L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vrakylte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 3:15

Voici quelques mots du vocabulaire vrakylte:

aeyro,i: avoir
etro,i: être /ether (absolutif) /wii,yi (médiatif)
atikxos: faire /akte(med.)
mavenro,a: manger (mäv) /maevy(med.)
larenro,a: laver (lär) /laery(med.)
ae tecta: comment
tect'es: quel est
dialae: quand
palkiae: où
es: un être
major: grand (par une classe ou un rang)
minor: petit (idem)
skro,i: verbe de dialogue, peut signifier je m'appelle, je suis
scrio,i: écrire
Imperius: l'Empereur, litt.: celui qui détient le pouvoir (ae'aeius iusa lom impror)
Livius: moi, litt.: celui qui détient la vie (ae'aeius lom liver)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aerelloth



Messages : 242
Date d'inscription : 14/10/2009
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 13:02

Livious a écrit:
dialae: quand
palkiae: où
Est-ce que ces deux mots ont l'origine que j'imagine ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aerelloth.unblog.fr/sommaire
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 13:06

Citation :
Est-ce que ces deux mots ont l'origine que j'imagine ?

C'est à dire ? Question

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 13:19

Livious a écrit:
ether (absolutif)
Le médiatif pour un verbe, d'accord. C'est pour un fait non-attesté.
Mais l'absolutif, il me semble, c'est un cas de déclinaison pour les noms, pas pour les verbes. Il donne le cas sujet à un nom qui accompagne un verbe intransitif et objet direct pour un verbe transitif.

Citation :
major: grand (par une classe ou un rang)
minor: petit (idem)
Traduits en latin par "(le) plus grand" et "(le) plus petit".

Citation :
skro,i: verbe de dialogue, peut signifier je m'appelle, je suis
"Verbe de dialogue"? C'est très très vague tout ça...
Est-ce que ce n'est pas une sorte de verbe être qui marque l'identité (comme "ser" en espagnol) et non l'état temporaire (comme "estar" en espagnol) ?

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 19:58

Aerelloth a écrit:

Est-ce que ces deux mots ont l'origine que j'imagine ? Razz

Tous à fait, nous nous sommes compris. Razz Cool Laughing

Nemszev a écrit:
Livious a écrit:
ether (absolutif)
Le médiatif pour un verbe, d'accord. C'est pour un fait non-attesté.
Mais l'absolutif, il me semble, c'est un cas de déclinaison pour les noms, pas pour les verbes. Il donne le cas sujet à un nom qui accompagne un verbe intransitif et objet direct pour un verbe transitif.
Ether c'est une nominalisation du verbe être. Les verbes nominalisés portent "ò". L'être nominalisé c'est l'"etrò" ou l'"es" dans des cas sujets.
Ether represente une nominalisation du verbe, mais à un niveau autre, avec faire"atikxos" et "aether" l'absolutif de "aeyro": avoir.

Citation :
"Verbe de dialogue"? C'est très très vague tout ça...
Est-ce que ce n'est pas une sorte de verbe être qui marque l'identité (comme "ser" en espagnol) et non l'état temporaire (comme "estar" en espagnol) ?
Mais dans les dialogues pale servant à faire connaissance, skro à un sens dépendant de la conjonction le precédant: la phrase "ae tecta skro" diffère de "dialae skro" ou "tect'es skro".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mar 18 Jan 2011 - 21:23

Livious a écrit:
Ether represente une nominalisation du verbe, mais à un niveau autre, avec faire "atikxos" et "aether" l'absolutif de "aeyro": avoir.
Par niveau autre, tu veux dire cas de déclinaison (absolutif) ? Donc "atikxos" et "aeyro" sont deux absolutifs?
Est-ce que ta langue contient aussi des ergatifs ?

Citation :
Mais dans les dialogues pale servant à faire connaissance, skro à un sens dépendant de la conjonction le précédant: la phrase "ae tecta skro" diffère de "dialae skro" ou "tect'es skro".
"Comment vas-tu? - Quand es-tu? - Quel est ton nom?" ?
Ou je me trompe.

Je ne pense pas avoir déjà vu ce genre de chose...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mer 19 Jan 2011 - 2:20

Nemszev a écrit:
Livious a écrit:
Ether represente une nominalisation du verbe, mais à un niveau autre, avec faire "atikxos" et "aether" l'absolutif de "aeyro": avoir.
Par niveau autre, tu veux dire cas de déclinaison (absolutif) ? Donc "atikxos" et "aeyro" sont deux absolutifs?.

Aether et atikxos sont des absolutifs, oui.

Nemszev a écrit:
["Comment vas-tu? - Quand es-tu? - Quel est ton nom?" ?
Ou je me trompe.

Ae tecta skro, dialae skro et palkiae skro ne contiennent pas "tu" dans leur formation, "tu" étant "ux", et dans les questions, étant "ites", donc cela signifie:
"Comment va(s)..., Quand es(t)...., Quel est .... nom".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mer 19 Jan 2011 - 2:23

Inclinaison Vrakylte
2. Le Locatif en Orium
Le locatif, c’est un mot bien intuitif. Il désigne ou se situe un mot. Prenons le pouvoir « impror ».
Eh bien, nous savons que l’imperius possède l’impror, mais où peut-il l’utiliser ?
Dans son conseil, dans la salle du conseil, l’ « orium », donc la salle du pouvoir, c’est l’ « improrium » et la salle où se trouve l’Empereur, c’est l’ « Imperium ».

Formation du locatif : ………..+……………

Le Passif Présent (lom passifis actualis)

y treana lom quellanox

y as quellanox tùr treana



1 ; Où se trouve le verbe, le sujet, et l’objet dans ces 2 phrases ?
2 ; Traduis la première phrase à l’aide du vocabulaire : quellanox : les chevaux ; treano,a : conduire
3 ; Quels sont les différences entre la première et 2eme phrase ?
4 ; Quel est l’ordre des mots ?
4 ; Comment se construit alors le passif vrakylte ?


Règle : pour construire le passif présent on met le sujet +…… + objet +……… + ………….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Mer 19 Jan 2011 - 2:24

Inclinaison vrakylte
Nous connaissons tous l’Imperius, l’empereur de Vrasillie, mais pourquoi ce nom ?
Vrasilopolis est un empire puissant, un empire d’ « impror », de pouvoir, c’est le droit de l’empereur de détenir cette puissance, de la posséder, de la « iusò », qui est mieux que l’Imperius pour « iusò lom impror ».
En effet, l’imperius est formé à partir de imper+ius, c’est-à-dire pouvoir+détenir : cela donne l’empereur : celui qui détient le pouvoir.

Règle Générale
Un Nominal se forme à partir d’un informatif signifiant une idée brute et d’un terminaisif signifiant la nominalisation de l’idée par trois principes :
-la possession :-ius génitif :-orum ex :imperius : detient le pouvoir
-l’endossiation :-or génitif :-orum ex :impror :est le pouvoir
-l’actionalité :-os génitif : osum ex :impros :fait le pouvoir

Application : Ainsi à l’aide du vocabulaire faire ces nominalisations:
Liv = lifo
Liv + ius : livius =……..
Liv + or : ……. = qui est la vie
……… : ……… =qui fait la vie
Kant = chanter
Kant + os :……. = qui fait du chant
Trouve d’autres exemple avec tes connaissances.

Es : être
Ae : possession
Akt : action
Mav : mastication
Lav : lavage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Dim 30 Jan 2011 - 4:35

Que pensez-vous, s'il-vous-plait, de mes fiches d'étude ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vrakylte    Dim 30 Jan 2011 - 11:43

Kant + or :……. Qui est le chant?

Que signifient les pointillés?

Assez facile pour moi, car j'aime bien les langues à affixes, l'aneuvien en fait partie. On retrouve, à quelque chose près, le même radical (à postériori) pour "chant": kaṅt

Par contre, (avis personnel) puisque tu demandes un avis, le régime impérial, c'est pas ma tasse de thé. Mais bon... ça n'empêche pas une belle langue.

Je vais me pencher un peu plus là d'ssus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Re: Vrakylte    Lun 31 Jan 2011 - 20:30

Anoev a écrit:
Kant + or :……. Qui est le chant?
Que signifient les pointillés? .
Les pointillés sont la partie à remplir (hé oui!!!). Quant à Kantor, c'est cela, kant ne s'utilise pas comme un nom commun signifiant "le chant", kantor, lui, signifie le chant, plus que celui qui est le chant: c'est le chant.

Anoev a écrit:
Par contre, (avis personnel) puisque tu demandes un avis, le régime impérial, c'est pas ma tasse de thé. Mais bon... .
Je développerai, l'Impire est un régime et une base importante du vrakylte.

Anoev a écrit:
Je vais me pencher un peu plus là d'ssus.
Je te remercie de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoev
Modérateur


Messages : 16238
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Vrakylte    Lun 31 Jan 2011 - 21:29

Livious a écrit:
Quant à Kantor, c'est cela, kant ne s'utilise pas comme un nom commun signifiant "le chant", kantor, lui, signifie le chant, plus que celui qui est le chant: c'est le chant.

En fait, si je comprends bien, dans cet exemple, KANT est un radical qui ne peut pas s'employer seul et qui a besoin d'un suffixe (-ius, -or, -os) pour avoir une signification quelle qu'elle soit,

Un peu comme

-en espéranto, où on trouve le même radical: kant, mais qui lui a besoin de
-o pour "chant"
-i pour "chanter"
pour ce qui est des terminaison grammaticales (resp. nm, vb) et...

-or- dans kantoro pour "chantre"
-ul- dans kantulo pour chanteur, kantulino pour chanteuse,
- etc...

-en elko

deux clefs GOL + SOW (non utilisables seules) donnant
-golso pour "chant"
-golsoi pour "chanter"...


Par contre, en français, on peut trouver le radical seul: "chant" ou affublé d'une terminaison verbale (-er) ou bien le transformant en adjectif "chantable" ou même en adjectif verbal: "chantant, chanté".

En aveuvien, on a, comme en français et aussi en anglais pour certains mots ("love"), le radical seul pouvant être utilisé pour plusieurs types de mots (verbes, noms, adjectifs...) et ce sont les termes environnants qui donnent le sens:

Àr usaacane kaṅte nep repen àr rylnerte. = Les chants désespérés ne sont pas toujours les plus beaux.
Àr usaacandur kaṅte dyrev serat ar inçhríne idem tempev = Les désespérés chantent faux parce qu'ils reniflent en même temps.*

Je suppose que tu n'as pas que ces trois suffixes (-ius, -or, -os) pour agrémenter tes radicaux et que tu nous en prépares d'autres. Moi, j'en ai un joli paquet; pourtant, je suis à peu près certain que j'ai dû en oublier pas mal en route.


*Comme exemple, y a mieux, mais c'est tout ce que j'ai pu trouvé pour illustrer le propos avec des mots à peu près analogues: tu m'excuseras. J'ai même pas pu mettre d'exemple en anglais, car contrairement à "love", les traductions anglaises respectives de "chant" et "chanter" ne sont pas les mêmes mots: song/to sing, I sang, sung.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livious



Messages : 45
Date d'inscription : 15/01/2011
Localisation : Guadeloupe, Outre-Mer

MessageSujet: Les Nombres   Jeu 3 Fév 2011 - 19:39

Zéro : òm
Un : yn(i)nitial
Deux : plu, pluritial
Trois : ter, tertial
Quatre : qua, quatritial
Cinq: qun, qunitial
Six: trix, trixial (abet)
Sept : set, setitial
Huit : orò, oraitial
Neuf : tricim, triciminal
10 : derom
11 : ynerom
12 : pluderom
13 : terderom
15 : qunderom
19 : tricimerom
20 : birom
21 : ynibirom
25 : qunbirom
30 : Terom
35 : qunterom
40 : Kuarom
45 : qunkuarom
50 : Kynom
55 : qunkyrom
60 : trixirom
70 : setrom
90 : Hellerom
100 : kem
1000 : aerom
10 000 : del aerom
1 000 000 : kel aerom
1 000 000 000 : ael aerom
1 210 415 : ael plukerom kuadelqunom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vrakylte    Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Vrakylte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Autres idéolangues-
Sauter vers: