L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Livre: Ward de Frédéric Werst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

24022011
MessageLivre: Ward de Frédéric Werst

Lien du forum!

Le Figaro a écrit:
Le wardwesân est une drôle de langue qui n'a ni adjectif qualificatif ni verbe être. Ce qui n'est pas sans incidence métaphysique. Par exemple, «je suis ici» se traduit par «moi - en ce qui concerne - le lieu» ; «il est beau», par «il - pour l'apparence - beauté». Bien que les Wards aient rédigé des traités de morale, ils n'ont pas de mots pour désigner le bien et le mal.
Dans son livre Ward, Frédéric Werst propose une anthologie bilingue de 400 pages de textes en wardwesân. Un projet un peu fou qu'il lui a fallu 20 ans pour réaliser. En annexe, une grammaire et un lexique de 3500 mots de son idéolangue.
Frédéric Werst est idéolinguiste depuis qu'il a 13 ans. Professeur agrégé de français, il est également influencé par des langues qu'il apprend, comme le latin, le breton ou l'arabe.



Who's next? drunken

Sources:
http://www.lefigaro.fr/livres/2011/01/20/03005-20110120ARTFIG00505-parlez-vous-lewardwesan.php
http://www.hebdo.ch/le_wardwesan_sans_peine_86497_.html

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Sam 26 Mar 2011 - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Livre: Ward de Frédéric Werst
» Le livre d'Enoch
» Extrait du Livre de la Loi d'A. Crowley
» Quel est le livre qui vous a le plus marqué ?
» Le livre de Mireille Darc
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Livre: Ward de Frédéric Werst :: Commentaires

Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 24 Fév 2011 - 11:45  Ziecken
Intéressant !

Je crois que l'on aimerait tous publier sur notre langue mais comment faire ?
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 24 Fév 2011 - 12:32  Vilko
Je vais acheter ce livre ! Very Happy

Une phrase tirée de l'article du Figaro :
Citation :
Son but n'est pas de fuir le monde réel mais de s'en excentrer pour mieux l'observer et l'interroger.
Ça devrait être la devise de tous les créateurs de mondes imaginaires. S'éloigner temporairement de notre monde pour mieux le comprendre.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 24 Fév 2011 - 12:55  Olivier Simon
Oui, j'en ai entendu parler car, à la Language Creation Society, ça a beaucoup fait jaser...

D'après ce que j'avais lu, l'auteur admettait ne pas penser directement de "sa" langue, mais traduire ensuite à partir du français.

Pour publier sur notre idéolangue chez un éditeur pour un livre-papier, ça sera difficile, à moins d'être copain avec l'éditeur et le microcosme parisien, ou de le faire à compte d'auteur.
En revanche, je pense qu'Internet est une meilleure plate-forme (ex: lulu.com)

Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Sam 26 Fév 2011 - 17:16  Nemszev
Jaser en bien ou en mal?
J'admets ne pas penser dans une de mes idéolangues (je les utilise assez peu en fait...). Rolling Eyes
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Sam 26 Fév 2011 - 22:17  Olivier Simon
Ben plutôt bien je crois.... mais on n'en sait pas grand-chose, donc on ne peut pas dire !

(p'têt que certains rêvaient de faire pareil, en plus c'est un Frenchie !)

Olivier
http://en.wikipedia.org/wiki/Sambahsa-Mundialect
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Dim 20 Mar 2011 - 22:37  yamaw
J’ai toujours été fascinée par la vue de textes suffisamment longs écrits dans une langue dont je ne connais rien.
Quelqu’un parmi nous a-t-il déjà écrit un ou des textes longs dans son idéolangue, hors traductions ?
Yamaw a écrit:
J’ai toujours été fascinée par la vue de textes suffisamment longs écrits dans une langue dont je ne connais rien.
Quelqu’un parmi nous a-t-il déjà écrit un ou des textes longs dans son idéolangue, hors traductions ?

C'est vrai que j'ai beaucoup de traductions en Sambahsa. Mais je ne suis pas un écrivain...
Cependant, j'ai écrit en sambahsa un article sur le Chakobsa de F.Herbert (Dune), dont je révèle la vraie nature :
http://www.scribd.com/doc/27722989/TOLK-DE-CHAKOBSA

Olivier
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 28 Avr 2011 - 13:58  Vilko
J'ai fini de lire "Ward" le 14 avril. Après avoir lu tout le livre, j'ai vraiment eu l'impression de connaître le pays et ses habitants. Un bémol, toutefois : surtout vers la fin, l'auteur parle de pédérastie avec un enthousiasme qui n'est plus de notre époque mais qui rappelle l'antiquité gréco-romaine. Par ailleurs, l'auteur donne aux femmes une liberté qu'elles n'ont jamais eue avant l'époque moderne. Par exemple, c'est une femme qui est le premier Ward à visiter la cité de Saxar au sud du lac de Mazir, ce qui paraît peu vraisemblable, quand on sait comment vivaient les femmes il y a 20 ou 25 siècles.

Comme je l'ai dit, j'ai l'impression que le pays des Wards est situé au nord du Maroc (il est d'ailleurs contigu à des déserts). Le Boran, d'où proviennent les Wards, correspond au sud de l'Espagne. Les Wards sont de type européen (avec même des blonds aux yeux bleus) avec un certain apport de sang africain (un personnage est clairement décrit comme un mulâtre).

Il serait erroné, toutefois, de situer le pays des Wards dans le vieux monde, bien qu'on y boive du vin, car on y trouve aussi des vigognes, qui sont des animaux originaires d'Amérique du Sud.

Ceci étant, en tant qu'idéolangue le wardwesân est à la fois original, dépaysant et fonctionnel, et entièrement a priori. Un exemple de phrase en wardwesân :

Ewe mast ba mabagara akhwês warabaoth ek wathargan bâz wena.

Les virgules n'existent pas en wardwesân. La phrase se découpe ainsi :

Ewe / mast / ba mabagara akhwês / warabaoth / ek / wathargan / bâz wena.

Cependant / haine / pour pays étranger gouverneurs / on sent / et / souhait / pour liberté.

"Cependant, on éprouvait de la haine pour les gouverneurs étrangers, et l'on aspirait à la liberté."

On se repère dans le texte par les petits mots fréquents, "ewe", "ba", "ek", "bâz", et par la désinence verbale fréquente -aoth. La morphologie, souvent irrégulière, est complexe, et la syntaxe l'est parfois aussi. La prononciation, une fois qu'on s'est habitué à l'orthographe (x= ts, â = eu de neuf, zh = th de "that"... ) est facile. L'accent, qui tombe toujours sur la première syllabe des mots, permet de bien les délimiter, d'autant plus que les voyelles ne s'élident jamais. Le vers suivant (page 90) fait onze syllabes :

Etha nês ewe erza nataphazan
"Celui-ci m'a néanmoins arraché mon fils"

Il doit y avoir un léger "coup de glotte" entre "ewe" et "erza"... peut-être même entre "nês" et "ewe"... Comme en saiwosh, tien tiens ! Very Happy

Etha nês / ewe / erza nataphazan
fils de-moi / cependant / il a arraché (co-verbe en er- + participe actif passé de nataphân, arracher)

Je dirais que la grammaire est aussi complexe que celle de l'allemand. Rien d'insurmontable, donc. L'ordre des mots est plus libre qu'en français. On pourrait parler le wardwesân dans le monde réel, il suffirait de compléter le vocabulaire avec les mots pour voiture, avion, ordinateur, etc.

J'ai remarqué une erreur dans le texte : xin ak xardan arkhen ("un fantôme qui tranche les doigts"). D'après le lexique, ce devrait être arxhen, et non *arkhen. (xh = tch)

Un dernier mystère : les mots en "rw". Certains mots, assez nombreux, se terminent par -rw. Mais aucun mot ne se termine par w précédé d'une consonne autre que r. À en juger par les fragments de textes lus par l'auteur, le w de -rw ne se prononce pas, même lorsque le mot suivant commence par une voyelle. Le proto-wardwesân a-t-il eu deux son "r", notés "r" et "rw" ? C'est l'un des détails qui donnent son charme naturaliste à la langue, avec les groupes de consonnes kw et tw.
J'ai acheté le bouquin et je l'ai lu... je me suis ennuyé.

Le livre est seulement intéressant dans la démarche, mais au-delà si vous cherchez quelque chose de transcendant, alors c'est donner à la mer que l'acheter.
J'ai fait l'effort de le lire 2 fois pour avoir plus de justesse. Mais honnêtement, il ne vaut pas le coup. C'est mon avis, mais il vaut ce qu'il vaut.

à la fin, on trouve une grammaire, très intéressant. Le reste du bouquin est assez plat, 'chiant' et redondant. Lisez-le si vous ne trouvez pas le courage de vous suicider... Il vous en donnera le courage.

Quand on achète ce livre, certains se sont même attendus à y lire une véritable histoire des Wards, mais aussi une véritable description de ce peuple. Au lieu de cela, il s'agit d'une compilation de textes traduits juste pour "étaler" sur papier une langue inventée.

La préface est intéressante, je vous invite à la lire. La réflexion est très pertinente sur la "langue" en général.

Voilà.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Mer 30 Jan 2013 - 13:07  Vilko
Tout le monde ne peut pas se passionner pour les réflexions philosophiques sur la notion de paroi, chère aux Wards de l'antiquité, ni se sentir ému par les phazaron, les poèmes inspirés par les oiseaux du lac Phâz ! Very Happy

Je suis toujours en contact épistolaire avec Frédéric Werst. Il m'a dit récemment que le deuxième volume de l'histoire des Wards devrait sortir dans quelques mois.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Sam 7 Fév 2015 - 17:28  Nemszev
Tiens, un article de Libération parle du wardwesân et va même jusqu'à utiliser le mot "idéolangue", inventé sur ce forum, et à parler de "forums" de "conlangers" qui ont "applaudit" le succès de ce livre !
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Sam 7 Fév 2015 - 18:51  Nemszev
Oui, c'est dommage, mais je ne connais pas d'autre forum qui utilise le mot "idéolangue" et qui a parlé du wardwesân...
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Sam 7 Fév 2015 - 20:12  Ziecken
Je crois que nous sommes plusieurs à avoir un tel projet en tête. Pour ma part je n'en suis qu'à l'étape de rédaction.

J'ai son livre mais je ne l'ai pas encore lu. Cela ne saurait tarder.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Lun 9 Fév 2015 - 13:14  Ziecken
od² a écrit:
Si tu en es à l'étape de la rédaction, autant dire que tu finalises...

J'aimerais me dire ça mais j'ai plutôt l'impression que je commence à gravir l'himalaya.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 3:12  Sevetcyo

Tome 2
David Cavigliol 2014 Bibliobs a écrit:
Beaucoup de conlangers, surnom des geeks qui bricolent des idiomes les soirs de solitude, négligent par exemple de fabriquer des polysémies. Ils le négligent d'autant plus volontiers que les linguistes ne comprennent toujours pas pourquoi toutes les langues comportent des mots qui désignent plusieurs choses. Werst a reproduit jusqu'à ces mystérieux cousinages du vocabulaire. En wardwesân, bara veut dire à la fois «oreille» et «virginité», zhem signifie «fragilité», «libellule» et «cheval».

L'intérêt, c'est de casser les automatismes et les associations d'idées. Prenez la notion de longueur: on emploie le même mot pour la longueur d'un objet et la longueur d'une durée. Alors que ce sont deux idées différentes. Ça ne viendrait pas à l'esprit des Wards de lier les deux. Il faut reconstruire chaque mot. C'est un travail infini.

http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20140613.OBS0493/gl-oth-arwak-wiruth-nionk-nionk.html
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 10:10  Ziecken
Sevetcyo a écrit:

Tome 2
David Cavigliol 2014 Bibliobs a écrit:
Beaucoup de conlangers, surnom des geeks qui bricolent des idiomes les soirs de solitude, négligent par exemple de fabriquer des polysémies. Ils le négligent d'autant plus volontiers que les linguistes ne comprennent toujours pas pourquoi toutes les langues comportent des mots qui désignent plusieurs choses. Werst a reproduit jusqu'à ces mystérieux cousinages du vocabulaire. En wardwesân, bara veut dire à la fois «oreille» et «virginité», zhem signifie «fragilité», «libellule» et «cheval».

L'intérêt, c'est de casser les automatismes et les associations d'idées. Prenez la notion de longueur: on emploie le même mot pour la longueur d'un objet et la longueur d'une durée. Alors que ce sont deux idées différentes. Ça ne viendrait pas à l'esprit des Wards de lier les deux. Il faut reconstruire chaque mot. C'est un travail infini.

http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20140613.OBS0493/gl-oth-arwak-wiruth-nionk-nionk.html

Je ne suis pas trop d'accord avec l'analyse superficielle de David Cavigliol. A l'évidence, il ne connais pas et maîtrise pas le monde de l'idéolinguistique et chercher uniquement à valoriser le travail de Werst. Il a tendance a mettre dans le même panier les langues bleues ou peu abouties et les projets complets, mais aussi à mélanger les langue naturalistes et les langues logique, etc. Sans oublier, les clichés et les jugements de valeur qui au final ne donne que peu de crédit à cet homme.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 12:15  Anoev (En ligne)
Citation :
En wardwesân, bara veut dire à la fois «oreille» et «virginité», zhem signifie «fragilité», «libellule» et «cheval».

L'intérêt, c'est de casser les automatismes et les associations d'idées. Prenez la notion de longueur: on emploie le même mot pour la longueur d'un objet et la longueur d'une durée. Alors que ce sont deux idées différentes. Ça ne viendrait pas à l'esprit des Wards de lier les deux. Il faut reconstruire chaque mot. C'est un travail infini.
C'est tout et son contraire, en somme...

Quand, en aneuvien, j'fais une polysémie (kàp pour "tête" et "capter", à cause du latin), c'est vraiment "malgré moi", par accident. C'est en général le genre de truc que j'évite*.





*C'est comme les homographes non homophones : c'est une rareté en aneuvien encore plus qu'en français. J'en ai détecté un : aṅtep er er /'ɑ̃ntəp əʁ ˈɛʁ/ (avant que nous soyons).
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 12:56  Vilko
Le wardwesân est une langue que je trouve fascinante, mais qui est finalement simple. Le verbe être n'existe pas, mais il existe diverses tournures pour exprimer la même notion, par exemple la phrase essive :

Zam ô xithon westa = lui - quant à - fonction - roi = Il est roi.

La particule ô, qui signife "quant à", peut à mon avis être considérée comme un verbe signifiant "avoir pour" :

Il a pour fonction roi = Il est roi.

C'est une hypothèse personnelle. Elle donne à ô deux sens différents, le deuxième étant celui d'une particule qui introduit ce que Werst appelle le pseudo-sujet d'un verbe au gnomique :

Ô nenôn parwaoth aran wabath
Quant à - nous - on a besoin - la - coutume
Nous avons besoin de la coutume

Ô signifierait donc à la fois "avoir pour" et "quant à". Mais la notion même de phrase essive disparaîtrait, ce qui serait dommage.

Ce que Werst appelle le gnomique est un temps qui sert à exprimer une vérité générale : parwân "avoir besoin", donne au gnomique : parwaoth "on a besoin".

Les homophones du wardwesân donnent à la langue un aspect naturel. On s'aperçoit alors qu'il y en a aussi beaucoup en français, et aussi que les mots français sont très polysémiques. Je recommande le wardwesân pour le dépaysement.

La voyelle /a/ est très fréquente en wardwesân. Je pense que si le wardwesân était une langue effectivement parlée, les /a/ atones tendraient à se rapprocher de /ǝ/. Mais ça aussi, c'est juste une hypothèse que je fais ! Very Happy
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 20:14  odd
Je trouve cet article pas trop mal...
On échappe à beaucoup des poncifs habituels...
Son avis sur la condelangue moderne us est plutôt sensée...
J'ai pas lu le bouquin, mon revendeur ne l'a pas gardé longtemps...
Mais si le projet est effectivement réalisé, cette vision très littéraire de la langue est un plus...
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 20:32  Sevetcyo
odd a écrit:
Son avis sur la condelangue moderne us est plutôt sensée...

Condelangue est-il synonyme de conlang / forgelangue / idéolangue / langue construite...
Si oui, que reproches-tu à ces termes ? Pourquoi préfères-tu le terme condelangue ?
Il est particulièrement désagréable pour moi : je viens ici pour rêver, et cet ultra-relativisme répétitif me déprime. Bref, ça me gâche mon plaisir, et je trouve ça moraliste de gâcher les plaisirs des autres. Donc merci de rappeler ce que tu trouves particulièrement génial dans l'utilisation de ce mot condelangue (à prononcer avec l'accent du sud je suppose). Ça me consolera de voir que ça en vaut la peine.

Je n'ai pas compris non plus le terme : moderne us. Sinon, j'ai moi aussi apprécié ce texte, malgré son ton condescendant, et sa prétention à parfois connaître des domaines qu'il ne connait pas.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Jeu 3 Nov 2016 - 21:24  odd
J'ai mis us pour anglous... (pour ne pas dire anglousse...)
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message le Ven 4 Nov 2016 - 1:22  Sevetcyo
odd a écrit:
J'ai mis us pour anglous... (pour ne pas dire anglousse...)
Je vois. Moderne US. Ingénieux. Mais ne pourrait-on pas centraliser ces jeux de mot sur des fils dédiés, histoire de rendre plus clair et plus agréable la consultation des autres fils. S'il te plaît. Ce serait sympa de ta part.

Quand tu as un commentaire à faire pas vraiment indispensable, tu clique sur "citer", puis tu fais un copier-coller vers un sujet dédié aux jeux, polémique, sarcasme et autre sophisme. Ainsi tout le monde est content. C'est ce que fait Anoev, et ça rend son fil sur l'aneuvien passionnant.

J'ai quelques idées de titres à te proposer : Tout est relatif, ça dépend des points de vue, no passaran, troll à gogo, ne dites pas... mais dites... Tes diatribes auraient alors la possibilité d'être appréciées, les artisans linguistes auraient la possibilité de rester concentrés,  toi celles de ne pas passer pour un troll si ce n'est pas ce que tu es, et moi ça me donnerait l'envie de continuer à passer du temps ici.
Re: Livre: Ward de Frédéric Werst
Message Aujourd'hui à 15:02  Contenu sponsorisé
 

Livre: Ward de Frédéric Werst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Général :: Actualités-
Sauter vers: