à 5:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Safaria - IAL arabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Safaria - IAL arabe
» Où est la langue arabe??
» Chevaux Arabe et Fantasia
» Première béatification en Israël d'une arabe catholique
» Les soulèvements du monde Arabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Idéogénéral :: Incubateur de langues-
Sauter vers: