L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 8:52

Bonjour chers interlocuteurs de la langue française.

Je viens de découvrir un livre qui semble très intéressant... pour ceux à qui ça intéresse... qui s'intitule "D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?", écrit par Jean-Denis Gendron, en 2007.

Voici une vidéo sur Youtube où l'auteur résume son ouvrage: http://www.youtube.com/watch?v=6UFBHBYD6bU

Voici le résumé :

Citation :
Louangé aux XVIIe et XVIIIe siècles, vilipendé au XIXe siècle, l’accent québécois fait problème.

Problème qui n’est rien d’autre cependant que le puissant révélateur d’une situation linguistique laissée sous le boisseau.

C’est cette situation que s’attache à décrire le présent essai.

Apparaissent au jour des pratiques langagières inédites, résultat d’un ensemble exceptionnel d’événements culturels et politiques. Il en sortira par deux fois un ordre phonétique nouveau.

La partie se joue d’abord à Paris, mais aussi à Québec. Et différemment dans les deux cas.

Ainsi, de part et d’autre de l’Atlantique, la période qui va de 1600 à aujourd’hui représente un moment capital de l’histoire de la prononciation du français.

S’inscrivent d’emblée dans ce moment capital, la fondation de Québec et l’implantation définitive de la langue française en Amérique du Nord. Double événement dont on s’apprête à commémorer le 400e anniversaire (1608-2008).

Je ne peux pas vous dire mon opinion à propos du livre car je ne l'ai pas lu, mais il me semble très intéressant. Je vais essayer de me le procurer et je vous en donnerai des nouvelles. Si quelqu'un l'a lu, donnez-nous votre opinion!

Son ISBN est 9782763786155, pour aider les recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 16:06

J'avais déjà vu cette vidéo, mais je me la suis repassée.

Voici quelques différences:

- les consonnes dentales s'affriquent devant les voyelles d'avant i et u (ti>tsi, du>dzu)

- une prononciation plus relachée pour les consonnes (qui en finale ont tendance à être "mangées") et des voyelles:
L'accent "standard" est pointu parce qu'il demande de prononcer les voyelles de la même manière partout, alors qu'en québécois, ces voyelles interagissent avec leur environnement (le i de fini sera plus "pointu" que celui de "Chine")... les francophones qui ont un accent "standard" ont d'ailleurs du mal dans des langues comme l'anglais ou l'allemand à ne pas perdre cet accent pointu (distinguer "sit" de "seat" en anglais est difficile pour eux). (Je dis l'accent standard, parce que par exemple dans ma région, on prononce aussi les voyelles avec moins de tension, comme au Québec)

- le R: alvéolaire roulé (en fait plutôt battu, comme en espagnol) chez certains, grasseyé et sonore chez d'autres. En France, il est plutôt uvulaire spirant, en Belgique et en Suisse, plus sourd...

- les voyelles nasales:
Il y a des mouvements divergents de prononciation au Québec et en Europe (normale et pédante):
* an: tend vers [E~] ou [a~] au Québec et [A~] voire [O~] en Europe
* in: tend vers [e~] au Québec et [E~] voire [9~] en Europe
* on: tend vers [A~] au Québec et [O~] voire [o~] en Europe
Quant au "un", en Europe, on le prononce [9~] ou [E~] selon les villes. Au Québec, il me semble que c'est plutôt un [2~].

- Dans certains endroits au Québec, les chuintantes ont tendance à se prononcer comme des h aspirés ("bonjour" se dit "bonhouu'")

- Les emprunts à l'anglais dans les deux parlés...
En Europe, on les prononce à la française, quoi que le son [N] (dans camping, ring...) est apparu par emprunt. Il y a parfois de grosses erreurs de prononciation...
Au Québec, plusieurs tendances: la prononciation à l'anglaise (non sans une pointe d'accent parfois), la prononciation du mot en l'adaptant au français (orthographiquement aussi!), le prononcer comme si c'était un mot français ("Los Angeles" et "Boston" en sont de bons exemples) ou utiliser un mot français pour calquer ce mot anglais ("clavardage", "babillard", "baladodiffusion", "chandail" (pull), "stationnement" (parking)).
J'ai aussi remarqué pas mal de calques aux mots et tournures anglaises:
- fais une gauche, puis t'arrives! (make a left) = tourne à gauche, puis t'arrives!
- il est fait! (he's done) = il a fini!
- y a quoi comme brevages (beverages) ? = y a quoi comme boissons ?
(En Belgique, on a légèrement le même phénomène avec le néerlandais et des expressions comme "tu tires ton plan", "ça goûte le chocolat"... et il y a des expressions françaises que flamands/wallons/bruxellois utilisent dans leur langue "ça va?" (ok?), "allez?" (c'est pas vrai?)...)

- Les "tics" de discours des européens francophones et des québécois...
En Europe: des "'fin", "genre", "voilà", "quoi!"... à tout va...
Au Québec: des "là (là)", "t'sais", "fa(it) que", "p(u)is"...

- En français standard, non seulement l'accent est pointu, mais certaines règles de grammaire sont plus tenaces qu'au Québec, comme le genre des mots... Au Québec, un garçon dirait "chu toute fatigué" sans problème, alors qu'en Europe, on lui ferait une remarque du style "tu te féminises?".
Une autre différence, c'est la manière de faire des questions en oui/non... la même question en:
* français standard: est-ce qu'elles mangent une pomme? / elles mangent une pomme? (à l'écrit ou très formel: mangent-elles une pomme?)
* québécois: mangent-elles une pomme? / elles mangent-tu une pomme?
Les québécois ont aussi du mal avec les subordonnées...
* français standard: Je (ne) sais pas ce que je vais faire. C'est la chaise sur laquelle je suis assis.
* québécois: Je sais pas qu'est-ce que je vais faire. C'est la chaise que je suis assis dessus.
Le "L" du pronom "le/la/l'" a tendance à être doublé au Québec (ex: Je l'-l'ai mangée).
La prononciation plus relâchée des consonnes en québécois a donné naissance à des mots groupés qui ne le sont pas en français standard: sur le/la => sul, dans le => danl, dans la => daans (plus long), à la => àà (idem), tout ça => tça, pas du toute => pantoute...

Concernant certaines tournures, ainsi que certaines expressions, puis aussi pour la prononciation, je vois quand même une grosse influence des patois et des accents des anciens immigrants français, notamment de l'Ouest-Nord-Ouest de la France, qui ont une intonation assez proche. Je peux vous montrer un exemple avec cette vidéo en saintongeais.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Réatami



Messages : 516
Date d'inscription : 24/11/2010
Localisation : France

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 16:29

Citation :
Concernant certaines tournures, ainsi que certaines expressions, puis aussi pour la prononciation, je vois quand même une grosse influence des patois et des accents des anciens immigrants français, notamment de l'Ouest-Nord-Ouest de la France, qui ont une intonation assez proche. Je peux vous montrer un exemple avec cette vidéo en saintongeais.

Il me semble que les colons québécois étaient à la base des vendéens. Mais je ne suis pas sûr de moi car j'ai entendu ça je ne sais plus où donc la source est plus tellement vérifiable.

Citation :
En Europe: des "'fin", "genre", "voilà", "quoi!"... à tout va...

Tu peux rajouter "mec" comme tic de langage. Je connais un certain nombre de personnes qui ponctuent leurs phrases non pas de points et de virgules mais de "mec" et de "quoi". Ex : "Je lui ai dit "'fin quoi mec ? Tu veux pas non plus que je te donne les réponses mec ?" Mais quoi mec, il faut pas qu'il exagère". Mais je pense qu'après cela dépend du milieu social.

Citation :
les francophones qui ont un accent "standard" ont d'ailleurs du mal dans des langues comme l'anglais ou l'allemand à ne pas perdre cet accent pointu (distinguer "sit" de "seat" en anglais est difficile pour eux)

Les Québécois relâchent les voyelles ? Je ne l'avais jamais remarqué. Le terme accent pointu me fait sourire car je ne l'ai jamais entendue. Dans ma région tout le monde parle Français standard (et très standard. Dès que quelqu'un vient en prononçant un peu différemment on trouve ça étrange. Par exemple, un certain nombre de personnes venant du nord accentuent énormément leurs [R] qui deviennent [R\] et leurs [S] ce qui heurte mes oreilles de francophone standard Very Happy ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 16:58

Réatami a écrit:
Les Québécois relâchent les voyelles ? Je ne l'avais jamais remarqué. Le terme accent pointu me fait sourire car je ne l'ai jamais entendue. Dans ma région tout le monde parle Français standard (et très standard. Dès que quelqu'un vient en prononçant un peu différemment on trouve ça étrange. Par exemple, un certain nombre de personnes venant du nord accentuent énormément leurs [R] qui deviennent [R\] et leurs [S] ce qui heurte mes oreilles de francophone standard Very Happy ).
En fait, les principales différences entre le français français et le français québécois sont les suivantes:
au Québec, on affrique le /t/ et le /d/ devant le /i/ et le /y/; tu dis se dit /tsy dzi/ ;
les voyelles /i/, /u/ et /y/ en position accentuées et devant une consonne autre que /v/, /z/ et /Z/ deviennent /I/, /U/ et /Y/, c'est-à-dire qu'elles se centralisent un peu (c'est le relâchement dont Réatami parlait) ;
le québécois a conservé les distinctions /E~/ et /9~/ (brin et brun), /a/ et /A/ (patte et pâte), /e/ et /E/ (serai, serais), /2/ et /@/ (jeu, je) ;
certaines de ces distinctions sont d'autant plus grandes qu'on note au Québec un maintien de la distinction de longueur des voyelles, les voyelles longues pouvant aller même jusqu'à se diphtonguer. Par exemple, tasse pourrait se prononcer /tAws/ ; ça dépend des régions.

On remarque aussi l'amuïssement du /l/ dans certaines locutions fréquentes:
dans les -> /de~/
dans la -> /dA~:/
sur les -> /se:/
sur la -> /sa:/

je les ai vus -> /jezevy/
à l'électricité -> /E:tRiste/
elle est venue -> /E:vny/ (ici, le E vient de la fusion de /ale/: elle est)

On remarque aussi, au point de vue syntaxique, la persistance de l'ancien usage qui faisait disparaître l'accusatif lors de la présence d'un pronom personnel accusatif et d'un pronom personnel datif:

je le lui ai dit -> /Ziedzi/
elle le lui a dit -> /ayAdzi/
il le lui a dit -> /IjAdzi/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 17:46

Réatami a écrit:
Tu peux rajouter "mec" comme tic de langage.
Personnellement, je ne le dis et ne l'entends presque pas... Ca doit être spécifique à ta région ou ceux que tu côtoies...
C'est un peu comme le "p'tain"... Quand je suis avec des amis dans un cadre informel, j'ai tendance à beaucoup dire ça, mais ce n'est pas forcément insultant, c'est une marque de surprise... Mais je ne dirais pas ça dans d'autres contextes...
(Chez moi à Liège, on (moi inclu) dit aussi beaucoup "oufti" pour montrer sa surprise... et visiblement ce n'est presque qu'à Liège!)

Citation :
Les Québécois relâchent les voyelles ? Je ne l'avais jamais remarqué. Le terme accent pointu me fait sourire car je ne l'ai jamais entendue.
C'est vrai qu'à la base, je l'entendais plutôt de la bouche de québécois, ce terme... Mais en ayant fait de la phonétique je comprends tout à fait ce qu'ils veulent dire.
En français standard, il y a "a e i o u é è eu" et les nasales... En québécois, il y a chaque fois un son qui correspond à ces voyelles dans des contextes de relâchement (là où on devrait mettre un peu de tension dans l'articulation pour bien les prononcer), par exemple, en syllabe entravée, "mille" nous dirions [mil], et qqn qui a l'accent liégeois ou québécois dirait [mIl] (ce qui se rapproche de "mèlle" ou de "mélle"), en comparaison avec le "i" normal, qui est une voyelle très tendue et aiguë.
EDIT: Silvano l'explique mieux que moi...

Citation :
Dans ma région tout le monde parle Français standard (et très standard. Dès que quelqu'un vient en prononçant un peu différemment on trouve ça étrange.
En Belgique, c'est assez hétéroclyte dans les prononciations, on rencontre de tout, du plus standard au plus étrange. Et par exemple, on peut entendre la différence entre: une famille moins aisée, une plus aisée, un français (certains mots nous font tiquer, notamment quand vous dites "os", moi mon o est ouvert, vous c'est fermé).

Citation :
Par exemple, un certain nombre de personnes venant du nord accentuent énormément leurs [R] qui deviennent [R\] et leurs [S] ce qui heurte mes oreilles de francophone standard Very Happy ).
Oui, je trouve aussi qu'au Nord, le R est particulièrement approximatif et se rapproche de la consonne arabe 3ayn. Quand des français viennent en Belgique, en général ce sont des lillois, et du coup c'est l'idée qu'on a tendance à se faire de l'accent français en général (c'est faussé!).

Silvano a écrit:
je le lui ai dit -> /Ziedzi/
elle le lui a dit -> /ayAdzi/
il le lui a dit -> /IjAdzi/
dans les -> /de~/
dans la -> /dA~:/
sur les -> /se:/
sur la -> /sa:/
Oui, j'ai mal transcrit tout ça dans mon précédent message.
C'est vrai qu'il y a ce trait qu'on retrouve aussi en lyonnais:
"Le cadeau, j'y ai donné!" (je lui ai donné)
Et les "il(s)" prononcé "i", c'est assez caractéristique.
On le remarque facilement parce qu'en Europe, on lie toujours la consonne (L ou S muet) à ce qui suit... donc ça donne "il a dit" > "i la di" (vous c'est "ya di") et "ils ont vu" > "i zon vu" (vous "yon vu").

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 21:22

Nemszev a écrit:
EDIT: Silvano l'explique mieux que moi...
Merci.

Nemszev a écrit:

Et les "il(s)" prononcé "i", c'est assez caractéristique.
On le remarque facilement parce qu'en Europe, on lie toujours la consonne (L ou S muet) à ce qui suit... donc ça donne "il a dit" > "i la di" (vous c'est "ya di") et "ils ont vu" > "i zon vu" (vous "yon vu").
Vraiment toujours? Vous dites encore suer sang et eau: /syesA~keo/? Tous les jours ou de temps à autre: /tuleZurzud@tA~zaotR/ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 22:31

Non, je disais qu'on liait toujours la consonne finale ou muette dans ce cas-ci.
Je n'ai jamais entendu un français dire "y'ont" par exemple, ce serait plutôt "z'ont"...

Sinon, les liaisons facultatives, on les évite en général.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 22:52

Nemszev a écrit:
Non, je disais qu'on liait toujours la consonne finale ou muette dans ce cas-ci.
Je n'ai jamais entendu un français dire "y'ont" par exemple, ce serait plutôt "z'ont"...
Donc, nous disons /jO~/ et vous dites /zO~/. Parlons-nous vraiment la même langue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mer 26 Jan 2011 - 23:54

Je me le demande! Laughing

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Sam 29 Jan 2011 - 9:14

C'est vraiment très intéressant vous lire. J'en apprend sur ma propre langue... Il y a certaines particularités/expressions qui ne me concernent pas et que je n'ai jamais entendus, par contre... Voici quelques commentaires de non-linguiste:

Mes /r/ sont la plupart du temps grasseyés(?) (donc ʁ en API), il me semble que je prononce certains mots avec ɾ Shocked ... Par contre, des /r/ prononcés χ, ça, c'est laid... Mais je le fais souvent, en blague.

Même chose pour les consonnes prononcées comme des h aspirés... Mais je le fais souvent, en blague.

Citation :
utiliser un mot français pour calquer ce mot anglais
Il me semble que c'est quelque chose que vous devriez faire en Europe, aussi.

Citation :
- fais une gauche, puis t'arrives! (make a left) = tourne à gauche, puis t'arrives!
- il est fait! (he's done) = il a fini!
- y a quoi comme brevages (beverages) ? = y a quoi comme boissons ?

Le premier, je ne l'ai jamais entendu et ça sonne vraiment bizarre! Pour le deuxième, je l'entends souvent dans le sens où "il n'a plus aucune chance", ou quelque chose du genre. (Exemple pourris: le boxeur vient de recevoir un "uppercut", y'est fait(te)!".), mais jamais dans le sens de "il a fini". Pour le dernier, j'ai souvent entendu breuvage, surtout de mon père, moi je ne le dis pas, je préfère dire "il y a quoi à boire", simplement...

Citation :
au Québec, on affrique le /t/ et le /d/ devant le /i/ et le /y/; tu dis se dit /tsy dzi/ ;

J'avais jamais remarqué ça depuis que j'ai lu quelqu'un en parler sur un forum il y a quelques temps. Laughing

Citation :
à l'électricité -> /E:tRiste/

C'est un peu extrême Shocked. Je prononcerais approximativement /alelEktRiste/.


MISE À JOUR:
Voici une petite entrevue avec l'auteur du livre, que j'ai simplement survolé mais qui semble intéressant... http://passemot.blogspot.com/2008/12/laccent-qubcois-aussi-pur-que-laccent.html

*Hors sujet*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Sam 29 Jan 2011 - 15:02

Antiphlogistine a écrit:
Mes /r/ sont la plupart du temps grasseyés(?) (donc ʁ en API), il me semble que je prononce certains mots avec ɾ Shocked ... Par contre, des /r/ prononcés χ, ça, c'est laid... Mais je le fais souvent, en blague.
En Belgique et en Suisse, beaucoup de gens disent χ, surtout en fin de mot. Personnellement, je trouve ça assez moche (on dirait que les gens crachent pour parler).
Je crois que mon R est plutôt uvulaire sonore, mais pas grasseyé. Il est plutôt spirant, mais autant qu'au nord de la France ou à Paris. J'ai un χ qui vient après mes consonnes sourdes (pRéparer par exemple) ou de temps en temps en fin de mots, mais il parait que je sonne plutôt français...

Citation :
Citation :
utiliser un mot français pour calquer ce mot anglais
Il me semble que c'est quelque chose que vous devriez faire en Europe, aussi.
Je ne pense pas qu'il y ait une méthode qui soit meilleure qu'une autre.
Certains veulent "purifier" leur langue, mais au final, ils ne font que copier l'anglais en changeant juste les mots... D'ailleurs parfois c'est bizarre. Vous dites "un hamburger s'il-vous-plait" alors que sur le menu du MacDo, il est écrit "hambourgeois"... Laughing

Citation :
Citation :
- fais une gauche, puis t'arrives! (make a left) = tourne à gauche, puis t'arrives!
Le premier, je ne l'ai jamais entendu et ça sonne vraiment bizarre!
C'est sans doute franco-ontarien... Je l'ai entendu à Gatineau et ça m'a frappé!
Il me semble que les franco-ontariens font beaucoup plus d'anglicismes et prononcent très bien les mots anglais.

Citation :
Citation :
- il est fait! (he's done) = il a fini!
Pour le deuxième, je l'entends souvent dans le sens où "il n'a plus aucune chance", ou quelque chose du genre. (Exemple pourris: le boxeur vient de recevoir un "uppercut", y'est fait(te)!".), mais jamais dans le sens de "il a fini".
Ah, ben c'est justement dans un contexte similaire que je l'ai entendu. J'ai dû interpréter ça comme un anglicisme alors que c'est une vraie forme française. C'est juste qu'en Europe, on l'entend dans des contextes littéraires ou au théâtre "haha tu es fait, rascal!", mais pas dans la bouche d'un ado...

Citation :
Citation :
- y a quoi comme brevages (beverages) ? = y a quoi comme boissons ?
Pour le dernier, j'ai souvent entendu breuvage, surtout de mon père, moi je ne le dis pas, je préfère dire "il y a quoi à boire", simplement...
Mais ça c'est plutôt au restaurant. Même sur le menu, on a "breuvages" là où en Europe on aurait "boissons". Le mot s'utilise aussi en Europe, mais ça sonne plus littéraire... ("Faites-moi goûter à ce délicieux breuvage!")

Citation :
si j'avais à voyager pour apprendre l'anglais, j'irais en Écosse, car je trouve que c'est le plus bel accent anglais! (...) Je trouve l'accent états-unien et canadien très ennuyant. J'aimerais plus mes cours d'anglais si les professeurs seraient écossais, lol.
J'ai fait une moitié d'année en Ecosse et c'était génial ! Maintenant, j'ai une prononciation un peu écossaise, à force d'avoir entendu mes profs et des gens dans la rue parler. (Mais je ne roule pas les R, d'ailleurs tous les écossais ne le font pas...) J'ai fait un exposé sur leur accent en phonétique, c'était assez sympa! Razz
Par contre, évite Glasgow, l'accent de certains peut paraître totalement incompréhensible... Shocked

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Sam 29 Jan 2011 - 22:07

Citation :
Je ne pense pas qu'il y ait une méthode qui soit meilleure qu'une autre.
Certains veulent "purifier" leur langue, mais au final, ils ne font que copier l'anglais en changeant juste les mots... D'ailleurs parfois c'est bizarre. Vous dites "un hamburger s'il-vous-plait" alors que sur le menu du MacDo, il est écrit "hambourgeois"...

Effectivement! Hambourgeois, c'est pas fort... J'ai aussi entendu/lu, récemment, "envoyer des gazouillis" au lieu de "envoyer des tweets" en parlant de Twitter. Laughing No

Mais je crois que certains mots méritent d'être traduits, comme courriel pour e-mail, clavardage pour chat... Idéolangue pour conlang. Magasinage pour shopping. Wink

Citation :
C'est sans doute franco-ontarien... Je l'ai entendu à Gatineau et ça m'a frappé!
Il me semble que les franco-ontariens font beaucoup plus d'anglicismes et prononcent très bien les mots anglais.

Ah, ça c'est fort possible!

Citation :
J'ai fait une moitié d'année en Ecosse et c'était génial ! Maintenant, j'ai une prononciation un peu écossaise, à force d'avoir entendu mes profs et des gens dans la rue parler. (Mais je ne roule pas les R, d'ailleurs tous les écossais ne le font pas...) J'ai fait un exposé sur leur accent en phonétique, c'était assez sympa!
Par contre, évite Glasgow, l'accent de certains peut paraître totalement incompréhensible...

T'as de la chance. Wink Dans quel coin as-tu été? Pour l'accent de Glasgow, c'est étrange, Billy Boyd (je reviens toujours à lui car c'est le seul écossais que je connais...) vient de Glasgow et je comprends parfaitement ce qu'il dit, mais lorsque j'écoute des "échantillons" de gens venant de Glasgow, là, j'ai de la difficulté à comprendre. C'est vraiment différent.
Revenir en haut Aller en bas
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Sam 29 Jan 2011 - 23:04

Antiphlogistine a écrit:
T'as de la chance. Wink Dans quel coin as-tu été?
Édimbourg !

Citation :
Billy Boyd (je reviens toujours à lui car c'est le seul écossais que je connais...)
Tu en connais sans doute d'autres... Je peux en citer: KT Tunstall (Édimbourg), Franz Ferdinand (Glasgow), Amy McDonald (Glasgow), Sean Connery (Édimbourg), Susan Boyle (Blackburn)...

Citation :
...vient de Glasgow et je comprends parfaitement ce qu'il dit, mais lorsque j'écoute des "échantillons" de gens venant de Glasgow, là, j'ai de la difficulté à comprendre. C'est vraiment différent.
Chacun parle à sa manière. Je crois qu'il y a des gens qui parlent de manière très compréhensible dans toutes les villes et d'autres qui parlent de manière impossible à comprendre. J'ai rencontré moins de gens difficiles à comprendre à Édimbourg sans doute parce que c'est une ville très estudiantine et internationale... Mais on m'a expliqué que l'accent était plus proche de celui d'Angleterre à Édimbourg.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Sam 29 Jan 2011 - 23:27

Citation :
Édimbourg !

Ça semble être une belle ville! Shocked

Citation :
Tu en connais sans doute d'autres... Je peux en citer: KT Tunstall (Édimbourg), Franz Ferdinand (Glasgow), Amy McDonald (Glasgow), Sean Connery (Édimbourg), Susan Boyle (Blackburn)...

Je suis un inculte en musique mais je connais Sean Connery, effectivement. Je ne sais pas qu'il était écossais...

Bon, en fait, j'ai menti, je connais aussi Ewan McGregor et j'ai découvert cette semaine Paul di Resta, un coureur automobile qui pilotera une Force India en Formule 1 cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 1 Fév 2011 - 0:45

http://www.youtube.com/watch?v=sFt1_UNS9co

Une vidéo sur Youtube que j'aime beaucoup. Fred Pellerin (conteur québécois), reçu à une émission française. J'aime entendre la différence entre l'accent québécois de Fred et l'accent français de l'animateur... Et j'aime aussi le fait que Fred ne change pas trop son accent (contrairement à la majorité des artistes québécois qui vont en Europe et qui adoptent l'accent français) et que malgré tout, les français semblent comprendre et aimer ses spectacles.

Vive Fred Pellerin. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 1 Sep 2015 - 2:34

Notre accent aurait-il disparu? Un article du Devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 15:12

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Et, ici, on ne les prononce pas de la même manière.
Ah ? Ça m'intéresse !

a : /ɑ/

à: /a/

là: /lɑ/

la: /la/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 19:31

Presque comme en aneuvien alors ? Chez moi, le A (non diacrité) est plus central ([ɐ]), mais le À est le même : [a]*




*Voire même [æ] dans ma diégèse (le nord de l'Æstmor).

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 19:47

Anoev a écrit:
Presque comme en aneuvien alors ? Chez moi, le A (non diacrité) est plus central ([ɐ]), mais le À est le même : [a]*

Ça n'a pas rapport aux diacritiques. Note l'alternance à/a opposée à l'alternance la/là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 20:00

Silvano a écrit:
Ça n'a pas rapport aux diacritiques. Note l'alternance à/a opposée à l'alternance la/là...
Ah oui ! C'est vrai ! J'avais pas fait attention à "là/la". Benlà... y a un problème ! Pourquoi cette alternance ?

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano



Messages : 11696
Date d'inscription : 03/12/2010
Localisation : 45° 30' N 73° 38' W

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 22:22

Anoev a écrit:
Silvano a écrit:
Ça n'a pas rapport aux diacritiques. Note l'alternance à/a opposée à l'alternance la/là...
Ah oui ! C'est vrai ! J'avais pas fait attention à "là/la". Benlà... y a un problème ! Pourquoi cette alternance ?

Je ne sais pas. La plupart des A accentués deviennent /ɑ/, mais pas la (qui est accentué quand il est complément, du genre: donne-la. Surtout qu'ici, on dit: donne-moi-la.) Les oi sont /wa/, sauf mois, bois (nom), poids/pois et noix (wɑ).

Quoi qu'il en soit, cet accent grave note une classe de mot, pas une prononciation. Voir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://proposcongrusetincongrus.blogspot.ca En ligne
Anoev
Modérateur


Messages : 16264
Date d'inscription : 17/10/2008
Localisation : Île-de-France

MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Mar 9 Aoû 2016 - 22:52

Silvano a écrit:
Voir ici.
J'ai vu... et ça me conforte dans mes choix aneuviens.

_________________
Tev o ĕrekes ù spraċ, la stĕ nep kànertas quas o dœm, do ep kóm o adráṅtes.
Quand tu inventes une langue, on ne sait pas forcément ce que tu penses, mais on sait comment tu raisonnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?   Aujourd'hui à 18:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suggestion de lecture: D'où vient l'accent Québécois? Et celui des Parisiens?
» D'où vient l'accent circonflexe du mot "âge"?
» Quelle suggestion de lecture cursive après l'étude intégrale de L'Ecole des femmes ?
» Suggestions de lecture "Néo-club littéraire"
» L'accent québécois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Le vif du sujet :: Coin des romanistes-
Sauter vers: